Un couple rencontre un mystérieux humanoïde à la peau bleue

 

Il y a environ deux mois, un homme et sa petite amie étaient partis faire une randonnée au cœur du parc national de l’État de Washington. Ils ont estimé qu’il se trouvaient à environ 15 à 20 miles de toute civilisation lors qu’un étrange événement s’est produit. Ils n’oublieront probablement jamais cette expérience surnaturelle …

Les deux randonneurs étaient en bonne forme physique et marchaient à un rythme effréné dans ce lieu désertique. Alors qu’ils s’aventuraient dans cette nature sauvage, un groupe de personnes les précédait à environ 300 pieds. Personne d’autre de visible ne se trouvait autour d’eux.

Sorti de nulle part, un homme vraiment grand a surgi derrière eux. Ils l’ont décrit comme étant pâle. Sa peau était d’une blancheur étonnante avec une teinte bleuâtre. Il semblait être assez rapide, lorsqu’il courait le long du chemin. Le témoin a également remarqué qu’il portait une veste de couleur rouge foncé. Ce dernier avait expliqué que sa petite amie l’avait précédé et qu’il avait commencé à prendre des photos de la cascade située à proximité pendant ce temps-là.

Le grand homme au teint bleu se rapprocha de lui. Il n’émit aucun son au moment où il avançait vers le témoin. Quand il se retourna, le grand homme était là. On aurait dit qu’il s’était littéralement téléporté jusqu’à lui.

L’homme de grande taille commença à lui poser des questions embarrassantes sans avoir pris la peine de se présenter. Le grand homme mentionna des expériences personnelles. Il semblait avoir des compétences sociales inhabituelles, presque inexistantes. Quelque chose en lui paraissait étrange. Le témoin a également remarqué que les traits de son visage étaient mal formés, ce qui rendait difficile de comprendre ou de deviner d’où il venait.

L’homme a également remarqué qu’il n’était pas préparé à une telle randonnée dans la nature. Les vêtements du grand homme étaient soignés et exceptionnellement propres. Il a également constaté que ses vêtements n’avaient pas de plis, de tâches ou de rayures. Le témoin s’est demandé : « Comment peut-il marcher à cette vitesse dans la nature et ne pas attraper une branche ou se salir après 15 km de randonnée dans une forêt dense ?? !! ».

Lorsque sa petite amie les rejoignit. Elle se demandait ce qui se passait. Le grand homme semblait soudainement inquiet et bouleversé. À ce moment-là, il paraissait parler avec une certaine émotion dans sa voix… comme s’il était inquiet pour quelque chose ou quelqu’un. Le grand homme dit : « J’ai cherché ma partenaire partout. »

Lorsque l’homme et sa petite amie se retournèrent, le grand homme bleu avait totalement disparu. C’était comme s’il avait disparu de la surface de la terre. Aucun d’entre eux ne pouvait croire ce qui s’était passé. L’homme a déclaré : « J’ai parcouru l’ensemble des États-Unis et je n’avais jamais entendu un accent comme le sien et lorsqu’il était présent, l’atmosphère était pesante et embarrassante. »

L’homme se sentit surpris et choqué par ce qui s’était passé. Il voulait répondre aux questions délicates du grand homme mais ne le pouvait pas vraiment.

Tout cela leur sembla étrange. Ils ont regardé autour d’eux mais n’ont pas retrouvé ce mystérieux grand homme. Incapables de comprendre qui ou quoi il était, leur seule conclusion était qu’il s’agissait certainement d’un type d’extraterrestre ou d’un être dimensionnel quelconque.

Source
https://www.freaklore.com/girlfriend-and-boyfriend-encounter-glitchy-blue-humanoid-within-washington-state-national-park

Des ours en peluche possédés par des esprits

 

Beaucoup de gens utilisent eBay pour acheter tout et n’importe quoi, des articles ménagers, des bijoux ou encore des livres. On y retrouve également de nombreux objets réputés hantés comme des ours en peluche.

Lorsque nous pensons à des jouets hantés, nous pensons souvent automatiquement aux poupées, mais les ours en peluche peuvent être tout aussi sinistres – on dit même que certains sont possédés par des esprits d’enfants décédés. Cela dit, examinons quelques cas d’animaux en peluche hantés qui chercheraient de nouveaux propriétaires… ou faire de nouvelles victimes.

Un ours en peluche, à la fourrure dorée, appartenait à un enfant prénommé Oliver et tragiquement mort à l’âge de dix ans. Après cela, l’esprit du jeune garçon aurait pris possession du jouet. Ce dernier garçon avait reçu l’animal en peluche pour son dixième anniversaire. Après avoir reçu l’animal en peluche, Oliver avait informé sa mère que l’ours en peluche communiquait avec lui et lui ordonnait de se rendre dans des endroits spécifiques de la maison.

Après le décès d’Oliver, ses parents avaient donné l’ours, affirmant que son esprit en détresse se trouvait à l’intérieur. On dit que le garçon déplaçait occasionnellement l’animal en peluche. L’ours aurait même été testé à l’aide d’une planche de Ouija. Cette expérience aurait révélé que l’esprit de cet enfant était perdu, effrayé et seul.

Le propriétaire précédent avait admis avoir collecté des objets hantés pendant plusieurs années et avait décrit que l’activité paranormale qui régnait autour de l’ours était particulièrement intense : « J’ai remarqué que Oliver aimait se déplacer autour de la maison. Il est très joueur et effronté. »

Un autre ours en peluche hanté serait possédé par une autre enfant également décédée à l’âge de 10 ans. Cette fois, une fille nommée Sarah disparut d’un terrain de jeux et ne fut jamais retrouvée. Après que sa mère soit tombée malade, elle décida de se débarrasser de l’ours, affirmant qu’elle avait entendu du « bruit blanc » provenant du jouet. Apparemment, elle utilisait aussi l’ours pour communiquer avec sa fille toujours disparue.

On dit que Sarah communiquerait avec les vivants à travers des enregistreurs EVP et déplacerait parfois l’animal en peluche. Son esprit est particulièrement actif le jour de son anniversaire, le 28 avril. L’ours appartenait auparavant à un parapsychologue, à un enquêteur paranormal et à un collectionneur aujourd’hui décédé.

Un autre ours possédé porte le nom de Joanne et serait hanté par une fille prénommée Miriam, décédée à 17 ans seulement. On a dit que Myriam aimait les films surnaturels, sur les loups-garous et les vampires. Elle racontait à son animal en peluche tous ses secrets les plus profonds. On a prétendu que l’ours Joanne avait allumé la télévision pendant la journée et au milieu de la nuit.

Bien que ces animaux en peluche soient habituellement considérés comme étant de simples « objets de distraction », il est toujours terrifiant de penser qu’un simple jouet pour enfant puisse être si possédé qu’il peut se déplacer seul et même allumer la télévision.

Photo : L’ours Joanne

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/10/strange-stories-of-possessed-teddy-bears-for-sale/

Le fantôme d’une femme photographié dans un théâtre

 

Le 16 septembre 2019, un homme a publié une photo fascinante prise à l’intérieur du Austin Paramount Theatre, au Texas. Il semble qu’une sorte de manifestation surnaturelle soit apparue à l’étage supérieur sur le balcon de ce bâtiment grandiose.

Lorsque l’on analyse cette photo, il semble y avoir une femme debout à l’étage qui regarde vers le bas en direction de la scène de concert. Chad Lawson a posté ce cliché sur son compte Instagram il y a quelques jours. Depuis, de nombreux internautes se sont demandés de quoi il s’agissait.

Est-ce un fantôme ou juste une personne qui s’est égaré ? Il est difficile de voir les détails, car la photo a été prise de loin. Lorsque Chad a regardé ses photos, il a remarqué cette silhouette mystérieuse qui se tenait là. Une personne a commenté en affirmant qu’il avait découvert une autre silhouette assise dans l’une des autres photos.

Cette énigmatique apparition plutôt inhabituelle semble avoir de longs cheveux noirs et porter une longue robe. Il est quasiment impossible de donner d’autres détails à cette distance. Les spéculations ont longuement émergé à ce sujet. Beaucoup pensent que c’est une entité fantomatique qui est apparue. Est-ce que cette personne est morte ici ? Ou peut-être que ce fantôme aime beaucoup la musique.

Le Paramount Theatre est une salle de spectacle et de cinéma située dans le centre-ville d’Austin, au Texas. Il est géré par l’Austin Theatre Alliance. Chad a expliqué qu’il avait pris trois photos rapides de la scène. Il a dit : « Sur la photo, vous pouvez clairement voir quelqu’un sur la mezzanine. En le remarquant, j’ai regardé les première et troisième photos et cette personne était absente. »

Chad a ensuite réalisé que ce qu’il avait photographié à l’étage supérieur était un fantôme qui avait déjà été observé par le passé. Cette dame en blanc n’a pas encore été identifiée, mais elle hante probablement le bâtiment pour une raison quelconque. Chad a également déclaré qu’il n’avait pas trop dormi après avoir vu cela.

Alors, qui est-elle : un fantôme ou autre chose ?

Source
https://www.freaklore.com/musician-photographs-ghostly-manifestation-at-the-austin-paramount-theatre

Une jeune femme violemment griffée par un esprit

 

Une jeune femme prénommé Alli a décidé de partager son histoire. Elle affirme avoir été griffée, à plusieurs reprises, par un être invisible, peut-être un esprit revenu d’entre les morts. Sans le vouloir, elle et sa mère ont, semble-t-elle, réveillé une âme tourmentée.

En repensant à ces événements, elles ont toujours pensé qu’il y avait quelque chose d’anormal dans leur maison. Puisqu’elle ne parvenait pas à expliquer ce qui lui arrivait, elle s’est même demandée si elle n’était pas devenue folle. Alli s’est toujours demandée si elles étaient les seules à pouvoir voir les choses différemment.

Elles ont poursuivi en expliquant qu’elles croyaient en tout ce qui est lié au paranormal. Après un moment, elles ont même commencé à soupçonner qu’un fantôme hantait leur maison, qui était autrefois une ferme.

Ces phénomènes ont commencé un jour puis ils n’ont jamais cessé. Plusieurs choses inexpliquées et plutôt terrifiantes ont commencé à leur arriver. Parfois Alli avait la désagréable impression d’être surveillée par quelque chose. Elle et sa mère ont ensuite commencé à voir des choses se mouvoir tout seul.

Alli a expliqué qu’il y a longtemps, elle avait rencontré une femme âgée qui avait vécu dans cette maison. Apparemment, son mari était mort ici. La vieille femme est partie plus tard car elle ne pouvait plus continuer à vivre ici. Elle avait alors mis en vente son habitation. Curieusement, la mère et la fille avaient décidé de retrouver la vieille femme, car elles avaient des questions à lui poser. À leur grande surprise, la vieille femme était morte.

Elles avaient deux chiens et un chat. Un jour, elle entendit des bruits de grattement qui provenaient de l’extérieur de leur porte d’entrée. Au début, elle n’y faisait pas attention car Alli pensait que le responsable était l’un de leurs animaux. Rapidement, elle se rendit que ce n’était pas le cas.

Cela l’intriguait. Quelques instants plus tard, elle entendit sa mère venir du bas des escaliers. Alli lui demanda si elle avait remarqué ou non leur chien dans la maison. Sa mère répondit « non ». Après quelques recherches, elle remarqua que tous les animaux étaient endormis sur leur patio et qu’aucun d’eux n’aurait pu être responsable de ces bruits.

Une autre fois, Alli était assise dans sa chambre. La porte était fermée depuis ce qui semblait être des heures. Elle ne voyait rien d’autre autour d’elle. Elle a expliqué que sa porte s’était mise à craquer avant de s’ouvrir toute seule.

Elle a également entendu des bruits venant de la porte de la salle de bain. Celle-ci claquait parfois toute seule. Ceci est arrivé alors que sa mère était également présente dans la maison. Elles se regardèrent toutes les deux avec incrédulité. Même une marque était apparue sur le mur. Elle provenait de l’impact de la poignée de porte après qu’elle ait été ouverte et fermée avec une force surhumaine par un poltergeist invisible.

Alli avait ses deux chiens dans sa chambre avec elle. La plupart du temps, ils n’étaient pas autorisés à rester à l’intérieur. Mais ce soir, les choses étaient différentes. Ses chiens avaient commencé à paniquer cette nuit-là. Rocky aboyait très fort.

Au début, Alli pensait qu’une souris ou quelque chose se cachait dans son placard. Elle retira la pile de vêtements qui traînait et découvrit un vieux casque qu’elle portait quand elle était enfant. Elle le prit et le déplaça ensuite vers Rocky.

Le chien gémit et s’éloigna brusquement. Elle tenta d’amener son chien une fois de plus vers le placard et Rocky refusait obstinément de s’y approcher. Alli se disait que c’était un comportement étrange pour un chien. Quelques temps plus tard, un matin, Alli se réveilla avec une longue marque noire sur son ventre. Cela ressemblait à une ecchymose. Sa mère croyait que la marque provenait d’un vêtement que Alli avait porté la nuit précédente.

Un samedi matin de bonne heure, Alli se réveilla et elle se sentit obliger de regarder vers un miroir située à proximité. Elle expliqua que son esprit était comme « parti ». Elle se sentait complètement confuse. Quand Alli jeta un coup d’œil vers le miroir, ses yeux s’écarquillèrent. Puis elle remarqua sur son cou trois rayures rouge foncé. Cela ressemblait à des marques faites par des ongles.

Ces marques de griffures étaient imparfaites. Alli a expliqué qu’elle ne dormait même plus du côté où cette marque était apparue. Tout cela restait un mystère pour elle.

Elle a raconté à sa mère ce qui s’était passé et au bout de quelques heures, elle a mis un bandage sur les égratignures. Encore plus étrange était ce qui s’était passé quelques heures plus tard. En effet, les griffures avaient complètement disparu comme par magie.

Alli a-t-elle vécu quelque chose de surnaturel ou s’est-elle infligée ces marques elle-même ? On ignore si elles habitent toujours ici, mais la plupart des gens quitteraient, sans hésiter, un endroit aussi effrayant.

Source
https://www.freaklore.com/i-was-scratched-by-the-dead

Un magicien aurait invoqué le monstre du Loch Ness

 

Tony «Doc» Shiels est un célèbre magicien et chasseur de monstres britannique. En 1981, il se retrouva pris dans une affaire liée au monstre du Loch Ness qui renforcera encore une fois les origines paranormales de cette mystérieuse bête.

En 1977, Shiels tenta, et apparemment réussit, à convoquer une créature du loch grâce à un rituel magique. Il réitéra l’opération dans un certain nombre de lacs irlandais, environ quatre ans plus tard. Le Lough Leane, un plan d’eau de dix-neuf kilomètres carrés situé près de Killarney, était l’un de ces lacs. Shiels avait une très bonne raison de se concentrer sur ce lac en particulier. Au fond de ce dernier, se trouvait un immense trésor inestimable qui aurait appartenu à un guerrier légendaire de l’antiquité, nommé O’Donoghue. Ce trésor serait farouchement gardé par un grand ver à trois têtes.

Alors, gardant cela à l’esprit, Doc tenta d’appeler le monstre serpentaire de Killarney. À cette occasion, Shiels eut beaucoup moins de succès que cela avait été avec le lac au Loch Ness. Le monstre refusa catégoriquement de se manifester.

Au plus fort des tentatives de Shiels pour appeler les monstres aquatiques en Irlande, il rencontra un jeune homme du nom de Patrick O’Talbot Kelly, un résidant du comté de Mayo. De l’aveu même de Shiels, Kelly était un personnage inhabituel, un personnage qui semblait en savoir beaucoup plus sur la famille de Shiels que ce que Doc préférait qu’il sache. Ainsi, lorsque Kelly proposa d’aider Doc à invoquer des serpents monstrueux, Doc déclina poliment. Kelly haussa les épaules et poursuivit son chemin. Quatre ans plus tard, en 1985, Kelly a refait surface.

Au cours de ces années écoulées, Kelly avait déménagé aux États-Unis et avait rencontré Masklyn, un ami de Doc – qui, à l’instar de Doc, était également un magicien expérimenté. Masklyn ne perdit pas de temps pour informer Doc de ce qui s’était passé. En écoutant Doc, il devint rapidement évident que Patrick Kelly était bien plus qu’une personne ayant une passion pour la chasse aux monstres. Kelly a affirmé à Masklyn qu’il pourrait revendiquer une lignée remontant à l’époque élisabéthaine et au célèbre occultiste, Edward Kelly.

Quand, en 1981, Doc Shiels tenta d’invoquer les monstres marins du Lough Leane en Irlande, il ne vit rien d’inhabituel. Mais, quelqu’un avait vu quelque chose d’étrange : ce quelqu’un était Patrick Kelly. Il a prétendu avoir rencontré, et photographié, un monstre au long cou bossu dans le lough. Il a dûment envoyé la photo à Shiels comme preuve. La bête, nota Shiels, ressemblait beaucoup à un serpent de mer vu au large de la côte de Cornouailles, en Angleterre, lors de l’été particulièrement chaud de 1976. Son nom était Morgawr.

Patrick Kelly avait affirmé au magicien Masklyn que son père, prénommé Laurence, était un ami proche d’Aleister Crowley, qui a joué bien plus un grand rôle dans l’histoire du monstre du Loch Ness. Apparemment, ils se sont rencontrés à Paris, en France, en 1933 – l’année même au cours de laquelle l’histoire du monstre du Loch Ness a éclaté de manière sensationnelle à l’échelle mondiale. Crowley a déclaré à Laurence Kelly qu’il était profondément intéressé par ce qui se passait au Loch Ness. Crowley a également souligné à Laurence comment il avait invoqué des entités surnaturelles des profondeurs du loch des années plus tôt. C’est une révélation qui a poussé Laurence à emmener son fils Patrick au bord du lac en 1969 – l’année même où une mystérieuse créature en forme ver fut observée près de Boleskine House, la maison de Crowley, située à sur le bord du Loch Ness. Cet événement plongea Ted Holiday, un chercheur spécialisé dans Nessie, dans un état d’anxiété certain …

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/10/occult-activity-and-creatures-of-the-deep/,

Des ufologues ont trouvés des matériaux extraterrestres

 

Une équipe de chercheurs et d’ufologues prétend détenir des matériaux provenant d’un vaisseau spatial extraterrestre accidenté. Celui-ci serait exceptionnellement résistants à la chaleur et dépourvus de tout lien avec les métaux ou alliages utilisés dans les avions militaires ou commerciaux actuels.

L’organisme To the Stars Academy of Arts & Sciences a publié des photos d’un certain nombre d’objets plats d’apparence métallisée, qu’ils qualifient de débris provenant d’un crash d’OVNI.

Les images ont été postées sur la page Instagram du cofondateur de l’académie, Tom DeLonge, célèbre musicien et ancien membre du groupe Blink 182.

Steve Justice est l’ancien responsable des systèmes avancés de « Skunk Works » de Lockheed Martin – le centre de recherche aéronautique avancée et expérimentale qui a produit le F117 Stealth Fighter et un certain nombre d’autres avions de combat de pointe.

Il dirige maintenant l’équipe de technologie et aérospatiale de l’association To the Stars. Il s’est exprimé sur ces matériaux « extraterrestres » actuellement entre les mains du groupe : « La structure et la composition de ces matériaux ne proviennent d’aucune application militaire ou commerciale connue. »

« Nous avons actuellement plusieurs échantillons de matériaux en cours d’analyse par des laboratoires sous contrat et nous prévoyons d’étendre la portée de cette étude. »

DeLonge lui-même a déclaré que To The Stars est convaincu en tant que groupe que les fragments proviennent d’un « véhicule aérien non identifié ».

« Nous avons pu établir que le matériau présentait des capacités d’ingénierie anormalement très avancées », a-t-il déclaré.

« Cette acquisition nous permettra d’élargir la portée de notre projet de recherche ADAM [Acquisition & Data Analysis of Materials] et d’accélérer la recherche et le développement, ce qui pourrait déboucher sur de nombreuses percées dans les domaines de l’aérospatiale et de l’ingénierie. »

Le groupe est resté évasive sur la manière dont ils avaient obtenu les fragments de métal. Le directeur des programmes spéciaux de To the Stars, Luis Elizondo, a toutefois confié au New York Times que la source pourrait provenir du gouvernement américain: « T.T.S.A. [To The Star Academy] ne se limite pas de la provenance du matériel ou des informations qu’il obtient. »

« Dans ce processus, nous devons faire preuve de discernement. Comme je l’ai déjà dit, il y a une différence entre quelque chose de vraiment extraterrestre et quelque chose qui est tombé de l’alternateur d’une Cadillac de 1984. »

To The Stars a été responsable de la fuite de trois vidéos prises par des aéronefs de la US Navy qui semblaient montrer des rencontres avec des véhicules aériens hyper-avancés, voire d’origine extraterrestre.

Des sources de la marine ont confirmé que les vidéos étaient authentiques et montraient « des phénomènes aériens non identifiés ».

Susan Gough, porte-parole du Pentagone, a déclaré que « les trois vidéos largement diffusées sont bien des enregistrements réalisés par des aviateurs de la marine, enregistrés au cours de leurs exercices d’entraînement ».

Elle a ajouté que la marine « a toujours considéré les phénomènes observés dans ces vidéos comme non identifiés » et que les rencontres faisaient « partie d’un problème plus vaste de l’augmentation du nombre d’incursions dans les zones d’entraînement par des phénomènes aériens non identifiés ces dernières années ».

Tom DeLonge a déclaré que To The Stars souhaitait collaborer avec les agences gouvernementales pour enquêter sur le phénomène : « Le gouvernement pourrait apporter des réponses à cette question », a-t-il déclaré.

« Nous attendons juste qu’ils viennent nous aider pour certaines de ces recherches. »

« Cette situation qui vient de se produire est littéralement quelque chose que moi et beaucoup d’autres personnes attendions, pas depuis des années, mais depuis des décennies. »

« C’est ce que nous espérions. Celapourrait faire en sorte que cela puisse vraiment amener plus de gens intelligents et des intellectuels à se lancer dans cette aventure et nous aider à en savoir plus à ce sujet. »

Le groupe a l’intention de faire de l’ingénierie inverse sur ces matériaux appartenant à des fragments d’OVNI afin de créer une toute nouvelle classe de technologie.

Steve Justice a déclaré : « Nous avons des plans très stratégiques pour aider à transformer scientifiquement ces pièces qui possèdent des capacités avancées. »

« Les guides d’ondes, la réduction de masse, tous les nouveaux méta-matériaux et de nombreux autres potentiels sont à la portée de nouvelles études, dont certaines sont déjà en cours, et d’autres études que nous prévoyons. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/ufo-hunters-use-metal-crashed-20380501,

Les mystérieuses poupées possédées d’Indonésie

 

L’Indonésie est une terre de mythes et de légendes. Beaucoup de ces histoires traditionnelles sont centrées sur des esprits qui s’attachent à des objets inanimés, d’autres nous parlent de toutes sortes d’entités étranges et fascinantes.

L’une des créatures surnaturelles les plus étranges d’Indonésie, et en particulier de l’île de Java, est une entité miniature ressemblant à une poupée, appelée communément le Jenglot. La description typique de ces créatures est qu’elles ressemblent à une petite poupée vivante. Elle ne mesure que quelques centimètres de hauteur, a une peau sombre flétrie. Elle possède de nombreuses caractéristiques humaines bien que ces membres soient généralement ratatinés et déformés. Elle a des crocs, de longs cheveux et des griffes imposantes. En un sens, elles ressemblent à des momies vivantes et leurs origines sont plutôt sombres.

La tradition sur ces créatures est plutôt récente, elle remonte aux années 1970 ou 1990, selon les sources. Elle est supposée être invoquée à travers des rituels mystérieux menés par des chamanes locaux. Dans certaines traditions, on dit que ces entités, ressemblant à des poupées effrayantes, étaient autrefois des êtres humains qui cherchaient la vie éternelle par la méditation (le Ilmu Bethara Karang, un chemin menant à la vie éternelle). Malheureusement, vivre dans cette condition pour toujours signifiait qu’ils ne pouvaient agir uniquement sous la forme d’une goule. Une fois mort, leur corps rétrécissait et sortait de la tombe, comme si la Terre les rejetait. Dès qu’ils sont invoqués, ils ne peuvent apparemment pas se mouvoir par eux-mêmes. Ils sont animés par la magie noire et sont capables d’inférer des pouvoirs à leur nouveau maître. Un médecin islamique nommé Muhammad Syakir Muhammad Azmi a déclaré à propos du Jenglot :

« À lui seul, le jenglot n’a aucun pouvoir et n’est rien de plus qu’un jouet typique qui ne peut pas bouger seul. Ce n’est que lorsque la magie noire est utilisée, en effectuant un certain rituel sur le jenglot, que, selon le mythe, un jenglot peut servir son maître à diverses fins, y compris pour protéger quelqu’un, rendre plus belle ou fringante une personne, lancer un charme apportant la chance ou encore pour se venger d’un ennemi. »

Une fois invoqués, les Jenglot sont soit prétendument gardés par le chaman en tant que serviteurs, soit relâchés dans la nature, où ils vivront sous terre ou dans des troncs d’arbres. Si l’on souhaite garder la créature, on dit qu’elle doit être nourrie avec du sang, quelques gouttes par jour, et que celle-ci est gardée dans une boîte noire spéciale. Il reste inanimer, à moins que son maître ne l’appelle, le sang étant la clé pour le faire vivre. Il est dit que le nourrir de sang est très important pour celui qui veut contrôler un Jenglot. En effet, s’il n’est pas nourri pas quotidiennement, il s’en prendrait à son propriétaire et à ceux qui l’entourent. Ce manque d’alimentation les rend fous, et particulièrement dangereux. Les Jenglot sont généralement perçus comme des abominations répugnantes pour la terre et la vie. Ils sont rejetés par la religion musulmane et on pense que seuls les chamanes les plus puissants peuvent les contrôler.

Cela peut sembler être de la superstition pure et du folklore, mais il y a eu beaucoup de supposés cadavres de Jenglot vendus sur le marché. Ce sont généralement de petites poupées d’aspect très bizarre, faites de poils, de peau et qui sait quoi d’autre. Comme le dit la légende, ils sont généralement installés dans des boîtes-cadeaux noires et, bien qu’ils semblent être principalement vendus comme un produit de divertissement, de nombreuses personnes prétendent que c’est bien plus que cela. Des personnes qui en ont achetés ont raconté que leur Jenglot était sorti tout seul de leur boîte avant d’être retrouvé quelque part dans la maison. Dans certains cas, leur boîte serait également retrouvée à d’autres endroits.

Ces supposés Jenglot morts ont également fait l’objet de nombreuses expositions, qui cherchent à les présenter comme des objets vraiment mystérieux, généralement des spécimens qui auraient finalement été tués par privation de sang, bien qu’ils semblent souvent être toujours en vie. Parfois, ces cadavres peuvent coûter particulièrement cher. En 2019, l’un d’entre eux a été mis sur le marché, pour une somme de 20 000 RM. Certaines études scientifiques ont été effectuées sur certains de ces restes et il s’avère que les cheveux sont d’origine humaine. Ces Jenglots seraient ainsi de faux spécimens façonnés artificiellement, de la même manière que les fameuses « sirènes des Fidji » fabriquées à partir du haut du corps d’un singe sur lequel est cousu une queue de poisson, souvent avec une ingéniosité et un savoir-faire tels qu’il est impossible de distinguer la supercherie.

Qu’ils soient réels ou non, les spécimens Jenglot sont devenus très populaires parmi les collectionneurs paranormaux, et de nombreux habitants y croient encore. Les vrais croyants, et ceux qui ont vu ces choses en action, disent que même s’ils s’avéraient être des jouets fabriqués par l’homme, ils détiennent toujours en eux des pouvoirs surnaturels.

Considérant qu’il existe de nombreuses poupées hantées dans ce monde, il n’est pas difficile de penser qu’un objet constitué de différentes parties et de cheveux humains puisse être comme possédé par de mauvais esprits ou à la suite d’un rituel de magie noire.

Qu’est-ce ce qui se passe avec ces Jenglot dérangeant ? Ou est-ce juste un légende urbaine relativement récente alimentée par des histoires diffusées sur Internet ? C’est difficile à dire, mais cela jette tout de même un regard intéressant sur le folklore fantasmagorique et les étranges traditions de ce pays asiatique.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/10/creepy-indonesian-doll-monsters/,

Nostradamus aurait révélé la date de l’Apocalypse

 

Nostradamus aurait fait une « confession » sur la fin de notre monde, selon un auteur et historien qui a interprété les écrits de cet homme. Il s’est expliqué dans un documentaire diffusé en 2013.

Nostradamus était un astrologue, médecin et voyant français, surtout connu pour son livre « Les Prophéties », un recueil de 942 quatrains poétiques censés prédire des événements futurs. L’ouvrage fut publier il y a plus de 500 ans. Dans les années qui ont suivi la publication de ses prophéties, Nostradamus a attiré de nombreux partisans, qui lui attribuent avec exactitude la prévision de plusieurs événements mondiaux majeurs. Il aurait, entre autres, prédit le grand incendie de Londres, la Révolution française, l’arrivée au pouvoir de Napoléon, d’Adolf Hitler et de Donald Trump, les deux guerres mondiales, ainsi que les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki.

Cependant, il a peut-être aussi prédit la fin du monde.

Le documentaire « Nostradamus Decoded » diffusé sur Science Channel a affirmé que Nostradamus avoir fait référence à l’Armageddon dans la préface de son célèbre texte.

Le narrateur de ce reportage a déclaré en 2013 : « Bien qu’il ait vécu il y a cinq siècles, Nostradamus a affirmé qu’il pouvait voir longtemps dans le futur. »

« Malgré ses formulations vagues, ses prédictions indiquent la fin du monde. »

« La référence à l’année 3797 n’est pas codée dans les quatrains, mais est mentionnée dans la préface de son livre présentant ses prophéties et son sens littéral n’est pas un avertissement, mais une confession»

« 3797 pourrait être une référence céleste codée compte tenu de l’utilisation fréquente par Nostradamus de l’astrologie et de l’astronomie. »

L’historien John Hogue a ensuite étudié plus en détail le texte et comment cette possible fin du monde pourrait se passer.

Il a déclaré : « Une de ses prédictions puissantes et rares indique que le monde va se terminer dans environ 1 800 ans à partir de maintenant, lorsque le Soleil, dans une conflagration finale, dévorera la Terre, alors que Mars poursuivra son orbite en 3797. »

« L’augmentation du volume du Soleil est décrit de la même façon par Nostradamus [et par les scientifiques], sauf qu’un astronome dirait que cela se passera dans des milliards d’années. »

« Dans cette même prophétie, il décrit ensuite comment les races humaines vivront dans le Verseau pendant un certain temps tandis que ‘d’autres vivront dans le Cancer’. »

« Il me semble qu’il décrit un monde post-apocalyptique et qu’il indique que la race humaine colonisera des mondes autour des étoiles du Verseau et du Cancer. »

Cependant, Douglas Kibbee, professeur d’histoire française à l’Université de l’Illinois, explique qu’il existe une raison simple pour laquelle cette prophétie inquiétante n’est pas vraie.

« Lorsque Nostradamus dictait ses prophéties, il a dit qu’elles seraient valables à partir du jour où il a écrit sa préface, c’est-à-dire en 1555, jusqu’en 3797. En effet, il ne pouvait pas voir plus loin. »

« Cela ne veut pas dire que c’est la fin du monde. »

« Cela signifie simplement que c’était aussi loin qu’il pouvait voir. »

La plupart des sources académiques rejettent l’idée selon laquelle Nostradamus aurait posséder de véritables capacités prophétiques surnaturelles. Elles soutiennent que les associations établies entre les événements mondiaux et les quatrains de Nostradamus sont le résultat d’interprétations erronées.

Ces universitaires soutiennent que les prédictions de Nostradamus sont caractéristiquement vagues, ce qui signifie qu’elles pourraient s’appliquer à presque tout. Elles ne permettraient donc pas de déterminer si leur auteur avait, ou non, de véritables pouvoirs prophétiques.

Ils soulignent également que les traductions anglaises de ses quatrains sont presque toujours d’une qualité extrêmement médiocre. Elles sont basées sur des manuscrits ultérieurs, produites par des auteurs peu familiarisés avec le français du XVIe siècle.

Certains prétendent que ces traductions sont souvent délibérément mal traduites pour faire en sorte que les prophéties correspondent aux événements que le traducteur croyait supposés être prédits.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1192023/end-of-the-world-nostradamus-confession-armageddon-prophecies-spt

Une femme rencontre un terrifiant homme aux yeux noirs

 

Une femme nommée Jamie a raconté qu’elle avait rencontré un homme mystérieux qui avait les yeux complètement noirs. À la suite de cette expérience, elle s’est sentie très mal.

Elle a témoigné à Clyde Lewis de son étrange expérience dans un podcast diffusé le 29 novembre 2018 sur le site paranormal de Ground Zero Radio.

« En 1998, j’ai épousé un citoyen mexicain et j’ai déménagé dans la région  plusieurs de ses proches vivaient. Bientôt, moi, mon mari et des membres de sa famille avons décidé d’aller dans la ville de Matamoros pour rendre visite à sa grand-mère âgée.

Quand nous sommes partis de notre maison, je me suis assise sur le siège arrière de la voiture et j’ai simplement regardé par la fenêtre.

Et soudain, quelque chose m’a comme poussé à regarder vers la droite et là, parmi un groupe de personnes debout au bord du trottoir, il y avait un homme qui était très différent des autres.

Tout d’abord, mon attention a été attirée par son visage, car il était très inhabituel. Au début, il me semblait même qu’il n’avait pas d’yeux, mais, à la place, de larges cavités noires dans son crâne. Mais ensuite j’ai réalisé qu’il avait des yeux, mais qu’ils étaient complètement noirs.

Et avec ces yeux noirs, l’homme me regardait droit dans les yeux. Il m’a fixé jusqu’à l’intersection que nous avons prise.

Et puis je me suis soudainement sentie très mal. Si bien que nous avons dû interrompre ce voyage. Je me souviens que j’étais assise et que je répétais à mon mari : ‘Je me sens très malade, je me sens mal.’

Les parents de mon mari ont décidé que je me sentais mal à cause du temps chaud, parce que je devais être habituée au froid. Le fait est qu’avant mon mariage, j’avais vécu plusieurs années en Alaska, et il m’était difficile de m’adapter au climat mexicain.

Mais je leur ai dit que je ne pensais pas que c’était à cause de la chaleur. C’est juste que quelque chose m’a rendu malade et j’ai même pensé que j’étais en train de mourir. J’ai commencé à demander à ce que l’on m’emmène à l’hôpital, mais la famille de mon mari a décidé de rentrer à la maison avec moi. Ils m’ont emmené dans la chambre à coucher, ont fermé les rideaux et la mère de mon mari m’a couchée sur le lit.

Et puis quelque chose est arrivé que je n’aurais jamais cru auparavant.

La mère de mon mari a apporté un œuf cru et a commencé à le faire passer à travers mon corps. Je n’ai jamais cru en ces diverses superstitions et présages, mais elle avait sa propre vision des choses.

Elle a roulé l’œuf sur différentes parties de mon corps et, en même temps, elle murmurait quelque chose ou prononçait une prière. Je ne sais pas ce que c’était, mais dès qu’elle a roulé l’œuf dans ma main droite, l’œuf a explosé de lui-même dans sa main !

L’œuf a éclaboussé sur son visage et tout ce qui l’entourait, mais le plus étrange, c’est que cinq minutes plus tard, je me suis soudainement sentie mieux. Tout cela était incompréhensible pour moi, mais je l’ai vu de mes propres yeux.

Lorsque, plus tard, j’ai commencé à entendre des histoires d’enfants aux yeux noirs, je me suis immédiatement souvenu de cette personne effrayante. »

Source
https://anomalien.com/the-woman-became-very-sick-after-meeting-a-man-with-black-eyes/,

La théorie des anciens astronautes et la Bible

 

Si l’on n’a pas pris la peine de s’intéresser aux travaux de l’ancien traducteur du Vatican, Mario Biglino, il n’est pas déraisonnable d’être sceptique à propos de la théorie des anciens astronautes. Celle-ci, particulièrement controversée, semble, à première vue, étrange.

Le principe de base de cette hypothèse est que l’humanité et la civilisation sont le résultat d’une intervention extraterrestre délibérée survenue il y a plus de 450 000 ans. Cette théorie est si différente du récit historique établi qu’elle est souvent considérée comme « ridicule » et sans considération sérieuse.

Cependant, comprendre les sources sur lesquelles s’appuient les théoriciens des anciens astronautes est primordiales pour réellement déterminer si cette hypothèse est solide et possible.

L’une des critiques les plus fréquentes à l’égard de cette hypothèse, en particulier dans le cas de l’œuvre de Zecharia Sitchin, est qu’elle repose sur une erreur de traduction des Textes sumériens originaux. En effet, ces textes, selon cet auteur, révéleraient que l’humanité a été, il y a des milliers d’années, visitée par des extraterrestres.

Ce serait une critique valable si elle était indubitablement véridique, mais les conclusions d’autres chercheurs indépendants qui ne s’intéressaient pas initialement à la théorie des anciens astronautes suggèrent une autre conclusion et soulèvent des questions légitimes sur cet argument de la mauvaise traduction.

Les Elohim et Nephilim dans les œuvres de Mauro Biglino

Ancien traducteur du Vatican, Mauro Biglino a traduit 23 livres de la Bible pour le Vatican et a traduit le codex de Leningrad (version de la Bible que les trois principales religions monothéistes – chrétienne, juive et musulmane – reconnaissent comme la Bible officielle) de l’hébreu, mot à mot, littéralement et sans aucune interprétation possible.

Au cours de la traduction de la Bible, il a découvert que nombre d’histoires avaient été délibérément interprétées de façon erronée comme des interprétations théologiques et qui ne correspondaient en rien au texte original en hébreu.

Selon lui, l’histoire racontée dans la Bible portait sur les activités d’une race extraterrestre sur Terre… Par exemple, l’histoire de la Genèse n’était pas à l’origine une histoire racontant la Création de la Terre et de l’Univers, mais concernait plutôt le partage d’un monde déjà existant entre les « dieux » sumériens Elohim mentionnés dans les Textes originaux.

Au cours des différentes traductions de la Bible au cours des siècle, le contexte d’origine a été altéré afin d’insérer une signification théologique dans les récits qui n’existe pas dans l’original. Cela avait pour but d’imposer une vision du monde et une interprétation rétrospectives des textes originaux qui n’étaient pas présents pas au moment où ils ont été écrits.

Selon l’interprétation de Mauro, la Bible ne parle pas d’un Dieu éternel infaillible, ni de quelque chose de divin, mais elle révèle une histoire différente sur l’origine de l’être humain sur Terre. Selon lui, la Bible ne peut pas parler d’un Dieu divin infaillible car le concept lui-même n’existait même pas pour les auteurs d’origine. Ils ne pouvaient donc pas écrire sur un concept totalement étranger à leur culture.

Les recherches de Mauro ont abouti à son livre intitulé The Book That Will Forever Change Our Ideas About the Bible, après quoi il a été suspendu par le Vatican.

En dernière analyse, les travaux de Mauro soutiennent les travaux de Sitchin et ceux d’autres chercheurs de terrain. Cela suggère que nous devrions peut-être examiner les anciens textes sumériens, tels que le Livre perdu d’Enki, en nous basant sur ce qu’ils disent sans essayer d’ajouter nos propres interprétations.

Source
https://www.afrikaiswoke.com/2018/12/17/unexpected-bible/

De mystérieux petits humanoïdes observés par plusieurs témoins

 

Un père de famille a été témoin de quelque chose digne d’un conte pour enfants. Au cours d’un été, il a vu, de ses propres yeux, de mystérieux êtres humanoïdes …

Ce jour-là, il faisait particulièrement chaud. Cet homme travaillait à l’extérieur. Fatigué, il sentait qu’il avait besoin de faire une pause. Il décida donc de faire une sieste dans son lit. Après s’être allongé pendant un moment, il se mit à regarder le plafond.

Le silence total était excellent pour s’endormir. Soudainement, il a entendu ce qui ressemblait à un léger bruissement venant du côté du lit. Au début, il croyait que c’était une souris.

Cependant, quand il tourna lentement la tête, il fut surpris après avoir remarqué ce qui ressemblait à un humain de petite taille fouillant dans des journaux près de la commode.

L’homme a commencé à bouger méthodiquement pour ne pas déranger le petit humanoïde qui se trouvait dans la pièce avec lui. Lorsque, plus tard, on lui a demandé à quoi cela ressemblait, il a répondu qu’il s’agissait d’une personne très petite qui portait des haillons de couleur brun foncé.

Bien sûr, il était incrédule face à ce qu’il avait vu. Quoi qu’il en soit, la petite silhouette s’arrêta net. Il sut à cet instant que l’homme l’avait remarqué. Assez rapidement, le père sauta du lit à la recherche de la petite personne. Il était surpris de voir ce petit humanoïde passer littéralement à travers le mur voisin.

Il était difficile de décrire au mieux cette personne de la taille d’une pinte. Pour lui, elle ressemblait à quelque chose d’un film comme l’histoire de Stephen King « Cat’s Eye ». Le petit humain semblait ressembler à la petite créature vue dans le film.

Le père pouvait seulement expliquer que ce petit humain vivait dans la chambre de la petite fille. Même récemment, ce père de famille reste convaincu de ce qu’il a vu.

La fille de cet homme, qui a tenu à conserver son anonymat, a expliqué que lorsqu’elle était enfant, elle avait également rencontré quelque chose qui sortait de l’ordinaire. Elle a expliqué que leur famille possède une propriété dans laquelle ils se rendaient quand ils voulaient partir chasser. L’emplacement est plutôt isolé et se trouve à la limite de la ville voisine.

En règle générale, environ un acre de terre était régulièrement défriché pour nourrir la population locale de cerfs. Le reste de cet endroit était entouré d’une épaisse forêt.

Quand la fille était petite, elle a dit que son père l’amenait dans cette propriété que son père possédait. Souvent, ils appréciaient ces moments et s’amusaient à explorer cet endroit plein de surprises. À l’origine, la propriété avait été achetée auprès d’un autre membre de la famille.

Il y avait quelque chose d’étrange cependant. Alors qu’il négociait les prix du bâtiment, le grand-père du premier acheteur lui raconta plusieurs histoires fascinantes. Le vieil homme lui expliqua ensuite comment il avait grandi dans la région et apprécié cet endroit quand il y séjournait.

La plupart de ces histoires étaient assez typiques sauf une. Le vieil homme a dit qu’il avait déjà vécu une rencontre assez étrange. C’était un petit matin alors qu’il était encore un jeune garçon.

Un ruisseau voisin traversait la limite de la propriété. De nos jours, il n’y a plus rien à cet endroit, à part un ravin asséché. Le vieil homme a dit que même les poissons avaient autrefois peuplé cette étendue d’eau.

Il était allé pêcher un matin. C’était tôt et la lumière du soleil commençait à s’élever de la colline voisine. Alors qu’il se dirigeait vers la crique, il entendit des voix à proximité. Les voix entendues étaient comme des chuchotements et ressemblaient à des personnes qui émettaient des sons silencieux.

Le vieil homme a ensuite expliqué qu’il se déplaçait doucement pour voir qui était là. Après avoir rampé en direction de ces bruits, il se retourna et vit plusieurs petites personnes à la recherche de quelque chose et qui se tenaient au bord de l’eau. Ces êtres ne devaient pas être plus grands qu’un pied de haut ou à peine plus. Ils étaient vêtus de tenues d’apparence vert foncé avec des vêtements bruns.

Il ne pouvait pas croire ce qu’il voyait. Il se rendit bientôt compte que ces choses étaient aussi intelligentes. Les voix entendues devaient provenir d’elles. Ces petits humanoïdes semblaient assez sérieux et l’un d’eux se mit à siffler d’une manière semblable au cri d’un oiseau.

Après que l’un d’entre eux eut émis ce sifflement, plusieurs d’entre eux commencèrent à émerger d’un arbre mort tombé à proximité.

Alors le vieil homme se mit à les regarder pendant que ces minuscules humanoïdes rassemblaient divers objets et descendaient vers le bord de la crique. Ils ont ensuite disparu peu de temps après mais marchaient dans la direction opposée de leur lieu d’origine.

Le vieil homme a dit qu’il les avaient cherché sans succès. Ils avaient visiblement disparu. Le vieil homme a également déclaré qu’il était retourné plus tard pour les rechercher, mais qu’il ne les avait jamais plus retrouvé. C’était tout à fait inhabituel et il n’a pas pu oublier cette incroyable aventure.

Photo : Créature du film « Cat’s Eye », tiréedu livre éponyme de Stephen King

Source
https://www.freaklore.com/father-and-daughter-encounter-little-humanoids

De mystérieux cercles au fond du Loch Ness en Écosse

 

Le Loch Ness, situé en Écosse, est mondialement célèbre pour le prétendu monstre marin qui y habiterait. Pourtant, ce lieu fascinant recèle d’autres mystères qui intéressent grandement les scientifiques d’hier et d’aujourd’hui.

L’été 1976 a été reconnu comme l’un des plus chauds jamais enregistrés au Royaume-Un. Toute personne d’un certain âge et ayant vécu au cours de cette période peut en témoigner. En juin de cette année-là, la température atteignait déjà 80 Fahrenheit (27°C). Le 3 juillet, elle a culminé à 96,6 degrés Fahrenheit (plus de 35°C). Cette période a également été marquée par un autre événement : un Américain du nom de Marty Klein était au Loch Ness dans le cadre d’une expédition visant à trouver des preuves de l’existence des créatures célèbres qui y résideraient.

C’était une quête ambitieuse organisée et sponsorisée par l’Academy of Applied Science (basée à Boston, dans le Massachusetts) et le New York Times. Elle était dirigée par le regretté chercheur de Nessie, le Dr Robert H. Rines. C’est aussi un projet au cours duquel l’équipe de AAS a capturé des images sonar intrigantes, dont l’une – surnommée le « plésiosaure » – semblait ne montrer rien de moins qu’une carcasse à long cou dans les eaux profondes du côté de Fort Augustus, au nord-ouest du Loch Ness. Mais il y avait autre chose que Klein et ses camarades ont trouvé – quelque chose d’aussi étonnant et sûrement de totalement inattendu.

En utilisant la technologie du sonar à balayage latéral dans les eaux proches du village de Lochend – que l’on trouve à l’extrémité nord-ouest du loch -, l’équipe est tombée sur quelque chose jusqu’alors inconnu : deux formations curieuses, une dans l’eau à une profondeur d’à peine trente pieds (9 mètres), et un autre à une profondeur d’environ soixante-dix pieds (21 mètres). Ces formations ont été décrites comme « un gisement de pierre composé de cercles de pierre – grands et petits ; des cercles simples et des cercles entrelacés avec d’autres ; des cercles disposés en ligne droite et des cercles sans ordre particulier. »

Étant donné que Marty Klein a été le personnage clé de la découverte de ces pierres, elles ont été baptisées – Kleinhenge I et Kleinhenge II. En termes de taille, les cercles variaient de quinze à cent cinquante pieds de diamètre. Et, à des degrés divers, ils se se chevauchaient.

Tout le monde n’était pas sûr que ces cromlechs aient des origines néolithiques, ce que le AAS a rapidement suggéré lorsque les formations ont été trouvées. Il a été suggéré que ces pierres n’étaient rien de plus que des matériaux dragués dans la rivière Ness située à proximité lorsque la construction du canal calédonien était en cours, au début du 19ème siècle. Une théorie plausible et stimulante, bien sûr. Mais est-ce vraiment cela ? D’autres ont suggéré qu’une telle explication aussi terre-à-terre était loin de la vérité.

Lorsque l’histoire des cercles de pierre du Loch Ness a été publiée, Klein et un de ses collègues, Charles Finkelstein, ont déclaré à John Noble Wilford, du Chicago Tribune, que, même si de nombreuses recherches supplémentaires étaient nécessaires, ils avaient conclu que ces formations avaient été façonnées par des êtres humains et que leurs origines remontent probablement à des milliers d’années, et à une époque où les eaux du lac étaient à des niveaux beaucoup plus bas qu’aujourd’hui.

En 2005, Robert Rines a commenté des formations de pierres encore plus curieuses trouvées dans les eaux profondes du Loch Ness. Un grand connaisseur du Loch Ness, Roland Watson, a évoqué – mais sans en être particulièrement convaincue – l’idée que les pierres coulées évoquées par Rines en 2005 étaient un sous-produit de l’achèvement du canal calédonien en 1822 ou de l’élargissement de la route A82 dans les années 1930.

Aujourd’hui, il existe autant d’hypothèses que de controverses autour de cette découverte extraordinaire …

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/10/the-controversy-filled-stones-of-loch-ness/, 20 octobre 2019

Une main fantomatique filmée par un père de famille

 

Sur Internet, on peut trouver une multitude d’histoires parfois terrifiantes et surnaturelles qui vont à l’encontre de notre compréhension du monde. Récemment, des images fantomatiques ont fait le tour des réseaux sociaux.

La vidéo en question a été prise par le père d’une petite fille. Au moment des faits, cette dernière s’amusait dans une armoire de cuisine. Soudainement, quelque chose d’effrayant a brièvement fait son apparition.

En effet, alors que la jeune enfant s’amuse innocemment une main blanchâtre, d’une couleur cadavérique, sort de nulle part avant de disparaître très rapidement sans laisser la moindre trace.

Jusqu’à présent, il n’a pas été possible d’identifier le lieu exact où ces événements se sont produits, mais sur les réseaux sociaux, on apprend que cela s’est passé quelque part au Mexique ou aux États-Unis.

Peu avant que ce fantôme ne fasse son apparition, la fille avait un comportement particulièrement étrange.

Ce qui est d’autant plus étonnant, c’est que cette main fantomatique n’a pas été observée au moment des faits, ni par le père, ni par la jeune fille.

Qu’en pensez-vous ?

Source
https://www.excelsior.com.mx/trending/fantasmas-captan-extrana-mano-tocando-a-nina-mientras-jugaba/1342873#imagen-2

Les dames blanches

Les dames blanches font partie intégrante du folklore paranormal. Les histoires se comptent par dizaine en France et ailleurs, et à chaque fois, le scénario est à peu près le même (celle de Caen est aussi très célèbre). Une histoire revient néanmoins souvent : celle de la mystérieuse auto-stoppeuse de Palavas-les-Flots, qui monta dans la voiture de plusieurs jeunes gens non-alcoolisés (l’enquête de Police le confirma) par un soir de 1981. Une femme habillée de blanc donc, la cinquantaine, et peu encline à faire la discussion aux occupants du véhicule. Assise tranquillement à l’arrière, la dame blanche a disparu alors que la voiture roulait, juste après avoir crié « Attention au virage, attention au virage ». Depuis, difficile d’emprunter cette route, reliant la station balnéaire à Montpellier, sans se dire que la dame blanche fera peut-être son apparition…

Le Château de Fougeret (Vienne)

Situé à Queaux, le Château de Fougeret, racheté et rénové il y a peu, est totalement ouvert au public. Public qui a d’ailleurs tendance à s’y presser depuis que plusieurs visiteurs ont affirmé y avoir croisé des fantômes. Pour les propriétaires, il n’y a aucun doute sur le fait que leur demeure est hantée : « Des personnages aux fenêtres sur les photos alors que le château est vide et que nous sommes tous dehors, des sensations d’être enlacés, des chaises qui bougent, des odeurs de nourritures avec les bruits d’une famille qui déjeune dans le salon, mon chien qui joue avec un autre chien invisible, une femme en robe rouge qui est apparue deux fois près de la cheminée, telle est la vie à Fougeret. Il ne faut pas s’offusquer ou se moquer » racontent-ils en effet

Un mystérieux oiseau hantait une église en Angleterre

 

Le révérend Frederick George Lee a été l’auteur d’un livre au 19ème siècle, encore acclamé par la critique et intitulé Glimpses in the Twilight. Son livre a été publié en 1888 et il regorge de contes incroyables et effrayants.

L’une de ces histoires nous parlent d’un terrible et monstrueux oiseau en Angleterre. Lee, qui a beaucoup et personnellement enquêté sur cette étrange affaire, a déclaré :

« Vers le milieu du siècle dernier, en 1749, en raison de plusieurs circonstances remarquables survenues récemment, une conviction est devenue presque universelle chez les habitants du village, que les voûtes situées sous l’église de West Drayton, près d’Uxbridge, étaient hantées. »

Il a poursuivi en ces termes : « Des bruits étranges ont été entendus à l’intérieur et autour du bâtiment sacré, et le sacristain de ce jour-là, une personne totalement dépourvue de superstition, a mené une enquête et examiné les alentours.Il a été obligé d’admettre que certains événements inexplicables concernant la voûte s’étaient produits. D’autres ont affirmé que trois personnes d’un manoir adjacent étaient allées regarder à travers la grille du côté des fondements de l’église – où se trouvait la ventilation de la voûte. C’est à cet endroit que des cris et des bruits ont été continuellement entendus, et ils avaient vu un très grand corbeau noir perché sur l’un des caveaux»

Selon le révérend Lee : « Cet étrange oiseau a été vu plus d’une fois par le clerc de la paroisse. Il picorait de l’intérieur à la grille et volait furieusement à l’intérieur de la voûte fermée. À une autre occasion, d’autres personnes l’ont vu dans le corps même de l’église. L’épouse du clerc de la paroisse et sa fille le voyaient souvent. »

Cependant, le règne de terreur de ce gigantesque oiseau s’achevait, comme l’a noté le révérend :

« Les sonneurs de cloche locaux, qui prétendaient tous nier son existence et son apparition, se sont toutefois réunis un soir pour sonner fort, lorsqu’un jeune garçon leur a dit que le grand corbeau volait à l’intérieur du chœur. Entrant ensemble dans l’église avec des bâtons, des pierres et une lanterne, quatre hommes et deux garçons l’ont trouvée flottant parmi les combles. Ils l’ont poursuivie, se jetant dessus, criant et essayant de l’attraper. Ils l’ont chassé ici et  pendant un certain temps, et l’ont battu deux ou trois fois avec un bâton, de sorte qu’une de ses ailes semblait avoir été ainsi cassée. L‘oiseau a fini par tomber blessé avec ses ailes déployées. Il hurlait et battait des ailes à l’est du chœur. Deux des hommes se précipitèrent vers lui pour l’immobiliser, et le poussèrent dans un coin, sautèrent par-dessus les bancs de communion et se mirent violemment à le saisir. Au moment où le récit se tient, il s’est immédiatement écroulé sur le sol, blessé et épuisé. Alors qu’ils croyaient en leur emprise certaine, il a, tout d’un coup, disparu ! »

En ce qui concerne cette saga particulièrement étrange, l’épouse du révérend R. L. Burgh, qui a servi dans l’église de West Drayton au XIXe siècle, a écrit ce qui suit au révérend Lee : « C’était il y a de nombreuses années ; et je l’avais oublié jusqu’à ce que je reçoive votre note. Je me souviens d’avoir été persuadée qu’un oiseau devait être entré dans le caveau de la famille et, en sortant pour le regarder à travers les barreaux de fer, pour essayer de voir si quelque chose était visible, j’ai constaté que les sons [de cette créature] étaient toujours audibles dans le chœur au même endroit. »

Neil Arnold ajoute à cette histoire un élément intéressant : « Il existe un récit de cet oiseau étrange qui date de 1869, lorsque deux sœurs ont affirmé avoir vu un énorme oiseau lors de leur visite à l’église. Elles pensaient qu’il[la créature] aurait semblé bien plus à l’aise jardins zoologiques. »

Il n’existe, a priori, pas de descriptions précises concernant ce mystérieux oiseau. D’où venait-il ? Personne ne le sait et ce cas demeure, encore à ce jour, une énigme.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/09/the-strange-tale-of-a-supernatural-bird/, 07 octobre 2019

Des Bigfoot observés dans des lacs et des rivières

 

Lorsque la question de Bigfoot fait surface, nous pensons presque toujours à de grandes créatures imposantes qui errent au cœur des forêts. Il existe toutefois un certain nombre de cas enregistrés dans lesquels des Bigfoot ont été vus nageant dans les eaux des lacs et des rivières.

Ils pourraient très bien être des nageurs assez expérimentés. La North American Wood Ape Conservancy a déclaré à ce propos : « La natation doit être examinée parallèlement à la démarche terrestre du singe, car elle apparaît comme un moyen de locomotion important dans toute l’aire de répartition de cette espèce en Amérique du Nord, en particulier sur la côte ouest. Des preuves indirectes, telles que des rapports faisant état de la présence de grands singes des bois sur de petites îles au large de la côte de la Colombie-Britannique, suggèrent qu’ils nagent. Les observations de singes dans les bois en train de nager l’ont confirmé. »

Lisa Shiel, qui a vécu des expériences personnelles avec le Bigfoot, a découvert une histoire du Bigfoot datant du 19e siècle. Elle raconte : « Dans les années 1830, un ‘enfant sauvage’ de quatre pieds de haut, flânant dans les environs – et nageant dans le lac, a été repéré aux alentours de Fish Lake, dans l’Indiana. En septembre 1967, un incident semblable se produisit. Un pêcheur jetait son filet dans le delta de la rivière Nooksack, dans l’État de Washington, quand il sentit que quelque chose tirait sur son filet. Un instant plus tard, quelque chose commença à traîner son filet en amont. Quand il a braqué sa lampe de poche sur le voleur, il a vu un hominidé poilu dans la rivière en train de tracterle filet. »

Un troisième cas nous provient des personnes qui gèrent le site Web, Today in Bigfoot History!. La voici: « Le campement de William Drexler donnait sur l’île de Phantom Ship. Il venait de terminer son petit-déjeuner saucisson et œufs et fumait sa pipe du matin tout en regardant vers le lac Crater. C’est à ce moment-là qu’il a remarqué quelque chose qui bougeait sur Phantom Ship Island. »

Phantom Ship Island est une petite île escarpée sur Crater Lake qui tire son nom de son apparence de « navire fantôme », particulièrement perceptible lorsque le brouillard flotte à basse altitude et est épais. L’histoire continue : « Drexler a sorti ses jumelles. Il lui fallut une minute ou deux avant de pouvoir obtenir une bonne vuede cette silhouette en mouvement. Drexler a aperçu un Bigfoot gris brunâtre, à l’évidence trempé, qui s’étendait sur des rochers au bord de l’eau. La créature se prélassait. Drexler observa la créature pendant un moment au soleil. Peu de temps après, le Bigfoot s’est levé de l’autre côté de l’île et Drexler l’a perdue de vue. »

Un des exemples les plus fascinants nous vient près de Ketchikan, en Alaska, au tournant des années soixante. C’était une histoire recueillie par l’enquêteur, John Green.

Un jeune garçon appelé Errol pêchait, un soir, avec son père, lorsque sa lampe de poche a éclairé quelque chose de terrifiant dans l’eau : c’était une grande créature humanoïde, mais visiblement pas humaine, qui le fixait intensément. Sans surprise, le garçon a crié à tue-tête et s’est enfui pour sauver sa vie. Un groupe d’hommes est arrivé en courant, juste à temps pour illuminer les eaux noires de leurs lampes de poche, et a été étonné de voir l’immense bête plonger dans l’eau et se mettre à nager « comme une grenouille », avant de disparaître, alors qu’elle plongeait dans les profondeurs. En quelques instants, il était parti – démontrant ses compétences de nageur puissant et rapide.

Il y a eu aussi des observations de Bigfoot semblables au Texas. Rob Riggs, qui a étudié en détails les rapports sur les créatures vivant dans le Big Thicket et ses environs, a raconté le cas particulièrement remarquable d’un Sasquatch aquatique :

« La maison de la famille John se trouve au bord des marais de la Trinity River, près de Dayton. Une nuit, il a entendu du bruit sur le porche où se tenait un enclos à lapins. Il enquêta juste à temps pour voir une grande forme sombre partir avec un lapin à la main. John suivit impulsivement l’assaillant, restant assez près pour entendre le couinement continu du lapin. »

John put approcher la créature et, c’est là qu’il assista à quelque chose d’extraordinaire, comme le révéla Riggs : « Debout sur la rive haute au clair de lune, il a été stupéfait de voir ce qui ressemblait à un énorme animal ressemblant à un singe. Celui-ci nageait de l’autre côté de la rivière. Il se mouvait facilement malgré le fort courant et ne lâchait jamais le lapin. »

En mars 2007, la famille « Goldie E. » a raconté avoir vu un Bigfoot nager autour de Trinidad, en Californie. Assez bizarrement, les créatures auraient été vues en train de nager aux côtés des lions de mer alors qu’elles se déplaçaient les eaux de Trinidad Head Rock à Flat Iron Rock.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/09/when-bigfoot-takes-to-the-water/, 07 octobre 2019

Les mystères autour du projet HAARP

 

Officiellement le projet HAARP est une installation de pointe utilisée pour étudier les propriétés et le comportement de l’ionosphère.

L’ionosphère, couche de l’atmosphère terrestre qui permet de « courber » les signaux radio autour de la planète, est créée par l’interaction de la haute atmosphère et du rayonnement solaire.

Le HAARP a été construit au début des années 1990 et quelques années plus tard, des questions se posaient sur son véritable objectif. Le Parlement européen a examiné le HAARP en 1998 et a conclu qu’il devrait être fermé jusqu’à ce que ses effets puissent être pleinement évalués.

Ils ont également exprimé leur regret que le gouvernement américain ait refusé d’envoyer un représentant pour discuter de ce projet mystérieux.

Le véritable objectif de HAARP a longtemps fait l’objet de spéculations. Il a été vu comme un dispositif de contrôle météorologique, une arme et même un portail vers une dimension extraterrestre.

Les théoriciens du complot ont suggéré que les 180 pylônes d’antenne que composent HAARP pouvaient être utilisés pour envoyer des ondes radio extrêmement puissantes rebondissant sur l’ionosphère et dans le sous-sol, créant ainsi un radar pénétrant dans le sol capable de cartographier les bunkers les plus profonds de l’ennemi.

Le scientifique Nick Begich, actif dans la campagne contre le HAARP, décrit HAARP comme étant une « technologie de radiofréquence super puissante qui soulève des zones de l’ionosphère [couche supérieure de l’atmosphère] en focalisant un faisceau et en chauffant ces zones. Les ondes électromagnétiques rebondissent ensuite sur la Terre et pénètrent dans tout ce qui est vivant ou mort. »

Il a affirmé que les installations du HAARP pourraient être utilisées pour déclencher des tremblements de terre et transformer la haute atmosphère en une lentille géante de sorte que « le ciel semble littéralement brûler ».

Selon le Dr Rosalie Bertell, le HAARP fait « partie d’un système d’armement intégré pouvant avoir des conséquences environnementales dévastatrices ».

« C’est un appareil de chauffage gigantesque pouvant causer des perturbations majeures dans l’ionosphère, créant non seulement des trous, mais également de longues incisions dans la couche protectrice qui empêche le rayonnement mortel de bombarder notre planète. »

Mais selon le théoricien du complot Merlin-TM, la vérité sur le HAARP est encore plus étrange et même plus incroyable que ne le prétendent les scientifiques : « Lorsqu’elles sont adaptées à des fréquences spécifiques, les antennes à balayage électronique agissent comme une fenêtre ou un portail permettant aux extraterrestres néfastes d’entrer dans cette dimension. »

« Lorsque les caméras de sécurité sont déconnectées, le portail est probablement activé. »

« Lorsque la chaleur focalisée stimule artificiellement l’ionosphère, elle crée un trou de ver très instable, qui peut avoir des effets secondaires dévastateurs, tels que des accidents d’avion et l’ouverture de portails sous la forme de spirale. »

« Dans certaines conditions atmosphériques extrêmes, une combustion humaine spontanée peut se produire, ainsi qu’une dématérialisation aléatoire. »

Merlin signale que des ‘ondulations notables’ créées dans le ciel au-dessus de l’installation sont visibles dans les captures d’écran de la webcam désormais arrêtée de HAARP.

HAARP est, selon son site Internet, une passerelle vers un autre monde.

Le brevet original de 1987 du Dr Bernard Eastland pour le HAARP contient, de manière prévisible, aucune mention de voyage interdimensionnel. Cependant, il explique en détail comment son réseau d’antennes prévu pourrait être utilisé pour perturber les communications à une échelle large, voire mondiale.

Le véritable pouvoir de HAARP n’est pas clair et la plupart des théories du complot devraient être interprétées prudemment. Même si sa portée se limite à l’ensemble des caractéristiques décrites dans le document de Eastland, il s’agit d’une installation extrêmement puissante …

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/militarys-haarp-weather-controller-causes-20131627, 07 octobre 2019

Des astronomes amateurs filment un OVNI à Ottawa

 

Le 24 septembre 2019, un OVNI a été filmé dans le ciel au-dessus de la ville d’Ottawa, dans l’État de l’Illinois.

L’une des témoins, prénommée Lisa, raconte :

« Un objet volant non identifié (ovni) a été aperçu à l’est de la ville d’Ottawa, dans l’Illinois, le 24 septembre 2019. Tourné avec le smartphone Samsung J7 Crown à travers l’objectif de notre télescope. Pendant une heure, l’objet ne bougea pas, mais il passa de blanc à orange et finit par disparaître à l’endroit où nous ne pouvions plus le voir. »

« Nous avons tourné plusieurs vidéos avec deux téléphones différents que nous publierons aussi. Les vidéos n’ont pas été montées et cela a été visionné par plusieurs personnes en dehors de celles de la vidéo, pendant la durée pendant laquelle nous avons pu la voir. Cela ressemble à une étoile dans le ciel à l’œil nu, mais dans le télescope, eh bien, vous décidez. »

Source
https://thuglifequebec.com/un-ovni-filme-dans-le-ciel-dottawa-par-des-astronomes-amateurs/, 07 octobre 2019

Ces terrifiants humanoïdes qui sourient à leurs victimes

 

Pendant des décennies, des personnes ont affirmé avoir vécu des rencontres troublantes avec des humanoïdes surnaturels qui, malgré leur apparence très différente, ont tous un point commun : leur sourire fou.

Collectivement, ils sont connus comme de « Grinning Man ». Sous ce nom, on retrouve ces clowns surnaturels et fantomatiques qui hantent les chambres à coucher des habitations, les bois anciens et les zones où règnent une certaine activité paranormale. Ensuite, il y a les mystérieuses goules au visage souriant qui ont été associées à des morts mystérieuses et à des disparitions aux États-Unis. Quant à Indrid Cold, c’est un personnage énigmatique qui a joué un rôle important dans l’histoire du Mothman, dont l’apparition a dominé Point Pleasant en Virginie-Occidentale de 1966 à 1967. Le sourire fou et étrange de Cold ne l’a jamais quitté, ce qui a provoqué la peur parmi ceux qui l’ont rencontré. De temps en temps, il refait toujours surface – au détriment de ceux qui le croisent.

Le Hat Man est un homme énigmatique, vêtu tout en noir qui apparaît sous une forme ombreuse ; il semble différent du tristement célèbre Shadow People – bien que le Hat Man soit certainement lié à ces « hommes de l’ombre ». À de nombreuses occasions, cependant, le Hat Man apparaît sous une forme humaine régulière, avec une barbe noire et un costume noir, et porte un long pardessus ou un manteau – toujours noir également. Le plus remarquable à propos de cette silhouette effrayante est, bien sûr, son chapeau. Parfois, c’est un fédora, d’autres fois, un chapeau haut de forme à l’ancienne. Parfois, cela ressemble plus à un chapeau de cow-boy. Mais quel que soit le type de couvre-chef, il est toujours présent et toujours noir. Beaucoup de rencontres ont lieu alors que la victime se trouve dans un état différent de la normale, comme quand elle dort.

Angie a vécu une telle rencontre à Leominster, dans le Massachusetts, le 6 septembre 1994. Elle a raconté son histoire au journaliste Nick Redfern dans la soirée du 8 octobre 2014. La raison pour laquelle elle a pris contact avec ce dernier était due au fait qu’elle avait soudainement commencé à rêver des événements survenus vingt ans plus tôt. Elle en rêvait presque toutes les nuits pendant quelques semaines. Cette rencontre était très semblable à ces malheureux qui ont été confrontés au Slenderman. Angie dormait quand la chose mystérieuse l’a troublé en se manifestant dans sa chambre et en la regardant avec un sourire menaçant sur son visage pâle et macabre. Angie fut incapable de bouger quelques instants. Au moment où cette paralysie soudaine s’estompait, le Hat Man avait disparu.

Jaye P. Paro était une femme qui a vécu un certain nombre de rencontres étranges en lien avec les OVNIS en mai 1967, dans le nord de l’État de New York. A l’époque, elle était animatrice à WBAB, une station de radio spécialisée dans le rock classique et basée à Babylon, dans l’État de New York. Un jour, Jaye décida de faire une promenade. C’était à peine l’aube et la ville dans laquelle elle vivait était encore plongée dans l’obscurité. Alors qu’elle marchait dans une allée particulièrement sombre, une femme en noir apparue, comme si elle venait de nulle part, ou d’un royaume cauchemardesque. Puis, à l’improviste, vint une Cadillac noire, le même genre de véhicule habituellement utilisé par les Men In Black. Elle s’arrêta brutalement à côté des deux femmes et de l’une des portes arrière apparut un personnage troublant. C’était un homme vêtu d’un costume gris foncé, avec ce qui a été décrit comme une apparence « orientale ». Il arborait un sourire inquiétant, presque dérangeant. Le conducteur semblait presque identique en apparence. L’homme au sourire redoutable serra la main de Jaye et lui dit : « Je suis Apol. » Jaye a déclaré que tenir la main d’Apol était comme tenir la main d’un cadavre froid.

Woodrow Derenberger, mais tout le monde l’appelait « Woody », a, lui-aussi vécu quelque chose d’extraterrestre. C’était peu de temps après 18 heures, un soir de novembre 1966. Woody Derenberger rentrait chez lui après son travail de vendeur de machines à coudre chez J.C. Penny’s à Marietta, dans l’Ohio, jusqu’à sa ferme située à Mineral Wells, en Virginie-Occidentale. Sur la route, le temps était couvert et maussade. Il y avait une bruine légère. Lorsque Derenberger arriva à l’intersection de l’I-77 et de la Route 47, il a remarqué qu’un semi-remorque le talonnait sans éclairage, ce qui était inquiétant. Il s’est alors écarté du bord de la route et à sa grande surprise, le camion sembla littéralement prendre son envol avant de « rouler » au-dessus de sa camionnette. À son grand étonnement, ce que Derenberger pensait être un camion était un OVNI couleur charbon, sans lumière. Il a touché le sol puis a oscillé à environ 10 pouces au-dessus de la route. À la grande surprise de Derenberger, une trappe s’ouvrit et un homme en sortit, vêtu de vêtements noirs et arborant un « sourire radieux ». Cependant, ce sourire avait quelque chose qui faisait frissonner Derenberger. Son nom était Indrid Cold.

Le chercheur paranormal Mike Huberty a partagé ce qui suit avec Nick Redfern : « Il y a un secteur près de Waukesha [Wisconsin], Fox River, une rivière qui traverse la ville. Lorsque je faisais des recherches sur une série de noyades là-bas, j’ai découvert que nous avions un tas de morts non résolues. Ces crimes avaient été appelés les ‘meurtres au visage souriant’. Premièrement, c’était tous ces jeunes hommes de vingt, vingt-cinq ans qui se trouvaient le long du fleuve Mississippi ; ils s’étaienttous noyés mystérieusement. Des recherches avaient été effectuées pour les retrouver, et parfois il avait fallu des mois avant qu’ils ne soient découverts. Alors, je me suis demandé s’il y avait quelque chose sur la rivière Fox. J’ai trouvé dix-sept noyades documentées dans la rivière Fox. J’ai fait le lien entre les noyades et la légende du ‘Water Man’. Il vit dans un repaire caché au plus profond des rivières. Il marche et parle comme un homme normal et porte un manteau fendu au niveau du dos. Mais le mouchoir qui pend de sa poche est toujours mouillé. L’homme de l’eau a des cheveux sur la tête – comme des tentacules – qui vont vous entraîner dans l’eau. »

Dans les contes slaves originaux, l’homme de l’eau – connu dans la légende slave sous le nom de Vodyanoy – est une créature extrêmement dangereuse ; c’est une chose à éviter à tout prix. Il attire les gens au bord de l’eau. A cet instant, ses terribles vrilles s’inclinent et entraînent ses victimes hystériques et terrifiées dans les profondeurs de la rivière, de l’étang, du lac ou du ruisseau dans lequel le Vodyanoy se cache et s’occupe de ses victimes. L’une de ses caractéristiques est qu’il sourit constamment et frénétiquement.

En octobre 2016, Micah Hanks avait déclaré : « Depuis des semaines, de prétendus ‘clowns effrayants’ sont apparus dans diverses régions des États-Unis. Bien qu’une grande partie de la prétendue ‘folie des clowns’ puisse être attribuée à une légende urbaine en devenir (ou peut-être à la continuation d’une ancienne), les derniers incidents dans la panique actuelle en Amérique suggèrent que les reportages pourraient avoir plus de substance qu’on ne le pensait initialement. »

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/09/supernatural-creatures-with-terrifying-grins/, 08 octobre 2019

Wally le monstre qui hante le lac Wallowa

 

Le monstre du lac Wallowa, également appelé Wally, est un monstre du lac censé habiter le lac Wallowa, en Oregon. Il est décrit comme mesurant approximativement entre 8 et 20 pieds de long et comme étant bosselé.

Une légende locale de la tribu des Nez Perce affirme que, lorsque les Nez Perce et les Blackfeet étaient en guerre, la fille du chef Nez Perce était tombée amoureuse du fils du chef Blackfoot. Une nuit, le couple a pris un canot du camp de Nez Perce et a ramé sur le lac. Finalement, les tribus rivales ont compris ce qui se passait et se sont mises à les suivre. Le monstre est alors sorti du lac et les a attaqués, les tuant tous. À ce jour, les Nez Percés ne s’aventurent plus sur le lac.

Il y a eu plusieurs témoignages véritablement intrigants en provenance du lac Wallowa suggérant que quelque chose vit dans ses profondeurs. Le fait que les premiers rapports remontent au 19ème siècle suggère fortement qu’il n’y aurait pas qu’une seule créature. Le 5 novembre 1885, le journal Wallowa Chieftain publia un article sur ce monstre, qui porte le nom de « Big Wally ». On dit qu’il habite à Wallowa Lake, dans l’Oregon, un plan d’eau d’une superficie d’environ 33 km2 et d’une profondeur d’environ 300 pieds. L’article dit :

« Un chercheur d’or, qui refuse de donner publiquement son nom, descendait de l’extrémité sud du lac vendredi soir dans un skiff [un bateau étroit, NDLR] peu de temps après le crépuscule, quand il a aperçu un animal à environ cinquante mètres de là, à droite du bateau. La tête et le cou sortaient de l’eau à 10 ou 12 pieds de long. Mais lorsque la créature l’a vu, elle a immédiatement plongé. Il a cessé de ramer et a contemplé avec étonnement cette apparition étrange qu’il venait de voir. Soudainement, elle s’est levée à peu près à la même distance à gauche. Elle a alorsémis un beuglement grave qui ressemblait à celui d’une vache. Son corps a fait surface, et le prospecteur dit qu’il devait mesurer une longueur de cent pieds. Le monstre a glissé pendant plusieurs centaines de mètres. Il faisait trop sombre pour voir l’animal distinctement, mais il semblait avoir une tête large et plate, semblable à celle d’un hippopotame, et son cou, qui était environ trois mètres de long, était aussi large que le corps d’un homme. »

« Maintenant, cette histoire a peut-être été inventée par le narrateur, mais il était très sérieux dans son récit. Cependant, il est de notoriété publique que les Indiens parlent traditionnellement d’une grande vache marine qui vivrait dans ce lac. Une fois, elle est montéeà la surface un soir et a avalé un jeune guerrier et sa mariée alors qu’ils naviguaient dans un canot. Et à ce jour, les Indiens des différentes tribus qui fréquentaient autrefois ses côtes ne retournent plus sur ses eaux. Le lac a été sondé à une profondeur de 270 pieds, et il est peu probable qu’un monstre habite dans ses profondeurs inexplorées. »

Il est peu probable que ce soit un canular comme le rapportent d’autres témoignages. En 1978, un couple, les Bryant, a vu Big Wally non pas une fois mais deux fois ! La première fois, ils ont vu trois saillies ressemblant à des bosses émerger de la surface du lac, bien que brièvement. Quelques mois plus tard, les Bryant ont observé pendant plusieurs minutes un animal ressemblant à un serpent, long d’une vingtaine de mètres dans le lac. Trois ans plus tard, Bert Repplinger et Joe Babic ont été émerveillés par la vue brève d’une tête et d’un cou de trois pieds de long qui sont sortis de la surface du lac Wallowa. Bien que le nombre d’observations de Big Wally soit à peine comparable à celui de certains de ses cousins bien plus célèbres, le fait que des rapports occasionnels continuent de faire surface indique assez bien que le lac abrite indubitablement quelque chose d’inhabituel.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/09/the-weird-wonder-of-wallowa-lake/, 08 octobre 2019

Le Chupacabra observé plusieurs fois en Russie


En avril 2006, le journal russe Pravda rapportait une histoire étrange selon laquelle un certain nombre de chupacabras s’étaient rendus jusqu’au cœur de l’ex-Union soviétique.

Les chupacabras, habituellement présents en Amérique du Sud, auraient été observés en plein milieu de la Russie. Voici ce qu’on pouvait lire dans le journal Pravda :

« Les inquiétudes ont commencé à la fin du mois de mars 2005, non loin du centre de la région de Saraktash. Sur la ferme de Sapreka, deux familles d’agriculteurs ont perdu subitement 32 dindes. Les corps des oiseaux, retrouvés dans la matinée, avaient été complètement vidés de leur sang. Aucun des fermiers n’a vu ou entendu la bête qui les a tués. Dans le village de Gavrilovka, un mouton a été victime du vampire nocturne. L’animal inconnu se trouvait également dans les hameaux de Vozdvizhenka et de Shishma. Au cours de la nuit, trois ou quatre moutons ou chèvres ont péri. Au total, les pertes dans la région se sont élevées à 30 petits bovins à cornes. »

En juillet 2011, le Moscow News rapportait : « Une créature suceuse de sang s’attaque à des chèvres près de Novosibirsk. Alors que les explications rationnelles s’amenuisent, le spectre du soi-disant chupacabra dresse sa tête démoniaque. Les agriculteurs et les petits exploitants horrifiés sont confrontés au corps égorgé de leur bétail le matin, sans effusion de sang et portant des marques de perforation au niveau du cou, mais qui restent en grande partie intacts. Mais les policiers locaux sont réticents à enregistrer ces attaques de vampires apparentes, dans l’attente que ces affaires soient officiellement expliquées, laissant les habitants sur le pied de guerre. »

Les théories classiques de ces attaques allaient des meutes de chiens sauvages à des adaptes des sciences occultes. Cependant, la théorie selon laquelle le chupacabra avait fait son chemin vers la Russie était l’explication privilégiée des locaux. Et les choses ne se sont pas arrêtées là. Le vampire russe était loin d’avoir fini de terroriser le pays, comme vous le verrez bientôt.

Selon Pravda, un fermier nommé Erbulat Isbasov a examiné de près la créature qui massacrait ses animaux : « J’ai entendu les moutons se mettre à beugler bruyamment. J’ai couru vers eux et j’ai vu une ombre noire. Cela ressemblait à un énorme chien qui s’était dressé sur ses pattes arrières. Et il a sauté comme un kangourou. La bête a senti ma présence et s’est enfuie. Il a traversé une ouverture dans les panneaux de la clôture. »

Cette série de tueries à Saraktash se termina subitement aussi mystérieusement qu’elle avait commencé.

En août 2012, la saga russe de chupacabra a connu un développement dramatique lorsqu’une créature, étonnamment semblable à beaucoup d’autres découvertes à travers le Texas, est apparue dans une autre partie de l’ex-Union soviétique, notamment en Ukraine. C’était un canidé, ses membres étaient disproportionnés et il était sans poils. L’Ukraine est très éloignée du Texas. « L’animal ne ressemble ni à un renard, ni à un loup, ni à un raton laveur », a commenté Mikhail Ilchenko, chef adjoint du service vétérinaire du district de Mikhailovskoe. Il a ajouté : « Cela ne peut même pas être une martre. Je n’ai jamais vu un tel animal auparavant. Mais, à en juger par leurs crocs, je peux certainement dire que c’est un prédateur. »

Il est intéressant de noter qu’en peu de temps, des rumeurs ont fait surface, en particulier concernant les origines de la créature. Des chercheurs ont conclu qu’elle possédait des caractéristiques communes au Chupacabra observé maintes et maintes fois à Porto Rico et au Texas.

Le journal britannique Daily Mail a publié une théorie intéressante. Cet animal « pourrait être un renard ‘mutant’ empoisonné par les radiations », tandis qu’une autre théorie avançait qu’il pourrait s’agir d’un hybride provenant d’une entreprise soviétique effectuant des tests sur des animaux en rapport avec le développement d’armes chimiques ou biologiques. « Une créature que nous n’étions pas censés voir s’est échappé d’un laboratoire de défense secret », a laissé entendre un internaute.

Alexander Korotya, du Musée de zoologie de l’Université nationale de Zaporozhye, a déclaré à la presse : « Je ne peux pas identifier de quel type d’animal il s’agit. Par exemple, ses canines sont semblables à celles d’un renard, mais de plus petite taille, comme une martre. Pourtant, une martre a un type de crâne différent. Si on compare avec la tête d’une loutre, alors les oreilles sont trop petites. Il a un nez large et un museau étiré. Mon opinion est qu’il s’agit probablement d’un animal hybride ou d’un mutant. »

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/09/when-the-chupacabras-broaden-their-horizons/, 09 octobre 2019

Une ville extraterrestre trouvée sur la Lune

 

Une « ville extraterrestre » a été découverte sur une photo archivée prise par la NASA. Cette mystérieuse cité se trouverait sur les pôles de la Lune.

Scott Waring, responsable du site Internet etdatabase.com, a exposé ses théories sur cette étrange photo. Il affirme avoir trouvé une autre structure similaire par le passé. Il s’explique : « Nous avons examiné les structures de la région polaire de la Lune. J’ai déjà vu une telle tâche blanche sur la planète naine Cérès. »

Cérès est le plus gros objet de la ceinture d’astéroïdes située entre les orbites de Mars et de Jupiter.

Il a ajouté : « Ces structures extraterrestres sont presque impossibles à voir, pourtant elles sont là. »

Zoomant sur l’image de la NASA, il a poursuivi : « Vous pouvez voir les zones où la partie supérieure de la Lune se détache et les bâtiments visibles en dessous. »

« Beaucoup de personnes prétendent que de telles images sont un produit de la pixelisation, mais ce n’est pas le cas. »

M. Waring a utilisé un logiciel de retouche photo pour faire ressortir cette étrangeté.

Il a dit : « Vous pouvez voir que c’est une région polaire et voici ce que nous pouvons observer. »

L’amateur de vie extraterrestre a affirmé que le cercle intérieur visible sur la photo originale de la NASA était toujours invisible depuis la Terre.

Il a déclaré : « Nous ne pouvons pas voir la tâche sombre au centre. »

« Et les petites tâches qui ressemblent à la pixelisation sont en fait des structures. »

Waring ajoute ensuite de la noirceur aux sections de la photo pour aider à mieux voir l’étrange anomalie lunaire.

Il a dit : « Regardez cela, c’est comme un évent d’aération géant extraterrestre menant à une base extraterrestre souterraine. »

« Ce n’est pas un évent, bien sûr, mais plutôt une porte. »

« Ou ce pourrait être une entrée dans une sorte de port spatial. »

Waring utilise ensuite les lignes circulaires sur la photo originale de la NASA pour contraster la pixelisation et les anomalies lunaires.

Il continue à examiner d’étranges boules en forme de bulles dans une autre section de cette ancienne photo de la NASA.

Il poursuit : « Maintenant, ceux-là sont noirs et se détachent vraiment bien. »

« Je vais devoir ajouter de la couleur pour les rendre plus visibles. »

« Je déteste faire ça, mais c’est le seul moyen de voir les structures en détail. »

Waring pense qu’il ne s’agit que d’une question de temps avant que les humains imitent une construction aussi sophistiquée sur Terre.

« Lorsque nous imaginons une ville extraterrestre, nous voyons des structures comme celles que l’on construit aujourd’hui. Mais dans un million, voire un milliard d’années, les humains vont-ils réellement créer des structures similaires ou allons-nous changer ? »

Ces théories ont grandement intéressé les internautes.

George Mair a été convaincu par cette hypothèse : « C’est une découverte étonnante, cela ressemble-t-il à une ville géante ? Des structures définitivement intelligentes ? »

Paul Blake a également été impressionné par cette découverte, ajoutant : « Incroyable Scott, nous nous demandons combien de temps encore la NASA et le gouvernement peuvent-ils garder ces preuves cachées ? »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1188173/ufo-sighting-alien-hunter-spots-alien-city-nasa-photo-earth-moon, 09 octobre 2019

Tupac Shakur remplacé par un sosie peu avant son assassinat

 

Tupac Shakur aurait été filmé, par une caméra de vidéosurveillance, se faufiler et disparaître dans une foule compact avant qu’un sosie ne prenne sa place. Peu de temps après, il a été assassiné. Est-ce une preuve que le rappeur a simulé sa mort ?

Le rappeur américain est décédé le 13 septembre 1996, environ six jours après une fusillade survenue à Las Vegas, dans le Nevada, aux États-Unis.

Pendant des années, des théories ont circulé, affirmant que l’auteur du morceau California Love avait survécu à cette terrifiante fusillade et s’était cachée.

Le légendaire rappeur aurait été observé à plusieurs reprises, ces dernières années.

Plus récemment, des images de vidéosurveillance ont été diffusées. Elle nous montrerait le chanteur quitter une pièce avant d’être remplacé par un double.

La vidéo nous présente deux vidéos de vidéosurveillance, tournées dans la nuit du 7 septembre 1996. Elles auraient été capturées dans le hall d’un hôtel de Las Vegas plein de monde.

Une flèche apparaît sur l’une des vidéos. Elle pointe vers une personne supposée être Tupac.

Danny, de la chaîne YouTube WiredUp TV, a déclaré : « Tupac semble se faufiler dans une foule de gens. »

« Voyez la façon dont sa jambe droite traverse étrangement l’arrière de sa jambe gauche. »

« Cela indique que soit il sautait, soit il plongeait au sol. »

« Avant que sa jambe ne soit plus visible, un autre Tupac apparaît et se met à courir. »

« Il court ensuite pour rattraper Suge Knight. »

« Vous pouvez voir une autre personne habillée exactement comme Tupac », ajoute-t-il.

« Vous pouvez voir quelqu’un d’autre sur l’image portant exactement les mêmes vêtements que Pac. Il attend que 2Pac se cache dans la foule afin qu’il [le sosie] puisse se glisser sans que personne ne le sache. »

« Personne ne serait plus sage. »

La vidéo a été publiée sur YouTube il y a peu.

Un internaute a remarqué : « Le vrai à Tupac est sorti avec une femme vêtue d’une robe noire. »

Un second a déclaré : « Pac l’a dit lui-même : ‘j’ai une idée pour devenir plus riche’. »

Voir la vidéo

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/tupac-alive-conspiracy-singer-spotted-20155988, 09 octobre 2019

Des taureaux mystérieusement mutilés dans l’Oregon

 

Un taureau a été mystérieusement retrouvé mort dans un ravin boisé à Salem dans l’est de l’Oregon. Rien n’indique qu’il ait été abattu, attaqué par des prédateurs ou qu’il ait mangé des plantes toxiques.

Les organes sexuels et la langue de l’animal ont été retirés et son corps avait complètement été vidé de son sang.

Dans les jours qui ont suivi, quatre autres taureaux de race Hereford ont été retrouvés à moins de 2,5 km de là dans le même état. Il n’y avait pas de traces de prédateurs ou autres autour des carcasses.

La direction du ranch et les forces de l’ordre soupçonnent que quelqu’un a tué les taureaux. On a conseillé aux employés du ranch de se déplacer par deux et armés.

Depuis que les corps de ces taureaux ont été retrouvés pendant plusieurs jours au mois de juillet 2019, le shérif adjoint du comté de Harney, Dan Jenkins, a reçu de nombreux appels et courriels de personnes qui spéculent sur les éventuels responsables.

Les théories vont des nécrophages, tels que les charognards qui mangent les carcasses, aux personnes qui attaquent les animaux et qui occasionnent d’importants dommages financiers aux éleveurs.

Jenkins, qui dirige une enquête impliquant également la police de l’État, ne parvient pas à trouver de réponses ni de témoin. « Si quelqu’un dispose d’informations concrètes ou connaît des cas semblables résolus par le passé, cela nous serait certainement utile », a-t-il déclaré.

Colby Marshall, vice-président du Silvies Valley Ranch, propriétaire des taureaux, a une autre théorie : « Nous pensons que ce crime aurait pu être perpétué par les adeptes d’une sorte de culte ».

Les résidents pensent que les OVNI pourraient être impliqués.

Une personne a suggéré à Jenkins de rechercher la présence de traces d’impact sous les carcasses, affirmant, que ce si c’était le cas, alors il s’agirait d’une preuve que les taureaux ont lévités et ont été entraîné à bord d’un vaisseau spatial, avant d’être mutilés, puis de retomber sur sol. Par le passé, les OVNI ont également été accusés d’avoir perpétré ces mutilations.

L’affaire rappelle des mutilations de bétail survenues dans l’Ouest des États-Unis et dans le Midwest dans les années 1970. Ces cas ont terrifié les habitants de ces zones rurales. Des milliers de bovins et d’autres animaux allant du Minnesota au Nouveau-Mexique ont été retrouvés morts, leurs organes reproducteurs et parfois une partie de leurs visages ayant été retirés.

Les éleveurs avaient commencé à porter des armes à feu. Des personnes avaient déclaré que des hélicoptères avaient été entendus autour des sites où les drames s’étaient produits. Un organisme fédéral avait annulé son opération d’inventorier les bêtes par hélicoptère sur les terres du Colorado, craignant qu’elles se fassent abattre.

Deux sénateurs américains ont exhorté le FBI à enquêter, selon des documents du FBI. Après avoir déclaré qu’il n’avait pas compétence, le FBI a accepté d’enquêter sur des affaires sur ces terres tribales. Mais, au même moment, les mutilations ont cessé.

L’ancien agent du FBI, Kenneth Rommel, qui a dirigé l’enquête, a déclaré que rien n’indiquait que les prédateurs étaient responsables.

Des cas sont apparus sporadiquement depuis. Dans les années 1980, quelques vaches ont été retrouvées mortes et mutilées dans l’est de l’Oregon. Plus récemment, il y a eu des cas dans un ranch près de Flagstaff, en Arizona.

Certaines des mutilations peuvent être attribuées à des causes naturelles. Lorsqu’un animal tombe mort, le sang s’accumule au bas de la carcasse, il gonfle et la peau se dessèche et se fendille. Les déchirures semblent souvent chirurgicales. Les insectes charognards, les oiseaux et d’autres charognards s’attaquent aux tissus mous.

Dave Bohnert, directeur du centre de recherche agricole de l’Oregon State University à Burns, a déclaré qu’il estimait que ce sont personnes qui avaient tué les taureaux dans les plus récentes affaires, car rien n’indique qu’ils aient été abattus par des prédateurs ou aient mangé des plantes toxiques.

Cependant, l’état des carcasses pourrait être attribué à la nature, a déclaré Bohnert, qui n’enquête pas officiellement sur l’affaire.

Si les gens tuaient les taureaux, un motif pourrait être de nuire financièrement au ranch, a-t-il déclaré, notant que les taureaux reproducteurs coûtaient des milliers de dollars chacun, et que les 100 veaux et plus possédaient collectivement une valeur marchande beaucoup encore plus importante.

Marshall doute qu’il s’agisse d’une attaque malveillante contre le ranch, qui emploie 75 personnes, dont beaucoup proviennent des communautés locales. Le Silvies Valley Ranch couvre 140 000 acres (57 000 hectares) de terres forestières nationales cédées et louées.

En 2006, un riche vétérinaire a acheté le ranch et en a fait un ranch à la fois fonctionnel et un lieu de villégiature de choix. Il possède quatre terrains de golf, un spa, des champs de tir, des cabines de pêche et de luxe.

Marshall soupçonne que les taureaux aient été tués pour en extraire les organes pour une raison quelconque. Ces organes de taureau seraient disponibles gratuitement ou à moindre coût dans un abattoir, mais il pense que certaines personnes auront beaucoup de mal à mettre en vente ces pièces.

Il n’y a aucune indication que des charognards aient pu prélever les organes. Quelqu’un utilisant un couteau ou un scalpel l’a probablement fait, a déclaré Marshall. « Perdre un animal complètement en bonne santé est une bizarrerie », a déclaré Marshall. « Perdre cinq taureaux parfaits, jeunes, en très bonne santé et en pleine forme, qui ont tous à peu près le même âge… c’est tellement en dehors des limites de notre compréhension. »

Marshall suppose que les taureaux ont été dardés avec un tranquillisant qui les a assommés. Alors que certaines personnes faisaient office de guetteurs, d’autres saignaient les animaux en insérant une aiguille de gros calibre dans la langue et dans une artère, puis retiraient les organes après que le cœur eut cessé de battre, a-t-il supposé.

« Personnellement, je me pencherais davantage vers l’occultisme, où les gens pour quelque raison que ce soit – qu’il s’agisse d’une phase de la lune ou de tout autre rituel qu’ils vont pratiquer en accord avec leurs croyances – viennent dans différentes régions et font ces choses », a-t-il déclaré.

La Oregon Cattlemen’s Association offre une récompense de 1 000 dollars pour toutes informations permettant de condamner les responsables. Le ranch promet, quant à lui, d’offrir la coquette somme de 25 000 $.

La théorie du Chupacabra n’est pas non plus à exclure …

Source
https://www.japantimes.co.jp/news/2019/10/03/world/offbeat-world/mystery-deaths-bulls-oregon-theories/, 10 octobre 2019

Les terrifiantes prophéties de Newton sur la fin du monde

 

Sir Isaac Newton avait prédit la date de la fin du monde il y a plus de trois siècles, nous révèlent des documents qui ont refait surface. Si, ce scientifique reconnu a raison, il ne reste plus beaucoup de temps à l’humanité …

Sir Isaac était un mathématicien, physicien et astronome anglais, largement reconnu comme l’un des scientifiques les plus influents de tous les temps. Son livre « Philosophiae Naturalis Principia Mathematica », publié en 1687, a jeté les bases des lois du mouvement et de la gravitation universelle, qui auraient été inspirées par une pomme tombée d’un arbre. Cependant, il semblerait que Newton était aussi particulièrement religieux autant qu’il était un scientifique respecté.

Des papiers, découverts pour la première fois dans le coffre du pavillon du comte de Portsmouth en 1969, révèlent qu’il croyait que l’apocalypse se produirait exactement 1 260 ans après la fondation du Saint Empire romain germanique.

Dans une lettre de 1704, publiée à l’Université hébraïque de Jérusalem en 2007, on apprend que Newton a utilisé le Livre de Daniel de la Bible pour calculer la date de la fin du monde.

La note révèle un côté profondément spirituel pour un homme généralement considéré comme un rationaliste strict.

Il avait déclaré avec assurance dans les journaux de l’époque que la Bible prouvait que le monde se terminerait en 2060, ajoutant : « Il[le monde] finira peut-être plus tard, mais je ne vois aucune raison que cela se produise plus tôt. »

« Je ne mentionne pas ce moment pour affirmer quand notre monde prendra fin mais pour mettre fin aux conjectures téméraires d’hommes fantaisistes qui prédisent fréquemment le moment de la fin. »

« Ce faisant, ils discréditent les prophéties sacrées aussi souvent que leurs prédictions échouent. »

Les mots exacts du livre de Daniel qui ont inspiré sa prédiction ne sont pas clairs.

Cependant, il promet que la fin des temps verrait « la ruine des nations méchantes, la fin des pleurs et de tous les troubles, le retour des Juifs captifs et leur établissement dans un royaume florissant et éternel ».

Yemima Ben-Menahem, l’un des commissaires de l’exposition, a déclaré en 2007 : « Ces documents montrent un scientifique guidé par la ferveur religieuse, par le désir de voir les actions de Dieu dans le monde. »

Cependant, il semblerait que Newton ne soit pas l’unique personne à avoir faire des prédictions apocalyptiques.

Don Carlos Barrios a affirmé dans un épisode de la série « Decoding Baqtun » diffusée sur Amazon Prime qu’il avait lui aussi calculé une nouvelle date pour la fin du monde basée sur le fameux calendrier maya.

Il a déclaré en 2016 : « Nous avons ce que les Abuelos ont vu il y a des milliers d’années. »

« Le prochain cycle de 13 est un cycle lié à l’élément air, c’est une confirmation de l’existence de ces grands cycles. »

« De 2012 à 2016, il y a eu des complications (catastrophes naturelles) et à partir de 2026, elles seront pires encore si nous ne parvenons pas à nous stabiliser nous-même. »

« Le prochain cycle de 13 est un cycle lié à l’élément air et à l’éther. »

« Dans 26 ans, si l’humanité survit comme telle, il y aura un lien spécial qui unira tous les humains. »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1188694/end-of-the-world-isaac-newton-doomsday-apocalyse-bible-book-daniel-spt, 10 octobre 2019

Le fantôme de David Bowie aurait fait son apparition

 

Lorraine Kelly accueillait le chanteur Mika dans son émission télévisé le 10 octobre 2019 dans la mâtinée. Soudainement, un événement surnaturel s’est produit suggérant que le fantôme de David Bowie avait fait son apparition.

La présentatrice écossaise et la pop star discutaient de leur amour mutuel pour le chanteur de Ashes To Ashes lorsque, à la seule mention de son nom, les lumières du studio ont mystérieusement disjoncté, avant de s’éteindre et de prendre une teinte verte foncée.

« Oh ! Bonjour ! », s’est exclamé Lorraine. « C’est plutôt effrayant. Nous avons mentionné David Bowie et voici ce qui s’est passé. »

Après cet incident, l’hôte et l’invité semblaient confus, c’est le moins qu’on puisse dire. Lorraine a rigolé. Elle s’est calmée avant d’admettre qu’elle « avait eu la chair de poule ». « Personne n’a pu faire cela », a déclaré la présentatrice. « Cela vient juste d’arriver ! ». Les fans qui regardaient l’émission en direct étaient également convaincus d’avoir assisté à un événement surnaturel.

Suite à cela, Lorraine a révélé que c’était « le grand regret de ma vie » de ne jamais avoir pu rencontrer son icône. Peut-être que ses rêves sont devenus réalité… Quoi qu’il en soit, tout cela est plutôt très effrayant.

Voir la vidéo

Source
https://metro.co.uk/2019/10/10/lorraine-viewers-convinced-david-bowies-ghost-gate-crashed-show-that-just-happened-10893359/, 10 octobre 2019

L’histoire des avions hantés …

 

Les lieux hantés se présentent sous d’innombrables formes. Partout dans notre monde, il y des maisons, des forêts et même des véhicules tels que les voitures et les navires qui sont hantées par d’insaisissables fantômes. Il semble que les esprits fantomatiques s’attachent à toutes sortes d’endroit.

Plusieurs cas d’avions hantés ont ainsi été recensés ces dernières années. En règle générale, ces endroits ne se prêtent pas à ce qu’on pourrait imaginer être un endroit hanté, mais il existe de nombreux rapports sur toutes sortes d’activités étranges et paranormales signalées dans les avions, et en voici quelques-unes.

De nombreux récits fantasmagoriques de fantômes sur des avions s’articulent autour de passagers fantômes vus par d’autres passagers ou membres de l’équipage. L’un de ces cas a été rapporté par violetlullaby, un utilisateur de Reddit, qui était agent de bord sur un B737, un avion petit dans lequel la porte du poste de pilotage est proche du siège de l’équipage. À ce moment-là, ils étaient à l’altitude de croisière, et c’est à cet instant-là que le commandant de bord a appelé pour demander pourquoi deux enfants avaient été autorisés à jouer devant la porte du cockpit. L’équipage a déclaré qu’il n’y avait pas d’enfants qui y jouaient, mais le capitaine a insisté que c’était le cas puisqu’il pouvait les voir sur les images de la caméra de vidéosurveillance. Le témoin explique :

« Un autre membre de l’équipage, assis sur un siège qui lui était réservé, a nié qu’un enfant jouait près de la zone (les sièges se trouvent juste à côté de la porte du poste de pilotage). Mais le capitaine a insisté sur le fait qu’il pouvait réellement voir deux enfants (un garçon et une fille) jouer devant la porte à travers les images de la vidéosurveillance. À ce stade, le commandant n’était pas très heureux en pensant que les pilotes lui jouaient des tours. »

« Après un certain temps, le capitaine a décidé de laisser tomber et n’y prêta plus attention. Quand ils ont atterri et sont arrivés à l’hôtel, le capitaine s’est entretenu avec son premier officier. Il a insisté pour savoir si le commandant et son équipe avaient vraiment vu les deux enfants jouer devant la porte du cockpit. Elle a maintenu que c’était vraiment le cas. Le couloir était particulièrement petit (moins de 10 mètres de long seulement entre la porte bâbord et la porte tribord, composée des sièges de l’équipage, et de l’entrée du cockpit). De ce fait, elle n’aurait pas pu manquerla présence de deux enfants en train de jouer. Les deux pilotes étaient terrifiésquand ils ont vu les enfants jouer et se sont demandés pourquoi ils avaient été laissés là. Le copilote a confirmé ce que son capitaine avait vu. »

Qui étaient ces enfants fantômes ? D’où viennent-ils et où sont-ils allés ? Wilsonxrutter, un autre internaute, a raconté une autre histoire qui, selon lui, aurait été racontée à un de ses amis, qui était préposé de bord lors d’un vol aller-retour de San Francisco à New York. Au moment où les passagers arrivaient, le témoin a déclaré avoir remarqué distinctement un homme bien habillé, dans la quarantaine, muni d’un porte-documents, qui s’était assis à l’arrière de l’avion, près des toilettes. Il ne pensait pas beaucoup à lui à ce moment-là, mais les choses sont devenues étranges lorsque l’équipage a compté les passagers après le vol. Il explique :

« Il s’est assis à l’arrière de l’avion, près des salles de bain. Avant le départ, le personnel se rappelait avoir compté 35 passagers embarqués pource vol. Comme il s’agissait d’un vol de nuit, la plupart des passagers avaient dormi pendant le vol et tout s’était déroulé normalement. Avant d’atterrir, ils ont compté les passagers mais il n’y avait que 34 personnes. Ils pensaient que le passager manquant était dans la salle de bain. Seulement, après avoir vérifié, elle était vide. Ils ont finalement pensé que c’était l’homme qui s’était assis à l’arrière de l’avion. Un membre du personnel a même raconté avoir eu une conversation avec lui au sujet de la femme de l’homme et de ses deux filles. Quand ils ont atterri, ils ont averti la sécurité de l’aéroport et vérifié le vol de retour à l’aéroport de San Francisco. Ils ont constaté que seules 34 personnes avaient été enregistrées»

Un autre témoin affirme avoir effectué un vol qui n’était pas très complet de Denver à New York et que la personne assise à côté de lui semblait se sentir très mal. Il la décrit comme une femme âgée, seule, coiffée d’un châle à l’ancienne et qui avait de gros cernes sous les yeux. Elle avait le teint si pâle qu’elle semblait malade. Alors que l’avion poursuivait sa route, elle restait assise, regardant droit devant elle, mais il pouvait voir que son état avait s’empirait. Il raconte :

« Cette dame avait l’air très malade dès le départ, au point que j’ai été surpris qu’ils l’aient même autorisée à prendre l’avion pour un vol aussi long. Mais après le décollage, elle avait l’air de se réchauffer. Elle pouvait à peine s’asseoir droite, elle avait presque un teint jaune, des poches sombres sous les yeux, et ses yeux semblaient gonflés. À un moment donné, je lui ai demandé si elle avait besoin d’aide, mais elle a continué à regarder devant elle et m’a complètement ignorée. Enfin, elle s’est relevée et a trébuché vers les toilettes. C’est alors que j’ai parlé à une hôtesse de l’air de cette vieille dame malade. Je lui ai dit que je pensais que cette dame paraissait particulièrement fiévreuse. Elle est allée aux toilettes pour la surveiller. Quand l’agent de bord est revenu, elle m’a dit qu’il n’y avait personne dans les toilettes et que la description que j’avais fait de cette dame ne correspondait à aucun des passagers dans l’avion. Pendant tout le reste du vol, je ne l’ai plus revue, et je n’ai jamais pu l’expliquer depuis. »

Une hôtesse de l’air nommée Susan Brown a raconté l’existence d’un avion hanté dans lequel elle avait travaillé. À l’époque, il s’agissait d’un nouvel avion pour elle. L’un des agents de bord, qu’elle n’avait jamais rencontré auparavant, lui a dit que l’avion dans lequel ils se trouvaient était censé être hanté. Selon cette autre hôtesse de l’air, il y avait eu, une fois, un passager qui était en vacances lorsque son épouse est décédée. Le corps avait été transporté dans un conteneur en métal avec le reste de la cargaison pour pouvoir être ramené à la maison afin d’être enterrée. C’est à ce moment que la hantise a commencé. Elle raconte :

« Ma collègue m’a dit que pendant ce vol, une femme était allée dans la cuisine de l’avion et avait demandé un verre. L’équipage de cabine a dit à la femme qu’elle le préparerait pour elle mais qu’elle pouvait retourner à sa place et qu’elle lui apporterait le verre un peu plus tard. La femme a indiqué où elle était assise pour que l’équipage le sache. Elle a également dit à l’équipage qu’elle était assise à côté de son mari. L’équipage a préparé le verre et l’a emmené à la femme. Lorsque les membres équipage se sont assis à leur place, ils ont remarqué qu’un homme était assis à l’endroit spécifié par la femme. L’équipage a dit à l’homme qu’il y avait une femme qui voulait boire un verre et qu’il devait savoir où elle se trouvait. L’homme a déclaré à l’équipage qu’aucune dame n’était assise à côté de lui et qu’il était seul. L’équipage a dit à l’homme qu’il y avait une dame qui avait demandé à boire et a indiqué qu’elle était assise à côté de lui. L’équipage et l’homme ont discutépour tenter de comprendre. L’homme a alors dit à l’équipage qu’il était impossible que sa femme ait demandé à boire car son épouse était décédée et que son corps avait été placé parmi la cargaison. L’homme avait dit à l’équipage que ce qui était étrange, c’est que le verre que l’équipage avait apporté était un Bloody Mary, le cocktail préféré de sa femme. L’homme a été choqué par cette situation peu banale et l’équipage aussi. »

Depuis lors, cet avion aurait été sujet à toutes sortes de phénomènes étranges, tels que des bruits étranges, des objets en mouvement ou en vibration, ainsi que des objets renversés par des mains invisibles. On dit que tous les membres de l’équipage et le personnel qui connaissent cet avion sont très prudents lorsqu’ils travaillent à son bord. Amanda Pleva, une hôtesse de l’air, raconte l’histoire similaire d’un avion surnommé « Christine » par ses collègues, du nom de la voiture hantée du roman de Stephen King. Elle a raconté à FlyerTalk :

« Christine ne me dérange pas, mais certaines évitent de voler à son bord à cause des histoires. Des lumières s’éteignent et s’allument toutes seules, on y entend des bruits inhabituels, il y a de soudaines chutes de température. Dans ma compagnie aérienne, nous avons toujours des histoires sur l’avion n°502. Elle semble ‘se comporter’ différemmentselon les personnes, mais beaucoup de personnes ont prétendu y avoir vécu des choses étranges»

Tout aussi effrayant est un avion de ligne hanté décrit par James Wysong, un agent de bord de United Airlines qui a raconté son expérience sur le site Travelers United. Il raconte qu’il se trouvait sur un vol en direction de l’Europe. L’avion était un 747 plus ancien. L’un des autres agents de bord lui a dit que l’avion dans lequel ils se trouvaient était hanté. Apparemment, il y a des années, il y a eu un accident dans lequel une porte de soute avait été éjectée de façon spectaculaire. Plusieurs passagers avaient péri cette nuit-là sans que leurs corps ne soient retrouvés. James se décrit comme un sceptique et dit qu’il pensait que c’était juste un conte fantasmagorique. Cependant, son opinion a changé quand il a commencé son travail dans l’une des cuisines de préparation de l’appareil, avec une collègue de travail appelée Martha. Alors qu’il travaillait et écoutait de la musique sur son appareil audio, des événements étranges se sont déroulés :

« Soudain, l’un des fours a commencé à s’éteindre et à s’allumer comme s’il y avait un court-circuit. Une alarme a retenti, comme toujours lorsqu’un four s’éteint. J’ai donné un petit coup au four. Cela a semblé résoudre le problème, mais un moment plus tard, les autres fours ont fait de même : les fours se sont allumés, puis se sont éteints, avant que les alarmes se mettent à sonner de toutes parts. Les lampes au plafond ont commencé à s’éteindre. Je commençais à m’inquiéter. Puis Martha m’a appelé : Ses fours se comportaient étrangement aussi. J’ai rassemblé tout mon courage et je lui ai dit : ‘C’est juste un câblage défectueux. Rien à craindre.’ Mais ensuite, j’ai remarqué un nouveau son, un petit sifflement qui était audible à chaque fois que l’un des fours s’éteignait – un ‘oooooh’ étrange et fantomatique, semblable à un film d’horreur. (Juste des fans, me suis-je dit.) J’ai emballé tous les repas et les ai envoyés à l’étage, puis j’ai éteint les fours. Deux d’entre eux ont continué à s’éteindre et à s’allumer. (Juste le câblage, pensai-je.) Les lumières au plafond s’éteignirent. (Un court-circuit !). Quand ma musique a commencé à ralentir, comme si les piles étaient en train de mourir, j’ai tapé dessus. Je savais que les piles étaient neuves. Voici la partie la plus étrange. Quand j’ai relaté ce problème sur le carnet de bord de l’avion, j’ai trouvé que cela avait déjà été rapporté plusieurs fois auparavant. À chaque fois, les mécaniciens étaient incapables de réparer ce problème ou même de confirmer son existence. Le problème semblait ne se produire qu’en vol ; lorsque les mécaniciens ont procédé à une vérification au sol, le système fonctionnait bien. Après ce voyage, j’ai entendu parler d’autres agents de bord apportant des planches de Ouija et tenant des séances de spiritisme pendant qu’ils se reposaient. »

On ignore à quel point ces récits sont véridiques, et s’ils sont vrais, on se demande pourquoi ces forces sont devenues liées à ces avions. Pourquoi ces fantômes et autres phénomènes sont-ils attirés par ces lieux ? Comme on a pu le voir, les avions peuvent être des lieux potentiellement hantés.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/09/eerie-tales-of-paranormal-activity-on-airlines/, 11 octobre 2019

Un homme attaqué par une « femme sans visage »

 

Un homme, qui prétend avoir été « enlevé par des extraterrestres », affirme qu’une « femme sans visage » lui a rendu visite à trois reprises. Il a pu se rappeler de ces histoires à la suite d’une séance d’hypnose.

Calvin Parker a déclenché une frénésie médiatique mondiale le 11 octobre 1973 après que son ami Charles Hickson et lui-même eurent annoncé à un shérif qu’ils avaient été kidnappés par un OVNI.

Les deux hommes étaient en train de pêcher dans la rivière Pascagoula, dans le Mississippi, quand ils ont déclaré avoir vu des « lumières sur l’eau ». Quelques instants plus tard, ils se sont retrouvés à l’intérieur d’un OVNI sans qu’il ne sache pas vraiment pourquoi, ni comment.

Cet épisode est entré dans l’histoire sous le nom de « rencontre extraterrestre de la rivière Pascagoula » et est considéré comme l’un des cas d’enlèvement extraterrestre le mieux documenté.

Aujourd’hui, près de 50 ans plus tard, le Daily Star a révélé que Parker avait été hypnotisée par la chercheuse et auteur ufologue Kathleen Marden. Au cours de ces séances, il a relaté de nouvelles rencontres avec des extraterrestres.

Ces nouveaux compléments d’informations surprenants ont été regroupés dans le nouveau livre de Parker intitulé The Story Continues: New Evidence and New Witnesses.

Placé sous hypnose le 19 septembre 2019, Parker a dit à Marden qu’à l’âge de neuf ans, il avait regardé par la fenêtre de sa maison et avait remarqué une femme qu’il avait déjà vue auparavant, mais que « quelque chose était différent. »

« Quand elle s’est retournée et qu’elle m’a regardé, j’ai remarqué qu’elle n’avait pas de visage cette fois-ci », a-t-il déclaré.

Parker a ensuite dit qu’il avait ensuite vu la mystérieuse femme dans les bois à l’âge de 12 ou 13 ans.

Il a dit qu’elle avait « un sourire très relaxant » et qu’elle avait « essayé de me faire venir », mais il l’avait ignorée après que le père d’un ami l’avait appelé.

Mais le plus récent souvenir de Parker est de loin le plus troublant.

Près de 20 ans après l’incident de la rivière Pascagoula, en 1993, Parker a déclaré avoir été torturé par la femme sans visage.

Il a dit à Marden qu’il était allé pêcher seul et qu’il s’était allongé après avoir jeté l’ancre. C’est alors qu’il a été « tiré vers le haut » vers ce qu’il a décrit comme un nuage. Quelques instants plus tard, il s’est retrouvé allonger sur une table.

« Elle m’a retiré de la table et, plus ou moins sans effort, elle m’a soulevée et m’a plaquée contre le mur, plus loin. »

« Et elle a commencé à repousser ma tête en arrière et elle voulait mettre son doigt dans mon nez pour une raison quelconque. »

« Je ne sais pas ce qu’elle avait avec mon nez, mais ils ont toujours voulu me mettre un doigt dans le nez. »

« Et j’ai commencé à saigner et j’avais très mal. Je n’ai jamais ressenti une telle douleur. J’avais l’impression que l’électricité traversait tout mon corps », a-t-il déclaré.

Calvin a dit qu’il saignait beaucoup. Quand il a été ramené sur Terre, le moteur de son bateau était démarré. Il est rentré chez lui en voiture et a dit à sa femme qu’il avait eu des « problèmes avec son bateau ».

Marden a demandé à Calvin s’il pensait que c’était la même femme qu’il avait vue à l’âge de 9 ou 12 ans et il a simplement répondu « oui ».

Elle a lentement fait sortir Calvin d’une hypnose à ce stade.

L’ouvrage Pascagoula – The Story Continues: New Evidence & New Witnesses a été publié par l’éditeur Flying Disk Press le 1er octobre 2019.

Photo : Calvin Parker

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/alien-abductee-famous-kidnap-faceless-20251075, 11 octobre 2019