Des ufologues ont trouvés des matériaux extraterrestres

 

Une équipe de chercheurs et d’ufologues prétend détenir des matériaux provenant d’un vaisseau spatial extraterrestre accidenté. Celui-ci serait exceptionnellement résistants à la chaleur et dépourvus de tout lien avec les métaux ou alliages utilisés dans les avions militaires ou commerciaux actuels.

L’organisme To the Stars Academy of Arts & Sciences a publié des photos d’un certain nombre d’objets plats d’apparence métallisée, qu’ils qualifient de débris provenant d’un crash d’OVNI.

Les images ont été postées sur la page Instagram du cofondateur de l’académie, Tom DeLonge, célèbre musicien et ancien membre du groupe Blink 182.

Steve Justice est l’ancien responsable des systèmes avancés de « Skunk Works » de Lockheed Martin – le centre de recherche aéronautique avancée et expérimentale qui a produit le F117 Stealth Fighter et un certain nombre d’autres avions de combat de pointe.

Il dirige maintenant l’équipe de technologie et aérospatiale de l’association To the Stars. Il s’est exprimé sur ces matériaux « extraterrestres » actuellement entre les mains du groupe : « La structure et la composition de ces matériaux ne proviennent d’aucune application militaire ou commerciale connue. »

« Nous avons actuellement plusieurs échantillons de matériaux en cours d’analyse par des laboratoires sous contrat et nous prévoyons d’étendre la portée de cette étude. »

DeLonge lui-même a déclaré que To The Stars est convaincu en tant que groupe que les fragments proviennent d’un « véhicule aérien non identifié ».

« Nous avons pu établir que le matériau présentait des capacités d’ingénierie anormalement très avancées », a-t-il déclaré.

« Cette acquisition nous permettra d’élargir la portée de notre projet de recherche ADAM [Acquisition & Data Analysis of Materials] et d’accélérer la recherche et le développement, ce qui pourrait déboucher sur de nombreuses percées dans les domaines de l’aérospatiale et de l’ingénierie. »

Le groupe est resté évasive sur la manière dont ils avaient obtenu les fragments de métal. Le directeur des programmes spéciaux de To the Stars, Luis Elizondo, a toutefois confié au New York Times que la source pourrait provenir du gouvernement américain: « T.T.S.A. [To The Star Academy] ne se limite pas de la provenance du matériel ou des informations qu’il obtient. »

« Dans ce processus, nous devons faire preuve de discernement. Comme je l’ai déjà dit, il y a une différence entre quelque chose de vraiment extraterrestre et quelque chose qui est tombé de l’alternateur d’une Cadillac de 1984. »

To The Stars a été responsable de la fuite de trois vidéos prises par des aéronefs de la US Navy qui semblaient montrer des rencontres avec des véhicules aériens hyper-avancés, voire d’origine extraterrestre.

Des sources de la marine ont confirmé que les vidéos étaient authentiques et montraient « des phénomènes aériens non identifiés ».

Susan Gough, porte-parole du Pentagone, a déclaré que « les trois vidéos largement diffusées sont bien des enregistrements réalisés par des aviateurs de la marine, enregistrés au cours de leurs exercices d’entraînement ».

Elle a ajouté que la marine « a toujours considéré les phénomènes observés dans ces vidéos comme non identifiés » et que les rencontres faisaient « partie d’un problème plus vaste de l’augmentation du nombre d’incursions dans les zones d’entraînement par des phénomènes aériens non identifiés ces dernières années ».

Tom DeLonge a déclaré que To The Stars souhaitait collaborer avec les agences gouvernementales pour enquêter sur le phénomène : « Le gouvernement pourrait apporter des réponses à cette question », a-t-il déclaré.

« Nous attendons juste qu’ils viennent nous aider pour certaines de ces recherches. »

« Cette situation qui vient de se produire est littéralement quelque chose que moi et beaucoup d’autres personnes attendions, pas depuis des années, mais depuis des décennies. »

« C’est ce que nous espérions. Celapourrait faire en sorte que cela puisse vraiment amener plus de gens intelligents et des intellectuels à se lancer dans cette aventure et nous aider à en savoir plus à ce sujet. »

Le groupe a l’intention de faire de l’ingénierie inverse sur ces matériaux appartenant à des fragments d’OVNI afin de créer une toute nouvelle classe de technologie.

Steve Justice a déclaré : « Nous avons des plans très stratégiques pour aider à transformer scientifiquement ces pièces qui possèdent des capacités avancées. »

« Les guides d’ondes, la réduction de masse, tous les nouveaux méta-matériaux et de nombreux autres potentiels sont à la portée de nouvelles études, dont certaines sont déjà en cours, et d’autres études que nous prévoyons. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/ufo-hunters-use-metal-crashed-20380501,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *