Les routes les plus hantées dans le monde

 

Les routes hantées sont réparties dans le monde entier, depuis les routes brumeuses d’Ecosse et les routes les plus fréquentées de Hong Kong jusqu’aux routes isolées des États-Unis. Si vous préférez rester à l’écart des événements surnaturels signalés sur ces routes, vous voudrez peut-être simplement trouver un autre moyen de rentrer chez vous.

Tunnel de Belchen – Suisse

Ce tunnel fait partie de l’autoroute A2 de Bâle à Chiasso. Bien que le premier fantôme connu de Belchen soit un homme, c’est une femme qui a fait une apparition en janvier 1981 qui a fait les gros titres. Cette femme, qui a été remarquée en train d’attendre à l’extérieur du tunnel, porte des vêtements blancs. Les automobilistes disent qu’elle se présente devant les véhicules et parfois même leur parle.

 

N9 – Afrique du Sud

Résultat de recherche d'images pour "N9 south africa paranormal"

Le tronçon de route entre Uniondale et Willowmore est connu pour son autostoppeur phantom Uniondale, un fantôme connu sous le nom de Marie Charlotte Roux. La jeune fille a été tuée dans un accident de voiture sur la route en 1968 et elle a d’abord été signalée comme auto-stoppeuse le Vendredi saint en 1976, lorsqu’elle a sauté dans un véhicule, puis a mystérieusement disparu de la banquette arrière. Elle est apparue deux ans plus tard (à nouveau le vendredi saint) et a attrapé une motocycliste, qui a également rapporté qu’elle avait disparu après seulement quelques kilomètres. Le fantôme a fait d’autres apparitions le Vendredi Saint depuis lors également.

 
 
 
 

Annie’s Road – New Jersey, États-Unis

Résultat de recherche d'images pour "annie's road new jersey"

On dit que cette route est hantée par une femme vêtue d’une robe blanche ou bleue. Bien que tout le monde puisse convenir qu’une femme nommée Annie a été tuée sur la route, les versions de l’histoire prennent plusieurs tournures à partir de là. Certains disent qu’Annie a été tuée le jour de son mariage; d’autres disent qu’elle a été décapitée le soir du bal de promo et traînée sur la route. Les automobilistes disent que lorsqu’ils passent par Annie’s Road à minuit, ils la voient marcher sur la route. Elle apparaît apparemment tous les ans à l’anniversaire de sa mort.

Boy Scout Lane – Wisconsin, États-Unis

Résultat de recherche d'images pour "Boy Scout Lane - Wisconsin"

D’après les récits, une troupe de scouts à la fin des années 50 ou au début des années 60 participait à une expédition d’une nuit pour obtenir des insignes de mérite. Alors qu’ils dormaient autour du feu de camp, leur maître éclaireur ou le chauffeur de bus (selon l’histoire) a tué chacun des garçons. Une deuxième variante de l’histoire raconte qu’un des garçons avait accidentellement laissé tomber une lanterne cette nuit-là et qu’un incendie de forêt avait ravagé toute la troupe. Il n’existe aucun enregistrement réel de ces événements sur Boy Scout Lane, mais de nombreuses histoires sur des activités paranormales et des observations dans la région ont de toute façon été relatées.

A75 Kinmont Straight – Ecosse

Résultat de recherche d'images pour "A75 Kinmont Straight"

Surnommée «la route fantôme», cette route située dans le sud-ouest de l’Écosse a été le théâtre de centaines d’observations inexpliquées. Des automobilistes ont rapporté avoir vu un couple marcher devant leurs véhicules, des oiseaux voler dans leur pare-brise puis disparaître, des apparitions de personnes marchant vers des véhicules et d’autres créatures fantomatiques (y compris des chèvres, des chiens sauvages et des chats) apparaissant de nulle part.

 

M6 – Angleterre

La M6 en Angleterre existe depuis environ 2 000 ans. Il n’est donc pas étonnant que plus d’une légende effrayante y ait été associée au fil du temps. Les soldats utilisaient autrefois cette route pendant l’occupation romaine en Angleterre. Des soldats romains ont été vus le long de la route et traversaient la circulation. Il y a aussi un camion fantôme qui roule à contre-courant, ainsi qu’une femme fantomatique qui a été vue en train de faire de l’auto-stop le long du bord de la route.

A229 – Angleterre

Résultat de recherche d'images pour "A229 road"

L’A229 de Kent à Sussex est hanté par deux spectres bien connus. La première serait une femme nommée Judith Langham, qui a été tuée sur la route le jour de son mariage en 1965. Elle apparaît sur la route dans sa robe blanche et, au moment où les gens arrêtent leur voiture pour éviter de la frapper, elle disparaît. Le deuxième fantôme est un auto-stoppeur qui monte dans les voitures et parle de tout ce qui a mal tourné dans le monde et de la façon dont il va les améliorer. Une fois que les conducteurs ont atteint un certain endroit sur la route, il disparaît tout simplement.

Bloodspoint Road – Illinois, États-Unis

Résultat de recherche d'images pour "Bloodspoint Road"

Bloodspoint Road est l’une des nombreuses routes qui se croisent dans le comté de Boone, dans l’Illinois, et qui peut soulever les poils sur la nuque. Ces routes ont été le théâtre de meurtres, de suicides, de pendaisons et même d’un enfant qui a été heurté par un train. Plusieurs enfants sont morts lorsqu’un bus est tombé d’un pont dans cette zone. Il y aurait également une sorcière qui aurait pendu ses enfants dans une ancienne ferme et, bien que le bâtiment n’existe plus, plusieurs personnes affirment l’avoir vu à travers les arbres. Les personnes qui ont emprunté cette route disent avoir vu des enfants le long des côtés, des traces de mains sur les voitures et des lumières dans les arbres.

Considérée comme l’une des routes les plus meurtrières au monde, la route de Tuen Mun a fait d’innombrables morts au fil des ans. La route est également la plus importante et l’une des routes les plus utilisées de Hong Kong. Il est donc pratiquement impossible de l’éviter. Le chemin Tuen Mun est un piège à hanter: on dit que les fantômes de ceux qui ont été tués sur la route s’engagent dans la circulation, obligeant les automobilistes à faire demi-tour et à se lancer dans des accidents graves ou mortels. Ces nouvelles victimes reviennent alors comme des fantômes pour causer encore plus d’accidents de la route.

 

9 signes dans vos rêves à ne pas sous estimer

Éruptions cutanées

Si vous rêvez d’avoir une éruption cutanée sur la peau, cela pourrait être le moyen utilisé par votre subconscient pour vous demander de réexaminer une situation. Une éruption cutanée symbolise souvent la colère et la frustration refoulées, souvent associée à un sentiment d’être poussé à prendre une décision irréfléchie.

Être nu en public

Avez-vous déjà rêvé d’être nue dans un lieu public? Cela pourrait indiquer une anxiété sous-jacente à propos de votre image de soi ou une peur d’être jugé. Si ces rêves se répètent régulièrement, étudiez votre situation pour mieux comprendre la source de l’anxiété. Des études ont montré que 4 personnes sur 5 rêvent d’être nues en public au moins une fois dans leur vie. Si vous avez ce rêve, sachez que vous n’êtes pas seul.

 
 
 
 

Tuer d’autres personnes

Une étude allemande récente a révélé que les hommes qui rêvent de tuer des gens dans leurs rêves sont plus agressifs dans la vie réelle. 443 étudiants universitaires ont été interrogés dans le cadre de l’étude. Les élèves qui ont déclaré rêver de tuer d’autres personnes présentaient des taux d’hostilité et d’agression plus élevés.

La violence dans les rêves pourrait également indiquer un problème de santé sous-jacent. Un article de 2010 de la revue Neurology rapporte que les personnes qui rêvent souvent de mort et de destruction sont plus susceptibles de souffrir de troubles neurodégénératifs tels que la démence et la maladie de Parkinson.

des ballons

Si vous rêvez de sauter des ballons, cela pourrait signifier que vous sentez que vos espoirs et vos rêves sont en danger. Si votre rêve est que les ballons montent haut dans le ciel, cela pourrait indiquer une frustration dans votre vie que vous essayez de surmonter. Des ballons noirs dans vos rêves pourraient signifier une dépression par rapport à une situation. Si vous rêvez souvent de ballons, il serait peut-être temps de changer certains aspects de votre vie.

Chute

Tomber dans les rêves est très commun. Cela montre généralement un manque de contrôle dans votre vie au réveil. Vous sentez-vous inquiet de lâcher quelque chose? Si vous tombez en arrière dans un rêve, cela peut vouloir dire que vous essayez d’éviter une situation difficile. La prochaine fois que vous réalisez un rêve, demandez-vous si cela vous a fait peur ou non. Sinon, l’inverse pourrait être vrai. Cela montre que vous êtes confiant que vous allez surmonter la situation.

Armes à feu

Rêver d’armes à feu signifie souvent des problèmes de colère et d’agression. Si l’arme de votre rêve se coince, cela peut vouloir dire que vous êtes frustré par le fait qu’une situation ne se déroule pas comme prévu. Si quelqu’un essaie de vous tirer avec le fusil, cela peut indiquer un manque de contrôle en situation de réveil.

 

Cheveux

Au pays des rêves, les cheveux ont souvent une connotation sexuelle. Si vous sentez les cheveux de quelqu’un d’autre, cela peut vouloir dire que vous souhaitez nouer une relation physique avec eux. Si vos cheveux tombent, cela indique une peur du vieillissement et une perte d’endurance sexuelle. Couper vos cheveux montre un changement de votre situation ou une perte de force ou de vitalité.

Être pourchassé

Si vous êtes souvent poursuivi dans vos rêves, cela pourrait indiquer une situation de la vie réelle que vous fuyez. Êtes-vous confronté à une décision majeure ou à un changement décisif? Examinez votre vie éveillée et essayez de faire face à cette peur au lieu de la fuir. Les chercheurs recommandent d’essayer de voir qui vous poursuit également. Cela pourrait indiquer la source de l’anxiété.

Corbeaux

Les corbeaux dans les rêves symbolisent souvent la mort et les émotions négatives. Si vous rêvez qu’un corbeau vous attaque, cela pourrait refléter un conflit en cours dans votre vie, un conflit auquel vous essayez de vous éloigner au lieu de le traverser.

 

Si vous avez de fréquents cauchemars, vous pouvez essayer de vous plonger dans un rêve lucide où vous pourrez contrôler la direction de vos rêves.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Par Joni Mayhan

À propos de l’auteur: Joni Mayhan est une chercheuse et une auteur paranormale. Ses livres paranormaux effrayants, Bones in the Basement, le coffre à jouets du diable et The Soul Collector sont disponibles sur Amazon.com

Paranormal : Découvrez ces morts mystérieuses inexpliquées

Combustion humaine spontanée

La combustion humaine spontanée faisait fureur dans les années 90. Vous ne pouvez pas avoir une série documentaire, un magazine ou un livre paranormal sans une section entière ou une émission consacrée à SHC. Il est devenu tellement superflu que de nombreux membres du grand public ont commencé à en avoir assez d’en entendre parler. Je veux dire que c’est juste ridicule. Le corps humain ne s’enflamme pas spontanément, n’est-ce pas?

En réalité, il existe plusieurs cas bien documentés où le CSH est sérieusement considéré comme une explication possible du décès par les enquêteurs impliqués dans les cas. La raison pour laquelle ces enquêteurs prennent SHC au sérieux est que, selon les preuves matérielles, il est tout aussi logique que les théories alternatives.

 

Robert Francis Baily, John Irving Bentley, George I. Mott, Mary Reeser et Henry Thomas ne sont que quelques noms dont le décès est suspecté d’être un cas de combustion humaine spontanée. La plupart des cas de SHC sont expliqués en utilisant la théorie de l’osier Il indique qu’une fois qu’un corps est allumé, il brûlera jusqu’à ce que la source de combustible de la flamme (dans ce cas, la chair, la graisse et le muscle) soit épuisée, puis s’éteigne. Par exemple, Henry Thomas a été brûlé alors qu’il était assis dans son fauteuil en regardant la télévision. Seuls son crâne et un pied glissé sont restés. Certains affirment que sa mort a été causée par un effet d’osier qui a été allumé par un appareil de chauffage situé à proximité. Le seul problème est que le reste de la maison de Thomas n’a pas été touché par les flammes et que Thomas lui-même n’a apparemment jamais quitté sa confortable position allongée alors qu’il mourait lentement.

 
 

Il y a aussi des gens qui prétendent être des survivants de combustions humaines spontanées. L’histoire la plus crédible de survivants vient de Cheshire, en Angleterre, où Susan Motteshead se tenait dans sa cuisine et a soudainement pris feu. Le feu a rapidement brûlé tout aussi vite qu’il était venu. Motteshead n’a subi que des brûlures mineures.

Frères jumeaux, jumelages

On dit souvent que des jumeaux identiques partagent un lien mystérieux; ils sont génétiquement identiques après tout. J’ai entendu d’innombrables histoires de jumeaux séparés à la naissance et qui se rencontrent plus tard dans la vie et découvrent qu’ils ont les mêmes routines matinales, prennent leur café de la même façon et bénéficient même du même genre de farces. Un exemple souvent cité est celui de deux jumeaux séparés à la naissance qui ont découvert qu’ils aimaient feindre d’éternuer bruyamment dans les ascenseurs pour faire peur aux autres passagers de l’ascenseur, mais aucun de ces exemples ne se rapproche de deux jumeaux finlandais qui partageaient beaucoup plus que la mauvaise étiquette d’ascenseur.

 
 

La BBC a rapporté en 2002 que deux frères jumeaux âgés de soixante-dix ans sont morts à quelques heures d’intervalle, dans des accidents distincts, sur la même route. Non seulement cela, mais les circonstances entourant les décès étaient exactement les mêmes. Ils traversaient la rue à bicyclette et ont tous deux été renversés par un camion. Le deuxième frère qui a été touché ne savait pas que son frère venait juste d’être tué sur la route, car la police n’avait pas encore informé les membres de sa famille du décès. Les agents de police ont déclaré que la route était encombrée, mais qu’elle n’était pas connue pour être une rue propice aux accidents. Il semble que les jumeaux ne sont pas simplement génétiquement connectés mais peuvent également l’être à la mort.

L’affaire Taman Shud

L’affaire Taman Shud est un mystère dans un mystère enveloppé dans un mystère placé dans une boîte faite de mystère, puis envoyé à une maison de mystère. C’est un tel mystère que les prouesses investigatrices de Sherlock Holms, Nancy Drew, les Hardy Boys et Nicholas Cage alors que Ben Gates réunis n’a pu résoudre ce problème.

taman

Le 1er décembre 1948, à Adelaid, en Australie, le corps d’un homme non identifié a été découvert sur la plage de Somerton. L’homme était en excellente condition physique et très bien habillé. Toutes les étiquettes de ses vêtements avaient été enlevées. Dans ses poches se trouvait un billet de train. Il a malheureusement raté son train. Il ne portait aucune pièce d’identité et ses dossiers dentaires ne correspondaient à aucune personne connue. L’autopsie a révélé que son dernier repas était une pâte qu’il avait mangée trois à quatre heures avant sa mort et c’est tout. Les tests de recherche de substances étrangères se sont révélés négatifs, mais les enquêteurs étaient convaincus que l’homme avait été empoisonné.

Un mois plus tard, la police a découvert une valise brune à la gare d’Adélaïde. L’étiquette de la valise brune avait été enlevée, tout comme les vêtements de l’homme non identifié. À l’intérieur se trouvaient des vêtements également avec les étiquettes enlevées. Une brosse à pochoir, un tournevis d’électricien et une paire de ciseaux utilisés normalement pour le pochoir sont parmi les articles les plus étranges contenus dans le sac. Malheureusement, les enquêteurs n’ont appris rien d’important dans la valise si ce n’était la possibilité de retracer un gilet qu’il contenait jusqu’à un détaillant américain.

En juin 1949, le corps du corps fut examiné de nouveau par les enquêteurs et découvrit une poche secrète dans les vêtements de l’homme, contenant un bout de papier sur lequel étaient imprimés les mots «Taman Shud». En examinant de plus près le papier, on s’aperçut que la ferraille provenait d’un recueil de poèmes intitulé Le Rubaiyat d’Omar Khayyam. Cette découverte a conduit à un blitz médiatique dans le but de trouver le livre dont la page avait été déchirée. La campagne a été couronnée de succès, puisqu’un homme s’est présenté avec une copie rare de la première édition de la traduction du Rubaiyat par Edward Fitzgerald, qu’il aurait trouvée sur le siège arrière de sa voiture la nuit précédant la découverte du corps de l’homme non identifié. Au dos du livre, légèrement effacé au crayon, se trouvait un code écrit ainsi:

Ainsi

Le livre contenait également le numéro de téléphone d’un ancien infirmier qui, pendant qu’il servait pendant la Seconde Guerre mondiale, a remis un exemplaire du Rubaiyat à un officier de l’armée, Alfred Boxall. Boxall a été retrouvé vivant avec son exemplaire du Rubaiyat toujours intact et les deux parties ont nié tout lien avec l’homme mort non identifié.

 

De nombreuses spéculations ont été faites sur cette affaire, allant de liens à d’autres meurtres non résolus dans la région, en passant par la théorie selon laquelle l’homme serait un espion travaillant pour un gouvernement étranger. Aujourd’hui, le cas reste sans solution et le restera peut-être toujours.

Les hommes aux masques de fer

Imaginez que vous soyez un jeune garçon ou une fille et que vous pilotez votre cerf-volant à l’extérieur. Vous regardez joyeusement votre cerf-volant défier la gravité et planer dans les airs. Vous avez alors presque trébuché sur quelque chose. Vous regardez deux voir ce que c’est et voir les cadavres de deux hommes portant des masques de fer. Seriez-vous marqué pour la vie? C’est exactement ce qui est arrivé en 1966 à un jeune garçon du Brésil qui est tombé sur l’un des mystères les plus intrigants de tous les temps.

Après que le jeune garçon ait découvert les corps, il a téléphoné à la police et l’enquête était en cours. Les corps étaient soigneusement rangés l’un à côté de l’autre. En plus des masques de fer, les deux hommes décédés étaient vêtus de très belles suites. Les hommes portaient également des côtes de pluie imperméables. À côté des corps se trouvaient également une bouteille d’eau vide et un cahier dans lequel il était écrit: «16 h 30 soit à l’endroit convenu. 18 h 30 capsules d’hirondelle, protection après effet des métaux en attendant le signe du masque ». C’est une liste étrange à faire. Les masques que portaient les hommes étaient des masques de fer servant à protéger contre les radiations. Les hommes avaient accès à ces masques, tous deux électriciens.

Après enquête, la police a pu déterminer que les hommes avaient acheté les imperméables plus tôt le jour de leur décès. Ils se sont également arrêtés dans un bar et ont commandé une bouteille d’eau. la serveuse qui les a servis a dit qu’un des hommes semblait très nerveux.

Aucun signe de violence n’a été trouvé sur les hommes ni sur les lieux du meurtre, du suicide ou quoi que ce soit. Un dépistage toxicologique était impossible sur les hommes en raison de l’état de conservation de leurs organes lors de la découverte des corps. Était-ce une sorte de pacte de suicide étrange? Si c’était le cas, alors pourquoi la liste de choses à faire par les hommes semble-t-elle impliquer qu’ils attendaient que quelque chose se passe après avoir pris les pilules? On retrouvait également sur les hommes un coupon pour rendre la bouteille d’eau vide, pourquoi le conserver si vous aviez l’intention de mourir? Ou est-il possible que les hommes essayaient simplement de reconstituer une scène de l’aventure de Leonardo Dicaprio, L’homme dans le masque de fer, et que cela se termine (à l’instar du film entier) de manière horrible? Cette dernière théorie semble improbable car le film n’était pas encore sorti en 1966.

Je doute qu’aucun de ces décès puisse être expliqué simplement. Chacune d’elles offre son propre mystère complexe et intriguant, résultat de secrets bien gardés et de coïncidences qui semblent trop fortuites pour être une coïncidence. Ces cas sont si mystérieux qu’ils semblent se confondre avec le surnaturel.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Auteur Jonathan Kaulay, source: paranormalhaze.com

Une femme assassinée a rendu visite à sa mère pour lui révéler qui l’a tuée

Assassinat et circonstances

Elva Zona Heaster a épousé Erasmus, alias Edward, Shue en 1896.

En janvier 1897, Shue envoya un garçon à la maison pour voir si Zona avait besoin de quelque chose du magasin. Elle était morte.

George Knapp MD, coroner, a été appelé à la maison. Quand il est arrivé, il a trouvé que Shue a pris le corps de Zona en haut et l’a étendue sur le lit. Il a revêtu le corps d’une robe à col montant et s’est couvert le cou et le visage.

Pendant que Knapp l’examinait, Shue berçait sa tête en sanglotant. Knapp remarqua des ecchymoses sur son cou et essaya de regarder de plus près. Shue a réagi si violemment qu’il a mis fin à l’examen et l’a déclaré mortel.

Le corps de Zona a été emmené chez ses parents dans un cercueil. Le comportement de Shue était particulier. Il ne permit à personne de s’approcher du cercueil et posa un tissu enroulé d’un côté de la tête et un oreiller de l’autre. Quand le moment est venu de déplacer le corps pour l’enterrement, certaines personnes ont remarqué que la tête de Zona bougeait étrangement.

 
 
Zona Heaster Shue, victime d'un meurtre
Zona Heaster Shue, victime d’un meurtre

Mary, la mère de Zona, prit le drap du cercueil et remarqua une odeur étrange. Quand elle l’a mis dans l’eau pour le laver, le liquide est devenu rouge. Le tissu est devenu rose. Elle l’a bouillie pour enlever la tache, mais elle est restée. Elle croyait que c’était un signe que Zona était morte. Elle a commencé à prier pour qu’elle obtienne une preuve.

 

L’apparition de Zona semble prouver que Shue l’a tuée

Selon Mary, l’esprit de Zona lui est venu à quatre reprises, la réveillant. Elle lui a dit que Shue s’était cassé la nuque violemment. Mary a raconté cela au procureur John Preston dans l’espoir qu’il rouvrirait l’enquête.

Mary Jane Heaster, la mère de Zona
Mary Jane Heaster, la mère de Zona

Preston a interrogé Knapp qui a admis qu’il n’avait pas été en mesure de terminer l’examen. Ils ont accepté d’exhumer le corps et de pratiquer une autopsie. Shue a combattu cela, sachant qu’il serait accusé de meurtre, mais perdu.

L’autopsie a révélé que le cou de Zona était brisé. Shue a été arrêté, inculpé de meurtre et incarcéré. Il a plaidé non coupable, répétant que personne ne pouvait prouver qu’il l’était.

Le procès et les questions

Le procès a commencé en juin 1897. Mary a témoigné sur les circonstances de la mort de Zona. Parce que Preston voulait qu’elle paraisse rationnelle et crédible, il ne l’a pas interrogée sur l’apparition de sa fille. Le témoignage sur l’apparition constituait également un élément de preuve inadmissible pour l’accusation.

L’avocat de Shue a abordé la question des fantômes pour tenter de discréditer Mary, une erreur. Le juge a eu du mal à exclure la preuve d’application parce que la défense l’a approchée.
Shue a été reconnu coupable. Il a reçu une peine à perpétuité.

Maison où le meurtre a eu lieu
Maison où le meurtre a eu lieu

Il y avait un article dans le Greenbrier Independent le jour même où la mort de Zona avait été rapportée. Un meurtre commis en Australie a été résolu parce que des personnes affirmaient avoir vu le fantôme de la victime, Fred Fisher, pointer du doigt un ruisseau où son corps avait été retrouvé.

George Worrall a avoué et a été pendu. Des années plus tard, un homme mourant a admis avoir créé l’histoire du fantôme et en avoir convaincu d’autres qui y croyaient et affirmaient l’avoir vu aussi. L’homme a vu le meurtre et a été menacé de mort s’il disait quelque chose, alors il a inventé l’histoire pour traduire Worrall en justice.

Est-ce que Marie a lu à ce sujet et consciemment raconter une histoire similaire pour la justice? Était-elle influencée par l’histoire à un niveau subconscient et croyait avoir vu le fantôme de Zona? A-t-elle réellement vu l’apparition?

Jusqu’à sa mort en 1916, Mary ne rétracta jamais ses déclarations selon lesquelles elle avait assisté à l’apparition de Zona.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Décédé dans un accident de route, une mère veille sur son enfant

Car crash ghost

On a dit qu’un amour maternel est sans limites. Cela semble certainement avoir été le cas de Christine Skubish. Son amour pour son fils Nick, âgé de 3 ans, était peut-être si grand qu’il l’a ramenée d’entre les morts.

 

Le 6 juin 1994, Christine conduisait avec son fils l’autoroute 50 dans les contreforts de la Sierra Nevada. Leur destination était Carson City, ils ne l’ont jamais fait.

 

La famille de Christine est rapidement devenue inquiète lorsque Nick et elle ne sont pas arrivés à Carson City et n’ont pas contacté la police. Malgré les efforts déployés pour les retrouver, la mère et le fils semblaient avoir disparu. Quelques jours plus tard, une femme, Deborah Hoyt, se dirigeait vers l’est sur l’autoroute 50 quand quelque chose a attiré son attention.

 

Elle n’était pas sûre de ce que c’était, mais dans l’obscurité, il semblait y avoir une femme nue sur le bord de la route. Au moment où elle a pu arrêter son véhicule et faire marche arrière, elle n’a rien trouvé.

La police a été appelée et a fouillé la zone dans le noir mais n’a rien trouvé. Le lendemain, les recherches se poursuivirent et, à la lumière du jour, la voiture de Christine Skubish fut retrouvée.

Christine Skubish avec son fils Nick

Il était situé non loin de l’endroit où Deborah Hoyt avait rapporté la silhouette fantôme sur le bord de la route. Christine était morte, toujours attachée dans la voiture et à côté d’elle, son fils Nick, toujours en vie.

Comment Nick, âgé de 3 ans, a-t-il survécu plusieurs jours seul? Selon lui, sa mère était avec lui tout le temps et prenait soin de lui.

Il n’y a aucune explication banale pour ce qui s’est passé. Peut-être que ce que Deborah Hoyt a vu du côté de l’autoroute 50, qui a finalement conduit à la découverte de Nick, était l’apparition fantomatique de Christine, qui tentait après sa vie de sauver la vie de son fils.

source : https://www.preuvesduparanormal.fr

 

Une famille hantée par le fantôme d’un enfant

 
Joanne Gallagher croit que le fantôme d’un enfant nommé « Benny » traîne à l’intérieur de sa maison. Elle affirme maintenant avoir un «mauvais pressentiment » à propos de sa propriété
 
Cette mère de famille de trois enfants craint que sa maison est hantée par l’esprit d’un enfant qui a laissé des empreintes noires de mains sur les murs après qu’elle ait appris un sombre secret à propos de sa maison.
 
Joanne Gallagher dit qu’elle pense qu’un esprit nommé « Benny » est derrière ces événements étranges qui surviennent dans sa nouvelle maison. En effet, elle raconte avoir découvert ces effrayantes empreintes « humaines » sur le mur de la chambre de sa fille.
 
Elle nettoyait la chambre de sa fille prénommée Aimee, âgée de huit ans, pendant qu’elle était en vacances il y a deux semaines. C’est alors que Joanne a repéré des marques de main « noires et poussiéreuses » sur le mur.
 
La jeune femme de 39 ans affirme que ces marques n’auraient pas pu être faites par sa fille puisque celle-ci était en vacances. Elle croit plutôt que ce pourrait être « Benny », qui avait déjà essayé de communiquer avec sa famille à de nombreuses reprises.
 
La famille a depuis appris qu’un jeune homme s’était pendu sous les escaliers peu avant qu’elle ne s’y installe. Cette histoire a effrayé Joanne et l’a laissé avec un « mauvais pressentiment ».
 
Joanne, qui vit à Coatbridge, en Écosse, a déclaré :
 
« Cela m’a vraiment effrayé quand elles sont apparues. »
 
« Le vendredi avant que Aimee ne vienne à la maison, je nettoyais sa chambre quand je les ai remarquées. »
 
« Elles se trouvaient derrière la porte, mais je les aurais remarqué si ellesavaient été présentes le jour précédent puisqu’elles étaient bien en évidence»
 
« Aimee était à Lanzarote avec son père à ce moment-là et elle n’est revenue que le lendemain. »
 
« J’ai eu des expériences passées avec les esprits. Je suppose que certaines personnes diront que je suis sensible aux esprits – par exemple ma grand-mère – et la maison possède une atmosphère sinistre»
 
« J’ai fait des recherches sur la maison et les choses qui s’y sont produites depuis lors, et mon amie m’a dit qu’elle connaissait la famille qui vivait dans la maison avant que j’y emménage. »
 
« Apparemment, leur jeune fils, qui était adolescent ou au début de sa vingtième année, s’est pendu sous les escaliers. »
 
« Je pense que cela devait être assez difficile pour elle de me le dire. »
 
« Je peux simplement ressentir une présence fantomatique. »
 
« Les empreintes de la main étaient faites d’une substance noire et poussiéreuse. Elles ont été effacées facilement et il n’y a rien depuis lors»
 
« Il n’y a aucun raison sur le fait que j‘aurais pu les avoir manqués plus tôt dans la semaine. »
 
Joanne, une stagiaire en comptabilité, prétend que ce n’est pas sa première expérience avec le surnaturel. En réalité, toute la maison a été le foyer d’événements fantomatiques. Elle raconte :
 
« Une nuit, il y a quelques mois, je m’étais couchée dans mon lit et mon fils était dans la maison de sa petite amie. »
 
« Je dormais et j’entendais quelqu’un murmurer ‘maman, maman’. »
 
« Parce que je n’étais pas complètement réveillée, je pensais que c’était mon propre enfant et, à la minute suivante, j’ai senti que quelqu’un exerçait une pression sur mon épaule. »
 
« J’ai crié : ‘arrête, tu me fais peur’ et ça s’est arrêté. »
 
« C’était une voix d’enfant qui me parlait et je pensais automatiquement que c’était Aimee parce que je n’étais pas bien réveillée. C’est comme ça qu’elle me réveille d’habitude. »
 
« Je n’ai pas dit à Aimee parce que je pense que cela l’aurait effrayée pour être honnête. Elle a seulement huit ans. »
 
« Elle dort déjà avec moi dans ma chambre la nuit et refuse d’y entrer à part le jour puisqu’elle y joue. J’essaie toujours de garder les portes fermées pour garder la chaleur, mais Aimee ne me laisse jamais le faire. »
 
« Une fois, alors qu’elle dormait dans ma chambre, je l’ai entendu crier. Elle disait qu’elle avait vu une dame debout dans le coin. »
 
« Nous avons effectivement la preuve de la présence d‘une femme aux cheveux noirs qui semble nous regarder du haut de notre escalier. »
 
« La maison a un grand espace ouvert au sommet de l’escalier et les enfants affirment avoir vu une femme aux cheveux noirs les regarder de là. »
 
« Une autre nuit, ma fille s’est réveillée en criant en disant qu’elle avait vu un petit garçon dans son rêve et son nom était ‘Ben’. »
 
« Dans la même nuit, j’ai pris en photo des empreintes de mains. Une dame m’a donné une consultation privée et m’a dit qu’elle ressentait la présenced’un petit garçon chez moi nommé Benny. »
 
« C’est un peu trop de coïncidences pour moi maintenant. Il y a un mauvais pressentiment général et je pense qu’Aimee le ressent. »
 
Même en tant qu’adolescente, Joanne a été hantée par sa grand-mère récemment décédée et maintenant elle se demande si la vieille dame pourrait être chez elle.
 
Joanne a déclaré :
 
« Je dirais que ma connexion avec l’au-delà vient de mon enfance. J’ai toujours eu l’impression que quelque chose était là. »
 
« Après que ma grand-mère est décédée, elle a été le dernier esprit que j’ai vu. J’avais 15 ans à l’époque. »
 
« Mon fils a aussi eu des expériences avec les esprits. Il s’est passé des choses là-bas. »
 
« Une fois, alors que les lumières s’étaient éteintes, il a entendu une voix en disant ‘Shaun, je suis ici’. »
 
Source

 

Un fantôme filmé dans une habitation à New York

 
Une caméra de sécurité installée à l’intérieur de l’habitation d’un homme a filmé une multitude de phénomènes paranormaux. Depuis que la vidéo a été mise en ligne, de nombreux internautes ont été terrifiés par ces images.
 
Adam Ellis vit dans la ville de New York. Il y a quelques semaines, il avait prétendu qu’il était hanté par un « enfant mort » qui voulait « le tuer ». Dans une série de tweets, il a raconté avoir d’abord vu une étrange silhouette dans son sommeil. Ce n’est que plus tard qu’il vit cette apparition effrayante « traverser le monde réel ».
 
Des milliers de curieux ont suivi cette histoire sur les réseaux sociaux. Beaucoup ont exigé une preuve vidéo de ce fantôme nommé « Dear David ».
 
Après avoir configuré des caméras sensibles aux mouvements dans sa maison pour surveiller ses chats quand il était parti, il a filmé quelque chose d’impensable.
 
Adam avait été alerté à plusieurs reprises par les déplacements de son téléphone. Seulement, quand il a regardé la vidéo, il n’a rien pu voir.
 
Après l’avoir visionné deux fois supplémentaires, il a finalement repéré cette chose.
 
La vidéo, prise dans le salon de la maison, commence par une chaise verte qui se déplace mystérieusement en va-et-vient apparemment toute seule.
 
Le témoin prétend que cette chaise est l’endroit précis où il a vu ‘Dear David‘ dans ses rêves qui était en train de « le regarder ».
 
Une autre chaise en arrière-plan se met alors à bouger, avant qu’un ornement accroché sur le mur ne tombe soudainement sur le sol.
 
Pour les sceptiques, le déplacement mystérieux de ces objets aurait simplement été provoqué par le vent.
 
Adam, inflexible, a vivement rejeté cette théorie :
 
« Je savais que ce ne pouvait pas être le vent, parce que je n’avais pasouvert les fenêtres cet été. »
 
« Depuis que je suis rentré à la maison, j’ai été trop nerveux pour allumer la caméra. »
 
Cette ultime vidéo a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour cet homme :
 
« Je ne resterai pas ici ce soir. »
 
Source

 

Le château grenouille, une merveilleuse découverte | URBEX ft CØDY

Salut à tous et bienvenu pour un nouveau road trip en compagnie de Dylan ! Pour ce premier épisode on se retrouve avec l’un des spots que j’avais le plus envie de faire ! Le château grenouille ! J’espère que cela vous plaira, bon visionnage 😉

Moi c’est Juliette, plus connu sous le pseudo Juj’Urbex. J’explore depuis plus d’un an maintenant et je suis passionnée de vidéo depuis plus de 10 ans. Sur ma chaîne YouTube, tu pourras découvrir chacune de mes aventures, durant mes explorations urbaines.

Une chanteuse canadienne hantée par un fantôme

Mozhdah Jamalzadah, une célèbre chanteuse canadienne, affirme qu’un fantôme la hante depuis maintenant plusieurs mois alors qu’elle travaille sur son nouvel album à Vancouver.

Il y a peu de temps, elle a publié une vidéo d’elle-même sur les médias sociaux. En visionnant ces images, des internautes ont remarqué ce qu’ils affirment être le « fantôme » qui hanterait la jeune artiste. Des dizaines de fans ont réagi à cette apparition surnaturelle.

Sur la vidéo, on peut effectivement voir une effrayante silhouette féminine se cacher juste derrière la star Américaine alors que cette dernière parlait de son travail.

Mozhdah, qui a chanté pour la famille Obama à la Maison Blanche, a reconnu avoir été apeurée par cette rencontre. Elle a expliqué que sa famille avait une histoire particulière et tourmentée avec les esprits de l’au-delà.

L’artiste, âgée de 31 ans, a déclaré :

« Je suis vraiment effrayée par ce qui se passe. Je n’ai jamais vu un fantôme en face de moi au studio, mais je ressens quelque chose là-bas. »

« Quand j’ai posté la vidéo, je n’ai pas vu ce fantôme immédiatement, mais en le regardant plus près, il semble y avoir une étrange silhouette portant des cheveux longs qui pourraient être un esprit maléfique. »

« Je ne suis pas sûre de savoir quoi faire, ou si je peux faire face. »

Un jour, alors qu’elle enregistrait une chanson aux CBC Studios à Vancouver, elle a ressenti une présence fantomatique.

Mozhdah explique :

« Le studio a deux niveaux au-dessous du sol. Il y fait très obscure et l’on s’y sent très seul. »

« Parfois, je ressens qu’il y a une présence dans le studio d’enregistrement quand je chante. Même s’il n’y a que moi dans la pièce, j’ai l’impression que quelqu’un me respire le cou. »

« Je ressens les cheveux dans l’arrière de mon cou se dresser. Je me retourne et évidemment personne n’est là, mais j’ai vraiment l’impression qu’il y a quelque-chose là-bas. »

Cette histoire de fantôme s’est produite alors que Mozhdah révélait les détails de son nouvel album intitulé Words et produit par Ovi Bistriceanu. L’étrange silhouette apparaît derrière elle dans le coin du studio.

La ville de Vancouver attire de nombreux chasseurs de fantômes qui affirment qu’il s’agit d’une cité particulièrement hantée.

Des dizaines de témoins ont vu des spectres sur des sites très proches du CBC Studios, comme dans le Old Spaghetti Factory, Hotel Europe, le Gaoler’s Mews et le Lamplighter Pub.

Mozhdah, née en Afghanistan, est célèbre au Moyen-Orient et au Canada pour sa musique.

Elle a raconté que sa mère avait été victime, dans le passé, de rencontres avec des fantômes.

« Dans ma ville d’origine à Kaboul, ma mère a vécu une rencontre avec un fantôme. Elle a vu une série de petites personnes fantomatiques se promener devant elle dans le sous-sol d’une maison. »

« Cela semblait étrange à l’époque. Elle a déclaré que, pour de nombreux voisins, les rencontres avec des fantômes étaient régulières parmi les habitants de la région. »

« Bien sûr, à cause d’elle, j’ai commencé à croire qu’il existe autre chose que nous dans ce monde. »

« Quand je suis retournée en Afghanistan, des hommes adultes m’ont raconté leurs histoires de rencontres avec des fantômes et leurs peurs quand ils restaient la nuit dans certains de ces vieux bâtiments pendant la guerre. »

« Je ne sais pas si les fantômes sont venus hanter notre famille, mais je suis inquiète. Je ne suis pas sûre de vouloir revenir au studio seule. »

Lors de la Journée internationale de la Femme en 2010, Mozhdah avait été invitée à se produire à la Maison Blanche pour le président Barack Obama et sa compagne Michelle.

Elle a connu une célébrité mondiale après avoir interprété la chanson « Dokhtare Afghan ».

Voir la vidéo

Source

http://www.mirror.co.uk/news/weird-news/ghost-pop-star-music-haunting-11133153,

Une étudiante photographie un fantôme dans un asile

 
Une étudiante horrifiée prétend qu’elle a photographié le fantôme d’un gardien qui errait à l’intérieur d’un asile psychiatrique abandonné après la tombée de la nuit.
 
Le 2 décembre 2017, Kyla Peberdy explorait le Denbigh Asylum, au Pays de Galles, avec trois amis quand elle est tombée sur un couloir abandonné plutôt effrayant. Sur place, elle ne vit rien de particulier mais entendit des bruits de coups ainsi que des voix. Elle a même raconté avoir ressenti des frissons.
 
Toutefois, elle prit de multiples photos dont une qui a particulièrement retenu son attention. En effet, sur celle-ci, elle a découvert une véritable silhouette fantomatique.
 
La jeune femme, âgée de 22 ans, a été choquée quand elle a vu le «fantôme » se cacher au loin. Elle croit que cela pourrait être un concierge décédé qui avait l’habitude de travailler à l’asile.
 
Kyla, qui vit à Crewe, dans le Comté du Cheshire, a déclaré :
 
« C’était vraiment effrayant là-dedans – c’était comme si les fantômes étaient présents parce que je pouvais sentir une certaine tension. »
 
« Mais ce n’est que lorsque nous sommes retournés à la voiture et que je regardais les photos que j’ai vu le fantôme. »
 
« Dès que j’ai vu la silhouette, j’ai ressenti une douleur horrible à la poitrine. Elle a traversé tout le long de mon bras, et je ne pouvais pas parler, c’était terrifiant. »
 
« La rumeur dit qu’il y a le fantôme d’un gardien là-bas, je suis sûr que c’est lui. »
 
Kyla, une grande fan du paranormal, a décidé d’explorer l’asile abandonné après avoir entendu qu’il était hanté.
 
En dépit d’être sceptique quant à ce qu’elle trouverait, Kyla est sortie horrifiée de l’asile et cela a confirmé ses croyances du paranormal.
 
Kyla a ajouté :
 
« Quand nous étions là-bas, c’était terrifiant – les portes se fermaient derrière nous et il y avait des claquements continuels. »
 
« Quand j’ai commencé à prendre des photos, je pouvais voir des orbes et de la brume recouvrir mon écran, comme si le fantôme voulait être sur la photo. »
 
« Dès que j’ai vu la brume, je savais que je devais sortir de l’asile, alors je me suis enfuie, mais pendant que je courais, je pouvais encore entendre des voix. »
 
« Cependant, même quand je pensais que j’étais en sécurité dans la voiture, c’est quand j’ai vu le concierge sur la photo du couloir que ma peur a repris le dessus. »
 
Malgré sa rencontre terrifiante à l’asile, Kyla insiste sur le fait qu’elle veut y revenir en journée et veut même camper dans la morgue voisine de l’asile.
 
Kyla poursuit :
 
« Même si c’était terrifiant, retourner dans cet immeuble en journée serait une excellente façon de continuer à l’explorer. »
 
« Nous n’avons pas eu l’occasion de voir la morgue quand nous étions là-bas, et c’est quelque chose que mon côté paranormal veut vraiment voir. »
 
« Je veux camper là-bas dans l’espoir de voir plus de fantômes, il serait intéressant de voir si le gardien reviendrait. »
 
Source

 

Le fantôme d’une vedette d’Hollywood hante une maison

Marge Padgitt croit qu’elle vit avec le fantôme d’une ancienne vedette d’Hollywood depuis qu’elle a emménagé dans sa nouvelle maison.
 
La nouvelle propriétaire qui a récemment acheté la maison d’enfance de Ginger Rogers, dans le Missouri, a raconté au Sunday Weekly Closer avoir été été témoin de l’esprit de la défunte actrice.
 
Ginger Rogers, de son vrai nom Virginia Katherine McMath, est née à Independence dans l’État du Missouri le 16 juillet 1911. Elle est décédée le 25 avril 1995 à l’âge de 83 ans de causes naturelles.
 
Padgitt raconte son histoire :
 
« J’étais debout dans la chambre où elle est née et j’ai senti cette présence. J’ai vu un brouillard brumeux se transformer en une femme portant une robe de bal qui ressemblait à Ginger. Elle avait un regard agréable sur son visage … »
 
Ginger Rogers a connu une grande renommée à Hollywood où elle a joui d’une carrière durable dans le cinéma et la télévision depuis les années 1930 jusqu’à la fin des années 1980.
 
Rogers était célèbre pour ses accoutrements glamours, qui étaient souvent présentés dans ses films musicaux aux côtés de son compagnon de toujours, Fred Astaire.
 
Bien que beaucoup puissent trouver les déclarations de Padgitt indignes, les fans auront une chance d’assister à ce phénomène surnaturel par eux-mêmes. En effet, Padgitt a indiqué qu’elle a transformé l’ancienne maison de Rogers en un musée dans l’espoir de préserver son héritage hollywoodien.
 
Padgitt conclut :
 
« J’ai le sentiment qu’elle est heureuse que nous fassions cela. »
 
Photo : Promotional photo of Ginger Rogers for Argentinean Magazine. (Printed in USA)
 
Source

 

Le fantôme de sa grand-mère apparaît sur une photo

 
Une aide-soignante affirme avoir quitté son petit ami avec qui elle sortait depuis six ans après qu’elle ait été photographiée en compagnie dufantôme de sa grand-mère aujourd’hui décédée.
 
Carla Underwood, une jeune femme âgée de 34 ans, était incertaine quant à savoir si elle voulait ou non s’éloigner de sa relation amoureuse tourmentée lorsque sa grand-mère Irene Wilkins a fait une apparition effrayante.
 
Cara, qui prétend posséder un don de médium, avait supplié l’univers de lui donner un signe, un soir où elle s’apprêtait à partir d’un bar à cocktails de Worcester plus tôt ce mois-ci. Elle voulait savoir si elle devait laisser tomber son petit ami.
 
Elle a été étonnée quand elle a regardé, plus tard, une photo prise cette nuit-là. Sur cette image, sa grand-mère prénommée Irene, qui est décédé en 1982, était visible en arrière-plan.
 
Carla, qui vit à Quedgeley dans le comté de Gloucestershire (au Sud-Ouest de l’Angleterre), a raconté :
 
« Au moment  la photo a été prise, je me sentais perdue. J’étais dans une relation de six ans. Je me suis demandée dans ma tête si je devais passer à autre chose. J’attendais un signe. »
 
« J’étais avec ma mère et mon père, il a évoqué de nombreux souvenirs et il y avait ce chapeau, alors nous avons décidé de l’essayer et de prendre une photo. »
 
« Je n’ai vu cette photo que plus tard quand j’étais chez ma mère. C’est là que j’ai vu ce visage au-dessus de moi. »
 
« Je voulais un grand signe, mais je ne m’attendais pas du tout à cela. Cela m’a sidéré. »
 
« Je sais que c’était un signe – j’avais besoin de ce signe et je l’ai écouté. Je dirais que c’était un esprit. »
 
Effrayée Carla a parlé avec le médium Lee Thomas, qui a suggéré que le visage étrange dans la photo pourrait être sa défunte grand-mère.
 
Et quand elle a partagé la photo sur les réseaux sociaux, des internautes ont affirmé avoir été choqués par ce phénomène.
 
Carla raconte :
 
« Les gens commentaient la photo en disant ‘qu’est ce que c’est ? »
 
« Il n’y avait personne derrière moi dans le bar quand la photo a été prise. »
 
« Je ne sais pas ce que je dirais aux gens qui la contesteront. Vous devez ressentir quelque chose pour y croire. »
 
« Je garde cette image et je la regarde souvent. Certaines personnes seront probablement effrayées, mais moi je ne le suis plus. »
 
La grand-mère de Carla est morte quand elle n’était encore qu’un bébé à la suite d’une pneumonie. Maintenant, cette aide-soignante indique se sentir comme « soignée ».
 
Elle prétend que cet événement effrayant fait parti d’une série d’expériences qu’elle a vécues et qui sont arrivées avec la naissance de son don de médium.
 
Carla a expliqué :
 
« J’ai toujours été croyante, je suis une personne très spirituelle. J’utilise des cartes de tarot, et ce qu’elles disent se réalise toujours. »
 
« C’était différent quand j’étais un enfant car j’avais l’habitude de trouver tout effrayant, mais je suis un peu plus à l’aise avec tout ça maintenant. Je trouve que c’est assez thérapeutique et curatif. »
 
« Je pense que si vous vous sentez perdu, des esprits viendront vous aider. »
 
Hier, Joanne Gallagher, une mère de famille, avait affirmé que le fantôme d’un enfant qui hante sa maison avait laissé des empreintes de mains noires sur les murs.
 
Source

 

Un fantôme photographié dans une prison australienne

 
Jodie Bezzina, de Deer Park (dans la banlieue de Melbourne, en Australie), visitait la prison de Pentridge dans le cadre d’une chasse aux fantômes quand elle a photographié quelque chose d’inexplicable.
 
Cette ancienne prison a abrité, de 1851 à 1997, les plus importants criminels de l’État de Victoria. C’est à l’intérieur de cet endroit sinistre que la jeune femme a pris une photo sur laquelle est visible un humanoïde fantomatique.
 
Elle raconte :
 
« Nous avons visité la cellule dans laquelle Chopper Reed [célèbre auteur et criminel australien, NDLR] a été emprisonné. Nous avons alors senti un grand froid. »
 
« J’ai décidé de sortir mon appareil et de prendre une photo de mon partenaire et de sa cousine. J’ai dû regarder par deux fois puisque je pensais que quelqu’un qui participait à cette tournée se tenait debout à cet endroit, mais ce n’était pas le cas. Nous avons photographié un fantôme. »
 
« Si vous regardez directement la photo, il [le fantôme, NDLR] se trouve derrière le garçon portant un pull à capuchon noir, sur la gauche. »
 
Mme Bezzina, qui participait dans une excursion organisée par le ‘Lantern Ghost Tours‘, n’est certainement pas la première personne à suggérer que cette ancienne prison soit hantée.
 
Beaucoup de visiteurs, et même d’anciens détenus, ont affirmé avoir vu des apparitions et entendu de mystérieux bruits d’outre-tombe dans des couloirs de l’établissement.
 
Source

 

Une poupée hantée attaque ses propriétaires

 
Il y a peu, un passionné de phénomènes paranormaux a fait l’acquisition d’une poupée « hantée » sur eBay. Hélas, cet objet maudit aurait littéralement attaqué son nouveau propriétaire ! Une histoire effrayante qui nous vient d’Angleterre …
 
Debbie Merrick est l’ancienne propriétaire de cette terrifiante marionnette. Elle avait décidé de vendre ce jouet puisqu’il ne cessait de lui pourrir la vie. Elle a raconté que, depuis quelques semaines, l’objet attaquait son mari. Il l’a griffait alors qu’elle dormait, lui enlevait son collier ou encore débranchait les alarmes incendie de la maison.
 
Malgré cette mise en garde, un grand nombre d’acquéreurs potentiels n’ont pas hésiter d’enchérir sur eBay. Finalement, c’est Lee Steer, un enquêteur spécialisé dans les phénomènes paranormaux âgé de 30 ans, qui l’a acheté en déboursant la coquette somme de 1 100 dollars. L’homme, originaire de Rotherham, n’a pas tardé à se rendre compte que le jouet était bel et bien hanté :
 
« Mon père était au rez-de-chaussée ce matin-là. A ce moment, la poupée était encore emballée, et il entendait comme des bruits de tapotement sur du bois. Il a trouvé ça un peu inhabituel. »
 
Un peu plus tard, un autre événement surnaturel s’est produit :
 
« Je faisais un livestream à l’étage dans ma chambre. Alors, il [son père, NDLR] a dit à ma mère : ‘mon bras me fait mal’. Il avait six égratignures sur le bras. Ma mère m’a crié: ‘Lee, descends, ton père est touché. Il a des éraflures sur lui.’ »
 
En enquêtant, Lee a découvert que ces égratignures étaient semblables à celles du mari de Debbie :
 
« Nous avons passé des mois sans qu’aucun événement inhabituel ne se produise et dès que cette poupée est arrivée, des choses étranges ont commencé à se produire. »
 
Il raconte qu’un portrait accroché dans sa chambre s’était « mis à bouger tout seul ».
 
« Nous avons fait un livestream avec la poupée que 35 000 personnes ont regardé […] et des gens m’ont contacté pour dire qu’ils avaient vu les yeux de la poupée bouger. »
 
Malgré l’ensemble de ces événements inexpliqués et totalement effrayants, le passionné a indiqué qu’il n’avait aucune intention de s’en débarrasser …
 
Source

 

 
Il y a peu, un passionné de phénomènes paranormaux a fait l’acquisition d’une poupée « hantée » sur eBay. Hélas, cet objet maudit aurait littéralement attaqué son nouveau propriétaire ! Une histoire effrayante qui nous vient d’Angleterre …
 
Debbie Merrick est l’ancienne propriétaire de cette terrifiante marionnette. Elle avait décidé de vendre ce jouet puisqu’il ne cessait de lui pourrir la vie. Elle a raconté que, depuis quelques semaines, l’objet attaquait son mari. Il l’a griffait alors qu’elle dormait, lui enlevait son collier ou encore débranchait les alarmes incendie de la maison.
 
Malgré cette mise en garde, un grand nombre d’acquéreurs potentiels n’ont pas hésiter d’enchérir sur eBay. Finalement, c’est Lee Steer, un enquêteur spécialisé dans les phénomènes paranormaux âgé de 30 ans, qui l’a acheté en déboursant la coquette somme de 1 100 dollars. L’homme, originaire de Rotherham, n’a pas tardé à se rendre compte que le jouet était bel et bien hanté :
 
« Mon père était au rez-de-chaussée ce matin-là. A ce moment, la poupée était encore emballée, et il entendait comme des bruits de tapotement sur du bois. Il a trouvé ça un peu inhabituel. »
 
Un peu plus tard, un autre événement surnaturel s’est produit :
 
« Je faisais un livestream à l’étage dans ma chambre. Alors, il [son père, NDLR] a dit à ma mère : ‘mon bras me fait mal’. Il avait six égratignures sur le bras. Ma mère m’a crié: ‘Lee, descends, ton père est touché. Il a des éraflures sur lui.’ »
 
En enquêtant, Lee a découvert que ces égratignures étaient semblables à celles du mari de Debbie :
 
« Nous avons passé des mois sans qu’aucun événement inhabituel ne se produise et dès que cette poupée est arrivée, des choses étranges ont commencé à se produire. »
 
Il raconte qu’un portrait accroché dans sa chambre s’était « mis à bouger tout seul ».
 
« Nous avons fait un livestream avec la poupée que 35 000 personnes ont regardé […] et des gens m’ont contacté pour dire qu’ils avaient vu les yeux de la poupée bouger. »
 
Malgré l’ensemble de ces événements inexpliqués et totalement effrayants, le passionné a indiqué qu’il n’avait aucune intention de s’en débarrasser …
 
Source

 

Définition du paranormal

14145215440 ff6ab7e2e3 b 1

Le paranormal est un terme utilisé pour qualifier un ensemble de phénomènes supposés qui ne sont ni observables, ni explicables scientifiquement. Ces phénomènes paranormaux sont l’objet d’étude de la parapsychologie. Le préfixe « para » désignant quelque chose qui est à côté, en marge de la « normale », laquelle peut faire référence au consensus scientifique ou la normalité. Puisque ces dits phénomènes n’ont aucune preuve d’existence, l’imagination et les suppositions ont le champ libre.

Les initiateurs de la parapsychologie se sont donné comme objectif d’étudier d’une manière scientifique ce qu’ils considèrent comme des perceptions extra-sensorielles et de la psychokinèse. Malgré l’existence de laboratoires de parapsychologie dans certaines universités, notamment en Grande-Bretagne, mais aussi en France, le paranormal peut être considéré comme un sujet d’étude peu sérieux, et la parapsychologie une pseudo-science. Néanmoins il semble que davantage d’universitaires s’y intéressent, notamment grâce aux progrès de la psychologie cognitive et des neurosciences.

Phénomènes dits paranormaux

Il existe un ensemble de phénomènes supposés qui sont qualifiés de paranormaux :

  • Le concept de Psi est un concept utilisé en parapsychologie et qui regroupe à la fois les phénomènes de perceptions extra-sensorielles (PES) (télépathies, prémonitions, etc.) et la psychokinèse ;
  • Le magnétisme dit « animal », la géobiologie, la divination (cartomancie, voyance) ;
  • Les expériences de mort imminente (qui désignent, selon les tenants du paranormal, des souvenirs de vécus spécifiques lors de mort clinique, nous noterons toutefois que ce domaine improprement nommé n’est pas considéré comme paranormal par les neuroscientifiques) ;
  • Les différents moyens de communication avec les morts : (médiumnité, nécromancie), les voix électroniques, le OuiJa , l’écriture-automatique.
  • Les apparitions de l’au-delà (fantômes, revenants, ectoplasmes, poltergeists, guide spirituel, vision de « l’après-vie », esprits, fantômes de Marie. etc. ;
  • Les cas de maisons hantées ou d’obsession par des « génies » ou « esprits ».
  • Le phénomène ovni et ses dérivés (cercle de culture).

Le paranormal, dont les causes sont inexpliquées, peut être différencié du surnaturel dont les causes sont considérées divines.

Théories

Déjà les anciens Grecs avançaient des hypothèses sur ce qui serait paranormal. Les pythagoriciens croient l’air empli de démons. Démocrite expliquait les rêves par la pénétration au travers des pores du rêveur des « images » qui sont continuellement émises par des objets, dont les personnes vivantes. Il croyait aussi que les images véhiculent des représentations de l’activité mentale, des pensées, des caractères et des émotions des personnes qui leur ont donné naissance et, chargées de la sorte, elles ont le même effet que les agents vivants. Platon expliquait la divination par la « folie divine ». Il existe quatre « folies » : amoureuse, poétique, mystique et prophétique (Phèdre, 244 sq.). Il associe la divination et l’âme irrationnelle (Phèdre, 242c ; Timée, 71de). Aristote a changé de vues sur le sujet. Jeune et proche de Platon, dans le dialogue Sur la philosophie (fragment Ross 12a), Aristote admet la précognition et suit Platon en l’attribuant à une capacité innée de l’âme, qu’elle s’exerce soit quand elle se retire du corps lors du sommeil, soit quand elle s’apprête à abandonner le corps à la mort. Dans Éthique à Eudème, il fait remonter le succès dans la divination à une source irrationnelle « supérieure à l’esprit et à la délibération » ; il associe la capacité de l’esprit à faire des rêves véridiques au tempérament mélancolique (124a38). Dans sa Poétique (145b5) il tient la divination pour un don des dieux. Dans son dernier essai sur le paranormal, De la divination par les songes (464a), Aristote avance une théorie non atomiste, celle de stimuli externes transmis par des ondes, théorie fondée sur une analogie avec les perturbations qui se propagent dans l’eau ou dans l’air.

Les stoïciens défendent le panpsychisme. Le monde est un mélange total (krâsis di’holôn) d’un principe passif et d’un principe actif, tous deux corporels. Le principe actif est souffle, esprit (pneûma), cause, dieu, raison (logos), destin. Les stoïciens développent la théorie des sympathies et du destin. Poseidonios mêle les théories : innéisme, animisme, providentialisme. « Posidonius est d’avis que les hommes rêvent sous l’action des dieux de trois manières. D’une part, l’âme prophétise d’elle-même du fait de ses affinités avec les dieux. De plus, l’air est plein d’âmes immortelles, sur lesquelles apparaissent comme de claires empreintes de la vérité. Enfin, les dieux s’entretiennent eux-mêmes avec le mortel endormi. » (Cicéron, De la divination, I, 59). Plutarque, examinant le « démon » de Socrate, émet l’hypothèse que les êtres spirituels, quand ils pensent, provoquent des vibrations dans l’air qui permettent à d’autres êtres spirituels, ainsi qu’à certains êtres doués d’une sensibilité hors du commun, d’appréhender leurs pensées. Plotin reprend la théorie des sympathies, sans le matérialisme stoïcien. Durant le Moyen Âge chrétien, le paranormal est lié aux démons, au diable. Dès 150, saint Justin attribue la magie et la divination aux démons (Apologies, I, 5). Paracelse avance des hypothèses multiples et embrouillées, dont celle de « lumière astrale ». Franz-Anton Mesmer, en 1779, développe la théorie du magnétisme animal. Il existerait « une influence mutuelle entre les corps célestes, la terre et les corps animés ».

Une fameuse querelle, en 1884, oppose deux médecins, Jean Martin Charcot, professeur à la Salpêtrière de Paris, à Hippolyte Bernheim, de Nancy. Charcot admet l’hypnotisme. Bernheim tient l’hypnotisme pour une simple suggestion acceptée par le cerveau. Un grand théoricien paraît avec Frédéric W. H. Myers, auteur de La Personnalité humaine (1903, trad. abrégée 1905). Il émet l’opinion qu’un courant de conscience roule au-dedans de nous, au-dessous du seuil de la vie ordinaire, et que cette conscience embrasse des pouvoirs inconnus, dont les phénomènes hypnotiques nous offrent un premier exemple. Avec Allan Kardec, le spiritisme propose sa propre conception du paranormal, centrée sur les esprits des défunts. Le livre des esprits date de 1857. La métapsychique commence avec William Crookes, prix Nobel de chimie 1907. On lui doit Experimental investigations on psychic force (1871), trad. : Recherches sur les phénomènes du spiritualisme (1878). Le 20 février 1882 est fondée la Society for Psychical Research, avec F. Myers, C. C. Massey, le philosophe Henry Sidgwick. La parapsychologie naît en 1934 avec Joseph Banks Rhine, et une méthode expérimentale plus rigoureuse. Rhine crée l’expression « perception extra-sensorielle ».

Plusieurs savants, dont Olivier Costa de Beauregard lors du fameux colloque Science et conscience à Cordoue en 1979, cherchent du côté de la physique quantique. Ils retiennent du quantisme son indéterminisme, l’interaction entre observateur et observé (relations d’incertitude de Heisenberg), le paradoxe EPR (Einstein, Podolski, Rosen, 1935). Selon Rupert Sheldrake, l’esprit ne s’identifie pas avec le cerveau, mais s’étend au-delà de l’organe physique sous la forme d’un champ de perception produit par l’activité cérébrale. L’esprit est enraciné dans le cerveau mais n’y reste pas confiné et constitue un champ sensible qui interagit avec l’environnement. S’il en est ainsi, l’objet vu ne peut manquer d’être influencé par cette observation, ce qui est effectivement vérifié par l’expérience. Or, il s’agit là, d’une forme de communication, habituellement qualifiée par Joseph Rhine d’« extrasensorielle » (1934). Les expériences présentées par R. Sheldrake dans son dernier livre Le Septième Sens (2006) confirmeraient que l’homme est capable de percevoir le « poids » d’un regard dirigé sur lui, même à travers une vitre, dans le reflet d’un miroir ou par l’intermédiaire d’un circuit vidéo. Il rapproche le concept de télépathie des mouvements de groupes d’animaux (bancs de poissons ou vols d’oiseaux). Sheldrake pense que ces groupes baignent dans un même champ de conscience, selon le modèle morphogénétique, qui les unit par ce même type de sensibilité qui nous fait percevoir le regard d’autrui pose sur nous.

Point de vue de la communauté scientifique

La communauté scientifique peut considérer l’étude des phénomènes paranormaux comme de la pseudo-science. Toutefois, longtemps marginalisée, l’étude des expériences inexpliquées trouve désormais une place dans les milieux académiques, avec des recherches en conditions expérimentales et contrôlées, notamment dans les domaines de la psychologie cognitive et des neurosciences. Le scepticisme, la zététique, et l’approche scientifique rappellent la nécessité de démontrer de l’existence de tels phénomènes. Aucun prétendu détenteur de pouvoirs paranormaux n’a pu remporter le défi zététique international et à ce jour, il n’a jamais pu être démontré que ces phénomènes ou ses pouvoirs, hors de ce que la science pourrait démontrer, existaient. Faute de démonstration scientifiquement fiable, il s’agit de croyances en l’existence de phénomènes paranormaux, ou bien simplement d’erreurs de jugement ou de perception. Les ressorts psychologiques des réactions d’individus face aux paranormal sont étudiés

Notes et références

  1.  Définitions lexicographiques [archive] et étymologiques [archive] de « Paranormal » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2.  « Paranormal: «Il n’y a aucune preuve scientifique» » [archive], sur Le Nouvelliste, 9 octobre 2012 (consulté le 19 mars 2019)
  3. ↑ a et b « Enquête sur le paranormal en région (2/4) – « La science ne peut pas tout expliquer » » [archive], sur midilibre.fr (consulté le 19 mars 2019)
  4.  Paranormal pognon [archive], article du journal provençal Le Ravi, septembre 2012
  5.  « Qu’est-ce que l’expérience de mort imminente ? » [archive], sur RTL.fr (consulté le19 mars 2019)
  6.  « Entendre les morts n’est pas aussi fou que vous le croyez » [archive], sur Slate.fr, 4 mai 2015 (consulté le 19 mars 2019)
  7.  Wallon Philippe, « Sciences, paranormal et surnaturel », dans : Philippe Wallon éd., Le paranormal. Paris cedex 14, Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? », 2006, p. 5-12. [lire en ligne [archive]]
  8.  E. R. Dodds, Les Grecs et leurs croyances (1973), chap. X : Les phénomènes supranormaux dans l’Antiquité classique, trad., Le Félin, 2009
  9.  Diogène Laërce, VIII, 32.
  10.  Sur Démocritique : Les Présocratiques, coll. « Pléiade ».
  11.  Jaeger, Paideai, t. III, p. 33 sq.
  12.  Plutarque, Du démon de Socrate.
  13.  Plotin, Ennéades, 4.4.40, 4.9.3.
  14.  « Les croyances dans le paranormal » [archive], sur www.pseudo-sciences.org (consulté le19 mars 2019)

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Paranormal

source : https://www.preuvesduparanormal.fr

Appels venant de l’au delà : L’histoire de Charles E. Peck

Charles peck

Le 12 septembre 2008 à 16 h 22 dans la vallée californienne de San Fernando, un train de banlieue transportant 225 passagers est entré en collision avec un train de marchandises dans ce que l’on a appelé le crash de Chatsworth. 135 personnes ont été blessées et 25 sont décédées. L’un des défunts était Charles E. Peck, âgé de 49 ans.

 

Sa fiancée a été informée de l’accident par un reportage à la radio alors qu’elle se rendait à la gare pour aller chercher son intention. Les parents et les frères et sœurs de Peck la rejoignirent. Le corps de Peck a été retrouvé dans l’épave 12 heures après l’accident.

Pourtant, pendant les onze premières heures de son séjour, son téléphone portable appelait ses proches, appelant son fils, son frère, sa belle-mère, sa soeur et sa fiancée. En tout, les membres de sa famille ont reçu 35 appels de son téléphone portable au cours de cette longue nuit.

 

Quand ils ont répondu, tout ce qu’ils ont entendu était statique; quand ils ont rappelé, leurs appels sont allés directement à la messagerie vocale.

Mais les appels leur ont donné l’espoir que l’homme qu’ils aimaient était encore en vie, coincé quelque part dans l’épave.

Les sauveteurs ont déclaré que son corps ne laissait pas présager qu’il avait vécu peu de temps après le crash. Charles Peck était mort sur le coup.

Cependant, depuis longtemps, son téléphone portable avait continué à contacter beaucoup de ceux qui lui tenaient le plus à cœur et avait finalement conduit les sauveteurs à sa dépouille mortelle.

source : https://www.preuvesduparanormal.fr

Source et crédits : ANOMALIEN

 

Les esprits de Kindermorderinn : Les enfants tués par leurs mères

Child ghost

La légende dit que voir un garçon radieux est un présage de mort ou de malheur; cependant, certaines observations documentées réfutent cela. La plupart des rencontres enregistrées ont eu lieu en Angleterre.

 

Voir des garçons radieux, des spectres aux cheveux dorés qui brillent dans les ténèbres, peut être un présage de malheur ou de mort, selon différentes traditions.

 

On suppose que la croyance est née en Allemagne des «Kindermorderinn», enfants dont les mères les ont assassinés, et ont été emmenés dans les comtés anglais de Northumberland et de Cumberland, établis à l’origine par des Allemands, où la plupart des observations sont documentées.

Radient Boy de Corby Castle

Ce manoir de Cumberland, la maison ancestrale de Howard, était hanté par un garçon radieux. Il avait été fréquemment observé dans «la pièce hantée».

Le recteur de Greystroke et son épouse avaient prévu de passer plusieurs jours à Corby et ont reçu la chambre hantée. L’observation a eu lieu le 8 septembre 1803. Le couple est parti le matin même. Finalement, le clergyman a expliqué aux Howards la raison de leur départ inattendu.

 

Résultat de recherche d'images pour "KINDERMORDERINN"

Il s’est réveillé vers 1h30 du matin et a vu le feu s’éteindre. Il y avait une lueur dans la pièce qui s’est transformée en une flamme brillante. Il a vu un garçon aux cheveux d’or, vêtu de blanc, près du lit. L’apparition a glissé vers la cheminée et a disparu.

On ignore si le recteur a connu le malheur; cependant, il a encore parlé de l’expérience 20 ans plus tard. Ce fut la dernière apparition du garçon radieux.

Radient Boy hante le château de Chillingham

Le Blue Boy hantait la chambre rose de cet édifice de Northumberland. Des cris agonisants d’un enfant ont été entendus à minuit par un passage menant à travers un mur épais de 10 pieds dans la tour adjacente.

Lorsque les cris se sont éteints, un halo de lumière s’est formé. L’apparition d’un jeune garçon vêtu de bleu et entouré de l’aura de lumière se rapprocherait du lit.

Au cours des années 1920, des squelettes d’un homme et d’un jeune garçon portant des fragments de tissu bleu ont été retrouvés. Le radiant garçon n’a pas été vu depuis que ses restes ont été enterrés dans de la terre consacrée, bien que certains clients de la Pink Room aient signalé avoir vu des éclairs de lumière bleue pendant la nuit sur un certain mur. Le mur n’est pas câblé pour l’électricité.

 

Résultat de recherche d'images pour "KINDERMORDERINN"

Sinister Radiant Boy

Le capitaine Robert Stewart, deuxième fils du marquis de Londonderry, plus tard connu sous le nom d’État vicomte anglais, le vicomte Castlereagh, a aperçu le spectre inquiétant. Alors qu’il chassait en Irlande, un orage éclair s’est déclaré. Il a trouvé refuge dans un manoir local.

Sa chambre, une grande avec une cheminée, avait une aura troublante, mais Steward était fatigué et s’endormit rapidement. Il s’est réveillé environ deux heures plus tard et a remarqué que le feu était éteint. Il a vu une lumière brillante en forme d’un garçon aux cheveux d’or près du foyer. Au début, il était effrayé, puis méfiant. Steward s’est mis en colère, pensant que c’était une blague.

Lorsqu’il a raconté l’incident à son hôte, l’homme a demandé au majordome quelle chambre avait été réservée au capitaine. Le serviteur lui a dit que c’était la «chambre du garçon», mais il a allumé un feu pour éloigner l’enfant.

Des années auparavant, la mère du garçon l’avait assassiné dans cette pièce. Son fantôme avait déjà été aperçu et était considéré comme un présage de puissance et de prospérité suivi de la mort au zénith.

Steward s’est moqué de ça. Il n’hériterait pas de Londonderry. Son frère aîné, l’héritier, était en bonne santé. Quelques jours après l’observation, le frère s’est noyé, faisant de Steward le riche héritier du destin et du titre de la famille.

En tant que vicomte, il était actif en politique et avait accumulé du pouvoir. En 1822, son état mental s’était grandement détérioré. Il devint paranoïaque, croyant que des personnes complotaient contre lui et se suicida le 12 août.

source : https://www.preuvesduparanormal.fr

Source et crédits : ANOMALIEN

 

La maison hantée des frères Eddy

Eddy brothers

En 1874, des événements étranges se produisaient chez William et Horatio Eddy, deux frères analphabètes d’âge moyen, et leur sœur, Mary.

 

Selon des articles de journaux et de spiritualistes datant de 1874, de mystérieux incidents se produiraient dans une petite ferme du Vermont près de Chittenden, où vivaient les Eddy. Ils résidaient dans un bâtiment de deux étages qui serait infesté d’entités surnaturelles.

 

Des gens du monde entier sont venus dans la maison que les spiritualistes ont surnommée la «Capitale de l’esprit de l’univers». L’avocat Henry Steel Olcott était sceptique jusqu’à ce qu’il connaisse les incidents paranormaux.

Les premières années des frères Eddy

William et Horatio sont issus d’une longue lignée de médiums. Mary Bradbury, un parent éloigné, a été reconnue coupable de sorcellerie à Salem en 1692. Leur grand-mère avait une seconde vue et passait souvent en transe et parlait à des entités que personne d’autre n’avait vues.

Leur mère, Julia, était connue pour faire peur aux voisins avec des prévisions et des visions bien que son mari, Zepaniah, ait condamné ses pouvoirs en tant qu’œuvre du diable. Elle a appris à cacher ses cadeaux à l’homme cruel et violent.

Lorsque le couple eut des enfants, d’étranges coups de poing ont commencé à secouer la maison, des voix désincarnées ont été entendues dans des pièces vides et des bébés auraient disparu de leur berceau. Ils ont été découverts à la maison et à l’extérieur.

En vieillissant, William et Horatio ont renforcé leurs pouvoirs paranormaux. Zepaniah les battit avec un fouet en cuir brut. Il a tout essayé pour mettre fin aux incidents paranormaux en les maltraitant. Les événements ont continué. Il a aspergé les garçons d’eau bouillante, sur les conseils d’un ami «chrétien».

 

Un croquis illustré des frères Eddy

Quand cela ne fonctionna pas, il permit à cet ami de déposer un charbon brûlant dans la main de William pour exorciser les démons. Lorsqu’il s’est rendu compte qu’il ne pouvait pas les arrêter, il était furieux.

Les garçons ne pouvaient pas aller à l’école. Les événements étranges, notamment des mains invisibles jetant des livres, des pupitres en lévitation et des objets volant dans la pièce, se produisaient.

Zepaniah s’est rendu compte qu’ils avaient le potentiel de gagner de l’argent. Il les a donc vendus à un showman itinérant qui, pendant quatorze ans, les a emmenés partout en Amérique, au Canada et en Europe. Il a invité les membres du public à essayer de réveiller les garçons de leurs transes, dans le cadre de leur performance.

Les Eddy étaient enfermés dans de petites boîtes en bois pour voir s’ils pouvaient s’échapper. De la cire chaude leur était versée dans la bouche pour voir s’ils pouvaient produire des voix spirituelles lorsqu’ils étaient incapables de parler. Les sceptiques ont poussé, poussé et frappé les frères fascinés. À plusieurs reprises, ils ont été lapidés et frappés par des foules en colère.

Les frères sont rentrés chez eux après la mort de leur père. Mary et eux ont ouvert la ferme en tant qu’auberge, la taverne verte.

La validité de Eddy Brothers contestée

Étaient-ils authentiques ou un canular? Henry Steel Olcott a contesté l’authenticité des événements à Eddy House. Il n’était pas intéressé par le paranormal avant d’avoir entendu parler des frères dans le journal spiritualiste Banner of Light. Bien que sceptique, il savait que si les histoires étaient vraies, elles étaient importantes en sciences physiques.

Olcott s’est rendu dans le Vermont, accompagné par l’artiste de presse Alfred Kappes. Ils avaient prévu d’enquêter sur les événements étranges survenus dans la ferme Eddy. Si les histoires étaient un canular, ils exposeraient les Eddy dans le journal Daily Graphic en tant que charlatans. S’ils étaient authentiques, Olcott confirmerait la validité du spiritualisme. Il était déterminé à être juste et impartial.

Colonel Henry Steel Olcott

La première impression d’Olcott fut que les frères étaient belliqueux et hostiles. Ce n’étaient pas les escrocs qu’il attendait. Il a assisté à une séance en plein air. Un groupe de dix participants s’est réuni devant la grotte de Honto, nommée en l’honneur de l’esprit amérindien qui y a souvent paru. Olcott a enquêté sur la grotte et n’a trouvé aucune autre issue. Horatio était le médium pour la séance.

Il était assis sur un tabouret dans l’ouverture de la grotte et était drapé dans une armoire spirituelle improvisée formée de châles et de branches. Alors qu’Horatio était assis, un homme gigantesque, vêtu d’amérindien, émergea de la grotte. Tandis que Horatio parlait à l’esprit, quelqu’un pleura et désigna le sommet de la grotte.

Il y avait un autre énorme AmerIndian. Une femme spectrale s’est matérialisée sur un rebord. Dix spectres sont apparus pendant la séance. À la fin de la séance, Olcott et Kappes ont soigneusement recherché l’empreinte de pas dans la grotte et dans les environs. Ils n’en ont trouvé aucun. Olcott a trouvé la séance convaincante, mais voulait essayer de détecter une fraude dans la ferme.

Kappes et lui examinèrent attentivement la grande salle de séance. Olcott a dessiné des cartes, des tableaux et des diagrammes et a pris de nombreuses mesures car il était certain de trouver de faux panneaux, des portes secrètes et / ou des passages cachés. Il n’a rien trouvé. Il a convaincu le journal d’engager des experts pour examiner la maison. Les charpentiers et les ingénieurs étaient les consultants. Ils n’ont rien trouvé d’inhabituel.

 

La validité de Eddy Brothers établie

Chaque séance était fondamentalement la même. Les invités étaient assis sur des bancs en bois dans la chambre. Une plate-forme était éclairée par une lampe à pétrole, dans un tonneau. William, le support principal, monta sur la plate-forme et entra dans un petit cabinet. Des voix douces murmuraient au loin.

Souvent, c’était du chant, accompagné de musique fantôme. Les instruments de musique volaient au-dessus de la tête du public, des mains désincarnées apparaissaient, agitant et touchant les spectateurs, des lumières étranges et des bruits inexpliqués apparaissaient. Le premier esprit est sorti du cabinet. Ils se sont matérialisés, seuls ou en groupes. Certains semblaient solides; d’autres, transparents et d’un autre monde.

Olcott examina l’armoire à spiritueux et la plate-forme et ne trouva aucune trappe ou passage caché. Il n’y avait pas de place dans le cabinet pour qui que ce soit d’autre que le médium. Olcott connaissait le travail des magiciens de scène et des faux médiums, mais ne trouva aucune de leurs ruses dans la maison Eddy.

Les apparitions ont chanté et discuté avec les gardiennes. Les phénomènes comprennent les frappes, les objets en mouvement, les peintures spirituelles, l’écriture automatique, les prophéties et les lévitations.

Olcott a conclu qu’un tel spectacle aurait nécessité des acteurs, des costumes et aurait coûté une fortune. Les frères étaient presque sans le sou. Olcott pensait que la fraude aurait été physiquement et financièrement impossible.

Olcott a documenté les événements paranormaux dans le journal et a écrit un livre, People from Other Worlds. Le livre contient des dessins méticuleux des apparitions, des sols, de la maison et des plans de sa construction qui prouvent qu’il n’y avait pas de passages cachés.

Il a rassemblé des centaines d’affidavits et de témoignages sur les événements et a reproduit des dizaines de déclarations de commerçants et menuisiers respectés qui ont examiné la maison à la recherche de tromperies.

Les frères Eddy: Post Script

Les frères Eddy et Mary se sont séparés. Horatio est décédé le 8 septembre 1922; William, le 25 octobre 1932. Certaines personnes ont tendance à rejeter les événements comme une fiction; Cependant, la documentation et les enquêtes approfondies d’Olcott impliquent que les événements n’étaient pas un canular.

 

Sources: Dennis William Hauck, Lieux hantés, Penguin Books, 2002., Rosemary Ellen Guiley, L’Encyclopédie des fantômes et des esprits, FactsOnFile, 1992., Troy Taylor, «Le mystère étrange des frères Eddy», www.prairieghosts.com/ eddy.html Consulté le 20 octobre 2011. Par Jill Stefko et https://www.preuvesduparanormal.fr

Le Poltergeist extrême de Jaboticabal

Jabotical poltergeist ghost

Cette histoire étrange mais vraie et tragique vient d’une petite région du Brésil appelée Jaboticabal, située juste au nord de San Paulo. C’est l’histoire d’une flambée d’activité poltergeist impliquant une fillette de 11 ans et de l’attaque violente dont elle et d’autres ont été victimes de la part de forces invisibles.

 

L’affaire a fait l’objet d’une enquête et d’un examen pendant de nombreuses années et semble être un cas réel d’activité poltergeist extrême.

 

Marie José Ferreira était un enfant normal à tous points de vue jusqu’à ce que les événements étranges commencent soudainement en décembre 1965. La famille était dans leur maison un soir où une brique semblait se matérialiser à partir de rien et voler dans la pièce. La vue des briques volantes, dont certaines pesaient jusqu’à 8 livres, est vite devenue courante dans la maison Ferreira, ainsi qu’un nombre toujours croissant de phénomènes paranormaux.

Alors que les dommages aux articles ménagers et les blessures aux humains s’accumulaient, la famille a décidé de contacter son prêtre et de demander de l’aide pour ce qu’elle croyait être une force maléfique infestant la maison. Le prêtre a procédé à un exorcisme dans la maison de Ferreira, mais comme c’est souvent le cas lorsqu’il s’agit de poltergeist, le rituel n’a pas réussi à débarrasser la maison de l’entité et semble avoir aggravé la situation.

 

Résultat de recherche d'images pour "jaboticabal poltergeist"

À ce moment-là, il était clair que Maria Jose faisait les frais de l’attaque paranormale. Elle avait été frappée par des briques, giflée, mordue et poignardée par des dizaines d’aiguilles à coudre volantes. Comme les Ferreira ne savaient pas quoi faire, un ami de la famille est intervenu et a contacté le spirite local Joao Volpe. C’est Volpe, après avoir parlé avec la famille, qui a d’abord reconnu que ce qui se passait n’était pas causé par une entité maléfique mais par une activité poltergeist classique.

 

 

Maria emménagea bientôt dans la maison de Volpe où il put l’étudier davantage. Volpe a appris que Maria avait beaucoup d’amis invisibles, la plupart d’entre eux amicaux. Il a également dit qu’elle était un médium naturel et capable de communiquer avec les esprits. Malgré ses efforts, Volpe n’a pas été en mesure d’aider Maria et lorsque ses vêtements ont pris feu à deux reprises, il a appelé le Moyen Chico Xavier du Centre Spirite Chico Xavier à Uberaba, Brésil.

Des dispositions furent prises et bientôt Maria fut envoyée au Centre Spirite. Chico Xavier a fait des déclarations incroyables après avoir examiné la jeune fille. Il a dit que, dans une vie antérieure, Maria avait été une sorcière maléfique responsable de la mort de nombreuses personnes par le biais de la magie noire.

Il a déclaré que la force invisible qui terrorisait Maria depuis des mois était un esprit vengeur qui avait été l’une des victimes de Maria dans une vie antérieure. Finalement, après d’innombrables heures de prière, Xavier proclama qu’il avait réussi à débarrasser Maria de l’esprit ou des esprits qui l’entouraient. Après des mois d’absence, Maria pouvait maintenant rentrer chez elle.

Le retour au pays ne s’est pas avéré heureux. Il est vite devenu évident que rien n’avait changé lorsque les phénomènes poltergeist ont recommencé. Après seulement 3 jours passés à la maison, une Maria déprimée a été retrouvée morte dans sa chambre. L’autopsie a montré que Maria José Ferreira est décédée après avoir consommé une boisson contenant des pesticides et que sa mort a été qualifiée de suicide. Avec la mort de Maria, la famille Ferreira ne rapporte plus aucune activité de poltergeist.

 

Source : ANOMALIEN et https://www.preuvesduparanormal.fr

Une église profanée par des tags sataniques dans le Tarn

Des graffitis ont été dessinés dans une église de Giroussens dans le Tarn. Les symboles font penser à un rite satanique. L’église est isolée dans une clairière. Les bénévoles qui restaurent la chapelle sont sous le choc.
Vendredi dernier, deux promeneuses ont découvert la profanation de l’église Notre-Dame-de-Sept-Fages, commune de Giroussens. À l’intérieur de l’édifice religieux, pas de dégradation. Par contre sur les murs des dessins, des graffitis à l’encre bleue. Les différents tags, ainsi que la croix retournée dessinée sur le devant de l’autel, font penser à un rite satanique. Un bouc avec des cornes, un pentagramme inversé, autant d’indices laissés par les intrus derrière heureux, symboles des adeptes du satanisme. Derrière l’autel, une seule inscription compréhensible par tous : « Ici une armée est née ».

Ce n’est que ce mardi soir que cette profanation a été connue. Gilles Turlan, le maire du village, est embarrassé : « J’ai été choqué samedi quand j’ai appris cette mauvaise nouvelle. C’est inadmissible, intolérable ». Le même jour, une plainte de la mairie a été déposée à la gendarmerie de Saint-Sulpice-La-Pointe. Même émotion chez les bénévoles de l’association régionale bénévole de restauration qui réhabilitent, depuis 2014, cette chapelle. « La restauration allait s’achever la semaine prochaine. Il manque seulement un coup de badigeon sur les enduits intérieurs », précise la présidente de l’association.

Nichée dans une clairière

« Deux bénévoles sont passés le 18 août, tout était normal. Vendredi dernier, un membre de l’association a conduit sa belle-sœur sur les lieux, pour lui montrer la beauté de l’endroit. En s’appuyant sur la porte d’entrée, elle s’est aperçue qu’elle était ouverte ».

Une catastrophe pour cette trentaine de bénévoles qui ne donnent sans compter pour faire revivre cette petite église. Avec toujours la même question : « Qui sont les individus auteurs de ces actes ? ». L’église n’est pas visible de la route départementale qui relie Giroussens à Briatexte. Il faut emprunter un chemin de terre pour découvrir, nichée dans une clairière sur une berge du Dadou, la chapelle avec un petit cimetière situé dans une clairière. « Quand je suis rentré, j’ai eu l’étrange sensation qu’il s’était déroulé quelque chose de bizarre. Un pot de fleurs dans un coin, une chaise dans un autre, des inscriptions incompréhensibles : l’impression qu’il y a eu une cérémonie », confie une des rares personnes à avoir visité les lieux depuis la profanation.

Construite au XIIIe siècle, Notre Dame de Sept Fages est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1942. Des messes ont été données dans cette église jusqu’au milieu des années 50.

Richard Bornia
 

 

Elle photographie un fantôme à l’intérieur de la plantation Myrtles

Un groupe d’amies posait tranquillement pour un selfie à l’intérieur d’un bâtiment réputé hanté. Après avoir visionné la photo, elles ont remarqué la présence d’une silhouette fantomatique flottant en arrière-plan …
 
Ce jour-là, elles visitaient l’une des maisons les plus hantées aux États-Unis, la Plantation Myrtles, située à St-Francisville, en Louisiane. Ce n’est qu’après avoir posté la photo sur Facebook qu’elles ont remarqué ce terrifiant fantôme qui se cachait dans leur dos.
 
Selon les rumeurs, 10 meurtres auraient eu lieu dans cette vieille bâtisse. En outre, elle serait hantée par au moins 12 fantômes.
 
La photo a été partagée plus de 2500 fois sur Facebook.
 
On pense que le fantôme le plus fréquemment rapporté est un enfant esclave prénommé Chloé et qui a été tué par une foule qui l’aurait violemment lynché.
 
Cette photo est difficilement explicable et il s’agit probablement là d’une preuve supplémentaire que ce lieu abrite une multitude d’esprits tourmentés.
 
Source

 

Trois lieux hantés à San Juan, en Argentine

 
 
Des habitants de San Juan affirment que trois lieux sont réputés hantésdans cette ville située dans le nord de l’Argentine.
 
Dans le commissariat de police de la Mujer, les policiers affirment avoir ressenti la présence du fantôme d’un enfant. A la nuit tombée, ils laissent des jouets afin que l’esprit qui hante les lieux ne les dérange pas.
 
Le poste de police, qui se situe dans le quartier Edilco, aurait été le théâtre d’un drame autrefois. Un enfant, prénommé Jeonimo, se serait pendu ou aurait été pendu. Depuis, son esprit tourmenté habiterait dans les lieux.
 
Le troisième tribunal des affaires familiales, situé en plein cœur de San Juan, serait, selon de nombreux témoignages, hanté par une femme qui déplacerait les meubles la nuit.
 
Ceux qui y restent tard la nuit peuvent entendre des bruits de pas qui vont et viennent ainsi que des objets qui sont comme poussés par une force invisible. Certains prétendent même que cet esprit leurs a touché l’épaule.
 
Dans le cimetière de San Miguel (dans le département de Rawson), des gardiens de sécurité et des veilleurs de nuit ont raconté avoir entendu des bruits étranges et inexpliqués. Régulièrement, ils entendent des bruits de chuchotement comme si des êtres invisibles parlaient à voix basse à la porte des mausolées. Ils peuvent également voir des ombres défiler rapidement à travers les allées. Certains ont même prétendu avoir aperçu un lutin …
 
Source

 

Une mère de famille filme un fantôme chez elle

Une mère de famille, complètement effrayée, pense qu’elle a filmé unfantôme à l’aide de sa caméra en utilisant un filtre Snapchat. Sur ces images, il est apparu comme une silhouette fantomatique possédant un œil désincarné et d’autres caractéristiques surprenantes.
 
Donna Gill, une maman à temps plein âgée de 35 ans, prenait une vidéo de son fils Jacob, 3 ans, dans sa maison située près de la ville de Leeds, dans le comté du Yorkshire de l’Ouest, lorsque ce fantôme, invisible à l’œil nu, a fait son apparition. Dans cette vidéo, on peut voir le jeune enfant s’amuser.
 
Alors que Donna utilise des filtres Snapchat sur le visage de son fils pour créer un effet amusant, le système de reconnaissance faciale du logiciel détecte un autre visage se tenant juste à côté de Jacob. Cet esprit apparaîtra environ trois fois au total.
 
A la fin de la vidéo, Jacob se tourne inexplicablement vers sa droite comme s’il avait ressentit une présence.
 
Donna, qui vit en couple avec Steve, 41 ans et directeur d’entreprise, pense qu’il s’agit d’un fantôme que Jacob et son frère jumeau Charlie ont baptisé « Gary ».
 
Elle a expliqué que ce prétendu fantôme suivait sa famille depuis maintenant plusieurs années. Elle raconte :
 
« Il [le fantôme, NDLR] nous a suivi de maison en maison, nous pensonsque tout a commencé lorsque moi et mon mari vivaient à Selby il y a quatre ans. Nous entendions des bruits de coups à la nuit tombée. »
 
« Le plus effrayant été un coup sur la table de chevet qui nous réveillétous les deux. J’avais l’habitude d‘entendre des chuchotements ou d’autres bruits étranges, mais tout d’un coup, il y a eu ce coup si puissant. »
 
« Je me suis renseignée et j’ai lu les choses qui disaient que si vous êtes hanté par un fantôme et que vous ne l‘écoutez pas, ces bruits se feront de plus en plus insistants. D‘uncertaine façon, nous nous avons un peu rit. »
 
« Je me suis réveillée et j’ai vu des choses, mais je ne savais jamais si c’était vrai ou pas, car vous pouvez vous réveiller et avoir des hallucinations. »
 
« Depuis, nous avons déménagé à Rothwell, près de Leeds, et nous pensons que Gary est venu avec nous. »
 
« Jacob dans la vidéo ne parle pas beaucoup. C’est Charlie, son frère, quia été le premier a commencé à parler de Gary. Soudainement, il a mentionné son nom. »
 
« Je me souviens avoir pensé qu‘il s’agissaid’un prénom étrange parce qu’il n’y a pas de Gary dans nos connaissances, c’est un prénom plutôt ancien. »
 
Donna a déclaré que cette récente vidéo, filmée il y a quelques semaines, était intéressante car elle montrait le couloir menant au salon où Gary semble souvent avoir été repéré.
 
« Cela a continué. Quand Charlie monte ou descend les escaliers dans le couloir, il parler avec quelqu’un. Nous nous demandons toujours de qui il s’agit. »
 
« Un événement nous a particulièrement marqué : mon mari et moi étions assis dans le salon où vous pouvez voir la porte d’entrée, comme dans la vidéo, Charlie était là et se penchait sur le canapé en regardant le couloir. »
 
« Il a dit ‘Gary, Gary’, puis il s’est retourné et a dit : ‘oh, Gary est parti’. Ensuite, il s’est calmé. C’est parfois effrayant. »
 
« Quand ils étaient tous les deux les bébés, ils regardaient régulièrement leplafond et tournaient la tête vers la droite en même temps comme s’il y avait quelque chose. Cela m’a effrayé. »
 
« Juste la semaine dernière, j’étais avec mes soeurs et nous nous apprêtions à partir quand Charlie a dit qu’il y avait un homme dans la voiture. À mi-chemin, il disait que cet homme était toujours dans la voiture, puis il a dit : il a rejoint les nuages maintenant. Pour un enfant de trois ans dire des chose comme cela est un peu étrange. »
 
 
Source
 

Le propriétaire d’un atelier attaqué par un poltergeist


Au mois de mars 1882, une histoire concernant un fantôme à Grimsby a fait les unes de la presse du pays. M. George Allington, un confectionneur de voiles et propriétaire d’un atelier sur Fish Dock Road, était en proie à une effrayante activité paranormale.
M. Allington avait quatre employés qui travaillaient pour lui. Ces derniers étaient terriblement terrifiés lorsque leurs couteaux et autres outils professionnels ont commencé à voler à travers la pièce comme s’ils étaient jetés par une puissante force invisible.
De petits anneaux en métal et des cordes ont été vus voler dans l’atelier. L’un des employés, nommé Harry Woods, a même été jeté au sol par ce possible poltergeist.
Des journalistes ont été envoyés pour enquêter, et l’un d’eux a passé l’après-midi dans les lieux, mais n’a rien vu d’inexpliqué. Mais d’autres témoins ont progressivement affirmé qu’il y régnait bien une intense activité paranormale.
Un témoin, demeuré anonyme, a prétendu avoir vu un couteau voler. M. Ward, qui était un contremaître, a déclaré qu’il avait vu un garçon soulevé mystérieusement par les jambes tandis qu’une corde lui enveloppait les pieds.
À un moment donné, l’un des jeunes garçons, nommé Woods, est venu et a prétendu qu’il n’y avait pas de fantôme, mais qu’il avait simplement joué à des tours. Cependant, devant l’étrangeté évidente de ces événements, il n’a pas été cru.
De plus, des témoins oculaires ont affirmé avoir assisté à des événements inexpliqués alors que Woods n’était pas là. De ce fait, il n’aurait pas pu être responsable de cette activité paranormale comme il l’avait affirmée. Des employés ont même officiellement témoigné affirmant qu’ils craignaient pour leur vie. Finalement, l’église a été appelée et une bénédiction a eu lieu.
Photo : Fish docks, Grimsby (c. 1890), National Maritime Museum – Flickr: Fish Dock, Grimsby, Lincolnshire
Source

http://www.grimsbytelegraph.co.uk/news/nostalgia/grimsby-ghosts-stories-three-spooky-521256
admis | December 9, 2

Une étudiante photographie un fantôme chez elle

Une étudiante infirmière affirme avoir photographié un « personnage fantomatique » assis dans son fauteuil. Selon elle, cela pourrait être l’esprit d’un locataire précédent qui est mort dans cette petite maison.
 
Rebecca Keast a déclaré qu’elle avait entendu des bruits étranges dans sa maison de Portsmouth, en Angleterre, une nuit au mois de septembre 2017. Cette nuit-là, son chien Gilly s’était réveillé à 2 heures du matin et regardait étrangement la chaise.
 
Lorsque la télévision s’est allumée toute seule, la jeune femme âgée de 24 ans s’est sentie obliger de prendre deux photographies pour voir ce qu’elle pourrait photographier.
 
Elle était étonnée de découvrir que l’une des images semblait nous montrer la forme d’un homme assis dans le siège tandis qu’il n’y avait rien sur l’autre.
 
Les voisins ont déclaré à Rebecca qu’ils devaient, au plus vite, faire appel à des chercheurs spécialisés dans le paranormal afin d’enquêter sur ces événements surnaturels et fantomatiques.
 
Rebecca pense que cette effrayante silhouette est soit le locataire décédé, soit le fantôme de son père essayant de la protéger, qui est décédé à l’âge de 44 ans d’une crise cardiaque en 2012.
 
Elle raconte :
 
« Depuis que je vis ici, j’ai toujours senti la présence d’un homme qui me regarde. »
 
« J’ai l’impression qu’il essaie de me contacter et j’entends et je vois des choses quand je suis seule uniquement. »
 
« J’en ai parlé à mes voisins et leur ai demandé conseils. Ils m’ont dit que, il y a quelque temps, quelqu’un était venu enquêter dans leur propre maison et avait constaté qu’il y avait les esprits de deux femmes et d’un homme. »
 
« L’homme, apparemment, erre‘ et la zone où je vois des orbes correspond à l’endroit où il y avait un passagqui reliaijadis nos deux maisons. C’est maintenant un placard [et le couloir est] bloqué. »
 
« Je ne sais pas depuis combien de temps l’homme est mort mais c’était comme s’il errait à l’intérieur et s’asseyait pour regarder la télévision avec nous. »
 
« A plusieurs reprises, j’ai vu des orbes quand je me suis assise pourregarder la télévision. Ils [ces orbes, NDLR] traversent généralement un coin de la pièce jusqu’à l‘endroit où se trouve la chaise. »
 
Avant qu’elle apprenne que le jeune homme était décédé dans sa maison, Rebecca a pu sentir la présence de fantômes autour de la maison. C’est pour cela qu’elle a décidé de prendre des photos de ce que son animal de compagnie, un Labrador, regardait.
 
Rebecca explique :
 
« La nuit où j’ai pris la photo, j’ai entendu de puissants bruits de roulementà l’étage. Le sol est recouvert de moquette, mais cela ressemblait à une balle métallique se mouvant sur un plancher en bois. »
 
« Nous regardions un film de guerre et mon chien s’endormait sur moi. Il sest levé brusquement et regardé en direction de la chaise située dans l‘angle. »
 
« J’ai pris tout de suite une photo et elle a révélé ce qui semble être un homme assis. C’est étrange parce qu‘au moment précis où la photo a été priseon pouvait entendre, à la télévision, quelqu’un dit ‘regarde moi’ et cet homme est instantanément apparu sur la chaise. »
 
Après avoir d’abord été surprise par sa découverte, Rebecca affirme qu’elle se sent plus tranquille en sachant que le fantôme ne lui veut aucun mal.
 
Un médium lui a récemment dit que le fantôme pourrait être son père et elle admet qu’il est réconfortant de croire qu’il la surveille.
 
Rebecca raconte :
 
« Mon père est décédé il y a six ans et parfois je pense que ce pourrait être lui. Peut-être qu’il veut prendre soin de moi car ma santé n’est pas géniale en ce moment. »
 
« Mais il n’a jamais cru aux fantômes et je sais qu’il ne voudrait pas me faire peur. »
 
« L’homme m’a effrayé au début, mais après un moment, je me suis dit qu’iln’était pas méchant. J’aimerais savoir ce qu’il voulait. »
 
« J’aimerais savoir qui est le fantôme. L’amie de ma maman a pensé que c’était un homme qui vivait ici et qui est mort jeune, mais un médium pense que c’est mon père. »
 
« Cela me conforterait si je savais que c’était mon père, mais parce que je ne suis pas certaine que c’est lui et que ce pourrait être l’autre jeune homme, je suis confuse à ce sujet. »
 
Source

 

Un homme explore une mine hantée dans le Nevada

Un explorateur a eu la peur de sa vie après avoir découvert quelque chose de terrifiant à l’intérieur d’une mine abandonnée.
 
Frank Hood, qui publie régulièrement des vidéos sur sa populaire chaîneYouTube intitulée ‘Exploring Abandoned Mines‘, avait décidé de faire des recherches autour de la mine de Horton, supposément hantée et située dans l’État du Nevada, aux États-Unis.
 
Un an auparavant, il avait exploré les effrayants tunnels de cette mine, mais il ne s’était aventuré qu’à 100 pieds à l’intérieur avant de « rencontrer une présence surnaturelle ».
 
Lors de sa deuxième exploration, Frank avait réussi à aller beaucoup plus loin à l’intérieur de ces tunnels lugubres.
 
Pendant plusieurs minutes, il parvient à explorer les lieux sans problèmes, quand il entend quelque chose de mystérieux.
 
Des bruits fantomatiques résonnent à travers les murs humides avant qu’un son de sirène ne se fasse entendre.
 
Alors qu’il court précipitamment vers la sortie, il dit :
 
« Qu’est-ce que c’est que ça ? »
 
« Je ne sais pas ce que c’était, mais il y a eu un soudain courant d’air froid et je suis sorti d’ici. »
 
Après avoir posté cette vidéo, visionnée plus de 1,4 million de fois, Frank a expliqué à quel point il avait été terrifié.
 
« Alors que je filmais ce lieu si humide, j’ai, à nouveau, eu une rencontre effrayante avec une présence inconnue. »
 
« Après cette récente expérience, je ne remettrai plus jamais les pieds dans la mine de Horton. Jamais. »
 
L’année passée, cet aventurier s’était aussi rendu dans cette mine. Il n’avait pas osé l’explorer davantage après avoir entendu des « voix démoniaques » provenant des profondeurs de ce tunnel sombre.
 
Source

 

Un fantôme s’invite sur une photo de famille à Kelowna

 
 
Un photographe prenait des clichés d’une mère et de sa fille dans un parc situé à Kelowna, dans la province de Colombie-Britannique, au Canada. Sur l’une des photos, un fantôme est visible en arrière-plan …
 
Le jour des faits, Carly Gunn et sa fille Vivienne se trouvaient au Guisachan Heritage Park. Elles se faisaient photographier par Krista Evans, une professionnelle. Le shooting se passa normalement et aucun des protagonistes ne remarqua quelque chose d’inhabituelle.
 
Quand la photographe développa ses clichés, elle découvrit, à sa grande surprise, une mystérieuse silhouette fantomatique. Cette dernière insiste sur le fait qu’il n’y avait personne quand elle a pris cette photo et que n’importe quel photographe professionnel l’aurait vu si cela avait été le cas.
 
Carly Gunn raconte :
 
« Si vous zoomez sur le coin droit de la photo, il semble qu’il y ait un fantôme. Peut-être est-ce l’esprit de l’un des pionniers ? Un membre de la famille Cameron ? Qu’est-ce que vous en pensez ? »
 
Ce populaire parc, situé dans l’ouest du pays, appartenait autrefois à M. et Mme. Aberdeen avant d’être, un peu plus tard, racheté par la famille Cameron. Elain Cameron y planta de nombreuses fleurs qui ravissent de nombreux visiteurs encore aujourd’hui.
 
Le fantôme photographié ce jour-là ressemble à une jeune fille portant des vêtements d’un autre temps. Les sceptiques diront qu’il s’agit d’un effet de la lumière …
 
Source

 

Combustion spontanée : le 1er cas recensé

Cornelia bandi combustion spontanee

Le premier cas recensé de combustion humaine spontanée eut lieu en Italie dans les environs de Verone ; au soir du 4 avril 1731 la comtesse Cornelia Bandi 62 ans dîne tranquillement en compagnie du chanoine Bianchini puis part se coucher. Le lendemain matin les domestiques qui pénètrent dans sa chambre sont saisis de stupeur : « le plancher de la chambre , précise la gazette locale, était parsemé de grosses taches d’apparence humide et gluante tandis qu’un liquide gras, jaunâtre, écoeurant, coulait le long de la fenêtre emplissant la pièce d’une odeur répugnante ». La camériste remarque qu’une fine couche de suie recouvre le meubles, quant à la comtesse Bandi elle gisait près de son lit où plutôt ce qui restait d’elle : un petit tas de cendre, ses deux jambes et un morceau de sa boîte crânienne, réduit par la force de la combustion. Les autorités et le médecin légiste sont perplexes, le magistrat se contentera de noter dans son rapport « un feu mystérieux semble s’être allumé spontanément dans la poitrine de la comtesse » et l’on se résoudra à classer le dossier pour toujours.

La voix d’un fantôme enregistrée dans un cimetière

Une équipe d’enquêteur spécialisée dans le domaine du paranormal et originaire de Liverpool affirme avoir trouvé une preuve qu’un célèbre cimetière de cette ville britannique est hanté par un ou plusieurs fantômes.
 
L’équipe du ‘Lion Heart Paranormal‘ s’était rendue au cimetière St James situé derrière l’imposante cathédrale de Liverpool. Ils espéraient entrer en contact avec un esprit connu sous le nom de « Little Grace ».
 
Kevin Robinson-Hale, qui dirige cette association avec son mari, a déclaré que l’équipe avait pris, au cours de cette enquête, leur meilleur vidéo au cours de ces six années de chasse aux fantômes.
 
L’homme, âgé de 32 ans et qui vit à Everton, raconte :
 
« Nous sommes allés à St James, le site le plus hanté de Liverpool, le dimanche 9 octobre [2017], dans l’espoir d’entrer en contact avec Little Grace‘. Nous avons fini par prendre le plus clair EVP [phénomène de voix électronique, NDLR] et vidéo en plus de six ans. »
 
« Nous nous sommes installés à différents endroits et cette vidéo et audioont été capturées près de la tombe d’une mère et d’un fils qui sont morts lorsque le SS Ellan Vannin a coulé. »
 
L’Ellan Vannin était un bateau à vapeur en fer qui a été détruit par une tempête le 3 décembre 1909. Le bateau était parti de l’île de Man et devait se rendre à Liverpool.
 
Dans la première vidéo, les chasseurs de fantômes expliquent que lorsqu’ils éclairaient la tombe d’un enfant avec une lampe torche, une mystérieuse fumée s’échappait du sol.
 
Kevin ajoute :
 
« La vidéo a été ralentie pour que les gens puissent clairement voir ce que nous avons filmé, mais elle n’a pas été altérée d’une autre manière. »
 
L’audio de la deuxième vidéo a été superposé à une image fixe de la tombe où elle a été prise. Kevin indique que la voix d’une femme a été enregistrée grâce à leurs équipements installés à côté de leur tombe. Ce fantôme aurait dit : « Ne le dites à personne ».
 
Il poursuit son histoire :
 
« Les gens ne sont pas obligés d‘y croire. Je connais beaucoup de sceptiques mais j’aimerais que les gens l’écoutent et nous disent ce qu’ils en pensent. »
 
« Nous avons été très excités quand nous avons joué le jeu parce que nous n’avons rien entendu nous-mêmes. Tout cela a été enregistré par notre équipement qui est capable de capter du bruit blanc. »
 
Qu’en pensez-vous ?
 
 
Source