Des crânes aliens ou démoniaques découverts en Russie ?

Des crânes prétendument démoniaques ont été trouvés près une mallette d’origine nazie dans une chaîne de montagnes reculée. Cette découverte relance les théories qui affirment que le Troisième Reich serait entré en contact avec une ou plusieurs civilisations extraterrestres.
Les crânes auraient été découverts, il y a environ 2 ans, par une équipe d’explorateurs dirigée par le scientifique Vladimir Melnikov dans une grotte située sur le mont Bolchoï Tjach, en Russie. Récemment, cette découverte a pris une autre dimension après qu’une mallette d’origine nazie et une carte allemande en couleur représentant la région d’Adyguée et datant de 1941 ont été trouvées non loin de là.
Selon les rapports, la mallette, ramassée par un ermite local, comporte l’emblème de l’Ahnenerbe – une organisation secrète nazie fondée par Heinrich Himmler en 1935 dont le but était de trouver des preuves que la race aryenne avait jadis gouverné sur le monde entier. Mais, rapidement cette société secrète réorienta ses recherches vers l’occultisme, le paranormal, les pseudosciences ou encore l’étude des ovnis.
Ces crânes ont une forme si étrange que certains spéculent que les nazis avaient pris contact avec des extraterrestres ou encore avec des démons qu’ils auraient, au préalable, convoqués ! Ainsi ces crânes appartiendraient à des aliens ou des démons décédés dans la région.
M. Melikov a rapporté que ces os appartenaient à des créatures « différentes de toutes celles connues de l’homme. »
« Parmi les caractéristiques les plus mystérieuses de ces crânes, on note l’absence de voûte crânienne et de mâchoire. Les orbites sont inhabituellement surélevées tout en ayant les traits du visage ressemblant à des humains. »
« Même en comparaison avec le crâne d’un ours, il est difficile de penser que vous ne possédez pas dans vos mains les restes d’une créature extraterrestre. »
Certains prétendent que ces crânes ne sont qu’un canular soigneusement monté. Des paléontologues basés à Moscou ont étudié les photos publiées et, pour eux, ces squelettes auraient pu avoir été « exposés à du sable pendant de longues périodes de temps », ce qui « aurait pu modifier leur forme ».
Des journaux russes disent que d’autres découvertes surprenantes ont été réalisées dans cette zone. En été 2015, dans l’Elbrouz, des chasseurs ont trouvé une deuxième valise avec le logo de l’Ahnenerbe. Celle-ci aurait appartenu aux soldats de la division allemande « Edelweiss ». A côté, il y avait un anneau montrant un soldat dans un bonnet de montagne, et un ensemble d’uniformes nazis.
L’Edelweiss était l’emblème de la Gebirgsjäger – les troupes allemandes qui opéraient en montagne lors de la Seconde Guerre Mondiale.
L’Ahnenerbe aurait réalisé des expéditions partout dans le monde, y compris au Tibet, dans l’Antarctique, et dans le Caucase, dans l’espoir d’entrer contact avec des visiteurs venus d’ailleurs ou d’obtenir le secret du pouvoir absolu, affirme Ivan Bormotov, professeur agrégé au Département d’Economie et de Gestion au sein de la Maikop State Technological University.
Source

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *