la momie

 

 


« Je m’en souvient quand j’étais petit… Je rêvais d’une Momie. Elle était grande, très grande. J’étais attaché au bout d’un couloir et je la voyais marcher vers moi, j’en avais peur, je criais. Elle prenait mes deux jambes et les arrachait violemment de mon corps. A chaque fois que je me réveillais, j’étais en sueur et sur mon drap, il y avait une tache de sang. Le rêve s’est arrêtée quand j’avais 12ans.

Aujourd’hui, j’ai 25ans et je suis célibataire. Récemment, j’ai appris que mon père était décédé d’un accident de voiture. Il a eu les deux jambes arrachées, et sur les lieu de l’accident on trouva une étrange photo que personne de ma famille connaissait : Mon père, à côté d’un type très grand, dont la tête était enfermé dans des bandes. J’ai tout de suite reconnu le type, c’était cette Momie qui me terrifiait quand j’étais gosse. Mais ça semblait impossible ! Cette Momie n’existe que dans mon rêve, comment mon père a pu se retrouver avec elle ?

Sur cette photo se trouvait une date : 21 Juillet 2011. Je ne savais pas pourquoi il y avait cette date alors que la photo semblait ancienne, et je me suis rendu compte que c’était le lendemain. J’écris ce texte en ce moment car je pense que ça a un rapport avec moi, je ne sais pas pourquoi… Maman, si tu lit ceci sache que je t’aime et que si il m’arriverait quelque chose, fait en sorte que je soit enterré à côté de la tombe de mon père. »

C’était une partie de texte qu’on a pu voir sur le corps de Carl Hengai. Sa mort est inexplicable, on l’a retrouvé chez lui sans ses deux jambes. Aucune trace d’effraction, la maison était parfaitement en ordre, on ne peux dire si il s’agit d’un suicide ou d’un meurtre. On a retrouvé un autre morceau de texte plus loin dans un placard. Dans ce placard, il y avait les deux jambe de Carl.

« Après l’accident de mon père, j’ai fait un rêve étrange : J’étais attaché dans un couloir sombre et je la voyait, la Momie ! Je l’insultais et j’essayais de me détacher. Elle prit mes jambes et mes les arracha, je sentais la douleur. Je me suis réveillé en sueur, et je vit sur mon drap, une tache de sang. Je criais, je devenais fou.

Aujourd’hui, on est le 21 Juillet. Je ne sais pas pourquoi, mais je ressent une présence, je ne me sent pas bien et je ne peux pas sortir de chez moi, ma porte est bloquée ! Je me sent vraiment mal, je vomis… Du sang. J’en ai marre, je vais essayer de défoncer la porte de chez moi et par »

Le texte à partir du dernier mot, est illisible. Des taches de sang recouvrent la dernière partie, on n’a pas voulu chercher à déchiffrer le texte et l’affaire fut conclue:
Carl Hengai était fou, l’enquête terminée.
Cependant, on n’a jamais su de quoi il s’agissait, un meurtre ou un suicide ? Quand les autorités sont rentrées dans la maison de Carl, ils ont découvert une chose affreuse : Une Momie était encastrée dans le mur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *