Un garçon de 6 ans meurt alors que son père “l’exorcise” à l’eau bouillante pour “chasser le démon”

Exorciser

 

Source : https://www.ayoyemonde.com

 

En Arizona, un père est accusé du meurtre au premier degré de son fils de 6 ans alors qu’il est accusé d’avoir forcé le jeune garçon à boire de l’eau bouillante afin de « l’exorciser d’un démon ».

Selon des documents de la cour, le père de 31 ans nommé Pablo Martinez affirme avoir aperçu « un démon » dans son fils et il souhaitait le faire sortir du corps de son enfant.

Les autorités fédérales ont expliqué que le suspect aurait maintenu la bouche du garçon sous le robinet du bain pendant une dizaine de minutes alors qu’il faisait couler de l’eau chaude.

Toujours selon les documents de la cour, la scène d’horreur se serait produite le 26 septembre à Pascua Yaqui Tribe’s, à Tucson.

La conjointe du suspect et mère adoptive de l’enfant, Romelia Martinez, a déclaré que son garçon « agissait de façon démoniaque » depuis une semaine lorsque la tragédie s’est produite.

Le père de la victime s’était alors porté volontaire pour lui donner son bain, mais la mère s’est doutée que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu’elle a entendu des bruits suspects en provenance de la salle de bain.

La mère est alors parvenue à ouvrir la porte pour découvrir que le père maintenait de force le visage de l’enfant sous le robinet du bain. Le père aurait alors expliqué son geste en déclarant que l’enfant était devenu incontrôlable et qu’il n’avait pas eu le choix d’agir ainsi.

 

La mère s’est empressée de signaler le 911, puis elle a fait couler de l’eau froide sur son enfant en tentant de pratiquer les manoeuvres de réanimation en attendant l’arrivée des secours.

Les premiers répondants qui sont intervenus ont expliqué que l’enfant était brûlé sur plus de 15% de la surface de son corps.

L’avocat du père n’a pas voulu commenter publiquement l’affaire.

Le père est présentement en détention et sa prochaine comparution devrait avoir lieu dans les jours à venir.

3H00 du matin : Heure maudite ou canular?

Au cours des dernières décennies, l’heure fictive de minuit a été remplacée par une nouvelle heure qui instille la peur chez de nombreuses personnes: 03h00.

Est-ce que trois heures du matin sont maudites? Est-il temps pour le mal, les sorcières, les diables et autres méchants de venir hanter? ou est-ce beaucoup de hub-bub sur rien?

Quelle est la croyance?

Bien que nous n’ayons aucune preuve, beaucoup de gens pensent que Jésus-Christ est mort sur la croix, précisément à 15 heures. L’heure de trois heures du matin est que les démons, les démons et les êtres pervers sortent dans l’obscurité pour se moquer de Jésus et se moquer de la Trinité.

 

Les histoires abondent sur Internet au sujet des personnes qui se lèvent à 3 heures du matin, avec des rapports allant des observations de personnes fantômes au syndrome de «vieille sorcière». Beaucoup de gens craignent cette heure, un peu comme si la phobie régnait autour du vendredi 13. La peur gagne en popularité.

 

Les défauts logiques

Il existe de nombreuses failles logiques avec le concept de 3h00 du matin hanté. D’une part, c’est une croyance assez récente (au cours des dernières décennies). Si Jésus est mort sur la croix il y a 2000 ans, pourquoi est-ce que ce n’est que maintenant que ces êtres pervers commencent à se moquer de lui?

Les esprits gardent-ils le temps? Est-ce même possible – ou le domaine spirituel est-il à son époque?

 

De plus, il faut prendre en compte le problème des fuseaux horaires. Est-ce que le diable a mis sa montre à l’heure des Rocheuses? Heure normale de l’Est? Ou suit-il le GMT plus uniforme? Étant donné que la peur semble s’étendre sur plusieurs fuseaux horaires, nous devons nous demander: le diable saute-t-il de fuseau horaire en fuseau horaire comme le Père Noël est censé le faire la veille de Noël, afin qu’il puisse faire tout son travail en une nuit?

Un autre problème est que vous tenez compte de l’heure avancée. Pensez-vous que le diable et les démons de l’enfer se lèvent et retombent ou l’ignorent-ils? S’ils l’ignorent, alors pourquoi 2h00 du matin n’est-il pas l’heure du diable pendant au moins la moitié de l’année?

Origines possibles

Une source possible de cette conviction pourrait être le fait que les statistiques ont montré que plus de personnes meurent entre 03h00 et 05h00 que n’importe quelle autre heure de la journée. Des études scientifiques ont en fait confirmé cette hypothèse – il semble que les systèmes du corps soient les plus vulnérables en ce moment.

Il est également logique de conclure qu’une personne ayant l’apnée du sommeil, une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou d’autres affections graves frappant au milieu de la nuit a moins de chance d’être remarquée – le plus souvent, tout le monde autour de lui est endormi. Si la personne était en train de dormir et que l’état de santé se présentait, elle pourrait ne pas se trouver dans la position de se lever et de demander de l’aide, mais de mourir au lit.

Si leur conjoint est un bon dormeur, ils peuvent passer complètement inaperçu. S’ils avaient eu une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral au milieu de la journée, ils auraient davantage tendance à le ressentir et à demander de l’aide, ou quelqu’un serait plus susceptible de la repérer lorsqu’ils s’effondreraient au sol. et appelez une ambulance.

Reste facile

Bien qu’il ne puisse jamais y avoir de clôture définitive sur des questions spirituelles, il semble que cette rumeur ne soit probablement que cela. Quand le milieu de la nuit approche, reposez-vous. Vous n’avez probablement rien à craindre que la peur provoquée par votre propre imagination qui vous échappe.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

https://www.preuvesduparanormal.fr

Le mystère des oiseaux morts de Jatinga

Imaginez que nous sommes en novembre et que vous explorez l’Est en vacances. Inde, premier arrêt. Vous commencez dans la ville de Bangladesh et neuf heures de route plus tard, vous vous retrouvez dans une petite ville à 18h45. Soudain, les habitants de la ville arrêtent ce qu’ils font et entrent à l’intérieur.

 

Quinze minutes plus tard, des centaines d’oiseaux se sont effondrés tout autour de vous jusqu’à leur mort. Ils ne font pas que tomber, ils plongent délibérément dans le sol avec toute leur force. Bienvenue à Jatinga…

 

L’événement que nous venons de décrire est un événement quotidien qui se produit tous les jours entre novembre et décembre entre 19 heures et 22 heures sur une bande de terrain d’environ un kilomètre de long, directement à travers le canton de Jatinga. Ce phénomène ne se limite pas à une seule espèce, les tigres, à dos blanc, à petit héron, à petit héron, à héron des étangs, à pitta des Indes et à Kingfishers sont tous affectés. Cela se produit depuis plus longtemps que tous les résidents peuvent vous le dire et il est fort possible que cela se soit toujours produit.

 
 
 
Jatinga elle-même est une banlieue sans prétention qui a très peu d’importance, elle ressemble en tous points à toute autre banlieue rurale indienne. Cependant, Jatinga est le nom moderne. Le nom d’origine est un peu plus mystérieux: ʤæˈtɪŋgə, qui signifie littéralement «un village sur une crête». Ce n’est pas sur une crête.
 

Le phénomène a été étudié par de nombreux professionnels de renom, dont EP Gee et Dr. Sudhir Sengupta. La seule conclusion à tirer est que certaines régions éloignées de Jatinga connaîtront une saison de mousson au cours de ces mois.

Oiseaux jatinga inde

Pourquoi cela provoquerait des suicides d’oiseaux, ils ne sont pas sûrs. Ce n’est pas non plus la première fois que nous couvrons un endroit spécifique où des animaux se suicident par centaines sans explication. Dans le cas du pont Overtoun, il s’agissait de chiens et il a été qualifié de « rongeur aromatique ». Dans ce cas, tout a été mis sur le compte, du brouillard aux lumières du villageois qui désorientent les oiseaux.

La théorie aux flambeaux est actuellement la théorie qui prévaut. Pourtant; Mis à part le fait évident qu’il y a des torches allumées ailleurs en Inde, à l’exception de cette bande de plusieurs kilomètres, ils ont testé cette théorie et celle-ci a lamentablement échoué.

Malgré la quarantaine d’espèces présentant toutes des caractéristiques différentes en matière de migration et d’alimentation, les oiseaux sont extrêmement spécifiques quant à la manière dont ils plongent les bombes dans le sol; toujours à une heure de la journée et des mois de l’année très précis, mais plus encore, les quarante espèces se rapprochent toujours du Nord. En testant la théorie des flambeaux, les naturalistes du district de Dima Hasao ont en fait tenté de provoquer le même phénomène du Sud sans aucun effet.

 

Ce serait bien s’il y avait plus dans cette histoire, mais il n’y en a vraiment pas. Avec une région aussi éloignée et une histoire aussi ancienne, il est impossible de dire s’il y a quelque chose d’intéressant à mentionner dans l’histoire. De nombreux scientifiques ont visité la région pour en déterminer la cause et aucun n’a fourni une explication raisonnable.

Il s’agit simplement d’une petite étendue de terre sur notre planète où des centaines d’oiseaux se tuent à des mois et à des heures bien précis.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Ce qu’il se passe dans notre esprit avant, pendant et après la mort

Il y a un processus assez prévisible dans lequel passe l’esprit lorsque le corps meurt. Le savoir peut aider les proches aidants et leurs proches à faire face aux derniers jours de leur vie.

 

Les études scientifiques sur les expériences de mort imminente donnent un aperçu de ce qui se passe dans l’esprit des mourants.

L’expérience proche de la mort

Les chercheurs estiment que, selon Nora Underwood, dans son article «Between Life and Death» (Entre la vie et la mort) publié le 20 avril, «une personne sur trois qui se remet d’une mort clinique et qui revient à la vie déclarent avoir eu une expérience de mort imminente». Numéro de 1992 de Maclean’s.

Cela implique d’être en dehors de son corps, de regarder des médecins et des infirmières travailler sur soi-même, de traverser un tunnel en direction d’une lumière, d’acquérir des connaissances et un sentiment d’amour, d’être avec des amis et de la famille décédés et de revenir au corps.

 

Le patient inconscient peut être conscient de la conscience

Bien que l’EMI ne soit peut-être pas une preuve de vie après la mort, ses recherches montrent que même lorsque les personnes semblent complètement inconscientes et inconscientes, il peut y avoir une prise de conscience et une prise de conscience.

Melvin Morse, MD et d’autres chercheurs ont bien documenté le fait que les patients «morts» sur le plan clinique relatent avec précision ce qui se passait dans la pièce (et même dans d’autres) avant de revenir à la vie.

L’expérience de mort imminente est réconfortante pour la plupart

Des chercheurs en NDE, tels que le Dr Kenneth Ring, ont déclaré que les personnes ayant une NDE accordent une grande importance à l’expérience. Les EMI provoquent des changements positifs et dramatiques chez les personnes qui en sont atteintes.

Par exemple, ils ne craignent plus la mort, ils ont moins peur dans leur vie et ressentent plus d’amour et de bonne volonté envers les autres.

 

Inversement, les recherches montrent que les patients qui ont frôlé la mort sans avoir eu de NDE semblent craindre davantage la mort et vivre plus prudemment. Certaines personnes vivent des expériences négatives ou effrayantes lorsqu’elles décèdent cliniquement puis reviennent, mais elles semblent appartenir à la minorité.

Visions avant la mort

Les infirmières, les travailleurs des hospices et les autres professionnels travaillant avec les malades en phase terminale savent bien que, à mesure que les patients se rapprochent de la mort, ils signalent souvent avoir des visions et des conversations avec des personnes qu’ils connaissent déjà décédées, ou dans certains cas, ils signalent avoir des conversations avec Dieu ou Jésus.

 
 

Certains membres du corps médical ont été formés pour traiter des visions telles que les hallucinations ou la démence, et pour traiter les patients avec des médicaments anti-anxiété pour produire de l’amnésie et calmer toute détresse causée par les visions.

En fait, beaucoup de gens sont effrayés par les visions, généralement parce qu’ils pensent devenir fous. Apparemment, une fois que les gens apprennent que de telles visions sont normales, ils ressentent un grand soulagement.

Aider les patients à mourir de paix

Certains sont perturbés par leurs visions car ils ne sont pas encore prêts à mourir. Il peut y avoir des affaires en suspens, des problèmes non résolus ou de la peur. Il peut être utile de rassurer ces patients sur le fait qu’ils peuvent se laisser aller.

 

Les soignants peuvent écouter ce que le patient dit à propos de sa propre mort et lui permettre d’exprimer ses peurs ou de se dire au revoir.

Les aidants peuvent également dire tout ce qui, à leur avis, n’a pas été dit à ce moment-là. Pendant le processus de deuil, cela aiderait si les gens disaient ce qu’ils voulaient se dire alors qu’ils étaient encore en vie.

Si les patients mourants acceptent de parler de leur mort, il n’est pas utile de nier qu’ils sont au seuil de la mort ou de prétendre qu’ils iront mieux.

Les visions d’avant la mort peuvent être rassurantes

Beaucoup sont en réalité calmés et rassurés par leur vision d’avant la mort et veulent se souvenir d’eux. Les visions aident souvent les gens à accepter volontairement et pacifiquement leur propre mort.

Faire appel à des services de soins palliatifs pendant cette période peut être très utile. Les travailleurs des hospices peuvent parler de ces problèmes aux membres de leur famille et aux patients de manière informée et rassurante.

La plupart des personnes cliniquement décédées et rentrées n’ont plus peur de la mort. Faire face à la mort inévitable d’un être cher malade et l’aider à traverser celle-ci, au lieu de prétendre que cela ne se produit pas, peut être une période de guérison merveilleuse du lien entre les soignants et leurs proches.

Les fantômes pyromane

Fire poltergeist ghost

En règle générale, la cause principale d’un incendie est claire: incendie criminel, mauvais câblage électrique, cigarette insouciante, fumeur, allumettes. Mais parfois, une origine de feu est un mystère peut-être surnaturel, la conséquence d’un esprit en colère ou d’un poltergeist torturant les vivants. Canular ou hanté? Vous êtes le juge. Voici 10 cas où des pouvoirs d’un autre monde ont été tenus pour responsables de l’incendie.

Feux fantômes de Tarpon Springs (1952)

Les résidents de longue date de Tarpon Springs – qui se trouveraient dans l’un des endroits les plus hantés de la Floride – ont affirmé chaque année que, lorsque le vent soufflait du sud, des incendies allaient se déclarer dans la même région boisée. Les incendies, ont-ils affirmé, établis par un fantôme.

En 1952, le «feu fantôme» a détruit 2 000 acres de bois entre la communauté et le golfe du Mexique, et des centaines de citoyens ont rejoint les volontaires pour lutter contre les incendies afin d’empêcher l’incendie de détruire leurs maisons. Les enquêteurs sur les incendies ont préféré blâmer un pyromane, bien qu’aucune preuve n’ait été trouvée et que l’origine de l’incendie reste non prouvée.

Le Poltergeist Ukrainien (1987)

Les habitants du village de Yenakievo en Ukraine ont eu peur d’un jeune garçon, identifié uniquement par Sasha K. De étranges phénomènes avaient commencé à se produire autour de lui, notamment plusieurs incendies spontanés, des ampoules explosives et même un réfrigérateur qui se retournait.

Lorsque le père de Sasha a fait une dépression nerveuse et que des voisins paniqués ont appelé la police, le garçon a été conduit à Moscou et examiné par un physicien. Le Dr Adriankin avait deux explications possibles aux événements: 1) sous la possession d’un esprit, Sasha K. émettait une énergie qui provoquait des incendies spontanés pour enflammer les gaz dans l’environnement. Ou 2) un poltergeist était responsable, point à la ligne. Le destin ultime de Sasha K. reste inconnu.

 

 

Les attelages hantants (1954)

À Battersea, à Londres, la famille Hitchings a été terrorisée pendant quatre mois par une flambée d’incendies et d’autres phénomènes, tels que des tapotements et des doigts fantômes tirant sur leurs vêtements. Plus troublant encore, la hantise semblait concerner leur fille Shirley, âgée de 15 ans.

Dans un cas, le lit de Shirley a pris feu. Dans un autre cas, l’esprit a apparemment jeté des vêtements sur une cuisinière électrique et l’a mise en marche, même si l’appareil avait été mis hors tension. Le poltergeist, nommé Donald, a même suivi Shirley au travail et a effrayé ses collègues. Finalement, le spiritualiste Harry Hanks organisa une séance à la maison et l’activité surnaturelle cessa.

Willey Farm (1948)

La famille Willey à Macomb, dans l’Illinois, a subi des centaines d’incendies au cours d’une épreuve qui a détruit leur maison, deux granges et endommagé la laiterie. Les incendies inexplicables ont commencé sous la forme de taches brunes sur le papier peint, qui ont pris feu. La semaine suivante, ils ont éteint plus de 200 incendies dans la maison, sans électricité, excluant le câblage défectueux.

 

Les Willeys se sont installés dans une tente de fortune juste à temps – le lendemain, leur maison a été détruite dans un incendie. Le lendemain, leur première grange a brûlé. Une enquête menée par le prévôt des incendies n’a donné aucune explication, bien que les responsables de l’US Air Force aient estimé que les incendies pourraient être causés par des ondes radio, la radioactivité, le gaz naturel ou «l’énergie atomique».

Le Willow Hotel (1985)

À l’époque de la ruée vers l’or du milieu du XIXe siècle, Jamestown, en Californie, était surnommée la «porte d’entrée du filon mère» et l’hôtel Willow occupait une place de choix – même s’il semblait hanté. On pense qu’un poltergeist malveillant a mis le feu à l’emblème historique cinq fois. La plus marquante date de 1985, lorsqu’un mystérieux incendie a brûlé le bâtiment et détruit les magasins à proximité.

Les enquêteurs psychiques et ceux qui ont vu l’apparition prétendent que le poltergeist est l’esprit de colère d’un mineur qui est mort dans la mine d’or effondrée sous l’hôtel. Le coupable est peut-être aussi l’une des personnes décédées en 1896, lorsqu’un incendie s’est déclaré en ville et que neuf bâtiments occupés ont été dynamités pour sauver l’hôtel Willow.

 

Les incendies de Mthembu (2011)

À Hopewell, près de Thornville, en Afrique du Sud, le domicile principal de la famille Mthembu et ses biens ont été détruits au point culminant de deux semaines de terreur infligée par une entité mystérieuse. Les incidents ont commencé lorsque la mère, Mashoba, s’est réveillée avec son lit en feu et le matelas partiellement consumé. Des incendies plus destructeurs se sont produits dans les quatre autres chambres.

Même une maison de l’autre côté de la rue appartenant à sa fille a pris feu. Un pompier a même été témoin d’un incendie spontané. Aucun des enquêteurs n’a pu trouver une cause officielle. Le dernier incendie a échappé à tout contrôle, n’a pas pu être éteint par des volontaires et a brûlé la maison principale, mais heureusement, la famille a réussi à s’en sortir à temps.

Le fantôme de feu de Caledonia Mills (1922)

La ferme d’Alexander McDonald, à Caledonia Mills, en Nouvelle-Écosse, a été le théâtre de nombreux incendies inexpliqués et autres phénomènes de poltergeist. Les événements étaient centrés autour de la fille adoptive de la famille, Mary Ellen, âgée de 16 ans et handicapée, dotée de la capacité mentale d’un enfant de quatre ans.

Les incidents sur lesquels enquêtait le docteur Walter Prince, de l’American Psychical Association, comprenaient du bétail trouvé enfermé dans une grange avec la queue tressée, un grand nombre d’incendies d’origine inconnue dans la ferme et un assaillant invisible giflant des témoins sur les bras. Le Dr Prince a cru que Mary Ellen avait agi de la sorte, mais elle n’était pas responsable, car elle était possédée par une « intelligence désincarnée ».

Le poltergeist flatrock (1954)

Mike Parsons et la famille ont commencé à être mis à l’épreuve lorsque son épouse a trouvé un dictionnaire en train de brûler dans la boîte à bois, alors que tout le bois qui l’entourait restait non brûlé. Ensuite, un sac de sucre dans la cuisine a pris feu, mais le feu s’est éteint dès que Mike a touché le sac.

Parmi les incidents qui ont suivi, citons une poupée consumée spontanément par le feu alors qu’elle était assise au milieu du sol, une boîte en feu et une rainure dans une commode et des incendies dans les coins d’une chambre sans électricité ni cheminée. Une enquête de la GRC a exclu les incendies volontaires, mais n’a pas permis de trouver une cause. Après qu’un prêtre a visité la maison et a béni, les feux ont cessé. Les phénomènes n’ont jamais été expliqués.

 

Grand-mère malaisienne hantée par le feu (2011)

Dans le village de Kota Baru, une grand-mère, Zainab Sulaiman, âgée de 78 ans, s’est retrouvée attaquée chez elle par une série d’incendies spontanés et étranges. Il y en a eu plus de 200 sur une courte période, ce qui, selon beaucoup, a été causé par un poltergeist ou « djinn ». Les incendies ont visé des articles en tissu comme des vêtements, des tapis de prière et des matelas.

Son problème est devenu si connu dans la région qu’un couple américain en visite s’est rendu à la maison pour offrir son aide pour exorciser l’esprit (Zainab a refusé). Un écrivain australien avait prévu de visiter Zainab et de documenter ce phénomène mystérieux. Enfin, après que des efforts d’un média thaïlandais et d’un groupe de fantômes-agresseurs locaux aient échoué pour se débarrasser du poltergeist, un maître spiritualiste s’est rendu pour chasser l’entité et les incendies ont cessé.

Alabama Fire Poltergeist (1958)

Calvin Tuck, sa femme et ses six enfants ont été mis à rude épreuve lorsque leur maison de quatre pièces (qui n’est pas alimentée en électricité) est devenue la cible d’un poltergeist apparent. En peu de temps, 52 incendies ont été allumés. Certains sont passés devant des témoins oculaires, qui ont déclaré que les incendies étaient de couleur rougeâtre et sentaient le soufre. L’un des incidents les plus étranges a eu lieu lorsqu’une miche de pain sur une table a pris feu spontanément.

Lorsque la maison a été ravagée par un incendie incontrôlable, les Tucks ont déménagé dans une nouvelle résidence, mais les incendies se sont poursuivis. Ils sont partis occuper une troisième maison. Cinq incendies se sont déclarés le premier jour et d’autres ont suivi. Lorsque des incendies ont ravagé leur quatrième maison, les autorités ont forcé l’un des enfants à faire des aveux, bien que ces «aveux» aient été mis en doute par de nombreux témoins, notamment des policiers, des pompiers et des journalistes.

source : https://www.preuvesduparanormal.fr

 

Albert Einstein et les phénomènes inexpliqués

Einstein para

La prochaine fois que quelqu’un doutera de votre intelligence pour un intérêt pour des phénomènes paranormaux ou inexpliqués, dites-lui simplement qu’Albert Einstein croyait au pouvoir du psychique.

LE SCIENTIFIQUE À LA RENCONTRE

Albert Einstein était en vacances à Palm Springs quand il rencontra Gene Dennis, un psychique, en 1932. Il était profondément impressionné par ses capacités.

 

En fait, il aurait été cité comme suit: «Elle m’a dit des choses que personne ne pouvait savoir, des choses sur lesquelles je travaillais, et elle a démontré qu’elle avait le pouvoir de faire des choses que je ne peux pas expliquer. Je dois en parler à certains de mes associés. C’était vraiment miraculeux.

Cependant, Gene Dennis a prétendu qu’elle était plus qu’un psychique, elle se considérait aussi comme un prophète. Elle n’a jamais travaillé avec des outils de divination, ni participé à la clairvoyance, à la lecture de pensées, à la divination ou à la contemplation d’une boule de cristal. Et après sa rencontre avec le célèbre physicien, elle est devenue connue sous le nom de «La fille qui a surpris Einstein».

 

 

On ne sait pas s’il a de nouveau rencontré Mlle Dennis ou régulièrement. Malgré tout, leur rencontre en 1932 était assez incroyable!

SCIENCE ET SPIRITUALITÉ

Nous savons tous que le grand M. Einstein était un homme de science, mais il était également très intéressé par les questions psychiques et spirituelles. Il a lui-même exploré le spiritualisme.

Avec un esprit aussi brillant (et ouvert), il ne faut pas s’étonner qu’Einstein soit curieux de connaître toutes les formes de phénomènes inexpliqués, y compris les capacités psychiques. Après tout, il respectait l’esprit intuitif et comptait même sur lui. Besoin d’une preuve? Considérons les citations suivantes de l’homme lui-même:

«Il n’existe aucun moyen logique de découvrir des lois élémentaires. Il n’y a que la voie de l’intuition, qui est aidée par un sentiment d’ordre qui se cache derrière l’apparence. « 

 

«L’esprit intuitif est un cadeau sacré et l’esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le cadeau. « 

source : https://www.preuvesduparanormal.fr/

Einstein a compris le mariage subtil de la science et de la spiritualité. L’un ne peut vraiment pas exister sans l’autre, comme il l’a si éloquemment déclaré dans cette citation: «La science sans religion est boiteuse. La religion sans science est aveugle.

Peut-être que cette réunion historique il y a toutes ces années a quelque chose à voir avec ses vues larges

Le Hell Fire Club : Sexe, satanisme et sociétés secrètes

Hellfire

Le Hellfire Club était le nom de plusieurs clubs exclusifs pour les grands groupes établis en Grande-Bretagne et en Irlande au 18ème siècle. Il était plus officiellement ou prudemment appelé l’Ordre des Frères de Saint-François de Wycombe. Selon les rumeurs, ces clubs seraient le lieu de rencontre de «personnes de qualité» qui souhaitaient prendre part à des actes immoraux. Les membres étaient souvent très impliqués dans la politique.

Ni les activités ni l’appartenance au club ne sont faciles à déterminer. La devise du club était « Fais ce que tu voudras », philosophie de la vie associée à l’abbaye fictive de François Rabelais à Thélème et utilisée plus tard par Aleister Crowley.

 

À travers l’histoire, les sociétés secrètes ont capté l’attention du public. Ils ont été la base de nombreuses théories du complot basées principalement sur leur secret. La question qui reste posée aujourd’hui est de savoir s’il s’agissait vraiment de sociétés secrètes prêtes à envahir le monde ou si elles n’étaient que des gens ennuyés qui voulaient parler du monde. L’une de ces sociétés secrètes était le Hell Fire Club en Angleterre.

Il y a eu beaucoup de spéculations sur la disposition et la conception des grottes de Hellfire. Carte des grottes de Hellfire avec le système de reproduction féminin montrant la correspondance parfaite de l’ovaire, du ventre, du pubis, de la hampe et des testicules. Juste une coïncidence?

Le but de ce club était d’animer le «dimanche terne traditionnel» avec des boissons et des chansons grossières. Selon une satire contemporaine, «la religion est leur mépris, leur vice, leur fierté, le clergé est leur sujet à se moquer». Il est généralement admis que lors de la réunion de ces râteaux, des parodies de rites religieux ont été menées, bien que celles-ci soient probablement plus apparentées aux nuits de beuverie de Blackadder et de Melchett au rituel satanique généralement imaginé.

Le Hell Fire Club a été créé au début des années 1700 par Sir Francis Dashwood. Cela a commencé comme une moquerie de la religion mais est devenu quelque chose de beaucoup plus. Dashwood était toujours en contradiction avec la religion et ne craignait pas ses sentiments à cet égard. Il a profité de nombreuses occasions pour se moquer de la religion, en particulier du catholicisme. Cela incluait l’établissement des Frères de Saint François de Weycomb (certains l’ont appelé Medmenham, du nom de l’abbaye dans laquelle le groupe s’était établi), alors que le Hell Fire Club était à l’origine connu.

 

Selon Daniel Pratt Mannix, «le club Hell-Fire original avait été aboli par ordre spécial du Lord High Chancellor, car même à cette époque large, les membres avaient poussé un peu trop loin les choses lorsqu’ils avaient célébré la messe sur le corps d’un homme nu. fille allongée sur l’une des tables du bar. »Dashwood recrée le groupe sous son nouveau nom, mais le public appelle sans cesse le groupe The Hell Fire Club.

 

Le Hell-Fire Club était une sorte de croisement entre la Dead Poets Society et un club de Playboy risqué. John Montagu (Lord Sandwich) était un directeur et apparemment, Lady Mary Wortley Montagu était présente. Bien que Benjamin Franklin (agent de plusieurs colonies américaines) en fût membre (bien qu’il n’y ait aucune preuve écrite), je ne sais pas si Edward Montague (l’agent de la Virginie et un collègue de Franklin) était impliqué.

Dashwood et ses amis sont devenus les «moines» de l’abbaye. Ils ont fait venir des prostituées et même des dames de la société qui n’étaient pas trop prudes pour jouer le rôle de «nonnes». Les «nonnes» ont fait plaisir aux «moines» de quelque manière que ce soit, avec des détails écrits par certains participants qui permettraient aux films XXX de mieux aujourd’hui.

La plupart des écrits contemporains sur le Hell Fire Club ont été écrits par des ennemis de Dashwood, ce qui incite un historien à considérer certains de ses commentaires comme des événements exagérés pour attaquer Dashwood et ses associés. Les attaques politiques accusant des actes immoraux, voire sataniques, n’étaient pas rares et souvent dénuées de fondement. Ce qui a été convenu par tous, c’est que l’abbaye est devenue un jardin érotique pour de nombreux hommes puissants.
L’assassinat d’innocents comportait un aspect encore plus laid.

Un des membres du club a enlevé un piéton et l’a placé dans un tonneau qu’il a ensuite sombré dans un lac à la suite d’un pari. Les rumeurs abondaient sur la fixation que le groupe avait avec la mort et même l’implication dans des morts étranges et inexpliquées.

Qui étaient ces hommes de pouvoir? De toute évidence, il y avait Sir Francis Dashwood. En plus de lui, il y avait le marquis de Granby, le comte de Bute, John Wilkes, Thomas Potter, qui était le fils de l’archevêque de Cantorbéry, le comte de Sandwich (oui, c’est là que nous prenons les sandwichs que nous prenons pour le déjeuner), et le prince de Galles. Selon des rumeurs, même Benjamin Franklin serait membre de la société, mais cela n’a jamais été confirmé bien qu’il soit publiquement associé à de nombreux membres du club et qu’il soit connu pour ses activités «extra-scolaires» avec les dames. Même la belle-mère du comte de Bute, Lady Mary Wortley, était connue pour sa participation en tant que «religieuse».

Savoir que ces personnes et d’autres personnes ont été impliquées dans une activité aussi scandaleuse suffit à nous faire haleter, mais comment cette société secrète pourrait-elle être plus dangereuse que la propagation d’une maladie? Pensez à qui composait le plus haut niveau du club. Le prince de Galles ainsi que d’autres membres de la noblesse et même l’église ont été impliqués. Cela signifiait que le pouvoir de l’Angleterre se réunissait régulièrement à l’abbaye. Était-ce juste un plaisir physique échangé? Ou ont-ils également discuté des sujets politiques et économiques du jour?

Réunir systématiquement ce nombre d’hommes et de femmes puissants conduirait inévitablement à ce que le pouvoir soit exploité à l’abbaye. Ainsi, la crainte d’une société si secrète qui était non seulement pour le plaisir personnel mais aussi pour les gains de pouvoir personnels. Qui ne voudrait pas faire partie d’un tel groupe si son désir était le pouvoir? Le fait que le prince de Galles, qui allait devenir roi par la suite, révolte les colonies, fait penser au pouvoir qui émanait de l’abbaye débauchée et qui en émanait.

Finalement, le groupe de Dashwood fut dissout et les nobles messieurs gravirent les échelons de la franc-maçonnerie et du gouvernement. Pourtant, beaucoup ont dit que le groupe avait été transporté secrètement en Amérique, où il fonctionne encore aujourd’hui dans le plus grand secret, avec le désir de contrôler le monde et de jouir de leur part du plaisir.

 

Le Hell Fire Club existe-t-il encore aujourd’hui? Est-ce qu’ils contrôlent beaucoup de pays à travers le monde? Ou sont-ils seulement pour le plaisir? C’est ce qui rend les sociétés secrètes si attrayantes pour le monde. Ils sont secrets pour une raison.

Le club de Sir Francis n’a jamais été à l’origine connu sous le nom de Hellfire Club; il a été donné ce nom beaucoup plus tard. Son club utilisait en fait un certain nombre d’autres noms, tels que Fraternité Saint François de Wycombe, Ordre des Chevaliers de l’Ouest Wycombe, Ordre des Frères de Saint François de Wycombe et, plus tard, après s’être déplacés à l’abbaye de Medmenham, ils sont devenus les moines ou les frères de Medmenham.

La première réunion au domicile de la famille de Sir Francis à West Wycombe a eu lieu la nuit de Walpurgis, 1752; une réunion beaucoup plus grande, c’était quelque chose d’un échec et aucune réunion à grande échelle n’y avait lieu encore. En 1751, Dashwood loua l’abbaye de Medmenham sur la Tamise à un ami, Francis Duffield. Lors de son déménagement dans l’abbaye, Dashwood a effectué de nombreux travaux coûteux sur le bâtiment. Il a été reconstruit par l’architecte Nicholas Revett dans le style de la renaissance gothique du 18ème siècle.

À cette époque, la devise Fait ce que voudras était placée au-dessus d’une porte en vitrail. On pense que William Hogarth aurait exécuté des peintures murales pour ce bâtiment; aucun, cependant, ne survit. Sous l’abbaye, Dashwood a fait creuser une série de grottes à partir d’une grotte existante. Il a été décoré à nouveau de thèmes mythologiques, de symboles phalliques et d’autres éléments à caractère sexuel.

Selon Horace Walpole, «la pratique des membres était rigoureusement païenne: Bacchus et Vénus étaient les divinités à qui ils avaient presque publiquement sacrifié; et les nymphes et les têtes de poule posées contre les fêtes de cette nouvelle église informaient suffisamment le voisinage du teint de ces ermites. »Le jardin de Dashwood à West Wycombe contenait de nombreuses statues et sanctuaires dédiés à différents dieux; Daphne et Flora, Priapus et Vénus et Dionysus mentionnés précédemment.

Les réunions ont lieu deux fois par mois, avec une assemblée générale annuelle d’une semaine ou plus en juin ou septembre. Les membres se sont adressés en tant que «Frères» et le chef, qui a changé régulièrement, en tant qu ‘«Abbé». Pendant les réunions, les membres portaient soi-disant des vêtements rituels: un pantalon blanc, une veste et une casquette, tandis que l’abbé portait un ensemble rouge du même style. [35] Tout comme le club de Wharton, les rumeurs sur les messes noires, les orgies et Satan ou le culte des démons ont été bien diffusées pendant la période de formation du club. D’autres clubs, notamment en Irlande et en Écosse, auraient participé à des activités beaucoup plus douteuses. Selon les rumeurs, des «invitées» féminines (un euphémisme pour les prostituées) sont appelées «nonnes». Les réunions du club de Dashwood comprenaient souvent des rituels simulés, des articles de nature pornographique, des beuveries, des beuveries et des banquets.

Aujourd’hui, certaines des traditions du club original se perpétuent au Hellfire Club, dans l’ouest de Londres. Le moderne Hellfire Club est un lieu de vie alternatif avec des soirées érotiques Swinging, Fetish et autres organisées dans le style des clubs de gentlemen traditionnels.

Il y a eu beaucoup de spéculations sur la disposition et la conception des grottes de Hellfire. Cela a été compliqué par le fait que les noms des chambres ont été modifiés au moins plusieurs fois. Par exemple, on a appelé l’alcôve la plus proche de l’entrée, le magasin d’outils, la grotte de l’intendant et l’intersection de Ra. La caverne de Paul Whitehead était autrefois connue sous le nom de Robing Room (vers 1958). La grotte du mineur s’appelait autrefois le boucher et la zone de grottes et de piliers à proximité de ce que l’on appelle la grotte de Franklin s’appelait autrefois les catacombes.

La sexualité des grottes du feu de l’enfer

Carte des grottes de Hellfire avec le système de reproduction féminin montrant la correspondance parfaite de l’ovaire, du ventre, du pubis, de la hampe et des testicules. Juste une coïncidence?

Nous soupçonnons également que les grottes ne sont pas tout à fait comme lorsque Sir Francis les utilisait. Il est souvent suggéré que Mme Libbe-Powys est la seule victime des archives. Cependant, bien que son journal indique qu’elle a visité le mausolée de Dashwood et l’église Saint-Laurent, il n’y a aucun enregistrement (que l’on puisse trouver) indiquant qu’elle est effectivement entrée dans les grottes. La plupart des premières informations sur les grottes proviennent de Chambers ‘Book of Days – un recueil d’antiquités populaires écrites sur plusieurs années et publiées par Robert Chambers en 1832, où la seule caractéristique des grottes identifiée de manière positive est le Styx.

Enfer-cavernes-sexualité

Selon la légende locale, les grottes étaient à l’origine une mine de silex préhistorique qui suivait une fissure naturelle. Un enregistrement suggère que les mineurs ont simplement suivi la fissure souterraine et que la conception des grottes est purement accidentelle. Si tel est le cas, il est encore plus incroyable que l’alternative.

La signification du dessin a été publiée pour la première fois par le regretté Daniel Mannix dans son livre excitable; “Le club Hellfire. Il suggère que la salle des banquets est symbolique d’un utérus et que les «frères» devaient passer de l’utérus à travers le Triangle (vagin), un processus de renaissance, puis être baptisés dans le Styx avant de pouvoir profiter des plaisirs. du temple intérieur. (Peut être!)

L’entrée d’une encyclopédie Internet populaire indique que cette théorie est fortement réfutée par la famille Dashwood actuelle, bien que le site Web officiel des Caves indique: «Le labyrinthe peut représenter quelque chose de mythique ou même une partie de l’anatomie humaine.» Il existe plusieurs références fragmentées à sculptures de fertilité féminine qui existaient autrefois dans les catacombes mais qui ont été usées.

Une affirmation commune est que des orgies sauvages ont eu lieu à l’intérieur du Sanctum Intérieur ou que chaque moine avait sa propre chambre privée pour divertir les «visiteurs». Cependant, les témoins de première main disent le contraire. Horace Walpole, qui a dîné au moins une fois à Medmenham en tant qu’invité, a déclaré: «Chacun a sa cellule, dans laquelle il n’y a en réalité qu’un lit» et près de la chapelle, quelques cellules sont remplies «… avec des lits où les frères prennent leurs femmes »(ce que Walpole entendait par lit, ne désignait pas à l’époque un lit de camp ou un hamac bleu marine), tandis que John Wilkes, un membre confirmé, effaçait les rumeurs d’activités sinistres en affirmant oeil a osé pénétrer dans la salle des mystères anglais éleusiniens du Chapitre où les moines se réunissaient à des occasions solennelles […] rites secrets et libations au Bona Dea ».

 

Il semblerait que bien que les «frères» aient souvent emmené leurs maîtresses et courtisanes à Medmenham (ces visites sont appelées «dévotions privées» dans les registres de l’abbaye), aucune orgie sauvage n’a jamais eu lieu dans le Sanctuaire Intérieur. La vie privée était probablement beaucoup plus valorisée que la promiscuité et il semblerait que les «moines» appliquaient une règle de conduite non écrite à laquelle ils se conformaient tous.

Voici quelques vidéos traitants du Hell Fire Club :

Arrestation d’un couple de zombies sur l’autoroute !

Zb01

Source : https://www.e-zapping.ovh

 

Branle-bas-de combat sur l’autoroute. Un conducteur a téléphoné à la police pour signaler une agression en cours. Un homme avait mordu au sang une automobiliste.

Une patrouille a procédé à l’interception du véhicule suspect à la hauteur de la sortie 11 sur l’autoroute 62 entre Manchester et Liverpool (Grande-Bretagne). A première vue, la conductrice se trouvait dans un sale état… mais ce n’était que du maquillage. Le policier a demandé au couple de ne pas bouger, le temps de prévenir que les recherches avaient abouti et qu’il s’agissait d’une fausse alerte.

Diane Holden (56 ans) et Steve Lowe (60 ans) rentraient du tournage d’un film de zombies à Widnes. Ils étaient repartis sans prendre le temps de se démaquiller, de retirer leurs costumes ni même d’ôter leurs lentilles de contact. Amusé, l’agent a pris une photo du tandem qu’il a tweeté.

Black Eyed Kids : l’histoire la plus effrayante au monde !

Black eyed children 1

 

Source : https://www.ohmymag.com

 

Les légendes urbaines sont bourrées d’histoires d’horreur en tous genres mais celle des « Black-eyed children » est certainement la plus effrayante qui soit.

Vous êtes certainement déjà tombés sur ces personnes qui se faisaient remplir les yeux à l’encre noire. Ce qu’on appelle aujourd’hui le « Eyeball Tattoo » a, en réalité, une origine. Il semblerait que celle-ci soit la légende urbaine des Black-eyed children, autrement dit « les enfants aux yeux noirs ».

Selon les légendes urbaines à propos de ces enfants au yeux noirs, ils seraient principalement âgés entre six et seize ans. Ces enfants à la peau pâle et aux yeux remplis de noirs hantent les esprits. Les récits racontent que l’on fait souvent leur rencontre sur le bord de l’autoroute ou bien encore aux étages des maisons.

 

Les récits sur ces étranges rencontres ont débuté à la fin des années 1990. Et tout a commencé par l’article d’un certain Brian Bethel, journaliste originaire du Texas. Ce dernier a expliqué avoir fait la rencontre d’un enfant de la sorte. L’histoire a tellement eu du succès qu’en 2012 un film d’horreur sur le sujet est même sorti au cinéma. Le titre était simplement Black Eyed Kids.

Rencontre du 3ième Type.

Nous somme le 4 juin 2012.

Je décide de prendre mon véhicule en fin de soirée pour aller faire un tour. Le temps passe et je ne me rend même pas compte de la distance que je vient de parcourir.

La nuit commence a tomber, j’arrive dans un petit bois.

Je décide de m’y arrêter, j’adore me balader la nuit dans la forêt et contempler le ciel.

Je dépose mon véhicule, j’en sort et m’enfonce dans les bois.

Après quelques minutes de marche, des lumières m’aveugle.

Puis là, a quelques mètres de moi , des êtres étranges sont plantés là.

L’un est grand et maigre et l’autre plus petit et trapu.

Leurs peau est d’une couleur pâle et leurs vêtements curieux.

Je vous avoue un frisson de peur m’envahit, mais après quelques minutes je comprend qu’ils ne sont point hostiles.

Ces deux créatures commence a me parler, mais je ne comprend pas un seul mot. Puis le plus petit me fait un geste je comprend qu’il me demande de les suivre.

Je sait ce que vous aller me dire pourquoi ne pas fuir…. Et bien a cette question je ne pourrais vous répondre : « je ne sait pas »

Je les suit donc.

Après quelques minutes de marche, on s’arrête dans une espèce de petite clairière, prés d’un petit étang. Au milieu un petit feu, les deux êtres me font comprendre de m’asseoir.

Puis la sous les étoiles, autour de ce feu on essaye de communiquer. Au départ s’est compliqué, mais après quelques temps, j’arrive a comprendre quelques mots et quelques gestes.

Et puis soudain un bruit strident vient du côté de l’étang. Les deux créatures se lèvent d’un coup, me font un signe de main, s’en vont en courant, puis disparaissent dans un petit virage.

Je décide de me lever et de repartir.

Qu’elle rencontre étrange.

Je regagne mon véhicule, je met le contact et je repart.

Mon vaisseau décolle.

Je me dit alors c’est cela que nos anciens appellent des terriens et cette planète la terre. Une étrange rencontre en tout cas.

Je me nomme Keylios et je vient de la Planète Pyterius.

Darkmind Dwayne