Plus de 50 ans après les faits : 32 victimes, les âmes errantes qui n’ont pas trouvé le repos après le drame.

L’église Saint Georges de Lukova renferme une oeuvre artistique hors du commun !

Sur Internet, vous pouvez vous amuser à chercher les endroits les plus effrayants du globe et pour les amateurs de grands frissons et de sensations fortes, il y a de quoi s’occuper. Mais avez-vous déjà visité l’église St Georges à Lukova, en République Tchèque ? Il est fort possible que vous n’en reveniez pas indemne tellement ce lieu abandonné des hommes et du temps vous prendra à la gorge.

Au départ

Construite au 14ème siècle, l’église Saint-Georges de Lukova fut abandonnée en 1968. À cette époque, le toit s’est effondré sur des fidèles qui étaient venus assister à un enterrement. Près de 32 victimes au total.

Les gens du village de Lukova ont vu dans ce drame un sinistre présage et ne sont plus jamais retournés à l’église. Plus de 50 ans après les faits, tandis que l’édifice religieux demeure toujours sous la menace de destruction, un artiste tchèque a eu l’idée de placer 32 statues de personnages drapés en plâtre sur les bancs laissés en l’état. Chaque « fantôme » de ce passé représente un fidèle qui venait prier avant le drame de 1968.

Eglise saint georges lukova statues republique tcheque 2

L’installation artistique

C’est l’artiste Jakub Hadrava qui a eu l’idée de faire « revivre » ces fantômes d’un temps révolu. Les statues en plâtre occupent les bancs, la tête baissée comme si elles étaient en pleine contemplation ou en recueillement. Ces statues représentent les âmes errantes qui n’ont pas trouvé le repos après le drame.

Grâce à cette exposition permanente de l’artiste Jakub Hadrava, le spectacle est tout à fait bluffant, édifiant, surprenant, presque glauque et pourtant tout à fait exceptionnel et singulier. L’effet est réussi: les spectres blancs aux allures mystérieuses, figés dans le temps et l’espace, remplacent les fidèles et il vous est possible de venir vous asseoir à leurs côtés, le temps d’un souvenir, d’un recueillement.

L’église Saint-Georges de Lukova, située dans la région de Bohême dans le nord-ouest de la République Tchèque, fait partie de ces lieux soi-disant hantés, oubliés du reste de la planète et c’est aussi l’occasion de se rappeler d’où l’on vient, de découvrir ou de redécouvrir l’histoire d’une population, d’une ville. Cet endroit, a priori terrifiant, n’en demeure pas moins magnifique et fascinant.

L’église, devenu un haut lieu touristique, génère aujourd’hui des recettes afin de préserver le site. Les touristes affluent de l’Allemagne, d’Australie, du Brésil pour découvrir cette œuvre d’art unique et également pour faire un don afin de rénover ce sanctuaire sorti d’outre-tombe diront certains.

Que vous croyez ou non aux fantômes, il est fort possible que vous n’entrerez plus dans une église de la même manière après avoir vu de près cette exposition artistique et cette église toujours si vivante.

Le Ku Klux Klan : histoire d’une vieille organisation américaine

Le Ku Klux Klan est une ancienne organisation américaine fondée dans les années 1860 avec un seul et unique but, je cite « prôner la suprématie blanche par rapport aux autres races ». Comment est né ce que certaines personnes estiment être de nos jours comme une sorte de parti politique d’extrême droite ? Quelles sont les raisons qui ont pu pousser la création d’un tel clan jugé par d’autres comme violent et dangereux ? Découvrons ensemble cette histoire.


Le Ku Klux Klan : histoire d'une vieille organisation américaine
Rassemblement des membres du Ku Klux Klan dans une forêt de l’Arkansas aux États-Unis.

Crédit : Courtesy of Special Collections University of Arkansas Libraries Fayetteville

Chose importante à signaler à nos lecteurs avant de commencer notre enquête sur les origines du Ku Klux Klan (ou KKK) jusqu’à aujourd’hui, l’objectif de cet article n’est pas de faire l’éloge d’une organisation raciste mais uniquement de s’interroger sur les tenants et les aboutissants de sa création. Cet aparté précisé poursuivons notre récit.

Les origines du KKK :

C’est dans la nuit du 24 au 25 décembre 1865 aux États-Unis après la fin de la Guerre de Sécession (une période sanglante et sombre de l’histoire américaine) que le Ku Klux Klan fut créé, par six jeunes officiers sudistes. Originaires de la ville de Pulaski dans l’État du Tennessee, les fondateurs eurent l’idée afin d’effrayer la population noire de se déguiser en leur faisant croire que ce sont les fantômes d’anciens soldats revenus se venger, et de montrer leur opposition face à cette dernière souhaitant suite au 13ème amendement de la Constitution américaine s’émanciper, notamment suite à l’annonce de l’abolition de l’esclavage par le Président Abraham Lincoln, assassiné la même année.

Si nous décortiquons d’un point de vue étymologique le nom de cette organisation, cela proviendrait du mot grec « kuklos » signifiant cercle. L’un des pères fondateurs James Crowe eut l’idée de séparer en deux ce mot et de modifier la fin par « lux » qui en latin se traduit par lumière. Enfin pour ce qui est du dernier mot, tous les fondateurs du clan sont d’origine écossaise et afin de respecter les traditions ancestrales tout en apportant un vent de nouveauté, ils décidèrent d’uniformiser la première lettre pour les trois mots en remplaçant le C par un K. Ce qui donna comme nom « Ku Klux Klan ou KKK ».

Après la création de ce groupe et de manière rapide, le Ku Klux Klan va se transformer comme une sorte d’armée secrète de résistance au Sud des États-Unis. En 1867, c’est un ancien chef de cavalerie des Confédérés répondant au nom de Nathan Bedford Forrest qui est nommé à la tête de l’organisation. Il va rédiger une Constitution qui fixera les règles et le fonctionnement du KKK. Cependant, les intentions de Forrest qui seraient de « prôner la supériorité de la race blanche » sont en total désaccord avec les valeurs du groupe qui se veut humanitaire et patriotique. Par la suite, un organigramme fut créé avec à sa tête Forrest comme étant le premier « Grand Sorcier ». Son objectif sur le long terme est de faire en sorte que le Ku Klux Klan ait une forte influence sur la politique. Il va même donner un autre nom qui serait un subterfuge au KKK : « l’Invisible Empire du Sud » et il va inviter toutes les personnes ayant refusé la défaite de la guerre face aux Nordistes à les rejoindre.

 
 

L’appel de Forrest a semblerait-il été entendu puisque d’autres personnes provenant d’autres États vont être recrutées par le Klan et vont à leur tour créer d’autres branches du Ku Klux Klan comme par exemple les Chevaliers du Camélia Blanc en Louisiane ou encore les Chevaliers du Soleil levant au Texas. Le « Grand Sorcier » va sillonner l’ensemble du pays en tenant des réunions secrètes avec les dirigeants de chaque branche et va orchestrer plusieurs actions envers la population noire. Ainsi plusieurs femmes enceintes ont été éventrées et des hommes ont été également castrés et il paraîtrait aussi que toutes les personnes qui ont apporté leur soutien à ces hommes et femmes de couleur ou qui les ont instruit sont également visés par le Klan.

Les méfaits de l’organisation se sont fait ressentir d’un point de vue national et apprenant que la Présidence à Washington était sur le dossier, Forrest décida en 1869 de dissoudre l’organisation. Par la suite, une loi fut votée interdisant l’organisation du Ku Klux Klan et ses violentes pratiques en 1877. Malgré cette mesure, le message qu’apportait le Klan a semblerait-il porter ses fruits car le principe de la ségrégation raciale s’est imposé dans tous les États afin de faire face à l’arrivée en masse d’anciens esclaves en recherche de travail.

La renaissance du Klan :

On entend à nouveau parler du Ku Klux Klan à partir de 1915 suite à la sortie du film de David Wark Griffith Naissance d’une nation qui est une adaptation de l’œuvre littéraire de Thomas Dixon intitulée L’Homme du Clan, qui contre toute attente s’est avéré être une réussite à un tel point qu’une personne répondant au nom de William Joseph Simmons va se servir du succès de ce film, afin de réunir quelques personnes partageant les mêmes idées que les fondateurs du premier Klan pour créer le second KKK (à l’occasion de Thanksgiving) qui se veut plus moderne que son prédécesseur.

En effet même s’il conserve les mêmes valeurs dites racistes du premier, il va prendre en compte un nouveau problème qui sera le fer de lance de ce nouveau mouvement : le rejet de l’immigration non « nord-européenne » et non protestante, la seule différence est que ce dernier est jugé comme étant légal. En effet l’organisation dispose d’un soutien inattendu, celui du Président des États-Unis de l’époque Woodrow Wilson qui a la particularité d’être progressiste, en d’autres termes il est pour la reconnaissance de la libre détermination des peuples qui est un droit public international. De plus, la plupart des successeurs du Président Wilson vont également partager les mêmes idées que ce dernier.

Ainsi, le Ku Klux Klan est devenu en l’espace de quelques années un important mouvement de protestation patriotique et va compter à partir des années 1920 plus de 5 millions de membres, devenant ainsi une force politique dont personne ne peut ignorer.

Néanmoins la violence dont faisait preuve le premier mouvement au 19ème siècle est toujours présente dans le nouveau Klan et a même pris de l’ampleur puisqu’il n’y a pas que la population noire qui est visée par ses attaques, mais également des catholiques, des immigrants ainsi que la population juive. Certaines personnes ont été retrouvées marquer au fer rouge par les trois lettres K ou badigeonnées de goudron et recouvert de plumes puis attachées à des branches d’arbres pour subir du lynchage public. C’est d’ailleurs suite à ces nombreux actes de violences que le mouvement va perdre le soutien d’un grand nombre de responsables politiques, il y aurait même des nouvelles mesures qui interdiraient que les membres du clan soient masqués sauf à l’occasion de certaines fêtes comme par exemple le Mardi gras. C’est aussi à cause indirectement de ses actions menées par le Klan que la corruption de certains dirigeants politiques a été découverte et a été comparée à ceux de la mafia.

Face à tous ses actes jugés terroristes et afin de lutter aussi face à la crise économique de 1929 une Commission fut créée contre le Ku Klux Klan dans laquelle on jugerait leurs activités comme étant antiaméricaines, et donc ironiquement antipatriotiques.

De plus il semblerait qu’il y ait des tensions entre les membres du Klan à l’approche de la Seconde Guerre mondiale suite à la volonté de certains membres de vouloir tisser des liens avec les Nazis. Mais cela s’avérera être un cuisant échec notamment suite à l’attaque de l’aviation japonaise (alliée des forces de l’Axe dont fait partie l’Allemagne nazie) sur Pearl Harbor, faisant une déclaration de guerre envers les États-Unis qui rejoindront les forces Alliées.

Le second Klan est dissout à partir de 1944 notamment suite à des impôts non payés entraînant une liquidation judiciaire de l’organisation.

Création de groupuscules et exportation des idéaux vers d’autres pays :

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs personnes ont tenté de recréer un troisième mouvement du Klan mais cela sera sans succès car une bonne partie de la population américaine va les associer à des mouvements politiques d’extrême droite.

Pourtant, certains groupuscules (ou petits groupes) vont être lancés et vont réussir jusqu’à nos jours à survivre. Ils continuent d’ailleurs de se battre pour les mêmes idées que leurs prédécesseurs.

Il semblerait également que le Ku Klux Klan ait connu des exportations vers d’autres pays comme par exemple au Canada mais comme aux États-Unis, ses champs d’action sont limitées voir anecdotiques.

Ils poursuivent leur propriétaire pour cause de « maison hantée » !

Image

 

Un couple de locataires résidant dans le New Jersey a demandé au propriétaire le remboursement de leur caution. Pour un motif surprenant : la maison serait hantée, et celui-ci était au courant !

(LaVieImmo.com) – Une étrange façon de demander réparation qui nous vient d’outre-Atlantique. Selon la chaîne ABC News, Michele Callan et son fiancé Josue Chinchilla, installés début mars dans leur nouvelle maison de Toms River (New Jersey), ont quotidiennement subi depuis leur arrivée des phénomènes paranormaux. Des portes qui s’ouvrent et se referment brutalement, des lampes qui clignotent, des objets qui tombent sans raison ou encore des bruits de pas inexpliqués, le jeune couple s’est dit véritablement harcelé.

Poursuite en justice du propriétaire

Le couple, terrorisé, a décidé de quitter les lieux une semaine après les premières manifestations. Mais Michele et Josue n’en sont pas restés là, et ont décidé de poursuivre en justice leur propriétaire, Richard Lopez, pour leur avoir « loué une maison hantée ». En outre, ils lui demandent le remboursement de la caution, d’un montant de 2 250 dollars, selon ABC News.

Le propriétaire, lui, a décidé de ne pas s’en laisser conter, et d’engager lui aussi des poursuites. Son avocat, David Semanchik, est pour le moins dubitatif. Pour lui, « il y a quelque chose d’autre derrière tout cela ». Mme Callan « est une mère célibataire qui vit avec son fiancé. Je pense qu’elle fait face à une situation trop dure pour elle et qu’elle est incapable de payer le loyer », argue-t-il à la chaîne.

Des vidéos de ces phénomènes auraient été prises

Mais devant la cour, le couple ne devrait pas manquer d’arguments, et prévoit de s’y rendre avec des preuves solides. Des photographies et des vidéos de ces étranges phénomènes auraient été prises. Les locataires affirment même à la chaîne être parvenu à enregistrer l’une des voix de ces poltergeists sur magnétophone, qui disait « Let it burn !» (en français : « Qu’il brûle ! ») Un exemple de ces « phénomènes de voix électronique », procédés étant traditionnellement présentés comme un moyen d’entrer en communication avec l’au-delà.

 

La décision de justice, qui devrait être rendue à la fin du mois, pourrait faire jurisprudence si le couple obtenait gain de cause ; car le droit américain accorde la même importance aux décisions des juges qu’à la loi, et chacun est libre d’invoquer ces premières au tribunal. Le motif d’une « maison louée hantée » pourrait dès lors être invoqué par tout citoyen américain qui estime subir des phénomènes surnaturels chez lui.

Amateurs de frissons : louez une maison hantée !

Hante airbnb3

 

Source : http://www.bienchezsoi.net/

Vous avez toujours rêvé de passer la nuit dans une maison hantée ? Grâce à Airbnb, votre rêve est peut-être sur le point de se réaliser. Sur la plateforme de location entre particuliers, Nick et Marcy viennent en effet de mettre en location leur maison qu’ils ne seraient pas les seuls à habiter selon leurs dires.

Construite en 1850, 10 ans avant la guerre civile américaine, la demeure de type victorienne a déjà eu de nombreuses vies puisqu’elle a déjà servi d’hôpital et de maison funéraire, entre autres. Elle peut donc désormais être louée à la nuit avec toutes ses antiquités amassées au fil des décennies… et ses fantômes !

La maison, située à Brumley dans le Missouri, dispose de quatre chambres, de quatre couchages et permet d’accueillir jusqu’à huit personnes. Les convives auront également l’usage de deux salles de bains. 

Hante airbnb2

 

Pour se divertir en journée, ils pourront se rendre au Lake of the Ozarks, un lac situé à 8 minutes de la demeure. Et pour se dégourdir les jambes, les hôtes proposent aux visiteurs d’aller faire un tour dans le cimetière situé à l’arrière de la maison histoire de rester dans le thème.


Si des événements paranormaux risquent donc de se produire, les propriétaires précisent tout de même qu’il n’y aucune garantie à ce que ces locataires d’un soir rencontrent ces drôles de résidents permanents. Et d’ajouter qu’une rencontre manquée ne constituera pas un motif de remboursement.

Les amateurs de frissons devront alors débourser près de 467 euros frais compris pour s’offrir cette expérience unique qui pourrait bien être riche en sensations fortes.

Une poupée possédée grifferait les enfants de cette famille !

Une poupée Chucky en devenir ? Une famille péruvienne prétend héberger une poupée sadique à la maison. La poupée aux yeux bleus serait possédée. Pour le constater, il suffit de voir les griffures et les marques sur les enfants, à leur réveil.

La poupée réveillerait aussi l’esprit d’une belle-sœur qui s’est donnée la mort

Selon la famille Nunez, qui vit à El Callao, au Pérou, la poupée Sarita se réveille la nuit. Elle émet des lumières bizarres, fait du bruit, puis des griffures apparaissent sur les enfants. Ses activités paranormales réveillent l’esprit d’un membre de la famille qui s’est suicidé, il y a quelques années. Tout a commencé, il y a sept ans, quand un neveu de la maman Ivonne lui a offert la poupée aux yeux bleues. Ivonne et ses trois enfants prétendent que depuis ce jour-là, chaque nuit la poupée change de place et au matin, elle ne se trouve plus là où ils l’avaient laissée la veille.

Poupee malefique 600x338

Une médium est intervenue

La famille prétend également l’entendre prier. Steven, âgé de 18 ans, affirme se réveiller avec des bleus sur le corps et des égratignures. Angie, 20 ans, entendre des bruits bizarres provenir de sa garde-robe. La famille a alors fait appel à une médium, Sorella de Los Angelas, pour qu’elle se penche sur leur cas. Elle a purifié la maison et des dizaines de cercles lumineux sont apparus. En se baladant dans la maison, elle a également ressenti une présence féminine. Cela pourrait être l’esprit de la belle-sœur d’Ivonne, qui s’est suicidée il y a quelques années. Chacun se fera sa propre opinion sur cette histoire, mais on conseillerait vivement à cette famille de simplement se séparer de la poupée, si elle leur cause tellement de torts.

Un web site pour savoir si votre maison est hantée

Un site pour savoir si votre maison est hantee

Aux États-Unis, diedinhouse.com permet aux internautes de savoir si quelqu’un est mort dans leur maison. Ambiance « Halloween » garantie.

L’INFO. Aux États-Unis, les amateurs de paranormal sont comblés. Un nouveau site leur permet en effet de savoir si leur maison est hantée. Comment ? En retraçant l’historique de la propriété pour voir si quelqu’un y est mort, qu’il s’agisse d’un accident, d’un suicide ou d’un meurtre sordide. Lancé cette année, diedinhouse.com cartonne à l’approche d’Halloween, avec 600.000 visites recensées en seulement quatre jours.

12 dollars la recherche. Roy Condrey, un entrepreneur de Caroline du Sud, raconte avoir eu l’idée de ce site le jour où il s’est retrouvé un peu bête face à un locataire qui lui demandait si sa maison était hantée. Quelques semaines plus tard, le site était lancé. Le principe ? Moyennant 12 dollars, Roy Condrey et sa petite équipe se plongent dans les rapports de police, ratissent les avis de décès et débusquent les morts…. et les fantômes potentiels.

Site diedinhouse capture scalewidth 460

Il y avait un corps derrière un faux mur. La semaine dernière, le chef d’entreprise raconte ainsi avoir découvert un meurtre sordide dans la maison d’une cliente du Michigan. « Il y a une femme dans cette maison, une enseignante, qui a été portée disparue plus de vingt ans », détaille-t-il au micro d’Europe 1. « Son mari a été suspecté mais on n’a rien prouvé contre lui. Mais quand il est mort, on a retrouvé le corps de la femme derrière un faux mur, dans une bâche en plastique », poursuit Roy Condrey.

« Un tiers des Américains croient aux fantômes ». Chaque jour, Roy Condrey vend un millier de ses rapports. Dans 10% des cas, il découvre un décès. De quoi déprécier la valeur d’une maison. Il y a aussi les acheteurs superstitieux. « Un tiers des Américains croient aux fantômes », soutient-il, notant qu’il y en a aussi qui n’y croient pas, « mais qui ne veulent pas vivre dans une propriété où il y a eu un drame ». « Soyons clairs : je ne veux pas vivre dans une maison où quelqu’un a noyé ses cinq enfants dans la baignoire », comme à Clear Lake, au Texas, où la demeure en question a tout de même trouvé preneur.

le Cecil hôtel est un lieu mythique et mystique

cecil hotel

(Crédit : ZheringZhou)

Construit en 1924 à Los Angeles, l’hôtel accueillait des clients d’affaires et de passages à l’époque de la prohibition. Des rumeurs font état de passages secrets créé par des mafieux pour faciliter les transferts liés à leurs activités criminelles comme ce fut le cas dans d’autres hôtels à cette époque. Par ailleurs, le bâtiment a souvent été rénové et des murs furent même abattus pour agrandir le standing des chambres.

Suite la crise économique de 1929, l’hôtel s’est vu devenir un hôtel de passe pour les prostituées et ce jusqu’aux années 60. Il y eut beaucoup d’assassinat et de crimes non résolus liés à l’hôtel et ceux durant des années. Par ailleurs des homicides et suicides mystérieux font encore parler d’eux et toujours reliés à l’hôtel.

Elizabeth Short était une jeune actrice en herbe rêvant de célébrité, chose qu’elle aura obtenue, le 15 janvier 1947 lorsque son cadavre est découvert coupé en deux sur un terrain. Son histoire est connue sous le nom de l’affaire du Dahlia noir. Le crime ne fut jamais résolu malgré la liste des suspects et témoignages. De plus, il faut savoir que son compagnon de l’époque était un tueur en série connu comme étant le boucher de Cleveland et qui aura tué 14 autres personnes. Le crime est néanmoins imputé informellement à son ancien compagnon par le FBI depuis peu. Elizabeth Short passa ses derniers jours à l’hôtel Cecil avant qu’elle ne disparaisse à jamais.

Autre crime scandaleux, celui de Goldie Osgood en 1964, qui fut violée et assassinée dans sa chambre d’hôtel situé … au Cecil Hôtel. Goldie était une résidente permanente de l’hôtel mais aussi une employée de l’hôtel, son crime ne fut jamais résolu.

Un nouveau crime mystérieux s’ajoute à l’hôtel, celui de l’affaire Elisa Lam, crime également non résolu. La jeune fille de 21 ans disparaît mystérieusement en février 2013 dans l’enceinte même de l’hôtel. Elisa Lam disparaît au moment où elle devait quitter l’hôtel pour se rendre à Santa Cruz rejoindre sa famille le 21 janvier 2013.

C’est celle-ci, qui au bout de quelques jours, sans nouvelles de leur fille a contacté les autorités car Elisa ne passait pas une journée sans appeler ses parents. La police ne trouve aucune trace de la jeune fille mais poursuit l’enquête suspectant une fugue sachant Elisa était reportée comme ayant des troubles psychotiques parmi lesquels la schizophrénie et des troubles bipolaires.

Le 13 février 2013, les clients de l’hôtel se plaignent d’un goût immonde de l’eau de leurs chambres mais aussi de la baisse de pression de l’eau. Les employés se rendent alors sur le toit pour inspecter les réservoirs d’eau, c’est alors qu’ils ont découvert le corps d’Elisa dans l’un des réservoirs. Son corps était dénudé et ses affaires furent retrouvées au même endroit.

L’enquête reste à ce jour irrésolu mais l’intérêt de cette affaire fit grand bruit lorsque la police fait partager les derniers instants de la jeune femme au sein de l’hôtel où elle semble prise de panique et se cachant de quelque chose dans l’ascenseur. Il en fallait peu pour que des rumeurs de fantômes firent leur apparition. Le crime est considéré par les autorités comme étant une noyade même sur la vidéo elle semble vouloir échapper à quelque chose ou quelqu’un.

Voici la dernière vidéo de la jeune femme le jour de sa disparition : (source LAPD,  Los Angeles Police Department)

Mais l’aspect sordide de l’hôtel ne doit pas ses mythes de phénomènes paranormaux pour ses meurtres, il y a eu beaucoup d’autres meurtres et suicides depuis sa construction. Plus d’une vingtaine de suicides furent enregistrés par la police mais aussi par les journaux de l’époque.

Dans ces sombres histoires, quelques-unes font froid dans le dos :

  • En 1934 une jeune femme dénommée Grace se suicida en se jetant par la fenêtre de sa chambre après s’être mystérieusement attachée avec les câbles des fils téléphoniques, son compagnon indiquait avoir dormi pendant le suicide.
  • En 1944 Dorothy Jean Purcell assassine son nouveau-né en le jetant par la fenêtre sa chambre. Elle a été jugée mais reconnue non coupable pour aliénation mentale. Son compagnon dormait dans leur chambre.
  • En 1934 Louis B. Borden, un sergent de l’armée, se tranche la gorge dans sa chambre en laissant des messages de suicides en raison de ses soucis de santé.
  • En 1962 Pauline Otton se suicide et tue par accident un piéton du nom de George Giannini.

Par ailleurs, quelques personnes résidant à l’hôtel ont été tués à l’extérieur de celui-ci. Il y a eu des meurtres et une noyade. Mais aussi un jeune livreur qui fut tué accidentellement par son camion juste devant l’hôtel. Mais c’est surtout deux résidents de l’hôtel qui fait la légende celui-ci : deux célèbres tueurs en série qui ont commis leurs crimes au moment où ils vivaient dans l’hôtel.

(source Los Angeles Police Department)

Richard Ramirez était surnommé le traqueur de la nuit (Night Stalker). Il a assassiné 14 personnes et commis 11 viols. Il fut condamné à la peine de mort mais décéda d’un lymphome à l’hôpital général Marin en Californie en 2013.

Ramirez se présentait comme un sataniste ayant le droit de la vie et de la mort sur ses victimes et se sentait incompris de son entourage. Il a commis une partie des crimes à Los Angeles et a vécu au Cecil Hôtel pour 14 $ par nuit.

Le traqueur se rendait chez ses victimes par effraction, les violait, les assassinait puis volait leurs biens. Lorsque la ville fut en alerte de ses crimes il quitta Los Angeles pour San Francisco avant d’être arrêté par la police.

(source Gorg Sciberras)

Jack Unterwegger avait déjà été condamné dans le passé pour avoir assassiné une jeune fille car celle-ci lui rappelait sa mère, dont il avait entretenu une relation sadique et aux limites de l’inceste. Sa mère était une ancienne prostituée et en temps alternatif barmaid.

Jack avait eu une adolescence de délinquant en volant, braquant ou violant en Autriche. Lorsqu’il s’extrade aux États-Unis après sa longue peine de prison pour le meurtre de la jeune fille qui se nommait Margaret. En prison sa peine lui permit d’écrire son autobiographie sur sa vie en prison et la rédemption suite à ses crimes. Il devient journaliste et sa libération pour bonne conduite l’aide à s’en sortir.

Il réside quelque temps à l’hôtel Cecil et quatre mois après sa libération. Il sortait pour tuer des prostituées en les étranglant à l’aide d’un nœud qui allait être sa signature. Il tua 12 d’entre elles. Il se fit d’abord passer pour un bouc émissaire grâce à sa célébrité mais lorsqu’il comprit que ses preuves seraient son tombeau, il se suicida en cellule en se pendant avec exactement le même nœud qu’il utilisait sur ses victimes.

C’est à cause de ses nombreuse, sombres et glaciales histoires que l’hôtel changea de nom en 2011 mais les passionnés le considèrent à jamais comme étant le Cecil hôtel.

Ils appellent leur avocat car leur maison est hantée !

199061

 

Source : https://www.village-justice.com/

 

Sur la base d’une affaire récente aux Etats-Unis au cours de laquelle un couple de locataire a demandé en justice la restitution de sa caution pour cause de maison hantée, on peut se demander si notre droit français serait adapté à des faits similaires pour le moins inhabituels.
Quels seraient donc les droits d’un locataire ou de l’acquéreur d’un maison qui se révèle hantée…?

Un jeune couple avec un enfant a loué début mars une maison à Toms River, dans le New Jersey, sur la Côte Est des Etats-Unis. Très rapidement, d’inquiétants phénomènes paranormaux se seraient manifestés, entraînant la fuite du couple…et une demande de restitution de la caution au propriétaire !

Face au refus de ce dernier, les locataires ont saisi la justice, qui devra se prononcer, sans a priori, sur une situation peu commune…du moins dans les prétoires.

Si la justice américaine nous semble habituée à traiter toute sorte d’affaires, aussi saugrenues soient-elles (des millions de dollars de dommages-intérêt pour un café trop chaud, une glissade sur une frite, etc.), nous imaginons mal un tribunal français étudier sérieusement la responsabilité d’un propriétaire du fait d’un esprit frappeur !

Face à la judiciarisation de notre société, un tel cas ne peut être totalement exclu. Mais notre système juridique serait-il adapté ?

Force est de constater qu’avec de solides connaissances juridiques et une bonne dose de second degré, notre système est adapté !

Toutefois, les perspectives changent, que l’on soit locataire ou propriétaire… A condition, avant tout, de s’entendre sur les définitions.

Qu’est-ce qu’une maison ou un appartement hanté ?

Il convient en effet de s’entendre sur les termes. Qu’est-ce qu’une maison hantée ? Et hantée par qui ?

Le très sérieux INREES [1] , à l’occasion de cette affaire, s’est penché scientifiquement sur la question de savoir comment l’on reconnaît-on une maison « habitée » par des entités et que faire pour s’en débarrasser [2].

« Des bruits inexpliqués, des craquements, une sensation de froid dans le dos (…), l’impression de se sentir épié en permanence, des portes qui claquent, des lumières qui clignotent, des appareils qui s’allument tout seuls, des chaises qui se déplacent » seraient les manifestations les plus couramment constatées selon Florence Hubert, médium interrogée par l’INREES.

Si de nombreuses raisons peuvent expliquer la présence d’entités dans une maison, cette présence ne serait pas nécessairement problématique et s’avère la plupart du temps, sans danger. Mais parfois la cohabitation tourne au vinaigre, rendant la vie impossible pour ses habitants de chaire et d’os.

De notre point de vue, tant qu’elles sont matérielles, rien ne devrait s’opposer à ce que ces inquiétantes manifestations puissent être captées ou fixées afin d’en faire état devant un tribunal.

La preuve de la hantise…

En France la preuve est libre et la plupart du temps, elle incombe au demandeur.

En l’espèce, tout moyen de preuve pourra être admis dès lors qu’il n’est pas déloyal ou obtenu frauduleusement.

On peut imaginer des témoignages recueillis auprès du voisinage, des attestations, des photos ou enregistrements des manifestations paranormales, constat d’un huissier qu’il faudra peut-être laisser dans votre chambre obscure toute la nuit , voire pourquoi pas un rapport rédigé par un professionnel du secteur.

Le juge peut également s’adjoindre les services de tout professionnel afin de l’aider à faire surgir la vérité. Seulement, à ce jour, il n’existe pas de medium expert ès-qualités auprès d’un tribunal ! Il faudrait peut-être y penser…

Les rapports locatifs dans une maison ou un appartement hanté

Encore en 2012, notre droit de la location est largement régi par des articles du code civil, inchangés depuis 1804, bien que précisés par la loi du 6 juillet 1989.

1) Le bailleur et son obligation d’assurer le salut des âmes…

Petit clin d’œil du législateur avec notre sujet, l’article 1720 du code civil dispose que :


« Le bailleur est tenu de délivrer la chose en bon état de réparations de toute espèce. Il doit y faire, pendant la durée du bail, toutes les réparations qui peuvent devenir nécessaires, autres que les locatives.  »

Aucun rapport avec nos fantômes, de prime abord. Et pourtant un dictionnaire étymologique, à l’entrée « réparation », nous indique que l’origine du mot renvoie initialement au vocabulaire chrétien, la « reparatio vitae », qui correspond à la préparation de la vie éternelle [3]…

Le bailleur, propriétaire d’un immeuble dont la preuve de phénomènes paranormaux est rapportée, n’aurait-il pas une obligation de faciliter l’apaisement des âmes en souffrance bloquées dans son bien ?

Une facture de son exorciseur, marabout, médium ou bioénérgéticien favori aurait pu faire l’affaire pour s’exonérer de toute responsabilité…sauf que le bailleur est tenu à une obligation de résultat ! Des murs qui saignent ou des chaises qui volent et c’est le procès assuré !

La loi du 6 juillet 1989 est plus précise et donne à ces obligations un caractère « d’ordre public », ce qui implique qu’il ne peut y être dérogé par contrat.

Reprenant en partie l’article 1721 du code civil, ces obligations prévoient notamment, à l’article 6, que :

« Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments le rendant conforme à l’usage d’habitation« .

« Le bailleur est obligé :

b) D’assurer au locataire la jouissance paisible du logement et (…) de le garantir des vices ou défauts de nature à y faire obstacle hormis ceux qui, consignés dans l’état des lieux, auraient fait l’objet de la clause expresse mentionnée au a ci-dessus

c) D’entretenir les locaux en état de servir à l’usage prévu par le contrat et d’y faire toutes les réparations, autres que locatives, nécessaires au maintien en état et à l’entretien normal des locaux loués« 

L’article 1721 précise également que :

« S’il résulte de ces vices ou défauts quelque perte pour le preneur, le bailleur est tenu de l’indemniser« .

Le propriétaire ne peut donc pas se retrancher derrière des responsables tiers – constructeur, entrepreneurs de travaux, etc. – ; il lui incombe par conséquent de rechercher lui-même la responsabilité de ceux qui ont commis ces « vices ou défauts de la chose louée ».

Ce qu’il faut retenir de ces dispositions légales, c’est que le bailleur doit garantir au locataire la tranquillité dans son logement.

Si des portes viennent à claquer de manière intempestive, si des voix lugubres se font entendre à la cave, ou si surviennent des bruits de pas inexpliqués au grenier, le locataire devrait pouvoir faire intervenir son bailleur afin qu’il procède ou fasse procéder aux « réparations » appropriées, car manifestement de tels phénomènes privent le locataire de sa jouissance paisible…sauf si bien entendu tout ceci avait été consigné dans l’état des lieux !

Avis aux locataires pointilleux…

D’aucuns répondront que ce type de « réparations » ne relèvent pas de l’entretien normal. Il faudra donc attendre que le paranormal devienne normal !

A contrario, le bailleur ne devrait pas pouvoir s’opposer à ce que le locataire fasse intervenir tous les professionnels de l’au-delà qu’il lui siéra, quand bien même le propriétaire y serait farouchement opposé, par conviction religieuse ou superstition par exemple.

2) Le locataire, ou « preneur », face aux esprits de passage dans son bien…

L’Article 1724 du code civil prévoit notamment que si durant le bail, le bien loué a besoin de besoin de réparations urgentes, le locataire doit y procéder, peu important l’incommodité que cela puisse lui causer. Toutefois, le prix du loyer pourra être réduit d’autant si ces réparations durent plus de 40 jours.

 

L’article ajoute que :

«  Si les réparations sont de telle nature qu’elles rendent inhabitable ce qui est nécessaire au logement du preneur et de sa famille, celui-ci pourra faire résilier le bail.  »

Le cas américain exposé n’aurait donc pas pu se produire en France car notre code civil prévoit déjà la situation depuis 1804 !

Reste ensuite à apprécier le caractère « inhabitable » de l’appartement ou de la maison. Là encore, tout résidera dans la solidité des preuves.

En pareille hypothèse, le bail serait résilié et la caution, ou plus exactement le dépôt de garantie, devra être restitué dans les conditions légales.

Si les manifestations fantomatiques ne sont pas rédhibitoires, le locataire devra faire intervenir au plus vite les professionnels adéquats.

En cas de péril causé au bien du fait du cartésianisme exacerbé du locataire, ce dernier pourrait bien en supporter les risques et y perdre sa caution !

Il semblerait donc que si ces manifestations interviennent en cours de bail, c’est au locataire de faire le nécessaire. Si au contraire l’on se rend compte que le bien loué était déjà hanté avant la conclusion du bail, c’est que le propriétaire n’aura pas satisfait à ses propres obligations d’entretien.


La vente d’un bien déjà occupé par un fantôme…

Est-ce un point de plus sur lequel le futur propriétaire devra être vigilant lors de ses visites ? Devra-t-il exiger de passer une nuit sur place avant toute acquisition ?
On sait que le vendeur est tenu de fournir de nombreuses informations et garanties à l’acquéreur. Mais jusqu’où cela peut-il aller ? Que se passerait-il en cas de mauvaise surprise… ?

1) L’Obligation d’information

D’une manière générale, le vendeur est tenu de communiquer à l’acquéreur toutes les informations en sa possession au moment de la vente sur la situation de l’immeuble (éventuelles procédures en cours, existence d’un bail, servitudes, etc.).

Si l’acquéreur parvient à rapporter la preuve que le cédant avait connaissance de phénomènes paranormaux de nature à troubler l’utilisation du bien, voire qu’ils étaient la cause de la vente, alors une action en nullité de la vente n’est pas inenvisageable.

2) Les Certificats et diagnostics

Le vendeur doit établir à ses frais plusieurs types de certificats concernant notamment les termites, le plomb, l’amiante, etc.

L’absence de ces certificats n’entraîne, en principe, pas la nullité de la vente. Mais si l’acquéreur découvre par la suite la présence de termites, plomb ou amiante, il peut demander une réduction de prix, voire même dans certains cas l’annulation de la vente.

On peut donc se demander : à quand un certificat « esprits vengeurs » ? Voilà une formation que les diagnostiqueurs seront probablement ravis de suivre !

3) Un fantôme est-il un vice caché ?

D’après l’article 1641 du code civil, un vice caché est un défaut qui rend le bien impropre à l’usage auquel il est destiné ou qui réduit tellement cet usage que l’acheteur n’aurait pas réalisé la transaction ou aurait versé un prix moins élevé.

Par exemple, la législation sur les vices cachés a été appliquée en matière de vente immobilière pour un défaut d’étanchéité d’une maison ou des normes d’assainissement qui n’auraient pas été respectées.

A voir, donc, si les manifestations paranormales sont de nature à rendre le bien impropre à l’habitation.

Mais attention toutefois, car le vice caché doit affecter la structure ou la nature même de l’immeuble et ne doit pas se limiter à un quelconque défaut d’agrément.

Les esprits vengeurs doivent donc être particulièrement envahissants ! Quelques grincements occasionnels ne suffiront pas à faire annuler la vente !

De plus, l’acheteur ne devait pas avoir connaissance du défaut au moment de la vente. Une mention à ce sujet dans l’acte de vente ou dans des échanges épistolaires antérieurs suffiront au cédant pour en rapporter la preuve.

Autre point essentiel : le vice doit être antérieur au moment de la vente et c’est à l’acheteur de prouver cette antériorité, là encore, par tous moyens.

 

Alors que faire lorsqu’on ne peut se retourner contre personne de vivant ? L’expulsion ?


Peut-on faire expulser un fantôme ?

Avant d’en arriver à de telles extrémités, il convient de s’interroger sur l’existence d’une personnalité juridique du défunt.

L’article 311-4 du code civil nous indique pour avoir la personnalité juridique, un être humain doit être « né et viable »

A l’inverse, il n’existe pas de définition légale du décès. Seule sa constatation est réglementée, dans l’hypothèse notamment du prélèvement d’organes sur un cadavre.

Or, justement, le fantôme n’est pas le cadavre.

Il n’en demeure pas moins que le décès entraîne, à l’égard du défunt, la disparition de ses droits et de ses devoirs.

Alors risque-t-il l’expulsion ? Manifestement non car le juge n’aura pas prise…et l’usage de la force publique ne pourra être mise en œuvre.

Peut-être, dans quelques années, avec l’évolution des mentalités, une compagnie spéciale d’intervention aura vocation à procéder à ce type d’expulsion !

En attendant, une fois encore, il reviendra au propriétaire de s’adjoindre les services d’un professionnel du secteur.

En attendant, il faudra apprendre à cohabiter !

Les chasseurs de fantômes sont-ils vraiment des gens sérieux ?

Ghost hunter scifi

Source : http://www.slate.fr/

 

Les ghost hunters équipés de caméras et d’enregistreurs essayent de prouver que communiquer avec les fantômes est possible. Croire ou ne pas croire? Telle n’est plus vraiment la question. Pour les amateurs de frissons, cela procure des expériences audiovisuelles aux allures de plaisirs (plus ou moins) coupables.

Au 3e millénaire, croire en la possibilité de contacts avec des fantômes fait partie, avec la religion, la politique, les extraterrestres et les endroits des retraites d’Elvis Presley et de Kurt Cobain des sujets qui divisent le plus violemment. Et la faille entre les convaincus et ceux qui refusent toute éventualité n’est pas près de se refermer.

La technologie actuelle, pour un investissement non négligeable mais pas non plus pharaonique, permet pourtant à des milliers de personnes de chercher durant leur temps libre la preuve ultime que des esprits intelligents nous entourent. En 2012, la journaliste Sharon Hill (qui a d’ailleurs proposé une identité possible pour le pseudo-fantôme pris en photo à Amityville) a réalisé une étude pour Skeptical Inquirer, magazine destiné à éclairer le paranormal par des faisceaux de vraie science.

Elle a trouvé sur le Net la trace d’au moins 1.600 groupes amateurs américains et, depuis, ce nombre a forcément été dépassé.

«La chasse aux fantômes, c’est un peu comme le foot, tout le monde peut la pratiquer n’importe où, estime Benoît Illes, responsable éditorial sur Planète + A&E (groupe Canal Plus) et grand connaisseur de la chose paranormale télévisée. Il suffit d’une maison abandonnée ou d’un endroit où l’on dit qu’il se passe quelque chose…»

Un des plus anciens groupes américains, The Atlantic Paranormal Society, fondé en 1990, a quelque peu formaté la chasse en fantômes, surtout depuis qu’il a eu droit sur Syfy (US) à un programme, Ghost Hunters, et plus tard à des spin-off comme Ghost Hunter International.

Oubliez l’équipement folklorique de Ghostbusters: chez Ghost Hunters et leurs nombreux disciples plus ou moins assumés, on utilise la caméra infrarouge ou thermique, le «mel meter» (un détecteur de champ électromagnétique), un magnétophone digital. Avec les années, l’arsenal du chasseur de fantôme s’est agrandi avec l’Ovilus, un appareil électronique censé traduire les forces environnantes en mots pris dans une base de données (hum) ou la «Spirit Box» qui parcourt les ondes radios et fait entendre des voix via le bruit blanc. Tout ceci est désormais facilement trouvable (par exemple ici sur GhostStop) et permet à leurs utilisateurs de se draper dans une méthodologie scientifique.

ne version des choses battue en brèche par le journaliste Ben Radford dans la revue précitée Skeptical Inquirer. Et ses arguments tiennent autant la route que Ghost Rider, le héros de Marvel Comics qui partage son corps et sa moto avec l’esprit d’un démon.

En effet, peut-on prétendre respecter une démarche scientifique sans avoir aucun background en la matière? Le ressenti subjectif tient-il forcément de preuve? Que les enquêteurs n’arrivent pas à expliquer un phénomène signifie-t-il forcément qu’il est inexplicable? Pourquoi utiliser un matériel inadapté, pourquoi enquêter forcément dans le noir alors qu’observer serait plus simple avec de la lumière?

«Enquêter la nuit permet d’éviter les bruits ambiants du jour, explique Benoît Illes, mais le noir convient juste mieux à la dramatisation.»

Car oui, rappelons-le, Ghost Hunters, dix ans d’âge, est un show télé et si ses instigateurs démontent parfois certaines illusions et jeux de tuyauterie –à l’origine, Jason Hawes et Grant Wilson sont plombiers– ils cherchent à procurer du frisson et donc à ramener de l’étrange. Quitte à mettre en scène? C’est ce que leurs détracteurs avancent, en recréant de façon plus ou moins convaincante certaines situations.

N’empêche que cette forme noire saisie dans le couloir de l’Eastern State prison fait son petit effet, non ? Un effet que la très obscure reconstitution de sceptiques ne parvient pas à entamer.

Au final, il y aura toujours d’un côté les «croyants» et les autres. Benoît Illes annonce pour novembre prochain la diffusion sur Planet + A&E d’une série d’enquêtes qui pourraient instiller le doute. Dossier Paranormal sera consacré à des thèmes tels que les maisons hantées, les ovnis et le pouvoir, la sorcellerie ou l’alchimie. «Les chasseurs de fantôme représentent une goutte d’eau dans une grande thématique. Parfois, c’est un peu bizarre –par exemple, les alchimistes disent que le peuple de l’invisible existe– mais il s’agit juste des gens qui voient le monde différemment et trouvent des réponses à leurs besoins de spiritualité.»

Une caméra cachée avec un fantôme qui tourne mal

Ces deux jeunes hommes avaient prévu de s’amuser en tournant une caméra cachée dans laquelle ils se déguisaient en fantômes pour faire peur aux automobilistes… Malheureusement, cela ne va pas se passer comme prévu car les deux farceurs se sont retrouvés face à un automobiliste qui n’était visiblement pas d’humeur à plaisanter. Ce dernier leur a bien fait comprendre à sa manière qu’il ne fallait pas l’énerver.

Il passe une nuit avec des esprits pour être leur prochaine victime

Chasseur de fantome il passe une nuit avec des esprits pour etre leur prochaine victime e1463482356687

 

Source : https://mcetv.fr/

 

Gary Johnston est un chasseur de fantôme qui donne de sa personne. Il a passé toute une nuit avec des esprits pour être leur prochaine victime

Certains sont tellement passionné par leur métier qu’ils sont prêt à tout pour parvenir à leur fins. C’est le cas de Gary Johnston, un chasseur de fantôme. Quand cet homme se lance à la poursuite des spectre, il n’y va pas de main morte. En effet, il a décidé de passer toute une nuit dans une maison hantée par des esprits pour devenir leur prochaine victime.

LE CHASSEUR DE FANTÔME DEVIENT LA PROIE DES ESPRITS

Gary Johnston est un chasseur de fantôme de 47 ans originaire de Manchester. Il a entendu parler d’une maison situé à Pontefract. Cette dernière est souvent hantée par un poltergeist nommé « The Black Monk of Pontefract ». Ce spectre s’est fait connaître après avoir semé la panique dans la maison de Joe et Jean Pritchard en 1974. Cette histoire a été une source d’inspiration pour le film When the lights went out, réalisé en 2012.

Gary Johnston, spécialiste du paranormal, s’est rendu dans la maison mitoyenne à la propriété dans le Yorkshire. Ce voyage avait pour but de déterminer si cet endroit était bien le repère de vampires et de fantômes. Pour cela, Gary s’est lui même transformé en appât pour voir s’il pouvait devenir la prochaine victime du spectre« J’avais entendu des histoire à propos de la maison, mais je voulais le voir de mes propres yeux », explique le chasseur de fantôme.

Il a également discuter avec la femme qui entretient la propriété afin d’en savoir plus sur les rumeurs qui circulent à propos de ce lieu hanté.

IL PUBLIE LE DOCUMENTAIRE SUR SA CHAÎNE YOUTUBE

Gary Johnston a confié que des choses étranges se sont déroulées la nuit où il était dans la demeure. « Mon matériel vidéo a filmé des choses qui, lorsque je les ai transféré sur mon ordinateur, ont tout simplement disparu », raconte l’homme de 47 ans. Mais après cette nuit agitée, le chasseur de fantôme était incapable de dire si la maison était hantée. Il estime que les gens doivent regarder la vidéo et se forger leur propre opinion.

Si vous voulez en savoir plus, il suffit de vous rendre sur sa chaîne YouTube.

Il reçoit un mail de son père 2 ans après sa mort !

Paranormal il recoit un mail de son pere 2 ans apres sa mort e1460390586114

 

Source : https://mcetv.fr/

Deux ans après la mort de son père, un homme reçoit un mail de ce dernier. Une surprise aussi drôle qu’effrayante

Il y a quelques jours, un internaute a reçu un mail des plus déroutant. En effet, ce dernier a reçu un message de son père. Jusque là, rien d’anormal me direz-vous. Le problème, c’est que l’expéditeur du mail est décédé il y a deux ans. Il se trouve que ce dernier a envoyé ce mail grâce au site FutureMe.

LE PÈRE A UTILISÉ LE SITE FUTUREME POUR ENVOYER CE MAIL

Mercredi 6 avril 2016, Beersie_McSlurrp, un utilisateur de la plateforme américaine Reddit, explique avoir reçu un mail des plus étranges. Il s’agit d’un message venant de son père. Le problème, c’est que ce dernier est mort d’un cancer il y a deux ans. Serait-ce son fantôme qui a envoyé le mail ? Absolument pas. Il se trouve que le père de l’internaute a envoyé le mail en passant par un service appelé FutureMe. Il permet de programmer l’envoi de mails après sa mort.

IL PARTAGE CETTE DRÔLE D’EXPÉRIENCE SUR INTERNET

 

Après avoir élucidé le mystère du mail, le destinataire du message a partagé sa drôle d’expérience avec les internautes. C’est non sans humour que le l’homme décédé commence sa lettre : « bonjour, fils. Je te parle depuis ma tombe. Wooooh! Je me suis toujours dit que je reviendrais un jour pour te hanter ». Puis, il poursuit en évoquant ses désirs à propos de divers sujets. Voici un extrait du fameux mail :

« Au moment où tu liras ces lignes, je serai mort et j’espère que tu te seras fait rapidement à la vie sans le vieil homme et que tu as réussi à aider ta mère à s’y faire. J’ai totalement confiance en toi, tu prendras soin d’elle aussi bien que je le faisais. Je voudrais partager quelques réflexions avec toi, des choses dont nous n’avons pas eu le temps de discuter au cours des derniers mois où j’étais encore cohérent (j’imagine que la morphine m’aura transformé en légume. Espérons que j’ai pu te divertir avec quelques hallucinations). »

Comme l’explique le site 7sur7l’internaute a choisi de ne pas dévoiler la suite du message qui est beaucoup plus personnelle. Cependant, Beersie_McSlurrp affirme que cette belle surprise l’a aidé à faire son deuil et que c’est un « magnifique cadeau de la part de son papa parti il y a déjà deux ans ».

Enquête Paranormale, la maison du drame : meurtre et suicide !

Img 20171208 124344

Cette enquête m’a menée dans un lieu oppressant, lourd en ressentis avec cette impression parfois de vivre le jour du drame.


Nous avons tenté de communiquer avec les défunts de ces lieux avec quelques résultats je dois l’avouer assez troublant ! 
Il semblerait que le couple soit encore dans les murs de la maison, la femme souhaite passer de l’autre côté mais on mari l’en empêche. 
Il est tourmenté ce qui attire certaines âmes errantes dans les lieux qui le rend encore plus chargé en ressentis.
Nous avons essayé d’aider cette femme à passer de l’autre côté du mieux que l’on pouvait maintenant il est évident que cet homme ne regrette pas son geste et clairement nous n’étions pas les bienvenus. En revanche la femme n’avait rien contre notre visite. 


Voici quelques clichés du lieu : 

Img 20171209 165136

Img 20171209 165301

Img 20171209 164915

Img 20171209 164901

Pour finir je dirais que cette enquête fut émouvante, effrayante et remplis d’émotion … 

Voici leur histoire : 

Un homme de 49 ans a abattu son épouse Aline, âgée de 46 ans avant de se donner la mort.  Les faits se sont produits au domicile familial le 12 septembre 2000 aux alentours de 7h45.


L’alerte a été donnée par des voisins qui ont entendu les détonations et des appels au secours. Un différend qui oppose les époux depuis quelque temps va prendre une tournure tragique. Lors de la dispute, le mari perd son self-contrôle, prends son fusil de chasse afin de menacer sa femme c’est alors que cette dernière tente de fuir par les sous-sols de la maison en criant ! 


Malheureusement pour elle alors qu’elle était à moins de 5 mètres du portail celui-ci la porte en joue et l’abat de deux coups de fusil … 
Aline s’écroule et baigne dans son sang c’est alors que son mari se rend compte de la gravité de son acte et de la situation !
Il rentre donc dans la maison, se dirige dans la cave pour s’y pendre. 


Un cocktail idéal pour avoir des phénomènes paranormaux … Triste fin.

Vous trouverez ci-joint le lien de cette enquête : 

L’homme qui pleure du … Sang !

2446908043 1

Calvino Inman, un jeune adolescent de 15 ans de Rockwood au Tennessee a remarqué récemment que quelque chose d’étrange sortait de ses yeux.

 

Sa mère se rendant compte qu’il s’agissait de sang, a immédiatement appeler le 911 (police, pompier, samu), le numéro de secours américain afin d’emmener son fils à l’hopital.


Mais en vain puisque les médecins sur place n’avaient aucune idée de comment arrêter l’écoulement de sang et encore moins de l’origine de cette réaction. Depuis le jeune Inman pleure du sang trois fois par jour, d’une durée pouvant aller de quelques minutes à une heure.

Ce qui est assez flippant.
Aussi lorsqu’il se met à pleurer la procédure peut être anodine comme particulièrement douloureuse, provoquant une sensation de brulure. Il subit déjà les blagues de ses camarades, qui pensent qu’il est possédé. Sa mère a rendu visite à plusieurs spécialiste sans que cela ne porte ces fruits…

 

Un témoin a photographié une mystérieuse créature humanoïde dans le ciel !

20375964 691501751041080 5918929291414271758 n

Le 17 juillet 2017, en pleine journée, un témoin a photographié une mystérieuse créature humanoïde dans le ciel au-dessus de la commune de Pauillac, en Gironde. De quoi s’agit-il ?

Le jour des faits, une femme prenait des photos de vols d’oiseaux. Un peu plus tard, quand elle les a regardé, elle a remarqué quelque chose de complètement inexplicable. Sur les clichés qu’elle a transmis à l’ufologue Christian Macé, on peut voir un humanoïde ailé se mouvant dans les airs.

Ses jambes, sa tête, son corps et ses ailes sont clairement visibles. La question qui se pose maintenant est de savoir quelle est l’origine de cette chose. Est-ce un ange, un OVNI ou autre ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Maison hantée : Des journalistes attaqués !

14114270

Deux journalistes américains ont été attaqués alors qu’ils effectuaient un reportage sur une maison hantée. Le caméraman a notamment été brûlé et griffé. Les propriétaires ont affirmé que de tels phénomènes se produisaient tous les jours.

L’histoire de la famille Simpson est digne d’un véritable film d’épouvante. Lorsqu’ils ont emménagé dans une petite maison à Hanover en Pennsylvanie (Etats-Unis) il y a sept ans, ils étaient loin de se douter de ce qui les guettait.

Ca a commencé avec des petites choses, des bruits de pas, des portes qui se ferment toutes seules ou des cris et des pleurs venant de pièces vides, a expliqué Deanna Simpson à l’Evening Sun. La famille doit faire face à de nombreuses manifestations paranormales, notamment des agressions physiques.

Ce parc d’at­trac­tions terri­fiant menotte ses visi­teurs dans une ancienne mine aban­don­née

9838 1 768x511

 

Crédits : Fuji-Q

Source : https://www.ulyces.co

 

Au Japon, le terri­fiant parc d’at­trac­tions Fuji-Q High­land propose depuis le 23 mars 2019 une nouvelle attrac­tion à ses visi­teurs. Ils peuvent ainsi désor­mais visi­ter la repro­duc­tion d’une ancienne mine désaf­fec­tée, quelques détails ayant été ajou­tés pour pimen­ter l’ex­pé­rience. « Celles et ceux qui pénètrent dans cette fosse, dans l’obs­cu­rité la plus totale, montent à bord d’un vieux chariot, avec des écou­teurs, et sont menot­tés afin qu’ils ne puissent plus bouger », fait savoir le parc d’at­trac­tion sur son site.

Crédits : Fuji-Q

 

Surnom­mée « La mine sans fin », l’at­trac­tion embarque les visi­teurs au cœur d’une (fausse) mine du XVIe siècle, scel­lée à la suite « d’un certain nombre d’ac­ci­dents horribles ». Les visi­teurs montent deux par deux dans chaque chariot, les bras atta­chés, en immer­sion totale grâce à un système audio 3D.

Dans le tunnel, « plus de 30 attaques stimu­lant les sens, tels que l’ouïe, l’odo­rat et le toucher, arrivent les unes après les autres », explique le site, promet­tant aux visi­teurs d’at­teindre un niveau maxi­mal de déses­poir. « Il est néces­saire de suppor­ter la peur sans avoir la permis­sion de s’en­fuir », prévient le site.

Des jouets maléfiques

Jouet

Les jouets sont généralement morceaux d’enfance, de bonheur ou de collection… mais dès qu’ils sont associés à l’univers de l’occulte ou du paranormal, ces objets prennent tout de suite une autre dimension ! Prêt à en découvrir quelques-uns d’assez originaux ? Alors c’est parti pour un peu d’Occulture !

Ce Japo­nais arrêté ivre au volant affirme que son corps produit de l’al­cool à son insu

À Itami, au Japon, un véhi­cule a percuté un feu dans la soirée du 22 mai. Arrêté pour conduite en état d’ivresse, son conduc­teur a expliqué aux poli­ciers que son corps produit de l’al­cool sans qu’il n’en boive une goutte, rapporte le quoti­dien Kobe Shim­bun.

L’homme de 28 ans souffre du syndrome d’auto-bras­se­rie, égale­ment appelé syndrome de fermen­ta­tion intes­ti­nale, une mala­die diges­tive très rare. « Lorsque je suis nerveux, mon corps produit de l’al­cool » a déclaré l’élec­tri­cien aux poli­ciers, qui l’ont tout de même arrêté. Les personnes atteintes de cette mala­die souffrent de taux anor­ma­le­ment élevés de levure dans leur esto­mac, qui conver­tissent le sucre et autres glucides en alcoo

Un étrange phéno­mène lumi­neux aperçu dans le ciel au-dessus de la France

Crédits : Ouest-France/DR

Source : https://www.ulyces.co

 

Dans la nuit de samedi à dimanche, un étrange phéno­mène lumi­neux a été aperçu en Vendée, rapporte Ouest-France. « J’ai vu comme un fila­ment, j’ai dit à mon conjoint de venir voir », témoigne Caro­line, qui vit près de Noir­mou­tier. « Je n’avais jamais vu ça de ma vie, mais c’était joli. » Un autre témoin compare la lueur à « un train lumi­neux d’en­vi­ron deux kilo­mètres. »

En réalité ces « points lumi­neux blancs » ne sont autres que les 60 premiers mini-satel­lites de la future constel­la­tion « Star­link », de la société spatiale d’Elon Musk Space X. « Ils ont été lancés en grappe et n’avaient pas encore eu le temps de se disper­ser sur leur orbite », explique le spécia­liste des phéno­mènes astro­no­miques Olivier Sauze­reau. « Ils se suivaient donc à la file ».

Les appa­reils ont quitté Cape Cana­ve­ral, en Floride, à bord de la fusée Falcon-9 le 23 mai dernier. Ils sont desti­nés à four­nir inter­net en haut débit. À terme, 12 000 satel­lites de 227 kg pour­raient effec­tuer cette tache.

Leader inter­na­tio­nal du marché des lance­ments, Space X espère occu­per une part impor­tante du futur marché de l’in­ter­net par satel­lites, tout comme plusieurs de ses concur­rents, notam­ment le géant Amazon.

 

Trois frères et sœurs tuent leur mère au cours d’un rituel satanique dicté par le «maître des ténèbres

Peru

 

Source : http://coqktail.com

 

Les faits se sont déroulés ce week-end dans les montagnes d’Ayacucho, près de Vinchos, au Pérou.

Aurelia Quispe (photo), 38 ans, a convaincu ses frère et soeur Percy Quispe, 41 ans, et Marcelina Suane, 46 ans, de sacrifier leur mère dans un rituel satanique afin de satisfaire le diable.

Ils ont d’abord tué à coups de couteau leur maman Teodora Quispe Ccayllahua, 75 ans, puis l’ont éviscérée.

Ils lui ont retiré les yeux ainsi que son intestin avec un couteau et ont fait flotter son corps dans son sang, dans une baignoire.

 

Le trio a été interpellé et placé en détention provisoire. Aurelia a déclaré aux enquêteurs avoir voulu tuer sa mère après avoir fait un rêve étrange où on lui disait qu’elle était l’élue.

“Le maître des ténèbres m’a ordonné de tuer ma mère. Le roi des démons est toujours avec nous, nous seront plus fort jour après jour” a expliqué la trentenaire.

Ils risquent tous les trois la prison à vie.

Une civilisation semblable à l’humanité à l’époque des dinosaures ?

 

Il y a 65 millions d’années, un astéroïde d’une largeur d’environ six miles (10 km) a percuté la Terre, quelque part près du Mexique actuel.

L’impact fut immense, laissant un cratère à plus de 100 miles de diamètre (160 km) et projetant d’énormes quantités de débris dans l’atmosphère.

Cela a provoqué un changement climatique soudain et extrême. Des tsunamis et des feux de forêt se sont alors produit massivement dans le monde. Tout cela a été un facteur majeur contribuant à l’extinction des dinosaures.

Les dinosaures étaient la forme dominante de la vie animale sur Terre depuis plus de 100 millions d’années. À titre de comparaison, les êtres humains existent depuis environ un million d’années.

Mais que serait-il arrivé si cet astéroïde était arrivé une heure plus tard – manquant ainsi complètement de percuter la Terre ?

Des animaux énormes tels que le Tyrannosaurus rex et le Triceratopsauraient-ils pu donner naissance à une société technologique et intelligente similaire à la nôtre ?

L’effet de l’évolution n’est pas essentiel ni inévitable : les éléphants, les dauphins, les cochons et les corbeaux, ces descendants aériens des dinosaures, sont des créatures d’une intelligence impressionnante qui n’ont jamais eu besoin de faire le grand saut dans l’utilisation de la technologie.

Mais c’est une pensée passionnante. Le livre de Douglas Dixon, intitulé The New Dinosaurs, explore comment les dinosaures auraient pu s’adapter pour exploiter les niches évolutives actuelles. Il se demande si une espèce reptilienne intelligente aurait pu émerger.

Le journal Daily Star a demandé au Dr David Hone de l’Université Queen Mary de répondre à cette épineuse question.

Le Dr Hone a déclaré : « Nous ne disposons d’aucun moyen fiable pourdire à quel point les dinosaures étaient intelligents, mais seulement dequelques estimations approximatives. »

« Oui, certains corvidés [corbeaux] et perroquets sont très intelligents (et les crocodiles sont beaucoup plus intelligents que ce que la plupart des gens ne réalisent), de sorte que cette ‘capacité’ de haute intelligence semblait être présente à cette époque»

« Quelques dinosaures avaient un cerveau relativement gros par rapport àla taille de leur corps, ce qui implique la présence d’une intelligence.Toutefois, le seul fait de limiter cette capacité aux animaux modernes est évidemment restrictive. »

« Certains de ces créatures les plus intelligentes (en particulier leTroodon) arrivent assez tard dans la chronologie des dinosaures.Seulement, l’intelligence est différente que n’importe quel autre progrès en matière d’évolution. »

« Mais si vous disposez de plus de temps, il y a évidemment plus d’opportunités de pression sélective qui pourraient favoriser l’émergenced’animaux plus intelligents. »

« … en d’autres termes, il n’y a aucune raison de penser que vous en obtiendriez des très intelligents, mais c’est au moins vaguement possible. »

Dale Russell, du Musée national des sciences naturelles du Canada, a imaginé où l’évolution des dinosaures aurait pu conduire avec 60 millions d’années supplémentaires.

Il s’est concentré sur un dinosaure moins connu – le Stenonychosaurus inequalis – doté d’un gros cerveau, de doigts opposables, d’une préhension très semblable aux êtres humains et d’une vision stéréoscopique au moins égale à la nôtre.

Le Stenonychosaurus a vécu environ 12 millions d’années avant la fin de l’âge des dinosaures et, selon Russell, il aurait pu être aussi intelligent que les premiers humains. Étant donné le temps nécessaire pour se développer, les descendants de Stenonychosaurus auraient bien pu devenir un animal au moins aussi capable que l’humanité.

Il envisage ensuite un « dinosaure » avec un museau plus court et étrangement similaire aux représentations populaires contemporaines que l’on se fait des pilotes d’ovnis.

Si cet intrus indésirable de l’espace ne se serait pas écrasé sur notre planète il y a 65 millions d’années, les « dinosaures » de Russell auraient-ils utilisé tout ce millénaire pour développer une civilisation bien plus avancée que la nôtre ?

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/776418/dinosaur-evolution-civilisation-human-race-dale-russell-dinosaurids,

Il filme un OVNI sans le savoir sur Facebook Live

 

Daniel Patterson, un homme qui vit à Liberty, une ville de Caroline du Nord, a malencontreusement filmé un OVNI alors qu’il réalisait un live sur Facebook.

Un après-midi de janvier 2019, il discutait sur une vidéo diffusée en direct sur Facebook. Il se trouvait au milieu d’un bois lorsqu’il a filmé quelque chose d’inhabituel.

« Je ne savais pas que c’était là. Cela a été porté à mon attention par quelqu’un d’autre qui est dans la vidéo et qui m’a dit : ‘Hey Dan, as-tu vu l’OVNI ?’ et j’ai répondu ‘non’ », a déclaré Patterson.

Patterson dit qu’il parlait de l’univers quand quelque chose est passée au-dessus de lui.

« Je pense que c’est une technologie qui n’est pas au courant de nos connaissances et peut-être quelque chose de l’histoire qui a été gardé secret », a déclaré Patterson.

Il dit que, pour lui, c’était une « expérience spirituelle ».

« Pour moi, le Saint-Esprit est présent dans ces moments-là », a expliqué Patterson.

Si vous regardez la vidéo, vous pouvez voir quelque chose de brillant qui vole dans le ciel.

Les observations d’OVNI soupçonnées sont assez courantes en Caroline du Nord.

Le National UFO Reporting Center (Centre National d’Information sur les OVNI) classe cet État parmi les dix premiers États où il y a le plus de signalement. Il y en a eu près de 3 000 l’an dernier.

Ce n’est pas la seule organisation à enquêter sur les ovnis. LeMutual UFO Network (MUFON) s’intéresse aussi à ce sujet si délicat.

L’organisation indique qu’ils utilisent une approche plus scientifique pour identifier les OVNI potentiels.

David Glidewell est le directeur de la branche du MUFON de Caroline du Nord.

En plus d’analyser des photos et des vidéos, il forme également des personnes à devenir des enquêteurs de terrain.

Pour être un bon enquêteur, Glidewell explique qu’il faut être sceptique, mais aussi garder l’esprit ouvert.

« Vous ne pouvez pas ignorer tout ce que vous savez », poursuit Glidewell. « Ignorer vos connaissances, c’est probablement la pire chose que vous puissiez faire. »

Glidewell dit que plusieurs fois les observations d’OVNI se révèlent être des fusées éclairantes, des avions, des oiseaux, des insectes ou des drones que les enquêteurs sont entraînés à détecter.

« Mais il y a environ deux à trois pour cent de cas par an où il y a vraiment quelque chose de vraiment étrange. C’est comme chercherdes pépites d’or. »

Les enquêteurs du MUFON doivent encore classer l’observation d’OVNI faite à Liberty. Même si elles ne viennent pas à la même conclusion Patterson et Glidewell seront d’accord sur une chose.

« Peut-être y a-t-il une sorte de vie extraterrestre qui entrera en contact avec nous un jour qui sait », a déclaré Glidewell.

« À la fin de la journée, nous nous demandons tous s’il y a quelque chosed’autre [dans l’univers] », a déclaré Patterson.

Source
https://www.wfmynews2.com/article/news/local/it-was-a-spiritual-experience-liberty-man-says-he-captured-a-ufo-on-facebook-live/83-b6cae7cf-b170-48c4-b884-fb9bfa637cc4,

Le passeport de Benalla retrouvé dans les cendres de Notre-Dame

Source : http://complots-faciles.com

 

L’histoire des passeports d’Alexandre Benalla semble toucher à sa fin. En effet, l’un d’entre eux a été retrouvé dans les cendres de la Cathédrale Notre-Dame.

Une vidéo non authentifiée circulant sur internet montre également une personne ressemblant à M. Benalla, munie d’un chalumeau et essayant de mettre le feu à une poutre de Chêne vieille de 300 ans. On soupconne qu’il s’agisse d’une vidéo sur laquelle il s’entrainait à mettre le feu à Notre-Dame.

Au total, Alexandre Benalla avait quatre passeports valides et un expiré, «trois diplomatiques et deux de service». Le premier passeport diplomatique, d’une durée de validité d’un an, a été délivré par le Quai d’Orsay le 2 juin 2017. Le second a été octroyé le 20 septembre 2017 par le même canal mais pour cinq ans.

Le manoir maudit de l’occultiste Aleister Crowley

 

Le célèbre occultiste britannique Aleister Crowley a séjourné à Boleskine House, un manoir situé sur les bords du Loch Ness, de 1899 à 1913.

Il semblerait que l’occultiste britannique ait volontairement choisi ce lieu si envoûtant, comme nous l’explique le journaliste Nick Redfern :

« Il est très important de noter que ce n’était pas un hasard si, en 1899, Aleister Crowley – plus connu sous le nom de ‘The Great Beast’ – s’est installé au cœur du Loch Ness, en Écosse. Le fait est que l’emplacement était tout aussi important que le but qu’il avait en tête. À certains égards, c’était encore plus important. Le grand objectif de Crowley était de réaliser ce qu’il a appelé la grande opération de la Magie sacrée d’Abramelin le mage. Et pour réussir, cela signifiait que Crowley devait trouver une demeure qui corresponde parfaitement aux exigences de cerituel, et qui devait être spécifiquement située dans un endroit isolé. »

Crowley avait déclaré que Boleskine House répondait à tous ses besoins. Il a décidé de commencer ses opérations magiques à Pâques et a débuté par la construction d’une terrasse et d’un pavillon, une opération qui a duré environ six mois. Crowley a noté qu’en raison de certains aléas surnaturels que ces rituels pouvaient avoir provoqués, il a invité un collègue à partager cette expérience avec lui. L’homme en question était Charles Rosher. Comme Crowley, il était membre de l’Ordre hermétique de l’Aube dorée et ami de l’enseignant de Crowley, Allan Bennett. Rosher avait l’intention de rester avec Crowley pendant des mois. Il a fini par partir – ou plutôt par s’enfuir – en moins de trois semaines. La raison : la présence de forces démoniaques invisibles. Rosher était sûr qu’elles s’étaient abattues sur Boleskine House et que leur objectif visaient à faire de sa vie un enfer. Telle était la nature de la sortie précipitée et terrifiée de Rosher, Crowley n’en savait rien jusqu’à ce que son majordome l’informe de la disparition de son ami. Les deux ne se sont pas revus pendant des années.

Si quelque chose de surnaturel et de mal s’était abattu sur Boleskine House et le Loch Ness, il n’a pas fallu longtemps pour que cela commence à toucher et à infecter les gens qui vivaient autour du loch. Une fois, peu de temps après son arrivée à Boleskine House, Crowley est rentré à son domicile après une promenade dans les collines. Là, il a trouvé un prêtre assis dans son bureau. Aussi pâle qu’un fantôme et profondément inquiet, le prêtre confia à Crowley que le gardien d’un gîte du coin, un homme du nom de Hugh Gillies, décrit comme quelqu’un qui ne buvait jamais d’alcool, s’était retrouvé saoul pendant des jours et avait même tenté d’assassiner sa propre famille. Les choses ont encore empiré. Un vieil ami de Crowley, originaire de Cambridge, lui avait rendu visite et, comme Charles Rosher, il avait l’intention de rester pendant une longue période. Il n’a pas tenu très longtemps non plus. L’ami était parti moins de deux semaines, après avoir manifesté des symptômes semblables à ceux d’une attaque de panique et avoir dit à Crowley, sur un ton empli de peur, que Boleskine House était remplie d’esprits terribles et malveillants.

Crowley lui-même avait reconnu le bien-fondé de celles et ceux qui prétendaient qu’il régnait une atmosphère sombre et sinistre dans ce manoir. Il a en particulier choisi de travailler dans la même pièce, plus que dans toute autre. Celle-ci lui offrait une bonne dose de soleil et contrastait avec le reste de la maison. Toutefois, même dans cette pièce, Crowley était obligé d’utiliser un éclairage artificiel, puisque l’atmosphère était lugubre et sombre. Il se trouve qu’à peu près à la même époque, Crowley se brouilla avec divers membres de l’Ordre auquel il appartenait. Il partit donc quelque temps au Mexique. Pendant ce séjour, il escalada des sommets avec Oscar Johannes Ludwig Eckenstein, un alpiniste anglais. Néanmoins, le Loch Ness et Boleskine House attiraient inexplicablement l’occultiste. Il décida donc de rentrer en Écosse afin de poursuivre ses études et ses projets. Il s’est marié aussi.

« Je serai toujours un peu reconnaissant à Boleskine de m’avoir donné ma femme », a déclaré Crowley. Il parlait de sa bien-aimée, Rose Edith Kelly, avec qui il s’était marié en 1903. « Bien que plus tard, cette union qui tenait tant pour nous deux soit devenue une tragédie domestique », a-t-il révélé. C’est après leur voyage en Égypte que Crowley et Rose sont rentrés à Boleskine House. Les choses ne se sont pas bien passées. Samuel Liddell Mathers, fondateur de l’Ordre Hermétique de l’Aube Dorée et un rival de Crowley, a fait surface. Crowley pensait que Mathers avait causé la mort de toute ses chiens de chasse dans des circonstances mystérieuses et surnaturelles. Ses serviteurs ont commencé à tomber malade, avec toutes sortes de maux. Puis, le pire de tous, un matin, Crowley entendit des cris et des jurons hystériques et sauvages venant de la cuisine. Un ouvrier était devenu inexplicablement rempli de rage et s’était attaqué à Rose. Telle était l’état frénétique et féroce dans lequel l’homme avait été plongé. Crowley et son personnel furent forcés d’enfermer l’homme dérangé dans la cave à charbon et d’attendre l’arrivée de la police locale.

Rose a heureusement pu récupérer, mais une plus grande tragédie était encore à venir. En 1911, Crowley fut forcé de faire interner Rose dans un asile à la suite de l’apparition d’une démence provoquée par son alcoolisme incontrôlable. Crowley quitta définitivement Boleskine House, deux ans plus tard, en 1913.

En 1970, le guitariste de Led Zeppelin, Jimmy Page, se porta acquéreur de ce manoir maudit.

Photo : Boleskine House en 1912

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/05/more-on-aleister-crowley-and-boleskine-house/,

Les morts plus nombreux que les vivants sur Facebook dans 50 ans ?

Source : https://sciencepost.fr

 

Une récente étude prédit que le nombre de profils de personnes décédées sera supérieur au nombre de profils de personnes bien vivantes d’ici une cinquantaine d’années. Se pose alors la question de la gestion de ce lourd passé numérique.

Patrimoine numérique

Une analyse, signée de l’Oxford Internet Institute, prédit qu’au moins 1,4 milliard de membres de Facebook seront décédés avant 2100. Dans un tel scénario, le nombre de profils “morts” pourrait être supérieur à celui de personnes bien vivantes. D’ici 2100, le nombre d’utilisateurs décédés pourrait même atteindre les 4,9 milliards.

En supposant que Facebook continue de croître à son rythme actuel dans le monde, les chercheurs estiment que l’Afrique représentera, à terme, une part croissante des utilisateurs décédés. Notamment au Nigéria (6 % du total). Les profils asiatiques – Inde et Indonésie en particulier – représenteront également une part importante du nombre d’utilisateurs morts. Les utilisateurs occidentaux, eux, ne représenteront qu’une minorité.

Se pose alors le problème de la gestion de toutes ces données numériques« Ces statistiques soulèvent de nouvelles et difficiles questions. Comment gérer le meilleur intérêt des familles et des amis de la personne décédée, tout en permettant aux futurs historiens de les utiliser pour comprendre le passé ? », demande Carl Öhman, principal auteur de l’étude.

Comme le note également David Watson, co-auteur de cette étude, jamais dans l’histoire nous n’avons accès à une aussi vaste base de données illustrant le comportement humain. « Contrôler ces archives, dit-il, consistera en quelque sorte à contrôler notre histoire. Il est donc important de veiller à ce que l’accès à ces données historiques ne se limite pas à une seule entreprise à but lucratif. Il est également important de veiller à ce que les générations futures puissent utiliser notre patrimoine numérique pour comprendre leur histoire ».

facebook réseaux sociaux
Que doit-il advenir de nos données numériques une fois passée l’arme à gauche ? Crédits : Pixabay

Discuter de la “mort” en ligne

« Ces résultats doivent être interprétés non pas comme une prédiction de l’avenir, mais comme une opportunité de façonner l’avenir vers lequel nous nous dirigeons », poursuit Carl Öhman. Pour le chercheur, une « discussion critique sur la mort en ligne et ses implications macroscopiques s’impose de toute urgence. Facebook, dit-il, n’est simplement qu’un exemple de ce qui attend toute plate-forme offrant une connectivité et une portée mondiale similaires ».

En ce sens également, les chercheurs invitent d’ores et déjà Facebook (et les autres) à interroger historiens, archivistes, ou encore éthiciens à participer au processus de conservation des données que nous laissons derrière nous, après notre décès. Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue Big Data & Society.

Apocalypse – Les 10 plaies d’Égypte seraient de retour

 

Un essaim invasif de criquets pèlerins a dévoré des cultures en Arabie saoudite. Un évangéliste chrétien pense qu’il s’agit de la preuve que les 10 plaies bibliques de l’Égypte ont repris de plus belle.

Des essaims destructeurs de criquets pèlerins (aussi appelés « sauterelles tigres ») ont été repérés cette semaine traversant la frontière entre l’Arabie saoudite et la Jordanie. Ces criquets ont été observés en train de descendre sur la ville de Tafilah, dans le sud de la Jordanie, qui constitue une plaque tournante pour l’agriculture oléicole et fruitière. Selon The National, la situation était suffisamment grave le lundi 6 mai 2019 pour que les autorités jordaniennes déploient leurs forces aériennes pour pulvériser des pesticides. Le 3 mai 2019, Locust Watch, le traceur officiel des Nations Unies (ONU), a averti que la reproduction acridienne de printemps s’était intensifiée ces dernières semaines en Arabie saoudite et en Iran.

Le pasteur Paul Begley, évangéliste chrétien de West Lafayette dans l’Indiana, aux États-Unis, estime que ces essaims aux « proportions bibliques » sont liés à des prophéties catastrophiques.

Le prédicateur croit fermement que l’humanité vit déjà à la fin des temps, comme le décrit la Bible.

Il a maintenant affirmé sur Internet que des scènes du Livre de l’exode de l’Ancien Testament se déroulent actuellement sous nos yeux.

Le pasteur Begley a déclaré : « Estce sérieux ? Des criquets ? Les fléaux bibliques sont revenus. »

« Quoi ? Eh bien, c’est comme si quelque chose venait de la Bible. Des essaims composésde centaines de millions de sauterelles ont assombri le ciel en Arabie saoudite, créant une scène venant tout droit de la Bible. »

« C’est un fléau aux proportions bibliques. C’est même cataclysmique. »

Dans le livre de l’exode de la Bible, un fléau de sauterelles dévastatrices a été invoqué en Égypte pour punir le Pharaon de l’asservissement du peuple juif.

Les invasions de sauterelles était l’une des 10 plaies invoquées contre l’Egypte Antique par Dieu et Moïse, son serviteur désigné.

Les autres plaies comprenaient la mort de tout le bétail, les eaux du Nil changées en sang et des essaims de grenouilles envahissant l’Égypte.

En fin de compte, le dernier fléau de Dieu a vu, dans la mort des premiers-nés de l’Égypte, le châtiment ultime pour la transgression de Pharaon contre les Israélites.

Le livre de l’Exode se lit comme suit : « L’Eternel dit à Moïse: Etends ta main sur le pays d’Egypte, et que les sauterelles montent sur le pays d’Egypte ; qu’elles dévorent toute l’herbe de la terre, tout ce que la grêle a laissé. »

« L’Eternel dit à Moïse: Etends ta main sur le pays d’Egypte, et que les sauterelles montent sur le pays d’Egypte; qu’elles dévorent toute l’herbe de la terre, tout ce que la grêle a laissé. »

« Les sauterelles montèrent sur le pays d’Egypte, et se posèrent dans toute l’étendue de l’Egypte; elles étaient en si grande quantité qu’il n’y avait jamais eu et qu’il n’y aura jamais rien de semblable. »

Selon les Nations Unies, les criquets sont le plus ancien parasite migrateur au monde et peuvent couvrir de grandes distances en essaims.

Le criquet pèlerin, ou Schistocerca gregaria, est la plus dangereuse de toutes les espèces de sauterelles et peut toucher jusqu’à 65% des pays les plus pauvres du monde.

L’organisme nuisible peut couvrir des distances allant jusqu’à 93 miles (150 km) par jour et, si les conditions sont réunies, il peut se multiplier par 20 en trois mois seulement.

Les criquets adultes peuvent facilement manger leur propre poids dans les cultures et la végétation chaque jour.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en garde : « Si les infestations ne sont pas détectées et contrôlées, des fléaux dévastateurs peuvent se développer et prendre plusieurs années et des centaines de millions de dollars à maîtriser, ce qui a de graves conséquences pour la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance ».

Quelles ont été les 10 plaies d’Egypte ?

Parce que le pharaon égyptien a refusé de libérer les Israélites, Dieu a envoyé 10 plaies terrifiantes en Égypte par l’intermédiaire de son messager, Moïse.

  1. Les eaux du fleuve changées en sang
  2. Les grenouilles
  3. Les moustiques (ou les poux)
  4. Les mouches (ou les taons ou les bêtes sauvages)
  5. La mort des troupeaux
  6. Les furoncles
  7. La grêle
  8. Les sauterelles
  9. Les ténèbres
  10. La mort des premiers-nés

Les 10 plaies sont décrites dans le Livre de l’Exode de l’Ancien Testament, qui détaille le départ des Israélites de l’Égypte.

Le livre de l’Exode est le deuxième livre de l’Ancien Testament ainsi que de la Bible hébraïque.

Cet écrit suit directement le livre de la Genèse, qui décrit la création du monde par Dieu.

Dans le livre de l’Exode, Moïse conduit les Israélites hors de l’esclavage égyptien et vers la liberté dans la Terre promise.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1123880/Bible-prophecy-locust-swarm-Saudi-Arabia-bible-plague-end-of-the-world,

Une terrifiante voix fantomatique enregistrée

 

La caméra d’un interphone a enregistré une voix fantomatique qui a murmuré un avertissement terrifiant.

La vidéo, qui a depuis été publiée sur YouTube, a été filmée à l’aide d’un interphone muni d’une caméra.

Au début de cette vidéo, rien ne semble sortir de l’ordinaire.

La caméra filme depuis la porte d’entrée d’une maison qui donne sur la rue.

Quelques secondes plus tard, une orbe de lumière commence à se déplacer devant l’objectif de l’appareil.

Les arbres en arrière-plan commencent alors à se mouvoir.

Au bout de la 47ème seconde, une voix effrayante devient audible. On peut l’entendre dire : « Je vais vous tuer. »

La chaîne YouTube Haunted AF a mis en ligne cette vidéo il y a quelques jours à peine, avec la légende suivante : « Ghost Caught On Ring Says ‘I’ll kill you’ ».

Un internaute a écrit : « Je l’ai entendu. Pour moi, cela sonne très différent de tous les bruits de vent que vous entendez avant les 47 premièressecondes. »

Un autre a écrit : « Je suggère de brûler votre maison et de courir aussi vite que vous le pouvez. »

Un troisième n’était pas aussi convaincu par le caractère surnaturel de ces images : « Cela ressemble plus à l’aboiement d’un chien. »

Ce n’est pas la première fois qu’un « fantôme » a été photographié.

Il y a quelques semaines, un couple a filmé « des fantômes en train de marcher » pendant leur séjour dans une maison hantée en Louisiane.

Une mère de famille a été convaincue de la présence de fantômes après avoir fait une découverte effrayante avec une caméra pour bébé.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/777222/Ghost-news-spirit-whisper-chilling-message-homeowner-scary-video,