L’histoire vraie et terrifiante qui se cache derrière les films Annabelle

Annabelle

 

Source : https://www.cosmopolitan.fr

 

Si vous aimez vous faire peur, la saga Annabelle ne doit plus avoir de secret pour vous. Mais connaissez-vous la vraie histoire qui se cache derrière la poupée maléfique, de retour au cinéma le 10 juillet prochain dans Annabelle – la maison du mal ? On vous raconte tout.

Le film Annabelle, comme Conjuring, est inspiré d’une histoire vraie. Celle du couple Warren, spécialisé dans la traque des phénomènes paranormaux. Ed et Lorraine Warrenont consacré leur vie aux affaires surnaturelles, dont la plus célèbre et celle d’Amityville, qui a inspiré le film du même nom. Mais c’est aujourd’hui une toute autre affaire qui nous intéresse. C’est d’Annabelle Higgins, la poupée terrifiante qui a inspiré les films AnnabelleAnnabelle – La création du mal et Annabelle –  La maison du mal, qui sortira au cinéma le 10 juillet prochain.

L’histoire vraie qui se cache derrière la saga Annabelle

Les premières traces de la poupée maléfique remontent au début des années 70. A l’époque, une mère de famille décide de faire un cadeau à sa fille d’une vingtaine d’années, en lui achetant sur une brocante une poupée Ann Raggedy. Cette poupée de chiffon, à l’image de l’héroïne de l’ouvrage américain Raggedy Ann Stories, était populaire aux Etats-Unis dans les années 20, où de nombreuses poupées ont été commercialisées. Contrairement à ce que le film nous montre, Annabelle n’était donc pas une poupée de porcelaine mais une poupée de chiffon, à l’histoire mystérieuse. 

D by yqwsaa7als

Lorsqu’elle offre son cadeau à sa fille Donna, celle-ci emporte la poupée avec elle dans l’appartement qu’elle partage avec son amie Angie. Toutes les deux sont étudiantes infirmières et vivent en colocation dans un petit appartement. Quelques jours après l’arrivée de la poupée, Donna constate qu’elle ne la retrouve jamais dans la position dans laquelle elle l’avait laissée. Donna ne s’alerte pas pour autant et se dit qu’elle a dû déplacer la poupée par inadvertance.

 

Mais plus le temps passe, plus les déplacements de la poupée sont importants et Annabelle passe désormais d’une pièce à l’autre pendant l’absence des jeunes femmes. Curieuses de la situation, elles finissent par faire appel à une médium qui leur explique alors que le corps de la poupée est possédé par l’esprit d’Annabelle Higgins, une petite fille de 7 ans qui serait morte il y a de longues années là où leur appartement a été construit. A travers la médium, Annabelle demande à Donna et Angie si elles l’autorisent à rester auprès d’elles, ce que les jeunes femmes, touchées par son histoire, acceptent. 

Et c’est là que la situation commence sérieusement à vriller. Annabelle, qui ne s’était jamais montrée violente jusque-là, fait déplacer un objet dans la pièce et le fait tomber lourdement. Des petits mots inquiétants apparaissent dans l’appartement et des tâches de sang se dévoilent sur la poupée de chiffon. Lou, le petit-ami d’Angie, est persuadé que la poupée est maléfique et insiste auprès des jeunes femmes pour qu’elles s’en débarrassent. Ce qui ne plait pas à Annabelle, qui tente une nuit de l’étouffer et lui laisse une marque de griffure sur le torse, raconte-t-il à l’époque.

L’intervention du couple Warren dans l’affaire Annabelle

Sur les conseils de leur prêtre, Donna et Angie font appel au couple Warren. Ed et Lorraine leur expliquent alors qu’il n’y a jamais eu de petite Annabelle Higgins et que c’est une entité démoniaque qui manipule la poupée. Entité que Donna et Angie ont autorisée à interagir avec elles suite à la séance avec la médium. Le couple Warren bénit les lieux et la poupée et, par mesure de sécurité, l’emporte avec lui.

 

Sur le chemin du retour, alors qu’Annabelle est placée sur le siège arrière, les freins de l’automobile lâchent peu à peu. Si bien qu’Ed est contraint s’arrêter et de verser de l’eau bénite sur son automobile pour arriver à bon port. Dans les semaines qui suivent l’arrivée de la poupée chez les Warren, des objets explosent et Annabelle se déplace régulièrement et se montre de plus en plus menaçante. Ed et Lorraine décident de l’enfermer dans une cage de verre, qu’ils protègent à l’aide de pierres et de rituels pour empêcher la poupée de sortir.

Lors d’un reportage au domicile Warren, Lorraine avait confié à l’équipe de tournage qu’elle n’osait toujours pas regarder la poupée dans les yeux, des années plus tard. Une histoire à raconter au coin du feu pour celles et ceux qui aiment se faire peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *