L’histoire des avions hantés …

 

Les lieux hantés se présentent sous d’innombrables formes. Partout dans notre monde, il y des maisons, des forêts et même des véhicules tels que les voitures et les navires qui sont hantées par d’insaisissables fantômes. Il semble que les esprits fantomatiques s’attachent à toutes sortes d’endroit.

Plusieurs cas d’avions hantés ont ainsi été recensés ces dernières années. En règle générale, ces endroits ne se prêtent pas à ce qu’on pourrait imaginer être un endroit hanté, mais il existe de nombreux rapports sur toutes sortes d’activités étranges et paranormales signalées dans les avions, et en voici quelques-unes.

De nombreux récits fantasmagoriques de fantômes sur des avions s’articulent autour de passagers fantômes vus par d’autres passagers ou membres de l’équipage. L’un de ces cas a été rapporté par violetlullaby, un utilisateur de Reddit, qui était agent de bord sur un B737, un avion petit dans lequel la porte du poste de pilotage est proche du siège de l’équipage. À ce moment-là, ils étaient à l’altitude de croisière, et c’est à cet instant-là que le commandant de bord a appelé pour demander pourquoi deux enfants avaient été autorisés à jouer devant la porte du cockpit. L’équipage a déclaré qu’il n’y avait pas d’enfants qui y jouaient, mais le capitaine a insisté que c’était le cas puisqu’il pouvait les voir sur les images de la caméra de vidéosurveillance. Le témoin explique :

« Un autre membre de l’équipage, assis sur un siège qui lui était réservé, a nié qu’un enfant jouait près de la zone (les sièges se trouvent juste à côté de la porte du poste de pilotage). Mais le capitaine a insisté sur le fait qu’il pouvait réellement voir deux enfants (un garçon et une fille) jouer devant la porte à travers les images de la vidéosurveillance. À ce stade, le commandant n’était pas très heureux en pensant que les pilotes lui jouaient des tours. »

« Après un certain temps, le capitaine a décidé de laisser tomber et n’y prêta plus attention. Quand ils ont atterri et sont arrivés à l’hôtel, le capitaine s’est entretenu avec son premier officier. Il a insisté pour savoir si le commandant et son équipe avaient vraiment vu les deux enfants jouer devant la porte du cockpit. Elle a maintenu que c’était vraiment le cas. Le couloir était particulièrement petit (moins de 10 mètres de long seulement entre la porte bâbord et la porte tribord, composée des sièges de l’équipage, et de l’entrée du cockpit). De ce fait, elle n’aurait pas pu manquerla présence de deux enfants en train de jouer. Les deux pilotes étaient terrifiésquand ils ont vu les enfants jouer et se sont demandés pourquoi ils avaient été laissés là. Le copilote a confirmé ce que son capitaine avait vu. »

Qui étaient ces enfants fantômes ? D’où viennent-ils et où sont-ils allés ? Wilsonxrutter, un autre internaute, a raconté une autre histoire qui, selon lui, aurait été racontée à un de ses amis, qui était préposé de bord lors d’un vol aller-retour de San Francisco à New York. Au moment où les passagers arrivaient, le témoin a déclaré avoir remarqué distinctement un homme bien habillé, dans la quarantaine, muni d’un porte-documents, qui s’était assis à l’arrière de l’avion, près des toilettes. Il ne pensait pas beaucoup à lui à ce moment-là, mais les choses sont devenues étranges lorsque l’équipage a compté les passagers après le vol. Il explique :

« Il s’est assis à l’arrière de l’avion, près des salles de bain. Avant le départ, le personnel se rappelait avoir compté 35 passagers embarqués pource vol. Comme il s’agissait d’un vol de nuit, la plupart des passagers avaient dormi pendant le vol et tout s’était déroulé normalement. Avant d’atterrir, ils ont compté les passagers mais il n’y avait que 34 personnes. Ils pensaient que le passager manquant était dans la salle de bain. Seulement, après avoir vérifié, elle était vide. Ils ont finalement pensé que c’était l’homme qui s’était assis à l’arrière de l’avion. Un membre du personnel a même raconté avoir eu une conversation avec lui au sujet de la femme de l’homme et de ses deux filles. Quand ils ont atterri, ils ont averti la sécurité de l’aéroport et vérifié le vol de retour à l’aéroport de San Francisco. Ils ont constaté que seules 34 personnes avaient été enregistrées»

Un autre témoin affirme avoir effectué un vol qui n’était pas très complet de Denver à New York et que la personne assise à côté de lui semblait se sentir très mal. Il la décrit comme une femme âgée, seule, coiffée d’un châle à l’ancienne et qui avait de gros cernes sous les yeux. Elle avait le teint si pâle qu’elle semblait malade. Alors que l’avion poursuivait sa route, elle restait assise, regardant droit devant elle, mais il pouvait voir que son état avait s’empirait. Il raconte :

« Cette dame avait l’air très malade dès le départ, au point que j’ai été surpris qu’ils l’aient même autorisée à prendre l’avion pour un vol aussi long. Mais après le décollage, elle avait l’air de se réchauffer. Elle pouvait à peine s’asseoir droite, elle avait presque un teint jaune, des poches sombres sous les yeux, et ses yeux semblaient gonflés. À un moment donné, je lui ai demandé si elle avait besoin d’aide, mais elle a continué à regarder devant elle et m’a complètement ignorée. Enfin, elle s’est relevée et a trébuché vers les toilettes. C’est alors que j’ai parlé à une hôtesse de l’air de cette vieille dame malade. Je lui ai dit que je pensais que cette dame paraissait particulièrement fiévreuse. Elle est allée aux toilettes pour la surveiller. Quand l’agent de bord est revenu, elle m’a dit qu’il n’y avait personne dans les toilettes et que la description que j’avais fait de cette dame ne correspondait à aucun des passagers dans l’avion. Pendant tout le reste du vol, je ne l’ai plus revue, et je n’ai jamais pu l’expliquer depuis. »

Une hôtesse de l’air nommée Susan Brown a raconté l’existence d’un avion hanté dans lequel elle avait travaillé. À l’époque, il s’agissait d’un nouvel avion pour elle. L’un des agents de bord, qu’elle n’avait jamais rencontré auparavant, lui a dit que l’avion dans lequel ils se trouvaient était censé être hanté. Selon cette autre hôtesse de l’air, il y avait eu, une fois, un passager qui était en vacances lorsque son épouse est décédée. Le corps avait été transporté dans un conteneur en métal avec le reste de la cargaison pour pouvoir être ramené à la maison afin d’être enterrée. C’est à ce moment que la hantise a commencé. Elle raconte :

« Ma collègue m’a dit que pendant ce vol, une femme était allée dans la cuisine de l’avion et avait demandé un verre. L’équipage de cabine a dit à la femme qu’elle le préparerait pour elle mais qu’elle pouvait retourner à sa place et qu’elle lui apporterait le verre un peu plus tard. La femme a indiqué où elle était assise pour que l’équipage le sache. Elle a également dit à l’équipage qu’elle était assise à côté de son mari. L’équipage a préparé le verre et l’a emmené à la femme. Lorsque les membres équipage se sont assis à leur place, ils ont remarqué qu’un homme était assis à l’endroit spécifié par la femme. L’équipage a dit à l’homme qu’il y avait une femme qui voulait boire un verre et qu’il devait savoir où elle se trouvait. L’homme a déclaré à l’équipage qu’aucune dame n’était assise à côté de lui et qu’il était seul. L’équipage a dit à l’homme qu’il y avait une dame qui avait demandé à boire et a indiqué qu’elle était assise à côté de lui. L’équipage et l’homme ont discutépour tenter de comprendre. L’homme a alors dit à l’équipage qu’il était impossible que sa femme ait demandé à boire car son épouse était décédée et que son corps avait été placé parmi la cargaison. L’homme avait dit à l’équipage que ce qui était étrange, c’est que le verre que l’équipage avait apporté était un Bloody Mary, le cocktail préféré de sa femme. L’homme a été choqué par cette situation peu banale et l’équipage aussi. »

Depuis lors, cet avion aurait été sujet à toutes sortes de phénomènes étranges, tels que des bruits étranges, des objets en mouvement ou en vibration, ainsi que des objets renversés par des mains invisibles. On dit que tous les membres de l’équipage et le personnel qui connaissent cet avion sont très prudents lorsqu’ils travaillent à son bord. Amanda Pleva, une hôtesse de l’air, raconte l’histoire similaire d’un avion surnommé « Christine » par ses collègues, du nom de la voiture hantée du roman de Stephen King. Elle a raconté à FlyerTalk :

« Christine ne me dérange pas, mais certaines évitent de voler à son bord à cause des histoires. Des lumières s’éteignent et s’allument toutes seules, on y entend des bruits inhabituels, il y a de soudaines chutes de température. Dans ma compagnie aérienne, nous avons toujours des histoires sur l’avion n°502. Elle semble ‘se comporter’ différemmentselon les personnes, mais beaucoup de personnes ont prétendu y avoir vécu des choses étranges»

Tout aussi effrayant est un avion de ligne hanté décrit par James Wysong, un agent de bord de United Airlines qui a raconté son expérience sur le site Travelers United. Il raconte qu’il se trouvait sur un vol en direction de l’Europe. L’avion était un 747 plus ancien. L’un des autres agents de bord lui a dit que l’avion dans lequel ils se trouvaient était hanté. Apparemment, il y a des années, il y a eu un accident dans lequel une porte de soute avait été éjectée de façon spectaculaire. Plusieurs passagers avaient péri cette nuit-là sans que leurs corps ne soient retrouvés. James se décrit comme un sceptique et dit qu’il pensait que c’était juste un conte fantasmagorique. Cependant, son opinion a changé quand il a commencé son travail dans l’une des cuisines de préparation de l’appareil, avec une collègue de travail appelée Martha. Alors qu’il travaillait et écoutait de la musique sur son appareil audio, des événements étranges se sont déroulés :

« Soudain, l’un des fours a commencé à s’éteindre et à s’allumer comme s’il y avait un court-circuit. Une alarme a retenti, comme toujours lorsqu’un four s’éteint. J’ai donné un petit coup au four. Cela a semblé résoudre le problème, mais un moment plus tard, les autres fours ont fait de même : les fours se sont allumés, puis se sont éteints, avant que les alarmes se mettent à sonner de toutes parts. Les lampes au plafond ont commencé à s’éteindre. Je commençais à m’inquiéter. Puis Martha m’a appelé : Ses fours se comportaient étrangement aussi. J’ai rassemblé tout mon courage et je lui ai dit : ‘C’est juste un câblage défectueux. Rien à craindre.’ Mais ensuite, j’ai remarqué un nouveau son, un petit sifflement qui était audible à chaque fois que l’un des fours s’éteignait – un ‘oooooh’ étrange et fantomatique, semblable à un film d’horreur. (Juste des fans, me suis-je dit.) J’ai emballé tous les repas et les ai envoyés à l’étage, puis j’ai éteint les fours. Deux d’entre eux ont continué à s’éteindre et à s’allumer. (Juste le câblage, pensai-je.) Les lumières au plafond s’éteignirent. (Un court-circuit !). Quand ma musique a commencé à ralentir, comme si les piles étaient en train de mourir, j’ai tapé dessus. Je savais que les piles étaient neuves. Voici la partie la plus étrange. Quand j’ai relaté ce problème sur le carnet de bord de l’avion, j’ai trouvé que cela avait déjà été rapporté plusieurs fois auparavant. À chaque fois, les mécaniciens étaient incapables de réparer ce problème ou même de confirmer son existence. Le problème semblait ne se produire qu’en vol ; lorsque les mécaniciens ont procédé à une vérification au sol, le système fonctionnait bien. Après ce voyage, j’ai entendu parler d’autres agents de bord apportant des planches de Ouija et tenant des séances de spiritisme pendant qu’ils se reposaient. »

On ignore à quel point ces récits sont véridiques, et s’ils sont vrais, on se demande pourquoi ces forces sont devenues liées à ces avions. Pourquoi ces fantômes et autres phénomènes sont-ils attirés par ces lieux ? Comme on a pu le voir, les avions peuvent être des lieux potentiellement hantés.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/09/eerie-tales-of-paranormal-activity-on-airlines/, 11 octobre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *