Des proches d’Ahmadinejad accusés de sorcellerie

Alyssa Milano, dans la série Charmed

IRAN – Dans la lutte engagée entre le président et le guide suprême Khamenei…
Comment se débarrasser d’opposants politiques ? En Russie, on les piège avec une sextape. En Iran, on les accuse de sorcellerie. Plusieurs proches de Mahmoud Ahmadinejad, ainsi que son chef de cabinet, ont été arrêtés ces derniers jours, accusés d’être des «magiciens» et d’avoir «invoqué des djinns (des esprits dans la religion musulmane) », relate le Guardian.
Al-Jezira raconte que cet épisode s’inscrit dans un bras de fer engagé entre Ahmadinejad et le guide suprême, Ali Khamenei. Tout a commencé lorsque le président iranien a limogé le chef du renseignement, avant que Khamenei ne le ré-institue.
BlasphèmeEn guise de protestation, Ahmadinejad a entamé une grève du pouvoir pendant dix jours, refusant de participer à la plupart des réunions gouvernementales prévues. L’ayatollah Mesbah Yazdi, un ultraconservateur, a alors prévenu que désobéir au guide suprême était l’équivalent de blasphémer contre Dieu.
L’affrontement se cristallise autour du chef de cabinet Mashaei. Ce dernier est un protégé d’Ahmadinejad et pourrait être choisi pour lui succéder. Problème, il se trouve régulièrement engagé dans une bataille théologique avec le camp Khamenei (notamment sur la question d’un jugement dernier).
Pour l’instant, Khamenei garde la main. AlJezira cite même des experts spéculant sur le lancement d’une possible procédure pour destituer Ahmadinejad.
Source20 Minutes, 7 mai 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *