Un garçon de 13 ans souffrant du «syndrome du loup-garou» parle de ses difficultés

Real life werewolf boy india

 

Source : https://www.vonjour.fr

 

Un jeune Indien âgé de 13 ans est un vrai loup-garou, car il souffre d’une maladie rare appelée «syndrome du loup-garou» qui lui a recouvert le visage de poils.

Lalit Patidar, 13 ans, est néeà Ratlam, dans l’état de Madhya Pradesh, dans le centre de l’Inde, avec une hypertrichose congénitale, une maladie incurable qui provoque la formation de poils longs sur le visage, les bras et le corps d’une personne.

Lalit a déclaré: « Je suis né avec trop de poils sur le visage et cela me rend différent. »

Shams Qari

«Parfois, j’aimerais être comme les autres enfants, mais je ne peux pas faire grand chose à ce sujet. Je me suis habitué à ce que je suis et je suis généralement à l’aise avec moi-même.»

Parfois, des étrangers lui jettent des pierres et le traitent de «singe», mais Lalit dit qu’il est devenu à l’aise avec son apparence et veut devenir un policier, pour «mettre tous les voleurs et les criminels en prison».

«Parfois, lorsque je sors dans une ville animée, les gens viennent me regarder. Certains me traitent même de singe,» a dit Lalit.

Shams Qari

Shams Qari

«Il est arrivé que d’autres enfants me jettent des pierres et me lance des insultes. Mais ma famille et mes amis viennent à ma rescousse et me défendent lors de tels incidents. »

Je souhaite parfois subir une intervention chirurgicale pour éliminer les poils en excès, car je veux être ami avec tout le monde. Ils ne devraient pas hésiter à jouer avec moi.»

«Je veux rejoindre la police et mettre tous les voleurs et les criminels en prison quand je serai grand. Je veux gagner de l’argent en tant que policier honnête et avec cela, je veux m’occuper de ma mère et de mon père. Ils ont beaucoup fait pour moi et je ne veux pas de complications pour eux lorsqu’ils vieillissent.»

Shams Qari

Parvatibai, la mère de Lalit, âgée de 42 ans, a déclaré:

«Dans la première demi-heure qui a suivi la naissance de Lalit, j’ai été émerveillée de voir son corps couvert d’une quantité si extraordinaire de poils. Nous avons immédiatement demandé au pédiatre local de l’examiner, qui a coupé ses poils en excès et a déclaré qu’il n’y avait pas de remède pour cela.»

«J’ai cinq filles et nous avons prié dans de nombreux temples pour avoir un fils. Nos prières ont été exaucées lorsque Lalit est né. Il est différent mais reste très spécial pour moi, car il est né après de nombreuses prières spéciales. »

Shams Qari

Bankatlal, le père de Lalit, un éleveur de céleri et d’ail âgé de 45 ans, a déclaré :

«Quand Lalit avait deux ans, je l’ai emmené dans un grand hôpital de Baroda où une équipe de médecins l’a examiné. Après l’avoir examiné, ils m’ont dit qu’il n’y avait pas de remède, mais que s’ils en trouvaient un, ils m’en informeraient.»

Son directeur, Babulal Makwana, a félicité Lalit et a déclaré:

«Lalit est mon élève depuis deux ans. Il est un bon étudiant et excelle dans en sport. Il est très populaire dans sa classe et tout le monde l’aime bien.»

«Au début, quand il est venu dans mon école, les gens ont été pris au dépourvu, mais maintenant tout le monde est habitué à lui et personne ne le traite différemment.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *