Un fantôme repéré dans un château en France

Des chasseurs de fantômes s’étaient rendus au château de Fressin, dans le nord de la France, afin d’y mener une enquête rigoureuse sur les étranges phénomènes qui s’y déroulent. L’équipe a réussi a détecter des présences surnaturelles parmi ces ruines.

Le samedi 2 septembre 2017 à 19 heures 30, plusieurs membres du GRIP (« Groupement d’Investigations du Paranormal ») sont arrivés dans cette ancienne forteresse. Pascal, le fondateur de cette association, était équipé d’une multitude d’appareils servant essentiellement à mesurer les champs électromagnétiques et ainsi détecter une éventuelle présence surnaturelle. Il avait aussi des caméras infrarouges afin de filmer l’ensemble du déroulement de la soirée et pouvoir, plus tard, étudier tout ce qu’il aurait pu manquer.

Après avoir placé une multitude de détecteurs aux quatre coins de l’édifice, l’homme s’est adressé aux esprits dans l’espoir que l’un d’entre eux se manifeste :

« Bonjour, je suis Pascal, je suis là avec Alison et Bryan, n’ayez pas peur. »

« Si vous vous approchez [des détecteurs, NDLR], des lumières vont nous signaler votre présence. »

« Êtes-vous un homme ? Une femme ? Dites-moi votre prénom. »

Malgré plusieurs tentatives de communication, rien ne s’est produit. Du moins, jusqu’à ce que Bryan perçoive une mystérieuse et inquiétante mélodie. Théo, employé en service civique au château et présent au moment des faits, a expliqué avoir entendu exactement la même chose.

Hélas, hormis cette petite musique, ils n’ont rien d’autre capté sur place. Le lendemain de cette enquête, ils ont scrupuleusement visionné et analysé les images. Et là, à sa grande surprise, Pascal a découvert des choses déconcertantes :

« On a entendu distinctement un prénom chuchoté, Véronica, ainsi que plusieurs grognements. »

En mai de cette année, il s’était aussi rendu sur place et avait senti énormément de présences surnaturelles.

Pascal, le fondateur du GRIP, parcourt, depuis quelques années, le Nord-Pas-de-Calais, pour enquêter sur les phénomènes paranormaux. Il raconte que sa passion est née quand il avait quatorze ans. A cet âge-là, il a dit avoir vu plusieurs esprits …

Source

http://www.lavoixdunord.fr/213868/article/2017-09-06/un-prenom-chuchote-et-des-grognements-lors-de-la-chasse-aux-fantomes,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *