La cabine téléphonique où l’on vient parler à ses morts

1280x680 maxnewsworldthree469159

 

Source : https://www.nouvelobs.com

 

Dans le nord-est du pays, à Otsuchi, village décimé par le tsunami en 2011, un homme a installé une cabine téléphonique reliée à nulle part… sauf peut-être à l’au-delà. Un drôle d’endroit devenu un lieu de pèlerinage pour les endeuillés.

Et soudain, elle m’est apparue. La cabine téléphonique : silhouette incongrue dans un jardin paisible et verdoyant. Sur les branches ondoyantes des cerisiers, les bourgeons étaient prêts à éclore, les pruniers en fleur faisaient des taches de feu, toutes roses, et, en contrebas, se dessinait la ligne bleue de la mer.

Cette mer qui en 2011, lors du tsunami, a englouti 20 000 habitants de la région du Tohoku, décimant la moitié du village d’Otsuchi et plongé les survivants dans le gouffre insondable du deuil.

Les murmures des fantômes de nos aimés

 

Depuis, ils sont venus, par milliers, et parfois de très loin, se recueillir dans cet étrange lieu, pour y déposer leur chagrin quelques instants. On l’appelle le kaze no denwa ou le « téléphone du vent ». Les fils du téléphone de la cabine ne sont en effet reliés à rien. Sauf au vide. Ou au vent, qui porte les soupirs des défunts, les murmures des fantômes de nos aimés et de nos disparus.

L’homme du téléphone, c’est lui : Itaru Sasaki, un septuagénaire au sourire sage et doux. Cette cabine, il l’avait construite dans son jardin, juste avant le tsunami, après la mort de son cousin à la suite d’un cancer.

Elle croit aller aux toilettes et ouvre l’issue de secours de l’avion

8090139 cf794ac6 8b6b 11e9 bcda 6bcc7588a8c7 1 1000x625

 

Source : http://www.leparisien.fr

 

L’appareil d’une compagnie pakistanaise, qui s’apprêtait à décoller de Manchester, a été retardé de plusieurs heures.

Petite méprise, grandes conséquences. Alors qu’elle croyait se rendre aux toilettes, une passagère d’un vol des Pakistan International Airlines (PIA) a ouvert par mégarde une issue de secours de l’appareil.

L’incident s’est déroulé vendredi soir, à 21h20. Le Boeing 777, qui assurait samedi le vol PK 702, était sur le point de décoller de l’aéroport de Manchester en direction d’Islamabad. Les portes étaient « armées », c’est-à-dire verrouillées, et un signal lumineux indiquait aux passagers d’attacher leurs ceintures, explique le quotidien britannique The Independant.

L’étourdie n’en a pas tenu compte et s’est levée pour aller aux WC à l’arrière de l’avion. C’est là qu’au lieu de pousser la bonne porte, elle aurait ouvert celle-d’à côté. On ignore pourquoi aucun membre du personnel navigant n’était assis près de cette issue de secours, comme c’est la règle au décollage et à l’atterrissage.

D’autres vols décalés

La passagère distraite aurait pu tomber sur le tarmac, mais son geste malencontreux a heureusement déclenché l’ouverture automatique et le gonflage des toboggans.

 

Tous les passagers ont dû être débarqués et leur vol a pu redécoller, mais le lendemain matin seulement, à 5 heures. Ce qui a obligé les autorités de l’aéroport de Manchester à décaler d’autres départs et arrivées.

La compagnie pakistanaise n’a finalement admis à bord du vol PK 702 que 38 personnes, toutes volontaires, car les systèmes d’évacuation avaient été désactivés. On ignore quelle a été l’ambiance à bord. Pour ne rien arranger, quand ces passagers sont arrivés à Islamabad, samedi à 16h10, heure locale, tous leurs bagages n’avaient pas suivi.

Ce laser détruit les cellules cancé­reuses dans le sang

Capture d ecran 2019 06 13 a 09 17 16 e1560410375779

 

Crédits : E.I. Galanzha

Source : https://www.ulyces.co

 

D’après une étude publiée dans la revue médi­cale Science Trans­la­tio­nal Medi­cine, des cher­cheurs de l’Uni­ver­sité d’Ar­kan­sas ont mis au point un nouveau laser capable de détec­ter les cellules cancé­reuses et de les détruire, rappor­tait le maga­zine IEEE Spec­trum le 12 juin 2019.

En opérant à l’ex­té­rieur de la peau, cet outil permet de tuer des cellules cancé­reuses avant qu’elles ne se propagent dans le corps par méta­stase. C’est la première cause de décès due au cancer. « L’uti­li­sa­tion du laser a révo­lu­tionné le diagnos­tic et le trai­te­ment des mala­dies », déclare Vladi­mir Zharov, l’au­teur de l’étude. Il explique que les premiers tests sont très promet­teurs : 96 % des cellules tumo­rales ont été détruites chez un patient.

Les cher­cheurs affirment que ce lasser a détecté les cellules chez 27 personnes sur 28 atteintes de cancer. Ils ne les ont toute­fois pas systé­ma­tique­ment toutes élimi­nées. Zharov et son équipe espèrent qu’il sera encore plus effi­cace lorsqu’ils augmen­te­ront sa puis­sance lors de futures études.

Célèbes, l’île où la mort n’est pas un adieu !

Sourire de mort 327887

 

PHOTOGRAPHIE DE BRIAN LEHMANN

Source : https://www.nationalgeographic.fr

 

Un membre de la famille ajuste les lunettes de Tappang Rara, décédé en 2006, à 65 ans.

Dans une région reculée d’Indonésie, les morts et leurs dépouilles font toujours partie de la famille. Et ils ont sans doute quelque chose à nous apprendre.

 

Defunt porte bonheur 327887

PHOTOGRAPHIE DE BRIAN LEHMANN

Debora Maupa est décédée en 2009, à 73 ans. Ses proches vérifient son corps. Un mort bien préservé (grâce à une solution aqueuse d’aldéhyde formique) est censé porter chance.

 

Seulement malade 327888

PHOTOGRAPHIE DE BRIAN LEHMANN

Près de Rantepao, sur l’île de Célèbres, ses sœurs et cousins entourent Syarhrini Tania Tiranda, morte la veille à 3 ans. Ils la touchent et lui parlent. Pour eux, elle n’est que to makuka’ – “malade”.

 

Presence continue 327882

PHOTOGRAPHIE DE BRIAN LEHMANN

 

Risma Paembonan apporte le dîner de sa belle-mère, décédée voilà deux semaines. L’ethnie toraja chérit le temps où les défunts restent chez eux. “Je ne suis pas triste, car elle est encore avec nous”, dit une autre femme au sujet de sa mère, à la maison plus d’un an après sa mort.

 

Un mort de premiere classe 327881

PHOTOGRAPHIE DE BRIAN LEHMANN

La famille de Pangkung Rante Rante met en place le corps de l’ancêtre, censé être décédé à l’âge de 115 ans, pour l’honorer. Une pratique rare, observée seulement par les familles des classes élevées.

 

Buffles sacrificiels 327885

PHOTOGRAPHIE DE BRIAN LEHMANN

Chez les Torajas, les buffles sont élevés pour le sacrifice. Les garçons (et parfois les filles) s’occupent d’eux avec affection et fierté. Les animaux sont tués d’un coup de machette sur la jugulaire lors de l’enterrement. Le prestige dépend du nombre de buffles sacrifiés.

 

Buffles sacrificiels 327886

PHOTOGRAPHIE DE BRIAN LEHMANN

 

Tini Patiung s’effondre au moment où un groupe d’hommes s’apprête à inhumer sa mère, Ester Patiung, décédée dix mois auparavant, à l’âge de 62 ans. Le corps est resté dans la maison familiale en attendant les décisions sur la cérémonie funéraire.

 

Reunion de famille 327880

PHOTOGRAPHIE DE BRIAN LEHMANN

Bartolomeus Bunga soulève le corps de sa mère, disparue en 2011, tandis que le petit-fils de la défunte lève gaiement les pouces. Plus de la moitié des Torajas vivant loin de leurs terres, les funérailles sont l’occasion de réunir la famille

LES CHATS ET LES CHIENS PEUVENT-ILS VOIR LES ESPRITS? ( LA SCIENCE CONFIRME QU’ILS PEUVENT VOIR DES FRÉQUENCES QUE NOUS NE VOYONS PAS )

Ob 82b261 virdvac80f1smolqu4sccccmy7i 630x420

 

Source : https://www.conscience-et-eveil-spirituel.com

 

On croyait autrefois que tous les mammifères avaient des yeux semblables aux hommes, incapables de voir les rayons UV, mais des preuves scientifiques suggèrent que de nombreux animaux en sont capables.

Les chats et les chiens peuvent-ils voir les esprits ?

Une étude réalisée  il y a quelques années par des biologistes à l’université de la ville de Londres, au Royaume-Uni, a fourni des preuves de ce différentiel entre espèces.

Selon Pet MD :

« Avez-vous déjà cru que votre chat ou chien observait quelque chose que vous ne voyez pas ? Eh bien, vous avez raison, selon une nouvelle étude. On pense que les chats, les chiens et les autres mammifères voient dans la lumière ultraviolette, ce qui ouvre un monde totalement différent de celui que l’on connait, explique l’étude.

La lumière UV est la longueur d’onde au-delà de la lumière visible du rouge au violet que les humains peuvent voir. Les humains ont une cornée qui empêche les UV d’atteindre la rétine. On pensait auparavant que la plupart des mammifères avaient des cornées similaires aux humains.

Les scientifiques ont étudié les cornées de mammifères morts, y compris les chats, les chiens, les singes, les pandas, les hérissons et les furets. En recherchant la quantité de lumière qui passe à travers la cornée pour atteindre la rétine, ils ont conclu que certains mammifères peuvent réellement voir les rayons UV, contrairement à ce que l’on croyait auparavant. »

Cependant, je crois qu’il y a quelque chose de plus à ce phénomène qui se penche sur le domaine métaphysique.

Ma jeune sœur et moi avons eu des expériences où nos chats voient des choses qui ne sont pas là. Ils battent l’air avec leurs pattes, observent attentivement le vide, suivent on ne sait quoi du regard pendant plusieurs secondes et font des bruits étranges.

 

Le moment le plus intense qui s’est passé était juste après la mort de mon grand-père. Notre chat nommé Double Stuff battait l’air, miaulait très étrangement et poursuivait quelque chose dans la pièce, essayant de sauter dans l’air, en regardant cette chose au plafond.

C’était presque comme si un esprit ou une entité flottait au plafond et seul le chat pouvait le voir.

Il n’y avait pas de lumière UV différente dans ma chambre quand le chat l’a fait : alors, pourquoi essayait-il de chercher des choses invisibles à ce moment-là ?

Ensuite, il y a quelques semaines, ma sœur a vécu une expérience bizarre où elle ressentait la présence de personnes, un phénomène généralement signalé par des personnes qui souffrent de paralysie du sommeil.

Lorsqu’elle a vu ces entités dans la maison la nuit, le chat a commencé à s’agiter étrangement et semblait effrayé. Il a miaulé et fait les mêmes choses étranges que parfois.

Pensez-vous que d’autres entités existent autour de nous, tout comme les rayons ultraviolets existent autour de nous et nous ne pouvons pas percevoir et que seuls certains animaux sont conscients d’eux ?

Perpignan: Le marabout jugé pour excès de vitesse explique être possédé par l’esprit de Schumi

5cee837df14937704d8b46d0

Le palais de justice de Perpignan — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Source : https://www.20minutes.fr

 

« Parfois, je suis habité par certaines personnalités  ». Le 18 septembre, à Banyuls-sur-Mer, c’est « Michael Schumacher qui [l’avait obligé] à conduire (…) Alors je conduis comme un fou mais ce n’est pas de ma faute ». Jugé par le tribunal correctionnel dePerpignan, un Africain de 47 ans a évoqué son activité devant les juges pour justifier sa conduite en excès de vitesse et sa consommation de cannabis, relate L’Indépendant.

La drogue, il l’avait achetée à La Jonquera, de l’autre côté de la frontière espagnole, pour sa propre consommation : « 40 à 50 joints par jour », reprend le quotidien. Une consommation qu’il juge nécessaire pour communiquer avec les esprits. Ses incantations ne sont pas restées vaines : le tribunal l’a condamné à huit mois de prison avec sursis, contre huit mois ferme requis par le procureur de la République.

 

Ce Japo­nais arrêté ivre au volant affirme que son corps produit de l’al­cool à son insu

Drinjap

 

Source : https://www.ulyces.co

 

À Itami, au Japon, un véhi­cule a percuté un feu dans la soirée du 22 mai. Arrêté pour conduite en état d’ivresse, son conduc­teur a expliqué aux poli­ciers que son corps produit de l’al­cool sans qu’il n’en boive une goutte, rapporte le quoti­dien Kobe Shim­bun.

L’homme de 28 ans souffre du syndrome d’auto-bras­se­rie, égale­ment appelé syndrome de fermen­ta­tion intes­ti­nale, une mala­die diges­tive très rare. « Lorsque je suis nerveux, mon corps produit de l’al­cool » a déclaré l’élec­tri­cien aux poli­ciers, qui l’ont tout de même arrêté. Les personnes atteintes de cette mala­die souffrent de taux anor­ma­le­ment élevés de levure dans leur esto­mac, qui conver­tissent le sucre et autres glucides en alcool.

La mâchoire brisée et plusieurs dents cassées après l’explosion de sa cigarette électronique

B9720006082z 1 20190620141037 000 g52dsvfa3 1 0

 

Source : https://www.foozine.com

 

Austin Adams avait décidé d’arrêter de fumer. Pour l’aider dans ce long combat, l’adolescent de 17 ans du Nevada s’est fait offrir une cigarette électronique par sa mère. Sauf qu’en mars 2018, celle-ci lui a explosé en pleine bouche, la faute à la pile de l’appareil qui avait surchauffé.

Il a immédiatement été emmené dans le seul établissement de la région capable de supporter sa blessure par explosion, ainsi que les graves brûlures. Austin a été pris en charge par le chirurgienne Katie Russell ‘Il a dû subir une réduction ouverte et une fixation interne de la fracture, une extraction dentaire et un débridement de tissu dévitalisé’ explique t-elle.

explosion cigarette électronique

 

Le jeune homme a eu la mâchoire fermée pendant six semaines, le limitant à un régime composé d’aliments liquides et en purée.

explosion cigarette électronique

Ce n’est pas le premier accident survenu à cause d’une cigarette électronique. Un homme est décédé l’année dernière en Floride après l’explosion de sa vapotte, d’autres personnes ont été blessées.

Tina a passé 27 minutes en état de mort clinique: au réveil, elle écrit ces mots pour décrire ce qu’elle a vu (photos)

7205760

©Instagram @madiejohnson

Source : https://www.rtl.be

 

 

Que se passe-t-il après la mort? Les expériences de mort imminente fascinent et ce nouveau témoignage ne fait pas exception à la règle. Tina Hines, une Américaine, a subi un arrêt cardiaque alors qu’elle était avec son mari Brian à Phoenix, dans l’Arizona.

Cette mère de quatre enfants a dû être réanimée 6 fois, et s’est retrouvée en état de mort clinique durant 27 minutes, peut-on lire dans le tabloïd britannique The Sun. Lorsque son cœur a repris, elle n’était pas en mesure de parler car elle était intubée. Mais selon le témoignage de sa famille, elle a fait des gestes, pour demander à ce qu’on lui tende de quoi écrire. Elle a alors gribouillé « It’s real » (« C’est réel », « Cela existe ») dans un carnet.


©Instagram ©madiejohnson


©Instagram ©madiejohnson
 

Lorsque sa famille lui a demandé de quoi elle parlait, Tina a pointé le ciel. La dame faisait référence… au paradis. Elle assure l’avoir entrevu alors qu’elle était entre la vie et la mort.

Tina, qui est croyante, raconte avoir vu Jésus, entouré de couleurs radiantes. « C’était si réel, les couleurs étaient si vibrantes », a-t-elle confié à un média local, cité par The Sun.

 


©Instagram ©madiejohnson 

Les médias relatent ce témoignage, récolté suite à l’hospitalisation de Tina en février 2018, en raison d’une publication sur Instagram. Madie, la nièce de Tina, a choisi de se faire tatouer les mots que sa tante a écrits lorsqu’elle est revenue à la vie

Ces cham­pi­gnons hallu­ci­no­gènes trans­forment les cigales en machines sexuelles


Crédits : Ryan Glenn

Source : https://www.ulyces.co

Dans une étude publiée par la revue Science Direct le 24 juin 2019, une équipe de cher­cheurs améri­cains analyse les effets des cham­pi­gnons hallu­ci­no­gènes sur une popu­la­tion de cigales. En infec­tant un insecte, l’en­to­moph­tho­ra­lean provoque la désin­té­gra­tion de ses organes géni­taux et l’en­traîne dans une quête effré­née de rela­tions sexuelles, rapporte The Sun.

À partir du moment où elles sont conta­mi­nées par des spores, les cigales sont victimes d’un agent patho­gène baptisé masso­spora cita­dina, qui se déve­loppe dans leur corps. Comme s’il cher­chait à étendre son infec­tion, le cham­pi­gnon pousse alors les mâles à battre les ailes à la manière des femelles, ce qui attire d’autres insectes. Même si leurs corps se décom­pose, et que les parties géni­tales et l’ab­do­men finissent par tomber, les malades deviennent de véri­table machines sexuelles.



Ces obser­va­tions donnent des idées aux scien­ti­fiques.« Nous pensons que ces décou­vertes susci­te­ront un regain d’in­té­rêt pour les cham­pi­gnons et leurs effets secon­daires sur le plan phar­ma­co­lo­gique », a déclaré Matt Kasson, de la West Virgi­nia Univer­sity. « Cela pour­rait nous permettre de trou­ver de nouveaux médi­ca­ments. »

Des dizaines d’oiseaux tombent du ciel le bec et les yeux en sang !


Source : https://www.ayoyemonde.com

Environ 60 oiseaux sont « tombés du ciel » le bec et les yeux en sang, mercredi, dans le sud de l’Australie.

Les oiseaux étaient en grande partie des Cacatoès nasique, une espèce protégée.

Des 60 oiseaux découverts, 58 sont décédés et n’ont pas pu être sauvés par les vétérinaires.

« Les oiseaux n’étaient plus capables de voler et ils étaient coucher au sol, agonisant de douleur. Plusieurs oiseaux saignaient du bec et des yeux », a raconté Sarah King, la fondatrice d’un refuge pour animaux de la région, qui a vu les oiseaux.

Elle a dit que c’était une véritable scène de film d’horreur. Des enfants qui étaient dans le secteur ont vu les oiseaux mourir dans d’atroces douleurs et ont été traumatisés par la scène.

Selon toute vraisemblance, les oiseaux auraient été empoisonnés.

« Nous avons immédiatement pensé à un empoisonnement », a expliqué Sarah King, ajoutant que ce n’est pas la première fois qu’une situation du genre se produit.



Le gouvernement n’a pas confirmé ou démenti la possibilité d’un empoisonnement pour le moment. Toutefois, des tests seront menés afin de mieux comprendre ce qui est arrivé et s’assurer que ce drame n’est pas lié à une maladie.

S’il s’agit d’un empoisonnement, la personne responsable s’expose à une peine de prison.

De la coke vieille de 1000 ans retrou­vée dans une sacoche de chaman en Boli­vie

Ayahuesca

 

Source : https://www.ulyces.co

https://www.activiteparanormale.com/pages/insolite/de-la-coke-vieille-de-1000-ans-retrou-vee-dans-une-sacoche-de-chaman-en-boli-vie.html

 

En Boli­vie, une sacoche de chaman vieille de 1000 ans a été retrou­vée dans la grotte andine de la Cueva del Chileno. Elle conte­nait plusieurs drogues, notam­ment de la cocaïne et des psycho­tropes comme de la DMT, rappor­tait EurekA­lert! le 6 mai.

Le sac en cuir conte­nait une sacrée pano­plie puisque les résul­tats auxquels sont parve­nus les scien­ti­fiques indiquent qu’il y avait là quatre ou cinq plantes hallu­ci­no­gènes diffé­rentes. Plusieurs outils ont égale­ment été décou­verts, comme des tablettes en bois, des spatules en os ou encore des tubes de cheveux humains, pour fumer les plantes hallu­ci­no­gènes en ques­tion.

Crédits : Jose Capriles, Penn State

Bien que les experts savaient que les psycho­tropes étaient impor­tants dans les acti­vi­tés spiri­tuelles et reli­gieuses des chamans amérin­diens, ils ne se doutaient pas qu’ils utili­saient autant de plantes et d’ou­tils diffé­rents. « Il s’agit du plus grand nombre de substances psychoac­tives jamais retrou­vées dans une seule collec­tion d’ar­te­facts  archéo­lo­giques en Amérique du Sud », explique l’an­thro­po­lo­giste Jose Capriles.

 

Cepen­dant, les recherches des archéo­logues ne permettent pas encore de déter­mi­ner comment les plantes ont été prépa­rées. Cette décou­verte montre qu’au-delà d’une connais­sance impres­sion­nante des plantes, ces habi­tants entre­te­naient un véri­table lien avec le « monde des esprits ».

Découverte d’un état de la matière à la fois solide et liquide !

 

PHOTOGRAPHIE DE TURTLE ROCK SCIENTIFIC/SCIENCE SOURCE

Source : https://www.nationalgeographic.fr

 

Lorsqu’un morceau de potassium métallique est déposé dans un tube à essai rempli d’eau, il se met à gigoter, à fondre, à pétiller et même à sautiller alors qu’il se transforme en bulles d’hydrogène gazeux et en hydroxyde de potassium. Dans les bonnes conditions de température et de pression, les scientifiques ont démontré que ce métal pouvait devenir à la fois solide et liquide. « C’est assez étrange, » confie le coauteur de l’étude Andreas Hermann, rattaché à l’université d’Édimbourg.

 

Solide, liquide, gaz…et après ? Alors qu’une grande partie d’entre nous n’apprennent que trois états de la matière à l’école, des physiciens ont découvert plusieurs variétés exotiques qui peuvent exister sous des conditions extrêmes de température et de pression.

Une équipe de scientifiques a récemment eu recours à une forme d’intelligence artificielle pour confirmer l’existence d’un nouvel état de la matière, dans lequel les atomes de potassium présentent simultanément des caractéristiques solides et liquides. Si d’une manière ou d’une autre vous réussissiez à extraire un morceau de ce matériau, il aurait probablement l’aspect d’un bloc solide duquel s’écoule du potassium fondu jusqu’à ce que finalement, il soit complètement dissout.

« Ce serait un peu comme tenir une éponge gorgée d’eau qui commence à goutter, sauf que l’éponge est en fait composée d’eau, » illustre le coauteur de l’étude Andreas Hermann, physicien de la matière condensée à l’université d’Édimbourg. Son travail fait l’objet d’un article paru cette semaine dans le journal Proceedings of the National Academy of Science.

Cet état inhabituel du potassium pourrait exister dans des conditions semblables à celles que l’on trouve dans le manteau terrestre, mais cet élément est généralement présent sous la forme de composés et non sous sa forme élémentaire. Ce type de simulation pourrait être utile à l’étude du comportement d’autres minéraux dans des environnements aux conditions extrêmes.

UN CRISTAL EN LIQUÉFACTION

Passés au microscope, les métaux comme le potassium ont une structure plutôt simple. Mis sous la forme d’une barre solide, les atomes de cet élément se connectent pour former un réseau ordonné en lignes qui conduit très bien l’électricité et la chaleur. Pendant longtemps, les chercheurs pensaient pouvoir aisément prédire l’état de ces structures cristallines une fois soumises à une certaine pression.

Pourtant, il y a quinze ans des scientifiques découvraient que le sodium, un métal aux propriétés similaires à celles du potassium, avait une étrange réaction lorsqu’il était comprimé. Soumis à une pression 20 000 fois supérieure à celle de la surface terrestre, il passait d’un bloc argenté conducteur à un matériau transparent isolant. En étudiant le sodium aux rayons X, les scientifiques se sont aperçus qu’il adoptait une structure complexe de cristal plutôt qu’une structure simple.

Le potassium a également fait l’objet de nombreuses expérimentations minutieuses. Au cours d’une expérience similaire à celle du sodium, les atomes du potassium avaient adopté une formation élaborée : cinq tubes cylindriques disposés en X avec quatre longues chaînes placées dans les espaces vides laissés par le premier ensemble, presque comme deux matériaux séparés sans interaction.

« Sans que l’on sache vraiment pourquoi, ces atomes de potassium ont décidé de se diviser en deux sous-réseaux à peine reliés, » explique Hermann. Ensuite, alors que les scientifiques faisaient augmenter la température, on pouvait voir les quatre chaînes disparaître sur les images obtenues par rayons X, s’ensuivit un long débat parmi les chercheurs pour déterminer l’origine de ce phénomène.

Afin de percer ce mystère, Hermann et ses collègues se sont tournés vers les simulations et ont eu recours à un dispositif appelé réseau neuronal, une forme d’intelligence artificielle qui apprend à prédire un comportement en se fondant sur des exemples précédemment étudiés. Après avoir été entraîné sur un petit échantillon d’atomes de potassium, le réseau neuronal était suffisamment familier avec la mécanique quantique pour simuler des ensembles contenant des dizaines de milliers d’atomes.

Les modèles informatiques ont démontré qu’entre 20 000 et 40 000 fois la pression atmosphérique et à des températures comprises entre 126 et 526 degrés Celsius, le potassium entrait dans un état baptisé « chain-melted state » (état de fusion de chaîne) dans lequel les chaînes susmentionnées passaient à l’état liquide alors que le reste des cristaux de potassium restaient à l’état solide.

C’est la première fois que des scientifiques réussissent à démontrer la stabilité thermodynamique d’un tel état pour tout élément.

La méthode d’apprentissage machine mise au point par l’équipe de scientifiques pourrait être utile dans la modélisation du comportement d’autres substances, indique Marius Millot, dont les recherches au laboratoire national de Lawrence Livermore s’intéressent à l’état de la matière dans des conditions extrêmes.

« Une majorité de la matière présente dans l’univers est soumise à des températures et des pressions élevées, par exemple à l’intérieur des planètes et des étoiles, » poursuit-il.

ÉTATS EXOTIQUES

À présent que l’état de fusion de chaîne du potassium est confirmé, il rejoint le spectre des autres états inhabituels connus de la matière, en dehors des états plus communs que sont le gaz, le solide et le liquide.

Plasma : Une forme de gaz à haute température dans lequel des électrons sont arrachés de leur noyau atomique. Ainsi séparés, il leur est donc possible de générer un champ électrique ou magnétique et d’en être affecté.

Condensat de Bose-Einstein : Formé uniquement à des températures proches du zéro absolu (−273,15 °C), tous les atomes de ce matériau agissent comme des particules libres.

Supraconducteur : Cet état est atteint lorsque des métaux sont refroidis à basse température, il se caractérise par l’absence de résistance du matériau, l’électricité peut donc y circuler librement.

Superfluide : On parle de superfluidité lorsqu’un liquide est refroidi à des températures proches du zéro absolu et qu’il peut alors s’écouler sans aucune friction, parfois même en remontant les parois d’un récipient pour ensuite s’écouler à l’extérieur.

Matière dégénérée : Cet état de la matière n’apparaît qu’à des pressions extrêmement élevées atteintes par les naines blanches et les étoiles à neutrons, deux types d’étoiles en fin de vie.

Plasma quarks-gluons : Dans cet état, les protons et les neutrons sont dissous en leurs constituants internes : les quarks. Ces particules peuvent alors se déplacer librement parmi d’autres particules responsables de l’interaction forte : les gluons.

À 12 ans, il est attaché nu à un arbre et filmé par ses parents en guise de « punition »

 

originaires de Lens, ont été présentés devant le parquet de Béthune pour violence aggravée et diffusion d’images à caractère pédopornographique après avoir attaché l’enfant de cette dernière nu à un arbre et filmé son sexe.

par Anais Moine

Ce sont des accusations extrêmement graves auxquelles devront répondre un couple originaire des Hauts-de-France et âgé d’une trentaine d’années. En effet, d’après La voix du Nord, qui rapporte les faits, déférés devant un magistrat du parquet de Béthune vendredi 5 juillet, ces parents comparaîtront prochainement devant le tribunal correctionnel local pour violence aggravée et diffusion d’images à caractère pédopornographique. Et pour cause, la mère de famille est accusée d’avoir demandé à son conjoint, beau-père du garçon, de ligoter ce dernier à un arbre, nu, pour le filmer, notamment au niveau de son sexe.

Par la suite, le couple de Lensois, qui aurait commis ces violences en guise de punition après une bêtise de sa part, a envoyé la vidéo de leurs abus à l’ancienne nounou de l’enfant. Parvenues jusqu’entre les mains des autorités, les images ont été à l’origine du déclenchement d’une procédure de justice. Selon nos confrères, mère et beau-père n’en étaient pas à leur première punition de la sorte puisque l’enfant, aujourd’hui âgé de 12 ans, aurait par le passé était obligé de courir dans les rues de sa cité, une fois encore, privé de vêtements, pour « réparer » une sottise.

La victime et sa sœur de 10 ans ont fait l’objet d’une ordonnance de placement provisoire.

 

 

Alors que la violence éducative continue de tuer en France, dans son dernier rapport sur les morts violentes d’enfants au sein des familles, l’Inspection générale interministérielle du secteur social(Igas) estimait que chaque année, 72 enfants décédaient de violences parentales, soit un mort tous les cinq jours.
Un chiffre terrible qui serait malheureusement bien en deçà de la réalité comme le soulignait le rapport,“Le nombre de décès est vraisemblablement plus important puisqu’il ne tient pas compte du chiffre noir que constituent les meurtres non révélés de nouveau-nés tués à la naissance et les meurtres d’enfants non repérés, principalement ceux victimes du syndrome du bébé secoué ».

La violence éducative tue encore en France

 

blob:https://www.aufeminin.com/1c1d6060-252c-4d27-a579-449da787f378

Selon un ufologue, les aliens vivent déjà sur Terre

 

Sixto Paz Wells est considéré comme l’un des plus grands experts en matière d’OVNI au monde. Depuis 45 ans, il affirme qu’il a été contacté par des extraterrestres. En outre, il a écrit 21 livres dans lesquels il expose et explique le phénomène OVNI.

Le journal El Tiempo l’a interviewé …

Les extraterrestres sont-ils présents sur Terre ?

Oui, il y a des êtres d’une autre planète vivant parmi nous. Même la Bible nous parle d’expérience extraterrestre. Par exemple, Elie, le prophète d’Israël, qui a été emporté au cieldans un char de feu. La vie de Jésus est entourée par le thème des OVNI. (Saint Matthieu, Chapitre 2, verset 9). Quand les hommes sages vont rendre visite à Jésus qui est né à Bethléem, il y a une étoile qui brille jour et nuit. Depuis quand une étoile peut-elle faire cela ? L’apparition de la Vierge de Fatima est aussi un phénomène typique d’OVNI capturé dans le ciel.

Les catastrophes naturelles ont-elles un lien avec la présence des ovnis ?

Oui et non. Non, dans le sens où ils ne les provoquent pas, et oui, dans le sens où, toujours, avant une catastrophe naturelle, ils semblent l’anticiper et essayer d’éviter qu’elle n’aboutisse à un résultat dramatique.

Les scientifiques sont-ils au courant de la visite des extraterrestres sur Terre ?

Ils savent, mais ils ne peuvent pas le dire parce que les gouvernements les censurent. Paul Hellyer, ancien ministre de la Défense du Canada, a déclaré qu’il disposait de documents affirmant que des engins spatiaux extraterrestres s’étaient écrasés sur notre planète et que les restes de vaisseaux et d’équipages tombés sur Terre avaient été utilisés pour créer et développer de nouvelles technologies.

Les extraterrestres pourraient être dans les gouvernements ?

Non, parce que d’une manière ou d’une autre, ils regardent, essayent d’aider indirectement, mais ils ne peuvent pas intervenir.

Pourquoi ces êtres visitent-ils la Terre ?

Ils nous observent, effectuent un suivi, dans une sorte d’expérience sociologique, anthropologique, métaphysique, où ils extraient des informations, c’est-à-dire qu’il n’y a personne, aussi sage soit-il, qui n’a rien à apprendre et personne, aussi humble soit-il, qui n’a rien à enseigner. Nous ferons de même lorsque nous commencerons à voyager vers d’autres planètes.

Qu’est-ce qui nous manque en tant qu’humanité pour voir ces êtres ?

Pour les voir il n’y a pas de problème, car il suffit de faire particulièrement attention. Mais pour qu’il y ait cette rencontre définitive avec l’humanité, il est nécessaire qu’il y ait un changement de conscience, qu’il y ait un changement d’attitude, que nous cessions de produire des ordures, que nous cessions de tout polluer.

Source
https://cronicasmundosocultos.blogspot.com/2019/06/sixto-paz-si-hay-vida-extraterrestre.html,

Une structure hexagonale extraterrestre trouvée sur Mars

 

Le 30 juin 2019, un internaute a découvert une étrange structure extraterrestre sur la planète Mars. Ce bâtiment hexagonal semble être unique en son genre.

L’ufologue Scott C. Waring nous livre son analyse :

« Le Youtubeur Jean Ward a découvert cette étonnante structure à six côtés avec une tour en son centre. Il a trouvé un hexagone, une structure à six côtés. Il est impossible de trouver une structure de cette taille dans la nature. Elle est énorme, puisqu’elle mesure environ un demi-km de diamètre. C’est une découverte étonnante et la preuve que des extraterrestres ont déjà vécu sur Mars et que les structures qu’ils ont laissées sont toujours intactes. Une base potentielle pour l’humanité dans le futur. »

Source de la photo

Source
https://www.etdatabase.com/2019/06/hexagon-building-found-on-mars-is-proof.html