UN HOMME « MORT » EST HABILLÉ EN ROI ET ASSIS SUR UN TRÔNE À SA VEILLÉE

Source : https://www.oleku.net

 

Un homme mort était habillé comme un roi, avec une couronne et assis sur un trône à sa veillée. Les photos effrayantes deviennent virales.

Sur les photos partagées en ligne, le mort était habillé de rouge et avait une couronne couleur or sur sa tête. Il était assis sur un trône couleur or sur fond rouge, entouré de roses rouges.

Il a été à l’honneur, avec sa place à l’avant de la salle. Ses proches et amis montaient les uns après les autres pour s’asseoir à côté de lui et lui rendre hommage.

Un homme mort est habille en roi et assis sur un trone a sa veillee 1

 

Habiller les personnes mortes et les maintenir pour qu’elles paraissent vivantes devient une tendance. Il y a deux mois à peine, un adolescent mort était habillé et placé pour ressembler à quelqu’un qui joue à un jeu vidéo.

Un homme mort est habille en roi et assis sur un trone a sa veillee 2

Un Mari Très Avare Donne L’ordre À Sa Femme De L’enterrer Avec Toute Sa Richesse, Ce Qu’elle Fait Est Incroyable !

Un mari tres avare donne lordre a sa femme de lenterrer avec toute sa richesse ce quelle fait est incroyable

Source : http://www.boomboomtap.info

 

Roger aimait l’argent plus que tout au monde…Un jour alors qu’il commençait a être malade, il a dit à sa femme, qu’une fois qu’il serait mort, il voulait qu’on l’enterre avec tout son argent.

Il tenait absolument à ce que la femme le promette, et c’est ce qu’elle a fait.

Quand Roger est décédé, juste avant que les gens du cimetière ne descendent son cercueil dans la terre, sa femme s’est écriée : « Attendez ! » puis elle a déposé une boîte de chaussures par dessus le cercueil.

 

Un ami du couple qui était au courant de l’obsession de Roger  pour l’argent, mais aussi de la promesse faite par Ginette lui demande :

-« J’espère que tu n’es pas suffisamment folle pour avoir déposé tout son argent là-dedans ! »

-« Mais bien sûr que oui Gaston, j’ai respecté sa demande car je suis une femme de parole. »

-« Tu as mis dans cette boîte de chaussures, tous les milliers de dollars qu’il a cachés ? »

-« Pas exactement. J’ai déposé l’argent dans mon compte et ensuite je lui ai fait un chèque avec tout son argent !

IL ENTERRE SON PÈRE AVEC UNE BMW X6

Il enterre son pere avec une bmw x6 758x397

Source : https://www.oleku.net

 

Un homme se sert d’une BMW X6 comme cercueil pour enterrer son père défunt.

Azubuike est un Nigérian qui a décidé d’enterrer son père en utilisant une BMW X6 flambant neuve de 50 millions FCFA comme cercueil, dans son village à Ihiala LGA, Mbosi dans l’État d’Anambra.

 

L’homme qui a récemment perdu son père a décidé de lui faire un dernier adieu vraiment spectaculaire.

Plusieurs internautes ont été agacés par les photos de l’enterrement qui sont devenues très populaires sur les médias sociaux. Pour certaines personnes, l’homme aurait pu utiliser cet argent pour développer son village.

Sachez que cette façon d’enterrer un être cher n’est pas une première. Un Malaisien avait déposé 4 500 000 FCFA dans le cercueil en verre de son père. Le milliardaire ougandais Ivan Ssemwanga avait aussi été enterré avec plein de billets de banque dans son cercueil.

Ce bébé qui vivait il y a 3 millions d’années marchait debout et grimpait dans les arbres

02 lucy fossil walking adapt 676 1

 

Source : https://www.ulyces.co

 

Selam était une Australopithecus afarensis (australopithèque), l’un de nos ancêtres précoces. Elle aurait vécu il y a plus de trois millions d’années et serait décédée à l’âge de trois ans. En 2006, certains de ses ossements ont été découverts près de Dikika, en Éthiopie. Tout comme nous, elle marchait sur ses deux jambes. Mais ce n’est pas tout. Après avoir minutieusement examiné et comparé le pied de l’enfant à celui de spécimens adultes, des paléontologues du Muséum américain d’histoire naturelle affirment le 4 juillet dans la revue Science Advances que Selam pouvait également grimper au arbres, à la manière d’un singe.

« Nous pouvons désormais observer les différences dans la manière de se déplacer entre les adultes et les jeunes spécimens, ce qui est vraiment cool », explique à National Geographic le paléontologue William Harcourt-Smith, chargé de valider l’étude avant publication. Les découvertes progressives de fossiles d’Australopithecus afarensis en disent long sur le comportement de ces cousins éloignés. Le plus populaire d’entre eux est celui de Lucy, retrouvé en 1974 en Éthiopie.

Australopitheque pied 1 185x600

 

Dans les années qui ont suivi, en 1994, « Little Foot » a été découvert en Afrique du Sud. Il s’agit, encore aujourd’hui, du squelette d’australopithèque le plus complet jamais déterré. C’est justement en comparant entre autres ses pieds et ceux de Selam que les chercheurs ont deviné la spécificité des enfants de l’époque. Les australopithèques avaient des orteils incurvés, ce qui suggère qu’ils étaient bien plus souples et adaptés à la préhension. Ceux de Selam sont encore plus courbés que ceux de Little Foot, signe de ses impressionnantes capacités de grimpeuse juvénile.

Cette spécificité aurait permis aux enfants de passer la majeure partie de leur temps dans les arbres, à l’abri des prédateurs. Après avoir grandi, appris à se défendre et gagné un peu de masse, ils marchaient plus souvent, ce qui détendait légèrement les orteils au fil du temps. Afin d’apporter plus de détails sur l’évolution orthopédique des australopithèques, de plus amples analyses vont être nécessaires. Mais compte tenu de l’extrême rareté de ces fossiles, il restera toujours une partie de flou. Seule la découverte d’un adolescent pourrait éclaircir le débat.

Elle a assassiné sa fille de 6 ans, car elle croyait que celle-ci avait des extra-terrestres dans son estomac !

Masb

Source : http://www.e-zapping.ovh

 

Darla Elizabeth Hise, une jeune mère de 27 ans de la Virginie aux États-Unis, a assassiné sa fille de 6 ans, car elle croyait que celle-ci avait des extra-terrestres dans son estomac.

C’est en février dernier que la tragédie s’est produite.

 

 

La mère aurait donc assassiné sa fille en utilisant une arme à feu.

Elle fait maintenant face à de graves accusations de meurtre au premier degré.

Quand la police est arrivée sur les lieux de l’horrible scène, les agents ont découvert la présence d’un jeune garçon qui a aussitôt été placé en famille d’accueil.

Des examens ont révélé que la mère avait consommé diverses substances comme des amphétamines, de la marijuana et des métamphétamines.

Aux dires des enquêteurs, la mère était plongée en pleine psychose et elle croyait que ses enfants étaient menacés par des extra-terrestres. Elle voulait ainsi libérer sa fille en l’envoyant au paradis.

Passé près de la Terre en 2017, l’astéroïde Oumuamua

8534139211 120036 oumuamua

 

Source : https://www.lci.fr

 

Le monde a deux ans pour agir contre le changement climatique sinon il affrontera des « conséquences désastreuses », a averti l’ONU, en appelant la société civile à réclamer « des comptes » aux dirigeants de la planète.

C’est un compte à rebours qu’il a lancé. Et qui sonne comme une annonce de fin du monde. Lundi, le chef de l’ONU, Antonio Guterres, a prononcé un discours particulièrement alarmiste, autour de la question climatique. « Nous sommes confrontés à une menace existentielle directe », dit-il. « Le changement climatique est la question déterminante de notre époque – et nous sommes à un moment décisif. Le changement climatique évolue plus vite que nous et sa rapidité a provoqué un séisme à travers le monde. »

 

Pour lui, c’est clair : « Si nous ne changeons pas de cap d’ici 2020, nous risquons de manquer le moment où nous pouvons éviter un changement climatique incontrôlé, avec des conséquences désastreuses pour les humains et tous les systèmes naturels qui nous soutiennent. »

Bn9pbcncuacaoekj

 

Le secrétaire général de l’ONU dresse un bilan particulièrement inquiétant de l’état de la planète : « Nous connaissons des températures record dans le monde entier », dit-il. « Selon l’Organisation météorologique mondiale, au cours des deux dernières décennies, 18 des années les plus chaudes depuis 1850 ont été enregistrées et cette année s’annonce comme la quatrième plus chaude.  Les vagues de chaleur extrêmes, les incendies, les tempêtes et les inondations laissent une trace de mort et de dévastation. »

 estime encore que « nous avons été prévenus. Les scientifiques nous le disent depuis des décennies », mais que « beaucoup trop de dirigeants ont refusé d’écouter. » Et selon lui, les résultats sont déjà visibles. « Dans certaines situations, ils ressemblent aux pires scénarios des scientifiques. » 

[Vidéo] Le père d’une victime du « Momo Challenge » porte plainte contre YouTube, Whatsapp et l’Etat

Momo challenge pere de famille porte plainte

Source : http://www.letribunaldunet.fr

 

Les défis mettant en danger la vie des adolescents se multiplie sur la toile. Et l’un des plus dangereux ces derniers temps, c’est le « Momo Challenge. » Alors suite au décès de son fils, un père de famille porte plainte contre YouTube, Whatsapp et l’Etat. 

Le « Momo Challenge » est un phénomène planétaire qui prend naissance en Amérique du Sud sur WhatsApp. Il met en scène une marionnette macabre qui menace son interlocuteur de divulguer des informations sensibles à son sujet. En échange de son silence, il demande à la victime de commettre des actes toujours plus dangereux pouvant aller jusqu’au suicide. Déjà, en août dernier, le député français Gabriel Attal alerte sur le sujet : « (c’est une pratique qui) réalise une pression psychologique sur les plus jeunes et les met en dangeren les obligeant à réaliser des défis de plus en plus dangereux. »

 

Malheureusement de nombreuses personnes cèdent au chantage comme c’est le cas de Kendal Gattino, 14 ans, retrouvé mort le 14 octobre dernier. Le garçon est retrouvé pendu dans sa chambre et ses parents pointent immédiatement le défi macabre du « Momo Challenge. » Pour eux, leur fils est victime d’un piège.

Momo challenge pere de famille porte plainte suicide

Ce père de famille porte plainte contre YouTube, Whatsapp et l’Etat

Alors ce lundi, le père de Kendal Gattino annonce l’AFP qu’il porte plainte pour« mise en danger de la vie d’autrui » contre YouTube, Whatsapp, rencontre-ados.com et contre l’État.

« J’accuse YouTube, Whatsapp et rencontre-ados.com de ne pas protéger les jeunes. J’estime que l’État n’a pas pris suffisamment en compte les dangers que représentent ces sites pour les jeunes. Quand ça vous tombe dessus, on ne comprend pas (…) On se croyait tranquille à la campagne. Mais internet, c’est partout et on ne le sécurise pas. »

Le procureur Nicolas Jacquet estime que l’affaire peut être qualifiée de « provocation au suicide sur des mineurs de 15 ans .»Il explique par ailleurs que  » l’enquête et notamment les investigations techniques se poursuivent activement pour tenter de déterminer les circonstances exactes du décès. »

 

Un mystérieux avion fantôme est visible sur Google Earth

7795498506 le mysterieux avion fantome

 

Source : https://www.rtl.fr

 

a présence étonne et intrigue. Un mystérieux avion fantôme a été découvert en pleine mer sur Google Earth, rapporte Paris Match. Robert Morton, un quinquagénaire britannique, s’amusait sur le site lorsqu’il a aperçu cet avion en pleine mer du Nord. « C’est incroyable, mais surtout très étrange », a-t-il confié au Mirror, précisant que l’appareil était situé non loin d’Édimbourg. 

« On a vraiment l’impression que l’avion est sous l’eau. C’est extrêmement bizarre », a ajouté le quinquagénaire. Comme le précise Paris Match, l’aéroport le plus proche est situé à une vingtaine de kilomètres de ce point de localisation. Comment expliquer cette étrange image ? Serait-ce un reflet ? L’idée a été rapidement mise de côté, car l’avion semble être dans le bon sens, ajoute l’hebdomadaire

Il meurt après s’être injecté du silicone dans les testicules

Silicon balls sex cult 700x466

 

Source : https://www.ulyces.co

 

Jack Chapman, un Australien de 28 ans résidant à Seattle dans l’État de Washington, est décédé le mois dernier après que des injections de silicone dans ses parties génitales aient entraîné des saignements mortels, comme l’indiquait le New York Post, le 7 novembre dernier. Les injections ont engendré un « syndrome d’embolie siliconée », qui a lui-même entraîné une hémorragie aux poumons, d’après le Bureau du médecin légiste du comté de King (KCMEO). Mais pour sa mère Linda, c’est un « culte pour le sexe gay » qui est à blâmer.

En effet, Chapman était un membre actif de la communauté gay BDSM de San Francisco et de Seattle. Il a également été l’un des nombreux « esclaves » de Dylan Hafertepen, un homme connu pour publier des photos salaces de lui et de ceux qu’il surnomme ses « chiots ». Le New York Post indique que plusieurs d’entre eux semblent avoir eu recours à des injections de silicones dans leurs organes génitaux, ainsi que dans différentes parties du corps.

 

La mère de Chapman, Linda, reproche à Hafertepen d’avoir infligé à son fils des modifications corporelles dangereuses qui ont entraîné sa mort. Elle a également comparé la relation de son fils avec son maître à une sorte de culte. « C’était de la dévotion, une sorte de clan, de famille ; comme un culte. Et pour prouver leur dévotion, ils ont dû faire des modifications dans leur corps », a-t-elle déclaré à l’émission de télévision australienne The Project.

Elle a ensuite détaillé un contrat que son fils avait signé avec Hafertepen et qui promettait à son maître « un contrôle total sur son esprit et son corps ». Outre le fait qu’il a dû lui donner son salaire, il a dû prendre le nom de famille de Hafertepen et avait pour obligation de porter une chaîne autour du cou. Tout contact avec une personne extérieure à son cercle de BDSM était également interdit. « Trois semaines avant sa mort, il a rédigé un testament dans lequel il laissait tout à Dylan. Si cela n’est pas suspect, je ne sais pas ce que c’est », a-t-elle ajouté. À la mort de leur père, Jack et son frère autiste Ben avaient chacun hérité de 200 000 dollars. « L’argent de Jack était destiné aux soins médicaux de Ben si quelque chose lui arrivait. » Linda a déclaré qu’elle envisageait d’aller voir la police.

Ces deux collégiennes avaient prévu d’égorger un camarade, boire son sang et le dévorer

 

9944 4 700x394

Source : https://www.ulyces.co

 

Elles attendaient sagement la victime parfaite, couteau à la main, planquées dans les toilettes de leur collège. Deux fillettes de 11 et 12 ans avaient prévu d’assassiner au moins un élève, de trancher sa gorge, le découper en morceaux, boire son sang et goûter à sa chair. Mercredi 23 octobre 2018, la police a déclaré que deux élèves avaient apporté au collège de Bartow, en Floride, quatre couteaux tranchants, un aiguiseur et une roulette à pizza, récupérés chez elles. Après avoir assassiné un camarade choisi au hasard, les deux petites Américaines avaient prévu de se suicider en se poignardant. Personne n’a été blessé, précise le magazine Time.

Les deux collégiennes au plan macabre ont été placées dans un centre de détention pour mineurs et vont notamment devoir faire face à des accusations de « complot en vue de commettre un meurtre au premier degré », et de « possession d’armes dans un établissement scolaire ». Le procureur devra quant à lui décider s’il les inculpe en tant que mineures ou en tant qu’adultes compte tenu de la gravité de leurs actes, a précisé le chef adjoint de la police, Bryan Dorman.

9945 4 700x394

« Leur plan était de tuer au moins un élève, mais elles espéraient en assassiner entre 15 et 25. Le fait de tuer autant de camarades leur donnait l’espoir de devenir de terribles pécheresses, s’assurant ainsi qu’après leur suicide, elles iraient en enfer et rencontreraient Satan », a expliqué l’officier de police. Les enquêteurs ont précisé que les deux amies avaient élaboré leur plan le week-end précédent leur attaque avortée, en regardant des films d’horreur. Il y a quelque chose de pourri au royaume du Donald.

Ce miroir soi-disant hanté par le capitaine du Titanic est à vendre

Ttt 700x394

 

Source : https://www.ulyces.co

 

Un miroir ayant appartenu au capitaine du Titanic, Edward John Smith, est mis en vente aux enchères pour la modique somme de 10 000 livres (soit 11 500 euros). La vente se déroulera le 12 décembre au Lichfield Auction Center à Staffordshire, le comté natal de l’héroïque capitaine Edward John Smith, qui a sombré avec le Titanic le 14 avril 1912.

Ce n’est toutefois pas le cas du miroir qui attendait patiemment le retour de son maître sur la terre ferme. S’il n’a pas vécu le naufrage, alors pourquoi est-il si cher ? La légende dit qu’on pourrait voir le reflet du capitaine dans le miroir, tous les ans à l’anniversaire de la tragédie.

Tit 700x394

 

Après la catastrophe, les biens du capitaine Smith ont été divisés. Sa gouvernante, Ethelwynne, a été autorisée à choisir quelque chose qui lui appartenait, en guise de souvenir, mais aussi de dernier salaire. Le miroir avait déjà de la valeur à l’époque, mais Ethelwynne l’a conservé. Dans une note manuscrite que l’acquéreur recevra en plus du miroir, la belle soeur d’Ethelwynne, Hilda, a tenu a écrire les raisons qui ont poussé Ethelwynne à conserver l’objet : « elle me faisait toujours peur quand elle me racontait qu’elle pouvait encore voir le visage du capitaine Smith à l’anniversaire du naufrage du Titanic. » On est prévenu.

[Vidéo] Les photos post mortem de l’époque victorienne !

 

Post mortem 9

La photographie post mortem (également connue sous le nom photographie funéraire) est la pratique de photographier des personnes récemment décédées. Ces photographies de proches décédés faisaient partie de la culture américaine et européenne au XIXe et début du XXe siècles. Commandées par les familles en deuil, ces photographies les accompagnaient non seulement dans le processus de deuil, mais souvent représentaient le seul souvenir visuel du défunt et étaient parmi les biens les plus précieux de la famille.

 

Un bébé se fait retirer 11 vers qui grouillaient dans ses yeux et se nourrissaient de ses larmes


Source : http://www.letribunaldunet.fr

Dong Dong est un bébé de 5 mois qui a été emmené à l’hôpital par ses parents affolés.

Ils ont découvert que leur enfant avait des vers qui grouillaient dans ses yeux. Ses yeux étaient infectés par des nématodes qu’il avait attrapés au contact des animaux de compagnie de ses voisins. Heureusement, comme vous pouvez le voir dans la vidéo de l’opération ci-dessus, les médecins ont pu le soigner rapidement, en lui enlevant les 11 vers un à un avec une pince.

Le bébé avait 11 vers dans le blanc des yeux
Dong Dong ne faisait que pleurer et ses parents se sont inquiétés en voyant ses yeux tout rouges. En regardant de plus près, ils ont constaté que le blanc de son œil était infecté de petits vers blancs qui gigotaient à l’intérieur. Ils se sont empressés d’amener leur enfant à l’Hôpital N°1 de Xi’an, dans la province de Shaanxi, au nord-ouest de la Chine. Les médecins ont tout de suite compris qu’il s’agissait de Thelazia callipaeda, une espèce de vers parasites qui vivent dans les yeux des animaux et qui peuvent se transmettre à l’homme. Ils sont à l’origine d’une pathologie appelée thélaziose, qui est une infection oculaire causée par ces vers.

Les nématodes se nourrissent des larmes


Souvent, ce sont les chats ou les chiens qui transmettent ces vers à l’homme. En effet, le bébé de 5 mois seulement, avait été en contact les animaux des voisins. Il n’a fallu que 21 minutes au médecin pour qu’il retire ces vers avec une pince. Cette espèce de nématodes a été découverte en 1910 en Chine, puis de nombreux cas ont été recensés partout en Asie. Depuis quelques années, des patients ont été soignés aussi en Europe, notamment aux Pays-Bas ou en Suisse. Les vers se nourrissent des larmes, vivant dans les tissus de l’œil mais aussi en surface, utilisant les conduits lacrymaux pour se déplacer.

Le père d’Amy Winehouse affirme voir le fantôme de la chanteuse

Amy winehouse fantome merle mitchell paranormal

Le père de la regrettée chanteuse Amy Winehouse, a récemment déclaré, à un journal Anglais, être en communication avec le fantôme de sa fille…

Décédée le 23 juillet 2011 à Londres, la chanteuse Amy Winehouse laisse derrière elle un héritage musical assez impressionnant. Si son talent n’a jamais été remis en question, la jeune femme s’est cependant perdue dans les rouages du show-business, qui aura finalement eu raison d’elle. Toutefois, si depuis sa mort, nombreux ont été les témoignages de sympathie à son égard, un, ait récemment sorti du lot ; celui de son papa, Mitchell Winehouse.

En effet, depuis le décès de la chanteuse, son père affirme recevoir régulièrement la visite du fantôme d’Amy, sous la forme d’un merle. Notons qu’étrangement, ce même oiseau était tatoué sur la peau de l’interprète de “Back to black”. Interrogé par le journal Anglais The Sun, Mitchell Winehouse déclare :

 

« Le fantôme de ma fille vient régulièrement la nuit, s’asseoir au bout de mon lit. Elle me regarde avec son magnifique visage apaisé. Toutefois, à chaque fois que je la voie, je lui demande si tout va bien. Non pas qu’elle soit triste, juste parce que sa présence me rend nerveux. Mais c’est réconfortant d’une certaine façon, de savoir qu’elle est là près de moi ».

Amy Winehouse, l’histoire d’un fantôme et d’un merle

Mitchell Winehouse se rappelle également, qu’une semaine suivant le décès de sa fille, alors qu’il se trouvait en visite chez sa sœur, ces derniers ont entendu un bruit sourd. Après avoir recherché la source de ce vacarme, l’homme raconte être tombé nez à nez avec un merle, qui est étrangement rentré dans une fenêtre de la maison. Selon lui, l’oiseau ressemblait exactement à celui que la chanteuse s’était fait tatoué. Il ajoute :

« Alors qu’une nuit, je me trouvais chez ma sœur, nous avons attrapé un merle, et l’avons mis sur un perchoir. Mais l’oiseau a refusé d’y rester, et est venu s’installer sur mon pied. Nous l’avons à alors remis dehors, voyant qu’il n’était pas blessé, mais il est revenu tout aussi vite. Le merle est venu se poser entre ma sœur et moi, et s’est mis à chanter ».

Le père de la regrettée affirme au Sun, que depuis son décès, celui-ci voit très régulièrement des merles voler près de son domicile. L’homme se dit alors « Oh c’est seulement un oiseau, mais au fond, je n’ai aucun doute qu’il s’agit de ma fille », a-t-il conclu.

source : documystère

Né sans sang, le “bébé fantôme” survit

Bb

Surnommée le “bébé fantôme” par la presse américaine, Hope Juarez est née avec pratiquement plus de sang dans le corps en raison d’une grave hémorragie foeto-maternelle. Prise en charge à temps, elle a survécu.

Hope Juarez est un bébé miracle. La petite fille, âgée de six semaines aujourd’hui, est née sans sang après une hémorragie foeto-maternelle. Et malgré un taux d’hémoglobine trois fois inférieur à la normale, le nourrisson a survécu.

“J’ai compris qu’il y avait un problème lorsque les médecins ont piqué son doigt de pied et qu’aucune goutte de sang n’est sortie“, raconte le père de la petite fille.

Un taux de sang proche de 0%

“Elle avait probablement perdu environ 80% de son sang. Elle était pâle. Elle était vraiment blanche,” explique à ABC le Dr Marielle Nguyen, néonatologiste de l’hôpital Irvine en Californie.

 

L’anémie fœtale est assez courante mais pas à de tels degrés. “Nous ne savons pas ce qui a provoqué cette hémorragie”, souligne le Dr Nguyen.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que Hope Juarez doit la vie à sa maman. En effet, trois semaines avant le terme de sa grossesse, Jennifer Juarez “a senti” que quelque chose n’allait pas. Habituellement, le bébé “donnait beaucoup de coups de pied, près de 10 fois par demi-heure” mais là il ne “bougeait plus”, explique-t-elle.

A l’hôpital, les médecins ont pratiqué une césarienne en urgence et effectué une transfusion. A une heure ou deux heures près, la petite fille n’aurait pas pu être sauvée, ont estimé les docteurs.

Six semaines après, la petite Hope (espoir en français), surnommée le “bébé fantôme” par la presse, a retrouvé quelques couleurs et se porte très bien.

source: documystère

Un homme décédé reprend vie dans un sac mortuaire

Morgue1

Le personnel d’une maison funéraire aux Etats-Unis a été choqué lorsque Walter Williams âgé de 78 ans, a soudainement repris vie alors qu’il venait d’être déclaré mort !

Williams avait été déclaré mort par un médecin légiste, mercredi soir, avant d’être emmené à la maison funéraire pour y être pris en charge, mais les choses ont vite pris une tournure pour le moins inattendue ! Lorsque le personnel du salon funéraire s’est préparé à embaumer le corps,  soudain, l’homme s’est mis à se débattre et se tortiller à l’intérieur du sac mortuaire, bel et bien vivant.

Un décédé pas si mort

 

«J’ai demandé au médecin légiste ce qu’il se passé, et la seule chose qu’il a réussir à me dire, c’est que c’était un miracle”, a déclaré le shérif Willie Mars.

Finalement, il a été déterminé que le stimulateur cardiaque branché à Williams avait temporairement cessé de fonctionner, faisant passer l’homme pour mort, avant que ce dernier ne reprenne ses esprits alors qu’il était enfermé dans un sac mortuaire au salon funéraire.

L’homme de 78 ans est désormais en convalescence à l’hôpital et a affirmé à sa famille qu’il est heureux d’être en vie.

source: documystère

Ces deux enfants ressemblent à de véritables vampires

Enfant

Âgés de 11 et 13 ans, ces deux frères Anglais sont aujourd’hui connus comme étant de véritables vampires, enfin, ou presque…

Simon et George Cullen, deux frères Anglais âgés de 11 et 13 ans, sont deux petits garçons hors du commun. Au-delà de leur nom identique aux célébrissimes vampires des romans Twilight, leurs apparences sont également singulières.

Possédant deux dents pointues, un teint blanchâtre, une absence de transpiration, et une difficulté à supporter le soleil, les deux petits garçons ont les caractéristiques parfaites que possèdent les vampires !

La diplasia hypohidrotique ectodermique, ou maladie des vampires

 

Rassurez-vous, si Simon et George ressemblent à deux authentiques vampires, il n’en n’est pourtant rien. Les deux frères sont en réalité touchés par une étrange maladie, la diplasia hypohidrotique ectodermique (DHE). Cette dernière fait qu’ils n’ont que deux dents très longues, et un teint blanchâtre. Leurs cernes ainsi que leurs cheveux ébouriffés poussent la ressemblance à son maximum.

Si les frères assurent que cette maladie n’a jamais été un frein dans leur vie, ils affirment cependant avoir été moqués par d’autres enfants.

Ainsi, afin de contrer esthétiquement la maladie, Simon, l’aîné, subira prochainement une greffe osseuse. Celle-ci lui offrira de nouvelles dents. Grâce à cette intervention chirurgicale, l’enfant devrait retrouver un physique partiellement « normale ».

source : gentside

Une statue de Jésus aurait “ouvert les yeux” au Mexique

Jesus

Au cours d’une messe dans une église Mexicaine, une statue de Jésus aurait furtivement ouvert les yeux. L’affaire a pris une telle importance, qu’un groupe d’experts s’est rendu sur les lieux…

Au Mexique, dans une église de la ville de Saragosse, un phénomène à faire dresser les cheveux sur la tête s’est récemment produit. Durant l’une des messes hebdomadaires, une statue de Jésus aurait furtivement ouvert les yeux, indignant les fidèles.

Si nombreux sont les enquêteurs du paranormal à s’être penchés sur le phénomène, l’explication demeure, aujourd’hui encore, une véritable énigme.

Jésus, une apparition divine ?

Filmées en juin dernier, ces images sont devenues virales que très récemment, après avoir été relayées par un portail consacré aux phénomènes paranormaux. Extrêmement controversée, cette vidéo divise aujourd’hui les internautes. Si certains voient en ce phénomène une apparition divine, d’autres crient au canular numérique ou encore à l’illusion d’optique.

 

Depuis l’apparition de ces images sur la toile, une vingtaine d’experts se seraient penchés sur la vidéo pour tenter de l’expliquer. Toutefois, ces derniers n’auraient rien décelé d’anormal…

 

Pourrait-on ressusciter cet ancien cheval de l’ère glaciaire ?

Cheval

Une équipe de chercheurs annonçait il y a quelques jours la découverte, dans le permafrost de Sibérie, d’un poulain incroyablement bien conservé vieux d’au mois 40 000 ans. Des chercheurs tentent aujourd’hui de ressusciter cet ancien cheval de l’ère glaciaire. Une entreprise très, très compliquée.

Il y a quelques semaines, une équipe de l’Université Fédérale du Nord-est (Russie) et de l’Université Kindai (Japon) tombait sur un poulain remarquablement bien conservé. L’animal avait gardé ses poils, sa queue, sa crinière et ses organes internes, et était gelé depuis 40 000 ans dans le permafrost du cratère de Batagaï, en Sibérie. L’espèce est aujourd’hui éteinte, mais certains comptent bien la ressusciter en clonant cet ancien poulain. Ces mêmes chercheurs travaillent actuellement au clonage d’un mammouth laineux. Cloner un cheval – ce qui semble plus simple sur le papier – pourrait alors permettre aux généticiens de se familiariser avec les techniques de clonage.

 

Pour ce faire, les chercheurs n’ont d’autre choix que d’extraire des cellules vivantes du cheval préservé. « Si nous ne trouvons qu’une cellule vivante, nous pouvons cloner cet ancien cheval », explique Woo-Suk Hwang, de la Sooam Biotech Research Foundation, spécialisée dans le clonage de chiens. « Nous pourrions ensuite la multiplier et obtenir autant d’embryons que nécessaire ». Rappelons que ce même chercheur fut condamné en 2006 pour falsification de données, puis en 2009 pour violations bioéthiques et détournement de fonds.

L’idée serait ici de récolter l’ovule d’une jument moderne afin de fabriquer artificiellement un embryon cloné de l’ancien poulain. Celui-ci serait alors placé dans une mère porteuse qui pourrait éventuellement donner naissance à un petit animal dont l’espèce est en veille depuis plusieurs milliers d’années. Si l’équipe semble confiante, l’entreprise paraît en revanche très compliquée. Les chances de trouver un noyau entier avec un génome intact, ou même une cellule congelée pouvant être récupérée, sont en effet très (très) minces.

Source : sciencepost

 

La viande humaine n’aurait pas vraiment d’intérêt nutritionnel !

Cannibale 1

Le cannibalisme existe depuis la nuit des temps, cela est un fait. En revanche, un chercheur récemment récompensé pour son étude a expliqué que la viande humaine n’était pas vraiment intéressante d’un point de vue nutritionnel !

Depuis que l’humanité existe, des humains en ont mangé d’autres. Cela n’est pas un scoop et s’est évidemment produit jusqu’à aujourd’hui. Citons par exemple l’histoire du serial killer américain Jeffrey Dahmer – « le cannibale de Milwaukee » – qui a assassiné dix-sept jeunes hommes entre 1978 et 1991. L’intéressé s’était rendu coupable de viols, de démembrements, de cannibalisme et même de nécrophilie !

 

L’archéologue James Cole de l’Université de Brighton (Royaume-Uni) a récemment reçu un prix Ig-Nobel pour ses travaux publiés le 6 avril 2017 dans la revue Scientific Reports. Le chercheur a tenté de comprendre pourquoi les hommes de Néandertal mangeaient d’autres humains à l’époque. Selon lui, il s’agirait de « permettre à leurs congénères de survivre à travers eux », c’est-à-dire une raison plus complexe que la simple survie d’un point de vue physique, touchant peut-être à une certaine spiritualité.

cannibalisme

Share

Représentation de cannibalisme en Afrique du Sud, Caspar Plautius, 1621.
Crédits : Wikimedia Commons

Pour l’archéologue, la viande d’être humain n’a pas une valeur calorique exceptionnelle : 1300 kcal par kilogramme. Par exemple, comparée à la viande de sanglier (4000 kcal par kg), la viande humaine n’est effectivement pas vraiment intéressante. Surtout, l’humain n’est pas une bonne affaire dans la mesure où d’autres animaux à valeur calorique équivalente (cerf, cheval et autres) sont beaucoup plus lourds et donc plus “rentables”.

De plus, James Cole a affirmé que si le cannibalisme n’a jamais été favorisé par l’évolution, cela est également dû au fait qu’un humain est peut-être plus à même de se défendre que bon nombre d’animaux. Par ailleurs, celui-ci a peut-être une famille prête à le venger.

« J’oserais dire qu’il est sans doute plus difficile de chasser ou de capturer un membre de sa propre espèce – aussi intelligent et tout aussi capable de se battre que vous – que de chasser le représentant d’une autre espèce, comme un cheval, par exemple » a notamment déclaré James Cole.

 

L’expert s’est également prononcé sur le goût de la viande humaine. Selon lui, celle-ci avait un goût de cerf – donc de gibier – en raison du train de vie de l’époque !

Sources : Futura Sciences – Courrier International

Stephen Hawking ne croyait pas en Dieu

Stev

Dans son livre posthume Brèves réponses à de grandes questions, publié le 16 octobre dernier, le physicien aborde la question ultime : Dieu existe-t-il ? Sa réponse est non. ” Je pense que l’univers a été créé spontanément à partir de rien, conformément aux lois de la science », écrit-il.

Stephen Hawking avait une affinité particulière – comme beaucoup de physiciens – pour la théorie du Big Bang : l’idée selon laquelle toute la matière, l’énergie, l’espace (et donc le temps), auraient émergé il y a près de 14 milliards d’années. L’Univers aurait ensuite évolué en respectant des lois naturelles immuables. Ainsi la gravité, la relativité ou encore la physique quantique, entre autres, expliqueraient tout ce qui s’est passé, ce qui se passe et ce qui se passera dans l’Univers. Mais si celui-ci évolue ainsi de manière autonome en suivant une série de lois naturelles fixes, ne pourrait-on pas se demander si une origine divine aurait dans ce cas pu définir des conditions initiales afin que l’Univers puisse ensuite évoluer selon ces règles établies ?

 

« Est-ce que Dieu a créé les lois quantiques qui ont permis au Big Bang de se produire ? demanda un jour le chercheur. Je n’ai aucun désir d’offenser la foi de qui que ce soit, mais je pense que la science a une explication plus convaincante ».

Le physicien se réfère ici à la mécanique quantique, cette science étrange et fascinante qui explique le comportement des particules subatomiques. Dans ce monde de l’infiniment petit, il n’est pas rare que des particules subatomiques telles que des protons et des électrons apparaissent de nulle part, puis disparaissent pour apparaître ailleurs. Si l’on part du principe que l’Univers « est né » d’une singularité de la taille d’une particule, alors il est probable que celle-ci se soit comporté de la même manière pendant le Big Bang, pensait Hawking. Pour ce qui est du terme « naître », le Big Bang ne semble pas être le début, mais plutôt la ligne d’horizon au-delà de laquelle on ne voit plus rien. « L’Univers lui-même, dans toute son étendue et sa complexité époustouflantes, aurait simplement pu surgir sans pour autant enfreindre les lois connues de la nature ».

Mais une origine divine – entendez par là quelque chose qui nous échappe – aurait-elle alors pu être à l’initiative de cette singularité ? Stephen Hawking pensait encore une fois que non. Il prend ici exemple sur la physique des trous noirs. Ceux-ci, comme l’Univers avant le Big Bang, se condensent en une singularité. En d’autres termes, au fond d’un trou noir se trouve un point de singularité où le temps n’existe plus. Ainsi, à la question de savoir ce qu’il s’est passé avant le Big Bang, Hawking répondait : il n’y avait pas de temps avant le Big Bang. « Nous avons finalement trouvé quelque chose qui n’a pas de cause, parce qu’il n’y avait pas de temps pour une cause, écrivait-il. Pour moi, cela signifie qu’il n’y a aucune possibilité d’un créateur, car il n’y a pas de temps pour qu’un créateur ait existé ».

source : sciencepost

Un bébé monstre vieux de 85 millions d’années découvert!!

Monstre 1

Une équipe de paléontologues annonce avoir identifié un jeune Tylosaurus, un type de mosasaure – probablement mort dans les jours qui ont suivi sa naissance. En revanche, l’espèce exacte du jeune défunt reste à déterminer. Les détails de l’étude sont rapportés dans le Journal of Vertebrate Paleontology.

Au milieu du Crétacé évoluaient avec les dinosaures de gigantesques reptiles marins : les mosasaures, avec leur long museau conique. C’est d’ailleurs l’un d’eux que vous pouvez observer dans le film Jurassic World, sortant de son bassin pour dévorer un grand requin blanc. Les mosasaures se distinguaient en plusieurs espèces. Parmi elles figurait le Tylosuarus qui, à l’âge adulte, pouvait atteindre les 13 mètres de long. Mais ce n’est pas un adulte qui nous intéresse ici. Une équipe de l’Université de Cincinnati (États-Unis) explique en effet avoir analysé puis identifié le plus jeune spécimen retrouvé à ce jour. Il est probablement mort peu après sa naissance, il y a environ 85 millions d’années.

 

Les paléontologues ont ici examiné de minuscules fragments du museau, du crâne et de la mâchoire supérieure de la petite créature, retrouvés à l’ouest du Kansas en 1991. Le Tylosaurus est célèbre pour son long museau bordé de dents acérées (sauf à la pointe) qu’il utilisait pour assommer ses proies. Ce jeune spécimen, en revanche, ne présentait pas encore cette petite forme de pointe au bout de son museau. Celui-ci n’était donc pas encore développé. Côté mensurations, le crâne du bébé devait mesurer environ 30 cm de long, pour une longueur totale du corps estimée à 2,2 mètres environ.

Si l’on sait aujourd’hui qu’il s’agit bel et bien d’un jeune Tylosaurus, les chercheurs ne peuvent en revanche pas identifier son espèce avec certitude. Deux sont aujourd’hui connues, évoluant à la même époque dans la région : T. nepaeolicus et T. prorigen. Mais les fossiles manquent. Il est donc impossible de trancher pour l’une ou l’autre.

source : sciencepost

Selon la NASA, la fin de notre civilisation est proche

Civilisation

En s’appuyant sur des phénomènes passés, l’agence spatiale craint que l’épuisement des ressources et l’explosion des inégalités ne nous soient fatals.

L’effondrement de notre civilisation n’est plus un fantasme : si rien n’est fait pour l’éviter, alors, ce sera une réalité. Et s’il faut multiplier les prédictions concordantes pour que tout le monde en soit convaincu, en voici une très sérieuse qui nous vient tout droit de la Nasa.

Pour l’agence spatiale américaine, la fin de notre civilisation est à prévoir non pas à l’horizon de quelques millénaires ni même de quelques siècles… mais de quelques décennies!

 

Ça ne serait pas la première fois qu’une civilisation est rayée de la carte. L’empire romain a disparu, Angkor a disparu, les civilisations pré-colombiennes ont disparu, et bien d’autres encore…

 

La différence, ici, c’est que nous vivons désormais dans une société mondialisée et que, par conséquent, nous partageons tous le même sort.

Mais alors, qu’est-ce qui pourrait précipiter l’effondrement de notre civilisation dans des délais aussi courts ?

À en croire la Nasa, il n’y a pas à aller chercher très loin. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, la surexploitation des ressources et l’explosion des inégalités nous poussent au déclin comme elles ont poussé d’autres civilisations à disparaître.

[Vidéo] La plus grande araignée australienne terrifie un propriétaire à Sydney

 

Ljklkjl

Source : https://www.vonjour.fr

 

L’arachnophobie, la peur des araignées, est la phobie la plus répandue et la plus ancienne danse la culture occidentale. Peu importe que ce soit une petite araignée ou une grosse araignée, cela peut effrayer tous ceux qui souffrent de cette phobie.

Eh bien, je ne vais pas parler de l’arachnophobie dans cet article, mais je vais vous montrer quelque chose qui vous donnera une Arachnophobie.

Huntsman 1

Récemment, un propriétaire à Sydney, en Australie, a posté une photo d’une énorme araignée accrochée à sa fenêtre.

Ne confondez pas les araignées de chasseur avec les autres araignées. Cette espèce d’araignée peut atteindre la taille d’un palmier et est probablement l’une des plus grandes espèces d’araignées au monde.

Les araignées de chasseur sont connues pour leur taille et leur vitesse. Le propriétaire était tranquillement en train de regarder la télévision quand il est tombé nez à nez sur cette gigantesque araignée sur sa fenêtre.

L’observation effrayante a été publiée sur Reddit par le propriétaire lui-même avec le nom d’utilisateur Pomohomo82. Il a dit que malgré la peur bleue qu’il a eu; il ne prévoit pas que cet arachnide quitte les lieux.

Il a ajouté qu’ils avaient un jardin avec quelques arbres et beaucoup de nourriture pour l’araignée. Il s’attend à ce que l’araignée vive là-bas, sans que personne ne dérange.

Les araignées de chasseur sont connues en Australie et ont une population en bonne santé avec beaucoup de nourriture à manger et pas de prédateur.

 

Une toile d’araignée de 1000 mètres entoure un lac !

Toile d araignee vistonida 6116230

 

Source : https://www.lexpress.fr

 

Le phénomène au bord du lac Vistonida découle de la prolifération des moustiques et moucherons cet été.

Arachnophobes s’abstenir. Depuis quelques jours, les berges du lac Vistonida, dans le nord de la Grèce, sont prises dans une toile géante, tissée par des milliers de petites araignées. Voilant les buissons, arbustes et barrières qui entourent le lac, la toile s’étend sur plus de 1 000 mètres de long. 

Dpx5xx6wsaaetvr

 

Ce spectacle est offert par des araignées tétragnathes, une espèce appréciant les milieux humides. Ces araignées se distinguent par un corps particulièrement fuselé et de longues pattes et par les caractéristiques de leurs toiles, tissées à l’horizontal et sans trou central. 

Conditions idéales

Selon les experts, le phénomène découle de la prolifération cet été, du fait de températures élevées, des moustiques et moucherons dont se nourrissent les tisseuses. 

« Les conditions météo sont idéales pour que les araignées se multiplient. Avec une nourriture aussi abondante, elles sont en surpopulation », a expliqué à la télévision grecque Alpha Euterpe Patetsini, biologiste du parc environnemental local. 

Un phénomène similaire avait été observé le mois dernier près de la bourgade côtière de Aitoliko, dans l’ouest de la Grèce. Mais ces toiles et leurs artisanes sont éphémères, appelées à être emportées par les précipitations et la baisse des températures. 

« Momo challenge »: enquête ouverte après la mort d’un adolescent en Bretagne

C05c3d7 rx1oat9cpfc6ipyjeqz609dv e1539882785778

Source : https://www.bfmtv.com

 

Une enquête a été ouverte après la mort d’un adolescent qui participait sur messagerie en ligne au « Momo Challenge », un jeu macabre qui menace ses participants, en les incitant à commettre des actes dangereux, a annoncé le parquet de Rennes.

Une enquête a été ouverte afin d’éclaircir les circonstances entourant la mort d’un adolescent de 14 ans retrouvé mort au domicile de ses parents à La Guerche-de-Bretagne, après avoir participé sur une messagerie en ligne au « Momo Challenge ».

« L’enquête se poursuit sur mes instructions pour déterminer les circonstances du suicide » et sur l’éventuelle « qualification de provocation au suicide sur des mineurs de 15 ans », a indiqué le procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet. 

L’adolescent a été découvert il y a une semaine, pendu dans sa chambre avec sa ceinture de kimono, « alors qu’il avait plein de projets », a indiqué sa famille à l’AFP. Selon ses parents, il ne s’est pas suicidé, mais se trouvait sous l’emprise d’un défi sur internet, le « Momo challenge », un « jeu » dangereux accessible via la messagerie instantanée WhatsApp.

Eviter d’autres drames

Selon ses proches, certains des « défis » auxquels se serait soumis l’adolescent avaient laissé des traces sur son corps, comme des scarifications ou des bleus. La famille veut avant tout alerter pour éviter, dit-elle, d’autres drames de même nature.

« Vont être exploités l’ensemble des éléments, le téléphone, l’ordinateur » de l’adolescent, a indiqué le procureur qui a « demandé qu’une association d’aide aux victimes prenne contact avec les parents ».

Avant la rentrée, le député LREM des Hauts-de-Seine Gabriel Attal, devenu secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, avait adressé une question au ministre de l’Intérieur Gérard Collomb pour l’alerter sur les dangers du « Momo Challenge ».

Le député pointait la « pression psychologique sur les plus jeunes » qui « les met en danger en les obligeant à réaliser des défis de plus en plus dangereux ».

 

Une créature extraterrestre photographiée par la NASA sur Mars

 

Une mystérieuse créature extraterrestre aurait été découverte sur une photographie pris sur Mars par la NASA.

Sur ce cliché, on peut voir une étrange forme qui ressemble vaguement à un lézard de petite taille. Cependant, son visage nous rappelle indubitablement la tête d’un extraterrestre gris typique, également appelé Zeta-Réticuliens. Son corps est visiblement entièrement vert. Cette anomalie martienne ne semble n’avoir ni de cheveux ni de grands yeux sombres.

S’il ne s’agit pas d’un simple montage photo, c’est probablement la découverte la plus remarquable de l’histoire moderne. Ces dernières années, beaucoup ont spéculé sur le fait qu’il y a de la vie sur Mars.

Peut-être qu’une espèce humanoïde existe ou a existé sur la planète rouge. Cette image inhabituelle de la NASA a été prise sur Mars dans une région connue sous le nom de baie de Yellowknife, située dans la section du cratère Gale de la planète.

Ces images de type gigapan sont souvent beaucoup plus claires que les images originales de la NASA. L’image vue en question provenait du Sol 184: Mast Camera (Mastcam). Quand les gens l’ont visionné avec plus d’attention, ils ont remarqué ce qui ressemblait à un extraterrestre de type reptilien.

Par le passé, il a été prouvé que Mars avait été habitée par une espèce de type animal. De façon comparable, ces derniers ressemblaient peut-être à ceux qui vivent ou vivaient sur Terre à partir de la période préhistorique. Peut-être même qu’ils possèdent les caractéristiques de plusieurs espèces ou plus qui se sont mélangées depuis longtemps.

Si tout cela est réel, alors cela nous fournit une preuve supplémentaire qu’il y a de la vie autre part que sur Terre. Mars est un lieu mystérieux mais tout aussi fascinant. Il est possible que des formes de vie intelligentes existent réellement à sa surface.

Les reptiliens extraterrestres constituent une théorie très controversée. Cette photo pourrait accréditer, une fois pour toute, cette hypothèse. En effet, plusieurs ufologues affirment que de telles créatures humanoïdes vivent sur Terre, parmi nous, sans que nous n’en ayons conscience.

Peut-être qu’ils existaient déjà avant les humains. Certains affirment qu’ils contrôlent notre monde et ont de l’influence et du pouvoir sur nos gouvernements. Leurs présences auraient changé et changera encore le destin même de l’humanité.

Source
https://www.freaklore.com/nasa-camera-captures-green-extraterrestrial-on-mars,

IL POIGNARDE SA PETITE AMIE 129 FOIS, PUIS DÉVORE SON CŒUR AVEC UN VERRE DE VIN

Vin 7

 

Source : https://www.cnews.fr

 

L’affaire est digne d’un film d’épouvante. En Russie, un homme a été condamné après avoir assassiné sa compagne,  puis dévoré son coeur accompagné d’un verre de vin. 

Alexey Yastrebov, 35 ans, vivait dans un minuscule appartement de Krasnoïarsk (Sibérie) avec sa petite amie Ekaterina Nikiforova, 27 ans, et les deux enfants de cette dernière.

Mais en mars dernier, une dispute a éclaté. L’homme s’est alors emparé d’une paire de ciseaux, pour poignarder sa compagne à 129 reprises. Et il ne s’est pas arrêté là : muni d’un couteau, il a ensuite prélevé la pomme d’Adam de la défunte, son cœur et son poumon gauche, pour les faire cuire à l’eau. 

UN «SOURIRE ÉTRANGE»

Après avoir commis ce crime atroce, Alexey Yastrebov a tenté de mettre fin à ses jours en plantant la paire de ciseaux dans son cou. En vain. Il a alors contacté la propriétaire de l’appartement, Zhanna Avdeeva, pour lui demander d’appeler la police et une ambulance. «Je suis allongé dans une flaque de sang. Il y a un corps à côté de moi», a-t-il expliqué. 

Selon le Daily Mail, un ami du couple est arrivé sur la scène de crime. C’est avec un «sourire étrange» que le trentenaire l’a accueilli, déclarant : «Je t’avais dit que j’allais manger son cœur. C’est ce que j’ai fait». «Il y avait une bouteille près de lui», c’est souvenu l’ami. «Il m’a dit qu’il avait bu du vin en mangeant son cœur». 

Les secours ont finalement fait irruption dans l’appartement, accompagnés de la propriétaire. «La pauvre femme gîsait dans la même pièce [que lui]», a-t-elle raconté. «Sa poitrine était ouverte, son cou lacéré. Je ne pouvais pas voir ça». 

 

Alexey Yastrebov a été condamné à douze ans de prison. Il a également pour obligation de suivre un traitement psychiatrique. 

UN CRIME D’UNE RARE VIOLENCE

Face au tribunal, il a assuré que ce meurtre n’était «pas intentionnel». «J’espère que sa famille et ses proches seront un jour capables de me pardonner, parce que j’en suis incapable», a-t-il déclaré. 

«Comment peut-on le pardonner pour cela ? Qui rendra leur mère à ces enfants ?», a répliqué la mère de la victime, qui élève désormais ses deux petites-filles, Alina, 7 ans, et Anastasia, 3 ans. 

Après ce crime d’une rare violence, la propriétaire a invité un prêtre à se rendre sur les lieux, pour «purifier» l’appartement. 

Une ancienne créature mythologique liée au démon de Dover

 

Depuis la nuit des temps, des peuples autochtones du Canada parlent de mystérieuses créatures. Bien que ces dernières sont considérées comme faisant parties du folklore local, elles pourraient, selon certains, être liées à l’une des plus étranges séries d’observations humanoïdes jamais enregistrées.

Parmi les nombreux mythes et légendes du peuple Cris, qui vit dans l’est du Canada, certains sont particulièrement intrigants, notamment ceux concernant des créatures connues sous le nom de Mannegishi. Ces êtres sont traditionnellement décrits comme de petits humanoïdes recouverts d’une peau grise et rugueuse, ne mesurant pas plus de 3 ou 4 pieds de hauteur. Leurs bras sont extrêmement longs et minces. Ils ont 12 doigts à leurs mains, et de grandes têtes bulbeuses avec de grands yeux brillants, sans poils et sans nez discernable. Bien que toujours nus, ils ne présentent aucun organe sexuel, ce qui les rend plutôt androgynes. On dit que les Mannegishi sont des farceurs malicieux qui ont tendance à faire des blagues aux humains. Bien que ce soit un plaisir typiquement inoffensif, on raconte aussi qu’ils ont l’habitude perfide de se cacher dans les rochers au bord de la rivière pour faire chavirer des canots. À première vue, il semble que ces entités ne sont que des constructions purement mythiques. Cependant, les Cris les ont toujours considérées non comme des esprits ou comme des êtres magiques, mais plutôt comme des êtres réels et vivant dans cette région du Canada. Il se pourrait que ce peuple ait raison. En effet, des créatures très étranges, qui ressemblent aux descriptions données du Mannegishi, ont été observées ces dernières années. Dans les cercles des passionnés de cryptozoologie, il est dit que ces créatures pourraient être plus que de vieilles légendes autochtones.

De loin, les observations les plus liées à la légende du Mannegishi se sont déroulées sur une période de plusieurs jours en avril 1977 dans les environs de Dover, dans le Massachusetts. La série d’observations a débuté le 21 avril 1977, avec le premier et peut-être le plus connu des récits de ce qui allait devenir le « démon de Dover ». Ce soir-là, trois adolescents du nom de Bill Bartlett, Mike Mazzocca et Andy Brodie conduisaient sur une rue sombre appelée Farm Street vers 22 h 30, lorsque Bartlett a remarqué un mouvement au-dessus d’un mur de pierre. Au début, il n’y pensait pas beaucoup, il se disait que c’était juste un chat ou un autre animal, mais quand il jeta un coup d’œil dans sa direction et que la lueur des phares l’illuminait plus complètement, il put bientôt voir que c’était autre chose.

Bartlett affirmait avoir vu une forme humanoïde sans poil, accroupie, avec une tête ovale surdimensionnée et d’énormes yeux dépourvus de paupières, de couleur orange vif et brillants comme du verre. Ses bras étaient décrits comme incroyablement longs, fins, dotés de longs doigts et d’un « corps en forme de bébé ». Sa peau était de couleur rosâtre et sa texture « ressemblait à du papier de verre mouillé ». Cette créature étrange le fixa avant de se faufiler dans la nuit sans bruit. Quand Bartlett, effrayé et décontenancé, en informa ses amis, il s’avéra qu’ils ne l’avaient pas vu et ils retournèrent chercher l’étrange créature, mais elle avait disparu. Bartlett dessinera plus tard la créature qu’il avait vue et ce dessin est devenu peut-être l’image la plus emblématique du démon de Dover.

Bartlett ne jurait que par son récit, et il semblerait qu’il ne mentait pas car ce soir-là même, un témoin sans aucun lien apparent aurait observé ce qui semble avoir été la même créature. À 00 h 30, à peine deux heures après l’observation de Bartlett, John Baxter, âgé de 15 ans, marchait le long de la route de Miller pour rentrer chez lui depuis la maison de sa petite amie. Il remarqua alors un petit personnage qui marchait vers lui. Baxter l’aurait appelé, pensant que c’était une personne, peut-être un garçon qui habitait à proximité, mais il n’eut pas de réponse en retour. À l’approche, Baxter s’aperçut que la silhouette avait quelque chose de bizarre, car elle mesurait seulement 3 pieds de haut et semblait avoir de longs bras et des jambes inhumaines et terriblement maigres. Il accéléra le pas pour mieux la voir, et c’est à ce moment-là que la créature sauta de la route pour courir sur des rochers avec une vitesse incroyable, où elle se pencha contre un arbre pour le regarder. Le témoin décrivit cette créature comme ayant une grosse tête ovale, deux yeux en forme de soucoupe et un corps qui ressemblait à celui d’un singe maigre. Craignant que la créature ne soit dangereuse, Baxter quitta la zone aussi vite que possible. Lui aussi dessina ce qu’il avait vu, et cela ressemblait étonnamment à la propre représentation réalisée par Bartlett.

Le lendemain soir, l’étrange entité fut de nouveau observée. Will Taintor et Abby Brabham parcouraient l’avenue Springdale en direction de la maison de Brabham tard dans la nuit. La voiture roula sans encombre jusqu’à ce que, à la lumière des phares, Brabham vit une créature humanoïde maigre et sans poils, qui lui rappelait un singe se tenant à quatre pattes, avec une grosse tête et des yeux brillants et verts. Elle n’avait pas d’oreilles, ni de nez ou de bouche apparents. L’observation fut très brève, mais Brabham était sûre qu’il ne s’agissait pas d’un animal connu et son propre croquis ressembla étrangement à celui des autres témoins.

À l’époque, ces témoignages surréalistes ont intéressé la presse, ce qui généra une légère panique dans la région. Bien que certains aient pensé que c’était un canular, aucun des témoins ne se connaissait et n’avait entendu parler de l’un ou l’autre. Ils avaient observé cette créatures à des moments et à des endroits différents. En outre, tous ont à peu près dessiné la même chose. La célèbre cryptozoologue Loren Coleman a longuement interrogé les témoins. C’est elle qui a baptisé la créature « le Démon de Dover ». Elle a déclaré qu’elle était convaincue qu’ils disaient la vérité, ou du moins, qu’ils pensaient que ce qu’ils avaient vu était réel. Bien que les observations subséquentes soient rares, il y a eu d’autres récits de ce qui semble être peut-être la même chose. En 2004, un témoin du nom de Evan Walsh, originaire de Dover dans le Massachusetts, affirma qu’il rentrait chez lui à la maison vers 23 heures, quand il fit une étrange rencontre. Il raconte :

« Alors que je tournai sur Woodland Rd. Depuis la route 16, j‘ai été choqué et surpris par 3 corbeaux noirs qui ont volé juste devant mon pare-brise. C’était assez étrange pour 11h00 du soir. Je me suis repris et j’ai continué à route. J’ai repris la route qui menait à Bridge St. à Sherborn pour me rendre sur Farm St. dans la ville de Dover. Après avoir pris le virage en épingle à cheveux (tout les gens du coin connaissent ce virage), j’ai commencé à franchir le pont pour traverser la rivière Charles. À cet instant, j’ai remarqué une objet sombre et obscure qui se déplaçait rapidement depuis le bois jusqu’au centre de la route où il s’était arrêté. Il tourna lentement sa grosse tête ronde vers moi et me fixa avec ses yeux ronds géants de la taille d’une balle de tennis. Il se tenait sur 4 jambes et était complètement dénué de poil. Il n’avait pas de queue non plus et avait la taille d’un énorme chien, commeun Dogue allemand mais beaucoup plus trapu. Il avait des oreilles en forme de triangle et un museau qui me rappelait certains dessins que j’avais vus dans des livres d’histoire sur le diable. Je me suis arrêté et je l’ai éclairé avec mes phares pendant 5 bonnes secondes avant qu’il ne tourne lentement la tête et disparaisse rapidement dans les bois à ma droite. Je ne sais pas du tout ce que c’était, mais je sais que ce n’était pas un chien, un coyote ou quelque chose que j’avais déjà vu auparavant. »

Un autre témoignage récent a été publié sur un forum Reddit consacré aux rencontres avec des humanoïdes non identifiés. Le témoin pourrait avoir vu quelque chose qui pourrait être le démon de Dover. Il affirme avoir exploré une région boisée avec sa petite amie et son colocataire un soir vers 19 heures. Ils furent soudainement submergés par un sentiment de terreur palpable qu’aucun d’entre eux ne pouvait expliquer. Puis, ils virent un hibou voler juste au-dessus de leurs têtes. Ils entendirent ensuite un son qui ressemblait « à un coup de tonnerre / métal frappant un morceau de métal ». C’est là que les choses sont devenus vraiment étranges. Le témoin explique :

« Nous nous sommes tous regardés pour essayer de comprendre ce que nous venions d’entendre et avons commencé à revenir rapidement vers la civilisation. Nous avons entendu ce qui ressemblait à des brindilles claquant dans les bois derrière nous, et ma copine et moi-même sommes retournées pour voir ce qui faisait ce bruit. Le hibou jeta un coup d’œil depuis l’arrière de l’arbre. Il ressemblait, en réalité, à une forme humanoïde blanche fantôme incroyablement grand. Il avait une main posée sur le tronc de l’arbre et nous observait. Avant que nous puissions bien contempler son visage, il s’est rapidement caché derrière l’arbre à nouveau. Ma copine et moi nous sommes regardés paniqués. Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose et je lui ai dit : ‘Ne parle pas de ça, nous devons marcher plus vite.’ Ma colocataire nous regarda confuse et effrayée par ce que je venais de dire, alors je lui dis que nous devions probablement rentrer à la maison, ce que nous avons fait. J’ai raconté cette histoire à quelques personnes et personne ne me croit. Ce que j’ai vu n’était PAS le hibou que j’avais vu plus tôt, cet être avait clairement une main blanche fantomatique posée sur le tronc de l’arbre, un cou et un torse. Il était grand. Je dirais au moins 7 pieds (pas assez pour atteindre les branches de l’arbre). J’aurais aimé pouvoir distinguer son visage, il faisait tellement noir que la seule raison pour laquelle je pouvais le voir était sa blancheur. »

Si l’on fait abstraction de la grande taille de cette dernière créature, cet être ressemble beaucoup au Démon de Dover, et pourrait être considéré comme une observation possible du légendaire humanoïde. Il y a eu beaucoup de théories sur ce que le démon de Dover pourrait être, allant du plus plausible à l’absurde. Bien sûr, il y a l’idée qu’il s’agissait d’une sorte de créature extraterrestre ou d’un intrus inter-dimensionnel qui s’est frayé un chemin dans notre réalité. Une autre idée est qu’il s’agissait d’un animal mal identifié, comme un bébé orignal, ce qui ne semble pas être quelque chose qui pourrait être confondu avec un humanoïde sans poil mince et aux grands yeux brillants.

Certains pensent que ces créatures pourraient être celles que les Cris appelaient Mannegishi. Cela pourrait être plausible puisque cette région n’est pas très éloignée de l’est du Canada et l’apparence de ces deux créatures est étrangement similaire.

Est-il possible que ce soit ce que les gens qualifient aujourd’hui de démon de Dover, une créature apparemment mythologique qui s’avère être réelle ? Bien sûr, ce n’est qu’une idée parmi beaucoup d’autres, et il n’y a aucun moyen de le savoir, mais cela donne du poids à l’idée que les créatures mythologiques peuvent parfois être plus que des mythes. Il est donc intéressant de méditer sur ces cas surprenants.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/11/ancient-native-mystery-beasts-and-the-dover-demon/

Il vivait avec le cadavre de son père depuis plus de 10 ans !

901bc647084895446f62e1b63843d53e

 

Source : https://www.rtl.fr

 

Le corps, momifié et placé sous un drap, a été découvert par un proche venu trier des affaires dans l’appartement.

 

Le corps d’un homme mort depuis plus de dix ans a été retrouvé dans l’appartement de son fils âgé de 79 ans, lui-même décédé en septembre, a-t-on appris jeudi 18 octobre de source policière. « Le septuagénaire a été découvert trois jours après son décès dans son appartement du centre de Saint-Quentin, le 17 septembre », a indiqué cette source à l’AFP.

Un mois plus tard, à la mi-octobre, un cousin venu débarrasser l’appartement a, par hasard, « découvert sous un drap le corps momifié du père, mort depuis une dizaine d’années« . Surpris par une forte odeur émanant des poubelles, l’homme avait décidé de fouiller le logement de fond en comble. Une recherche méticuleuse qui l’a amené à découvrir le corps du père. 

Les deux hommes, qui vivaient ensemble depuis plusieurs années, sont morts de cause naturelle, assure une source proche de l’enquête. La mère, décédée il y a quelques années, est enterrée dans un village de Haute-Saône.