Les humains porteurs d’un certain groupe sanguin descendraient des aliens

 

 

Une scientifique affirme que les personnes qui possèdent un certain groupe sanguin ont davantage de probabilité de descendre d’une civilisation extraterrestre.

Tout le monde sur la planète possède un groupe sanguin qui peut être soit O, A, B ou AB. Il existe également une sous-catégorie appelé le Rhésus. Une personne est dite « rhésus positif » si ses globules rouges possèdent l’antigène D. Elle est dite « rhésus négatif » si cet antigène est absent.

Environ 85 pour cent des personnes sont Rhésus positif, et selon une affirmation surprenante, les 15 pour cent restants pourraient être des descendants d’extraterrestres.

La chercheuse Lara Starr a expliqué que si tout le monde descendait vraiment des singes, alors nous aurions tous le même groupe sanguin.

Dans un article écrit pour The Spirit Science, elle argumente : « Dans l’étude de la génétique, nous constatons que nous ne pouvons hériter que de ce que nos ancêtres avaient ; sauf en cas de mutation. »

« Nous pouvons avoir l’une des nombreuses combinaisons de traits héritées de tous nos ancêtres. »

« Par conséquent, si l’homme et le singe avaient évolué à partir d’un ancêtre commun, leur sang aurait évolué de la même manière. »

« Les facteurs sanguins sont transmis avec beaucoup plus d’exactitude que toute autre caractéristique. Tous les autres primates terrestres ont aussi ce facteur Rhésus. »

« Si nous étions tous descendu du même ancêtre, nous aurions tous le même sang. »

L’auteur de l’article poursuit en disant qu’il existe plusieurs traits de personnalité associés à un porteur Rhésus négatif, notamment un QI supérieur à la moyenne, une température corporelle plus basse, une vision sensible et une tension artérielle plus élevée.

Mme Starr poursuit en disant que les femmes avec un sang Rhésus négatif seront incapables de porter l’enfant d’un homme avec un type Rhésus positif.

Elle déclare : « Si vous le faites, vous obtenez quelque chose appelé maladie hémolytique. C’est la même réaction allergique qui survient lorsqu’une mère Rhésus négatif porte un enfant Rhésus positif. »

« Son sang accumule des anticorps pour détruire une substance étrangère (de la même manière qu’un virus), détruisant ainsi l’enfant. »

Cependant, les scientifiques ont réfuté ces incroyables affirmations, déclarant que les différents types de Rhésus sont simplement un sous-produit de l’évolution.

Le site Internet d’une revue d’archéologie et scientifique a écrit qu’une étude « a semblé indiquer qu’il y a un avantage évolutif pour une population d’avoir un Rhésus négatif. »

« Ceci n’est pas différent d’autres expressions génétiques qui sont apparemment nocives pour les individus, mais qui peuvent avoir des avantages positifs globaux pour une population. Le trait drépanocytaire est une telle expression. »

« Alors qu’il peut provoquer une anémie chez des individus, un porteur qui n’est pas anémique peut éviter le paludisme. »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/943487/alien-on-Earth-blood-type-rh-negative-positive-extraterrestrial,

Kennedy assassiné par la CIA à cause des OVNI ?

Selon de nombreuses théories, le président John F. Kennedy a été assassiné par la CIA après avoir exigé que les dossiers top secrets de cette agence concernant le phénomène OVNI soient rendus public.
John Fitzgerald Kennedy est tristement célèbre par avoir été abattu alors qu’il parcourait, avec son épouse, les rues du centre-ville de Dallas (dans l’État du Texas), le 22 novembre 1963 lors d’un déplacement officiel. Sa mort a provoqué une onde de choc à travers le monde et a donné naissance à des dizaines de théories du complot.
L’ufologue Scott C. Waring affirme que le président aurait envoyé, seulement 10 jours avant sa mort, une lettre à la direction de la CIA exigeant, expressément, que la vérité sur les objets volants non identifiés soient enfin révélée.
Des copies de cette mystérieuse lettre ont été publiées par Waring sur son site Internet, intitulé UFO Sightings Daily.
Il a déclaré que le président avait également visité la base de la NASA à Cap Canaveral en Floride quatre jours après l’envoi de cette note de service.
Extrait de cette lettre (traduite par le site « centretudeovnis.com ») :
« Il serait très utile de faire examiner les cas de menace élevée aux fins d’identification par des sources authentiques plutôt que par des sources de la CIA et la USAF. Il est important d’établir une distinction nette entre les éléments connus et inconnus au cas où les Soviétiques tentent de percevoir notre collaboration comme étant une activité masquée de recherche de renseignements sur leur programme de défense et spatial.
Une fois que les données seront mises au clair, j’aimerais que vous mettiez sur pied un programme d’échange de données avec la NASA dans lequel les éléments inconnus seront considérés comme un facteur. Cela aidera les directeurs de mission de la NASA dans l’exercice de leurs responsabilités en matière de défense. J’aimerais qu’un rapport provisoire sur l’examen des données soit dressé au plus tard en février 1964. »
Le président a également affirmé avoir envoyé une lettre à la NASA demandant à ce que l’agence coopère avec les Soviétiques sur la question des ovnis.
Waring suggère que JFK était inquiet que les Soviétiques puissent prendre les OVNI qui survolaient la Russie pour des avions espions Américains.
M. Waring a remis en question la promesse de la candidate aux élections présidentielles Hillary Clinton qui a promis de rendre publics tous les documents que possèdent le gouvernement sur les OVNI. Il explique :
« La candidate à la présidentielle Hillary Clinton ne le sait pas encore, mais elle ne va pas pouvoir rendre public ces informations. »
« La CIA risquerait de la tuer avant qu’elle ne puisse le faire, comme ils l’ont fait avec JFK. »
« Hillary aura trop peur de la CIA pour dévoiler de telles informations. »
Source

 

Le corps d’un extraterrestre découvert sur Mars

*

Un chasseur d’OVNI prétend avoir trouvé le corps d’un « extraterrestre mort » sur des photos prises par la NASA sur Mars. L’expert a suggéré que des membres de la CIA feraient tout pour le discréditer parce qu’il «s’approcherait trop de la vérité ».
Le chercheur, qui publie des vidéos sur YouTube à partir de chez lui en Écosse sous le nom de Streetcap1, affirme que les « Hommes en noir » (aussi connu sous le nom de « Men in  ») agiraient secrètement contre les ufologues du monde entier afin de dévaloriser leur travail auprès de la population.
Cette semaine, Streetcap1 a publié une vidéo sur sa chaîne. Sur celle-ci, on peut voir une énorme silhouette dont la forme ressemble à une créature humanoïde extraterrestre ou encore à un insecte géant.
Pour le spécialiste Scott C. Waring, il n’y a aucun doute sur le fait qu’il s’agisse d’un ancien habitant de Mars décédé et qui aurait été pétrifié dans la pierre.
Streetcap1 a alerté la presse britannique pour dire que plusieurs démystificateurs, étaient, en réalité, des agents de la CIA ou de la NSA. Selon lui, ces personnes profiteraient de leurs moyens pour pirater les sites Internet des chercheurs d’OVNI.
« C’est un groupe extrêmement dangereux. »
« Un de mes amis qui était sur leur liste noire a eu son site mis hors service pendant plus de 24 heures. »
« Aucun individu n’a ce pouvoir, alors nous pensons qu’il s’agit de la NSA ou de la CIA. »
« 99 pour cent de mes vidéos sont totalement légitimes. »
« Nous pensons qu’ils veulent me faire disparaître parce que je publie des choses réelles et je suis ciblé par des personnes qui me parodient poursouiller mon nom. »
Streetcap1, qui connaît un grand succès sur Internet, croit fermement aux OVNI après en avoir vu deux.
« Je ne peux pas prouver que ce sont des agents, mais j’en ai l’intime conviction. »
Dans peu de temps, l’homme doit apparaître dans un documentaire russe sur les OVNIS, et croit que cela aidera à le faire connaître comme un véritable chercheur.
« Je pense que ces personnes ont été chargées de me faire tomber. »
« La vérité est qu’ils ne peuvent pas me faire taire à tout jamais. J’ai pris un grand risque de parler face à la caméra et je devrais me protéger pour le reste de ma vie. »
Source

 

Un OVNI triangulaire tire un laser à la nuit tombée

Des ufologues ont publié des images d’un étrange OVNI triangulaire noir récemment filmé. Ils pensent qu’il s’agit de la preuve de l’existence d’un avion espion top secret développé par l’armée de l’air Américaine et appelée « TR3-B ».

Les théoriciens de la conspiration ont depuis longtemps affirmé que les États-Unis avaient développé un mystérieux engin triangulaire dans les années 1970. Seulement, le gouvernement Américain a toujours nié ces rumeurs et l’existence d’un tel projet n’a jamais été prouvée.

Récemment, Blake et Brett Cousins, qui publient de nombreuses vidéos consacrées à l’ufologie sur leur chaîne YouTube intitulée ‘thirdphaseofmoon’, ont affirmé que ce légendaire engin avait été filmé.

Cette vidéo nous montre trois lumières qui flottent dans le ciel dans une formation triangulaire.

Au milieu de ces faisceaux de lumière, il y a un autre qui commence à tirer un laser en direction du sol. Blake Cousins explique :

« S’agit-il du TR3-B ? Vous pouvez voir et distinguer un vaisseau massif de forme triangulaire. »

Son frère Brett poursuit :

« Ceci est typiquement une représentation du TR3-B. Il y a trois lumières à chacune des extrémités de ce triangle ainsi qu’une source d’énergie en son centre. »

« Quand ce laser apparaît, c’est là que cela devient vraiment intéressant. »

« Je pense que cette chose était très grande. »

Blake est d’accord avec son collègue, précisant que cela ressemble définitivement à un vaisseau noir et totalement mystérieux.

Plus de 12 000 personnes ont déjà visionné cette vidéo depuis sa publication le 1er octobre 2017.

Un internaute déclare :

« Je pense que c’est fait par l’homme, mais c’est très intéressant. »

Un autre a suggéré qu’il s’agissait d’un drone :

« Toute personne qui possède quelques drones et quelques lampes de poche ou des lasers peut faire cela. »

Source

http://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/649285/US-Air-Force-TR3B-stealth-plane-alien-hunters-conspiracy-cover-up-video-proof,

« Alien emporté sur une civière après l’accident de vaisseau spatial Roswell » dans de nouvelles images étonnantes

 

De nouvelles images stupéfiantes de ce qui semble être un extraterrestre emporté sur une civière après l’accident de Roswell ont émergé.

En 1947, il a été signalé qu’un vaisseau spatial OVNI s’était écrasé dans la zone 51.

Initialement, l’ armée a semblé le confirmer avant d’insister quelques jours plus tard que c’était juste un ballon des forces armées.

Mais maintenant, les théoriciens de la conspiration ont prétendu que cette nouvelle séquence montre clairement ce qui semble être du personnel médical qui semble transporter le corps d’un étranger loin du site du crash.

Les images granuleuses ont été postées sur YouTube avec la légende Roswell UFO crash de nouvelles images de corps étranger.

Les images semblent montrer des scientifiques réunis autour du corps, qui a une apparence humanoïde.

Depuis le tristement célèbre crash, il y a eu des milliers de théories sur ce qui s’est vraiment passé dans la zone 51.

Dans les années 1990, l’armée américaine a tenté de réprimer certaines des rumeurs en révélant que le ballon militaire qui s’était écrasé était un ballon de surveillance des essais nucléaires du Projet Mogul.

C’était un projet top secret conçu pour détecter les ondes sonores générées par les tests de bombe atomique en Union Soviétique.

L’armée voulait cacher la vraie nature du projet et prétendait que ce n’était rien de plus qu’un ballon météo.

C’est l’une des images les plus célèbres qui prétend être de l’alien Roswell (Image: Channel 4)

Mais 30 ans après l’incident, des centaines de documents semblaient avoir été écrits par des personnes travaillant dans la zone 51.

Ils ont affirmé qu’il y avait des preuves qu’au moins un vaisseau spatial extraterrestre s’était écrasé près de Roswell en 1947.

Depuis lors, il y a eu d’innombrables livres écrits sur le supposé atterrissage extraterrestre et un certain nombre de films et de séries télévisées.

Le mythe de Roswell a également pris de l’ampleur en 1995, lorsque ce qui semblait être de véritables images d’un corps étranger à l’intérieur d’un énorme récipient en verre a émergé.

 

La vidéo « fuite » a été exposée plus tard comme un canular élaboré, mais les images avaient ravivé l’intérêt pour ce qui s’était passé ce jour-là en 1947.

Spyros Melaris a fait le film en noir et blanc montrant des hommes en blouse blanche apparemment disséquant l’extraterrestre.

Des millions de personnes à travers le monde ont regardé les images, mais Melaris a toujours insisté sur le fait que le clip de 17 minutes n’était rien de plus qu’un canular filmé dans un appartement du nord de Londres.

Et le mythe refuse de mourir avec un nouveau documentaire Netflix prétendant lever le couvercle sur la conspiration de Roswell.

Unacknowledged insiste sur le fait qu’il a mis au jour de nouvelles preuves suggérant que le militaire a dissimulé ce qui s’est vraiment passé.

Canberra abriterait l’un des QG des Illuminati

L’un des quartiers généraux de l’organisation des Illuminati aurait récemment été découvert en Australie. Certains considèrent qu’il s’agit d’une preuve que cette légendaire société secrète existe réellement.
Bon nombre de théoriciens du complot considèrent les « Illuminati » comme une élite mondiale et secrète, qui dirige, en coulisse, les gouvernements du monde entier. Leur objectif serait d’instaurer un Nouvel Ordre Mondial.
Parmi ces membres, on trouverait des dirigeants politiques, des chefs d’entreprise, ainsi que des personnalités influentes. Certains accusent même les véritables leaders de cette organisation d’être des humanoïdes reptiliens d’origine extraterrestre.
D’autres pensent que cette société secrète rend un culte au diable et cherche à établir son règne sur la Terre.
Des chercheurs disent avoir découvert que Canberra, la capitale de l’Australie, était le QG principal de cette secte secrète.
Ils disent avoir récolté un tas de preuves, en étudiant notamment le symbolisme caché à travers le Parlement australien et dans la région environnante.
« Esoteric Detective », un homme qui s’intéresse tout particulièrement aux « Illuminati » a posté une vidéo sur YouTube. Il explique :
« Les cartes nous montrent que les routes forment une pyramide parfaite etforment un hibou autour du Capitole. »
« Le hibou symbolise la philosophie de l’occulte de cette classe prédatrice qui s’attaque aux populations à travers les sciences occultes. »
« Un hibou peut voir dans les ténèbres, de la même manière que les maîtres occultes. »
L’un des symboles principaux des Illuminati est « l’œil qui voit tout » placé au sommet d’une pyramide. Le fait qu’une pyramide de verre se trouve au sommet du Parlement australien est considéré comme un solide élément de preuve.
Les pyramides sont souvent vues comme représentant une petite élite contrôlant la majorité de la population.
Les théoriciens de la conspiration pensent également que ce bâtiment est surmonté par l’Œil de la Providence, l’œil de Dieu qui voit tout.
La structure pyramidale apparaît sur le billet d’un dollar américain et est souvent associée au regard constant que portent les Illuminati sur la société.
Douze étapes mènent à la pyramide du Parlement, le même nombre qui mène à l’Œil de la Providence.
D’autres ont prétendu que le double anneau autour du bâtiment du Capitole indique que la région abrite un temple consacré.
« Esoteric Detective » a ajouté :
« Nous semblons avoir tout le symbolisme d’une sorte d’école maçonnique et mystique. »
« Si nous entrons à l’intérieur, nous voyons à nouveau tout un tas de symbolisme maçonnique. Tout de cette œuvre, à la conception du plafond jusqu’à l’œil qui voit tout, nous montrent que les symboles sont partout. »
« Je pense que les Illuminati sont allés un peu trop loin, parce que ce lieu est rempli de symboles évidents. »
« Il doit y avoir une sorte de conspiration monumentale et monolithique qui se joue à grande échelle ici. »
La ville de Milton Keynes, en Angleterre, a également été présentée comme abritant une base majeure des Illuminati plus tôt cette année en raison du symbolisme présent dans son architecture.
Des sceptiques affirment qu’une société secrète serait peu susceptible d’utiliser des indices aussi évidents dans ses bases secrètes.
Ils disent que les théoriciens de la conspiration ne font que sauter sur des conclusions en se basant uniquement sur des conceptions architecturales.
La théorie des Illuminati est basée sur une véritable société secrète fondée à la fin des années 1700 à Munich, en Bavière, et nommée d’après le mot latin signifiant « Lumières ».
Officiellement, cette organisation s’est dissoute et il n’y a aucune preuve réelle qu’elle ait pu subsister jusqu’à aujourd’hui.
Certains théoriciens de la conspiration sont pourtant persuadés qu’elle existe toujours et qu’elle est composée de 6 000 membres répartis à travers le monde. Elle serait dirigée par un conseil composé de cinq Américains, cinq Européens de l’Ouest, un Russe et un Indien.
Source

 

Trucage des missions lunaires : nouvelle preuve

La NASA aurait été surprise en train de « truquer » les atterrissages lunaires. Sur des images, des théoriciens du complot ont découvert la présence d’un « technicien de plateau » se reflétant dans la visière d’un astronaute qui était supposément sur la Lune.
Une vidéo publiée sur YouTube suggère qu’une silhouette humaine et ne portant pas de combinaison spatiale a été photographiée lors de l’atterrissage d’Apollo 17 sur le satellite naturel de la Terre en 1972. Des milliers de personnes ont visionné la vidéo mise en ligne par Streetcap1. Elle s’intitule : « Le reflet de la visière de l’astronaute montre-t-elle un machiniste sur le faux paysage lunaire d’Apollo ? »
Le 48ème anniversaire des premiers pas de Neil Armstrong sur la surface lunaire a eu lieu en juillet de cette année. Seulement, de nombreux théoriciens de la conspiration à travers le monde restent convaincus que c’était la plus grande dissimulation de tous les temps.
Les théoriciens du complot, persuadés que l’homme n’a jamais marché sur la lune, disent que le président John F. Kennedy, qui voulait battre à tout prix les Russes dans la course spatiale, a ordonné la production d’une série de films dans des studios top-secrets dans le but de reproduire la surface lunaire et ainsi de filmer des astronautes de la NASA marchant sur la lune.
Des théoriciens affirment que la ceinture radioactive de Van Allen, qui entoure notre planète, aurait été impossible à traverser sans y laisser la vie.
Le narrateur de la vidéo a déclaré :
« Je suis tombé sur ceci, je n’ai aucune idée si cela a été découvertauparavant ou mise en ligne. »
« Il s’agit d’une photographie de la Lune, c’est le reflet d’une visière d’unastronaute, donc j’ai trouvé que c’était un peu étrange. »
« Je l’ai analysé à l’aide de mon logiciel. Cela semble être la silhouetted’un humain qui ne porte pas de combinaison spatiale. Elle a été prise audébut des années 1970, et c’est une photo d’une mission d’Apollo. »
En 2009, de vives discussions avaient eu lieu sur Internet quant à l’authenticité des images diffusées par la NASA des missions spatiales lunaires.
« Vous pouvez voir ce qui ressemble à un homme du début des années 1970. Il a les cheveux longs. »
« Il porte une sorte de gilet … . »
« Je vais continuer à analyser les photographies pour voir si je peux trouver d’autres preuves. »
« Il y a eu beaucoup de débats sur la question de savoir si ces photos étaient fausses. »
Il a avoué que jusqu’à ce qu’il voit la photo, il croyait que la NASA avait réussi à atteindre la Lune.
Il ajoute :
« Je pensais que nous avions réussi à atteindre la Lune. Mais cela commence à me faire réfléchir. En effet, où est le costume spatial de ce type ? »
La NASA ne fait aucun commentaire sur les allégations de canular. Toutefois, elle a nié avec véhémence que l’une des missions d’Apollo était fausse, et insiste sur le fait qu’elle a véritablement atteint la lune.
Plusieurs sceptiques de la théorie du complot ont démystifié les images mises en avant comme preuve que les atterrissages lunaires ont été truqués.
Certaines personnes qui ont visionné cette vidéo sont convaincues que c’était une preuve d’un canular lunaire.
Scot Brando, qui dirige le site web « ufoofinterest.org », insiste sur le fait que la silhouette qui se reflète dans cette visière porte bien une combinaison spatiale et qu’il s’agit probablement d’un « autre astronaute ».
Source

 

Un OVNI de type TR-3B observé à Springfield, dans le Missouri

Le samedi 18 novembre 2017, un étrange OVNI triangulaire a été pourchassé par des hélicoptères militaires américains au-dessus de Springfield, dans le Missouri, aux États-Unis.
Un témoin, qui a tenu à conserver son anonymat, a observé cette scène des plus étranges et a déposé son récit des événements sur le site Internet duMUFON. Il raconte :
« J’ai entendu ce qui ressemblait à des hélicoptères volant à très basse altitude. »
« J’ai regardé par la fenêtre de mon appartement. Je pouvais alors voir l’un des hélicoptères qui était si bas que je pouvais voir à l’intérieur du cockpit. »
« Il y avait trois hélicoptères, et l’objet se trouvait sur le côté gauche comme si les hélicoptères guidaient ou essayaient d’inciter cet objet d’atterrir sur le sol. »
« C’étaient des hélicoptères militaires noirs. »
L’OVNI a été décrit comme étant « un engin triangulaire sombre avec une lumière orange en son centre ».
Le témoin a ajouté :
« J’ai couru dehors pour voir ce qu’ils faisaient. »
« J’ai remarqué qu’ils volaient en compagnie de cette chose et j’ai crié à mon neveu de venir et il a également pu assister à cette scène. »
« J’aurais aimé avoir mon téléphone portable sur moi à ce moment-là, ainsi j’aurais pu prendre une vidéo. »
Le rapport n’a pas dit à quelle heure cet incident s’était produit.
Cependant, le témoin a réalisé un dessin de cet OVNI, et de son « escorte ». Celui-ci nous montre un hélicoptère devant, un derrière, et le dernier sur le côté.
Cet OVNI ressemblait à un soi-disant engin d’espionnage top-secret connu sous le nom de TR-3B. Certains théoriciens du complot prétendent que l’US Air Force (USAF) aurait développé ce mystérieux appareil à des fins assez méconnues.
Le TR-3B serait, pour les théoriciens de la conspiration, un engin ultra secret développé dans le cadre du « black project » par le gouvernement des États-Unis. Cet appareil serait capable d’être envoyé dans l’espace.
Des rumeurs affirment que ces engins triangulaires sont créés à l’intérieur de bases militaires top-secrètes comme la Zone 51 dans le Nevada, à la suite d’un travail de rétro-ingénierie fait sur des engins extraterrestres.
D’autres prétendent que ce sont de véritables OVNIS pilotés par des extraterrestres visitant notre Terre.
Il y a eu des centaines d’apparitions de TR-3B et d’OVNI et triangulaires à travers les États-Unis. De plus, ce n’est pas la première fois qu’un de ce type a été vu accompagné d’hélicoptères militaires.
Aujourd’hui, il n’existe aucune preuve concluante sur le fait que le TR-3B existe réellement.
Source

 

Des personnes affirment que ISS est un canular

 

 

Des théoriciens de la conspiration sont persuadés que voyager dans l’espace est complètement impossible. C’est pour cela qu’ils pensent que la NASA trompe le monde entier en communiquant, quotidiennement, sur la vie des astronautes à bord d’ISS.

Un théoricien de la conspiration, qui s’appuie sur les flux vidéo diffusés en direct sur le site Internet de la NASA et filmés à partir de la Station Spatiale Internationale dans le but de prouver l’existence d’extraterrestres, semble s’intéresser sérieusement à cette incroyable théorie.

Scott C. Waring, un célèbre ufologue, a posté de nombreux extraits d’images diffusées en direct par ISS sur son site Web ufosoghtingsdaily.com, soulignant une multitude d’anomalies comme la présence d’un vaisseau extraterrestre, par exemple.

Si M. Waring devait soutenir la théorie selon laquelle l’ISS était un canular, il discréditerait une grande partie de ses recherches précédentes. En effet, par le passé, il a utilisé des images prises par les caméras de la station spatiale et a prétendument découvert des OVNI d’origine extraterrestre non loin de la Terre.

Cependant, dans un article récent publié sur son site Web, il avoue s’est intéressé à cette théorie de la conspiration.

Il a écrit :

« Cette vidéo a été reprise en 2016, mais regardez de plus près la porte et vous verrez que cette trappe présente sur la station spatiale est faite d’un matériau fragile en plastique ou semblable à celui d’une tente. »

« La porte n’est pas étanche à l’air. Ce n’est pas non plus une véritable trappe. »

« La personne qui a pris cette vidéo affirme que cela indique que la station spatiale n’est pas vraiment dans l’espace, mais est tout simplement un plan élaboré. »

« Je suis toujours en train de regarder ces images, mais je ne peux pas imaginer comment cette écoutille peut conserver l’air à l’intérieur et à l’abri de l’espace. C’est vraiment déconcertant. »

M. Waring a indiqué que des personnes avaient récemment essayé de le faire taire. En effet, un jour après avoir publié les détails de cette théorie, Google a temporairement supprimé son site.

Il ajoute :

« Un jour plus tard, après que j’ai publié ce post, Google a interdit mon site. Il est clair que Google travaille conjointement avec le gouvernement dans le but de garder beaucoup de secrets et d’éviter qu’ils arrivent entre les mains du public. »

Le site Web « Timetounite.com » est persuadé que les images prises par l’ISS sont, en réalité, filmées sur la terre ferme.

« La Station Spatiale Internationale, comme tout ce que la NASA nous rapporte, est un canular franc-maçonnique. Il s’agit d’un mensonge complet réalisé avec des effets spéciaux, des modèles, des bassins, des environnements de gravité zéro G, et diverses astuces cinématographique. »

Il y a, bien sûr, beaucoup de preuves que l’ISS est bel et bien dans l’espace. Son flux en direct a diffusé des images étonnantes de la Terre.

La station est également visible de la Terre car elle orbite atour de nous.

Photo : NASA / YouTube

Source

https://www.express.co.uk/news/weird/883558/International-space-station-Earth-hoax-conspiracy-theory

Il affirme que la NASA nous ment à propos de la Lune

personne a affirmé que la NASA cache au monde la vérité sur la nature du seul satellite naturel de notre planète.
La pleine lune atteindra son point de périgée le 3 décembre 2017, approchant à une distance d’environ 225 744 miles de la Terre. Un youtubeur, connu sous le pseudonyme de « RitchieFromBoston », a publié une vidéo dans laquelle il affirme que la Lune serait beaucoup plus proche de la Terre que nous ne le pensons.
En effet, d’après ses calculs, largement contestables, la Lune ne se trouverait qu’à une distance inférieure à 4,7 miles (soit environ 6,4 kilomètres) de nous !
Dans cette vidéo, l’homme s’intéresse d’abord aux chemtrails et à leur pulvérisation avant de porter son attention sur la Lune. Il explique :
« Ils nous mentent. Ne croyez pas à la NASA parce qu’ils mentent à propos de toute notre origine. »
Le pseudo-scientifique prétend utiliser un appareil photo numérique Nikon P900. Il fait un zoom sur tout le long de la Lune, exposant chaque bosse et cratère présents sur sa surface.
« Regardez cette vidéo que j‘ai prise en pleine journée. Je zoom sur la Lune. »
« Regardons ça à nouveau. À la lumière du jour je suis en train de zoomer sur la Lune – pas de problème avec un Nikon P900. »
« Et si je pouvais zoomer encore plus que cela, je crois que je le ferai. Vous pouvez littéralement voir ce qui semble être des étoiles qui brillent à travers elle. »
M. Ritchie pointe alors sa caméra en direction de l’horizon de Boston en face de ce qui semble être Charles River. Afin de démontrer ses dires, il utilise ce même appareil pour zoomer sur la tour Prudential à Back Bay, dont il prétend qu’elle se trouve à seulement 7,5 kilomètres de lui.
« Mon appareil photo est au maximum. Je m’excuse pour le tremblement, mais quand vous faites un zoom de 2000mm, l’appareil photo devientsensible. »
« Maintenant, regardez-moi zoomer sur la Lune qui est à plus de 200 miles de distance. De plus, j’essaye de filmer la Lune à travers une atmosphère incroyablement lourde puisqu’ils pulvérisent [des chemtrails] devant nos yeux. »
M. Richie a intitulé sa vidéo : « Richie de Boston. Tout ce qu’ils nous disent est un mensonge ».
« Je peux plus facilement zoomer sur la Lune alors que je ne peux pas le faire avec un bâtiment que je peux voir à l’œil nu. »
Malgré ces déclarations sensationnelles, il existe des preuves scientifiques réelles pour prouver que la Lune se trouve bien à environ 238 000 miles de la Terre.
Grâce à l’utilisation de puissants lasers sur Terre et des réflecteurs lunaireslaissés sur la Lune par la mission Apollo 15, la NASA est capable de calculer avec précision la distance et l’emplacement exact de la Lune.
L’agence spatiale américaine a expliqué :
« La distance de la Terre et la Lune peut être et est toujours mesurée au centimètre près ou mieux, et leurs positions relatives sont connues à un niveau similaire grâce à ces réflecteurs. »
De telles mesures peuvent être utilisées à plusieurs fins, comme déterminer précisément l’orientation et l’orbite de la Lune, tester les théories de la gravitation et de la relativité générale, et établir les coordonnées de latitude et de longitude hautement précises pour la Lune. »
Et lors de la Super Lune de demain, la distance sera raccourcie entre elle et la planète Terre, lorsqu’elle atteindra son point de périgée.
Cela se produit parce que les effets gravitationnels de la Terre maintiennent la Lune dans une orbite elliptique qui la rapproche et l‘éloigne à différents moments tout au long de l’année.
Le Dr. Greg Brown, qui travaille à l’Observatoire Royal de Greenwich, a expliqué :
« Notre Lune parcourt la Terre sur une orbite qui prend 27,3 jours pour se terminer. Cette orbite n’est pas parfaitement circulaire, elle est légèrement elliptique. »
« Et cela signifie qu’à certains moments pendant l’orbite, la lune est légèrement plus proche de la Terre qu’à d’autres moments. »
« Une pleine lune ou une nouvelle lune qui se produit pendant le point le plus proche de cette orbite est connue comme sous le nom dSuperLune. »
Source

 

Preuves à l’appui, une célébrité affirme que la Terre est plate

 
Freddie Flintoffl’un des plus grands joueurs de cricket britannique, a admis qu’il pensait que la Terre « pourrait être plate ».
Lors de son émission diffusée sur BBC Radio 5 Live et qu’il coanime avec Robbie Savage et Matthew Syed, Freddie Flintoff avait déjà affirmé qu’il pensait que les atterrissages lunaires auraient pu être des mises en scènesavamment orchestrées.
Les présentateurs ont poursuivi leur conversation après l‘émission et ont décidé d’expliquer et d’exposer leurs théories de conspiration préféréespour une prochaine diffusion.
La star du cricket a déclaré qu’il était dorénavant persuadé que notre planète n’était pas sphérique depuis qu’il avait visualisé un podcast intitulé « The Flat Earthers ».
Précisément, il ne pense pas que la Terre soit complètement plate maisplutôt « bulbeuse, comme un navet ».
Les partisans de la Terre plate (baptisés les « Flat Earthers ») affirment que notre planète est plate et que les photos satellites représentant le globesous forme sphérique sont des fabrications et qu’il y a une « conspiration de la Terre ronde ».
Apparemment, la NASA et les organismes gouvernementaux seraient impliqués dans cette dissimulation, tout comme Disney.
M. Flintoff pense qu’il existe des « preuves suggérant que ce monde n’est pas rond ».
Il explique :
« Maintenant, je ne dis pas que la Terre est plate, mais qu’elle pourrait l’être. Je sais que par le passé, il y avait des marins qui craignaient de tomber du bord de la Terre et ils se sont rendus compte qu’ils ne lepouvaient pas. »
M. Flintoff a été invité par ses collègues animateurs pour « examiner lespreuves » de cette curieuse théorie.
Comme élément de preuves, ils ont mentionné le saut du parachutiste autrichien Felix Baumgartner à 39,45 kilomètre au-dessus du Nouveau-Mexique, et organisé par le Red Bull Stratos.
Robbie Savage a insisté sur le fait qu‘il était possible de voir que la Terre est ronde à partir des images du saut.
Mais, M. FLintoff a réfuté cela, en disant :
« L’horizon semble toujours plat, à part sur les images prises par la NASA. Certains disent que celles-ci pourraient être trafiquées. »
« Le centre [de la Terre] est le pôle Nord, et le pôle Sud se trouve sur le pourtour extérieur et se présente sous la forme d’un grand mur de glace. C’est pourquoi tous les gouvernements possèdent désormais des bases sur le pôle Sud. »
« Si vous êtes dans un hélicoptère et que vous planez, pourquoi la Terre nesemble-t-elle venir vers vous si elle était vraiment rond? »
Matthew Syed lui a répondu que cette impression venait du « principe de relativité ».
« De ce fait, l‘atmosphère de la Terre tourne autour de la Terre en même temps que celle-ci. »
« De la même manière, si vous êtes dans un avion qui vole en avant à 100 milles à l’heure, la balle ne frappe pas l’arrière de l’avion, elle continue avec vous. »
« C’est un précepte fondamental de la physique ».
Robbie Savage a souligné que le philosophe grec Aristote a dit, dès le 5ème siècle avant J.-C., que la Terre était ronde.
Aristote a remarqué, pendant une éclipse solaire, que l’ombre à la surface de la lune était ronde, et que c’est ombre correspondait à celle de la Terre.
Mais, Flintoff n’a pas, pour autant, été découragé, et il a continué :
« Pourquoi, si nous sommes en train de traverser l’espace, l’eau resterait-elle immobile ? Pourquoi ne vacillerait-t-elle pas ? Aussi, si vous tirez un laser à environ 16 miles, si le monde était courbé, vous ne devriez pas être en mesure de le voir, mais vous le pouvez. »
M. Syed a répété : « C’est en raison de la relativité. »
Malgré les explications de ses contradicteurs, Flintoff n’est pas seul à penser que la Terre pourrait être plate. Des centaines de croyants ont assisté à une conférence (la « Flat Earth International Conference ») consacrée à ce sujet et qui s’est tenue le 9 et 10 novembre 2017.
L’événement annuel est organisé par une communauté qui rejette l’idée d’un « modèle globe-terre héliocentrique » en faveur d’une Terre plate et stationnaire.
Le FEIC a déclaré sur son site internet :
« Après de nombreuses expérimentations, analyses et recherches, nous avons appris que la vérité sur notre cosmologie et cela ne correspond pasà ce qui nous a été dit. »
Le site Web explique que la communauté soupçonne que la planète est une forme de disque circulaire entouré par une barrière qui se présente sous la forme d‘un mur de glace et qui correspond à l’Antarctique.
Cette barrière de glace est censée empêcher les humains de marcher au bord de la Terre.
Les explications de cet homme vous ont-elles convaincu ?
Photo : Getty ©
Source

 

2 mystérieux booms supersoniques entendus près de la Zone 51

 

 

Deux puissants bangs supersoniques ont été entendus au-dessus de la Zone 51, une base militaire secrète. Ces bruits ont confirmé celles et ceux qui pensent que la CIA cache une technologie extraterrestre sur ce site top secret.

Dans cette vidéo, on peut entendre deux bruits tandis alors, qu’au même moment, deux chasseurs de type F-22 (des avions pouvant atteindre une vitesse de 2 400 km / h) traversent le ciel au-dessus de cette mystérieuse base. Les théoriciens du complot prétendent que ces booms sonores démontrent que la CIA teste secrètement de la technologie extraterrestre ou des avions hypersoniques.

La vidéo a été postée sur YouTube par UFO Seekers. Elle a été prise dans le désert du Nevada, non loin de la fameuse Zone 51.

Alors que l’un des avions s’éloigne, laissant derrière lui une traînée de vapeur distincte, deux bangs soniques sont clairement entendus.

Ces bruits puissants sont habituellement causés par des ondes de choc produites lorsqu’un avion voyage plus vite que la vitesse du son.

Certains internautes ont rapporté avoir vu une rafale de flammes jaillir des moteurs de l’avion. Rapidement, certains ont certifié que la présence de ces appareils et ces bruits étranges étaient une preuve que le gouvernement Américain travaille sur des technologies extraterrestres à l’intérieur de cette base, dont l’existence n’a été reconnue que très récemment.

Un internaute, Good Citizen, a écrit : « Ils doivent tester les OVNI. Ces explosions supersoniques ne se produisent pas sans raison. »

Matt Smith poursuit :

« Je pense que les avions de combat réguliers, les F22, etc., étaient là pour nous distraire, pour couvrir les véritables essais d’avions hypersoniques expérimentaux. »

« L’explosion de flammes qui a été filmée est une preuve possible qu’un certain type de technologie de type Scram / Ram Jet, est peut-être la cause du double boom sonore entendu. »

« 21 Savage » écrit :

« Nous attendons toujours le jour où la NASA et le monde entier nous diront officiellement que des extraterrestres ont vécu avec nous tout ce temps et qu’ils sont réels. »

La Zone 51 est une base de l’armée de l’air américaine située à environ 130 km (80 miles) de Las Vegas. Beaucoup pensent qu’elle est utilisée pour le développement et l’essai d’aéronefs militaires expérimentaux.

Le gouvernement américain a seulement admis que cette base existe en 2013 après une demande d’accès à l’information.

L’installation avait été utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale comme artillerie aérienne pour les pilotes de l’Army Air Corp.

Des célèbres appareils ont été développées ici dont l’avion espion U-2, SR-71 Blackbird, et le chasseur furtif F-117A Nighthawk.

De nombreux théoriciens du complot affirment que la base a été utilisée pour faire des recherches sur un vaisseau spatial extraterrestre qui s’est prétendument écrasé à Roswell, au Nouveau-Mexique, en 1947.

Les images de la base sont extrêmement rares. En effet, peu de photographes sont assez courageux pour s’y aventurer, puisqu’un large périmètre de la base est protégé par les nombreux gardes armés.

La Zone 51 est couverte par une zone d’exclusion aérienne stricte de 23 miles sur 25 (37 par 40 km) pour les aéronefs civils.

Source

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-5154961/Double-sonic-boom-heard-Area-51-sparks-UFO-claims.html,

Les OVNI seraient une dissimulation orchestrée par la CIA

Un théoricien de la conspiration affirme que les observations d’OVNI et d’extraterrestres seraient, en réalité, une vaste dissimulation à l’échelle mondiale organisée par la CIA et le gouvernement américain.
Mark Pilkington, un expert spécialisé dans le domaine de l’inexpliqué, a exposé ces hypothèses troublantes après avoir longuement étudié les phénomènes OVNI. L’auteur britannique prétend que les étranges engins aperçus dans le monde entier existent réellement, mais qu’ils ne sont pas d’origine extraterrestre.
Les soucoupes volantes et les avions non identifiés seraient, en réalité, une technologie secrète développée par les États-Unis, affirme-t-il.
M. Pilkington a prétendu qu’une organisation obscure qu’il a surnommée « mirage men » était derrière cette immense dissimulation.
Il a produit un nouveau documentaire du même nom dans lequel il expose la vérité qui se cache derrière les OVNI.
Les observations d’avions non identifié seraient ainsi simplement des avions secrets américains. Il prétend même que le crash de Roswell serait des appareils, certes mystérieux, mais d’origine bien humaine.
Les autorités de l’US Air Force auraient récupéré un « disque volant » dansun ranch près de cette ville du Nouveau-Mexique en 1947.
M. Pilkington affirme que c’est l’un des « exemples les plus célèbres » du travail des « mirage men ».
Il a expliqué au site web Sputnik :
« Au début des années 1950, l’armée américaine testait beaucoup de nouvelles technologies et il était commode de les déguiser en OVNI. »
« C’était un double bluff. »
M. Pilkington a ajouté que l’US Air Force a découvert que les gens acceptaient plus facilement les rumeurs sur les OVNIS et les aliens que toute autre explication impliquant des avions secrets.
Il est bien connu que les États-Unis développaient d’étranges avions expérimentaux pendant la Guerre Froide avec l’Union soviétique.
Les patrons du Pentagone avaient même leur propre soucoupe volante appelée Avrocar, connue sous le nom de « Project Silverbug ».
M. Pilkington affirme que l’histoire des observations d’OVNI est intimement liée à l’histoire de la guerre froide.
« Il n’existe pas de preuve irréfutable, mais la CIA ne va jamais l’admettre. »
« La mythologie OVNI a servi de couverture parfaite [pour tester desengins secrets américains.] »
Le Daily Star Online avait déjà révélé les liens entre les Nazis et le programme spatial américain tout au long des années 1950 et 1960.
Photo : Getty ©
Source

 

Vladimir Poutine sur le point de révéler l’existence de Nibiru ?

 

 

Au cours d’une interview donnée à Pravda, un célèbre journal russe, le président Vladimir Poutine a indiqué qu’il ferait, très prochainement, des révélations sur la controversée planète Nibiru !

L’année 2018 pourrait entrer dans l’histoire. Vladimir Poutine, l’un des hommes les puissants et influents du monde, affirme être prêt a enfin révélé publiquement, les vérités sur la fameuse Planète X.

La planète Nibiru fait beaucoup parler d’elle ces dernières temps. En effet, de nombreuses théories affirment que son passage près de la Terre provoquerait très prochainement l’Apocalypse. Cette planète posséderait la particularité d’avoir une orbite très étirée.

Ce sont les auteurs Zecharia Sitchin et Burak Eldem qui ont, les premiers, soutenu cette théorie aujourd’hui largement diffusée sur Internet.

Poutine prévoirait de révéler l’existence de Nibiru depuis un bunker situé quelque part dans l’enclave de Kaliningrad. Sa déclaration solennelle sera reprise en direct par les principaux médias du pays.

Outre l’existence de cette planète, le président russe pourrait révéler les réels dangers de Nibiru pour l’humanité et d’autres informations dont nous ne soupçonnons peut-être même pas l’existence …

Source

http://beforeitsnews.com/conspiracy-theories/2017/12/vladimir-putin-stated-implicitly-that-he-would-tell-the-world-about-nibiru-in-2018-videos-2486034.html,

Le gouvernement anglais a secrètement étudié les OVNI

Le ministère de la Défense britannique a refusé de nier les affirmations selon lesquelles il avait induit le Parlement en erreur à propos des recherches qu’il menait sur l’existence d’extraterrestres et d’ovnis.
Le journal en ligne Express.co.uk a demandé au ministère de répondre aux demandes formulées par un ancien fonctionnaire qui a scientifiquement enquêté sur ces phénomènes inexpliqués pour le département jusqu’en 2009.
Nick Pope, qui travaillait dans la division du ministère de la Défense chargée d’examiner la menace potentielle des OVNIS sur le Royaume-Uni, s’est prononcé après que le Département américain de la Défense ait révélé avoir mené une étude secrète sur la menace des OVNIS de 2007 à 2012.
M. Pope a déclaré à Express.co.uk :
« C’est une révélation extraordinaire, notamment parce qu’elle contredit directement les nombreuses dénégations spécifiques que le gouvernement américain a déjà émises lorsqu’il a été interrogé sur ce sujet, et sur leur implication dans celui-ci. »
« Cela reflète précisément ma propre expérience sur ce sujet intriguant mais frustrant, avec le gouvernement britannique. »
« Comme nos collègues américains, nous avons aussi nié – même au parlement – que nous menions des études secrètes sur le phénomène OVNI. »
« Nous avons constamment minimisé la véritable étendue de notre intérêt et de notre activité au ministère de la Défense. »
Le journal Express.co.uk a transmis ces informations au ministère de la Défense, lui demandant si le ministère avait accepté que le Parlement soit induit en erreur quant à son travail sur les OVNI.
Un porte-parole du ministère de la Défense a refusé de rejeter les affirmations de M. Pope. La réponse a été la suivante :
« Nous ne commenterons pas cette affaire. »
Cependant, le porte-parole a expliqué qu’il n’avait identifié aucune menace au Royaume-Uni dans les nombreux rapports d’OVNI établis en plus de 50 années de recherches.
Le bureau consacré aux OVNIS a fermé ses portes en 2009 après avoir été considéré comme ne servant aucun objectif de défense et détournant le personnel d’un travail plus important.
Les autorités considéraient que ce service utilisait les ressources du ministère de manière inappropriée. Le ministère de la Défense affirme qu’il n’interroge aujourd’hui plus aucun rapport d’OVNI.
Photo : Getty ©
Source

 

L’ancien conseiller d’Obama exige la vérité sur les OVNI

L’ancien directeur de campagne de Hillary Clinton a exigé que le « voile sur les OVNIS soit levé » à la suite des révélations selon lesquelles le gouvernement Américain a enquêté secrètement sur ces phénomènes inexpliqués.
John Podesta, qui était chef de cabinet du président Bill Clinton et conseiller du président Barack Obama, a appelé, sur Twitter, à ce que la vérité sur les extraterrestres et les OVNI soit enfin publiquement dévoilée. Il y a peu, on a appris, à la surprise générale, que le gouvernement Américain avait dépensé la somme de 16,5 millions de dollars pour enquêter sur les menaces provenant de l’espace.
Selon un rapport du New York Times, le programme, allègrement financé par le gouvernement américain, a enquêté sur les nombreux rapportsd’OVNI entre 2007 et 2012.
Il aurait été dirigé par le responsable du renseignement militaire, Luis Elizondo, qui est maintenant un acteur clé au sein d’un groupe de recherche sur les OVNIS mis en place par l’ancien chanteur du groupe de rock Blink 182, Tom DeLonge.
M. Podesta a tweeté un lien vers des rapports contenant ces informations explosives en disant simplement : « Levez le voile ». Il a accompagné son message du hashtag « #TheTruthIsOutThere ».
Le sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid, était le chef de la majorité sénatoriale à l’époque. Il avait demandé les détails du financement de ceprogramme avant que les détails ne soient révélés. Il a également utilisé les médias sociaux pour exercer davantage de pression sur les instances dirigeantes.
Il a tweeté un lien vers des rapports disant : « La vérité est ailleurs. Sérieusement », et ajoutant une photo d’un OVNI.
« Si quelqu’un dit avoir des réponses, il se trompe. »
« Nous ne connaissons pas les réponses, mais nous avons beaucoup de preuves pour appuyer nos questions. »
« Cela concerne la science et la sécurité nationale. »
« Si l’Amérique ne prend pas l’initiative pour répondre à ces questions, d’autres le feront. »
M. Podesta a été au centre de la nouvelle organisation baptisée « To The Stars Academy » et lancée par M. DeLonge. Il a mis en place un financement participatif pour obtenir des fonds afin d’enquêter sur les ovnis.
M. DeLonge a envoyé un courriel à M. Podesta au sujet de son projetpendant la campagne présidentielle de Hillary Clinton, comme cela a été révélé par Wikileaks.
Mme Clinton a également promis pendant sa campagne qu’elle ferait toute la lumière sur les extraterrestres et la mystérieuse Zone 51 de l’USAFsituée dans le Nevada si elle arrivait à la Maison Blanche.
Dans un e-mail envoyé en octobre 2015 et intitulé « Things Important » (« Choses importantes »), le chanteur indique qu’il avait deux contacts importants que M. Podesta devait absolument rencontrer afin de parler du « sujet sensible » des OVNI.
Il écrit : « C’est Tom DeLonge. Celui qui vous a interviewé pour ce documentaire spécial il n’y a pas si longtemps. »
« Les choses bougent avec ce projet : des romans, films et œuvres de non-fiction fleurissent et se terminent. »
« J’aimerais amener avec moi deux personnes très importantes‘ que vous devez absolument rencontrer à Washington DC. »
« Je pense que vous les trouverez très intéressantes, car elles étaient lesprincipales responsables et travaillaient sur ce sujet sensible. »
« Les deux étaient en charge des divisions les plus sensibles, en ce qui concerne les sujets scientifiques classifiés au sein du département de la défense. »
On ne sait pas si M. Podesta a répondu aux e-mails ou a rencontré ces deux mystérieux personnages.
En quittant l’administration de Barack Obama, il a tweeté que son « plus grand échec » était « de n‘avoir pas pu obtenir de révélations au sujet desrapports d’OVNI ».
Photo : Getty ©
Source

 

Le gouvernement a-t-il, en sa possession, des matériaux aliens ?

Le gouvernement Américain détiendrait, depuis des dizaines d’années, du métal récupéré sur des vaisseaux extraterrestres. Aujourd’hui, certains souhaiteraient obliger les autorités à révéler publiquement les informations concernant ces matériaux.
Anthony Bragalia, écrivain spécialisé dans le domaine des OVNI, essaie de découvrir la vérité sur les récentes affirmations selon lesquelles du métal a été recueilli sur des OVNI écrasés sur Terre. A la suite de cela, le gouvernement a mené une enquête top-secrète avant de stocker ces matériaux dans les locaux d’une puissante entreprise de l’aérospatial située à Las Vegas.
M. Bragalia a demandé à ce que ces documents soient publiquement révélés en vertu de la Freedom of Information Act (FOIA) après que le journal Express ait soulevé des questions au sujet de l’emplacement de cemétal extraterrestre.
Jusqu’à présent, aucune image n’a fait surface de ce prétendu matériel, ni aucun détail sur l’endroit où il a été trouvé, ni aucun rapport sur les tests effectués sur celui-ci.
Il a indiqué qu’il était « disposé et capable de poursuivre le gouvernement américain » si l’information n’était pas fournie.
Les rapports sur ce métal ont émergé ce mois après que le New York Timesait révélé que le département de la Défense des États-Unis avait lancé un programme hautement confidentiel de 2007 à 2012 pour un coût deplusieurs millions de dollars afin d’étudier les dangers potentiels venant de l’espace.
M. Bragalia explique : « J’ai fais plusieurs demandes en vertu de la loi d’accès à l’information auprès de cinq agences du Département de la Défense des Etats-Unis pour la publication des résultats des tests sur les alliages d’ovnis qui ont été rapportés par le New York Times et qui sont en possession du gouvernement américain. »
L’histoire a éclaté plus tôt ce mois-ci dans le New York Times, lorsque l’ancien officier de renseignement Luis Elizondo a révélé que l’entrepriseBigelow Aerospace avait été embauchée par le gouvernement américain pour abriter dans des « bâtiments adaptés » ces étranges matériaux récupérés sur des épaves d’OVNI.
La firme dirigée par le milliardaire Robert Bigelow a reçu d’énormes sommes d’argent du département américain de la Défense pour étudier le phénomène et s’occuper de ces « alliages métalliques ».
M. Bragalia a déclaré : « Le fait que l’armée Américaine ait admit avoir récupéré des débris d’OVNI est historique. »
« Les détails sont rares sur la nature précise de ces matériaux. »
« Afin de trouver et d‘étayer les informations sur ces débris, je souhaiteobliger plusieurs agences à révéler tout ce qu’elles savent sur ces alliages. »
M. Bragalia n’est pas le seul à vouloir soulever des questions sur cesmétaux découverts.
Jeff Wise s’est exprimé à ce sujet sur Nymag.com : « Les affirmationsémises à ce sujet impliquent que les auteurs les croient vraies. »
« Mais ils demandent davantage d’explications : les documents produits étaient-ils crédibles ? »
« En quoi ces bâtiments ont-ils été modifiés, et pourquoi était-il nécessaire de les modifier pour stocker ce matériel ? »
Jacob Winding a expliqué sur Pastemagazine.com : « Si cela est vrai, c’est la plus grande nouvelle de notre vie : le gouvernement détient du matériel extraterrestre potentiel qui a une capacité supposée de modifier notre état physique. »
« C’était fou de voir comment tout le monde semble accepter ce genre d’informations en 2017. »
Le journaliste du New York Times, Ralph Blumenthal, a déclaré à MSNBC :
« Comme nous l’avons rapporté, ils ont étudié certains matériauxprovenant de ces objets afin que les scientifiques puissent découvrir uneexplication à leurs propriétés étonnantes … Je le reconnais. »
En mai, M. Bigelow a stupéfié le monde en déclarant lors d’une interviewau cours de l’émission d’actualité 60 Minutes sur CBS, que des extraterrestres intelligents vivaient secrètement sur Terre, et que le gouvernement était au courant.
L’enquête sur les OVNI a été menée par Luis Elizondo, responsable des renseignements militaires, au cinquième étage du C Ring du Pentagone.
M. Elizondo, qui a démissionné en octobre pour former un groupe de recherche sur les OVNI « To The Stars Academy » avec l’ancien chanteur de Blink 182 Tom DeLonge, a déclaré que l’effort se poursuivait secrètement et qu’il a un successeur, qu’il a toutefois refusé de nommer.
Nick Pope, ancien chercheur sur le phénomène OVNI pour le compte duministère britannique de la Défense, a déclaré : « Il existe des tests qui permettent de savoir si des matériaux ont été dans l’espace, comme ceux qui impliquent l’examen des rapports isotopiques ou l’ionisation. »
« Ce genre de tests est effectué sur des météorites, afin de les différencier des roches terrestres. »
« Si des matériaux ont été exposés aux rayons cosmiques, cela ne prouve pas qu’ils sont d’origine extraterrestre, car ils pourraient simplement provenir d’un satellite ou d’une fusée. »
« Ces tests sont tellement évidents pour les chimistes et les spécialistes des matériaux qu’il n’y a aucun moyen pour qu’ils se trompent. »
« Bigelow Aerospace doit connaître les résultats de ces tests et leurs résultats ont probablement été communiqués à l’AATIP. »
Il croit que ce sera extrêmement difficile d’obtenir des informations.
Il ajout: « Les journalistes et les chercheurs d’OVNI auront eu une mauvaise surprise quand ils découvriront que leurs nombreuses demandesd‘accès à l’information liées à l’AATIP seront été rejetées parce que cetteinformation est détenue par Bigelow Aerospace et non par une quelconqueagence fédérale. »
« C’est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement place des projets particulièrement sensibles dans le secteur privé. »
Aucun rapport officiel sur ces matériaux n’a été publié, mais il est affirmé que des recherches ont également été effectuées sur les personnes qui ont été en contact avec ce genre de matériel pour voir si cela avait des effets sur eux.
Le projet gouvernemental secret sur les OVNI a été initialement financé à la demande de l’ancien sénateur Harry Reid, qui a pris sa retraite du congrès cette année.
Le démocrate du Nevada, qui était le chef de la majorité sénatoriale à l’époque, a permis à l’argent d’aller à la compagnie de son ami M. Bigelow.
Photo : Getty / YouTube
Source

 

Les extraterrestres s’attaqueraient aux sites nucléaires sur Terre

Un ufologue Américain affirme que les extraterrestres ont, à plusieurs reprises, désactivé des têtes nucléaires en Russie et aux États-Unis, dans le but d’empêcher l’éclatement de la troisième guerre mondiale.
Steve Bassett, fondateur du Paradigm Research Group (PRG), est l’un des principaux activistes s’intéressant aux OVNI basés aux États-Unis. Il est le seul lobbyiste enregistré aux États-Unis dont l’objectif est la « divulgation des dossiers consacrés aux extraterrestres ».
M. Bassett affirme que les gouvernements mondiaux coopèrent avec les extraterrestres sur Terre et gardent ces contacts secrets auprès du public.
Il estime que le président russe Vladimir Poutine a plus de chances de s’exprimer sur ce sujet si sensible que Donald Trump.
M. Bassett s’est entretenu avec Natalia Pryguina pour l’émission télévisée russe Most Shocking Hypotheses sur Ren TV, l’un des réseaux de télévision les plus regardés en Russie avec une moyenne de 120 millions de téléspectateurs.
M. Bassett a dit qu’il y avait une augmentations des observations d’OVNI aux États-Unis et en Russie. Beaucoup de ces objets ont été vus en train de planer au-dessus des installations nucléaires.
Et il a révélé ses pensées sur les principales raisons pour lesquelles « les extraterrestres sont ici. »
Il explique : « Premièrement, le sabotage des armes nucléaires ; il y a des preuves, recueillies tout au long des années soixante, mais les médias ne s’en préoccupent pas. »
« Les extraterrestres envoient des vaisseaux planer au-dessus des sites nucléaires avant de désactiver tous les missiles. »
« Quand un officier ou un membre du personnel de la SAT essaie de les rallumer, ils exécutent trois séquences et dès qu’ils les rallument, ils sont à nouveau désactivés et ils ne peuvent pas les rallumer avant que l’OVNI ne soit parti. »
« Cela s’est produit aux États-Unis, nous avons des dizaines de témoins capables de témoigner, des agents basés à la SAT avec une autorisation de sécurité de haut niveau. »
Il a ensuite détaillé un événement plus troublant qui aurait eu lieu en Russie.
M. Bassett poursuit : « Il s’est produit un événement où il existe des preuves. Nous pensons que cela est arrivé en Russie. »
« Ce n’était pas une affaire de désactivation de missiles. Il y avait une série de missiles installé dans un site russe. Tout à coup la séquence de lancement a mystérieusement été déclenché et cela n’aurait pas dû arriver. »
« Les gens qui travaillaient là-bas n’avaient pas initié le lancement. »
Plus tard, Moscou a publié un démenti concernant cette affaire qui demeure inexplicable.
M. Bassett raconte : « J’ai entendu différentes versions. A la toute dernière minute, alors dans le personnel s’inquiétait, c’était fini. Apparemment, desOVNI avaient été observés au-dessus du site. »
M. Basset a sa propre théorie sur le fait que les extraterrestres s’intéressent au nucléaire. « Quel était leur message ? »
« Il se demande pourquoi nous possédons ces armes et si nous sommes prêts à nous rendre dans la galaxie s’il y a quelque chose là-bas. Pensez-vous que d’autres civilisations, qui maîtrisent déjà les voyages interstellaires, nous permettraient de transporter ces armes dans l’espace ? Si nous en utilisons les uns contre les autres, alors tout cela seraterminé. »
M. Bassett n’est pas le seul à croire que les aliens neutralisent les missiles nucléaires sur Terre.
Robert Hastings a publié le livre UFOs and Nukes: Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites en 2008.
Une théorie a émergé en 2017 selon laquelle des armes nucléaires qui étaient stockées à la base de la RAF de Bentwaters lors de l’incident de Rendlesham en décembre 1980 à Suffolk, au Royaume-Uni, intéressaient des visiteurs venus d’ailleurs.
De nombreux théoriciens de la conspiration affirment que les extra-terrestres sont des êtres hautement avancés par rapport aux humains.
Cependant, les sceptiques disent qu’il n’y a aucune preuve scientifique qui soutienne n’importe laquelle de ces théories.
Photo : Getty ©
Source

 

Un puissant bruit entendu près de la Zone 51 !

Il y a peu, un phénomène inexplicable a été filmé à proximité de l’aéroport de Homey, dans le Nevada, aussi connu sous le nom de Zone 51.

Dans cette vidéo, on peut voir un homme mettre en place un émetteur radio à portée de la base avec l’objectif de capturer toute activité qui lui paraîtrait suspecte.

A sa grande surprise, il assiste à quelque chose qu’il ne pouvait même pas imaginer.

Un énorme objet passe juste au-dessus de lui produisant un son sonorisant et assourdissant.

« Ça m’a fait peur. »

L’homme indique avoir été secoué par ce bruit. Lorsqu’il a regardé autour de lui pour découvrir la source de ce puissant bruit, il n’a strictement rien vu.

Il s’est précipité ensuite vers son émetteur radio pour voir s’il pouvait entendre quoi que ce soit qui puisse lui donner un aperçu de ce son impressionnant.

Le signal semblait alors se brouiller et une série de bruits étranges a jailli à travers le haut-parleur, avant que la vidéo ne se coupe.

Cette vidéo a été enregistrée en mai 2017, mais a seulement été partagée le 31 janvier 2018 par Area51Rider.

Pour certains, ce bruit inexplicable est une preuve supplémentaire que le gouvernement américain cache quelque-chose à cet endroit si particulier.

Ce n’est pas la première vidéo de ce genre prise aux abords de la Zone 51.

En décembre 2017, les chercheurs d’OVNI avaient affirmé que la CIA cachait la vie extraterrestre au sein de la Zone 51 après qu’un double boom sonore ait été enregistré.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/678855/Alien-news-sonic-boom-Area-51-Nevada-USA-military-strange-sounds-UFO-sonic-boom-video,

Une fausse guerre contre les aliens pour contrôler le monde

 

 

Selon une théorie du complot, les États-Unis envisageraient de mettre en scène une fausse invasion extraterrestre afin d’accroître sa position sur le monde.

Les théoriciens de la conspiration prétendent que les autorités américaines travailleraient en collaboration avec NASA et les médias afin de semer la panique, avant de lancer une invasion extraterrestre pour mieux contrôler la population.

Les chasseurs d’OVNI déclarent que ce processus a commencé avec un article du New York Times publié l’année dernière qui a révélé l’existence d’un programme de 22 millions de dollars du Pentagone pour enquêter sur les OVNI.

À peu près au même moment, les scientifiques ont annoncé qu’un astéroïde en forme de cigare était entré dans notre système solaire – c’était la première fois qu’un objet interstellaire avait été détecté dans notre voisinage galactique.

Le médecin à la retraite Steven Greer explique : « Strictement parlant, les militaristes et les marchands de guerre, impatients, veulent ‘botter le cul des extraterrestres’ comme il a été dit dans le film Independence Day. Ils ne veulent en fait qu’un prétexte pour justifier leur existence [des aliens], dépenser d’énormes sommes d’argent sur une menace perçue commeartificielle et venant de l’espace. »

Le site Web Return of Kings a écrit : « Aussi complètement fou que cela puisse paraître, il semble possible que le gouvernement américain se prépare à essayer de convaincre le monde qu’une invasion extraterrestre est sur le point de se produire. Il s’agira dès lors de la plus grande opération sous ‘faux drapeau‘ depuis les attentats du 11 septembre. »

« Je ne crois pas aux OVNIS ou aux formes de vie extraterrestres, mais je crois que les médias diffusent volontairement des émissions et des films sur le sujet à grande échelle en collaboration avec le gouvernement. »

« C’est une façon d’unir le pays entier (ou le monde) contre un ennemi commun, tout en étant une excuse pour prendre le pouvoir. Et un moyen facile de voler plus d’argent – oh, nous avons besoin de vaccins contre les virus étrangers, la compagnie de mon ami arrive à les fabriquer et cela coûtera 10 milliards de dollars, mais nous en avons besoin !’. »

« De plus, si l’état profond est dans une guerre contre le président, comme cela semble être le cas, alors l’état profond activera probablement certains plans de secours d’urgence assez extrême qu’il a prévu depuis longtemps. »

Photo : Getty ©

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/927509/alien-invasion-nasa-ufo-911-cigar-shaped-asteroid-extraterrestrial

L’OVNI de Portsmouth était un canular

 

L’affaire de l’OVNI de Portsmouth a fait grand bruit ses derniers jours. Des ufologues et des passionnés du monde entier s’y sont rapidement intéressés tentant de trouver une explication. Seulement, ces derniers jours, il s’est avéré que ce cas était, à proprement parler, un canular.

Il y a quelques jours de cela, plusieurs personnes avaient rapporté avoir observé et même photographié un mystérieux OVNI grisâtre et lenticulaire au-dessus de cette ville portuaire du Sud du Royaume-Uni. L’explication d’un nuage lenticulaire avait rapidement été écartée par une météorologue. Tous les éléments étaient donc rassemblés pour que cette affaire rentre dans l’histoire de l’ufologie moderne.

Seulement, récemment, un homme, nommé Joshua Hibberd, a dévoilé que tout cela n’était qu’un magnifique canular dont l’objectif était de promouvoir un festival de films de science-fiction et de fantaisie. Dix complices avaient été mobilisés. Chacun d’entre eux avaient pris en photo le même coin de ciel mais à différents endroits de la ville. Ensuite, grâce à un logiciel de retouche d’images, un OVNI a été subtilement ajouté.

Le farceur a ensuite diffusé sur plusieurs réseaux sociaux et en utilisant plusieurs comptes, l’ensemble des clichés, créant ainsi un buzz mondial !

Article lié :

http://activite-paranormale.net/news/read/3331/Une%20soucoupe%20volante%20photographi%C3%A9e%20%C3%A0%20Portsmouth

Source

 

http://www.directmatin.fr/paranormal/2014-09-24/ovni-de-portsmouth-ce-que-cetait-vraiment-691906,

L’ADN des momies péruviennes ne seraient pas humain

Les derniers tests ADN réalisés sur les corps « momifiés à trois doigts » qui ont été trouvés dans un tombeau au Pérou ont suggéré que ces étranges êtres ne sont peut-être pas d’origine humaine.
Ces corps ont été trouvés dans une tombe près des lignes de Nazca dans le sud du Pérou. Depuis des mois, la presse ne cesse de s’intéresser à cette histoire si controversée. Lors du Congrès mondial de l’ufologie qui se tenait à Montserrat, en Espagne, le journaliste mexicain Jamie Maussan a déclaré que l’ADN de ces êtres n’étaient visiblement pas humains.
Il a déclaré :
« Des tests ont été effectués et nous sommes arrivés à une conclusion extraordinaire. »
« 30 pour cent de cet ADN est similaire à l’être humain, mais 70 pour cent ne l’est pas. »
Ces nouveaux tests ont été effectués par le laboratoire BioTecMol.
« Comme le rapport de ce laboratoire nous l’apprend, il est certain qu’ils sont d’origine bactérienne. »
« Cependant, dans une analyse plus détaillée, il a été constaté que seulement 20 pour cent est d’origine bactérienne et que pour 80 cent de ces 70 pour cent il n’était pas possible d’établir son origine ou de trouver une autre espèce sur Terre qui lpartage. »
« Environ 2 000 000 de séquences supplémentaires doivent encore être déterminées. »
Dans un vidéo, on peut voir M. Maussan et le biologiste Ricardo Rangel discuter de ces résultats.
Par le passé, M. Rangel a réalisé des analyses scientifiques sur des corps présumés extraterrestres qui se sont révélés être des canulars.
Dans la vidéo, il déclare :
« Sur les quatre échantillons étudiés, entre 19% et 30% des similitudes avec le génome humain ont été identifiées. »
« Nous les comparons avec des animaux comme les primates, lescrocodiles, les tortues de mer pour voir s’il existe des similitudes. Les résultats montrent que jusqu’à présent il n’y a pas de similitude avec la base de données que nous avons établie. »
« Nous avons encore beaucoup d’ADN à séquencer qui nous prendra au moins six mois à un an. »
Le mois dernier, des résultats antérieurs de tests ADN réalisés sur une main à trois doigts et sur certains tissus cérébrales effectués par des scientifiques du laboratoire d’ADN de Paleo à l’Université de Lakehead (dans l’Ontario, au Canada), ont conclu qu’ils correspondaient à 100 pour cent à l’ADN de l’homme.
Le site Web spécialisé dans les théories de la conspiration Gaia.com a organisé une série de vidéos qui prétendaient que les corps pouvaient être une espèce inconnue ou même extraterrestre.
Les corps étaient datés de carbone entre 245 et 410 après J.-C., Seulement de véritables scientifiques croient que ces êtres ont été créés dans le but de ressembler à des extraterrestres utilisant les restes momifiés de personnes enterrées il y a très longtemps.
Les organisateurs du neuvième Congrès mondial sur l’étude des momies, qui a eu lieu à Lima, au Pérou, en août 2017, ont lancé un appel en colère sur Facebook pour qu’une enquête officielle soit menée afin de déterminer si des crimes archéologiques ont été commis.
Le congrès rassemble, chaque année, des experts mondiaux en momies et squelettes.
Sous le titre « The Fraud of Extraterrestrial Mummies », le congrès a déclaré qu’il croyait que de vrais restes momifiés humains avaient été altérés et réorganisés pour créer de fausses créatures extraterrestres.
Commentant les résultats précédents des séquences ADN, l’enquêteur britannique Nigel Watson a déclaré :
« Cela montre qu’il a un crâne masculin et des mains humains. C’est un autre canular qui mord la poussière. »
Cependant, le site Web, Exonews, a déclaré à propos des récents tests ADN :
« L’enquête doit se poursuivre, mais il existe déjà assez de preuves solidesmontrant qu’il s’agit de quelque chose d’extraordinaire. »
« Cela pourrait très bien être la preuve définitive que nous ne sommes pas seuls dans cet univers parce qu’il y a des visiteurs d’autres mondes qui ont vécu avec nous dans le passé ou qui interagissent encore avec nous ou peut-être qu’il existe des êtres non humains intelligents vivant dans des bases souterraines. »
Source

 

Incroyable silence autour des momies extraterrestres du Pérou

 

 

Des chercheurs enquêtant sur le cas de prétendues momies extraterrestrestrouvées dans une tombe au Pérou gardent le silence sur cette affaire depuis des mois. L’équipe de Gaia.com a publié de nombreuses vidéos dans le cadre de son enquête intitulée ‘Unearthing Nazca‘ depuis l’été 2017.

La sixième et dernière vidéo mettait en vedette des scientifiques affirmant que six cadavres apparents possédant trois doigts et trois orteils avaient été retrouvés dans une ancienne crypte à Nazca, au Pérou, et qu’ils avaient déjà vécu et marché sur cette Terre.

La vidéo, publiée en septembre 2017, promettait fournir plus de nouvelles :

« À venir : le séquençage de l’ADN qui pourrait enfin révéler la natureexacte de ces momies ainsi qu’une étude plus approfondie de la composition élémentaire des échantillons prélevés. »

Steve Mera est un enquêteur OVNI basé en Grande-Bretagne, qui ne fait pas partie de l’équipe de Gaia.com. Toutefois, il a fait le voyage jusqu’au Pérou afin de réaliser son propre documentaire sur ces fameuses momies. Ce dernier a également promis d’autres révélations après la sortie d’une vidéo en août 2017.

Le site Internet Express.co.uk l’a contacté pour voir s’il savait pourquoi Gaia.com ne donnait plus de nouvelles sur ces momies dont certains prétendent qu’elles sont d’origine extraterrestre.

Il s’est expliqué : « Je le sais … et c’est une sacrée histoire … Nous sommespresque arrivés à la fin, mais pas exactement à ce que nous pensions. »

« Désolé pour ces mots énigmatiques, mais nous vous révélerons tout à la fin. »

« Les parties deux et trois de la vidéo de notre documentaire sont en cours de production. »

D’autres fervents amateurs d’OVNIS qui avaient suivi assidûment l’affaire étaient également laissés dans l’ignorance.

Nigel Watson, auteur du Manuel d’Enquêtes sur les OVNI, estime que les vidéos de ces momies surnaturelles faisaient toutes parties d’un canular bien élaboré. Il s’explique : « Je ne suis pas très impressionné par les momies de Nazca : pour commencer, elles ont la particularité d’avoir six doigts, et pire encore elles n’ont pas été étudiées par des scientifiques respectés. »

« Non, je n’ai rien entendu [qui puisse confirmer leur existence]. »

Jaime Maussan, un journaliste d’investigation mexicain appartenant à l’équipe de Gaia.com, a décrit ces momies comme étant « l’une des découvertes les plus importantes du 21ème siècle ». Il a suggéré devant la caméra qu’elles étaient de véritables corps extraterrestres.

Dans une vidéo précédente, il a certifié : « Les gens doivent comprendre que ce genre de corps a toujours été entre les mains du gouvernement et de l’armée. »

« C’est la première fois que nous avons cette chance et nous devons laprendre. »

Cependant, M. Maussan n’a pas non plus parlé des derniers développements concernant cette affaire sensationnelle.

Le journal Express.co.uk a contacté Gaia.com par le biais de son site internet pour lui demander ce qui se passe et a posé la même question à M. Maussan mais attend toujours leur réponse.

Beaucoup ont suggéré que ces momies avaient été créées par des pilleurs de tombes qui avaient volé de véritables restes humains dans la région avant de reconstituer des corps de les envoyer à des enquêteurs s’intéressant au paranormal.

Les organisateurs du neuvième Congrès mondial sur l’Etudes des Momies, qui a eu lieu à Lima, au Pérou, en août 2016, a lancé un appel furieux sur Facebook pour qu’une enquête officielle soit menée afin de savoir si oui ou non des crimes archéologiques avaient été commis.

Le congrès réunit chaque année des experts mondiaux sur les momies et squelettes à chaque fois dans un endroit différent.

Sous le titre « La Fraude des momies extraterrestres », traduit de l’espagnol, le congrès a publié un rapport déclarant qu’il croyait que de véritables restes humains momifiés avaient été altérés et réarrangés pour créer des créatures extraterrestres bidons.

Commentant les résultats de l’ADN, Nigel Watson, un enquêteur britannique sur les OVNIS, a déclaré : « Cela montre qu’il a un crâne et des mains humaines, un autre mythe mord la poussière. »

Il est entendu qu’une enquête officielle a été lancée par le gouvernement péruvien.

Cependant, dans la dernière vidéo de Gaia.com, l’un des membres de l’équipe du Dr Konstantin Korotkov, directeur adjoint de l’Institut fédéral de recherche physique de Saint-Pétersbourg, a déclaré que l’ADN, la datation au carbone et les tests de tomodensitométrie ont découvert que ces êtres au physique si extraordinaire étaient autrefois vivants.

Il affirme : « Il ne fait aucun doute que les trois doigts et les trois orteils appartiennent bien à ce corps ».

« Donc, il a été prouvé que cette affaire est réelle. »

Photo : YouTube

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/916902/Nazca-Tomb-aliens-UFO-mystery-silence-Giam-com,

Un impressionnant signe divin apparaît en Arizona

Au mois de mars 2017, un homme a photographié une énorme main qui est mystérieusement apparue dans le ciel, quelque part dans l’État de l’Arizona. Beaucoup ont interprété ce phénomène comme étant un signe divin de paix et d’amour.
Scott C. Waring, spécialiste dans le domaine des OVNI, a livré son interprétation :
« Cette photo d’un coucher de soleil montre une main géante qui s’élève dans le ciel. Il est facile de voir des signes dans le ciel du Christ, ou de la main de Dieu qui envoie des messages d’amour, d’amitié et de partage. Du fait que les anges sont des extraterrestres, ces signes ne sont pas là par hasard, quelque part ce signe était destiné à quelqu’un qui en avait besoin. Super découverte de MrMBB333. »
Source

Une multitude de crop circles trouvés à Snowdonia au Pays de Galles

Un homme soutient avoir trouvé, grâce à Google Maps, une multitude de traces laissées par des extraterrestres …

Ces motifs énigmatiques sont visibles à Snowdonia, un massif montagneux situé au Pays de Galles.

Christian Alder a téléchargé cette photo sur Twitter. Il raconte :

« Je suis tombé sur ces marques étranges alors que j’utilisais Google Maps. Elles sont dispersées partout dans Snowdonia. »

« Quelqu’un a-t-il une idée de ce qui a pu causer cela ? Erreur de donnée ? Extraterrestres ? »

Les théoriciens du complot prétendent depuis longtemps que les crop circles sont des messages codés laissés par des extraterrestres. Toutefois, ces motifs sont étonnamment différents. Il s’agit d’une multitude de traits s’enchevêtrant les uns dans les autres.

Il y a peu une femme a découvert deux gigantesques OVNI noirs sur Google Maps. Ces étranges structures se trouvent près de Ben Nevis dans les Highlands écossais.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/689152/Google-Maps-alien-news-UFO-pattern-extraterrestrial-proof-Snowdonia-Wales,

Le fantôme d’un jeune garçon photographié à Asheville

 

Une personne pense avoir repéré le fantôme d’un jeune garçon sur une photo consultable sur Google Maps.

Cette apparition supposée a été prise à Asheville, une ville du comté de Buncombe, en Caroline du Nord, aux États-Unis.

À première vue, cette image semble relativement banale. On y voit une grande maison et des arbres en arrière-plan.

Mais après avoir fait un zoom sur une partie du cliché, la silhouette d’un jeune garçon devient visible. Ce mystérieux jeune homme se trouve sur un pont près du jardin de devant.

Il semble regarder en direction de la caméra tout en jouant avec ce qui paraît être une petite voiture.

Sur Twitter, Anna Nicole’s Revenge a partagé cette information avec la légende suivante : « Je regardais cette maison qui est en vente sur Google Maps et je suis convaincue qu’il y a le fantôme d’un petit garçon assis sur le pont ! Qu’en pensez-vous ? »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/688897/Ghost-news-young-boy-Google-Maps-house-US-paranormal,

Un mystérieux OVNI brillant filmé à Curitiba au Brésil

Le vendredi 16 mars 2018, vers 19 heures, un objet volant non identifié a été filmé au Brésil. Pour le témoin, l’origine de ce mystérieux engin lumineux ne peut pas être expliquée.

Est-ce un oiseau ? Une étoile ? Un avion ? Selon Rachel Ribas, qui vit à Curitiba, l’objet lumineux qu’elle a elle-même pris en vidéo ce soir-là, pourrait être un OVNI. Elle a d’ailleurs pris la peine de diffuser ces images sur Internet et sur les réseaux sociaux.

Sur cette vidéo, on peut voir une boule brillante voler dans le ciel nocturne d’une manière peu banale. Elle est persuadée qu’il ne s’agit ni d’un avion, ni d’un drone.

Selon d’autres témoins, qui ont également vu ce « phénomène » dans les quartiers de Cabral, Boa Vista et Ahú, le possible OVNI a disparu après une rapide manœuvre vers la droite. Certains prétendent que cet étrange objet était, en réalité, une station spatiale.

Par coïncidence, cette mystérieuse apparition s’est produite le même jour où deux événements consacrés à l’ufologie avaient lieu dans la ville : le 12ème Congrès brésilien d’ufologie (12º Congresso Brasileiro de Ufologia) et la 4ème réunion d’ufologie moderne de Paraná (4º Encontro de Ufologia Avançada do Paraná).

Le témoin a tenté de contacter le CINDACTA (« Centro Integrado de Defesa Aérea e Controle de Tráfego Aéreo », le centre du contrôle aérien) pour confirmer que l’objet n’était pas un ballon météo. Hélas, les appels sont restés vains.

Source
http://www.gazetadopovo.com.br/curitiba/suposto-ovni-e-visto-sobrevoando-bairros-de-curitiba-eddeubk5lcg8co4c6jdw0qfwo

Un OVNI prend en chasse un avion dans le New Hampshire

 

Il y a peu, un étrange phénomène a été filmé dans le ciel. Sur ces images stupéfiantes, on peut voir un objet non identifié émerger des traînées laissées par un avion. Quelques instants plus tard, on constate que cet OVNI suit l’appareil.

Cette vidéo, qui a récemment été postée sur Internet, a fait sensation. Elle nous montre une véritable soucoupe volante qui semble traquer un avion militaire avant de finalement le dépasser. L’OVNI paraît surgir de nulle part comme s’il s’était matérialisé dans les traînées de l’avion.

Le témoin était en train de lire chez lui quand il a remarqué cet étrange objet très lumineux dans le ciel bleu, au-dessus de Lincoln, dans le New Hampshire.

Il raconte : « Je lisais sur materrasse vers 7 heures du matin. »

« On m‘a dit que les pilotes militaires s’entraînaient régulièrement dans les montagnes autour de l’endroit où je vis. J‘ai toujours aimé les voir voler. »

« Cela arrive tout le temps, les avions et les hélicoptères sont courammentobservés. Alors j’ai naturellement vu cet avion et je l‘ai filmé à deux reprises, parce qu’il y avait quelque chose qui le suivait. »

« J’ai immédiatement pensé que j’étais témoin d’un étrange avion, peut-être d’origine militaire mais ce n’était pas un avion à réaction. »

« Je savais que ce n’était pas un avion car il était juste derrière. Le jet qu’il poursuivait laissait derrière lui une longue traînée, mais pas l’OVNI. »

« L’OVNI était en train de rattraper l’avion. Aucun hélicoptère n‘aurait les capacités pour faire cela. Jétais époustouflé et j’ai heureusement sorti mon téléphone à temps pour prendre une vidéo. »

La vidéo a été prise à l’origine en 2016, mais a réémergé sur YouTube cette semaine où elle a été vue par des milliers de personnes.

« J’ai regardé cet objet rattraper l’avion pendant environ 10 secondes quand je les ai perdus derrière les arbres », a ajouté le témoin.

« J’étais très excité et anxieux à la fois. Je sentais que j’étais témoin de quelque chose de très difficile à expliquer. En effet, ce ne pouvait pas êtreun ballon météorologique ou un quelconque type d’avion. »

« Peu de temps après que l‘avion et l’objet aient quitté mon champ de vision, j’ai vu trois autres avions et un hélicoptère se rendre dans la même direction (à mon avis pour chasser l’OVNI). »

Mais tous les internautes ne sont pas convaincus que cette vidéo est la preuve de l’existence de visiteurs extraterrestres. Beaucoup pensant que l’objet n’était qu’un autre avion.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Voir la vidéo

Source
https://www.mirror.co.uk/news/weird-news/ufo-chase-military-plane-bizarre-12214216

Un OVNI repéré au-dessus d’une base militaire à Taïwan

Un possible objet volant non identifié a été photographié par les caméras de Google Street View, l’outil Google Maps qui permet de faire des visites virtuelles des rues du monde entier.

Cet OVNI a été repéré alors qu’il survolait une base militaire de Taïwan, en Asie. Des milliers d’internautes ont été choqués par ces images qui demeurent, pour le moment, complètement inexplicables.

Selon « La Habitación Oscura », une chaîne YouTube spécialisée dans l’étude de phénomènes paranormaux, était en train d’examiner les environs de cette base militaire située au sud de l’île quand il a remarqué quelque chose d’étrange dans le ciel. Intrigué, il a alors décidé de zoomer au maximum.

Ce passionné a eu une grande surprise quand il s’est rendu compte que cet engin ne ressemblait à rien de connu. Sa forme, ses couleurs et son apparence suggèrent qu’il s’agissait d’un OVNI.

Toutefois, le plus étonnant c’est que cet OVNI est apparu au-dessus d’une importante installation militaire. De là, deux hypothèses s’offrent à nous : soit une civilisation extraterrestre s’intéresse tout particulièrement aux armes humaines, soit il s’agit d’un appareil militaire top secret testé à ce moment-là.

Hélas, nous ne saurons probablement jamais quelle aurait pu être l’origine de cet OVNI. En effet, peu de temps après que cette affaire ait été rendue public, Google a décidé de censurer cette image. D’ailleurs, si l’on examine cette zone sur Google Maps, aujourd’hui, l’OVNI n’apparaît plus.

L’OVNI était visible aux coordonnées suivantes : 22 ° 20’06.0 « N 120 ° 37’27.8 » E.

Bien qu’à première vue, cette chose ressemble à un OVNI, beaucoup d’internautes disent que l’objet volant que Google Maps a photographié était, en réalité, un avion ou un hélicoptère. En effet, si un tel appareil volait à grande vitesse, il est possible que les caméras ne l’ait pas correctement photographié.

Cette étrange découverte rejoint la longue liste de découvertes « surnaturelles » que des passionnées ont trouvé sur Google Maps au fil des ans.

Source
https://www.radiosantiago.cl/archivo/49925,

Le dernier cadeau d’Hawking : la preuve des univers parallèles ?

 

Le 14 mars 2018 s’éteignait Stephen Hawking, astrophysicien et génie mondialement connu et apprécié. La communauté scientifique toute entière a rendu hommage au chercheur qui a révolutionné la physique durant toute la deuxième moitié du 20ème siècle. Mais il semblerait que Stephen Hawking préparait une nouvelle révolution : un article qui devrait être publié dans les mois à venir.

L’article, coécrit avec Thomas Hertog, professeur de physique belge dont Hawking a été le directeur de thèse, est intitulé « Une sortie douce de l’Inflation éternelle » (« A Smooth Exit from Eternal Inflation »). Les dernières révisions validées par Stephen Hawking ont été soumises le 4 mars 2018, 10 jours à peine avant sa mort.

Une technique pour prouver l’existence des univers parallèles

La communauté scientifique va avoir les yeux rivés sur ce nouvel article dont on trouve la trace sur le site arXiv… et pour une bonne raison. Il devrait une nouvelle fois révolutionner la physique et on sait qu’Hawking, bien qu’ayant le sens de l’humour, n’aurait pas publié un article de ce type sans être quasiment certain de ses résultats. Or, dans cet article, Hawking et Hertog proposeraient tout simplement une technique pour prouver l’existence d’univers parallèles.

Pour faire simple, d’une part car le sujet est extrêmement compliqué et d’autre part car l’article n’a pas été publié, Hertog et Hawking estiment que l’existence des univers parallèles est mesurable. La preuve se trouverait dans la radiation rémanente du big bang. Selon eux, bien que le papier soit purement théorique, une sonde spatiale équipée des capteurs adéquats pourrait être en mesure de capter cette radiation et donc de prouver l’existence des univers parallèles.

Un article digne du prix Nobel

L’article est déjà considéré comme pouvant être une révolution dans le champ de recherche puisque, si on en croit Thomas Hertog, il veut « transformer l’idée d’un multivers en un cadre scientifique qu’il est possible de tester ». Une fois vérifié et publié, l’article pourrait donc ouvrir la voie à un champ de recherche encore inconnu.

Pour certains spécialistes, l’article serait si important et si révolutionnaire qu’il pourrait qualifier Thomas Hertog pour le Prix Nobel. Malheureusement, ce ne sera pas le cas pour Stephen Hawking : le règlement du Prix Nobel stipule qu’il est impossible de le donner à titre posthume. À moins qu’une exception ne soit faite, peut-être à titre symbolique, pour l’un des plus grands esprits du 20ème siècle ?