Réincarnation ou imagination

L’histoire étonnante du jeune Cameron. Cameron Macaulay était un petit garçon de 5 ans pas comme les autres. Depuis qu’il sait parler, il raconte les souvenirs d’une autre vie sur l’île de Barra, à plus de 400 km de chez lui, Glasgow.
SMXLL

Il raconte qu’il habitait en bord de mer dans une maison blanche avec ses parents, ses trois frères et soeurs et son chien noir et blanc. Il se souvenait même de l’identité de son « père », Chain Robertson, renversé par une voiture. Le plus troublant, c’est que Cameron n’avait jamais mis les pieds sur l’île de Barra et la famille ne connaissait personne vivant là-bas. Plus les années passent et plus ses proches le prennent au sérieux. Ses récits ne changent pas mais ils sont de plus en plus précis. Norma, la mère de Cameron, prend alors l’initiative de consulter un psychologue capable de lui dire si les souvenirs de son fils sont réels ou imaginaires. Se pourrait-il qu’il ait entendu quelqu’un parler de Barra ou qu’il répète une histoire qu’on lui a raconté ? Devant l’esprit cartésien du psy, Norma se dirige vers un psychopédagogue spécialiste du monde imaginaire des enfants. Cette fois, la conclusion va dans son sens : il faut chercher ailleurs et plus loin que dans l’imaginaire du petit garçon. Norma emmène finalement son fils à Barra pour lui montrer que l’île dont il parle n’a rien à voir avec ce qu’il imagine. Arrivés sur place, Norma fait des recherches sur une supposée famille Robertson. En vain. Mais quelques souvenirs que Cameron avait rapportés sont vérifiés, tels que les avions qui atterrissent sur la plage. En revanche, aucune maison blanche ne correspond à la description de Cameron. Finalement, une famille Robertson a bel et bien habité l’île, une maison blanche
en bord de mer. Seulement, seuls les propriétaires originaires de l’île sont répertoriés dans les archives, ce qui n’était pas le cas des Robertson, arrivés sur l’île dans les années 60-70. Une fois devant la maison en question, Cameron est différent, ailleurs, triste. L’intérieur de la maison a changé suite à des travaux, mais Cameron reconnait les chambres et la cheminée.
En rentrant à Glasgow, Norma s’entretient avec une généalogiste. Les Robertson ont eux-aussi vécu à Glasgow et se sont rendus sur l’île de Barra pendant plus de 20 ans.
La généalogiste a retrouvé Gillie Robertson, résidant en Ecosse. Elle a deux frères et une soeur et passaient leurs vacances d’été sur l’île de Barra à l’époque que Cameron décrit. Gillie confirme quelques uns des propos de Cameron même s’ils sont assez confus. Ils n’avaient pas de chiens, mais les enfants jouaient avec celui des voisins, un chien noir et blanc.
En revanche, Gillie n’a connu aucun Chain Robertson et ne connait personne décédé des suites d’un quelconque accident de voiture. Cameron, aujourd’hui âgé d’environ 14 ans, n’a plus jamais parlé de Barra mais continue d’affirmer que ce n’est pas grave de mourir, parce qu’on renaît.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *