Une jeune chilienne pleure des larmes de sang …

Depuis quelques jours, la presse chiliennes font rapport d’une mystérieuse affaire. En effet, Yaritza Oliva, une jeune femme Chilienne âgée de tout juste 20 ans est victime depuis le début du mois de juin d’un bien étrange phénomène; elle pleure des larmes de sang.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est larmes1_0.jpg.

Cette semaine, la télévision chilienne Horas a diffusé sur ces ondes le témoignage mystérieux de Yaritza Oliva. Cette jeune Chilienne originaire de Purranque, une ville située à 960 km au sud de Santiago, s’est plainte au début du mois d’une infection à l’œil gauche. Quelques temps après, ses yeux on commencé à faire couler de mystérieuses larmes de sang.

Inquiets, son père et sa mère ont prit la décision de l’emmener voir des spécialistes à l’hôpital de la ville. Malheureusement, cet étrange phénomènes ont laissé les médecins du centre perplexes : “aucune personne ne connaissait la raison de mon mal et aucun spécialiste ne savait comment le guérir”, déclare Yaritza Oliva au site telefenoticias.com.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est larmes1_0.jpg.

Les larmes de sang, un signe divin ?
Croyant le personnel de l’hôpital incompétent, Yaritza est transférée vers un autre Etablissement. Là les médecins n’ont rien trouvé de mieux que de lui prescrire que du collyre. Devant ces symptômes inédits, les parents de la jeune fille espéraient mieux que des gouttes utilisées pour soigner des affections banales, comme la conjonctivite.

Baladée d’hôpital en hôpital, la jeune femme vit de moins en moins bien son mal mystérieux. A chaque fois, “les gens me regardaient avec pitié quand d’autres riaient” a-t-elle raconté à la chaîne 24 horas. Des quolibets et des regards qui la poussent à rester chez-elle. Mais c’est sans compter sur ses parents qui remuent ciel et terre pour elle.

Finalement grâce à un élan de solidarité, elle part à la clinique Las Condes de Santiago. Le cas de Yaritza est enfin pris au sérieux. Elle est examinée par Alejandro Lutz, un ophtalmo. Lui est catégorique. “Les symptômes et l’aspect de ses yeux n’ont absolument rien à voir avec une conjonctivite. Elle souffre probablement d’haemolacria, maladie connue mais très rare qui entraîne l’écoulement de larmes de sang.”

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est larmes1_0.jpg.

CNN s’était d’ailleurs fait l’écho d’un cas similaire dans le Tennessee, en 2009. Mais à l’heure actuelle, si Yaritza Oliva semble désormais être dans de bonnes mains pour ses yeux,l’ophtalmologue devra probablement faire appel à ses collègues pour expliquer un autre symptôme tout aussi étrange apparu encore plus récemment : la jeune fille se tord parfois de douleur, ce qui l’empêche de marcher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *