Le fantôme de Michael Jackson façon Momo menace les enfants sur Internet : la police appelle au calme

Après Momo, cet horrible personnage à la tête d’oiseau qui terroriserait les enfants sur Internet, un nouveau meme terrifiant a fait son apparition au Mexique. Une représentation de Michael Jackson  aux allures de Momo pousserait des cris effrayant et porterait le nom d’El Ayuwoki. Ce personnage serait un fantôme du roi de la pop qui menacerait les enfants de venir les rejoindre dans leur chambre à 3 heures du matin. Ce nouveau meme est-il un creepypasta ou présente-t-il un réel danger pour les enfants ? La police mexicaine a préféré prendre ses précautions en publiant un communiqué pour rassurer les enfants. Non, le fantôme de Michael Jackson ne va pas venir vous hanter la nuit.

El Ayuwoki s’inspire du Momo Challenge

Avec la sortie de Leaving Neverland, le nouveau documentaire de HBO incriminant à nouveau Michael Jackson, le nom du roi de la pop est une fois de plus au cœur de l’actualité. Certains profitent de ce sujet à la mode pour terrifier les enfants. Inspiré du personnage de Momo, une représentation effrayante de Michael Jackson sévit sur les réseaux sociaux. Le Momo Challenge serait un jeu mortel auquel joueraient les jeunes, en suivant des indications morbides et des instructions dangereuses sur WhatsApp. Il s’agirait d’une nouvelle version du Blue Whale Challenge qui a fait plusieurs morts en quelques années. Momo est le nom donné à cette femme effrayante, qui est en réalité une sculpture de l’artiste japonais Keisuke Aiso, imaginée pour le film d’horreur Link Factory.

 

 

 
 

Momo Challenge serait un creepypasta

Malgré le buzz énorme autour du Momo Challenge et les articles très sérieux à son sujet, il vient tout juste d’être révélé qu’il n’avait jamais existé. L’image effrayante de Momo est bien apparue par-ci par-là sur Internet, par des mauvais farceurs qui voulaient créer la psychose. Mais contrairement au Blue Whale Challenge, qui est un véritable réseau de malfaiteurs qui pousse les ados au suicide, jamais personne n’aurait donné des indications par WhatsApp dans le cas du Momo Challenge. C’est ce qu’on appelle un creepypasta (creepy veut dire angoissant, et pasta vient de copy-paste, copier-coller). Ce nouveau phénomène social est l’équivalent de la légende urbaine qui sévit sur les réseaux sociaux. Ce fut déjà le cas de Slender Man, de Jeff le tueur ou de The Grifter.

 

Le fantôme de Michael Jackson version Momo terrorise les enfants

Voici maintenant El Ayuwoki, inspiré de Momo. Ici, il n’y a pas de challenge à réaliser. À quoi consiste alors ce même effrayant ? Il s’agit simplement d’une vidéo d’El Ayuwoki qui terrorise les enfants. Une sorte de poupée maléfique de Michael Jackson qui pousse de « hi hi », comme le roi de la pop et promet de venir rejoindre les enfants dans leur chambre vers 3 heures du matin. Le nom El Ayuwoki est une mauvaise prononciation hispanisante de la célèbre phrase « Annie, are you ok ? », que répète Michael Jackson dans la chanson Smooth Criminel. En réalité, il s’agit d’unesculpture animatronics créée par Thomas Rengstorff, qu’il avait filmée et mise sur YouTube en 2009 Ce mannequin robot porte un masque de Michael Jackson prévu pour Halloween, vendu 20 dollars sur Amazon.

 

 

La police mexicaine publie un message pour ne pas céder à la panique

Des petits malins ont retrouvé cet extrait de 2009, se le sont appropriés et ont ajouté des titres effrayants et des messages qui terrorisent les enfants. De plus en plus d’enfants tombent sur ces vidéos, via les réseaux sociaux et la psychose a pris. Par exemple, un jeune a posté une photo de lui, dans son lit, sa tête cachée sous un foulard et tenant un pistolet à la main, prêt à tirer si El Ayuwoki faisait son apparition dans la chambre. La police mexicaine a sorti un communiqué pour que personne ne cède à la panique« Bien que de nombreuses personnes croient à l’existence de ces fantômes que l’on voit sur Internet, il n’y a rien de super naturel ici. Les enfants et les adolescents sont tentés de le partager et y croient, parce que c’est à la mode. Mais cela peut causer des insomnies, des crises de panique ou d’anxiété. »

 

Crédits : CEN, Kennedy News and Media, YouTube/thomasrengstorf

NOUVEAU CHALLENGE ? Barus Challenge.

Dans un hôpital psychiatrique il y avait pratiquement que des patients schizophrène l’un d’eux et dessiner plusieurs fois le même dessin par jour depuis plusieurs mois quelques jours après c’est fait il y a deux schizophrène qui était dans l’établissement

Ils se sont mis à dessiner le même dessin que le schizophrène qu’il est décédé pendant plusieurs mois

Les médecins ont voulu savoir pourquoi

Pourquoi ce dessin les moches

Il recherche mais sans réponse

Un soir le gardien de l’établissement 

Un gardien entend des cris dans toutes les chambres Ce gardien décide

D’aller dans une chambre au hasard Il se dirigea vers la chambre numéro 5

Le patient est décédé et qu est ce que le gardien

Il voit en sortant le dessin Accrocher au mur

Il y avait écrit les prix ne sont pas une souffrance juste une libération

Le gardien commence à paniquer et retourna dans son bureau

1h et demi 2h plus tard il entend Un autre bruit comme un bruit de canalisation

il décide de voir dans la chambre 208 En ouvrant la porte il découvre la silhouette

du personnage dessinés Le gardien se rende compte que les patient n’était pas entièrement malade Car lui aussi avait aperçu La personne du dessin

Et depuis plus aucune de nouvelles du gardien et des patients

Établissement était fermée pour abandon

Une femme donne naissance à un bébé cyclope en Egypte

C’est une malformation aussi rare qu’impressionnante : dans un hôpital égyptien, une femme a donné naissance à un bébé cyclope. La photo de l’enfant doté d’un seul œil et dépourvu de nez a décontenancé de nombreux internautes. Le bébé n’a malheureusement pas vécu plus de quelques jours.

En Égypte, au sein d’un hôpital privé de la ville d’El Senbellawein, une femme a donné naissance à un enfant doté d’un seul œil, placé au milieu du visage. La photo du nouveau-né publiée par le site Slaati.com a été reprise par le Daily Mail et a depuis fait le tour du web, décontenançant les internautes.  

Le bébé est en réalité atteint d’une malformation congénitale appelée « cyclopie ». Cette anomalie de la face est due à un mauvais développement de la structure embryonnaire censée donner le cerveau. Au lieu de se séparer en deux parties, le cerveau primitif reste tel quel, ce qui peut également conduire à la création d’une seule cavité orbitaire au lieu de deux, et donc d’un seul œil plus gros et centré.

C’est ce qui s’est produit pour ce bébé cyclope, aussi dépourvu de nez. Néanmoins, ce type de malformation est rare : il affecte 4 nouveaux-nés sur 1.000. Dans la plupart des cas, la grossesse n’arrive même pas à terme. Chez les animaux, en revanche, cette anomalie est rencontrée plus fréquemment et chez des espèces diverses.

En 2011, notamment, un jeune requin cyclope, doté d’un seul gros œil, avait été découvert dans le Golfe de Californie au Mexique. 

Des radiations pendant la grossesse ? 

La cyclopie peut avoir une cause génétique. Toutefois dans le cas présent, les médecins pensent que la mère a été exposée durant la grossesse à un mélange de traitements ou à des radiations qui auraient perturbé le développement du fœtus.

Malheureusement en cas de cyclopie, les malformations ne touchent pas que les yeux. Les bébés sont aussi atteints d’autres défauts notamment cardiaques. De fait, ils ne survivent pas plus de quelques jours, ce qui a été le cas du petit garçon né en Égypte, d’après les médecins.

• Maxime Lambert

Un homme déclaré mort par les médecins se réveille juste avant ses funérailles.

Main resized 730x380 5d1ea9031353a 310821

 

Source : https://www.ayoyemonde.com

 

En Inde, les funérailles d’un homme ont pris une tournure plutôt inattendue lorsque ses proches ont réalisé qu’en fait, il n’était pas mort!

Alors que toute la famille du « défunt » s’était déplacée afin de lui rendre un dernier hommage et que le trou pour y enterrer son cercueil avait été creusé, ses proches ont soudainement constaté que l’homme bougeait toujours.

Bien que les docteurs avaient confirmé son décès, le jeune homme de 20 ans était toujours en vie et dès que sa famille a découvert la vérité, Mohammad Furqan a été transféré d’urgence à l’hôpital le plus proche afin qu’on lui donne les soins médicaux nécessaires.

Mais outre le côté plutôt surprenant de cette histoire, celle-ci a beaucoup fait réagir la population locale, car elle soulève une inquiétude déjà très présente quant à la qualité des soins médicaux qui sont offerts au pays.

Les médias locaux rapportent que le jeune homme avait été hospitalisé suite à un accident qui s’était produit le 21 juin.

L’homme était demeuré inconscient depuis cette journée fatidique, mais lundi dernier, sa famille apprenait son décès, alors qu’elle venait tout juste d’informer l’hôpital qu’elle n’avait plus assez d’argent à sa disposition afin de payer les frais médicaux du jeune homme.

L’hôpital avait donc décidé de renvoyer l’homme chez lui, puis on a finalement annoncé à la famille qu’il était décédé.

 

Le frère du « mort-vivant », Mohammad Irfan, a déclaré au Hindustan Times: « Nous étions dévastés alors que nous nous préparions à le mettre sous terre, puis on a constaté qu’il bougeait toujours. On a tout de suite pris Furqan pour l’amener à l’hôpital Ram Manohar Lohia, où les médecins ont confirmé qu’il était vivant. »

Narendra Agarwal , un médecin de Lucknow, a confirmé aux médias locaux que même si l’homme se trouvait dans un état jugé comme étant critique, il était toujours bel et bien en vie.

 

À Nantes, un homme est retrouvé chez lui 11 ans après sa mort

À Nantes, un homme est retrouvé chez lui 11 ans après sa mort
1235514 le cadavre d un octogenaire decede en 2008 et momifie a ete decouvert dans son appartement a nantes



Source : https://www.ulyces.co

Le cadavre momi­fié d’un homme de 80 ans a été retrouvé à son domi­cile de Nantes, le mercredi 10 juillet, onze ans après son décès, rapporte Ouest-France. Personne ne s’en était douté, car l’homme n’avait aucun proche, et son loyer ainsi que ses factures étaient payés à l’heure par vire­ment auto­ma­tique.

Quand le proprié­taire de l’ap­par­te­ment nantais a souhaité le mettre en vente, il a d’abord tenté de contacté son colo­ca­taire, sans succès. Fina­le­ment, le 10 juillet, il s’est rendu au domi­cile, qu’il a trouvé fermé de l’in­té­rieur et les fenêtres closes. Il a alors péné­tré à l’in­té­rieur et a décou­vert avec stupeur son loca­taire décédé, allongé au sol près de son lit.



Les enquê­teurs ont pu esti­mer la date du décès grâce aux éléments retrou­vés à l’in­té­rieur de l’ap­par­te­ment. Le temps s’y était suspendu en 2008. Le cour­rier, les maga­zines, mais aussi les dates de péremp­tion des aliments dans le frigi­daire dataient tous de 2008. L’homme né en 1929 n’avait pas de famille, à l’ex­cep­tion d’une nièce, restée sans nouvelles depuis une dizaine d’an­nées.

L’histoire vraie et terrifiante qui se cache derrière les films Annabelle

Annabelle

 

Source : https://www.cosmopolitan.fr

 

Si vous aimez vous faire peur, la saga Annabelle ne doit plus avoir de secret pour vous. Mais connaissez-vous la vraie histoire qui se cache derrière la poupée maléfique, de retour au cinéma le 10 juillet prochain dans Annabelle – la maison du mal ? On vous raconte tout.

Le film Annabelle, comme Conjuring, est inspiré d’une histoire vraie. Celle du couple Warren, spécialisé dans la traque des phénomènes paranormaux. Ed et Lorraine Warrenont consacré leur vie aux affaires surnaturelles, dont la plus célèbre et celle d’Amityville, qui a inspiré le film du même nom. Mais c’est aujourd’hui une toute autre affaire qui nous intéresse. C’est d’Annabelle Higgins, la poupée terrifiante qui a inspiré les films AnnabelleAnnabelle – La création du mal et Annabelle –  La maison du mal, qui sortira au cinéma le 10 juillet prochain.

L’histoire vraie qui se cache derrière la saga Annabelle

Les premières traces de la poupée maléfique remontent au début des années 70. A l’époque, une mère de famille décide de faire un cadeau à sa fille d’une vingtaine d’années, en lui achetant sur une brocante une poupée Ann Raggedy. Cette poupée de chiffon, à l’image de l’héroïne de l’ouvrage américain Raggedy Ann Stories, était populaire aux Etats-Unis dans les années 20, où de nombreuses poupées ont été commercialisées. Contrairement à ce que le film nous montre, Annabelle n’était donc pas une poupée de porcelaine mais une poupée de chiffon, à l’histoire mystérieuse. 

D by yqwsaa7als

Lorsqu’elle offre son cadeau à sa fille Donna, celle-ci emporte la poupée avec elle dans l’appartement qu’elle partage avec son amie Angie. Toutes les deux sont étudiantes infirmières et vivent en colocation dans un petit appartement. Quelques jours après l’arrivée de la poupée, Donna constate qu’elle ne la retrouve jamais dans la position dans laquelle elle l’avait laissée. Donna ne s’alerte pas pour autant et se dit qu’elle a dû déplacer la poupée par inadvertance.

 

Mais plus le temps passe, plus les déplacements de la poupée sont importants et Annabelle passe désormais d’une pièce à l’autre pendant l’absence des jeunes femmes. Curieuses de la situation, elles finissent par faire appel à une médium qui leur explique alors que le corps de la poupée est possédé par l’esprit d’Annabelle Higgins, une petite fille de 7 ans qui serait morte il y a de longues années là où leur appartement a été construit. A travers la médium, Annabelle demande à Donna et Angie si elles l’autorisent à rester auprès d’elles, ce que les jeunes femmes, touchées par son histoire, acceptent. 

Et c’est là que la situation commence sérieusement à vriller. Annabelle, qui ne s’était jamais montrée violente jusque-là, fait déplacer un objet dans la pièce et le fait tomber lourdement. Des petits mots inquiétants apparaissent dans l’appartement et des tâches de sang se dévoilent sur la poupée de chiffon. Lou, le petit-ami d’Angie, est persuadé que la poupée est maléfique et insiste auprès des jeunes femmes pour qu’elles s’en débarrassent. Ce qui ne plait pas à Annabelle, qui tente une nuit de l’étouffer et lui laisse une marque de griffure sur le torse, raconte-t-il à l’époque.

L’intervention du couple Warren dans l’affaire Annabelle

Sur les conseils de leur prêtre, Donna et Angie font appel au couple Warren. Ed et Lorraine leur expliquent alors qu’il n’y a jamais eu de petite Annabelle Higgins et que c’est une entité démoniaque qui manipule la poupée. Entité que Donna et Angie ont autorisée à interagir avec elles suite à la séance avec la médium. Le couple Warren bénit les lieux et la poupée et, par mesure de sécurité, l’emporte avec lui.

 

Sur le chemin du retour, alors qu’Annabelle est placée sur le siège arrière, les freins de l’automobile lâchent peu à peu. Si bien qu’Ed est contraint s’arrêter et de verser de l’eau bénite sur son automobile pour arriver à bon port. Dans les semaines qui suivent l’arrivée de la poupée chez les Warren, des objets explosent et Annabelle se déplace régulièrement et se montre de plus en plus menaçante. Ed et Lorraine décident de l’enfermer dans une cage de verre, qu’ils protègent à l’aide de pierres et de rituels pour empêcher la poupée de sortir.

Lors d’un reportage au domicile Warren, Lorraine avait confié à l’équipe de tournage qu’elle n’osait toujours pas regarder la poupée dans les yeux, des années plus tard. Une histoire à raconter au coin du feu pour celles et ceux qui aiment se faire peur.

Découverte d’un état de la matière à la fois solide et liquide !

 

PHOTOGRAPHIE DE TURTLE ROCK SCIENTIFIC/SCIENCE SOURCE

Source : https://www.nationalgeographic.fr

 

Lorsqu’un morceau de potassium métallique est déposé dans un tube à essai rempli d’eau, il se met à gigoter, à fondre, à pétiller et même à sautiller alors qu’il se transforme en bulles d’hydrogène gazeux et en hydroxyde de potassium. Dans les bonnes conditions de température et de pression, les scientifiques ont démontré que ce métal pouvait devenir à la fois solide et liquide. « C’est assez étrange, » confie le coauteur de l’étude Andreas Hermann, rattaché à l’université d’Édimbourg.

 

Solide, liquide, gaz…et après ? Alors qu’une grande partie d’entre nous n’apprennent que trois états de la matière à l’école, des physiciens ont découvert plusieurs variétés exotiques qui peuvent exister sous des conditions extrêmes de température et de pression.

Une équipe de scientifiques a récemment eu recours à une forme d’intelligence artificielle pour confirmer l’existence d’un nouvel état de la matière, dans lequel les atomes de potassium présentent simultanément des caractéristiques solides et liquides. Si d’une manière ou d’une autre vous réussissiez à extraire un morceau de ce matériau, il aurait probablement l’aspect d’un bloc solide duquel s’écoule du potassium fondu jusqu’à ce que finalement, il soit complètement dissout.

« Ce serait un peu comme tenir une éponge gorgée d’eau qui commence à goutter, sauf que l’éponge est en fait composée d’eau, » illustre le coauteur de l’étude Andreas Hermann, physicien de la matière condensée à l’université d’Édimbourg. Son travail fait l’objet d’un article paru cette semaine dans le journal Proceedings of the National Academy of Science.

Cet état inhabituel du potassium pourrait exister dans des conditions semblables à celles que l’on trouve dans le manteau terrestre, mais cet élément est généralement présent sous la forme de composés et non sous sa forme élémentaire. Ce type de simulation pourrait être utile à l’étude du comportement d’autres minéraux dans des environnements aux conditions extrêmes.

UN CRISTAL EN LIQUÉFACTION

Passés au microscope, les métaux comme le potassium ont une structure plutôt simple. Mis sous la forme d’une barre solide, les atomes de cet élément se connectent pour former un réseau ordonné en lignes qui conduit très bien l’électricité et la chaleur. Pendant longtemps, les chercheurs pensaient pouvoir aisément prédire l’état de ces structures cristallines une fois soumises à une certaine pression.

Pourtant, il y a quinze ans des scientifiques découvraient que le sodium, un métal aux propriétés similaires à celles du potassium, avait une étrange réaction lorsqu’il était comprimé. Soumis à une pression 20 000 fois supérieure à celle de la surface terrestre, il passait d’un bloc argenté conducteur à un matériau transparent isolant. En étudiant le sodium aux rayons X, les scientifiques se sont aperçus qu’il adoptait une structure complexe de cristal plutôt qu’une structure simple.

Le potassium a également fait l’objet de nombreuses expérimentations minutieuses. Au cours d’une expérience similaire à celle du sodium, les atomes du potassium avaient adopté une formation élaborée : cinq tubes cylindriques disposés en X avec quatre longues chaînes placées dans les espaces vides laissés par le premier ensemble, presque comme deux matériaux séparés sans interaction.

« Sans que l’on sache vraiment pourquoi, ces atomes de potassium ont décidé de se diviser en deux sous-réseaux à peine reliés, » explique Hermann. Ensuite, alors que les scientifiques faisaient augmenter la température, on pouvait voir les quatre chaînes disparaître sur les images obtenues par rayons X, s’ensuivit un long débat parmi les chercheurs pour déterminer l’origine de ce phénomène.

Afin de percer ce mystère, Hermann et ses collègues se sont tournés vers les simulations et ont eu recours à un dispositif appelé réseau neuronal, une forme d’intelligence artificielle qui apprend à prédire un comportement en se fondant sur des exemples précédemment étudiés. Après avoir été entraîné sur un petit échantillon d’atomes de potassium, le réseau neuronal était suffisamment familier avec la mécanique quantique pour simuler des ensembles contenant des dizaines de milliers d’atomes.

Les modèles informatiques ont démontré qu’entre 20 000 et 40 000 fois la pression atmosphérique et à des températures comprises entre 126 et 526 degrés Celsius, le potassium entrait dans un état baptisé « chain-melted state » (état de fusion de chaîne) dans lequel les chaînes susmentionnées passaient à l’état liquide alors que le reste des cristaux de potassium restaient à l’état solide.

C’est la première fois que des scientifiques réussissent à démontrer la stabilité thermodynamique d’un tel état pour tout élément.

La méthode d’apprentissage machine mise au point par l’équipe de scientifiques pourrait être utile dans la modélisation du comportement d’autres substances, indique Marius Millot, dont les recherches au laboratoire national de Lawrence Livermore s’intéressent à l’état de la matière dans des conditions extrêmes.

« Une majorité de la matière présente dans l’univers est soumise à des températures et des pressions élevées, par exemple à l’intérieur des planètes et des étoiles, » poursuit-il.

ÉTATS EXOTIQUES

À présent que l’état de fusion de chaîne du potassium est confirmé, il rejoint le spectre des autres états inhabituels connus de la matière, en dehors des états plus communs que sont le gaz, le solide et le liquide.

Plasma : Une forme de gaz à haute température dans lequel des électrons sont arrachés de leur noyau atomique. Ainsi séparés, il leur est donc possible de générer un champ électrique ou magnétique et d’en être affecté.

Condensat de Bose-Einstein : Formé uniquement à des températures proches du zéro absolu (−273,15 °C), tous les atomes de ce matériau agissent comme des particules libres.

Supraconducteur : Cet état est atteint lorsque des métaux sont refroidis à basse température, il se caractérise par l’absence de résistance du matériau, l’électricité peut donc y circuler librement.

Superfluide : On parle de superfluidité lorsqu’un liquide est refroidi à des températures proches du zéro absolu et qu’il peut alors s’écouler sans aucune friction, parfois même en remontant les parois d’un récipient pour ensuite s’écouler à l’extérieur.

Matière dégénérée : Cet état de la matière n’apparaît qu’à des pressions extrêmement élevées atteintes par les naines blanches et les étoiles à neutrons, deux types d’étoiles en fin de vie.

Plasma quarks-gluons : Dans cet état, les protons et les neutrons sont dissous en leurs constituants internes : les quarks. Ces particules peuvent alors se déplacer librement parmi d’autres particules responsables de l’interaction forte : les gluons.

À 12 ans, il est attaché nu à un arbre et filmé par ses parents en guise de « punition »

 

originaires de Lens, ont été présentés devant le parquet de Béthune pour violence aggravée et diffusion d’images à caractère pédopornographique après avoir attaché l’enfant de cette dernière nu à un arbre et filmé son sexe.

par Anais Moine

Ce sont des accusations extrêmement graves auxquelles devront répondre un couple originaire des Hauts-de-France et âgé d’une trentaine d’années. En effet, d’après La voix du Nord, qui rapporte les faits, déférés devant un magistrat du parquet de Béthune vendredi 5 juillet, ces parents comparaîtront prochainement devant le tribunal correctionnel local pour violence aggravée et diffusion d’images à caractère pédopornographique. Et pour cause, la mère de famille est accusée d’avoir demandé à son conjoint, beau-père du garçon, de ligoter ce dernier à un arbre, nu, pour le filmer, notamment au niveau de son sexe.

Par la suite, le couple de Lensois, qui aurait commis ces violences en guise de punition après une bêtise de sa part, a envoyé la vidéo de leurs abus à l’ancienne nounou de l’enfant. Parvenues jusqu’entre les mains des autorités, les images ont été à l’origine du déclenchement d’une procédure de justice. Selon nos confrères, mère et beau-père n’en étaient pas à leur première punition de la sorte puisque l’enfant, aujourd’hui âgé de 12 ans, aurait par le passé était obligé de courir dans les rues de sa cité, une fois encore, privé de vêtements, pour « réparer » une sottise.

La victime et sa sœur de 10 ans ont fait l’objet d’une ordonnance de placement provisoire.

 

 

Alors que la violence éducative continue de tuer en France, dans son dernier rapport sur les morts violentes d’enfants au sein des familles, l’Inspection générale interministérielle du secteur social(Igas) estimait que chaque année, 72 enfants décédaient de violences parentales, soit un mort tous les cinq jours.
Un chiffre terrible qui serait malheureusement bien en deçà de la réalité comme le soulignait le rapport,“Le nombre de décès est vraisemblablement plus important puisqu’il ne tient pas compte du chiffre noir que constituent les meurtres non révélés de nouveau-nés tués à la naissance et les meurtres d’enfants non repérés, principalement ceux victimes du syndrome du bébé secoué ».

La violence éducative tue encore en France

 

blob:https://www.aufeminin.com/1c1d6060-252c-4d27-a579-449da787f378

Le mystérieux extraterrestre du village de Kaolinovy en Russie

 

Un mystérieux extraterrestre a été retrouvé et plus tard « assassiné » à quelques kilomètres de City 40, une ville fermée et très secrète de la Russie.

Selon la légende, l’extraterrestre aurait été découvert près du village de Kaolinovy par Tamara Prosvirina. Celle-ci aurait raconté à ses voisins qu’elle avait trouvé un garçon dans les bois.

Ne croyant pas la vieille femme, ses voisins ont appelé une ambulance et elle a été emmenée à l’hôpital où elle a été admise dans un établissement psychiatrique.

Les ambulanciers paramédicaux auraient alors trouvé l’alien étendu dans un lit, l’un décrivant la créature paranormale comme un « chat enveloppé de guenilles ».

Au cours de son hospitalisation, la créature extraterrestre, baptisée « Alionshenka », est décédée d’une mort soudaine et inexplicable, son corps ayant disparu sans laisser de trace – mais pas avant que les agents aient pu filmer la créature.

Malheureusement, la vieille femme a également disparu prématurément à la suite d’un étrange accident survenu en août 1999 après avoir été renversée par une voiture quelques jours avant la venue de chercheurs moscovites.

Les parents de Tamara sont convaincus que ce récit est vrai, sa belle-fille admettant avoir vu l’extraterrestrealors qu’elle lui rendait visite.

Sa belle-fille a déclaré : « Il était sur le lit, il couinait et émettait des sons amusants. Je pouvais voir sa bouche en forme de petit tuyau. Sa petite langue écarlate était en mouvement. J’ai aussi repéré deux dents à l’intérieur [de sa bouche]. D’une certaine manière, il ressemblait à un petit bébé. Sa tête était brune et son corps était gris. »

« Je n’ai pas vu de paupières. Il n’avait pas d’appareil génital non plus. Sa tête ressemblait à un oignon. Et ses pupilles s’élargissaient et se rétrécissaient comme le font les yeux du chat lorsque vous allumez et éteignez la lumière plusieurs fois de suite. Les doigts sur ses mains et ses pieds étaient assez longs. J’ai pris la peine de demander à ma belle-mère où elle avait découvert ce monstre. Elle m’a dit qu’elle l’avait trouvé dans la forêt. Elle a continué à l’appeler ‘Alioshenka’ ».

La courte vie de l’extraterrestre est restée mystérieuse. On ne peut en dire plus sur son origine exacte, car elle a été découverte près de la ville secrète et « fermée » de la Russie.

Ozyorsk, nom de code de la City 40, a été construite dans le plus grand secret autour de l’immense centrale nucléaire de Mayak par les Soviétiques en 1946.

À l’instar de Tchernobyl, City 40 a été conçu pour héberger les scientifiques de cette usine qui, à notre insu, dirigeaient le programme d’armement nucléaire de l’Union soviétique.

Les habitantsavaient l’interdiction de sortirde là et n’étaient pas autorisés à entrer en contact avec le monde extérieur, y compris avec leur famille, qui, à l’époque, pensait qu’ils étaient portés disparus.

En échange, on promettait aux habitants de City 40 une vie luxueuse en Russie soviétique.

Mais pour ceux qui vivaient derrière les barbelés, le luxe avait un prix.

À partir de la fin des années 1940, les habitants d’Ozyorsk ont commencé à tomber malades à cause d’une exposition prolongée à d’énormes doses de radiations provenant du site de production de plutonium.

La situation n’a fait qu’empirer en 1957 lorsque City 40 a subit un accident de contamination radioactive à Mayak, connu sous le nom de catastrophe de Kyshtym.

La catastrophe était le pire accident nucléaire au monde avant Tchernobyl et les autorités de l’époque l’ont caché au monde extérieur.

Des milliers de personnes ont été exposées à d’énormes doses de radiations qui ont sans aucun doute provoqué des cancers et d’autres problèmes de santé dans les années à venir.

Les théories entourant la présence mystérieuse d’Alyoshenka incluent l’hypothèse selon laquelle le spécimen aurait pu être un nain, une condition non décelable par l’analyse médicale en Russie soviétique.

Certains ont même dit que l’extraterrestre était le corps d’un fœtus, jeté dans les bois.

Cependant, l’anatomiste Stanislav Samoshkin a insisté sur le fait que toutes ces hypothèses étaient fausses. Il a déclaré : « Le crâne humain est constitué de six os. Le crâne de cette créature était composé de quatre os. »

« Il y avait d’autres différences dans la structure du squelette. Ces anomalies ne ressemblaient à aucune malformation congénitale connue à ce jour. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/785976/chernobyl-alien-found-russian-nuclear-city-40,

Selon un ufologue, les aliens vivent déjà sur Terre

 

Sixto Paz Wells est considéré comme l’un des plus grands experts en matière d’OVNI au monde. Depuis 45 ans, il affirme qu’il a été contacté par des extraterrestres. En outre, il a écrit 21 livres dans lesquels il expose et explique le phénomène OVNI.

Le journal El Tiempo l’a interviewé …

Les extraterrestres sont-ils présents sur Terre ?

Oui, il y a des êtres d’une autre planète vivant parmi nous. Même la Bible nous parle d’expérience extraterrestre. Par exemple, Elie, le prophète d’Israël, qui a été emporté au cieldans un char de feu. La vie de Jésus est entourée par le thème des OVNI. (Saint Matthieu, Chapitre 2, verset 9). Quand les hommes sages vont rendre visite à Jésus qui est né à Bethléem, il y a une étoile qui brille jour et nuit. Depuis quand une étoile peut-elle faire cela ? L’apparition de la Vierge de Fatima est aussi un phénomène typique d’OVNI capturé dans le ciel.

Les catastrophes naturelles ont-elles un lien avec la présence des ovnis ?

Oui et non. Non, dans le sens où ils ne les provoquent pas, et oui, dans le sens où, toujours, avant une catastrophe naturelle, ils semblent l’anticiper et essayer d’éviter qu’elle n’aboutisse à un résultat dramatique.

Les scientifiques sont-ils au courant de la visite des extraterrestres sur Terre ?

Ils savent, mais ils ne peuvent pas le dire parce que les gouvernements les censurent. Paul Hellyer, ancien ministre de la Défense du Canada, a déclaré qu’il disposait de documents affirmant que des engins spatiaux extraterrestres s’étaient écrasés sur notre planète et que les restes de vaisseaux et d’équipages tombés sur Terre avaient été utilisés pour créer et développer de nouvelles technologies.

Les extraterrestres pourraient être dans les gouvernements ?

Non, parce que d’une manière ou d’une autre, ils regardent, essayent d’aider indirectement, mais ils ne peuvent pas intervenir.

Pourquoi ces êtres visitent-ils la Terre ?

Ils nous observent, effectuent un suivi, dans une sorte d’expérience sociologique, anthropologique, métaphysique, où ils extraient des informations, c’est-à-dire qu’il n’y a personne, aussi sage soit-il, qui n’a rien à apprendre et personne, aussi humble soit-il, qui n’a rien à enseigner. Nous ferons de même lorsque nous commencerons à voyager vers d’autres planètes.

Qu’est-ce qui nous manque en tant qu’humanité pour voir ces êtres ?

Pour les voir il n’y a pas de problème, car il suffit de faire particulièrement attention. Mais pour qu’il y ait cette rencontre définitive avec l’humanité, il est nécessaire qu’il y ait un changement de conscience, qu’il y ait un changement d’attitude, que nous cessions de produire des ordures, que nous cessions de tout polluer.

Source
https://cronicasmundosocultos.blogspot.com/2019/06/sixto-paz-si-hay-vida-extraterrestre.html,

Une structure hexagonale extraterrestre trouvée sur Mars

 

Le 30 juin 2019, un internaute a découvert une étrange structure extraterrestre sur la planète Mars. Ce bâtiment hexagonal semble être unique en son genre.

L’ufologue Scott C. Waring nous livre son analyse :

« Le Youtubeur Jean Ward a découvert cette étonnante structure à six côtés avec une tour en son centre. Il a trouvé un hexagone, une structure à six côtés. Il est impossible de trouver une structure de cette taille dans la nature. Elle est énorme, puisqu’elle mesure environ un demi-km de diamètre. C’est une découverte étonnante et la preuve que des extraterrestres ont déjà vécu sur Mars et que les structures qu’ils ont laissées sont toujours intactes. Une base potentielle pour l’humanité dans le futur. »

Source de la photo

Source
https://www.etdatabase.com/2019/06/hexagon-building-found-on-mars-is-proof.html