Le Sphinx

Mythique créature de Thèbes, le Sphinx posa sa célèbre énigme, dont seul Œdipe trouva la réponse.

Si on connaît cette créature par les figures que l’on retrouve en Égypte et au Moyen-Orient, le Sphinx est aussi une créature célèbre de la mythologie grecque. Si le nom de sphinx est masculin, cela est dû à une altération du mot féminin grec sphinge ou sphynge qui le désignait.

Le changement du genre créé un paradoxe car la créature est une femme au corps de lionqueue de serpent et aux ailes d’oiseauFille de Typhon et d’Echidna, son frère est lui aussi une créature très connue des mythes grecs, puisqu’il s’agit de Cerbère, le chien à trois têtesgardien des Enfers. Le monstre Chimère et les harpies sont également ses sœurs.

Thèbes, après le meurtre du roi Laïos, la déesse Héra

 l’envoya ravager la région. Le sphinx prit un malin plaisir à terroriser les habitants. Lorsque quelqu’un s’en approchait, son jeu préféré était de leur dire qu’il partirait si la personne parvenait à résoudre une énigme qu’il avait appris des Muses. Si la personne donnait la mauvaise réponse, il la dévorait.

« Quel être, pourvu d’une seule voix, a d’abord quatre jambes le matin, puis deux jambes le midi, et trois jambes le soir ? »

Personne ne trouva la réponse, sauf Œdipe qui répondit tout simplement : l’homme, qui se déplace à quatre pattes enfant, sur deux jambes adulte puis sur ses deux jambes et une canne lorsqu’il devient vieux. Vaincu, le Sphinx se jeta de son rocher.

 

Liens externes : Œdipe explique l’énigme (J-A.D.Ingres, musée du Louvre), Carton et peinture de Gustave Moreau (Musée Gustave Moreau et Metropolitan Museum)

Sauge blanche pour la fumigation et la purification

La fumigation d’encens de sauge blanche est pour l’essentiel un acte de purification. La chose la plus importante que vous devez savoir à propos de la fumigation, c’est que la fumée d’encens de sauge blanche amérindienne à un fort pouvoir de nettoyage. En effet, la fumée de la véritable sauge blanche amérindienne de Californie a cette propriété d’accrocher les énergies négatives et de les retirer des lieux, des objets ou des personnes. Ce qu’on remarque en brûlant de l’encens de sauge blanche de Californie, c’est une nette amélioration des sensations ressenties avec soi-même et avec son environnement, après l’avoir utilisée. Il suffit simplement de brûler des feuilles ou un bâton d’encens de sauge blanche et permettre à la fumée de s’entourer et s’imprégner de l’objet, la pièce, la personne, etc.. Il existe de nombreuses manières de faire brûler de l’encens de sauge blanche amérindienne. On peut facilement l’utiliser en feuilles, en rameaux ou directement en bâton (smudge en anglais).

Utilisation de la sauge blanche dans les sociétés traditionnelles

Dans la tradition de nombreuses nations autochtones amérindiennes, on utilisait l’encens de sauge blanche dans les cérémonies religieuses et pour la prière. La fumigation d’encens de sauge blanche était particulièrement utilisée dans les rituels de purification. On l’utilisait aussi pour les naissances ou les décès. Les objets sacrés tels que la pipe ou les plumes d’aigle était aussi purifier. Parfois les feuilles de sauge blanche était simplement étalée sur le sol à l’intérieur des tipis ou dans les cercles rituels. En marchant dessus ou assis, la sauge blanche dégageait alors une odeur agréable et assurait la purification du lieux. On retrouve ce dernier procédé dans les rites des indiens sioux notamment.

Comment brûler la sauge blanche amérindienne de Californie ?

Que vous préfériez la sauge blanche amérindienne de Californie en feuilles ou en bâton, vous allez avoir besoin d’un endroit pour la brûler. Un grand nombre de personnes semblent attirées par les coquilles d’ormeau. Dans cette optique, vous les trouverez souvent en vente à côté des bâtons de sauge blanche. Il faut savoir que l’Ormeau est une espèce aujourd’hui protégée qui a failli complètement disparaître à l’état naturel dans les années 80 à cause de la surexploitation, sa nacre et sa perle étant très recherchées. La pêche de l’ormeau est d’ailleurs interdite dans plusieurs pays. C’est pour cette raison qu’il faut comprendre que vous n’en n’avez pas forcément besoin pour brûler votre sauge blanche.

  • Etape 1 : Procurez-vous de la sauge blanche amérindienne de Californie.
  • Etape 2 : Si vous brûlez l’encens de sauge blanche en feuilles, vous aurez besoin d’un réceptacle type coquille, bol ou une assiette qui résiste bien à la chaleur. Attention si vous utilisez des réceptacles en métal, surtout s’ils sont minces. Ils peuvent vous brûler si vous avez besoin de les déplacer. Ils peuvent aussi brûler la surface sur laquelle ils se trouvent si votre utilisation d’encens de sauge blanche dure assez longtemps. Si vous décidez d’utiliser directement votre bâton de sauge blanche pour votre fumigation, vous aurez aussi besoin d’un réceptacle pour le poser. Dans tous les cas, assurez-vous juste que votre support est bien résistant à la chaleur et qu’il ne peut pas brûler.
  • Etape 3 : Il est temps d’allumer la sauge blanche. Si vous brûlez de la sauge blanche de Californie en feuilles, il faut bien les allumer avec de préférence une allumette. Laisser brûler vos feuilles de sauge blanche pendant quelques secondes et souffler la flamme. Soyez prudent lorsque vous soufflerez… La sauge blanche brûlée en feuilles s’envole assez facilement. Si vous utilisez un bâton de fumigation de sauge blanche, laissez le brûler un peu plus longtemps avant de le souffler.
  • Etape 4 : La sauge blanche amérindienne peut-être utilisée pour la purification des lieux de vie et des habitations. L’utilisation de la sauge blanche doit se faire dans un lieu bien aéré. En intérieur, nous vous conseillons d’ouvrir une ou plusieurs fenêtres dans votre habitation afin de créer un courant d’air. Il suffit alors de se promener dans chacune des pièces et de guider la fumée dans tous les coins en faisant bien le tour de chaque pièce. Après quelques minutes, vous devriez ressentir les changements d’énergies.
  • Etape 5 : Dans son utilisation traditionnelle, il était généralement de coutume de ne pas éteindre l’encens de sauge blanche quand il brûle. En effet, dans la croyance des premières nations amérindienne l’on pensait que l’encens de sauge blanche brûle tant que la purification n’est pas terminée. La question de la quantité de sauge blanche utilisée peut sembler un peu compliquée les premières fois qu’on l’utilise. C’est quelque chose que vous aurez besoin d’expérimenter un peu, mais c’est beaucoup plus facile que ça en à l’air. En cas de doute, utilisez-en moins, vous pourrez toujours la rallumer.
  • Etape 6 : Si vous souhaitez vraiment éteindre votre bâton d’encens de sauge blanche durant sa combustion, il vous suffit simplement de l’étouffer. Certaines personnes utilisent du sable, certains les cendres elles-même et d’autres passent l’extrémité embrasée directement sous l’eau. Chacun sa méthode !

Les bienfaits de la sauge blanche

Dans son usage traditionnel, on attribue une large gamme de bienfaits à la sauge blanche. La sauge blanche est considérée avec respect par les premières nations amérindiennes pour ses vertus de plante médicinale. Comme pour toutes les autres sauges odorantes, les feuilles étaient utilisées comme antiseptique. En raison de leurs propriétés anti-microbiennes, beaucoup de variétés de sauges sont utilisées dans les préparations médicinales et pharmaceutiques.

Les feuilles de sauge étaient placées en cataplasme sur les brûlures, les irritations de la peau ou encore les infections dûes aux staphylocoques. On trouve aussi des traces d’utilisation de la sauge blanche pour soulager les maux de gorge, les rhumes et les infections respiratoires.

Bues chaudes, les infusions de feuilles stimulent et favorisent la transpiration. Cette utilisation permettait de réduire les fortes fièvres. L’inhalation des vapeurs était utilisée pour lutter contre les congestions pulmonaires et dégager les bronches.

Contre indications

Les femmes enceintes et celles qui allaitent doivent s’abstenir de prendre la sauge. Les épileptiquesdevraient éviter la prise de grandes quantités car elle pourrait provoquer une crise. Prise en grande quantité la sauge peut provoquer des convulsions chez des personnes ne souffrants pas d’épilepsie.

Un fantôme filmé au-dessus du golfe de Californie

Plusieurs habitants de la commune d’Hermosillo (au Mexique) ont observé, pendant de longues minutes, un mystérieux fantôme flotter dans les airs juste au-dessus de l’océan. Cette scène, impossible à expliquer, a été filmée …
Cette nuit du 6 août 2017, Yasmin Duarte Valenzuela et ses amis ont remarqué la présence d’une mystérieuse lumière blanche planant à côté de la Lune dans le golfe de Californie. En regardant plus attentivement cette forme, ils remarquèrent qu’il s’agissait davantage à une forme humaine qu’à un OVNI.
Au bout de quelques instants, cette silhouette fantomatique a subitement disparu sans laisser la moindre trace de son passage.
La vidéo, publiée sur Facebook, a déjà été visionnée près de 200 000 fois.
Source

 

Il filme un fantôme dans son chalet hanté

Un chasseur de fantômes affirme avoir prouvé que son chalet est hantéaprès avoir pris des images inexplicables d’un « esprit » en train d’ouvrir la lourde fenêtre métallique de la chambre.
Andrew Ward était tellement convaincu que son chalet de 400 ans situé à Melbourn, dans le Cambridgeshire (en Angleterre) est hanté qu’il a installé une caméra pour filmer toute activité paranormale la semaine dernière.
Ce grossiste, âgé de 62 ans, assure que la vidéo confirme que la propriété est hantée après plus de 30 ans de rumeurs et de spéculations faites par les occupants précédents. Il y aurait même eu un décès à cet endroit.
Les images, prises cette nuit-là, montrent le verrou de la fenêtre se lever brusquement sans intervention humaine. Le loquet se balance avant de retomber. Quelques instants plus tard, la fenêtre à charpente lourde s’ouvre toute seule – sans que personne ne s’approche d’elle.
Andrew raconte :
« C’est vraiment un fantôme – c’est vraiment effrayant. Je savais qu’il y avait un fantôme ici et j’étais déterminé à le prouver. »
« Les deux nuits avant que cela ne se passe, il n’y a rien eu de particulier. Mais j’étais sûr qu’une nuit, j’allais avoir de la chance. »
« Ce pourrait être un fantôme en train d’entrer dans ma maison. Chaque nuit, il semble que cela provienndes fenêtres. Je les ferme toujours mais quelques nuits je me lève et elles sont bien ouvertes. »
« Parfois, les volets sont aussi ouverts. C’est un peu étrange pour le coup. Cela doit être un fantôme parce que je n’ai aucune autre explication sur ce que cela pourrait être d’autre. »
« Je me souviens de m‘être réveillé un matin de la semaine dernière, j‘avais froid et la fenêtre était ouverte alors même que je l’avais laissé fermer. »
« Je sais toujours si le fantôme est passé dès que je me réveille, car il fait très froid et je sais juste que c’est le résultat de la fenêtre ouverte. »
Après avoir vu les images, ses amis ont demandé à Andrew comment il pouvait encore dormir dans la maison et on lui a même dit d’accrocher un crucifix sur son mur.
La petite maison a gagné une réputation dans le village après des années de témoignages sur de mystérieuses choses qui s’y dérouleraient à la nuit tombée.
Andrew poursuit :
« Nous vivons à côté d’une vieille église dans cette partie de Melbourn – c’est un chalet très connu et toute la région a une idée assez effrayante àson sujet. »
« Nous possédons la propriété depuis les années 1980 et nous avons eu quelques locataires. Ils disaient que c’était tellement effrayant qu’ils ne pouvaient pas vivre là-bas. »
« Il y avait une vieille femme qui vivait dans la maison avant que je prenne possession de la propriété. Elle est morte là-bas, mais je ne suis pas certain que cela ait quelque chose à voir avec le fantôme. »
« Mon frère était habitué à y passer il y a quelques années, avant je décided’y vivre. Il a dit que lorsqu’il dormait dans son lit, il semblait que quelque chose se déplaçait au-dessus de lui, et qui pressait sa poitrine. »
« Il a également rapporté d’autres choses. Comme par exemple, il a remarqué des mouvements autour de lui. »
« Il a remarqué que les choses bougeaient dans la nuit – la maisonproduisait des bruits mais quand il allait vérifier, il n’y avait jamais rien. »
« Il a dit qu’il pouvait entendre ce qui ressemblait à des pas provenant des escaliers et, après avoir entendu des choses, il trouvé la fenêtre ouverte le lendemain. »
« Son chat ne voulait plus monter, alors j‘ai immédiatement pensé qu‘il y avait une présence là-haut. »
La vidéo nous montre la fenêtre se déverrouiller par elle-même sans que personne ne soit à proximité. Andrew affirme que la seule explication est qu’il s’agisse d’un fantôme. Toutefois, il a promis qu’il allait continuer à enquêter.
Andrew explique :
« J’ai laissé quelques fois la caméra filmer toute la nuit. »
« J‘ai eu l’idée de la laisser tourner chaque nuit de la semaine dernière – trois nuits plus tard, cela s’est passé. Je ne peux pas l’expliquer. »
« J’ai beaucoup d’intérêt pour ce qui s’y passeBeaucoup de gens m‘ontdemandé si ma maison est vraiment hantée. »
« J’ai mis en place la caméra pour prouver avec force qu‘il y a bien un esprit. »
« Je ne peux pas l’expliquer, rien de tout cela n’a de sens, donc c’est vraiment un fantôme. »
« Je vais continuer à enquêter pour voir ce qui se passe ensuite – je suis sûr que cet endroit est hanté. »
Source

 

Snapchat : un fantôme apparaît sur son selfie …

Une barmaid a réussi à photographier un fantôme alors qu’elle prenait un selfie pour son compte Snapchat.
Pour faire une photo amusante, Kayleigh Wynter a utilisé un filtre lui donnant l’apparence d’un lapin. La jeune femme a été choquée de découvrir que le programme de reconnaissance faciale de l’application avait automatiquement collé des oreilles de lapin à une mystérieuse silhouette cachée derrière elle.
La jeune femme âgée de 23 ans a déclaré :
« Je mettais des oreilles de lapin sur moi-même lorsque Snapchat en a également placé sur ce visage d’un homme en arrière-plan. »
« Dès que je l’ai remarqué, je suis partie alors que j’avais une sensation de froid autour de moi. »
« J’étais terrifiée. »
Kayleigh, qui a pris la photo au pub The Old Warehouse situé à Exmouth, dans le Devon, a ajouté :
« Mon ami m’a dit qu’elle avait repéré une silhouette noire sur les imagesprises par une caméra de vidéosurveillance installée dans la même pièce il y a environ cinq mois. »
« Tous les clients étaient partis, mais j’étais terrifiée parce que je savais qu’il [le fantôme, NDLR] était encore là. »
Source

 

Un fantôme photographié dans une prison australienne

Jodie Bezzina, de Deer Park (dans la banlieue de Melbourne, en Australie), visitait la prison de Pentridge dans le cadre d’une chasse aux fantômes quand elle a photographié quelque chose d’inexplicable.
Cette ancienne prison a abrité, de 1851 à 1997, les plus importants criminels de l’État de Victoria. C’est à l’intérieur de cet endroit sinistre que la jeune femme a pris une photo sur laquelle est visible un humanoïde fantomatique.
Elle raconte :
« Nous avons visité la cellule dans laquelle Chopper Reed [célèbre auteur et criminel australien, NDLR] a été emprisonné. Nous avons alors senti un grand froid. »
« J’ai décidé de sortir mon appareil et de prendre une photo de mon partenaire et de sa cousine. J’ai dû regarder par deux fois puisque je pensais que quelqu’un qui participait à cette tournée se tenait debout à cet endroit, mais ce n’était pas le cas. Nous avons photographié un fantôme. »
« Si vous regardez directement la photo, il [le fantôme, NDLR] se trouve derrière le garçon portant un pull à capuchon noir, sur la gauche. »
Mme Bezzina, qui participait dans une excursion organisée par le ‘Lantern Ghost Tours‘, n’est certainement pas la première personne à suggérer que cette ancienne prison soit hantée.
Beaucoup de visiteurs, et même d’anciens détenus, ont affirmé avoir vu des apparitions et entendu de mystérieux bruits d’outre-tombe dans des couloirs de l’établissement.
Source

 

Une présentatrice photographie un fantôme sans le savoir

Les fans de Holly Willoughby, une présentatrice et mannequin britannique, sont convaincus avoir repéré un fantôme dissimulé sur une récente photo qu’elle a publié sur Instagram et sur laquelle on peut voir ses trois enfants.
La jeune femme, âgée de 36 ans et qui présente l’émission This Morning, a récemment partagé une belle photo montrant ses enfants, Harry, huit ans, Belle six ans et Chester trois ans, s’amusant ensemble dans la neige. Mais des internautes, particulièrement attentifs, ont rapidement repéré la présence d’un esprit fantomatique qui se cache à l’arrière-plan.
Beaucoup de fans de Holly ont commenté et ont insisté sur le fait qu’ils pouvaient voir ce visage de profil ressemblant à celui d’une poupée sur le mur du jardin de la star.
« Quelqu’un d’autre a-t-il remarqué un visage sur le mur du jardin ? »
« Oh mon Dieu, je peux aussi le voir. Cela ressemble à une petite filleportant un bonnet. »
« Zoomez le plus possible sur la partie blanche du mur (sur le côté droit de l’arbre), juste en dessous des briques rouges, c’est petit mais celaressemble au visage d’une poupée de profil. »
Holly a déjà admis qu’elle était « terrifiée » par les fantômes, et plus tôt cette année a révélé qu’elle avait refusé d’utiliser la salle de bain dans une maison qu’elle partageait avec son mari Dan Baldwin parce qu’elle était convaincue qu’elle était hantée. Elle raconte :
« J’avais tellement peur que j‘ai dû quitter la maison. Nous avions été voir‘La Dame en noir’. Où nous vivions à l’époque, il n’y avait qu’une salle de bains à l’étage. Je suis descendue pour lui dire au revoir puisqu’il allait travailler. J‘étais en pyjama. Et il est parti, j’ai regardé en haut et j’ai pensé : Je ne peux pas aller là-bas au cas où elle serait là-haut. »
Et vous, pouvez-vous voir cette silhouette fantomatique ?
Source

 

Un poltergeist filmé dans un hôtel aux États-Unis

 

Un homme a récemment filmé la présence d’un fantôme invisible à l’œil nu. Ce poltergeist semblait « s’amuser » avec les portes d’un hôtel …
Cette vidéo a été prise par Joshua Shedd. Ces images nous montrent les portes automatiques de cet établissement s’ouvrir de leur propre chef alors qu’il n’y a strictement personne qui les déclenche.
Une fraction de secondes plus tard, elles se referment violemment, comme si elles étaient contrôlées par une force bien plus grande.
Ces images, qui auraient été prises aux États-Unis, ont été mises en ligne sur le site Internet Reddit avec, pour légende, « weird stuff happening at work lately » (« des choses étranges se sont passées au travail récemment »).
Joshua a également ajouté que, récemment, beaucoup de phénomènes paranormaux se sont produits et l’ont visé directement. Il indique qu’il travaille seul dans cet établissement visiblement hanté.
Il explique :
« La nuit dernière, un sèche-linge s’est éteint alors qu’il doit être actionné par un bouton qui doit être tourné. Quand je suis sorti de la pièce, il restait encore du temps, mais il a été arrêté. »
« Quand je suis revenu, le bouton était à 0. »
« Un ventilateur s’est également allumé tout seul quand j’ai quitté la pièce », a-t-il ajouté.
Ce n’est pas le premier signe d’activité paranormale rapporté récemment.
La semaine dernière, une femme a affirmé avoir eu des relations sexuelles avec un fantôme …
Source

 

Le Magnétomètre ou détecteur K2

 

Je vous propose un petit article sur les détecteurs de champs magnétiques (K2) et leurs utilisation dans les enquêtes paranormal.
Bonne lecture.

Qu’est ce qu’un détecteur de champs magnétiques ?

Le terme « détecteur EMF » (ElectroMagnetic Field, champ électromagnétique) est généralement utilisé pour désigner des détecteurs de champ magnétique.

Plus couramment appelés magnétomètres, teslamètres ou gaussmètres (du nom des unités de mesure du champ magnétique, le Tesla et le Gauss, elles-mêmes nommées en l’honneur des physiciens Carl Friedrich Gauss et Nikola Tesla?), ces instruments permettent de mesurer l’intensité du champ électromagnétique dans une gamme de fréquence limitée.

Ceux qui sont vendus dans le commerce sont généralement conçus pour mesurer les champs de 50 ou 60 Hz, fréquence du courant alternatif utilisé en Europe et en Amérique du Nord, et servent à localiser les fils et appareils électriques.

Les magnétomètres les plus simples se basent sur l’effet Hall, c’est-à-dire sur le fait qu’une différence de potentiel apparaît dans un matériau conducteur parcouru par un courant électrique lorsqu’il est plongé dans un champ magnétique perpendiculaire.

La mesure de cette différence de potentiel permet en effet de déduire l’intensité du champ magnétique.

Son utilisation dans le paranormal,

Démocratisé avec les émissions américaines, les magnetometres appeler communément dectecteur k2 sont rapidement devenu indispensable dans la panoplie des enquêteurs paranormaux.

La plupart des « détecteurs de fantôme » disponibles dans le commerce sont de plus prévus pour mesurer les champs électromagnétiques causés par le courant alternatif à 50 ou 60 Hz…

Les variations du champ électromagnétique mesurées à l’aide de ce genre d’appareils sont donc vraisemblablement dues à des appareils électriques, qui émettent dans cette rangée de fréquences.

Téléphones portable, ligne électrique, appareils électroménagers, condensateur…

Beaucoup de chose doivent entré en compte avant d’utiliser ces appareils, même un lieu abandonné peut contenir de l’énergie résiduel et donc faire fonctionner un détecteur k2.

Les enquêteurs paranormaux qui ont conscience de ce risque sont peu nombreux.

Son utilisation est largement controversé, beaucoup de personne ne savent pas comment fonctionne véritablement ce genre d’appareil et ne prennent pas en compte les conseils et les préconisations d’utilisation.

Ce genre d’appareil doit être utiliser dans des conditions particulières et ne devrait servir que pour éventuellement avoir des indications ou de l’aide dans les enquêtes mais ne devrait pas être utiliser pour tiré des conclusions du fait de son fonctionnement complexe et hasardeux.

Source : Samuel-Esprit89

https://www.facebook.com/Esprit89-266604700171810/

Un fantôme filmé dans une bibliothèque à Leeds

jean Reynolds, un enquêteur spécialisé dans les phénomènes paranormaux, a filmé la présence d’un fantôme à l’intérieur du « The Leeds Library », une bibliothèque britannique. Sur place, il a entendu une série de bruits et de coups avant qu’une horloge ne commence à sonner.
Ce père de famille âgé de 34 ans croit qu’il a réussi à filmer le moment précis où un esprit provenant de l’au-delà « déplace » sur la gauche une échelle dans une bibliothèque réputée « hantée ». Après avoir entendu d’étranges bruits, il s’est retourné et a assisté à cette scène surréaliste.
En dépit de sa longue expérience de chasseur de fantômes, Sean a indiqué que cette rencontre « l’avait ébranlé ».
Sean, qui vit à Liverpool dans le Merseyside, explique :
« Nous sommes allés à la bibliothèque de Leeds pour enquêter sur lesrumeurs selon lesquelles des événements paranormaux s’y dérouleraient. »
« Le personnel a signalé des livres qui volent hors des étagères dans la bibliothèque sans explication rationnelle. Des meubles en mouvement sontégalement souvent entendus. Un mystérieux gong a également été entenduavant de se répercuter tout autour du bâtiment. »
« Avec tant d‘allégations concernant une prétendue activité paranormale et la présence possible d’un fantôme dans cette bibliothèque, je pouvaism’attendre à arriver sur place pour commencer notre enquête et débuter le tournage pour notre série télévisée. »
« Au cours de mon enquête dans la salle du personnel de la bibliothèque, je pouvais bien entendre des coups et des bruits qui ont commencé à se produire tout autour de moi. Je m’attendais à voir un livre être projetéd’une étagère, alors j’ai pointé ma caméra dans la direction des sons. »
« J’espérais filmer un livre bouger, mais ce qui m’est arrivé après m’a fait trembler d’enthousiasme et de peur. »
« J’ai entendu un puissant bruit et le carillon d’une horloge. Suite à cela, de mes propres yeux, j’ai vu une échelle qui semblait se déplacer derrière moi. »
« Sachant qu’une force était nécessaire pour déplacer une échelle, j’espérais que c’était d’origine paranormale mais en même temps je n’en savais rien. »
« Mon cœur battait la chamade. Être dans une pièce seul et assister à quelque chose comme cela est incroyable, mais aussi très perturbant. J’avais besoin d’explorer et de voir ce qui pourrait pu faire bougerl’échelle. »
« Je n’ai pu trouver aucune explication plausible quant à la raison pour laquelle elle s’était déplacée. J’ai essayé à nouveau de comprendre après avoir examiné les images pour voir si l’échelle avait glissé d‘unequelconque façon et ce n’était pas le cas. Je ne peux qu‘avouer qu’il s’agissait d’une intervention paranormale. »
« Et avec les bruits de coups que j’avais entendu, c’était une prisefantastique pour Ghost DimensionPeut-être que Vincent Sternberg avait choisi de se joindre à notre enquête. »
L’enquêteur paranormal Sean et sa partenaire Rebecca Palmer, 34 ans, tournaient à The Leeds Library pour leur série télévisée Ghost Dimension.
Cette bibliothèque a ouvert ses portes en 1808. Selon une légende locale, le lieu serait hanté par le fantôme de l’ancien bibliothécaire Vincent Sternberg. Sa première apparition se serait produite en 1844.
Sean a déclaré :
« La bibliothèque est réputée être hantée par son propre fantôme qui est censé être Vincent Sternberg, un ancien bibliothécaire. »
« En 1844, un membre du personnel est tombé face à face avec ce fantôme. James Macalister, qui était le bibliothécaire actuel à l’époque, travaillait tard lorsqu’il a vu le fantôme, qui sera identifié plus tard comme étantVincent. »
« Il a décrit le fantôme comme ayant ‘un visage pâle et des sourcils foncés sombres. De plus, il marchait avec une démarche traînante’»
« Charles Hargrove, un prêtre local, a expliqué à James Macalister que Sternberg avait été blessé par une explosion de poudre à canon et a subi des blessures qui correspondaient à la description que Macalister avait donnée. »
La première rencontre de Sean avec le monde spirituel s’est produite quand il avait 15 ans. Il s’est réveillé au milieu de la nuit quand le fantôme d’un «grand type » est apparu assis au bout de son lit. L’esprit portait une veste de bûcheron et caressait son chien.
L’homme s’est réellement intéressé au paranormal quand il a rencontré Rebecca. Aujourd’hui, ils vivent ensembles dans un cimetière en compagnie de leurs trois enfants.
Sean raconte :
« Tout a commencé quand j’avais 15 ans. Je me souviens de m‘être réveilléet mon chien Sam était endormi au bout de mon lit. Quand j’ai déplacé la couverture, je pouvais voir ce mec assis en train de le caresser. »
« Il y avait un grand type fantomatique qui portait une veste de bûcheron. Étant adolescent, j’ai juste tiré la couverture sur ma tête et je me suis rendormi. »
« Mais quand je l‘ai dit à ma mère le lendemain, elle m’a dit que ça ressemblait exactement à une personne dont elle savait quil était décédée. »
« Je n’ai jamais cessé d‘y croire, mais je n’ai pas réussi à explorer le paranormal convenablement jusqu’à ce que je rencontre Rebecca. »
Source

 

Une famille filme un fantôme près de leur domicile

Le mardi 22 août 2017, dans la soirée, une famille, résidant dans la ville de Clovis (dans le comté de Curry, au Nouveau-Mexique), dînait tranquillement quand ils ont été interrompus par un invité fantomatiquequi n’était visiblement pas de ce monde …
Ce soir-là, les caméras de vidéosurveillance de la famille Hernandez ont filmé quelque chose que personne ne parvient à expliquer. Breanna Hernandez s’est exprimée à la presse sur ce qui s’est passé :
« Dès que je l’ai vu, mes cheveux se sont dressés … Je n’ai jamais rien vu de pareil auparavant. »
« Mon mari a regardé le moment précis où cette image est apparue. »
Hernandez affirme qu’elle n’avait rien vu à l’origine.
« Mon mari l’remarqué et s’est demandé s’il s’agissait d’une véritablepersonne. Et alors, nous pensions que cela ne pouvait pas être possible, et nous nous sommes empressés de le voir. »
Ils ont vu ce possible revenant alors qu’ils étaient assis en train de dîner le mardi soir et que le téléviseur, diffusant les images de la caméra, était allumé. Cette chose ressemblait à une personne ou à une silhouette immatérielle.
Pour la famille, il n’y a aucun sur le fait qu’il s’agisse d’un fantôme.
« Cette chose est définitivement très brillante. Vous pouvez le voirclairement et vous pouvez voir le mouvement de ses bras ou de ses jambesattachés à son corps tandis qu’il se déplace. »
Les témoins racontent que leur maison possède une riche histoire. Avant d’y emménager, Hernandez a parlé à un homme qui connaissait bien cette propriété.
« Il nous a dit qu’il y a plusieurs années, son oncle avait une maison dans le coin et il est décédé. »
Ils prétendent que la maison est restée vacante avant d’être détruite afin d’y construire de nouveaux duplex.
Hernandez a dit que son mari était préoccupé par les fantômes dans cette nouvelle maison alors qu’elle préférerait oublier cette histoire. Maintenant, elle croit fermement aux revenants et va dorénavant regarder ses caméras d’un peu plus près.
Source

 

Il prend un selfie sur lequel apparaît un fantôme

Une famille qui vit en Angleterre affirme que leur maison a été hantée, pendant des années, par un fantôme « qui répondait aux membres de la famille lorsqu’ils bougeaient des choses ».
Niall Day est un jeune adolescent. Ses parents affirment que la chambre de leur fils est hanté par un mystérieux fantôme qui a été photographié alors qu’il prenait un selfie.
Le témoin a été effrayé quand sa grand-mère âgée de 64 ans, Lynn Peters, a souligné que le cliché, qu’il avait publié lorsqu’il a mis à jour sa photo de profil Facebook le 5 septembre 2017, montrait qu’il n’était pas aussi seul qu’il le pensait.
Cette étrange image, prise chez lui à Preston dans le comté du Lancashire, montre Niall au premier plan. Seulement, derrière lui, on peut voir une silhouette sombre au fond de la pièce qui, selon lui, a le visage d’un « vieil homme ». Ses deux yeux et son nez sont clairement perceptibles et il semble regarder l’objectif de l’appareil.
Ses parents, Gary et Charlotte, affirment également que la maison familiale a été hantée pendant des années. Cet esprit pouvait être entendu grogner, gémir et il était apparu sous la forme d’une ombre noire sur le lit de Niall comme dans le film d’horreur Insidious, sorti en 2008.
Niall raconte :
« Je dois admettre que c’était assez bizarre. »
« Je prenais juste quelques photos pour mettre à jour mon profil Facebook et je l’ai téléchargé sans même m’en apercevoir – c’était ma grand-mère qui l’avait repéré. »
« Elle m’a envoyé un message disant il y a un fantôme sur cette photo‘. Elle a ensuite effacé le commentaire pour une raison quelconque, puis elle m’a envoyé un message privé. »
« Je ne comprends pas mais ça ressemble à un vieil homme avec des yeux et un nez – c’était vraiment détaillé. »
« La hantise a commencé quand nous avons emménagé – je pense que c’était il y a cinq ou six ans, je pense que c’est le même fantôme. »
« Une fois, je me suis réveillé pendant la nuit et il était juste assis dans le coin de ma chambre à me grogner dessus. »
« Il était resté là pendant une minute, c’était vraiment bizarre et je me souvenais de la plupart des détails. »
« C’était comme dans le film Insidious. Quand j’ai éteint les lumières, celaa juste gémi et j’ai pu voir une ombre noire, c’était comme dans ce film. »
« Je me souviens juste d’avoir crié pour que mon père vienne. Ecette chose a continué à apparaître et à disparaître. »
« Mon père l’a vu en même temps que moi et la chose est restée là pendant une minute puis elle a commencé à marcher vers moi. Hélas, je ne peux pas me souvenir d’autre chose parce que le reste était flou. »
« D’après ce que je pense, c’est probablement le fantôme d’une personne qui est morte ici – quelqu’un qui vivait ici avant. »
« Nous avons vu des gens sortir de la maison et dire qu’ils avaient vu des choses depuis l’extérieur. »
« Il y a clairement une présence fantomatique ici et ça ne lui plaît paslorsque l’on déplace des choses dans la maison. »
« Lorsque l’on déplace quelque chose, cela dérange l’esprit. »
Et ce n’est pas seulement Niall qui croit que la maison est habitée par un être indésirable. En fait, sa mère et son père sont convaincus que quelque chose se cache dans la chambre de Niall en particulier.
Le père de Niall, Gary, âgé 44 ans, explique :
« La maison a été hantée mais rien ne s‘est produit depuis longtemps. »
« Avant de voir cette photo de Niall, je n’y croyais pas vraiment. »
« Mais nous avons rencontré des gens qui passaient dans la rue en disant que la chambre de Niall était hantée depuis des années. »
« Cette photo constitue quelque chose d’effrayant parce que vous pouvez voir qu’il y a bien quelqu’un là-bas. »
La mère de Niall, Charlotte, 40 ans, a déclaré :
« Il y a quelque chose dans cette maison. »
« Je regardais la photo et je l’ai remarqué aussi. J‘étais juste sur ma tablette et quand j’ai vu les commentaires de Lynn, j’étais tellement horrifiée»
« Nous avons pris des photos autour de la maison auparavant et il [le fantôme] s’est montré calme pendant quelques années. »
« C‘est la première fois que j‘ai quelque chose comme cela sur une photo.C‘est tellement effrayant parce que cela ressemble à un vieil homme quivous regarde. »
« Cette maison doit être hantée. »
Source

 

Le fantôme d’un cavalier photographié dans une abbaye

 

Le « fantôme d’un cavalier » a été repéré sur les ruines d’une abbaye datant du 12ème siècle. Cette mystérieuse apparition a été observée par une femme qui se demande encore de quoi il s’agit.
Karen Sowsbery, membre du ‘Lesnes Abbey’s Walking Group’, a raconté qu’elle avait vu cette sombre silhouette vagabonder autour de ces ruines délabrées. L’abbaye de Lesnes, située au sud-est de Londres (en Angleterre), est réputée être hantée par le fantôme d’un homme assis sur un cheval.
Dans les années 1930, un homme avait photographié l’esprit de ce cavalier, vêtu d’une tunique et de jambières, avant de la donner au grand-père de la jeune femme.
Ces ruines, situées dans le borough de Bexley, appartiennent à un bâtiment bâti en 1178 par Richard De Luci.
Les bois terrifiants dans lesquels se trouvent l’ancienne abbaye sont réputés être hantés par un moine qui a été tué pour avoir été attrapé en compagnie d’une femme.
Karen, âgée de 56 ans, affirme que la photo est transmise à sa famille depuis des générations.
Elle a même admis que, aux côtés de sa mère et de ses frères et sœurs, elle a passé de nombreuses journées au cœur de ces ruines dans l’espoir de prendre des images de ce spectre fantasmagorique.
Elle explique :
« La photo a été transmise à notre famille par mon grand-père James Preston. »
« Comme vous pouvez le voir, elle nous montre une silhouette, portant une tunique, et des jambières sur mesure, aussi appelés chausses ainsi que deschaussures pointues. »
« Cette photo a été donnée à mon grand-père par son ami qui travaillait chez Tate and Lyle. »
« Mon grand-père, ayant un intérêt naturel pour les fantômes et vivant juste en haut de la route de l’abbaye, a transmis cette photo à de nombreux experts. »
« Ils ont prouvé que ce n’était pas un faux et pas un double négatif. »
« Cependant, ils ne pouvaient pas dire d’une manière ou d’une autre si c’était un fantôme, mais beaucoup croyaient en effet que cela en était un. »
Karen est convaincue que cette sombre silhouette est le même fantôme qu’elle a vu à l’abbaye.
Elle poursuit :
« Ma mère, qui a maintenant 80 ans et ses trois frères et sœurs, pense qu’il pourrait s’agir de l’esprit de Richard de Luci, qui était le fondateur de l’abbaye. »
« Ils y ont passé de nombreuses journées pendant que les enfants prenaient des photos dans l’espoir de photographier cette silhouette étrange. »
« Le jour où mon grand-père est mort, il croyait que c’était une véritable photo du fantôme de l’abbaye de Lesnes. »
Source

https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/654727/ghost-sighting-lesnes-abbey-bexley-london-phantom-horseman,

une momie âgée de 94 ans ouvre ses yeux

 

~~Les scientifiques ont étudié le corps momifié il y a 94 ans d’une petite fille, qui ouvre et ferme les yeux fréquemment. Source : RTLINFO.BE

Le corps momifié de Rosalie Lombardo qui reposait dans les catacombes du monastère, à Palerme, en Italie, a récemment été dévoilé au grand public. Le corps de la jeune fille est devenu une attraction touristique car assez souvent, elle ouvre et ferme ses yeux! Pour beaucoup, il s’agit d’un miracle.

Une histoire émouvante 
Le corps de Rosalia Lombardo a été momifié en 1920 suite à son décès d’une pneumonie à l’âge de deux ans. Dévasté à la mort de sa fille, le père ne pouvait se résoudre à s’en séparer et il a donc décidé d’appeler le Dr Alfredo Salafia pour l’embaumer.
Récemment, le cadavre de l’enfant a été trouvé parmi de nombreux autres dans les catacombes du monastère. Contrairement aux autres, le sien était intact.

Un phénomène étrange 
Des scientifiques ont été chargés d’étudier la momie. Ils ont installé un appareil photo programmé pour prendre des photos toutes les 60 minutes du visage de la jeune fille. En voyant les photos, on a constate que les yeux de Rosalia s’ouvrent et se ferment.
Pour les locaux, c’est un miracle. Les scientifiques disent qu’il n’y a rien de paranormal ou miraculeux dans ce phénomène. L’humidité et les flashs des appareils seraient responsables de cet effet étrange.

13 coïncidences difficiles à croire mais réelles

Notre Histoire est pleine de coïncidences tellement extraordinaires qu’elles paraissent difficiles à croire. Le site Internet « BeforeItsNews » s’est amusé à en recenser treize qui ont, à chaque fois et sans exception, bluffé et étonné les passionnés du monde entier …

13
Le 4 Novembre 2008, Barack Obama, qui était auparavant sénateur de l’Illinois, gagna l’élection présidentielle. Le lendemain, les combinaisons gagnantes de la loterie de l’Illinois étaient 6-6-6.

12
L’astronome sud-africain Daniel du Toit venait juste de finir de donner une conférence en concluant que la mort pouvait nous frapper à tout moment. Suite à cela, il s’assit avant de manger un bonbon. Hélas pour lui, il s’étouffa mortellement avec.

11
Lors de la production du jeu Deus Ex (sorti le 22 juin 2000), l’équipe chargée du développement oublia malencontreusement d’ajouter les Tours Jumelles (du WTC) dans la ville de New York. Les développeurs du jeu fournirent une explication à cette absence : les bâtiments avaient été démolis à cause d’une attaque terroriste. Et, un peu plus d’un an après (le 11 septembre 2001), deux Boeings détournés vinrent frapper les deux tours qui s’écroulèrent quelques minutes plus tard …

10
Le 28 juin 1914, l’archiduc Franz Ferdinand fut assassiné ce qui déclencha la Première Guerre mondiale. Au moment des faits, il se trouvait dans une voiture dont la plaque d’immatriculation était « A III 118 ». Quelques années plus tard, la guerre prit fin lorsque l’armistice fut signée le 11-11-18, à 11 heures.

9
En 2002, un finnois de 70 ans a été tué par un camion alors qu’il tentait de traverser une route à vélo. Deux heures plus tard, son jumeau identique a été tué exactement dans les mêmes circonstances, à moins d’un kilomètre et sur la même route !

8
En 1883, Henry Ziegland décida de rompre avec sa petite amie de longue date. Le cœur brisé, cette dernière se pendît. Son frère jura alors de la venger et traqua Ziegland. Quand il le trouva enfin, il visa sa tête et tira. Ziegland tomba au sol. Le frère de la jeune fille, persuadé qu’il s’était vengé comme il se devait, se suicida avec la même arme. Il ne savait pas que Ziegland allait survivre, car la balle avait simplement effleuré sa joue et s’était logée dans un arbre.

Plusieurs années passèrent, et Ziegland tenta d’abattre l’arbre qui avait accueilli la balle. Pour arriver à ses fins, il dynamita l’arbre et l’explosion lui envoya la balle en pleine tête !

7
En 1838, l’écrivain Américain Edgar Allan Poe publia The Narrative of Arthur Gordon Pym of Nantucket. Ce roman racontait l’histoire de 4 hommes bloqués en pleine mer après que leur bateau ait coulé. Les hommes tuèrent et mangèrent un moussaillon du nom de Richard Parker.

Quarante-six ans plus tard, un bateau baptisé la ‘Mignonette’ subit le même sort. Les quatre survivants affamés tuèrent et mangèrent le moussaillon dont le nom était également Richard Parker …

6
Samuel Clemens, aussi connu sous le nom de Mark Twain, naquit le 30 novembre 1835, c’est-à-dire peu de temps après l’apparition de la comète de Halley dans le ciel. Plus tard dans sa vie, il prédisait qu’il mourrait lors du retour de la comète. En 1910, un jour après l’apparition de la comète de Halley, Mark Twain mourut d’une crise cardiaque.

5
Le 20 Septembre 1911, le paquebot transatlantique RMS Olympic de la White Star Line rentra en collision avec un navire de guerre britannique appelé HMS Hawke. L’Olympic souffrit de graves dommages à la coque mais personne ne fut tuée ou gravement blessée.

Sept mois plus tard, le naufrage du Titanic allait devenir l’une des catastrophes maritimes la plus meurtrière, qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.

Le 21 Novembre 1916, tôt dans la matinée, le plus gros paquebot de la White Star Line, le HSMS Britannic fut secoué par une mystérieuse explosion. Cinquante-cinq minutes plus tard, il coula dans la mer méditerranée. Au total, trente personnes y perdirent la vie.

Ces trois catastrophes successives possèdent des points communs très surprenants. Premièrement, les trois bateaux appartenaient à la même compagnie. Ensuite, une hôtesse était à bord lors des trois accidents ! Cette dernière eut énormément de chances puisqu’elle survécut à chaque fois.

4
Au 18ème siècle, un Français du nom de Jean Marie Dubarry fut exécuté pour avoir tué son père, le 13 février 1746. Cent ans plus tard exactement, le 13 février 1846, un autre homme fut mis à mort pour les mêmes raisons. Celui-ci s’appelait aussi Jean Marie Dubarry !

3
En 1872, un Baron Français du nom de Rodemire de Tarazone fut tué par Claude Volbonne. Deux décennies plus tôt, le père du Baron de Tarazone avait été tué par un homme différent, qui portait aussi le nom de Claude Volbonne.

2
Le 28 Juillet 1900, le roi Umberto I d’Italie mangeait dans un restaurant dans la ville de Monza. A sa grande surprise, il découvrit que le propriétaire du restaurant lui ressemblait comme deux gouttes d’eau et qu’il s’appelait aussi Umberto. En outre, leurs femmes avaient le même nom et le restaurant avait ouvert le même jour que le couronnement du roi. Le lendemain, les deux Umberto moururent dans deux accidents différents.

1

Le 26 novembre 1911, trois hommes furent accusés du meurtre de Sir Edmund Berry et furent rapidement pendus à Greenberry Hill dans la capitale londonienne. Les noms des trois hommes étaient respectivement, Green, Berry et Hill.

Source
http://www.nouvelordremondial.cc/2015/03/22/13-coincidences-qui-vont-vraiment-vous-faire-flipper/,

Bell Sorcière hantant d’Adams Tennessee

La hantise de Bell Witch était l’un des événements paranormaux les plus documentés de tous les temps. C’était le début. Un jour de 1817, John Bell était dans le champ de maïs de sa ferme près de ce qui est maintenant Adams, Tennessee, en train de faire ses corvées habituelles. En plein jour, il a vu ce qu’il a décrit plus tard comme un animal contre nature avec le corps d’un chien et la tête d’un lapin. Quand il a chassé, il a disparu. Le même soir, alors que la famille Bell s’installait pour la nuit, ils ont été dérangés par des coups assourdissants devant la maison. Quand ils sont sortis pour enquêter, ils n’ont pu trouver aucune source de sons. Après que la famille se soit couchée, certains d’entre eux ont entendu d’étranges bruits de grattage sur les cadres en bois de leurs lits. Ce sont les premières manifestations de l’entité qui deviendra connue sous le nom de Bell Witch.

la cloche sorcière

Un marqueur moderne près du site Bell Witch.

La sorcière des clochers commence à hanter

Dans les jours qui ont suivi, les coups ont été accompagnés par des sons de rap dans la maison et le faible bruit d’une vieille femme qui chante. Ceux-ci ont également été étudiés, mais les sources n’ont pu être trouvées.

Alors le fantôme poltergeist a vraiment commencé. Inexplicablement, John et la fille adolescente de la famille Betsy ont été les principales cibles de la colère de l’entité inconnue. La Sorcière des Cloches les a pincées, giflées et les a collées avec des épingles. Des couvertures ont été arrachées des lits et les cheveux de Betsy ont été tirés au point où les poignées de ses cheveux ont été arrachées.

Au début, la famille n’a pas dit à une âme ce qui se passait, mais John a finalement dit à un voisin qui est venu à la maison et a été le premier étranger à éprouver la hantise de Bell Witch de première main.

Au fil du temps, la voix féminine fantomatique est devenue plus forte et a conversé librement avec n’importe qui dans la maison. C’est dans ces conversations, où pour une raison inconnue, la Sorcière des clochers a révélé qu’elle détestait John Bell au point qu’elle a juré de le tuer.

Histoires hanteuses réparties dans la ville

L’histoire de la propagation hante Bell Witch, et les visiteurs sont venus de partout pour voir le phénomène eux-mêmes. Ils s’en vont rarement déçus. Andrew Jackson lui-même a visité en 1819. La légende dit que les chevaux de l’entourage de Jackson ont initialement refusé d’aller n’importe où près de la maison. Aucun détail n’est connu, mais la partie de Jackson était apparemment si énervée par ce qu’ils ont vu qu’ils ont fui à Nashville tôt le matin du jour suivant.

Malgré l’activité fantomatique continue, la famille Bell a tenté de mener une vie normale. Betsy s’est fiancée à un fermier local, ce qui était une grosse erreur. L’esprit n’a pas aimé le fiancé et a augmenté sa persécution de Betsy. L’intensité est devenue si grande que Betsy a rompu les fiançailles.

Mort mystérieuse de John Bell

Après une maladie inexpliquée, John Bell mourut en décembre 1820. À côté de son lit de mort, la famille trouva une étrange bouteille. Curieux, ils ont donné une goutte de liquide à l’intérieur du chat de la famille. Il a immédiatement convulsé et est mort, alors ils ont rapidement jeté la petite bouteille dans la cheminée où il a brisé et a tiré une flamme étrange dans la cheminée.

L’esprit a voyagé au service d’enterrement de John où il a chanté, a ri et a maudit la mémoire du mort.

Peu de temps après la mort de John, l’entité a annoncé qu’elle partait mais qu’elle reviendrait deux fois dans le futur: en 1828 et en 1935. En 1828, elle serait rentrée pendant plusieurs semaines, mais l’activité de poltergeist était beaucoup plus bénigne. Pour autant que nous le sachions, rien ne s’est passé en 1935.

Il ne reste rien de la hantise de Bell Witch à part les descriptions des témoins. La terre qui était la ferme de Bell est toujours cultivée aujourd’hui, bien que quelqu’un ait démoli la maison familiale il y a longtemps. Certaines personnes croient que la bruyante Bell Witch continue de vivre dans une grotte à proximité. Ainsi, ils l’ont appelée la Grotte des Sorcières de Bell, et attire de nombreux touristes sur le site chaque année.

la grotte dédiée à la cloche qui hante

The Bell Witch Cave est répertorié dans le registre national des lieux historiques dans les États-Unis Wiki Commons, www78.

D’autres articles relatifs: 
Le poltergeist d’Enfield 
Grand mystère d’Amherst 
hantant de la maison de Sallie

Sources:
Bellwitch.org , tiré 7-14-11
Hauntings américains , tiré 7-14-11
Mental Floss , tiré 7-14-11
Amazon

Waverly Hills Sanatorium

Le terrain de Louisville, au Kentucky, avait initialement été le site d’un manoir spacieux, mais en 1910, un hôpital de pointe de la tuberculose appelé Waverly Hills Sanatorium a ouvert sur le même terrain pour servir les patients de la région. Louisville, entourée de marécages et de zones humides, avait une proportion plus élevée de patients atteints de la maladie – alors appelée «la peste blanche» – que beaucoup d’autres parties du pays.

Pendant la première moitié du 20ème siècle, le traitement de la maladie pourrait être classé comme bizarre, c’est le moins qu’on puisse dire. Les autorités médicales ont estimé que l’air frais, et beaucoup d’entre eux, était le meilleur médicament. Ainsi, les patients ont été déployés sur les vérandas et les patios, peu importe la température et la température, toute l’année, la pluie, le soleil ou la neige. D’autres formes de « thérapie » comprenaient l’ablation chirurgicale de plusieurs côtes et muscles d’un patient dans l’espoir que les poumons se développeraient ensuite davantage. Des ballons ont été insérés dans les poumons, également dans l’espoir d’une expansion progressive. Beaucoup de patients sont morts de ces « cures » tentées.

Ces traitements, dans l’ensemble, étaient des échecs. Jusqu’au début des années 1940 – quand des médicaments efficaces ont été découverts pour combattre la maladie – des dizaines de milliers de personnes sont mortes à Waverly Hills. Cela a causé un problème pour le personnel. Ils craignaient que les patients vivants abandonnent l’espoir s’ils voyaient tant de corbillards arriver au sanatorium, et donc un tunnel a été gréé pour prendre les cadavres d’une entrée au rez-de-chaussée à l’autre côté d’une colline voisine, gardant les corps à l’abri des regards.

Heureusement, dans la seconde moitié du XXe siècle, le nombre de cas de tuberculose a chuté. En 1961, Waverly Hills Sanatorium a fermé boutique et a été abandonné.

En 1962, le sanatorium a été transformé en centre de soins pour personnes âgées. Il ne fallut pas longtemps avant que les rumeurs et les rumeurs commencent à se répandre sur les abus dans l’établissement: des expériences étranges sur des victimes qui ne veulent pas et des traitements d’électrochocs pour des conditions inexistantes. Il a été dit que les personnes âgées qui étaient saines d’esprit ne sont pas restées longtemps dans cette situation. Les autorités ont finalement fermé l’endroit en 1982.

Plus tard, il a été prévu de faire du bâtiment une prison, et un autre projet a voulu ériger la plus grande statue de Jésus sur le site.

Mais aucune de ces idées ne s’est concrétisée, et le bâtiment a été laissé aux vandales et à la décadence pendant de nombreuses années.

On pourrait penser que n’importe quelle propriété avec une telle histoire horrible prétendrait être hantée, et vous auriez raison.

Pour des raisons peu claires, le cinquième étage semble être le centre des activités paranormales. On voit des fantômes d’enfants jouer dans les chambres. Les esprits des patients âgés parcourent les couloirs. Les lumières sont vues dans les fenêtres et l’odeur de la cuisine bouillonne dans les couloirs. La salle 502 a un passé particulièrement sordide. L’histoire raconte qu’une infirmière, qui était enceinte et enceinte (et qui a peut-être contracté elle-même la tuberculose), s’est pendu dans la pièce et n’a pas été découverte pendant un certain temps. Et, bien sûr, le tunnel infâme où les cadavres ont voyagé est censé être à la maison de plus de quelques fantômes.

L’ancien sanatorium a été présenté sur de nombreuses émissions de télévision qui explorent le paranormal.

Le Sanatorium Waverly Hills est aujourd’hui détenu par des investisseurs privés qui soulignent la réputation du site comme l’un des endroits les plus hantés en Amérique. Ils offrent des visites pour les chasses aux fantômes curieux et du jour au lendemain pour les plus aventureux.

Sources:
 » Waverly Hills Sanatorium  » Wikipedia, tiré 27/10/11
Le site Web Waverly Hills Sanatorium , tiré 27/10/11
 » Waverly Hills Sanatorium  » Prairie Ghosts site, tiré 27/10/11

Hommes en noir (MiB)

Même selon les normes des rapports Men in Black (MiB), ce qui s’est passé en octobre 1975 doit être considéré comme l’un des plus bizarres de tous les rapports MiB enregistrés. L’événement initial a eu lieu à Tripp Pond, une petite ville près du comté d’Androscoggin dans le Maine, États-Unis.

 

 

Le 27 octobre, deux amis, Danny Stephens et un homme seulement identifié comme Paul, ont eu une rencontre avec un OVNI qui a duré assez longtemps. Les deux ont remarqué que l’autre avait une teinte orange inexpliquée ou une lueur à leurs yeux. Les deux ont également rapidement réalisé que plus de temps s’était écoulé que prévu. Le jour suivant, Stephens était seul dans la caravane qu’il partageait avec Paul quand il a reçu un visiteur à l’improviste. L’homme au port lourd portait des vêtements sombres et des lunettes de soleil. L’étranger a interrogé Stephens au sujet des événements de la veille et a menacé l’homme de 21 ans en termes non équivoques avant de partir. Les deux hommes ont opté pour une régression hypnotique afin de découvrir ce qui s’est passé dans la période de temps manquant. Ils ont approché le Dr Herbert Hopkins. Une mémoire d’abduction a été trouvée qui ressemblait à d’autres récits de l’expérience d’enlèvement.

Cela aurait pu être la fin de l’histoire si une autre rencontre, encore plus étrange, n’avait pas eu lieu avec le docteur Hopkins près d’un an après les régressions. En septembre 1976, Hopkins était seul à la maison quand il a reçu un appel téléphonique d’un homme qui a déclaré qu’il était un enquêteur d’OVNIS. Hopkins accepta de parler à l’homme et dès que l’appel fut terminé, on frappa à sa porte. À l’extérieur se trouvait un homme chauve avec un rouge à lèvres mal appliqué. Pendant un moment, la paire a parlé de l’expérience ovni jusqu’à ce que le visiteur produise une pièce et insiste pour que Hopkins regarde. La pièce s’est dématérialisée juste avant les yeux de Hopkins. Le MiB a alors insisté pour que la pièce ne soit plus jamais vue. Tandis que Hopkins restait à réfléchir sur ce dont il venait d’être témoin, ce qu’il lui avait dit ensuite le terrifiait encore plus. L’enquêteur a admis que «son énergie était faible» avant de tâtonner vers la porte d’entrée et de partir. C’est alors seulement que Hopkins s’est rendu compte que son visiteur ne semblait pas avoir de moyen de transport.

Même ce n’était pas la fin des rencontres. Environ deux semaines après le visiteur de Hopkins, son fils John, qui n’avait aucun lien réel avec l’un ou l’autre incident, reçut la visite d’un autre homme en noir et d’une femme en noir. Il était à la maison avec sa femme Maureen quand le couple est arrivé. Les deux étaient vêtus de vêtements vintage et avaient apparemment des problèmes de marche correctement. Pendant toute la visite, le MiB a caressé et cherché à tâtons le WiB et a toujours demandé conseil à John. Le WiB voulait savoir comment Maureen était faite et si elle avait des photos nues d’elle-même. Des questions pour le couple marié ensemble jamais élevé au-delà du banal ou banal. Le MiB et le WiB ont alors révélé qu’il était temps de partir et ils l’ont fait sans aucune reconnaissance ou gratitude. John et Maureen ont remarqué que les visiteurs marchaient dans des lignes droites rigides.

Une médium prétend avoir photographié Lady Di !

Une médium affirme avoir pris contact avec la princesse Diana à l’occasion du 20ème anniversaire de la mort tragique de la princesse de Galles.
Il y a 20 ans, le 31 août 1997, le Royaume-Uni a été plongé dans le deuil à la suite du décès de la très populaire Diana Spencer après un accident de voiture survenu sous le pont de l’Alma à Paris.
Deux décennies après ce drame, Christine Hamlett, une médium, aurait réussi à photographier le fantôme de Lady Di.
Christine Hamlett utilise une caméra comme outil de «TransCommunication Instrumentale » afin d’entrer en contact avec ceux qui sont décédés.
La spécialiste, âgée de 60, ans a déclaré :
« J’étais ravie de voir la Princesse Diana. »
« Je suis une grande fan et j’ai été très triste quand elle est morte. »
« Je sens que les esprits – et dans ce cas Diana – se montrent pour nous dire que le passage appelé la mort n’est pas définitif, mais qu’elle constituesimplement une vie différente. »
« Je crois que l’âme et la personnalité de ceux que nous aimons vivent après la mort. »
La TransCommunication Instrumentale (ou ITC) est le nom donné par le professeur Ernst Senkowski, un physicien allemand, à la technique de contact avec les esprits, utilisant tout moyen électronique pour capter des images d’esprits et pour enregistrer leurs voix.
Cette mère de famille de quatre enfants à la retraite vit à Northwich (dans le Cheshire). Elle poursuit son récit :
« J’ai capturé cette image en utilisant une méthode de communication spirituelle appelée ITC. »
« Pour cette photo particulière, j’ai utilisé de l’eau ainsi que la réflexion de la lumière. »
« Je m’ouvre alors vers le monde spirituel et demande à l’esprit de se montrer dans l’eau. »
« La plupart du temps, j’ai beaucoup de visages différents, mais parfois, je retrouve une célébrité ou même un personnage historique qui revient dans notre temps. »
« Beaucoup de personnes qui pratiquent le paranormal utilisent cette méthode de contact. »
Source

 

Un fantôme filmé dans une habitation à New York

Une caméra de sécurité installée à l’intérieur de l’habitation d’un homme a filmé une multitude de phénomènes paranormaux. Depuis que la vidéo a été mise en ligne, de nombreux internautes ont été terrifiés par ces images.

Adam Ellis vit dans la ville de New York. Il y a quelques semaines, il avait prétendu qu’il était hanté par un « enfant mort » qui voulait « le tuer ». Dans une série de tweets, il a raconté avoir d’abord vu une étrange silhouette dans son sommeil. Ce n’est que plus tard qu’il vit cette apparition effrayante « traverser le monde réel ».
Des milliers de curieux ont suivi cette histoire sur les réseaux sociaux. Beaucoup ont exigé une preuve vidéo de ce fantôme nommé « Dear David ».
Après avoir configuré des caméras sensibles aux mouvements dans sa maison pour surveiller ses chats quand il était parti, il a filmé quelque chose d’impensable.
Adam avait été alerté à plusieurs reprises par les déplacements de son téléphone. Seulement, quand il a regardé la vidéo, il n’a rien pu voir.
Après l’avoir visionné deux fois supplémentaires, il a finalement repéré cette chose.
La vidéo, prise dans le salon de la maison, commence par une chaise verte qui se déplace mystérieusement en va-et-vient apparemment toute seule.
Le témoin prétend que cette chaise est l’endroit précis où il a vu ‘Dear David‘ dans ses rêves qui était en train de « le regarder ».
Une autre chaise en arrière-plan se met alors à bouger, avant qu’un ornement accroché sur le mur ne tombe soudainement sur le sol.
Pour les sceptiques, le déplacement mystérieux de ces objets aurait simplement été provoqué par le vent.
Adam, inflexible, a vivement rejeté cette théorie :
« Je savais que ce ne pouvait pas être le vent, parce que je n’avais pasouvert les fenêtres cet été. »
« Depuis que je suis rentré à la maison, j’ai été trop nerveux pour allumer la caméra. »
Cette ultime vidéo a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour cet homme :
« Je ne resterai pas ici ce soir. »
Source

 

la veritable histoire de la dame blanche

La Dame Blanche est une légende basée sur plusieurs témoignages.

légende dame blanche

Souvent, on raconte qu’à plusieurs endroits précis une femme vêtue de blanc portant un châle qui cacherait son visage apparaîtrait. Il existe plusieurs versions des apparitions de la dame blanche. La plus connue étant celle de l’automobiliste. On dit que la dame blanche est une auto-stoppeuse. Si vous la prenez, elle vous prévient juste de faire attention juste avant un virage et disparaît mystérieusement après le virage. Par contre, si vous la laissez en plan, vous provoquez un accident fatal dans le virage.
En France, la dame blanche apparaîtrait comme auto-stoppeuse dans la forêt de Compiègne car les rumeurs disent que le mari de la dame blanche serait mort dans un de ces virages.

On raconte également qu’on l’aperçoit au niveau de l’abribus du C.H.U. de Caen car une jeune femme serait morte sur le trajet de la D17. La jeune femme resterait discrète et commencerait à s’apeurer à l’approche du virage. Enfin, elle crierait « Attention au virage ! » et disparaîtrait une fois celui-ci passé.

Une autre version de la légende de la dame blanche serait un fantôme
qui errerait dans les châteaux.

En France, par exemple dans le château de Trécesson dans le Morbihan (voir plus bas), le fantôme de la dame blanche apparaîtrait de temps à autre. Il proviendrait d’une femme enterrée vivante dans les combles du château.
Dans le château de Pouancé en Maine et Loire, des histoires sordides de dame blanche circulent également. Une première version serait que le fantôme de la dame blanche serait celui d’une femme morte à cause d’une crise de jalousie de son mari qu’il l’aurait d’abord attablée avec de beaux couverts en argent, puis il la fit attacher à cette même table et enfin il l’emmura vivante.

la dame blanche en voiture

Par contre, certains récits de dames blanches intègrent une variante telle que, au lieu de se volatiliser, l’auto-stoppeuse oublie un objet personnel sur la banquette (carte d’identité, vêtement, etc…), avec un indice quelconque permettant de la retrouver.
Le lendemain, le conducteur se rend chez la jeune femme et rencontre ses parents dont il apprend que l’objet lui appartient bien, mais qu’elle est décédée depuis un certain temps.

Fantôme de la dame blancheD’autres témoins apportent des variantes qu’il est intéressant de considérer. Comme par exemple cet enseignant circulant, de nuit, en moto.
Il voit dans la lumière de son phare une silhouette blanche face à lui, et la percute. De fait, il ne la percute pas réellement mais traverse l’apparition.
En se retournant il s’aperçoit qu’il voit le paysage au travers d’elle et comprend qu’elle disparaît, mais le plus surprenant, si cela est possible, c’est que la femme semble le suivre comme si elle restait trés proche de la moto. Enfin, elle disparaît complètement.

Témoignages troublants

La dame blanche et Claude François

La mort de Claude François

Tout le monde connaît la mort de Claude François dans sa salle de bain en voulant changer l’ampoule, mais sa soeur témoigne que Claude lui aurai dit qu’il aurait aperçu plusieurs fois la dame blanche lors de son coucher. Il disait que toutes les nuits, une dame entrait dans sa chambre et s’asseyait à côté de son lit.

Désespéré il avait demandé conseil à sa soeur qui lui avait dit de mettre un verre de lait sur sa commode. Le soir venu il avait essayé cette méthode: surprise la dame blanche n’était pas venue.

Malheureusement cette nuit fût sa dernière…

la dame blanche fantome

La Dame Blanche de Chapareillan dans l’Isère.

Ce premier témoignage vient d’un médecin. Personne qui à priori est plutôt réaliste avec les pieds bien sur terre. Ce témoignage date de 1977. Ce médecin rentre un soir chez lui, sous une pluie battante.

Il voit au bord de la route, une jeune femme vêtue de blanc, il s’arrête et lui propose de la ramener chez elle. Elle accepte et après avoir indiqué son adresse elle ne dit plus un mot. Elle reste très silencieuse jusqu’au moment où ils passent sur le Pont-du-Furet.
A cet instant, elle se montre agitée et effrayée. Arrivée à destination, le médecin lui prête son parapluie et attend qu’elle lui ramène.

Ne la voyant pas revenir, il va sonner à la porte. Un couple lui ouvre, il raconte alors son histoire et décrit la jeune fille. Le couple, visiblement très ému, lui apprend alors qu’il s’agit de leur fille unique, mais que celle-ci est morte en moto au Pont-du-Furet, des années auparavant.

la dame blanche légende

La Dame Blanche de Palavas dans l’Héraut.

Ce témoignage date de 1981. Un soir, quatre amis rentrent chez eux à Montpellier. Ils sont à Palavas, quant au alentour de minuit, ils voient une femme vêtue de blanc au bord de la route. Ils s’arrêtent et lui proposent de l’amener à Montpellier.
Elle accepte d’un hochement de tête et monte à l’arrière entre deux passagers.

A peu près 1 Km plus loin, alors que jusque là elle était très silencieuse, elle se met à crier : « attention au virage! . Le conducteur ralentit et passe le virage sans encombre.
C’est alors que ses passagers se mettent eux aussi à crier car la femme à brusquement disparue sans laisser de traces, alors que la voiture roulait fenêtres fermées et qu’elle était coincée entre les 2 passagers arrières.

Les 4 amis, assez secoués, on le serait à moins, vont tout raconter à la police. Celle-ci est d’abord septique et croit plutôt à une plaisanterie de mauvais goût. Mais ensuite, les policiers furent convaincus de la bonne foi des témoins, car après plusieurs auditions, les 4 amis déclarèrent toujours la même chose et ne se sont jamais contredits.
Aujourd’hui, ils évitent de parler de cette histoire.

la legende de la dame blanche

La Dame Blanche du C.H.U de Caen dans le Calvados.

Ella apparaît juste après l’hôpital sur la route en direction de Luc-sur-Mer. Il existe plusieurs témoignages de cette Dame Blanche. On la décrit comme une jeune femme, vêtue de blanc, qui déclare vouloir aller à Luc-sur-Mer.
Là aussi, elle est très silencieuse, jusqu’au moment, où à l’entrée de Luc-sur-Mer, elle se montre très agitée et crie : « Attention le virage est traître.
Lorsque le virage est passé, elle disparaît brusquement du véhicule à la grande stupeur des passagers.
On raconte qu’une jeune femme serait morte dans un accident ayant eu lieu sur ce virage en 1970.

chateau trecesson dame blanche

La Dame Blanche du Château de Trécesson

Le château de Trécesson, près de la commune de Paimpont serait hanté par le fantôme d’une femme qui fut enterrée vivante en 1750. Ce château fut bâti à la fin du 15ème siècle par Jean de Trecesson.
En 1750, un braconnier aurait vu, pendant la nuit, des jeunes gens masqués descendre d’un carrosse avec une femme vêtue de blanc et l’ enterrer vivante dans une fosse à proximité du château. Le braconnier qui ne s’était pas manifesté se présenta le lendemain au château prévenir Monsieur de Trecesson.
Ce dernier fît ouvrir la fosse et apparut une forme humaine. La dame qui vivait encore se leva et poussa un hurlement. Puis, elle rendit le dernier souffle. Son identité restera un mystère pour l’éternité.

Ainsi, depuis plus de deux siècles, une dame blanche hante régulièrement les landes qui entourent le château de Trécesson.

la-dame-blanche-histoire.jpg

La Dame Blanche des Chutes Montmorency (Québec)

Une dame blanche hanterait les chutes Montmorency, non loin de la ville de Québec, peut-être dû au fait que la presse fasse mention de suicides aux chutes Montmorency.

La légende relate l’histoire de deux amoureux, Mathilde et Louis. En 1759, ils furent séparés lors d’une attaque anglaise, repoussée par les habitants. Louis, étant parti au combat, ne revint pas avec les autres combattants. Mathilde le chercha, et revint dans sa ferme, où elle prit la robe blanche qu’elle devait mettre le jour de son mariage.

Elle le retrouva enfin, sans vie, près de la grande chute de la rivière. Folle de douleur, elle se jeta dans la chute, vêtue de sa robe de mariée.
Les habitants prétendent qu’elle hante encore, les soirs d’automne, les abords de la chute, cherchant le corps de son bien-aimé. La robe de mariée serait maintenant accrochée à un arbre situé entre la rivière et la route. Si vous avez le malheur de décrocher la robe de mariée de la dame blanche alors celle-ci fera en sorte que votre mariage se passe horriblement mal. Pour les personnes non mariées, elles auront alors une mort terrifiante.

 

 

JEAN HILLIARD : GELÉE À MORT, ELLE REVIENT À LA VIE

Une jeune Américaine, Jean Hilliard, gelée jusqu’à la mort, revient à la vie miraculeusement.

C’est un des cas les plus mystérieux de l’histoire qui n’a toujours pas trouvé d’explication rationnelle. Le 20 septembre 1980, la voiture de Jean Hilliard, une Américaine de 19 ans, dérape sur une route glacée et atterrit dans un fossé.

La jeune femme, indemne, n’a pas d’autre choix que de s’extirper du véhicule accidenté, la température extérieure étant de -30°C. Seule, dans un endroit très reculé au nord du Minnesota, elle décide de marcher en direction de la maison d’un de ses amis, située à 3,2 km.

Le trajet est malheureusement plus périlleux qu’il n’y parait en raison du froid glacial et de l’épaisse couche de neige tombée au sol.

Aux alentours d’une heure du matin, la malheureuse ne parvient plus à trouver la force de marcher et s’effondre dans la neige, à bout de souffle. Elle reste évanouie pendant plus de 6 heures…et son corps se congèle, telle une poupée de glace.

Après qu’un habitant ait fait sa découverte vers 7h du matin, Jean Hilliard est immédiatement conduite à l’hôpital de Fosston.

Les médecins sont abasourdis : sa peau est trop dure pour la percer avec une aiguille hypodermique et  sa température corporelle est trop basse pour s’inscrire sur un thermomètre. Son corps est rigide, son visage est cendré et ses yeux solides, sans réponse à la lumière.

 

Une famille hantée par le fantôme d’un enfant

Joanne Gallagher croit que le fantôme d’un enfant nommé « Benny » traîne à l’intérieur de sa maison. Elle affirme maintenant avoir un «mauvais pressentiment » à propos de sa propriété
Cette mère de famille de trois enfants craint que sa maison est hantée par l’esprit d’un enfant qui a laissé des empreintes noires de mains sur les murs après qu’elle ait appris un sombre secret à propos de sa maison.
Joanne Gallagher dit qu’elle pense qu’un esprit nommé « Benny » est derrière ces événements étranges qui surviennent dans sa nouvelle maison. En effet, elle raconte avoir découvert ces effrayantes empreintes « humaines » sur le mur de la chambre de sa fille.
Elle nettoyait la chambre de sa fille prénommée Aimee, âgée de huit ans, pendant qu’elle était en vacances il y a deux semaines. C’est alors que Joanne a repéré des marques de main « noires et poussiéreuses » sur le mur.
La jeune femme de 39 ans affirme que ces marques n’auraient pas pu être faites par sa fille puisque celle-ci était en vacances. Elle croit plutôt que ce pourrait être « Benny », qui avait déjà essayé de communiquer avec sa famille à de nombreuses reprises.
La famille a depuis appris qu’un jeune homme s’était pendu sous les escaliers peu avant qu’elle ne s’y installe. Cette histoire a effrayé Joanne et l’a laissé avec un « mauvais pressentiment ».
Joanne, qui vit à Coatbridge, en Écosse, a déclaré :
« Cela m’a vraiment effrayé quand elles sont apparues. »
« Le vendredi avant que Aimee ne vienne à la maison, je nettoyais sa chambre quand je les ai remarquées. »
« Elles se trouvaient derrière la porte, mais je les aurais remarqué si ellesavaient été présentes le jour précédent puisqu’elles étaient bien en évidence»
« Aimee était à Lanzarote avec son père à ce moment-là et elle n’est revenue que le lendemain. »
« J’ai eu des expériences passées avec les esprits. Je suppose que certaines personnes diront que je suis sensible aux esprits – par exemple ma grand-mère – et la maison possède une atmosphère sinistre»
« J’ai fait des recherches sur la maison et les choses qui s’y sont produites depuis lors, et mon amie m’a dit qu’elle connaissait la famille qui vivait dans la maison avant que j’y emménage. »
« Apparemment, leur jeune fils, qui était adolescent ou au début de sa vingtième année, s’est pendu sous les escaliers. »
« Je pense que cela devait être assez difficile pour elle de me le dire. »
« Je peux simplement ressentir une présence fantomatique. »
« Les empreintes de la main étaient faites d’une substance noire et poussiéreuse. Elles ont été effacées facilement et il n’y a rien depuis lors»
« Il n’y a aucun raison sur le fait que j‘aurais pu les avoir manqués plus tôt dans la semaine. »
Joanne, une stagiaire en comptabilité, prétend que ce n’est pas sa première expérience avec le surnaturel. En réalité, toute la maison a été le foyer d’événements fantomatiques. Elle raconte :
« Une nuit, il y a quelques mois, je m’étais couchée dans mon lit et mon fils était dans la maison de sa petite amie. »
« Je dormais et j’entendais quelqu’un murmurer ‘maman, maman’. »
« Parce que je n’étais pas complètement réveillée, je pensais que c’était mon propre enfant et, à la minute suivante, j’ai senti que quelqu’un exerçait une pression sur mon épaule. »
« J’ai crié : ‘arrête, tu me fais peur’ et ça s’est arrêté. »
« C’était une voix d’enfant qui me parlait et je pensais automatiquement que c’était Aimee parce que je n’étais pas bien réveillée. C’est comme ça qu’elle me réveille d’habitude. »
« Je n’ai pas dit à Aimee parce que je pense que cela l’aurait effrayée pour être honnête. Elle a seulement huit ans. »
« Elle dort déjà avec moi dans ma chambre la nuit et refuse d’y entrer à part le jour puisqu’elle y joue. J’essaie toujours de garder les portes fermées pour garder la chaleur, mais Aimee ne me laisse jamais le faire. »
« Une fois, alors qu’elle dormait dans ma chambre, je l’ai entendu crier. Elle disait qu’elle avait vu une dame debout dans le coin. »
« Nous avons effectivement la preuve de la présence d‘une femme aux cheveux noirs qui semble nous regarder du haut de notre escalier. »
« La maison a un grand espace ouvert au sommet de l’escalier et les enfants affirment avoir vu une femme aux cheveux noirs les regarder de là. »
« Une autre nuit, ma fille s’est réveillée en criant en disant qu’elle avait vu un petit garçon dans son rêve et son nom était ‘Ben’. »
« Dans la même nuit, j’ai pris en photo des empreintes de mains. Une dame m’a donné une consultation privée et m’a dit qu’elle ressentait la présenced’un petit garçon chez moi nommé Benny. »
« C’est un peu trop de coïncidences pour moi maintenant. Il y a un mauvais pressentiment général et je pense qu’Aimee le ressent. »
Même en tant qu’adolescente, Joanne a été hantée par sa grand-mère récemment décédée et maintenant elle se demande si la vieille dame pourrait être chez elle.
Joanne a déclaré :
« Je dirais que ma connexion avec l’au-delà vient de mon enfance. J’ai toujours eu l’impression que quelque chose était là. »
« Après que ma grand-mère est décédée, elle a été le dernier esprit que j’ai vu. J’avais 15 ans à l’époque. »
« Mon fils a aussi eu des expériences avec les esprits. Il s’est passé des choses là-bas. »
« Une fois, alors que les lumières s’étaient éteintes, il a entendu une voix en disant ‘Shaun, je suis ici’. »
Source

 

Un fantôme repéré dans un château en France

Des chasseurs de fantômes s’étaient rendus au château de Fressin, dans le nord de la France, afin d’y mener une enquête rigoureuse sur les étranges phénomènes qui s’y déroulent. L’équipe a réussi a détecter des présences surnaturelles parmi ces ruines.

Le samedi 2 septembre 2017 à 19 heures 30, plusieurs membres du GRIP (« Groupement d’Investigations du Paranormal ») sont arrivés dans cette ancienne forteresse. Pascal, le fondateur de cette association, était équipé d’une multitude d’appareils servant essentiellement à mesurer les champs électromagnétiques et ainsi détecter une éventuelle présence surnaturelle. Il avait aussi des caméras infrarouges afin de filmer l’ensemble du déroulement de la soirée et pouvoir, plus tard, étudier tout ce qu’il aurait pu manquer.

Après avoir placé une multitude de détecteurs aux quatre coins de l’édifice, l’homme s’est adressé aux esprits dans l’espoir que l’un d’entre eux se manifeste :

« Bonjour, je suis Pascal, je suis là avec Alison et Bryan, n’ayez pas peur. »

« Si vous vous approchez [des détecteurs, NDLR], des lumières vont nous signaler votre présence. »

« Êtes-vous un homme ? Une femme ? Dites-moi votre prénom. »

Malgré plusieurs tentatives de communication, rien ne s’est produit. Du moins, jusqu’à ce que Bryan perçoive une mystérieuse et inquiétante mélodie. Théo, employé en service civique au château et présent au moment des faits, a expliqué avoir entendu exactement la même chose.

Hélas, hormis cette petite musique, ils n’ont rien d’autre capté sur place. Le lendemain de cette enquête, ils ont scrupuleusement visionné et analysé les images. Et là, à sa grande surprise, Pascal a découvert des choses déconcertantes :

« On a entendu distinctement un prénom chuchoté, Véronica, ainsi que plusieurs grognements. »

En mai de cette année, il s’était aussi rendu sur place et avait senti énormément de présences surnaturelles.

Pascal, le fondateur du GRIP, parcourt, depuis quelques années, le Nord-Pas-de-Calais, pour enquêter sur les phénomènes paranormaux. Il raconte que sa passion est née quand il avait quatorze ans. A cet âge-là, il a dit avoir vu plusieurs esprits …

Source

http://www.lavoixdunord.fr/213868/article/2017-09-06/un-prenom-chuchote-et-des-grognements-lors-de-la-chasse-aux-fantomes,

Une chanteuse canadienne hantée par un fantôme

Mozhdah Jamalzadah, une célèbre chanteuse canadienne, affirme qu’un fantôme la hante depuis maintenant plusieurs mois alors qu’elle travaille sur son nouvel album à Vancouver.

Il y a peu de temps, elle a publié une vidéo d’elle-même sur les médias sociaux. En visionnant ces images, des internautes ont remarqué ce qu’ils affirment être le « fantôme » qui hanterait la jeune artiste. Des dizaines de fans ont réagi à cette apparition surnaturelle.

Sur la vidéo, on peut effectivement voir une effrayante silhouette féminine se cacher juste derrière la star Américaine alors que cette dernière parlait de son travail.

Mozhdah, qui a chanté pour la famille Obama à la Maison Blanche, a reconnu avoir été apeurée par cette rencontre. Elle a expliqué que sa famille avait une histoire particulière et tourmentée avec les esprits de l’au-delà.

L’artiste, âgée de 31 ans, a déclaré :

« Je suis vraiment effrayée par ce qui se passe. Je n’ai jamais vu un fantôme en face de moi au studio, mais je ressens quelque chose là-bas. »

« Quand j’ai posté la vidéo, je n’ai pas vu ce fantôme immédiatement, mais en le regardant plus près, il semble y avoir une étrange silhouette portant des cheveux longs qui pourraient être un esprit maléfique. »

« Je ne suis pas sûre de savoir quoi faire, ou si je peux faire face. »

Un jour, alors qu’elle enregistrait une chanson aux CBC Studios à Vancouver, elle a ressenti une présence fantomatique.

Mozhdah explique :

« Le studio a deux niveaux au-dessous du sol. Il y fait très obscure et l’on s’y sent très seul. »

« Parfois, je ressens qu’il y a une présence dans le studio d’enregistrement quand je chante. Même s’il n’y a que moi dans la pièce, j’ai l’impression que quelqu’un me respire le cou. »

« Je ressens les cheveux dans l’arrière de mon cou se dresser. Je me retourne et évidemment personne n’est là, mais j’ai vraiment l’impression qu’il y a quelque-chose là-bas. »

Cette histoire de fantôme s’est produite alors que Mozhdah révélait les détails de son nouvel album intitulé Words et produit par Ovi Bistriceanu. L’étrange silhouette apparaît derrière elle dans le coin du studio.

La ville de Vancouver attire de nombreux chasseurs de fantômes qui affirment qu’il s’agit d’une cité particulièrement hantée.

Des dizaines de témoins ont vu des spectres sur des sites très proches du CBC Studios, comme dans le Old Spaghetti Factory, Hotel Europe, le Gaoler’s Mews et le Lamplighter Pub.

Mozhdah, née en Afghanistan, est célèbre au Moyen-Orient et au Canada pour sa musique.

Elle a raconté que sa mère avait été victime, dans le passé, de rencontres avec des fantômes.

« Dans ma ville d’origine à Kaboul, ma mère a vécu une rencontre avec un fantôme. Elle a vu une série de petites personnes fantomatiques se promener devant elle dans le sous-sol d’une maison. »

« Cela semblait étrange à l’époque. Elle a déclaré que, pour de nombreux voisins, les rencontres avec des fantômes étaient régulières parmi les habitants de la région. »

« Bien sûr, à cause d’elle, j’ai commencé à croire qu’il existe autre chose que nous dans ce monde. »

« Quand je suis retournée en Afghanistan, des hommes adultes m’ont raconté leurs histoires de rencontres avec des fantômes et leurs peurs quand ils restaient la nuit dans certains de ces vieux bâtiments pendant la guerre. »

« Je ne sais pas si les fantômes sont venus hanter notre famille, mais je suis inquiète. Je ne suis pas sûre de vouloir revenir au studio seule. »

Lors de la Journée internationale de la Femme en 2010, Mozhdah avait été invitée à se produire à la Maison Blanche pour le président Barack Obama et sa compagne Michelle.

Elle a connu une célébrité mondiale après avoir interprété la chanson « Dokhtare Afghan ».

Voir la vidéo

Source

http://www.mirror.co.uk/news/weird-news/ghost-pop-star-music-haunting-11133153,

Un fantôme s’invite sur une photo de famille à Kelowna


Un photographe prenait des clichés d’une mère et de sa fille dans un parc situé à Kelowna, dans la province de Colombie-Britannique, au Canada. Sur l’une des photos, un fantôme est visible en arrière-plan …
Le jour des faits, Carly Gunn et sa fille Vivienne se trouvaient au Guisachan Heritage Park. Elles se faisaient photographier par Krista Evans, une professionnelle. Le shooting se passa normalement et aucun des protagonistes ne remarqua quelque chose d’inhabituelle.
Quand la photographe développa ses clichés, elle découvrit, à sa grande surprise, une mystérieuse silhouette fantomatique. Cette dernière insiste sur le fait qu’il n’y avait personne quand elle a pris cette photo et que n’importe quel photographe professionnel l’aurait vu si cela avait été le cas.
Carly Gunn raconte :
« Si vous zoomez sur le coin droit de la photo, il semble qu’il y ait un fantôme. Peut-être est-ce l’esprit de l’un des pionniers ? Un membre de la famille Cameron ? Qu’est-ce que vous en pensez ? »
Ce populaire parc, situé dans l’ouest du pays, appartenait autrefois à M. et Mme. Aberdeen avant d’être, un peu plus tard, racheté par la famille Cameron. Elain Cameron y planta de nombreuses fleurs qui ravissent de nombreux visiteurs encore aujourd’hui.
Le fantôme photographié ce jour-là ressemble à une jeune fille portant des vêtements d’un autre temps. Les sceptiques diront qu’il s’agit d’un effet de la lumière …
Source

http://iloveweird.com/paranormal-news/did-a-photoshoot-in-kelowna-capture-a-ghost/

Elle photographie un fantôme à l’intérieur de la plantation Myrtles

Un groupe d’amies posait tranquillement pour un selfie à l’intérieur d’un bâtiment réputé hanté. Après avoir visionné la photo, elles ont remarqué la présence d’une silhouette fantomatique flottant en arrière-plan …
Ce jour-là, elles visitaient l’une des maisons les plus hantées aux États-Unis, la Plantation Myrtles, située à St-Francisville, en Louisiane. Ce n’est qu’après avoir posté la photo sur Facebook qu’elles ont remarqué ce terrifiant fantôme qui se cachait dans leur dos.
Selon les rumeurs, 10 meurtres auraient eu lieu dans cette vieille bâtisse. En outre, elle serait hantée par au moins 12 fantômes.
La photo a été partagée plus de 2500 fois sur Facebook.
On pense que le fantôme le plus fréquemment rapporté est un enfant esclave prénommé Chloé et qui a été tué par une foule qui l’aurait violemment lynché.
Cette photo est difficilement explicable et il s’agit probablement là d’une preuve supplémentaire que ce lieu abrite une multitude d’esprits tourmentés.
Source

 

Une étudiante photographie un fantôme dans un asile

Une étudiante horrifiée prétend qu’elle a photographié le fantôme d’un gardien qui errait à l’intérieur d’un asile psychiatrique abandonné après la tombée de la nuit.
Le 2 décembre 2017, Kyla Peberdy explorait le Denbigh Asylum, au Pays de Galles, avec trois amis quand elle est tombée sur un couloir abandonné plutôt effrayant. Sur place, elle ne vit rien de particulier mais entendit des bruits de coups ainsi que des voix. Elle a même raconté avoir ressenti des frissons.
Toutefois, elle prit de multiples photos dont une qui a particulièrement retenu son attention. En effet, sur celle-ci, elle a découvert une véritable silhouette fantomatique.
La jeune femme, âgée de 22 ans, a été choquée quand elle a vu le «fantôme » se cacher au loin. Elle croit que cela pourrait être un concierge décédé qui avait l’habitude de travailler à l’asile.
Kyla, qui vit à Crewe, dans le Comté du Cheshire, a déclaré :
« C’était vraiment effrayant là-dedans – c’était comme si les fantômes étaient présents parce que je pouvais sentir une certaine tension. »
« Mais ce n’est que lorsque nous sommes retournés à la voiture et que je regardais les photos que j’ai vu le fantôme. »
« Dès que j’ai vu la silhouette, j’ai ressenti une douleur horrible à la poitrine. Elle a traversé tout le long de mon bras, et je ne pouvais pas parler, c’était terrifiant. »
« La rumeur dit qu’il y a le fantôme d’un gardien là-bas, je suis sûr que c’est lui. »
Kyla, une grande fan du paranormal, a décidé d’explorer l’asile abandonné après avoir entendu qu’il était hanté.
En dépit d’être sceptique quant à ce qu’elle trouverait, Kyla est sortie horrifiée de l’asile et cela a confirmé ses croyances du paranormal.
Kyla a ajouté :
« Quand nous étions là-bas, c’était terrifiant – les portes se fermaient derrière nous et il y avait des claquements continuels. »
« Quand j’ai commencé à prendre des photos, je pouvais voir des orbes et de la brume recouvrir mon écran, comme si le fantôme voulait être sur la photo. »
« Dès que j’ai vu la brume, je savais que je devais sortir de l’asile, alors je me suis enfuie, mais pendant que je courais, je pouvais encore entendre des voix. »
« Cependant, même quand je pensais que j’étais en sécurité dans la voiture, c’est quand j’ai vu le concierge sur la photo du couloir que ma peur a repris le dessus. »
Malgré sa rencontre terrifiante à l’asile, Kyla insiste sur le fait qu’elle veut y revenir en journée et veut même camper dans la morgue voisine de l’asile.
Kyla poursuit :
« Même si c’était terrifiant, retourner dans cet immeuble en journée serait une excellente façon de continuer à l’explorer. »
« Nous n’avons pas eu l’occasion de voir la morgue quand nous étions là-bas, et c’est quelque chose que mon côté paranormal veut vraiment voir. »
« Je veux camper là-bas dans l’espoir de voir plus de fantômes, il serait intéressant de voir si le gardien reviendrait. »
Source

 

Le fantôme d’une vedette d’Hollywood hante une maison

Marge Padgitt croit qu’elle vit avec le fantôme d’une ancienne vedette d’Hollywood depuis qu’elle a emménagé dans sa nouvelle maison.
La nouvelle propriétaire qui a récemment acheté la maison d’enfance de Ginger Rogers, dans le Missouri, a raconté au Sunday Weekly Closer avoir été été témoin de l’esprit de la défunte actrice.
Ginger Rogers, de son vrai nom Virginia Katherine McMath, est née à Independence dans l’État du Missouri le 16 juillet 1911. Elle est décédée le 25 avril 1995 à l’âge de 83 ans de causes naturelles.
Padgitt raconte son histoire :
« J’étais debout dans la chambre où elle est née et j’ai senti cette présence. J’ai vu un brouillard brumeux se transformer en une femme portant une robe de bal qui ressemblait à Ginger. Elle avait un regard agréable sur son visage … »
Ginger Rogers a connu une grande renommée à Hollywood où elle a joui d’une carrière durable dans le cinéma et la télévision depuis les années 1930 jusqu’à la fin des années 1980.
Rogers était célèbre pour ses accoutrements glamours, qui étaient souvent présentés dans ses films musicaux aux côtés de son compagnon de toujours, Fred Astaire.
Bien que beaucoup puissent trouver les déclarations de Padgitt indignes, les fans auront une chance d’assister à ce phénomène surnaturel par eux-mêmes. En effet, Padgitt a indiqué qu’elle a transformé l’ancienne maison de Rogers en un musée dans l’espoir de préserver son héritage hollywoodien.
Padgitt conclut :
« J’ai le sentiment qu’elle est heureuse que nous fassions cela. »
Photo : Promotional photo of Ginger Rogers for Argentinean Magazine. (Printed in USA)
Source