Ils poursuivent leur propriétaire pour cause de « maison hantée » !

Image

 

Un couple de locataires résidant dans le New Jersey a demandé au propriétaire le remboursement de leur caution. Pour un motif surprenant : la maison serait hantée, et celui-ci était au courant !

(LaVieImmo.com) – Une étrange façon de demander réparation qui nous vient d’outre-Atlantique. Selon la chaîne ABC News, Michele Callan et son fiancé Josue Chinchilla, installés début mars dans leur nouvelle maison de Toms River (New Jersey), ont quotidiennement subi depuis leur arrivée des phénomènes paranormaux. Des portes qui s’ouvrent et se referment brutalement, des lampes qui clignotent, des objets qui tombent sans raison ou encore des bruits de pas inexpliqués, le jeune couple s’est dit véritablement harcelé.

Poursuite en justice du propriétaire

Le couple, terrorisé, a décidé de quitter les lieux une semaine après les premières manifestations. Mais Michele et Josue n’en sont pas restés là, et ont décidé de poursuivre en justice leur propriétaire, Richard Lopez, pour leur avoir « loué une maison hantée ». En outre, ils lui demandent le remboursement de la caution, d’un montant de 2 250 dollars, selon ABC News.

Le propriétaire, lui, a décidé de ne pas s’en laisser conter, et d’engager lui aussi des poursuites. Son avocat, David Semanchik, est pour le moins dubitatif. Pour lui, « il y a quelque chose d’autre derrière tout cela ». Mme Callan « est une mère célibataire qui vit avec son fiancé. Je pense qu’elle fait face à une situation trop dure pour elle et qu’elle est incapable de payer le loyer », argue-t-il à la chaîne.

Des vidéos de ces phénomènes auraient été prises

Mais devant la cour, le couple ne devrait pas manquer d’arguments, et prévoit de s’y rendre avec des preuves solides. Des photographies et des vidéos de ces étranges phénomènes auraient été prises. Les locataires affirment même à la chaîne être parvenu à enregistrer l’une des voix de ces poltergeists sur magnétophone, qui disait « Let it burn !» (en français : « Qu’il brûle ! ») Un exemple de ces « phénomènes de voix électronique », procédés étant traditionnellement présentés comme un moyen d’entrer en communication avec l’au-delà.

 

La décision de justice, qui devrait être rendue à la fin du mois, pourrait faire jurisprudence si le couple obtenait gain de cause ; car le droit américain accorde la même importance aux décisions des juges qu’à la loi, et chacun est libre d’invoquer ces premières au tribunal. Le motif d’une « maison louée hantée » pourrait dès lors être invoqué par tout citoyen américain qui estime subir des phénomènes surnaturels chez lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *