De mystérieux phénomènes à La Rioja, en Espagne

 

Pour de nombreuses cultures, la Toussaint a des liens étroits avec l’ésotérisme. Il s’agit d’un voyage dans lequel, au-delà de l’évocation d’êtres chers absents, le matériel et l’immatériel se rejoignent.

La région de La Rioja possède une multitude de légendes et d’histoires où mêlent le rationnel et le surnaturel. Parmi ces légendes, on retrouve celle du miracle du coq et de la poule dans la cathédrale de Santo Domingo de la Calzada. En outre, chaque année en novembre on se souvient de l’Autodafé qui mit fin à la vie des sorcières de Zugarramurdi.

À l’époque contemporaine, d’autres histoires paranormales ont fait leur apparition …

Le fantôme d’Ezcaray

Le premier des événements qui, du moins, soulèvent des doutes sur son origine nous mène à Ezcaray, où une fille a filmé quelque chose d’assez troublant. La petite fille, résidant à Bilbao, était avec sa famille en visite dans ce village montagneux lorsque quelque chose de surnaturel se produisit dans l’une des rues. En s’approchant de la vitrine d’une librairie, elle a vu une silhouette semi-matérielle qui semblait se mouvoir à l’intérieur avant de littéralement traverser la vitre. La jeune fille eut peur. Un effet d’optique ? Une sorte de présence spectrale ? Il existe des images et chacun peut en tirer ses propres conclusions.

Cet étrange phénomène s’est produit près du lieu de naissance d’Armando Buscaini, poète du début du XXe siècle considéré comme maudit. Sa propre mère l’avait admis dans un hôpital psychiatrique de Madrid après ses multiples menaces de suicide. Il est décédé dans le bâtiment actuel de « La Bene » à Logroño (qui était alors un hôpital psychiatrique) en 1940. Il souffrait de schizophrénie et de syphilis.

La réincarnation d’Autol

Les habitants d’Autol se souviennent sûrement d’un épisode qui a complètement altéré la tranquillité de la localité de Riojabajeña en 2013. C’est arrivé un jour sans prévenir où trois citoyens danois sont arrivés dans la municipalité. Il s’agissait de Jette Toft et de deux membres d’une équipe de télévision danoise. Ces derniers voulaient déterminer si M. Toft avait raison quand il affirmait avoir vécu à Autol dans une vie antérieure, en 1850.

Toft a déclaré : « A l’âge de quatre ou cinq ans, j’ai commencé à me souvenir de mes vies antérieures, où j’avais une apparence différente et où ma famille était différente ». Après une séance régression hypnotique, il a parlé d’une municipalité comportant plusieurs éléments fondamentaux : une église, plusieurs bâtiments construits autour d’elle en formant un cercle, une rivière, des oliviers et un pont avec des arches.

Les chercheurs, après une longue enquête, ont conclu qu’il pouvait s’agir d’Autol. Quand ils sont arrivés dans la petite ville, ils ont laissée M. Toft dans un endroit indéterminé et lui ont demandé de se rendre dans des endroits qui lui étaient familiers. Ainsi, il parvint à trouver plusieurs gargouilles dont il avait parlé au Danemark, quelques bâtiments et un ermitage, celui de la Vierge de Nieva, qui lui était étrange. Il avait raison, car ce lieu avait été modifié depuis et des porches avaient été ajoutés.

Avant que cette histoire ne paraisse dans le journal La Rioja, il avait fourni des précisions surprenantes sur la ville d’Autol telle qu’elle était au milieu du XIXe siècle. Il se souvenait notamment du nom du maire et du sien. Il y avait le seul aspect qui permettait de douterquant à la véracité de son histoire. En effet, aucun habitant ne reconnaissait le nom de famille de Beamonte comme étant un natif de la ville ou ne se souvenait d’aucun voisin portant ce nom de famille.

Après que M. Toft soit retourné au Danemark, l’ancien maire d’Autol s’est chargé d’enquêter sur les actes de baptême de son église. Il s’est avéré qu’en 1826, une fille du nom de Nicamora Beamonte fut baptisée …

Une base extraterrestre à Ribafrecha ?

Le dernier événement anormal enregistré à La Rioja nous emmène en janvier 2019 à Ribafrecha, où un groupe d’amis pilotait un drone au-dessus du canyon de la rivière Leza lorsque leur caméra a filmé quelque chose d’étrange. Ils ont confié l’enregistrement à une chaîne YouTube spécialisée dans l’ufologie, et baptisée ‘Hidden Truth’. Ce dernier a conclu qu’il s’agissait du lancement d’un OVNI provenant d’une base extraterrestre.

« Il est possible que nous ayons assisté au décollage d’un ovni, peut-être un objet extraterrestre », a expliqué le chercheur, soulignant que « nous parlons toujours de la réalité des ovnis, mais d’où viennent-ils ? Savons-nous s’ils ont vraiment des bases secrètes sur notre planète ou viennent-ils vraiment d’une autre planète ? » Selon ses calculs, l’objet volant volante non identifié « a circulé à une vitesse supérieure à mille kilomètres à l’heure », ce qui « rejette complètement l’explication d’un insecte ou d’un animal ».

« Peut-être parlons-nous d’un enginmesurant environ deux mètres. De ce fait, je doute que ce soit une quelconque technologie humaine », a-t-il conclu. Un vaisseau extraterrestre, un simple insecte ? Laissons chacun tirer ses propres conclusions.

Source
https://nuevecuatrouno.com/2019/10/29/video-misterios-rioja-espectros-reencarnaciones-ovnis/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *