enquête ouverte après des phénomènes inexpliqués à l’hôpital de Dax

Depuis trois semaines, le personnel et les patients voient de multiples objets volés, déplacés ou détruits dans l’enceinte de l’hôpital. La police enquête.

On le surnomme le « Belphégor de l’hôpital », en référence au fameux fantôme du feuilleton des années 60, qui s’amusait à hanter le Louvre pendant la nuit. Depuis trois semaines, d’étranges phénomènes inquiètent le personnel et les patients de l’hôpital de Dax (Landes), au point qu’une enquête a été ouverte par le commissariat local, raconte France Bleu Gascogne vendredi.

Ces mystérieux phénomènes se sont produits dans l’enceinte du Centre hospitalier du Lanot, qui accueille principalement des personnes âgées dépendantes. Le personnel raconte avoir vu du matériel médical déplacé sans raison, des portes et des fenêtres qui s’ouvrent alors qu’elles ont été fermées, ou encore des chaises retrouvées au milieu du couloir, sans explication.

Sécurité renforcée sur le site

Du côté des patients, une femme tétraplégique a vu son drap enlevé en pleine nuit. Des poches d’urine auraient été ouvertes et déversées par terre, ou sur des paillasses. Cependant, aucun patient ou employé de l’hôpital n’a subi d’acte grave, selon les policiers.

LIRE AUSSI >A Dax, le premier village Alzheimer

Les enquêteurs envisagent plutôt la piste interne, au vu de la manipulation du matériel et des capacités d’accès du fameux « Belphégor » qui, selon France Bleu, serait désormais plus discret : des agents de sécurité ont été engagés et des rondes sont organisées par la police, pour renforcer la sécurité du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *