LA DAME BLANCHE

LA DAME BLANCHE

histoire : on raconte qu’un couple de jeunes mariés rentré chez eux pour fêter leur nuit de noces un virage très céré a surpri le mari qui était au volant et ils sont tombé dans le ravin .
la voiture a été retrouvé dans le focé le lendemain le corp du jeune marié a aussi été retrouvé seul le corp de la jeune femme na pas été retrouvé .
on racnte que cette jeune femme fait du stop sur les routes la nuit pour prévenir les passagé de faire atention aux virages , dès qu’un virage arrive la jeune femme pris en stop se met a crier puis disparet .
soit les passagert arrivent a ratraper le virage soi ils tombent dans le fossé .

témoignage : Le 20 mai 1981, quatre jeunes montpelliérains âgés de 17 à 25 ans décident de faire une virée à la mer. Vers 0h30, après s’être
promenés sur les quais de Palavas et avoir bu un coup, ils décident de rentrer. Sur le bord de la route, juste avant le pont
des Quatre-Canaux, ils aperçoivent une auto-stoppeuse d’une cinquantaine d’années, portant un imperméable ainsi qu’un foulard
blanc. Ils lui proposent de l’amener jusqu’à Montpellier. Elle ne répond pas mais opine de la tête, monte à l’arrière, et
s’assied entre les deux passagères. La voiture repart. La mystérieuse auto-stoppeuse ne dit toujours pas un mot. Un kilomètre
après, elle s’exclame « Attention au virage, attention au virage ! ». Le conducteur, surpris, lève le pied, et passe le virage
sans encombre. C’est alors au tour des passagères de crier : le mystérieux personnage a disparu ! La voiture roule toujours
à 90 km/h, les portes fermées… D’abord abasourdis, les quatre amis décident d’aller tout raconter à la police. Qui, après
avoir cru à une plaisanterie, se rend sur place, sans rien trouver ! Plusieurs convocations plus tard, la police, comme toutes
les personnes qui les interrogent, conclue à la sincérité des jeunes : leurs témoignages ne se contredisent jamais, ils ne
s’intéressent pas au spiritisme ni à aucun sujet de ce genre… Enfin, ils évitent tant que possible de parler de cette affaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *