Un mystérieux oiseau hantait une église en Angleterre

 

Le révérend Frederick George Lee a été l’auteur d’un livre au 19ème siècle, encore acclamé par la critique et intitulé Glimpses in the Twilight. Son livre a été publié en 1888 et il regorge de contes incroyables et effrayants.

L’une de ces histoires nous parlent d’un terrible et monstrueux oiseau en Angleterre. Lee, qui a beaucoup et personnellement enquêté sur cette étrange affaire, a déclaré :

« Vers le milieu du siècle dernier, en 1749, en raison de plusieurs circonstances remarquables survenues récemment, une conviction est devenue presque universelle chez les habitants du village, que les voûtes situées sous l’église de West Drayton, près d’Uxbridge, étaient hantées. »

Il a poursuivi en ces termes : « Des bruits étranges ont été entendus à l’intérieur et autour du bâtiment sacré, et le sacristain de ce jour-là, une personne totalement dépourvue de superstition, a mené une enquête et examiné les alentours.Il a été obligé d’admettre que certains événements inexplicables concernant la voûte s’étaient produits. D’autres ont affirmé que trois personnes d’un manoir adjacent étaient allées regarder à travers la grille du côté des fondements de l’église – où se trouvait la ventilation de la voûte. C’est à cet endroit que des cris et des bruits ont été continuellement entendus, et ils avaient vu un très grand corbeau noir perché sur l’un des caveaux»

Selon le révérend Lee : « Cet étrange oiseau a été vu plus d’une fois par le clerc de la paroisse. Il picorait de l’intérieur à la grille et volait furieusement à l’intérieur de la voûte fermée. À une autre occasion, d’autres personnes l’ont vu dans le corps même de l’église. L’épouse du clerc de la paroisse et sa fille le voyaient souvent. »

Cependant, le règne de terreur de ce gigantesque oiseau s’achevait, comme l’a noté le révérend :

« Les sonneurs de cloche locaux, qui prétendaient tous nier son existence et son apparition, se sont toutefois réunis un soir pour sonner fort, lorsqu’un jeune garçon leur a dit que le grand corbeau volait à l’intérieur du chœur. Entrant ensemble dans l’église avec des bâtons, des pierres et une lanterne, quatre hommes et deux garçons l’ont trouvée flottant parmi les combles. Ils l’ont poursuivie, se jetant dessus, criant et essayant de l’attraper. Ils l’ont chassé ici et  pendant un certain temps, et l’ont battu deux ou trois fois avec un bâton, de sorte qu’une de ses ailes semblait avoir été ainsi cassée. L‘oiseau a fini par tomber blessé avec ses ailes déployées. Il hurlait et battait des ailes à l’est du chœur. Deux des hommes se précipitèrent vers lui pour l’immobiliser, et le poussèrent dans un coin, sautèrent par-dessus les bancs de communion et se mirent violemment à le saisir. Au moment où le récit se tient, il s’est immédiatement écroulé sur le sol, blessé et épuisé. Alors qu’ils croyaient en leur emprise certaine, il a, tout d’un coup, disparu ! »

En ce qui concerne cette saga particulièrement étrange, l’épouse du révérend R. L. Burgh, qui a servi dans l’église de West Drayton au XIXe siècle, a écrit ce qui suit au révérend Lee : « C’était il y a de nombreuses années ; et je l’avais oublié jusqu’à ce que je reçoive votre note. Je me souviens d’avoir été persuadée qu’un oiseau devait être entré dans le caveau de la famille et, en sortant pour le regarder à travers les barreaux de fer, pour essayer de voir si quelque chose était visible, j’ai constaté que les sons [de cette créature] étaient toujours audibles dans le chœur au même endroit. »

Neil Arnold ajoute à cette histoire un élément intéressant : « Il existe un récit de cet oiseau étrange qui date de 1869, lorsque deux sœurs ont affirmé avoir vu un énorme oiseau lors de leur visite à l’église. Elles pensaient qu’il[la créature] aurait semblé bien plus à l’aise jardins zoologiques. »

Il n’existe, a priori, pas de descriptions précises concernant ce mystérieux oiseau. D’où venait-il ? Personne ne le sait et ce cas demeure, encore à ce jour, une énigme.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/09/the-strange-tale-of-a-supernatural-bird/, 07 octobre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *