Elle se fait passer pour morte pour éviter de payer une note

Une décoratrice de la commune de Bogny-sur-Meuse a été la victime d’une très curieuse tentative d’escroquerie : cette dernière soupçonne une cliente de lui avait fait croire qu’elle était morte dans l’unique but de ne pas régler une note de 650 euros …
Aurélie Fontenelle est décoratrice d’évènements. Au mois de juin 2014, elle fut embauchée par une mère de famille qui souhaitait organiser une fête pour la communion de ses enfants. Après avoir fait son travail, elle appela sa cliente, résidant à Sedan, pour se faire payer. Hélas pour elle, au dernier moment la cliente s’est défilée :
« Je l’ai relancée à plusieurs reprises par téléphone et par e-mail. À chaque fois, elle me promettait qu’elle allait payer le mois suivant. Et puis, début octobre, j’ai reçu un message m’informant de son décès. »
Le fameux SMS reçu était le suivant :
« Nous avons l’immense douleur de vous faire part du décès de ma sœur suite à une rupture d’anévrisme. Le corps sera incinéré cet après-midi (…) ».
Un peu choquée, la décoratrice envoya naturellement les condoléances à la famille ainsi qu’un bouquet de fleurs. Deux jours plus tard, elle se rendit donc chez sa fleuriste habituelle, et elle croisa une connaissance à qui elle apprit la nouvelle. Sauf que cette « connaissance » connaissait aussi la prétendue défunte et elle s’étonna de cette information. La décoratrice décida d’appeler l’Etat civil de Sedan qui affirma n’avoir aucune trace de son avis de décès. La jeune femme continua son enquête et alla interroger les voisins :
« Ils m’ont confirmé qu’elle était bien vivante et le lendemain, je l’ai aperçue en chair et en os, assure la jeune femme, encore surprise du tour qu’a voulu lui jouer sa cliente. C’était pourtant une dame qui avait l’air très sympathique, qui était impliquée dans la vie de l’église. »
L’arnaque devenant évidente, Mme Fontanelle fit appel à un avocat. Cette dernière envoya plusieurs messages à sa cliente pour tenter d’obtenir une explication. Un jour, elle reçut un message menaçant, écrit en très mauvais français :
« méfi toi j ai ton num meuf . (sic) »
Plus tard, elle eut la fille de l’arnaqueuse au téléphone. Celle-ci lui affirma que le téléphone de sa mère avait été piraté !
Etrange acte de piraterie ou véritable tentative d’escroquerie ?
Source
http://www.lunion.presse.fr/region/une-cliente-se-fait-passer-pour-morte-pour-ne-pas-payer-une-ia3b25n423303,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *