Enquêtes Paranormales 80 – EP80 chasseur de fantôme

L’association a pour but d’aider les personnes subissant des phénomènes paranormaux en réalisant des enquêtes.
Nous vous proposons aussi de répondre à vos questions sur des sujets paranormaux.
Notre associations est à but non lucratif et nous agissons chez des particuliers gratuitement en gardant l’anonymat des personnes que nous aidons et nous ne dévoileront pas leurs adresses par respect.
Vous pouvez nous contacter en privée à tout moment, nous essayerons de nous rendre le plus disponible pour vous. Sachez que nous avons tout le matériel nécessaire pour des enquêtes.
30 ans, Jérémy Lefebvre, un habitant de Moyenneville, est le fondateur de l’association Enquêtes paranormales 80 (EP80). Il explique les raisons de cette initiative.

Comment avez-vous décidé de créer cette association ?

 

L’idée est venue après des discussions avec des amis et de la famille. On s’est rendu compte que beaucoup d’entre nous avaient pu ressentir des expériences paranormales. En ce qui me concerne, je me suis fait agresser plusieurs fois par ce que l’on peut appeler des entités. Un exemple concret : un jour j’étais sorti de chez moi en laissant la porte ouverte. Elle s’est claquée et la clé a tourné dans la serrure. Je suis très cartésien et j’ai refait des centaines de fois l’expérience pour vérifier si c’était possible que cela arrive, sans jamais y parvenir.

Quel est le but d’Enquêtes paranormales 80 ?

Notre objectif est d’aller soutenir les particuliers qui pourraient être confrontés à des phénomènes paranormaux. Nous faisons cela de manière entièrement gratuite. La plupart du temps, il y a une explication comme du bois qui craque, un tuyau qui fait du bruit ou les ondes électromagnétiques.

« Nous sommes toujours dans la supposition et jamais dans la certitude absolue »

Jérémy Lefebvre, fondateur de l’association

Comment faites-vous pour enquêter ?

Comme nous venons de créer l’association et que nous sommes encore peu connus, aucun particulier n’a fait appel à nous. Nous nous entraînons en menant des enquêtes dans des édifices historiques : nous sommes allés dans un blockhaus et dans un château. Nous travaillons la nuit, un moment plus calme que la journée, avec différents instruments comme un caméscope et un enregistreur numérique, un thermomètre laser ou encore un appareil photo. Nous souhaitons prochainement investir dans un système de plusieurs caméras à vision nocturne, qui permettent de surveiller un lieu.

Dans vos enquêtes, avez-vous déjà observé des phénomènes paranormaux ?

Attention, nous sommes toujours dans la supposition et jamais dans la certitude absolue. Lors de notre visite d’un blockhaus, nous avons fait face à des phénomènes de voix inexpliqués. Mais ils sont généralement pratiquement inaudibles. La vidéo de l’enquête a été publiée sur notre page Facebook.

Vous avez contacté de nombreux propriétaires de monuments historiques. Quelle est leur réaction ?

J’ai envoyé beaucoup de demandes pour que l’on puisse enquêter, mais les gens ne sont pas très ouverts à cela. J’aimerais, par exemple, aller au château de Rambures. J’ai envoyé un mail, j’attends la réponse.

Recherchez-vous de nouveaux enquêteurs ?

Si des gens veulent nous rejoindre je réponds pourquoi pas. Mais nous ne cherchons absolument pas à faire du « buzz », notre objectif est vraiment d’aider les gens. Nous ne voulons pas des gens qui tombent dans une forme de psychose et qui affirment qu’ils voient des esprits. Propos recueillis par

vincent héry

Renseignements sur la page Facebook Enquêtes paranormales 80 et

par mail enquetes-paranormales-80@laposte.net

Une pensée sur “Enquêtes Paranormales 80 – EP80 chasseur de fantôme”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *