Une alerte aux vampires lancée en Serbie !

 

La ville de Bajina Basta, située à l’Ouest de la Serbie, vient de faire la une de l’actualité après que son conseil municipal ait émis une alerte aux vampires ! Cette annonce extraordinaire est bien sérieuse et les habitants se préparent …

Cette alerte fut lancée après que la maison légendaire du vampire Sava Savonovic se soit littéralement effondrée. Et pour le maire, Miodrag Vujetic, la disparition de la demeure de ce monstre sanguinaire signifie simplement qu’il se retrouve désormais sans-abris. Cet état de fait terrorise les citoyens :

« Les gens sont inquiets, tout le monde connaît la légende de ce vampire et la pensée qu’il soit désormais sans-abri et à la recherche d’une nouvelle maison où s’installer nous terrifie. Sans oublier qu’il pourrait faire des victimes. »

Le vampire est l’un sinon le monstre le plus célèbre de ce pays d’Europe. Le maire a donc conseillé à chacun de prendre ses précautions. Il préconise à tout le monde d’accrocher de l’ail aux fenêtres et aux portes ainsi que « de mettre une croix sainte dans chaque pièce de la maison. »

Espérons que ces mises en garde suffiront à protéger les habitants de Bajina Basta contre le maléfique et ténébreux vampire …

Source

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolite/article/detail/1541001/2012/11/28/Alerte-au-vampire-en-Serbie.dhtml,

Le Leprechaun observé dans le Colorado en 1989

Le 6 septembre 1989, vers 10 heures du matin, un chasseur tomba nez-à-nez avec une petite créature légendaire, très célèbre en Irlande. Et pourtant, ce leprechaun a été aperçu, par plusieurs personnes dignes de foi, à Rock Creek Canyon dans l’Etat du Colorado …

Juan Maestas chassait tranquillement à l’arc et traquait un troupeau de jeunes élans dans un secteur boisé de la région, quand il entendit un léger bruissement de feuilles à sa gauche. Il se figea et regarda d’où venait la source de ce bruit. Et là, il fut stupéfait quand il vit un petit homme laid et gros, mesurant à peine plus de 3 pieds de haut, qui le regarda.

Cet étrange personnage se tenait à environ 50 pieds à côté d’un grand pin. Quand il plissa les yeux, il fut capable de discerner le front ridé du petit homme, son visage rasé de près, et sa peau aux tons rosés.

Il portait ce qui semblait être une salopette verte avec des bretelles ainsi qu’un chapeau plat. Ils avaient les cheveux roux, qui sortaient de son couvre-chef.

Il avait de petits yeux qui semblaient rouges et injectés de sang. Le petit homme souri à Maestas avant de s’élancer derrière un arbre. Notre témoin se dirigea alors rapidement vers le lieu où s’était caché l’inconnu mais ce dernier avait totalement disparu.

Deux semaines plus tôt, tout près de là, une famille de cinq personnes pique-niquait paisiblement et vécurent une expérience très similaire. Finalement, aux moins six personnes ont vu ce qui ressemblait en tous points à un leprechaun, cette créature mythologique issue du folklore irlandais …

Source

 

http://beforeitsnews.com/paranormal/2014/04/encounter-with-a-leprechaun-hiding-his-lucky-charms-no-doubt-2466944.html

Le cauchemar de la comtesse Toutschkov

La préparation au carnage. Sur cette photo, la calvalerie impériale prépare un assault. Dans cette guerre, on releva
plus de 30000 morts chez les Français et 45000 dans le camp des Russes.
Dans ce rêve, qu’elle décrira en détail à son mari après l’avoir rêvé deux autres fois, elle se trouvait dans une chambre
d’auberge, quelque part dans une ville qu’elle ne connaissait pas. Son père entra alors dans sa chambre, tenant par la main
le jeune fils de la comtesse. La mystérieuse apparition lui apprenait une terrible nouvelle, son mari venait de se faire tuer: «Il
est tombé ! Il est tombé à Borodino!»
La comtesse et son mari décidèrent d’examiner les cartes, mais ne purent nullement découvrir le nom de Borodino.
Le 7 septembre 1812, les troupes russes se décidèrent à affronter les Français. C’était dans un petit village nommé Borodino,
à environ 110 kilomètres de Moscou. La comtesse, son mari (alors commandant en chef des troupes de réserve de l’armée
russe) et le reste de sa famille avaient été logés dans une petite auberge située à quelques kilomètres seulement du champ
de bataille.

Le lendemain matin, le père de la comtesse entra dans sa chambre en tenant son jeune fils par la main. «Il est tombé, dit-il. Il
est tombé à Borodino». La prémonition qu’elle avait eue à trois reprises s’était avérée véridique

Extrait de: Facts and fallacies, Sélection du Readers Digest 1988
Ajouté le mardi 21 Février 2006