le célèbres lieux hantés

Ron Jackson, qui a fêté ses 90 printemps il y a peu, n’en revient toujours pas : un fantôme s’est invité à sa petite fiesta.

Pour immortaliser le moment un invité à pris en toute simplicité “the famous cliché”. Non vous ne rêvez pas, une étrange forme humaine est postée derrière M. Jackson. U

Une photo prise dans une maison où plusieurs personnes ont affirmé avoir ressentie une présence anormale. Un domaine hanté ? Une chose certaine pour l’ancienne propriétaire Julia Houghton, surprise devant une telle photographie. “Elle a été prise dans une très vieille partie du domaine qui est censée être hantée par une dame tuée en dévalant un escalier”.

Rappelons que ce domaine a été transformé en une sorte de gîte, ainsi plusieurs témoignages ont pu attester d’une “étrange impression”, lors de leur séjour.

D’après Jason Karl, un animateur qui a présenté durant plusieurs années un show sur , ce cliché est de loin la plus intéressante photographie fantomatique qu’il est vu.

Elle et capable de verser des larmes…de verre

 

Les spécialistes n’en croyaient pas leurs yeux: une jeune libanaise de 12 ans, Hasna Muslmanib, était capable de verser des larmes…de verre.

Ce phénomène, rapporté par la presse à l’automne 1996, survint après que le père d’Hasna eut cassé un verre sur le sol de leur maison de Fakiha.

La jeune Hasna partit chercher une balayette: or, à son retour, les débris de verre avaient disparus, comme par enchantement.

Dès le lendemain, la jeune fille se plaignait d’une vive douleur à l’oeil. Consulté, un médecin allait extraire de son oeil un fragment de verre. Mais depuis lors, Hasna a continué à < pleurer > des centaines de larmes sur une période de six mois.

Un spécialiste local de renom, F. maalouf, diagnostiqua une malformation glandulaire; Hasna demeure quant à elle persuadée qu’il s’agit là plutôt du signe de la bénédiction d’Allah

Que signifie le chiffre 666


Tout au long de l’histoire, le chiffre 666 a été attribué aux différents personnages, notamment Mahomet, Luther, Hitler…
Certaines sectes pensent que ce chiffre évoque le nom d’un pape.
Il y a quelques décennies, l’on a identifié le même chiffre à l’ex-président américain, Ronald Wilson Reagan, dont les trois noms comportent chacun six lettres formant ainsi le chiffre 666.
Bref, le chiffre 666 crée tellement la panique dans certains esprits que toute personne qui naît le 6/6 (juin) à 6 heures du matin est d’emblée assimilée au destin de cette bête apocalyptique dont le chiffre est 666.

Rien à voir avec je ne sais quelle prophétie maya, ou des élucubrations d’illuminés. Au point qu’aux Etats-Unis, ces trois chiffres 666 inscrits sur un CD peuvent suffire à le faire interdire à la vente par certaines chaînes de supermarchés.

Pour comprendre, remontons à la source : la Bible. Précisément à l’Apocalypse, selon St Jean. Chapitre 13, verset 18 : « Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six . »

Ce que ne précise pas la Bible, c’est que ce chiffre est la somme des valeurs numériques liées aux lettres. Selon la tradition de la Kabbale, en effet, les lettres de l’alphabet hébraïque contiennent une puissance créatrice. Dans son ouvrage Le Diable , (Plon), Jacques Duquesne détaille : « Le monde maléfique est représenté par un dragon et deux Bêtes. La première bête est un monstre à dix cornes et sept têtes. La seconde est plus trompeuse. Il s’agit d’un faux prophète. C’est en vérité du culte de l’empereur romain qu’il s’agit. Le chiffre de cette Bête, indique l’auteur, est 666 . « 

Jésus parlait en Araméen, mais l’Apocalypse est rédigée en grec commun, avec des formes syntaxiques empruntées à l’hébreu. Duquesne explique : « La valeur numérique est attribuée à chaque lettre en grec comme en hébreu : le chiffre d’un nom est le total de ses lettres —666 signifierait ainsi, en hébreu, César-Néron, et en grec, César-Dieu . »
On se retrouve après le 12/12/12…

Un bateau fantôme photographié sur les côtes de l’île d’Aurigny

Lorsque l’on parle des vaisseaux fantômes, on imagine immédiatement ces fameux bateaux maudits qui naviguent indéfiniment sur les océans de notre planète. Mais existent-ils vraiment ? Une photo prise récemment tendrait à confirmer cet état de fait …

Le mercredi 19 décembre 2012, Bill Cook était en vacance, en compagnie de sa femme, sur l’île Anglo-Normande d’Aurigny (Alderney, en Anglais) lorsqu’il a photographié, par inadvertance, ce qui semblerait être un navire fantôme.

« C’était un jour brumeux et très atmosphérique et ma femme m’a demandé d’arrêter la voiture pour qu’elle puisse prendre une photo du phare », témoigne Mr Cook.

Et c’est là qu’est apparu un bateau sorti tout droit de la Renaissance ! Selon certaines hypothèses, il correspondrait à un célèbre navire élisabéthain qui se serait échoué sur les côtes de l’île en 1592.

« J’ai pris mon appareil photo et j’ai zoomé sur le navire et j’ai pu voir un petit trois-mâts longeant la côte. »

Il poursuit :

« Nous l’avons observé pendant un moment car il faisait chemin vers la digue et vers Guernesey, en passant sur le chemin du ferry Condor. »

  1. Cook a proposé une explication plutôt plausible : il a suggéré que ce pourrait être une réplique du Matthew (navire ayant appartenu au célèbre explorateur et navigateur vénitien, Jean Cabot), utilisé pour des croisières touristiques.

Mais des doutes persistent. En effet, les autorités portuaires ont affirmé que le Matthew ne passait ni ne s’arrêtait sur les îles de Guernesey ou d’Aurigny.

S’agit-il d’un vaisseau fantôme ? Tout porte à croire que nous avons à faire à un navire qui sillonnait, il y a des siècles, les eaux de nos océans …

Source

http://www.thisisguernsey.com/news/2013/01/12/ghost-ship-spotted/

Voici les 12 châteaux hantés les plus célèbres du monde à découvrir !

Cha teau de voergaard

Source : https://www.demotivateur.fr

Oubliez les châteaux scintillants des contes de fées ou des films de Disney ! Ici, vous ne trouverez que des horribles donjons où résonnent les hurlements des fantômes, des taches de sang indélébiles et des passerelles qui mènent tout droit en enfer…!

Château de Leap (Irlande)

Crédit photo : Authentic Ireland

Construit entre le XIIIe et la fin du XVe siècle ce château irlandais a vu plus de morts atroces qu’un mariage dans Games of Thrones ! La légende raconte qu’au cours d’une lutte pour le pouvoir au sein du clan O’Carroll (qui avait un penchant pour empoisonner le dîner de ses invités), l’un des frères planta une épée dans son frère, un prêtre, alors qu’il officiait en messe dans la chapelle de l’église. Depuis, la pièce est appelée « la Chapelle Sanglante » et on raconte que le prêtre hante l’église la nuit.

Mais l’horreur ne s’arrête pas là ! Durant la rénovation du château, dans les années 1900, un ouvrier découvrit un donjon secret dans la Chapelle Sanglante et il contenait tellement de squelettes humainsqu’il fallut 3 chargements pour débarrasser la pièce ! Le donjon avait été conçu de telle manière que les prisonniers tombaient par une trappe, avaient les poumons crevés par des pointes en bois posées au sol et agonisaient lentement avant de trouver une mort horrible sous les éclats de voix des sinistres membres du clan au-dessus !

Château de Chillingham (Angleterre)


Crédit photo : Amy’s Crypt

Considéré comme le château le plus hanté d’Angleterre, le très justement nommé château de Chillingham, a une horrible histoire faite de donjons remplis de prisonniers et de salles de torture souvent utilisées… La liste de ses résidents inclut le gémissant « blue boy », la frêle « white lady » et Lady Mary Berkeley, l’éternelle solitaire ! Si vous l’osez, inscrivez-vous pour un tour de chasse au fantôme dans les couloirs du château, ou bien passez une nuit sur place dans l’un des appartements !

Burg Eltz (Allemagne)

Crédit photo : Happy To Wander

Le Burg Eltz remonte à 1157, tout comme les rumeurs qui l’entourent. Parmi les quelques chambres ouvertes au public, l’une des plus hantées est supposée être celle de la Comtesse Agnes. Son lit, son plastron et sa hache de guerre sont toujours dans la pièce et la légende raconte qu’elle est morte en défendant le château d’un prétendant « indésirable » et qui depuis hante le château jusqu’à aujourd’hui encore…

Château de Houska (Republique Tchèque)

Crédit photo : Tres Bohemes

Situé à environ une heure au nord de Prague, le château de Houska n’avait pas de cuisine, pas de fortifications et pas d’occupants lorsqu’il a été construit. En revanche, il possède quelque chose entre ses murs qu’aucun autre château au monde ne possède : un grand trou dans le sol que beaucoup considèrent – littéralement – comme la porte d’entrée vers les enfers !

Houska a été stratégiquement construit sur ce trou (dont la légende raconte qu’il serait sans fond) afin de boucher la porte des enfers et empêcher les démons bloqués sous terre de se déverser à la surface !

C’est là que l’histoire devient réellement effrayante : avant de sceller cette porte d’entrée, des prisonniersdu canton se sont vus accorder une grâce s’ils acceptaient de descendre dans le trou puis d’en remonter pour rapporter ce qu’ils avaient vu. Mais lorsque le premier prisonnier descendit, il se mit à crier au bout de quelques secondes ! Une fois remonté du trou, il semblait avoir vieilli de 30 ans : ses cheveux étaient devenus blancs et son visage était couvert de rides…



Château de Voergaard (Danemark)

Crédit photo : Pinterest/Vambola Raja

Situé au nord-ouest du Danemark dans la ville de Dronninglund, le château de Voergaard expose des œuvres de Raphael, Goya et Le Greco au public. Mais ce majestueux bâtiment est tout autant réputé pour son présent artistique que pour son passé obscur…

Le mythe le plus fameux rapporte l’histoire de Ingeborg Skeel, qui acquit le château en 1578 avant de faire noyer ses architectes dans les douves pour qu’ils ne puissent jamais concevoir un château aussi beau que celui de Voergaard !

Les gens racontent qu’aujourd’hui encore, on peut apercevoir le fantôme tourmenté de Skeel qui hante le château la nuit, habillé tout en blanc. Même si vous ne croyez pas aux fantômes, vous pourriez bien avoir la chair de poule en passant par Rosedonten, le plus tristement célèbre des donjons de Voergaard ! Cette pièce hermétique sans air ni lumière a été conçue de manière à ce qu’un adulte ne puisse ni s’y allonger, ni rester complètement debout !

Château de Predjama (Slovénie)

Crédit photo : Rare Delights Magazine

Construit à partir de 1274 dans une grotte au milieu d’une falaise vertigineuse, le château de Predjama en impose de bien des manières ! Ajoutez à cela la légende locale, et vous aurez toutes les raisons de frémir : autrefois résidence du chevalier Erazem Lueger, le château de Predjama est truffé de passages secrets et traîne une réputation de lieu de torture et de tricherie.

Évidemment, Lueger a été trahi par ses serviteurs et tué dans le château, qu’il hanterait encore aujourd’hui…

Château de Himeji (Japon)

Crédit photo : Real Unexplained Mysteries

Bâti à partir de 1333, le château de Himeji est considéré comme l’un des plus beaux exemples d’architecture de châteaux japonais.

Il charrie aussi tout un folklore sinistre derrière lui. La légende la plus célèbre raconte l’histoire de Okiku, un personnage mythique d’une ancienne légende accusé à tort d’avoir perdu de la vaisselle de valeur. Elle fut tuée puis jetée dans la cheminée du château.

Son fantôme hante désormais le château la nuit, comptant la vaisselle d’un ton morne. Une fois arrivée à neuf, elle hurle, puis retourne dans sa cheminée !

Château de Fraser (Écosse)

Crédit photo : National Trust for Scotland

Construit entre 1575 et 1636 dans l’est de l’Écosse, le château de Fraser est réputé pour son architecture élaborée, ses superbes paysages fermiers, ses jardins – et un horrible mythe urbain. D’après la légende, une jeune princesse qui résidait au château fût brutalement assassinée pendant son sommeil. Son corps fut traîné dans les escaliers de pierre, laissant une traînée sanglante derrière…

Malgré leurs efforts, les occupants n’ont pas réussi à faire disparaître la tache de sang des escaliers et décidèrent de couvrir les marches avec un panneau de bois, toujours visible aujourd’hui. Quant au fantôme de la jeune demoiselle, il hanterait encore les pièces du château aujourd’hui !

Château d’Edimbourg (Écosse)

Crédit photo : Aesu

L’une des plus fameuses attractions de la capitale écossaise serait aussi l’une des plus hantées ! Avec certaines de leurs parties vieilles de plus de 900 ans, les anciens donjons de cette forteresse historique ont reçu de nombreuses « visites », des prisonniers coloniaux de la guerre de la Révolution Américaine, en passant par les prisonniers français de la Guerre de Sept Ans, et même le fantôme d’un chien qui errerait dans le cimetière…



Le château de Larnach (Nouvelle-Zélande)

Crédit photo : Times of India

Larnach a été construit entre 1871 and 1887 pour servir de résidence à William Larnach, un éminent politicien local. Plus impressionnant, la salle de bal de 278 m2 que Larnach fit construire à sa fille adorée Kate pour ses 21 ans ! Morte à 26 ans de la typhoïde, on raconte qu’elle hante encore sa salle de bal…

Ne considérez pas tous ces tapotements sur votre épaule et ses murmures dans vos oreilles comme le fruit de votre imagination : le bâtiment a été visité par des enquêteurs spécialistes du paranormalestampillés i”Ghost Hunters International » !

Le château de Moosham (Autriche)

Crédit photo : The Complete City Guide

Durant les Procès des Sorcières de Salzbourg, entre 1675 and 1690, le château de Moosham a accueilli les exécutions, les emprisonnements et la torture de centaines d’hommes et de femmes accusés de sorcellerie.

Plus tard, au cours des années 1800, de nombreux cerfs et têtes de bétail furent retrouvés morts, au point que certains habitants furent jugés et tués, accusés d’être des loups-garous !

Aujourd’hui encore, les visiteurs et les membres du staff du château affirment entendre des bruits sourds et des respirations, repérer des empreintes et même des silhouettes blanches…

Château de Good Hope (Afrique du Sud)

Crédit photo : Wikipédia/Bernard Gagnon

L’un des plus vieux et des plus importants exemplaires de buildings coloniaux d’Afrique du Sud, le château de Good Hope, arborait autrefois un donjon sans fenêtres d’où les prisonniers enchaînés étaient noyés—on dit qu’ils hantent l’endroit aujourd’hui.

Une autre histoire glauque ? Un gros chien noir qui bondit sur les visiteurs avant de disparaître, une cloche qui tinte toute seule et les lumières du Buren bastion qui s’allument et s’éteignent toutes seules…

Le mystère de la monstrueuse créature de Van Meter


Il y a plus de 100 ans déjà, une petite ville située dans l’Etat de l’Iowa (aux Etats-Unis) était hanté, et ses habitants terrorisés, par une étrange créature. Le mystère de cet animal, aux caractéristiques physiques époustouflantes, n’a toujours pas été résolu.

La légende remonte à l’automne de l’année 1903, quand plusieurs personnes, parmi les citoyens les plus respectés de la petite bourgade de Van Meter, ont rapporté avoir vu de leurs propres yeux un être mi-humain, mi-animal et qui possédait d’énormes et lisses ailes de chauve-souris lui permettant de s’envoler dans les airs. D’après la légende, cette sorte de géant mammifère hybride émergea, un jour, d’une vieille mine abandonnée située près d’une vieille briqueterie.

On raconte que la créature se déplaçait à des vitesses encore jamais observées auparavant. Plus étonnant encore, elle était capable de lâcher une puissante odeur ainsi que d’émettre une lumière aveuglante à partir de sa tête cornue.

Les habitants effrayés n’hésitaient pas à lui tirer dessus à chaque fois qu’ils le rencontraient. Mais, ces balles d’armes à feu ne semblaient nullement blesser ce monstre inconnu.

Le premier soir, il avait d’abord été repéré en train de voler au-dessus des habitations. Le lendemain soir, c’est un médecin et le caissier de banque, Peter Dunn, qui le vit. Ce dernier a d’ailleurs réussi à prendre un moulage en plâtre des doigts de la créature.

La troisième nuit, un homme l’a repéré perché au sommet d’un poteau de téléphone. Un autre résidant a affirmé l’avoir vu en train de sautiller comme un kangourou, tandis qu’un enseignant d’une école secondaire n’a pas hésité à le comparer à un démon provenant directement de l’Enfer.

Un jour, les citoyens, excédés par ce visiteur peu commun, ont décidé de suivre la créature jusqu’à une mine de charbon où ils avaient entendu, à de multiples reprises, des bruits plus qu’inhabituelles.

Puis, en une matinée, les hommes du village, armés jusqu’aux dents, s’étaient rassemblés dans le but de faire définitivement fuir ce monstre sans nom. Ce dernier, peut-être effrayé par cette horde de guerriers prêt à en découdre, n’a plus jamais été vu depuis. Et la paisible petite ville a pu reprendre le cours de son existence sans pour autant oublier cette incroyable mésaventure …

Source

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2319503/The-unsolved-mystery-Van-Meter-Visitor–winged-creature-glowing-horn-caused-terror-Iowa-town-110-years-ago.html,

Une sirène filmée en train de plonger en Israël

 

Une sirène filmée en train de plonger en Israël

Les sirènes, ces créatures mythologiques mi-femme mi-poisson, sont bien connues dans nos contrés. Pour beaucoup, il ne s’agit que de légendes et, pourtant, un homme affirme en avoir vu et photographié une alors qu’elle était en train de plonger …

La vidéo a fait le tour du monde rencontrant un certain succès. Sur ces images, prises dans la ville côtière de Kiryat Yam (au Nord-Ouest d’Israël), on peut voir une jeune femme à la longue chevelure brune couchée sur un rocher assailli par les vagues. Cette dernière a la particularité de posséder une longue queue de poisson. Les témoins de la scène se trouvent, quant à eux, sur tout en haut d’une falaise. Au moment où la prétendue sirène se retourne et constate que quelqu’un l’observe, elle décide de plonger pour ne plus jamais réapparaitre.

S’agit-il véritablement d’une sirène ? C’est très probable. Toutefois un réel doute subsiste quant à la véracité de la vidéo. En effet, on a trop peu d’informations sur celle-ci pour lui accorder un réel crédit : on ne sait ni quand, ni comment ces images ont été tournées.

N’est-ce qu’un canular ? Ou une preuve indiscutable sur l’existence de ces créatures ? Nul ne pourra le dire avec certitude. Il conviendra donc à chacun de se faire sa propre opinion.

Source

http://dark-ride.org/?p=3806,

D’antiques traces de pas d’aliens découvertes en Inde ?

Un petit village pittoresque, situé au centre de l’Inde, a alimenté de vives discussions sur Facebook, après que d’anciennes empreintes de pas et une image gravée d’un mystérieux objet volant, aient été découverts gravés sur une roche.

Dans la cité de Piska Nagri, à la périphérie de la ville de Ranchi (dans l’Etat de Jharkahnd), le géologue indien, Nitish Priyadarshi, a étudié de mystérieuses et grandes empreintes. Selon la légende locale, ses traces de pas correspondraient à l’ultime témoignage que les dieux aient atterri, il y a des milliers d’années, sur Terre.

En les regardant succinctement, on peut objecter que ses pas ont été faits par des êtres portant des sandales bois, comme c’était à la mode, dans la région, il y a plusieurs millénaires. Dans la première série d’empreintes découvertes, elles mesurent 11 pouces de longueur (environ 28 centimètres) et 5 pouces de largeur (soit 12,7 cm). Dans le second ensemble (situé dans la même zone), elles mesurent 10 pouces (25,4 cm) sur 4.5 pouces (soit 11.4 cm). D’après certaines légendes de la religion Hindou, le roi légendaire de l’Inde Rama et son frère cadet Lakshmana s’étaient rendus dans cette région dans le but de rechercher la femme de Rama, Sita.

Priyadarshi nous indique que les empreintes sont sur ​​un roc de granit, et ont donc probablement été creusées-là plutôt que simplement imprimées :

« Elles peuvent avoir été faites manuellement par la population locale afin de garder en mémoire la visite des Dieux. »

Mais ce que Priyadarshi trouve intriguant, c’est l’image d’un étrange objet volant qui se trouve gravée juste à côté des empreintes.

« Les empreintes de pas et l’objet volant sont sur le même morceau de roche l’un côté à côté l’autre. Peut-être qu’ils ont été gravés pour indiquer que les deux dieux-rois sont arrivés à cet endroit à bord d’un objet volant. »

L’âge des empreintes n’a toujours pas été constaté.

« En analysant la phase de vieillissement [les empreintes trouvées ici sont altérés] des empreintes, on peut dire qu’elles datent peut-être de plusieurs milliers années. »

De nombreuses anciennes empreintes ont été découvertes dans le monde entier. Beaucoup d’entre elles sont extrêmement vieilles (des milliers d’années). Elles sont généralement sculptées, ce qui indique qu’elles avaient une certaine signification et un certain symbolisme pour les peuples qui les ont gravées.

Les Romains sculptaient parfois ce genre d’empreintes avant et après un voyage afin de leur assurer la protection divine. En Irlande et en Europe du Nord, les empreintes dans la roche étaient étroitement associées à la royauté ou à la chefferie.

Priyadarshi conclue : « Nous vivons dans un monde possédant des technologies très avancées, mais il y a néanmoins un grand nombre de mystères qui nous entourent. Les lieux antiques et les êtres mystérieux, les mondes et les cultures obscures, les paysages empreints de symbolisme, les apparitions inexpliquées, et les innombrables trouvailles provenant toutes des temps anciens sont autant mystères pour l’humanité, en dépit d’intenses investigations. »

Ces traces de pas sont-elles une preuve que des Dieux sont venus physiquement sur notre Terre, en des temps révolus, à bord de vaisseaux spatiaux ?

Source

http://www.theepochtimes.com/n3/262698-india-footprints-in-rock-evidence-of-ancient-people-from-sky/?photo=3

Des dizaines de fées photographiées au Royaume-Uni

 

Un maître de conférence, appelé John Hyatt et âgé de 53 ans, affirme avoir photographié de véritables fées alors qu’il se trouvait dans la vallée de Rossendale située dans le comté du Lancashire, au Royaume-Uni …

John Hyatt est actuellement professeur à l’Université Métropolitaine de Manchester où il enseigne au sein du MIRIAD (Manchester Institute for Research and Innovation in Art and Design). Il y a de cela deux ans, alors qu’il se trouvait au cœur des paysages naturels du Lancashire (au Nord-Ouest du pays), il vit d’énigmatiques petites créatures virevoltant à quelques pas de lui. Il décida de les photographier, avec une exposition particulière.

Sur certaines de ces images, on peut aisément remarquer l’aspect « humanoïde » de ces prétendues fées : elles possèdent toutes deux jambes, deux bras, une tête, un corps et, pour finir, une paire d’ailes.

John, qui était membre du groupe de musique Three Johns Punk dans les années 1980 et 1990, insiste sur le fait que ses photos sont parfaitement authentiques et qu’elles n’ont pas été modifiés.

Il témoigne :

« C’était un véritable choc pour moi quand je les ai vu voler, j’ai fait une double prise. Peu de temps après avoir quitté cet endroit, j’ai pris des photos de mouches et de moucherons, et cela ne leurs ressemblaient pas du tout. »

John, qui vit dans la ville de Rawtenstall, a publié certaines de ses images sur les réseaux sociaux où elles ont engendré des débats plutôt animés !

 

Il a même décidé d’exposer publiquement ses photos au Whitaker Museum, situé dans le parc de Whitaker à Rossendale, tout au long de ce Printemps 2014.

John nous indique que le nom de cette exposition est un clin d’œil à la célèbre histoire des fées de Cottingley où deux écolières de Bradford avaient prétendu avoir photographié des fées dans leur jardin. Seulement, 60 ans plus tard, il a été mise en évidence que la photo était truquée et qu’elle avait été réalisée avec de simples morceaux de carton.

Mais, dans cette nouvelle affaire, le doute n’est pas permis pour notre professeur. Il espère que ses clichés changeront la perception qu’ont les gens de ces créatures légendaires et qu’elles apporteront un peu de magie dans une période très désenchantée de notre histoire.

Source

http://www.mirror.co.uk/news/weird-news/pictured-fairies-caught-camera-lecturer-3341433

Le Leprechaun observé dans le Colorado en 1989

Le 6 septembre 1989, vers 10 heures du matin, un chasseur tomba nez-à-nez avec une petite créature légendaire, très célèbre en Irlande. Et pourtant, ce leprechaun a été aperçu, par plusieurs personnes dignes de foi, à Rock Creek Canyon dans l’Etat du Colorado …

Juan Maestas chassait tranquillement à l’arc et traquait un troupeau de jeunes élans dans un secteur boisé de la région, quand il entendit un léger bruissement de feuilles à sa gauche. Il se figea et regarda d’où venait la source de ce bruit. Et là, il fut stupéfait quand il vit un petit homme laid et gros, mesurant à peine plus de 3 pieds de haut, qui le regarda.

Cet étrange personnage se tenait à environ 50 pieds à côté d’un grand pin. Quand il plissa les yeux, il fut capable de discerner le front ridé du petit homme, son visage rasé de près, et sa peau aux tons rosés.

Il portait ce qui semblait être une salopette verte avec des bretelles ainsi qu’un chapeau plat. Ils avaient les cheveux roux, qui sortaient de son couvre-chef.

Il avait de petits yeux qui semblaient rouges et injectés de sang. Le petit homme souri à Maestas avant de s’élancer derrière un arbre. Notre témoin se dirigea alors rapidement vers le lieu où s’était caché l’inconnu mais ce dernier avait totalement disparu.

Deux semaines plus tôt, tout près de là, une famille de cinq personnes pique-niquait paisiblement et vécurent une expérience très similaire. Finalement, aux moins six personnes ont vu ce qui ressemblait en tous points à un leprechaun, cette créature mythologique issue du folklore irlandais …

Source

 

http://beforeitsnews.com/paranormal/2014/04/encounter-with-a-leprechaun-hiding-his-lucky-charms-no-doubt-2466944.html

Il rencontre une civilisation intra-terrestre en 1998

En 1998, un témoin anonyme vivant dans la ville de Cartago, au Costa-Rica, raconte avoir rencontré, à plusieurs reprises, les représentants d’une civilisation extrêmement avancée qui vivrait au cœur de notre Terre. La description qu’il donne de ce monde inconnu est inimaginable …

Un homme a déclaré avoir été contacté par une race d’êtres intelligents pendant une période de 6 mois. Il a indiqué qu’ils étaient très semblables aux humains, mis à part que certains d’entre eux ne possédaient qu’une seule ouverture à la narine. Selon ses propres dires, il aurait, au total, rencontrés quatre espèces différentes d’intraterrestres.

Certains étaient comparables à des pygmées, alors que d’autres étaient de véritables géants éthériques mesurant parfois plus de 7 pieds de hauteur. Ils possédaient tous leur propre spécialité ancestrale, et travaillaient en symbiose pour soutenir l’ensemble de la communauté.

Ces mystérieux humanoïdes vivaient dans quatre régions spécifiques de la Terre Creuse. Sous Terre, près de l’équateur, il affirma que la gravité était à son plus bas. De ce fait, il était presque possible de flotter à l’intérieur de cette région souterraine. Dans son récit, il nota qu’aucun ne mangeait la chair des animaux. D’ailleurs, ils n’avaient pas besoin de beaucoup se nourrir. Il précisa qu’à l’intérieur de notre Terre, il y avait un Soleil qui pouvait fournir des éléments nutritifs à ses habitants qui les absorbaient par leurs rétines.

Ce Soleil brillait constamment. Il s’agirait de l’une des raisons pour lesquels ses habitants vivaient plusieurs millénaires, mais de manière éthérique et transparente. Les intraterrestres se déplaçaient à l’aide de ce que nommons le « magnétisme ». Ils pouvaient même voyager à travers différents spectres de lumière.

Il affirma que le Soleil Intérieur communiquait sans cesse avec le « Soleil Universel ». Ces êtres étaient également férus de musique. Ils possédaient des instruments qui ressemblaient vaguement à nos guitares acoustiques mais qui émettaient des sons semblables à des centaines de bols de cristal jouant à l’unisson.

Cet incroyable récit ravive les mythes qui racontent qu’un monde souterrain idyllique et à la spiritualité très avancée se trouverait sous nos pieds … Hélas, notre témoin est décédé au mois d’octobre 2003, à l’âge de 64 ans, enterrant, par la même occasion, son incroyable secret …

Source

 

http://beforeitsnews.com/paranormal/2014/04/man-claims-contact-by-a-variety-of-beings-for-6-months-including-giants-2467752.html,

Des êtres géants découverts en Irlande en 1895

 

Les géants ont-ils, comme l’affirme notamment la Bible, vécut sur notre planète en des temps antédiluviens ? Cette question un peu loufoque a toutefois le mérite d’être posée suite à des découvertes scientifiques plus qu’étonnantes …

En 1895, lors d’une opération minière menée à Antrim (en Irlande), les travailleurs découvrirent un être fossilisé, d’apparence humaine, qui mesurait plus de 3 mètres 65 de hauteurs (soit environ 12 pieds et 2 pouces) ! La circonférence de sa poitrine fut mesurée à 6 pieds 6 pouces (plus de 2 mètres) et ses bras à 4 pieds 6 pouces (près d’un mètre 40). En outre, les chercheurs qui l’examinèrent virent que l’humanoïde possédait pas moins de six orteils à son pied droit et six doigts à ses mains.

Cette description peu commune n’est pas sans rappeler un passage de la Bible. Ainsi, c’est dans l’Ancien Testament que l’on peut retrouver un être a priori semblable dans le deuxième livre de Samuel, 21 : 20 :

« Il y eut encore une bataille à Gath. Il s’y trouva un homme de haute taille, qui avait 6 doigts à chaque main et à chaque pied – 24 en tout – et qui était aussi un descendant de Rapha. Il lança un défi à Israël et Jonathan, fils de Shimea, le frère de David, le tua. »

Des géants dans le Nevada

 

Une légende amérindienne du Nevada raconte que des géants aux cheveux roux de 12 pieds de haut vivaient dans la région à une époque très reculée. L’histoire raconte qu’un natif américain tua (comme David dans la Bible !) l’ensemble de ces géants dans une grotte. Lors d’une excavation réalisée en 1911, une immense mâchoire humaine fut retrouvée. Plus tard, elle fut comparée à la mâchoire d’un homme : la différence était de taille !

Quelques années plus tard, en 1931, deux squelettes furent trouvés dans le lit d’un lac. L’un des corps mesurait 8 pieds de hauteur, tandis que l’autre culminait à un peu moins de 10 pieds de hauteur.

Des êtres géants ont-ils un jour foulé la surface de notre planète ? Des preuves archéologiques le suggèrent fortement. Toutefois, si tel est le cas, d’où venaient-ils ? D’une autre planète ? Ou d’un temps reculé où la gravité était moindre sur Terre ?

Source

http://beforeitsnews.com/paranormal/2014/06/evidence-for-the-existence-of-giants-on-the-earth-2471194.html,

Un OVNI en forme de cigare repéré dans un film

Une femme prénommée Anna a découvert la présence d’un objet volant non identifié dans un film hollywoodien sorti en 2007. Ces images sont éloquentes et totalement inexplicables.
 
Cet OVNI sombre a été repéré sur des images du film d’action « Shooter, tireur d’élite », réalisé par Antoine Fuqua et mettant en vedette Mark Wahlberg et Danny Glover.
 
Dans l’une des scènes du film qui se passe dans des montagnes enneigées, on peut remarquer le passage, très furtif, d’un long objet noir juste derrière l’actrice Kate Mara.
 
L’ufologue français Christian Macé nous explique que cet OVNI s’est littéralement matérialisé avant de partir vers le haut et disparaître à une vitesse incroyable.
 
Source

 

Cette femme morte sort de sa tombe et marche 3 ans après son décès

La mort, un fait autant inévitable que naturel. Et malgré notre conscience de cela, elle est souvent difficile à accepter, et l’humain ne cesse de l’éviter et de la craindre. D’ailleurs, chaque culture voit la mort d’une manière différente. Certaines cultures la voient comme un nouveau départ pour une autre vie dans un autre corps, et d’autres la considèrent comme un repos provisoire en attendant le jour du jugement où toute âme connaitra sa demeure finale. Cependant, il y a une culture particulière qui ne voit pas la mort d’un œil triste comme la majorité des humains, mais plutôt comme une fête et une célébration.

Et si nous vous disons qu’une femme morte est sortie de sa tombe après trois ans de décès et a marché parfaitement ? Cela peut vous sembler incroyable, voire de la folie. Pas vraiment, pour les Torajas, un peuple indigène vivant sur l’île indonésienne de Sulawesi, la mort se fête et les morts y participent en bonne et due forme !

Vie et mort

En tant qu’individus, la vie et la mort est un concept que nous connaissons bien. Si vous lisez ces lignes, vous êtes certainement conscient que tout le monde y passera un jour. Mais chaque société dans ce monde traite les défunts à sa manière. Il y a tellement de croyances différentes associées à la réincarnation et elles varient d’une culture à une autre.

La croyance la plus bizarre est considérée comme appartenant à ce groupe ethnique appelé Toraja. Ces gens en majorité des riziculteurs, sont extrêmement populaires pour leurs sculptures sur bois et leurs maisons traditionnelles ancestrales et leur croyance pour les défunts.

Cette femme morte sort de sa tombe et marche 3 ans après son décès

 

Ils aiment la mort ?

Ces gens ont définitivement un amour pour la mort. Ce qu’ils pratiquent avec les cadavres n’est pas comparable à toute autre pratique religieuse ou païenne dans le monde. Des cadavres sont partout. Ils croient en la vie après la mort et prêchent le concept au maximum.

L’enterrement après la mort n’est tout simplement pas un processus immédiat pour eux. C’est une affaire longue mais extravagante où tous les membres de la famille participent pleinement. Les familles pauvres gardent simplement le cadavre dans une autre pièce de leur propre maison et ces corps sont généralement enterrés dans de grands cercueils placés dans des cavernes  minutieusement creusées dans des falaises de calcaire. Il faut savoir aussi que, des semaines ou même des mois peuvent passer entre la mort et l’enterrement.

Le rituel le plus étrange

Les dépenses que coûterait l’enterrement dépendent de la richesse de la personne dans sa vie. Mais le rituel le plus choquant est encore à venir. Un rituel digne de la série populaire The Walking Dead, et qui vous sera difficile à comprendre.

Si vous pensez que l’enterrement est la dernière fois où l’on voit le cadavre, vous avez tort. Chaque année, au mois d’août, les villageois se rendent au lieu de sépulture pour sortir les corps, changer leurs vêtements, faire leur toilette, les laver, et réparer autant que possible les dommages que les cercueils ont pu occasionner.

Ce n’est pas tout, ils vont tenir les cadavres droits et « les promener » dans le village jusqu’à leur lieu de mort et les faire revenir, après cela, les corps sont remis dans leurs cercueils. Ce rituel qui est appelé Ma’nene a pour but de prouver aux personnes décédées qu’on les aime toujours et qu’on se soucie toujours d’elles. En effectuant ce rituel, les Torajas espèrent avoir une bonne récolte de riz pour l’année qui suit.

ls sont ensuite replacés dans leurs caves jusqu’à l’année suivante, et tout le processus sera répété.

Une croyance très bizarre qui ne laisse pas indifférent, et qui prouve que la mort sera toujours interprétée d’une manière différente selon la particularité de chaque peuple. Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

Il filme le fantôme d’un moine à Pontefract

Une mère de famille est terrifiée depuis qu’elle a filmé le légendaire et mystérieux «  Monk of Pontefract » (« Moine Noir de Pontefract », en français). Ce fantôme aurait même chuchoté son nom …
 
Rebecca Palmer, 34 ans, visitait l’une des maisons les plus hantées du Royaume-Uni avec son mari Sean Reynolds, quand elle a pris des images difficiles à expliquer rationnellement.
 
La maison, située au 30 East Drive à Pontefract dans le comté du Yorkshire de l’Ouest, est l’endroit où la famille Pritchard dit avoir été terrorisée par ce célèbre moine fantomatique dans les années 1960.
 
Les enquêteurs paranormaux Rebecca et Sean et leur cameraman Paul Jowett ont filmé une apparition fantomatique qui semblait dire le nom de la jeune femme.
 
Juste après, un grondement macabre peut être entendu au moment précis où une porte s’ouvre soudainement. Rebecca, pétrifiée, se met alors à crier.
 
La maman de trois enfants était initialement sceptique quant elle a visité cette maison, mais a depuis admis qu’elle « craignait pour ma vie » lorsqu’elle se trouvait à l’intérieur des lieux.
 
Rebecca, qui vit à Liverpool, raconte :
 
« Je ne pensais pas que l’énergie de ce poltergeist serait toujours là après si longtemps. »
 
« Mais dès que je suis entrée dans cette maison, j’ai pu sentir une présence, une pression sur ma tête comme si quelqu’un ou quelque chose essayait de me pousser hors de la maison. »
 
« Quand nous étions à l’étage, Sean et moi n’arrêtions pas d’entendre beaucoup de bruits de coups incessants et ils devenaient de plus en plus forts quand nous prononcions le nom de ‘Fredc’est comme cela que la famille surnommait le poltergeist. »
 
« C’est la première fois depuis bien longtemps que j’ai vraiment eu peur, c’était terrifiant, l’énergie y était vraiment sombre, je disais à Sean : Je veux sortir. C’est tout ce à quoi je pouvais penser. »
 
« J’ai décidé de tenir le coup et nous sommes descendus rejoindre Paul, mais Fred devait savoir à quel point il me faisait peur car la prochaine chose qui s’est passée, c’est que notre équipement a capté le moment où il a prononcé mon nom. »
 
« C’était absolument effrayant, je n’avais jamais eu de communication claire et intelligente de la part d’une entité paranormale auparavant. »
 
« Et le bruit qu’il a laissé après, ce cri démoniaque était horrible, je n’ai jamais rien entendu de tel, on ne peut nier que cela provenait d’un autre monde. Ce grondement était vraiment horrible. »
 
La modeste maison du domaine de Chequerfields était célèbre pour « être hantée par le poltergeist le plus violent au Royaume-Uni » dans les années 1960.
 
Jean et Joe Pritchard y avaient emménagé avec leur fils Phillip, 15 ans, et leur fille Diane, 12 ans, en 1966. Mais rapidement, ils ont été perturbés par l’activité paranormale qui régnait dans leur maison.
 
Des flaques d’eau se formaient, des lumières s’éteignaient, des meubles étaient renversés, des photos étaient lacérées, des objets étaient vus en lévitation ou disparaissaient, des odeurs nauséabondes traversaient la maison et de lourds bruits de respiration étaient entendus par cette famille terrifiée.
 
Ces événements surnaturels étaient associées à une mystérieuse silhouette en robe noire, dont les apparitions devenaient de plus en plus fréquentes avec le temps.
 
Joe et Jean ont été les premiers de cette famille à s’être retrouver face à cet esprit. Ce dernier avait l’apparence d’une terrifiante ombre masquée flottant au-dessus de leur lit.
 
L’esprit semblait être vêtu d’un habit de moine.
 
Bientôt, toute la famille Pritchard sera témoin de cette apparition. Une poignée d’enquêteurs spécialisés dans le paranormal la verront également.
 
Cette maison a fait l’objet d’un film d’horreur de 2012 intitulé « When The Lights Went Out ». L’émission spécial d’Halloween de « Most Haunted Live » y a consacré un reportage en 2015.
 
Aujourd’hui, beaucoup viennent visiter cette propriété, bien que les planches Ouija et les exorcismes y soient interdits.
 
Sean et Rebecca filmaient leur enquête pour l’émission de télévision ‘Ghost Dimension‘.
 
Sean, un chasseur de fantômes chevronné, a dit qu’il était ravi de jeter un coup d’œil à l’intérieur du 30 East Drive, mais il s’est retrouvé à remettre en question sa sécurité et celle de Rebecca.
 
Il raconte :
 
« Quand nous sommes arrivés à la maison, j’étais tellement excité de finalement pouvoir filmer au 30 East Drive. J’ai entendu tant d’histoires sur ce qui s’est passé dans les années 60 et j’ai vu tant de photos de personnages semblables à des moines. »
 
« Mais quand nous y étions, j’avais peur pour moi et pour Rebecca. Nous n’avions jamais connu autant de phénomènes paranormaux se déroulant au même endroit et dans une succession aussi rapide. »
 
 
Source

 

Un policier avoue avoir reçu un message de l’au-delà

Une femme tuée dans un accident a remercié, depuis l’au-delà, le policier qui avait tenté en vain de lui sauver la vie.
 
Chris Halton, 56 ans, a déclaré que la défunte, qui est accidentellement décédée à une date non divulguée, lui a parlé deux mois après ce drame pour lui dire qu’elle était « très reconnaissante » de sa tentative de lui sauver la vie.
 
M. Halton, un ancien agent de terrain dans le renseignement pour la police du comté d’Essex, a raconté qu’il conduisait sur une route de campagne quand il a entendu une voix dans sa tête « crier » alors qu’il s’approchait du sommet d’un virage.
 
« J’ai freiné très fort et une voiture est arrivée par le côté. La collision a été évitée de justesse, puis elle est partie à grande vitesse, c’était vraiment bizarre. »
 
Le policier a déclaré qu’il avait ensuite eu vent d’un accident de la route survenue dans la région, non loin de la frontière avec le Suffolk.
 
« Je suis allé là-bas et j’ai découvert une Volvo immatriculée aux Pays-Bas qui avait heurté un poteau électrique et avait fait tomber le câble. »
 
« Il y avait un câble de 100 000 volts qui traversait la route. Une dame dans une maison voisine est sortie avec une tasse de thé pour l’apporter à un autre policier, mais le câble s’est accidentellement enroulé autour de son cou. »
 
« Quand je suis arrivé, elle était allongée sur le sol, mais je n’ai pas vu le câble. »
 
« Il (autre policier) a dit ‘ne bougez pas, on peut entendre l’électricité émise par le câble.’ »
 
L’homme a révélé cette incroyable histoire lors de la conférence Paraforce UK, consacrée au paranormal et qui se déroulait à Witham, dans l’Essex. Il a indiqué qu’il avait réussi à atteindre la pauvre victime avant de « passer 20 minutes à essayer de la ranimer en lui faisant du bouche à bouche ».
 
Malgré ses efforts héroïques, il ne pouvait plus rien faire et elle n’avait pas de pouls.
 
M. Halton a déclaré que tout l’incident avait été extrêmement bouleversant pour toutes les personnes impliquées et il n’a pas pu retenir ses larmes.
 
« Deux mois plus tard, une amie qui est un médium m’a dit J’ai cette dame ici qui veut te dire quelque chose. Cela m’a vraiment bouleversé»
 
« Elle m’a dit qu’elle m’avait vu essayer de lui sauver la vie, elle m’avait vu pleurer, elle était très reconnaissante que j’eusse essayé de lui sauver la vie. Elle est revenue pour me dire merci. »
 
« C’était la vie qui changé mon travail. »
 
La médium lui a aussi dit que sa défunte grand-mère « est toujours avec toiet est là pour te guider ».
 
Elle a ajouté :
 
« Si elle pouvait te montrer la voie dans n’importe quoi, elle a dit qu’elle le fera. »
 
M. Halton a dit que deux semaines plus tard il a eu un autre choc en voyant le fantôme de sa grand-mère.
 
Il poursuit :
 
« Je suis revenu à la maison dans mon uniforme de police et elle étaitassise dans le coin sur sa chaise. C’était ma grand-mère»
 
« Elle était d’une couleur brun-vert et brillante. Elle était complètement immobile. »
 
« Elle n’a jamais bougé et n’a jamais répondu à mes questions, ma copine ne pouvait pas la voir, mais les deux chats sont entrés et l’ont vue et l’ont regardée fixement. »
 
« Depuis, je ressens ici une présence autour de moi quand les choses vont mal. »
 
Cette connexion avec l’au-delà l’a beaucoup aidé dans son travail. Ainsi, il raconte qu’un jour, alors qu’il interrogeait un homme, une voix intérieure lui a dit qu’il était « innocent ».
 
M. Halton a ajouté : « Et j’ai prouvé qu’il était innocent. »
 
Il a dit que ses expériences paranormales avaient commencé quand il était enfant et quand il a découvert qu’il avait la « capacité de voir des choses que personne d’autre ne pouvait ». Ses proches lui disaient que ce qu’il voyait n’était pas réel.
 
« Je voyais des gens vêtus de vêtements étranges qui n’étaient pas là. »
 
Après sa retraite, M. Halton a lancé sa chaîne YouTube dédiée au paranormal et intitulé ‘Haunted Earth TV‘. Il se filme dans des lieux historiques en étudiant leur histoire et l’ensemble des événements paranormaux qui s’y déroulent.
 
Source

 

Le fantôme de son père apparaît le jour de son mariage

Une jeune mariée prétend que le fantôme de son père est apparu sur une photographie prise le jour de son mariage. Elle explique qu’il est décédé 14 ans après ce grand jour qui a changé sa vie.
 
Sade Marriott a déclaré que cette image fantasmagorique prouve que le fantôme de son père Wayne Mundin était présent lors de son mariage à Brooksby Hall, un manoir de la fin du XVIème siècle situé entre Melton Mowbray et Leicester, en Angleterre.
 
La photo, prise par un ami, montre Sade dans sa robe de mariée. Seulement, en regardant de plus près, on remarque qu’une partie de son bras droit est mystérieusement manquante.
 
Sade, âgée de 33 ans et habitant à Glenfield, a déclaré :
 
« C’est mon père qui a passé son bras autour de moi. Son bras obscurcit le mien. »
 
« Je ne pouvais pas en croire mes yeux quand mon ami me l’a envoyé quelques jours après le mariage. »
 
« Je pouvais vraiment sentir que mon papa était là avec moi dans ce moment et il s’agit d’une preuve pour moi. »
 
« Je savais qu’il ne manquerait pas mon grand jour et il ne l’a pas fait. »
 
La maman, de trois enfants, s’est mariée avec Calvin Marriott, 32 ans, le 15 octobre 2017.
 
La jeune mariée a déclaré que Calvin avait fait sa demande l’année dernière après avoir fait une promesse à son père, un ancien magasinier qui travaillait à l’hôpital de Glenfield.
 
Sade poursuit :
 
« Calvin a juré à mon père, alors qu’il était allongé dans la chapelleardente, qu’il s’occuperait de moi et m’épouserait un jour. »
 
« Papa, qui est mort d’une crise cardiaque à l’âge de 40 ans, aimait Calvin et je sais qu’il aurait été heureux de sa promesse. »
 
« C’était typique de papa de se pointer au bar après la cérémonie. »
 
La mariée a été menée jusqu’à l’autel par le père de Calvin, David Rose, qui portait une boîte en or avec les cendres du père de Sadie.
 
Sade a déclaré :
 
« Donc, papa était avec nous de cette façon aussi, mais je savais qu’il ne manquerait pas cette fête, même sous la forme d’un esprit. »
 
« La boîte à bijoux avait été posée sur la table d’honneur près de ma mère Justine avec une photo encadrée de papa et une pinte de bière pour lui. »
 
« Maman a dit qu’elle ne voulait pas la boire, alors la photo de papa est tombée et a renversé deux verres. »
 
« C’est lui qui lui a dit de ne pas être trop bête et de profiter de la fête. »
 
Sade a envoyé la photo à ‘Paranormal Investigations UK‘, une organisation spécialisée dans le domaine du surnaturel. Celle-ci a ensuite posté la photo sur sa page Facebook.
 
Un porte-parole du Paranormal Investigations UK a déclaré :
 
« Sur cette photo, la mariée pense qu’elle est seule pour la photo. Maisl’était-elle vraiment »
 
« Son bras et sa main droite ont disparu et derrière elle une brume blanche est clairement visible. C’est comme cela que son père avait l’habitude de prendre son bras. »
 
« Nous n’avons pas de raison naturelle pour expliquer cela. Nous avons l’image originale et elle est authentique. »
 
« Cette photo représente quelque chose de très spécial pour la mariée. Et pour ceux d’entre vous qui ont perdu un être cher, rassurez-vous. Si votre proche pense que vous avez besoin de son aide, et plus encore s’il y a une fête plus tard, ne soyez pas surpris si ce proche vient vous rejoindre. »
 
Source

 

La poupée

Je lui ai donné la poupée le jour de son anniversaire.
Elle l’a tout de suite adorée, elle m’a dit qu’elle était magnifique, ses cheveux étaient tellement doux et sa robe super mignonne. Elle ne la quittait plus des yeux. Durant la journée, elle l’asseyait sur la table pour qu’elle puisse la regarder en faisant le ménage. La nuit, elle la posait près du lit, pour qu’elle nous regarde, pendant notre sommeil, ses grands yeux bleus immobiles dirigés vers le lit.

Mais l’amour de ma femme pour la poupée a brusquement changé. J’ai rapidement compris que quelque chose clochait. Je lui ai demandé, évidemment, mais elle ne voulait rien me dire, et répétait que c’était moi qui disait n’importe quoi.

Mais jour après jour, elle se fermait de plus en plus. Jusqu’à ce que je n’en puisse plus. L’ultimatum : soit elle me disait ce qu’il se passait maintenant, soit je l’emmenais de force voir un docteur.
Alors elle a cédé et lâché ce qu’elle avait sur le cœur. Elle m’a dit que c’était la poupée, qu’elle avait changé. Qu’elle avait l’impression de se faire constamment observer. Il semblait même que celle-ci bougeait.

Ça m’a bien entendu inquiété et j’ai décidé de jeter un coup d’œil à cette poupée.
Elle était assise, immobile, sur la table de chevet dans la chambre. Ses grands yeux bleus fixes toujours aussi beaux. Je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir un soupir de soulagement. Bien sûr qu’elle ne bougeait pas, c’était impossible ! J’allais faire demi-tour lorsque j’ai vu un tout petit mouvement du coin de l’œil. Je suis retourné vers la poupée pour coller mon visage au sien et fixer ses yeux.
Quelque chose bougeait.
J’ai essayé de me concentrer, tenté de regarder plus près. Oui, incontestablement, il y avait un mouvement. Mais pas de l’œil lui-même ; c’était juste derrière. Avant que je puisse enregistrer quoi que ce soit, l’œil est sorti de son orbite pour laisser sortir dix petits asticots qui gigotaient.
Choqué, j’ai brusquement reculé, faisant tomber la poupée.

Ma femme m’a appelé pour savoir ce qu’il se passait, mais je lui ai dit de pas s’en faire.
J’ai donc pris la poupée, utilisé un mouchoir pour nettoyer les vers, et en pressant la peau et le plastique j’ai vu qu’il y en avait plein d’autres à l’intérieur.

Trop tôt, beaucoup trop tôt. J’avais espéré qu’elle tiendrait mieux. Je vais devoir lui en trouver une nouvelle, peut-être la garder en vie au début pour qu’elle dure plus longtemps.
En jetant la vieille poupée, je me suis rappelé de ce que ma femme m’avait dit à propos des belles boucles blondes de la petite Kathy qui habitait quelques immeubles plus loin. N’avait-elle pas aussi de grands et beaux yeux bleus ?

Un fantôme photographié dans une prison en Irlande du Nord


Le mardi 31 octobre 2017, dans la soirée, des passionnées de phénomènes paranormaux et des curieux visitaient une ancienne prison. A l’intérieur des lieux, un fantôme aurait été photographié …
Cette nuit d’Halloween, plusieurs personnes arpentaient les couloirs de la prison de Crumlin Road, située à Belfast, en Irlande du Nord. L’un des participants aurait réussi à photographier une terrifiante apparition.
Dans le coin inférieur droit de l’image, on peut voir un visage avec deux yeux, un nez et une bouche clairement visibles.
Cet établissement pénitentiaire a été en activité de 1846 à 1996. Il a notamment accueilli des prisonniers politiques.
Source

http://www.belfastlive.co.uk/news/belfast-news/ghost-crumlin-road-gaol-halloween-13848551,

Un poltergeist filmé dans un vieux théâtre en Angleterre

Des passionnés de phénomènes paranormaux étaient en train d’enquêter à l’intérieur d’un théâtre où 25 personnes ont perdu la vie. Sur place, ils ont filmé le moment terrifiant où la feuille d’un script s’envole mystérieusement.
 
Tim Matthews et son équipe de chasseurs de fantômes du ‘South Yorkshire Ghost Hunters‘ visitaient le Old Nick Theatre situé à Gainsborough, dans le Lincolnshire (en Angleterre), au mois d’octobre 2017. Les spécialistes ont pris soin de filmer leur enquête.
 
L’homme, qui travaille pour le compte d’une station-service à Sheffield, a eu la « chair de poule » quand il a examiné les images prises cette nuit-là. En effet, sur celles-ci, il a repéré ce qui ressemble à un simple morceau de papier se déplacer étrangement à travers la pièce.
 
Quand ce père de famille âgé de 36 ans a mis la vidéo en ligne, il raconte que personne n’a été capable d’expliquer quel était cet objet, ou comment il pouvait bouger de la sorte. C’est pour cette raison qu’il a décidé de montrer au monde sa « preuve » qu’il y a des esprits qui hantent l’auditorium du théâtre.
 
La vidéo nous montre plusieurs des membres de l’équipe prenant part à cette chasse aux fantômes, apparemment béatement inconscients de la présence de cet objet qui semble passer devant eux depuis le côté cour.
 
Plus tôt cette nuit, Tim prétend avoir pris une photo d’un « fantôme » sortant d’un des vestiaires, qui, selon lui, aurait pu être une ancienne actrice sur le site.
 
Tim explique :
 
« Cette chose m’a donné la chair de poule et je suis étonné que nous ayons filmé quelque chose, je pense vraiment que c’est de nature paranormale, même si je ne l’ai même pas vu à ce moment-là. »
 
« J’avais un peu peur si j’étais honnête parce que je ne suis pas sûr de ce que c’était – peut-être un vieux scénario d’une pièce de théâtre ? »
 
Tim admet que c’est seulement quand il l’a partagé ces images en ligne que quelqu’un a repéré la présence de cet objet ambulant et le lui a fait remarquer.
 
Tim poursuit :
 
« J’ai mis la photo sur le groupe que nous avons sur les réseaux sociaux et quelqu’un m’en a parlé et quand je l’ai de nouveau regardé, je ne savais pas trop ce que c’était. »
 
« Personne dans le groupe n’avait la moindre idée de ce que c’était, mais cela venait du côté de la boîte de l’enregistreur vidéo numérique (DVR) sur le côté gauche [scène à droite]. »
 
« Tout ce film a été tourné avec un éclairage infrarouge et quand j’ai regardé le film, j‘ai supposé que cela ressemblait à un bout de papier. »
 
« Ça aurait pu être un vieux scénario de théâtre mais je ne fais quesupposer. »
 
« Le truc, c’est que si quelqu’un l’avait jeté, sa trajectoire aurait été complètement différente sur la vidéo. Mais, comme on peut le voir, l’objet part en ligne droite et personne ne l’a jeté. »
 
« C’est effrayant parce que, vu que je ne l’ai remarqué qu’en visionnant les images après coup, nous n’avons pas vu l’objet de nos propres yeux dans la nuit – et nous ne le verrons probablement jamais. »
 
« Je pense que j’étais plus curieux que qui que ce soit. Je pense juste que c’est excitant d’avoir capturé un phénomène paranormal à la caméra. »
 
Tim a dit que quand il a partagé les images avec ses collègues chasseurs de fantômes, ils ne pouvaient pas comprendre ce que c’était non plus.
 
« Je pense qu’ils avaient remarqué exactement les mêmes choses que moi, ils disaient qu’ils avaient trouvé des preuves de paranormal à l’aide de la caméra, mais ils ne peuvent pas dire ce que c’était. »
 
« Certes, je ne suis pas arrivé à des conclusions et c’est toujours un mystère pour nous. Maintenant sur ce que c’est en réalité, je pense que vous ne pouvez que le classer dans le surnaturel. »
 
Tim a raconté qu’il a également repéré une présence fantomatique sortant d’un des vieux vestiaires ce soir-là et qu’un de ses amis chasseurs de fantômes a réussi à obtenir une photo.
 
« Au début de la nuit, juste après le tournage d’une partie de la soirée, il ya quelque chose qui est passée. Une femme est apparue derrière l’un des vestiaires, je pense. »
 
« Cette femme était la dernière personne dans cette pièce particulière du théâtre et personne d’autre n’y est entrée – donc ça devait être un fantôme. »
 
« Je ne suis pas sûr si cette silhouette fantomatique était une actrice ou pas, mais c’était vraiment effrayant. »
 
Le Old Nick Theatre de Gainsborough organise des soirées paranormales ouvertes aux chasseurs de fantômes et au grand public.
 
Tim explique :
 
« C’était un poste de police, c’est pourquoi on l’appelle le Old Nick – c’est maintenant un théâtre et un musée qui organise des nuits fantômes ».
 
« Je ne filmais pas toute la nuit, je filmais juste à des moments aléatoires mais il existe d’autres récits de hantises concernant ce théâtre. »
 
Certains membres du personnel ont dit avoir vu des étranges apparitions et avoir entendu parler d’autres événements fantomatiques.
 
« Certains d’entre eux ont dit qu’ils avaient verrouillé les portes et que certains verrous s’étaient déverrouillés‘ sans personne pour le faire. »
 
« Je suppose qu’avec son passé en tant que poste de police, il aurait pu être hanté par un ancien policier qui ouvrait régulièrement les portes des cellules quand il y travaillait. »
 
« Certes, avec ce genre de phénomènes de hantises, beaucoup tentent de deviner ce qui se passe, mais c’est très excitant. »
 
« Cette nuit-là, nous faisions une séance de spiritisme avec des tablestournantes et nous avons même fait un pendule humain‘ où des personnes testent les esprits et se balancent en avant et en arrière. Ce soir-là, des gens ont senti que quelque chose les berçait. »
 
« Cela doit relever du paranormal. »
 
Source

 

 
admis | December 1, 2017 at 10:52 am | Categories: Histoire vraixHistoires de lieux hantés | URL: https://wp.me/p9n1py-iI

Le fantôme d’Elvis Presley photographié à Dundee ?

Un grand-père affirme avoir photographié le fantôme d’Elvis Presley. Cette mystérieuse silhouette a été repérée sur le toit de la maison d’un voisin. Est-ce une véritable apparition inexplicable ou simplement une illusion d’optique ?
 
Murray McHardy, un chauffeur de taxi âgé de 57 ans, se préparait pour aller travailler quand il a repéré cette apparition depuis sa chambre. L’homme, qui vit à Dundee au nord-est de l’Écosse, raconte ce qui s’est passé :
 
« J’ai regardé par la fenêtre et j’ai remarqué une silhouette. »
 
« J’ai pris la photo afin de pouvoir zoomer dessus et j’ai essayé de deviner de qui il pouvait s’agir. »
 
Murray, qui est un grand-père de six petits-enfants, a mis en ligne un étrange communiqué sur Facebook. Son histoire a suscité un vif débat parmi les internautes. En effet, certains pensent que le personnage qui semble être assis à côté de la cheminée ressemble au ‘King‘, tandis que pour d’autres il possède des ressemblances avec Robert Burns, l’un des plus célèbres poètes écossais qui a vécu au XVIIIème siècle.
 
Murray a ajouté :
 
« J’ai eu tellement de commentaires à ce sujet et des gens me donnaient différentes suggestions. Certaines personnes ont dit que l’on peut y voirElvis mais, au début, j’ai pensé à Robert Burns. »
 
« J’ai posté la photo mercredi dernier [1er novembre 2017] et il y atoujours des gens qui m’en parlent, certaines personnes pensent que c’est faux et que j’ai édité la photo. »
 
« Je ne l’ai pas [modifié], c’est là et vous pouvez le voir avec vos yeux, c’est juste un peu amusant. C‘est juste une question de perception. »
 
« Je l’ai montré à ma femme et elle pouvait le voir aussi. Je ne peux pas croire que je viens juste de le remarquer. »
 
« Il s’agit juste d’une histoire de perception et de ce que les individus perçoivent. »
 
Est-ce simplement une illusion d’optique ? Peu d’internautes en sont convaincus et davantage de personnes pensent à un véritable fantôme.
 
Elvis est toujours considéré comme le roi du rock and roll 40 ans après sa mort en 1977. Les ventes de ses albums sont estimées à plus de 600 millions à travers le monde entier.
 
Cette histoire survient au même moment où une jeune mère de famille a été forcée de mettre sa maison en vente parce que celle-ci serait l’un des lieux les plus hantés de Grande-Bretagne.
 
Vanessa Mitchell a décidé de fuir la maison avec son bébé en 2008. Elle avait trop peur de revenir après avoir été terrorisée par des fantômes.
 
La jeune femme, âgée de 44 ans, avait acheté cette maison connue sous le nom de ‘The Cage‘ et située à St Osyth (dans le comté de l’Essex), en 2004. Sur le coup, elle n’a pas réalisé qu’elle était hantée.
 
Sa maison était autrefois une prison médiévale et a accueilli les victimes de l’une des chasses aux sorcières les plus célèbres d’Angleterre au 16ème siècle. Au cours de cette traque, huit femmes sont mortes après avoir été accusées de pratiquer la magie.
 
Vanessa, qui a aussi un fils de dix mois, a déclaré :
 
« La maison est tellement hantée que je n’ai pas pu y habiter depuis 2008. »
 
Source

 

Le fantôme d’une femme photographié à travers un miroir

Un homme, qui prenait en photo un objet qu’il souhaitait vendre sur le site Internet de vente en ligne TradeMe, pense avoir photographié, sans le savoir, le fantôme d’une femme.
 
Sur la photo qui nous intéresse présentement, on peut voir un homme en train de photographier un grand miroir en mosaïque dans le but de le vendre. Très distinctement, on peut remarquer, derrière lui, une mystérieuse silhouette transparente.
 
Ce cliché a été pris à l’intérieur d’une maison située à Kaiapoi, dans le district de Waimakariri, au nord de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.
 
Le vendeur a été interrogé par un acheteur potentiel sur ce « fantômeamicale » qui semble hanter cette maison. Hélas, il n’a pas pu fournir d »explication.
 
Le témoin a précisé que cette photo avait été prise à l’aide d’un téléphone portable et qu’elle n’avait pas été modifiée numériquement.
 
La vente aux enchères de l’objet a attiré plus de 57 personnes.
 
Le porte-parole de Trade Me, Logan Mudge, n’a pas voulu entrer dans le débat quant à la légitimité de l’image. Il explique :
 
« Nous n’avons jamais vu de fantôme utiliser comme outil marketing auparavant, mais cela semble être efficace, ce miroir a gagné beaucoup plus d’attention que la normale. »
 
« Nous ne sommes pas des experts en fantômes, alors nous détesterionsdiscuter éternellement sur la validité ou non de cette goule. »
 
« Il n’est pas évident de savoir, à partir de la description fournie, si le fantôme vit avec ce membre ou s’il vient avec le miroir. »
 
« Nous conseillons vivement à nos membres de faire preuve de diligence raisonnable avant d’amener un poltergeist potentiel chez eux. »
 
En 2010, deux flacons censés avoir contenu les esprits de fantômes exorcisés d’une maison de Christchurch ont été mis en vente par une femme habitant à Christchurch, Avie Woodbury.
 
Les flacons de verre ont été vendus pour 2832 $ dans une vente aux enchères qui a attiré plus de 200 000 vues.
 
La société de cigarettes électroniques Safer Smoke New Zealand a remporté l’enchère. L’argent a été donné à la SPCA Christchurch (une association de protection des animaux), moins les frais de 120 $ pour l’exorciste.
 
Source

 

Elle pense avoir photographié le fantôme de son défunt fils

Un petit garçon, qui est mort à seulement 10 semaines, est apparu sous la forme d’un fantôme lors d’un feu d’artifice. C’est sa mère en deuil qui a révélé cette incroyable histoire.
 
Les parents de Ralphie Plant, Nicole et Ricky, avaient invité leur famille à leur domicile à Loughborough (une ville du comté de Leicestershire, dans le centre de l’Angleterre) pour célébrer ce qui aurait dû être le deuxième anniversaire de leur défunt fils.
 
Ils croient qu’une photographie de l’un des feux d’artifice nous montre des flammes prendre mystérieusement la forme d’un célèbre personnage de télévision pour enfants surnommé « Fireman Sam » (« Sam le pompier », en français).
 
Les deux parents Nicole et Ricky sont convaincus que leur fils, Ralphie, est venu à la fête habillé en « Sam », qui est le personnage favori de son frère aîné Riley-Lee.
 
Nicole, âgée de 28 ans, a raconté :
 
« J’ai mis mes photos sur Facebook et quand je l’ai repéré, j’étais époustouflée. »
 
« Je l’ai posté sur une page consacrée aux fantômes et aux anges et d’autres personnes étaient d’accord avec ce que je pouvais voir. »
 
« Je sais qu’il est venu à la fête et qu’il s’est déguisé en pompier Sam parce qu’il aime son grand frère et qu’il est toujours avec lui. »
 
« Quand je regarde la photo, je vois aussi un petit halo et des ailes d’ange. »
 
« Les gens pensaient que j’étais folle, mais je ne pense pas qu’ils puissent le dire après avoir vu cette photo. »
 
Ce n’est pas la première fois que Nicole sent que l’esprit de son fils l’accompagne.
 
Elle poursuit :
 
« Je le vois tous les jours dans les petits signes qu’il m’envoie. J’avais un vieux micro-ondes et chaque fois que je l’utilisais, le compte à rebours s’arrêtait à sept au lieu d‘aller jusqu’à zéro. »
 
« Ralphie est né le 7 novembre, alors je me suis dit que c’était vraiment étrange. »
 
« Puis, il y a environ trois mois, après avoir déménagé, j’ai eu un nouveau micro-ondes et il a fait la même chose – chaque fois que je l’utilise, le minuteur s’arrête à sept. »
 
Ce n’est pas non plus la première fois que Ralphie apparaît sur des photos, affirme Nicole.
 
« J’ai emmené Riley-Lee à Stonehurst Farm à Mountsorrel une fois et j’ai posté une photo de lui sur Facebook. »
 
« Quelqu’un a remarqué qu’il y avait quelques petites étoiles au-dessus de sa tête. C’était un signe de Raphie pour nous dire qu’il est toujours avec nous. »
 
Ralphie est décédé le 16 janvier 2016, huit jours après avoir être sorti du Nottingham Children’s Hospital pour se rendre au Queen’s Medical Centre.
 
Une enquête a conclu plus tard qu’il souffrait de problèmes respiratoires causés par un virus.
 
Depuis, Nicole et Ricky ont eu un nouveau bébé, Radley, qui est né six semaines plus tôt en novembre de l’année dernière et qui avait aussi besoin de soins spéciaux.
 
Il avait une valve bloquée dans son cœur et a été soigné dans l’unité néonatale du Leicester Royal Infirmary pendant trois semaines avant d’être jugé assez bien pour rentrer à la maison.
 
Source

 

Un fantôme filmé dans une grotte à Nottingham

Un enquêteur paranormal a vu ses vacances interrompues par une « goule» qu’il a malencontreusement filmé à l’aide de sa caméra. Ce fantômesemblait porter une lanterne et traverser les murs.
 
Tony Ferguson avait profité d’un voyage à Nottingham avec un ami pour visiter les 500 cavernes de la « Cité des Grottes » (« City of Caves »), une attraction touristique constituée d’un réseau de grottes creusées dans le grès et qui se trouve sous un centre commercial.
 
Après avoir repéré une silhouette fantomatique, Tony a commencé à filmer pour voir ce qu’il pouvait attraper. Il a été terrifié quand il a remarqué qu’il avait filmé ce qu’il prétend être une « apparition [fantomatique] entière qui portait une robe datant des années 1800 » et qui se déplaçait dans l’obscurité.
 
Ces images nous montrent une lumière qui semble flotter dans l’obscurité avant qu’une silhouette complète n’apparaisse. Celle-ci semble passer à travers le mur des grottes, qui date d’au moins 900 après JC, ou peut-être plus.
 
Le chasseur de fantômes de Southampton, âgé de 32 ans, a déclaré :
 
« Ce qui est tellement incroyable, c’est que je n’étais là que pendant mes vacances. J‘explorais comme n’importe quel touriste, je ne m’attendais pas à filmer quoi que ce soit. »
 
« Le fantôme portait une lanterne quelconque et des vêtements ne datant pas de notre époque, ils avaient l’air d’être des années 1800. Beaucoup de gens ont remarqué cela quand ils ont regardé la vidéo. »
 
« Il n’y avait pas beaucoup de lumière là-bas il y a des centaines d’années et ils avaient besoin de porter des bougies ou des lanternes [pour s’éclairer]. »
 
« A l’époque, il n’y avait pas d’éclairage comme aujourd’hui, ce qui explique pourquoi ce personnage portait une lanterne. »
 
« Je l’ai vu plus tôt dans la nuit, je l’ai filmé et je pouvais le voir en train de me regarder. J‘ai continué à parler et cette chose a disparu. »
 
« Nous avons marché et une silhouette est apparue devant nous et a traversé le mur. »
 
« Vous pouvez l’entendre traverser le mur, cela fait un bruit de ‘sifflement‘, je ne sais pas ce que ça pourrait être, une sorte d’énergie peut-être. »
 
« Après l’avoir vu, j’ai vérifié l’appareil photo et j’ai réalisé que cette silhouette était également visible. Dieu merci. »
 
« J’ai été choqué, j’ai dû regarder en arrière plusieurs fois pour vérifier qu’il n’y avait personne, mais il n’y avait aucun moyen que quelqu’un soit. »
 
« Et il est impossible que quelqu’un puisse traverser un mur à moins de posséder des pouvoirs spéciaux dont je ne suis pas au courant. »
 
« C’était une apparition réelle. Les gens disent que c’est une priseincroyable, je suis suis ravi de l’avoir filmé. »
 
On pense que les zones les plus anciennes des grottes pourraient dater du quatrième siècle. Les gens ont creusé dans le grès doux pour créer un endroit douillet pour dormir, avant que des personnes ne commencent à vivre là-bas.
 
Finalement, les grottes ont été utilisées comme fosses, tanneries, bidonvilles, abris anti-aériens et cachettes pour les meurtriers, les voleurs et autres criminels.
 
Depuis la visite de Tony en fin d’après-midi, il prétend que lui et son ami sont rentés à la maison et sont désormais convaincus que personne d’autre n’était là quand il a filmé cette rencontre.
 
Tony poursuit :
 
« Elle[les grottes] sont connues pour être hantées, il y a eu beaucoup d’activité. »
 
« C’est l’un des endroits les plus étranges que j’ai jamais explorés, surtout lorsque vous entrez dans ces grottes très sombres à travers le centre commercial. L’extérieur était très trompeur. »
 
« Nous avions toute la place pour nous, il n’y avait absolument personne d’autre là-bas. »
 
« Les gens disent que je pourrais être le seul enquêteur paranormal à avoir capturé deux apparitions complètes si clairement. »
 
« Il faut beaucoup de chance, pour être là au bon moment et au bon endroit pour le filmer. »
 
« Le fantôme n’avait pas conscience que j’étais là. Cette silhouette ne me reconnaissait pas. Pour moi, c’est comme sil vivait dans son propre espace temps et faisait ses propres trucs. C‘est ce que les gens appellent une obsession résiduelle. »
 
« Je pensais que cela devait être une personne mais ensuite j’ai vérifié etj’ai réalisé que mon ami était le seul là-bas. »
 
« C’était troublant de réaliser que c’était réel, c’était une expérience personnelle, mais la caméra valide ce que j’ai vu. »
 
« Ce sont certainement des grottes hantées, j’ai trouvé quelques choseslors de mes recherches après l’avoir vu. Beaucoup de gens ont vu des choses ou ont vécu des choses là-bas apparemment. »
 
« Il y a une atmosphère différente dans cet endroit, il y a beaucoup d’esprits là-bas. Vous pouvez ressentir des sensations étranges dans les différentes zones des grottes. »
 
Sur les quelque 500 grottes connues, on pense que seulement environ 76 ont été récemment étudiées et enregistrées dans les moindres détails.
 
Beaucoup ont été habitées par les pauvres pendant des centaines d’années jusqu’à ce que la pratique de la location des caves et des grottes comme des maisons a été interdite en 1845.
 
 
Source

 

Les vidéos truquées, hantise des youtubeurs chasseurs de fantômes

Une polémique sur le trucage d’une exploration de manoir hanté jette la lumière sur la communauté francophone des vidéos YouTube sur le paranormal.

Le chasseur de fantômes suisse JD a-t-il truqué sa dernière vidéo ? Ce youtubeur aux 1,6 million d’abonnés a en tout cas reconnu qu’il avait été victime d’un canular. Manifestations trop claires, réactions forcées, phrases suspectes… les quelque 45 000 commentaires sous sa publication du 12 novembre ne laissaient aucun doute : les spectateurs n’ont pas cru à la probité de cette exploration qu’il a menée avec Jill, une youtubeuse belge, et un cameraman, Chris.

Pendant dix jours, nombre d’internautes ont débattu et mené l’enquête pour prouver la supercherie et déterminer si JD était le piégeur ou le piégé. Sur sa chaîne, le vidéaste, qui se consacre au jeu vidéo et aux voyages extrêmes, a fini par renommer la vidéo originale, vue plus d’1,7 million de fois, « meilleur prank [canular] 2017 ».

Beaucoup d’audience

Dans une ultime vidéo, qui dépasse, comme la première, le million de vues, et à grand renfort de suspense, JD tente de prouver son intégrité en menant lui-même l’enquête – des amis du cameraman auraient voulu lui faire peur – et prend la défense de sa camarade Jill, qui a été largement accusée, insultée et menacée sur les réseaux sociaux.

Qu’une vidéo de chasse aux fantômes trouve autant d’écho parmi les milliers de contenus postés en ligne chaque jour est inhabituel, mais n’a rien d’étrange. Une trentaine de chaînes YouTube francophones sont dédiées, au moins en partie, au paranormal.

La plupart du temps, des équipes se rendent dans des lieux abandonnés (urbex, lieux réputés hantés, signalements de proches…) et cherchent à entrer en contact avec de potentiels esprits. Après une ou deux nuits de tournage, une dizaine d’heures d’analyses et de montage, ils livrent au spectateur un épisode long format.

La grande majorité des enquêtes ne fait que quelques milliers de vues mais, parmi les enquêteurs les plus suivis, beaucoup sont issus du jeu vidéo et drainent beaucoup d’audience. Anciens spectateurs biberonnés dans les années 1990 à l’émission Mystères diffusée sur TF1, amateurs des sensations procurées par des films d’horreur comme Paranormal Activity, ou tout simplement témoins d’événements étranges, de nombreux « chasseurs », « explorateurs » ou « enquêteurs » francophones se sont lancés sur YouTube.

Un sujet tabou… et peu rémunérateur

« Dans les enquêteurs comme dans le public, il y a tous les profils. Il y a à boire et à manger », analyse Adrien, 29 ans, qui a lancé sa chaîne Ghost’N’us en mai avec sa femme, Maeva, qui tient par ailleurs une chaîne « lifestyle ».

La mort d’un petit garçon en 2011, la curiosité de Maeva pour le surnaturel et l’intérêt croissant de sa communauté YouTube pour cette thématique poussent cette famille lorraine à consacrer une partie de son temps à cette activité. « Le paranormal, c’est tabou en France, mais il y a énormément de témoignages et d’intérêt », avance Adrien pour expliquer la prégnance de ce phénomène par rapport à d’autres pays.

Ce n’est en tout cas visiblement pas l’argent qui motive les vidéastes. « Quasiment personne ne vit du paranormal », assène Vonette, tatoueuse en région parisienne, qui fait partie d’une équipe uniquement composée d’enquêtrices âgées de 24 à 38 ans. La monétisation des vidéos ne rapporte presque rien à ces poids légers de YouTube, qui trouvent toutefois de la visibilité sur la plate-forme.

Comme de nombreux vidéastes en ligne, beaucoup financent une partie de leurs enquêtes grâce à des cagnottes sur le site Tipeee. Nombre d’entre eux louent en avant-première les épisodes sur leur site ou sur la plate-forme de vidéos Vimeo. Certains vendent même des passes : pour 79 euros, leurs fans peuvent les accompagner dans une chasse.

Pour limiter les frais, beaucoup explorent dans un rayon proche de chez eux. A l’instar des autres communautés de YouTube, si certains continuent d’exercer un métier classique, plusieurs se sont lancés dans la création de petites entreprises de communication ou d’audiovisuel. Ceux qui perçoivent le plus d’argent arrivent toutefois à s’offrir du matériel. « Cela ne nous permet pas d’en vivre, mais on vient de commander une caméra à 1 400 euros. Cela met du beurre dans les épinards », explique Adrien.

Le cas du faussaire GussDx

La « farce » du youtubeur suisse JD a de quoi laisser les amateurs de paranormal amers. Elle résonne avec un autre épisode douloureux : GussDx, l’un des chasseurs de fantômes francophones les plus suivis, est tombé pour supercherie à l’été 2016. Ce vidéaste s’est fait connaître il y a cinq ans parmi les fans du jeu Minecraft.

compter de 2014, il met en ligne des vidéos d’enquêtes paranormales. Réalisateur efficace et réputé prudent dans ses explications, GussDx se laisse toutefois aller à la tentation en truquant une de ses vidéos, une exploration de la tour Moncade, à Orthez (Pyrénées-Atlantiques), supprimée depuis. Pour la communauté des sceptiques – les zététiciens – la boîte à outils qui se renverse de façon inexpliquée dans la vidéo est un montage grossier. Le vidéaste n’aura de cesse de le démentir pendant un an.

Mais, « au pied du mur », Guss DX finira par passer aux aveux et confie que, « sous la pression du résultat », il s’est livré au trucage. « Les quatre épisodes précédents avaient majoritairement déplu », explique-t-il dans une vidéo, elle aussi supprimée par l’auteur. Et le youtubeur démasqué d’ajouter : « J’ai sans doute donné trop de crédit aux commentaires négatifs. Il ne faut pas se leurrer, la majorité des personnes qui regardent chasseur de fantômes attendent de voir du sensationnel, veulent du frisson et veulent voir du fantôme. »
Faire du sensationnalisme sans tricher ?
Pour Vonette, « la triche de GussDX, on la paie encore » :
« Son public de gameurs est plus large que le nôtre. Ils n’ont peut-être pas le même âge et les mêmes exigences. Après cette affaire, il y a eu une crise de méfiance, qui a amené certains à devoir faire preuve de plus de transparence, et ça, c’est très bien. »
Les chasseurs-enquêteurs-explorateurs ont dû également s’affranchir des inspirations de GussDx dans le montage ou la réalisation. Certains, comme Maeva et Adrien, avec Ghost’N’us, font équipe avec des tiers : « Il nous arrive d’amener des amis ou des gens qui nous ont indiqué un lieu pour attester qu’on n’est pas des tricheurs. »

Cédric, de Projet activity, s’est formé en regardant des vidéos. « Mais je préfère laisser place à l’imprévu et ne pas rentrer dans des codes qui sont pour la plupart erronés dans ce domaine. » Les enquêtrices dont fait partie Vonette ont, elles, décidé de s’affranchir de tous les codes les plus en vigueur chez les youtubeurs du paranormal. « Pour l’équipement par exemple, on fuit les outils estampillés “paranormal” et qui sont vendus sous le nom de “ghost box”, “spirit box” [censés détecter l’activité des esprits]… » Il y a aussi les choix de réalisation : « On est accompagnées d’une équipe de tournage professionnelle bénévole. Pour le montage, les musiques sombres, les écrans noirs, les logos, ce n’est pas trop notre truc. Les gens jouent sur la peur, le cliché du film d’horreur et ça m’agace », dit Vonette, qui préfère chercher l’inspiration plutôt dans True Detective que dans Paranormal Activity.

Une volonté de crédibilité, mais aussi de ne pas se mettre en danger. « Avec Maeva, on ne va pas dans des lieux remués, où tout le monde passe, comme le château de Fougerêt [Vienne]. On ne fait pas non plus de spiritisme. S’il ne se passe rien, ce n’est pas grave. Il y a toujours quelque chose à tirer du tournage. On peut tout à fait remontrer notre angoisse du moment », explique Adrien. « Certains font du divertissement, nous, c’est de la recherche de terrain », insiste Vonette, qui s’appuie sur des écrits de l’astronome Camille Flammarion ou de l’association Inrees (Institut de recherche sur les expériences extraordinaires).

Certains chasseurs assument la démarche sensationnaliste, qui, selon eux, est possible sans tricher« Le paranormal, c’est du scientifique mais aussi beaucoup de divertissement », argue Steve Fregeac, animateur de la controversée chaîne YouTube Jery chasseur de fantômes. Régulièrement accusé de faire du fake, il est souvent dans la ligne de mire des sceptiques.

« J’ai près de 100 000 abonnés sur YouTube, j’en suis très heureux mais cela crée beaucoup de jalousie », assure-t-il. « Un esprit me dit ferme ta gueule »« un fantôme me possède »… Steve Fregeac « assume complètement » les titres de ses vidéos. « On peut appeler ça des “putaclics”, mais mes titres sont en adéquation avec le contenu. Avant, j’étais prudent dans les titres. Maintenant, j’essaie d’être moi. » Le « style Fregeac » fait aussi beaucoup grincer des dents d’autres enquêteurs

Usages pre-YouTube

Matériel, vocabulaire, montage, rebondissements, lieux choisis… Il est vrai que l’écrasante majorité des vidéos se ressemblent. Des usages qu’il faut aller rechercher, bien avant l’apparition de YouTube, dans les premières émissions de « ghosthunting » à la télévision américaine, et dont certains programmes ont été d’ailleurs diffusés en France.

L’un des groupes d’études du paranormal les plus anciens est sans nul doute The Atlantic Paranormal Society, créée dans les années 1990 par le populaire Grant Wilson, et qui donnera lieu au programme de télé-réalité « Ghost Hunters » en 2004. A la même époque, l’équipe de chasseurs français de R.I.P (Recherche investigation paranormal) a son propre show hebdomadaire sur Planète +, du bouquet Canal+. La série télévisée Supernatural, qui raconte les aventures de deux frères, Sam et Dean Winchester, chasseurs de démons, va aussi entériner le style en parodiant les chasseurs de fantômes amateurs qui se mettent sur le chemin des Winchester.

Que ce soit pour rire, pour sursauter, pour soulever le voile de l’au-delà, le choix des fans se porte donc finalement en fonction de la confiance qu’ils accordent à tel ou tel enquêteur. « La plupart des fans sont bienveillants », assure Adrien, de Ghost’N’us. Et les vidéos qui semblent le plus convaincre les croyants s’avèrent souvent les moins spectaculaires.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/11/28/les-videos-truquees-hantise-des-youtubeurs-chasseurs-de-fantomes_5221557_4408996.html#Q18WDqFROYIlVs0Q.99

Et si Hollywood savait ?

 

Et si le Cinéma n’était pas seulement une “usine à rêves (et à argent) mais également un Médium utilisé par des initiés pour lever le coin du voile et nous faire “toucher du doigt” une autre réalité au travers d’images et de dialogues ? Cette rubrique tente de “décrypter” ces films et de vous les faire voir sous une autre facette.

Si vous avez manqué le début

Daniel Jackson, égyptologue visionnaire et rejeté par ses pairs, est finalement choisi pour percer le secret d’un immense et mystérieux anneau de pierre et d’acier découvert sur le site de Gizeh en 1928. Il décrypte le message et se retrouve propulsé dans un autre monde, une autre dimension, accompagné par un commando dirigé par le colonel O’neil. Une incroyable aventure commence…

Postulat

Et si ce superbe film nous expliquait, sous les dehors d’un divertissement grand public, un secret millénaire à l’origine de nos

civilisations. S’il était la divulgation métaphorique du fait extraordinaire suivant :

les égyptiens de la 4ème dynastie (et par là même, l’humanité toute entière) ont été visités par une civilisation extraterrestre dotée d’une technologie infiniment supérieure. Cette technologie a permis à ces visiteurs de dominer une population à peine sortie de l’âge de pierre, lui insufflant au passage les connaissances nécessaires pour faire d’eux notamment des maîtres bâtisseurs. Ce faisant, cette civilisation extraterrestre a semé de part le monde les fondements, les rites, cultes et les croyances, dans les divers Dieux que nous connaissons.

Ce que le film nous dit et nous montre

Bien sûr, il faut tout d’abord faire abstractions des “oripeaux” relatifs aux films d’actions, les romances, les actes héroïques, les nombreuses et très réussies scènes d’actions, pour mieux se focaliser sur le personnage important qui est le “ressort” de l’histoire à savoir “Râ” (ce nom, bien sûr, ne doit rien au hasard.)

Nous faisons sa connaissance lorsque le Dr Jackson et son équipe passent au travers de la Porte des étoiles et arrivent sur une autre planète, découvrant une bien étrange civilisation. Dans ce monde, Râ a droit de vie et de mort sur ses sujets. Nous pensons alors -implicitement- nous trouver devant un pharaon égyptien alors que les mots “pharaon” et “Egypte” ne sont jamais prononcés dans cette partie du film. Pourtant, nul doute dans notre esprit, Râ est bien un pharaon Egyptien.

La question ne se pose même pas.

Réminiscence du passé inconsciente et collective ? Quoi qu’il en soit, Râ a des pouvoirs formidables. Il peut tuer par un simple regard. Il peut également punir son peuple en envoyant ses “anges exterminateurs” (des vaisseaux de guerre légers) détruisant tout sur leurs passages avec des rayons de feu dans un bruit de tonnerre.

Mais il a également la capacité de guérir et même de ressusciter les morts. Il peut donc ériger ses propres lois et soumettre ainsi, très facilement un peuple crédule. Par ailleurs Râ a physiquement un côté indéniablement androgyne. Sa force est plus mentale que musculaire. On ne lui connaît pas d’aventures sentimentales et/ou amoureuses. Il est au-dessus de ces contingences.

Après bien des aventures pleines de

rebondissements nous finissons par apprendre que Râ n’est autre qu’un extra-terrestre ayant quitté, dans un lointain passé, sa planète mourante et s’étant retrouvé dans cette dimension ou ses connaissan-ces mentales et son savoir technologique ont pu le propulser à la tête de ce monde qu’il a entièrement “crée”.

Sur sa planète il n’était qu’un “citoyen lambda”, sur notre planète il est le Maître incontesté où son peuple, complètement acquis à sa volonté, lui voue un culte à l’égal d’un Dieu.. Cette version est-elle plausible ? Peut-on aussi facilement se hisser à l’égal d’un Dieu ?

Transposition des faits

Ceci posé, transposons maintenant cette histoire dans notre passé terrestre et laissons vagabonder notre imagination.

Nous sommes au fin fond de l’Australie dans un petit village indigène vivant de chasse et de pêche. Soudain apparaît dans le ciel un engin volant tel un dragon flamboyant avec un bruit assourdissant aussi fort que le tonnerre.

De ce chariot de feu sort un être bizarrement accoutré.

Il s’établit au village. Il n’a pas besoin de chasser et de pêcher pour se nourrir. Son bâton qui crache le feu lui assure sa subsistance sans effort. Il guérit même les malades rien qu’en les touchant. Il apprend aux villageois pendant son séjour l’artisanat, l‘agriculture etc. Et un beau jour cet être étrange repart dans le ciel en promettant qu’il reviendra bientôt. Dès lors les

villageois ne font que regarder les cieux et prier une réplique en paille de l’engin volant n’attendant que le retour promis

de leur….Dieu !

Et bien cette “histoire” n’est pas imaginaire. Elle s’est réellement déroulée durant la seconde guerre mondiale.

Un avion américain, je crois, tombé en panne en pleine forêt non loin d’un village éloigné de toute civilisation a vécu cette aventure. Il se trouve que plusieurs chercheurs russes suggèrent que ce type d’événement pourrait être une explication à l’origine de nos croyances et religions.

Décryptage

Mais revenons au film car je pense qu’il recèle encore d’autres “messages”. Ainsi attire-t-il notre attention sur le site de Gizeh. Pourquoi Gizeh ? Le scénariste aurait pu placer son intrigue n’importe

où dans le monde ? Veut-il éveiller notre attention sur le fait que ce site recèle bien des mystères et que la connexion Ovni/Extraterrestre/Archéologie mystérieuse est une piste d’étude et de réflexion sérieuse, sur nous-mêmes mais aussi sur notre passé ?

Un lien peut être fait ici avec les films Prédator et notamment l’avant dernier en date Alien VS Predator dont nous aurons sans doute l’occasion de vous parler un jour, et qui décline le même principe.

“De fait, s’interroge le spectateur, comment expliquer le génie “soudain” des Maîtres bâtisseurs Égyptiens pas encore tout à fait sortis du néolithique ?

Au début du film nous faisons la connaissance du Dr Jackson qui donne une conférence au terme de laquelle il se fait conspuer par ses pairs car il ose dire que le Sphinx date d’au moins dix mille ans. Ce faisant le scénariste du film prend clairement position contre le courant mainstream de l’Egyptologie. Par là même il ouvre un abîme de réflexion dans l’esprit du grand public car le héros démontrera par la suite l’étendue de ses connaissances et la justesse de ses théories. “Alors, peut s’interroger le spectateur, si le Pr Jackson ne s’est pas trompé pour tout le reste, pourquoi se tromperait-il sur la datation

du Sphinx ?”

Enfin, une autre image forte pour finir de nous convaincre. à la fin du film nous est enfin révélée la forme du vaisseau extraterrestre de Râ et cette forme est clairement celle d’une…Pyramide. Cette simple image met fin à une des questions qui taraude l’humanité depuis Alexandre le Grand : qui a construit les pyramides ?

Par cette image de vaisseau pyramidal, la réponse est évidente.

Extrapolons

Comme le démontre le film il n’est nul besoin d’une armée d’envahisseurs pour se hisser au plus haut sommet d’une planète. Une horde d’Extraterrestres en rupture de ban pourraient finalement assez aisément asservir une population primitive grâce à sa technologie avancée. Un lien peut être fait ici avec les films “Superman” dont nous aurons sans doute aussi l’occasion de

parler un jour.

à présent, il me vient en mémoire une news de TOP SECRET N°26 page 7 et qui parlait des pyramides de Bosnie. Je cite : “Selon Euronews, les travaux se sont organisés pour préparer l’arrivée de l’équipe de l’Unesco et un immense monolithe en grés orné d’inscriptions mystérieuses doit être envoyé en Egypte à des fins d’analyse par des spécialistes.” Et à TOP SECRET de s’interroger : “Cette information est loin d’être anodine. Pensez-y. Pourquoi envoyer ce précieux bloc contenant des inscriptions au Caire quand il suffirait de prendre des photographies ou de faire des prélèvements pour procéder au déchiffrement et aux analyses ?”

En effet, il serait plus logique de faire venir sur place les spécialistes… Sauf si, comme le suggère TOP SECRET, cette découverte est une pièce d’un mécanisme qui est sur le point d’être assemblée en Egypte.

Imaginons un instant le scénario suivant : les Extraterrestres, Râ et compagnie, sont sur le point de quitter la Terre pour de nouvelles explorations lointaines dans des systèmes inconnues. Comme certaines de leurs technologies très encombrantes leur seront inutiles pendant le voyage, et au contraire très utile lors de leur retour sur la terre, ils décident de les laisser sur place. Cependant, il faut s’assurer que l’humanité ne pourra jamais mettre la main sur ces merveilles de technologie, et encore moins les faire fonctionner, même par accident. Ils choisissent donc non seulement de cacher ces dispositifs, mais encore de les disposer en pièces détachées, dans des endroits soigneusement disséminées de par le monde, soit enfouies profondément sous des pyramides et autres monuments facilement reconnaissables, soit au milieu de zones hostiles. Ainsi, le film Stargate ne raconterait rien d’autre que l’existence et la découverte d’un de ces dispositifs dans les sous-sols de Gizeh…

En poussant la logique un peu plus loin, on peut se demander si une découverte de ce type, plus ancienne encore, n’est pas à l’origine d’une course folle à travers les siècles, depuis Gilgamesh, en passant par Alexandre Le Grand, les templiers, Napoléon, ou Hitler, entre autre. Cela ne vous fait-il pas penser aux “Aventuriers de l’Arche Perdue” films emblématiques de Spielberg dont nous attendons la sortie du quatrième volet avec grande impatience ?… On raconte là encore la même chose… Une course éperdue dont l’objectif serait de retrouver et réunir pour les faire fonctionner ensemble, les pièces d’un mécanisme dispersées au quatre coins du monde. Une course folle qui se poursuivrait de nos jours avec la destruction par les Talibans des statues de Bamyan ou encore la localisation des récentes guerres américaines parmi lesquelles la Bosnie… De fait, tous les empereurs, despotes, ou tyrans de la planète semblent avoir reçu l’ordre de courir après un secret bien concret dont la teneur échappe complètement au commun des mortels ; comme s’ils avaient été missionnés, puis éjectés une fois leur temps imparti. Il faut dire qu’au moment du retour des “Dieux”, ce qui a été désuni doit être rassemblé… Le moment est-il venu ?

Alors, pure spéculation, pur délire ?…

Quoi qu’il en soit nous n’avons jamais revu ni entendu parler de ce bien curieux “monolithe” bosniaque… Il en va ainsi de toutes les informations importantes en ce bas monde. Aussitôt révélées aussitôt oubliées et enfouies…gageons que le monolithe aura retrouvé sa place originelle dans le grand mécanisme du “Stargate”

de notre planète…

Conclusion

Terminons cette étude, par ce qui pourrait bien être un clin d’œil du film à l’égard du Secret mondial qui s’abat sur tout ce qui touche au phénomène ovni, et dont le crash de Roswell est un des évènements les plus illustres et les plus significatifs. Dans le film en effet, l’anneau d’acier et de pierre trouvé au début sur le plateau de Gizeh est manifestement resté secret aux yeux du grand public. N’est-ce pas le sort qui a pu être réservé à la soucoupe de Roswell ? Nous ne le saurons jamais, mais le film Stargate nous apporte ici un bon aperçu de ce qui aurait pu se passer, avec l’aménagement de cette base militaire secrète creusée à flanc de montagne.

Ainsi, à la question que beaucoup d’entre nous se posent, à savoir : le gouvernement américain (en l’espèce) peut-il cacher des informations relatives aux vaisseaux extra-terrestres ? La réponse du film est sans ambiguïté ! La vérité se mérite.

Un miroir maléfique mis en vente sur eBay

Croyez-vous que des maisons ou des objets puissent être maudits ou hantées ? Peut-être pas. Seulement, certains y croient dur comme fer pour avoir vécu physiquement ce genre d’expériences.  C’est le cas de deux anglais qui ont décidé de mettre en vente, sur eBay, un miroir vraisemblablement démoniaque …

Deux colocataires londoniens, Joseph Birch  étudiant de 20 ans, et Sotiris Charalambous  peintre de 43 ans avaient trouvé, il y a environ 5 mois, un miroir antique de style victorien dans une benne. L’objet avait été abandonné par le propriétaire de leur appartement de Muswell Hill, dans la capitale du Royaume-Uni.

Dès qu’ils accrochèrent le miroir sur l’un des murs de leur demeure, les ennuis commencèrent :

« Depuis que le miroir a été trouvé, tout s’est mal passé. Quelques jours après l’avoir accroché, tant moi-même que mon colocataire, nous nous sommes réveillés aux premières heures du jour en poussant des cris de douleur. Nous avons tous les deux expérimenté ce que je peux seulement décrire comme des douleurs lancinantes, comme des coups de poignard, intenses partout sur le corps. Ils nous frappaient tous les deux en même temps, et disparaissaient ensuite aussi vite qu’ils étaient venus. À l’origine nous avons pensé que quelqu’un exécutait une sorte de vaudou ou magie noire sur nous, mais le miroir nous donne froid dans le dos et nous avons commencé à voir des ombres étranges ».

Mais leurs problèmes s’aggravèrent brusquement lorsque Sotiris décida de peindre les contours du miroir en gris métallisé. Des évènements surnaturels sont alors survenus. Les deux hommes ont alors commencé à avoir de longs et violents cauchemars et des ennuis divers ont accablé les malheureux prioritaires.

Le radiateur situé au-dessous du miroir s’est mis à dysfonctionner alors qu’il n’y avait jamais eu de problèmes auparavant. De même, les lignes électriques sont devenues défaillantes et de mystérieux bruits ont commencé à se faire entendre dans les conduits de l’habitation.

Joseph Birch affirme avoir observé des « ombres vacillantes » dans le miroir ainsi que des orbes volant dans la pièce. Plus grave encore, le miroir maudit a causé de réelles blessures à Joseph :

« La semaine dernière, je me suis réveillé à 3h30 du matin avec une douleur sur le dos comme une brûlure  Je me suis levé et j’ai regardé dans le miroir de salle de bains pour me trouver couvert de griffures dans tous les sens. J’ai des ongles courts et après vérification du lit, je n’ai rien trouvé d’aiguisé ou aucun ressort desserré qui expliquerait une telle chose. Je n’ai jamais été particulièrement superstitieux, mais la seule présence de ce miroir me donne froid dans le dos et me donne mal à l’estomac. »

Devant cette montagne de problèmes a conduit les colocataires à se débarrasser de l’objet. Le prix de vente a été fixé à 100 livres sterling (soit environ 140 euros). En le vendant, ils espèrent retrouver un peu plus de quiétude dans leur vie :

« Nous nous sentons tous les deux épuisés tout le temps. Les choses disparaissent constamment, des clés, des téléphones. Je suis entré à la salle de bain un matin et j’ai trouvé des objets répandus à travers toute la pièce, et un pot de mousse à raser, qui était de l’autre côté de la pièce, s’est retrouvé en bas la toilette. Mon colocataire travaillant la plupart du temps, j’ai passé beaucoup de temps ici seul dans l’appartement. Je suis devenu paranoïaque et j’ai le sentiment que je suis constamment observé. Mon niveau d’anxiété a atteint un record et je suis sous antidépresseurs pour la première fois de ma vie. Je ne pouvais pas m’empêcher de remarquer des choses étranges arrivant autour de moi. Je posais des choses et elles disparaissaient. Quand je passe le miroir, j’y vois des ombres vacillantes reflétées. »

Devant le danger que représente l’objet, les vendeurs souhaitent, de préférence, que ce soit un spécialiste dans le paranormal qui s’en porte acquéreur :

« Je voudrais idéalement qu’il aille à quelqu’un qui a l’expérience du paranormal ou du surnaturel, et qui peut gérer ce genre de problème. »

Source

http://www.planet.fr/insolite-traumatises-ils-vendent-un-miroir-hante-sur-ebay.308688.1470.html

Ils souffrent de violentes crises après une séance de spiritisme …

Des habitants d’un petit village isolé situé dans la région montagneuse de Libertad (au Nord-Ouest du Pérou) ont connu un étonnant phénomène paranormal. En effet, plusieurs adolescents sont récemment entrés dans de violentes crises répétitives  après qu’ils aient participé à une séance de spiritisme …

Une dizaine d’écoliers, âgés de 14 à 17 ans et scolarisés au collège Luis Felipe de la Fuente (situé dans le district de Calamarca) subissent, depuis quelques jours, des convulsions incontrôlées, ainsi que des pertes de consciences toutes les demi-heures environ. Hospitalisés à l’hôpital de Belén à Trujillo, les médecins n’ont toujours pas trouvé d’explications rationnelles pour expliquer cet état.

Leurs crises convulsives auraient commencé le vendredi 31 mai 2013, 4 heures après que ces 11 jeunes aient quitté l’école. C’est à cet endroit, qu’ils se seraient, selon la police, « amusés » avec une planche de Ouija. Cet outil, se présentant sous la forme d’une simple planche de bois, constitue la manière la plus répandue pour entrer en contact avec le monde des esprits.

Sachant cela, beaucoup sont persuadés qu’ils ont été victimes de possession démoniaque. Mais les médecins sont plutôt perplexes quant à cette explication. Bien qu’ils n’aient strictement rien trouvé pour expliquer l’origine de ces crises, ils ont avancé l’hypothèse d’une hystérie collective.

Certains parents d’élèves n’ont, quant à eux, pas hésité à accuser ouvertement un enseignant de l’école réputé pour ses talents de guérisseur.

Possessions démoniaques ?, Hystérie collective ?, Œuvre d’un sorcier malfaisant ? Pour le moment, nul ne peut conclure sur ce qui s’est réellement passé et sur ce qui a définitivement déclenché ces crises inexplicables …

Source

http://www.elpopular.pe/actualidad-y-policiales/2013-06-02-la-libertad-11-alumnas-resultaron-poseidas-tras-jugar-ouija

Ronaldinho attaqué par des sorcières paraguayennes

En Amérique du Sud, les matchs de football provoquent une ferveur populaire incroyable. La finale de la Copa Libertadores 2013 est évidemment un grand évènement. Mais, avant que les footballeurs ne donnent le spectacle, ce sont les sorciers et autres chamans qui ont mis la main à la pâte pour que leurs équipes favorites remportent la rencontre.

Cette compétition est l’équivalent, en Europe, de la prestigieuse Ligue des Champions. Cette année 2013, voit s’affronter en finale les brésiliens de l’Atletico Mineiro aux paraguayens de l’Olimpia. Seulement, le club de Belo Horizonte compte, dans ses rangs, une star mondiale : Ronaldinho Gaúcho. Et, le moins que le puisse dire, c’est que les supporteurs de leur adversaire ont peur de l’internationale et talentueux auriverde.

Quelques jours avant la finale à l’Estadio Defensores del Chaco, des sorciers se sont démenés pour faire chuter l’idole brésilienne. Les supporters ont ainsi fait appel à des sorcières afin de jeter un sort maléfique à l’Atletico.

La police paraguayenne a ainsi retrouvé, près de l’hôtel où résidaient les joueurs brésiliens, un « payé ». Cet instrument sert soit à lancer des sorts d’amour, soit à empêcher une personne d’atteindre ses objectifs. Fins connaisseurs, les sorcières du pays se sont acharnées sur Ronaldinho pour que la malchance l’accompagne tout au long de la partie.

Leurs découvertes ne se sont pas arrêtées là. Ils ont aussi trouvé divers objets rituels, typiquement utilisés en magie noire : une poupée vaudou, des bouteilles d’alcool, des bougies ainsi que deux plats de nourriture, un d’abats et l’autre de fruits.

 

 

Pour conclure, on peut dire que les jeteuses de sort du Paraguay ont été plutôt efficaces : l’Olimpia a terrassé son adversaire 2 buts à 0. Quant à Ronaldinho, pourtant habitué à ce genre de rendez-vous, il a été totalement transparent et a même été remplacé peu après l’heure de jeu …

Source

http://cronicasmundosocultos.blogspot.fr/2013/07/ronaldinho-es-atacado-por-magia-negra.html