Irradié par un OVNI, il se fait dédommager

Un aviateur américain a gagné un procès pour forcer les chefs militaires de le payer pour le traitement d’une maladie qui aurait été causé par une rencontre avec un OVNI dans le Suffolk, en Angleterre.
L’aviateur de première classe John Burroughs a été impliqué dans un incident impliquant des OVNI dans la forêt de Rendlesham au mois de décembre 1980. Par ailleurs, ce lieu est aujourd’hui connu comme étant le « Roswell de Grande-Bretagne ».
Au cours de cet évènement, il a été exposé à de fortes doses de rayonnement alors qu’il enquêtait sur un mystérieux engin. Cette rencontre l’a laissé dans le besoin et il fut obligé de subir une chirurgie cardiaque.
Après des décennies « de réponses évasives », il a finalement convaincu l’Association des vétérans US (VA) à payer pour son traitement.
Son avocat a salué cette spectaculaire volte-face juridique. Pour lui, cette décision serait la preuve que les OVNI existent de facto et qu’ils peuvent même causer des « dommages corporels ».
« Je ne cherchais pas à convaincre quiconque de me croire. »
« J’étais essentiellement préoccupé par l’obtention de soins pour ma maladie. C’était tout ce qui comptait. »
L’incident de Rendlesham Forest est l’une des plus grandes rencontres OVNI non résolus du 20e siècle.
Plusieurs membres de la « United States Air Force » avaient observé différents phénomènes inexpliqués.
Burroughs et un collègue nommé Jim Penniston purent à l’intérieur de leur base inspecter l’OVNI de près. Selon eux, l’engin était couvert de symboles qui ressemblaient à des hiéroglyphes.
Peu de temps après, Burroughs est tombé malade avec des symptômes comme s’il avait été exposé à de puissants rayonnements.
Mais les vrais problèmes ont commencé en 2011, lorsque les médecins ont été étonnés après qu’ils aient remarqué que la vanne mitrale de son cœur dysfonctionnait, ce qui se produit généralement à des hommes très âgés, ce qui n’est pas le cas de Burroughs qui n’a que 50 ans.
« Je ne pouvais pas travailler et ma santé déclinait rapidement. »
Ni Burroughs ni son médecin n’ont pu accéder à ses dossiers médicaux, qui ont été classées.
Burroughs a même affirmé la Force aérienne a nié l’avoir employé au moment de l’incident OVNI.
Il a demandé de l’aide du candidat à la présidentielle et sénateur John McCain, qui fut lui-aussi incapable de mettre la main sur l’ensemble des dossiers médicaux.
Enfin, l’équipe juridique de Burroughs a trouvé deux documents du ministère de la Défense britannique, qui ont montré que des niveaux élevés de radiation avaient été détectés à l’endroit où il a rencontré l’étrange OVNI.
L’Association des anciens combattants des États-Unis et le ministère de la défense ont alors accepté de payer pour son traitement.
« J’essaie toujours de travailler sur ce que j’ai vu. Je pense que c’est un phénomène dont le gouvernement est au courant. Seulement, il ne parvient pas à déterminer exactement ce que c’est. »
« J’ai vécu une expérience très bizarre. Il s’est clairement passé quelque chose d’étrange. »
Nick Pope, un chercheur qui a passé plusieurs années à étudier les ovnis en tant qu’employé au ministère de la Défense, s’est exprimé sur ce dénouement :
« Je pense que cette décision est extrêmement importante. »
« Un moment, le gouvernement américain a dit que rien ne s’était passé, mais le lendemain, John Burroughs et son avocat ont obtenu la déclassification de dossiers secrets prouvant que John a probablement été irradié par quelque chose dans la forêt de Rendlesham. »
Source
http://www.mirror.co.uk/news/technology-science/science/british-ufo-encounter-gave-heart-5266589,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *