la chose pâle

 

je suis hanté, poursuivi, c’est pas possible autrement. J’ai quitté ma grande maison pour un appartement miteux et je suis encore suivi.  Je croyais que j’étais fou, que j’étais un schizophrène en devenir mais heureusement que je ne fais pas confiance aux médecins. En faite j’aurais préféré qu’ils aient raison. J’ai fait mes petites recherches sur internet, et j’ai mis beaucoup de temps, j’ai passé toutes mes journées à chercher et toutes mes nuits à redouter le moindre son. Je n’éteins plus la lumière.

Je vais vous faire le petit résumé, sincèrement je n’ai pas le courage de tout réécrire et tout me remémorer…
Mon Oncle est mort, et je ne sais pourquoi j’étais parmi ceux qui devaient hériter de quelque chose. Je n’étais pas prioritaire bien évidemment, mais mon cousin Arthur étant mort jeune, âgé de 13 ans, j’ai hérité de tout. Et je me suis retrouvé avec une grande maison,  j’y ai emménagé. Et c’est là que tout a commencé, je crois que c’étais un habitué des lieux.

En premier lieu, des grattements la nuit, des bruits de pas comme si des rats étaient dans les murs. Puis le jour ensuite, et finalement c’est passé du plafond et des murs à la totalité de la maison, les bruits de pas étaient dans toutes les pièces. Parfois des objets étaient déplacés, un meuble même une fois, l’armoire de l’argenterie s’était retrouvé dans la salle de bain.
Et depuis que je m’étais installé j’étais vidé de mon énergie, je trouvais des traces de griffe sur le plancher de ma chambre et des marques sur ma peau.  Je commençais vraiment à avoir peur, et l’horreur atteignit son point culminant la nuit où je me suis réveillé en sursaut après un cauchemar où j’étais attaché par une légion de tentacules, et je l’ai vu.

En fait je l’ai entrevu, une sorte de masse blanche, une silhouette vaguement humaine, et un bruit dérangeant, un bruit qui ne me rappelait que trop les tentacules de mon rêve.

Sur le moment j’étais paralysé, mais j’ai réussi à me relever. Trop tard: la silhouette avait quitté la pièce, je ne sais pas comment car la porte était fermée.  J’ai passé toute la nuit éveillé, presque en pleurant, j’étais sous le choc. Mais peut-être que mon cauchemar  m’avait fait halluciner ?
Le lendemain matin je me décidai à vérifier  ce qui étais réel et ce qui ne l’était pas. Et ça m’avait tellement marqué, ça me hantait tellement que j’étais prêt à dépenser une petite fortune. J’ai utilisé une partie de l’argent gagné avec mon héritage pour m’acheter un appareil photo qui détecte les mouvements et je l’ai installé dans ma chambre.

Je croyais passer la nuit éveillé mais le sommeil a pris le dessus. Quand je me suis réveillé, j’étais encore une fois vide de toute énergie, ce qui ne m’a pas empêché de me jeter sur l’appareil photo pour voir ce qu’il avait en mémoire.
Et cette fois c’était trop. Il y avait une photo, avec sur cette photo une silhouette quadrupède qui n’était pas humaine. Je crois que j’en ai presque fait un arrêt cardiaque.  Ce jour là, comme tous les autres ensuite, je ne suis pas allé au travail.
J’ai cherché sur internet et j’ai trouvé quelques informations intéressantes.

Au début, pas grand-chose. Puis je suis allé sur un forum sur le paranormal, après tous peut-être que la solution se trouvait là-dedans plutôt que dans quelque chose de logique. Quand j’ai posté la photo et ma petite histoire, quelqu’un m’a répondu. C’étais un type cultivé, du genre à lire de la vielle littérature, à se documenter sans cesse sur les vielles religions oubliées et passionné par l’occultisme. Il m’a  répondu une citation d’un écrivain, Lovecraft, et c’étais plutôt vieux faut le dire, ainsi qu’un autre nom « Yan Jolovicth » J’ai seulement lu la citation, notant le reste sur un bout de papier pour plus tard.

La citation : « Les légendes de Gugs racontent combien est exquise la chair des rêveurs depuis que l’exil a réduit leur alimentation aux Pâles, ces êtres répugnants qui meurent dès qu’on les expose à la lumière, vivent dans les caves de Zin et sautent sur leurs longues pattes de derrière comme des kangourous. »

J’ai passé le reste de la journée à ramener toutes mes affaires dans mon appartement. La nuit est tombée, et je n’ai pas dormi. Paralysé dans un coin de ma chambre, la lumière allumée et des bruits dans les murs. Il m’avait suivi.

Et aujourd’hui même j’ai cherché des informations sur Yan Jolovicth. C’étais pas simple, l’individu est quasiment inconnu. Mais finalement j’ai trouvé. C’étais un fou, il avait tué sa famille durant la nuit, c’étais il y a trois ans. Et ce type avait dans sa chambre, une bonne centaine de bougies, des dessins, des peintures et mêmes des écrits sur les « Choses Pâles » Oh mon dieu, là j’ai presque hurlé. Je me suis renseigné sur tous ces objets et j’ai trouvé quelques dessins et un des textes.

« Avant même le temps, avant même l’espace.  Dans le noir elle vit.  Elle n’est pas une, pas une armée entière, des démons du chaos extérieur qui se nourrissent de toutes les horreurs de notre race à travers le monde.
Dans la nuit, alors que nous sommeillons elle nous observe. Et lorsque nous sommes définitivement dans la contrée des rêves, elle s’approche. Et se glisse sous nos draps, elle veut sentir sa peau contre la nôtre et avec ses longs doigts gélatineux elle explore notre corps pendant que sa gueule blasphématoire bave un liquide affreux que seuls les sorciers et les ombres peuvent connaître.
Et elles se nourrissent de tous. De nos fluides, de nos âmes, et de nos vies.
Ce sont les Choses Pâles, celles qui ont déjà visité chacun d’entre nous, et que certains ont déjà vu, bien que leurs mémoires ne leurs laissent que des cauchemars nébuleux.

Ne dormons plus »

le jeu de la fête

 


NECESSAIRE :
Une petite salle vide : un cellier, une petite salle de bains, etc, sans fenêtres. La salle doit être assez grande et vide pour qu’une seule personne puisse rester debout sans toucher les murs ou la porte. Si la seule salle disponible a des fenêtres, couvrez-les de façon à ce qu’aucune lumière n’entre.Trois allumettesDe quoi avoir l’heureDu papier et un stylo

COMMENT JOUER :
Ce jeu se joue mieux seul. Vos invités pourraient ne pas venir s’il ya du monde.Ce jeu doit impérativement se jouer la nuit.Eteignez toute source de bruit: téléphone, TV, etc.Allumez la lumière dans la salle. Si elle n’est pas équipée, utilisez une bougie ou une lampe torche. Il faut une source de lumière à portée.Allez dans le coin de la maison le plus éloigné de la salle puis allez vers la salle en répétant à voix haute à l’adresse des salles que vous croiserez « Je serai bientôt prêt ! »Une fois dans la salle, prenez un papier et écrivez, « Vous êtes invités ! Une apparition, gérée par (votre nom). Prenez place à (une heure pour commencer le jeu). Amenez vos amis ! » Placez le sur le sol et dites à voix haute, « Je suis prêt ! Entrez ! »
Eteignez la lumière et tournez-vous, faites face aux ténèbres de la maison avec la porte ouverte derrière vous. Gardez les trois allumettes en main.

Attendez quelques instants puis commencez à compter à voix haute. Arrivé à 10, grattez la première allumette.

Si elle ne s’allume pas au premier essai, lâchez-là et grattez la suivante. Prenez la troisième si la seconde ne s’allume pas au premier coup non plus. Si aucune des trois allumettes ne s’est allumé du premier coup, vous avez des gatecrashers – des invités indésirables. Ne vous retournez pas pour fermer la porte. Courez vers la source de lumière la plus proche et allumez-la. La fête est terminée.Si l’allumette s’allume, tenez la le plus longtemps possible. Saluez vos invités. Suggestion : Dire à voix haute, « Je suis content de vous voir ! Merci d’être venus ! » Allumez la deuxième allumette. Si elle ne s’allume pas du premier coup, voir étape 1.Répétez étape 2 pour la seconde allumette et saluez vos invités. Si la troisième ne s’allume pas du premier coup, voir étape 1.Si la troisième allumette s’allume du premier coup dites à voix haute « A présent, tout le monde est là ! » et comptez à nouveau jusqu’à 10. Si tout a été fait correctement vous devriez sentir ou entendre quelque chose. C’est typiquement quelqu’un qui dit « merci » silencieusement. ça peut ou ne peut pas venir de derrière vous. Quelle belle fête ! Vos invités en étaient très contents. Autrement, silence, et pensez à votre sécurité avant tout. Après cela, vous pouvez rallumer les lumières.Si a un moment donné vous vous êtes tourné ou que vous avez regardé derrière vous, voir étape 1.

La Casemate

 

 

 

Quelque part dans la banlieue de Lyon se trouve un parc abandonné. Les gens du cru l’appellent « le Parc du Fort », car avant que l’armée délaisse les lieux et laisse la végétation envahir l’ouvrage, il s’y tenait une petite forteresse. C’est un lieu plutôt étrange, ou splendide ou sinistre selon le temps qu’il fait. Les chemins sonnent creux, les arbres sont griffus, les pierres froides et aigües. Il ne reste plus grand-chose des anciens bâtiments: quelques murs et contreforts, des talus et des mottes, et, en cherchant bien, les emplacements des canons.

On trouve aussi, parmi ce qu’il y a de plus intact, une vieille casemate à demi enterrée, qui servait à protéger l’infanterie lors des bombardements. C’est une salle voûtée, construite à flanc de motte, qui recevait récemment encore les sans-abri, vagabonds romantiques et autres mauvais garçons lorsque la pluie se faisait trop insistante.

Si j’écris ceci donc, c’est en rapport avec les disparitions que le fort a à son actif, dont certaines n’ont toujours pas trouvé d’explication. Il est clair qu’il s’y passe régulièrement des choses assez glauques, mais ce ne sont en fin de compte que de banales affaires criminelles comme on trouve dans tous les parcs de banlieue. Mais les disparitions, même si elles sont bien rares en proportion, méritent tout votre intérêt, car je crois avoir localisé leur cause, leur unique cause.

La casemate. Comme tous les murs laissés sans surveillance, on y écrit ce qu’on pense, et profitant de l’aubaine, on s’y décharge. C’est une vaste explosion d’opinions extrêmes, de noirs et infâmes gribouillis, de graffitis quoi. Rien de grave après tout, pensez-vous sans doute. Vous avez amplement raison, car je crois avoir compris à quel point ceci ne méritait pas notre attention. Bien plus, nous ne devons surtout pas nous y intéresser.

Car ce qui s’étale sur ces murs n’a d’autre but que susciter votre colère. Dans le foisonnement incroyable des graffitis, vous en trouverez toujours un qui vous touchera personnellement. Une insulte suprême à votre peuple, votre classe sociale, votre confession ou votre orientation sexuelle, en tout cas toujours assez choquante et assez extrême pour vous pousser à lui répondre. Ca tombe bien, il y aura toujours les restes d’un feu dans la casemate, avec les fragments de charbon qui vous serviront à inscrire une réplique cinglante.

Ne le faites surtout pas. Incarner ainsi votre colère, décharger tant d’énergie sur la voûte lui indiquera votre présence.
Si par malheur vous l’aviez fait, fuyez le plus loin possible. J’ignore si ça vous sauvera, mais ça vaut le coup d’essayer…

Je crois avoir dit tout le peu que je savais. Il me semble que plus grand monde ne va dans cette casemate: des travaux récents l’ont partiellement rebouchée, et aujourd’hui elle récolte bien plus la pluie qu’elle n’en abrite. De toute façon, l’accès étant relativement périlleux, même les curieux et autres explorateurs urbains se font rares.
Du reste, on peut maintenant apercevoir un nouveau mot sur le mur du fond:

« FAIM »

Le vampire du cimetière de Highgate

 

Le cimetière d’Highgate, dans le nord de Londres fut fondé en 1836, lorsque la société London Cemetery acheta 17 ancres
de terre sur la colline d’Hampstead Hill. Le but était d’en faire l’un des sept beaux cimetières modernes que la compagnie
présentait sous le nom de « Magnificent Seven ». Ces cimetières sont de véritables nécropoles modernes, présentant
plusieurs sculptures religieuses, caveaux et tombeaux, tous plus impressionnants les uns que les autres. Les tombeaux
familiaux rivalisent de finesse, de beauté et d’originalité artistique. Une section du cimetière est inspirée de l’architecture
égyptienne, alors qu’une autre, la plus sinistre de toutes, est destinée aux excommuniés, voleurs et assassins. Le jardinier de
cette société était considéré comme un génie d’horticulture, et il transforma le cimetière de Highgate en une oasis paisible de
verdure à couper le souffle. Les avenues sont bordées d’arbres, d’arbustes et de sentiers sinueux menant aux différentes
parcelles de terrains. En chiffre, le cimetière compte environ 53 000 tombeaux et plus de 170 000 personnes y sont
enterrées.

Mais le cimetière connut quelques problèmes. Durant la Première Guerre mondiale, la main d’œuvre vint à manquer et il fut
plus difficile de trouver des fonds pour l’entretien du cimetière. La société connaissait quelques difficultés, car les temps
étaient difficiles et la guerre faisait rage, alors la crémation devint une alternative économique à l’enterrement. Le cimetière fut
donc délaissé, les fleurs et les arbustes cédèrent leur place aux mauvaises herbes.
Puis, ce fut les vandales qui envahirent Highgate. Durant les années 1960, plusieurs brisèrent des tombes et écrièrent des
blasphèmes sur les monuments. L’occultisme était en vogue, et ces groupes d’amateurs de sciences occultes allaient bientôt
être au cœur de la mystérieuse histoire du vampire de Highgate Cemetery et de l’hystérie collective de mars 1970.

Cette étonnante affaire s’est déroulée entre 1862 et 1869, ce fut le premier récit relatant une activité paranormale dans le

cimetière.
Parmi les âmes enfouies dans le secteur ouest du cimetière se trouve Elizabeth Siddal, muse, maîtresse et, finalement,
femme du peintre et poète Dante Gabriel Rossetti (ne pas confondre avec Dante Alighieri, auteur de la Divine Comédie).
Surnommée Lizzie, cette dernière avait été séduite par Dante, mais elle avait de la difficulté à être heureuse. Après un
accouchement difficile et un enfant mort-né, Lizzie se suicida d’une overdose de laudanum en 1862. Durant le service
funéraire, Rossetti, le cœur brisé, place un recueil de poèmes dans le cercueil juste avant de le scellé.
Rossetti faiblit après la mort de sa femme, son moral était au plus bas et il
consommait de l’alcool ainsi que des drogues. Il était convaincu qu’il
devenait aveugle et qu’il était destiné à devenir poète plutôt que peintre.
Son éditeur le convainquit qu’il pourrait devenir célèbre s’il publiait les
poèmes qu’il avait écrits dans le manuscrit laissé dans la tombe de sa
défunte épouse. En octobre 1869, l’autorisation fut accordée et le cercueil
fut exhumé. Cela se déroula pendant la nuit, afin de ne pas bouleverser
les voisins ou les clients du cimetière.
À la lueur des torches, les gens constatèrent avec stupeur qu’Elizabeth
Siddal n’avait rien perdu de sa beauté, son corps était étonnamment bien
conservé et ses cheveux semblaient même avoir continué à pousser, à un
point tel qu’ils remplissaient une partie du cercueil.
Le manuscrit fut repris et les poèmes publiés par le poète. Certains des
poèmes étaient durs à retranscrire, car un ver avait endommagé une
partie du livre. Les restes de Lizzie furent retournés au sol froid
d’automne. Le succès ne fut pas au rendez-vous, les poèmes furent
particulièrement critiqués pour leurs érotismes et Dante s’en voulut à tout
jamais d’avoir exhumé le corps de sa femme. L’histoire avait été
divulguée au journal hebdomadaire de Lloyd, probablement par un des
hommes qui avaient aidé Dante à récupérer ses poèmes. La nouvelle de
cette mystérieuse femme à la beauté immortelle fit le tour de l’Angleterre. Beata Beatrix, le plus célèbre des tableau de
Rossetti, avec Lizzie pour modèle.
Selon Elizabeth Miller, auteure du livre : « Dracula: Sense and Nonsense », cette histoire aurait inspiré Bram Stoker qui
écrivait, au même moment, sa célèbre nouvelle : Dracula. Dans ce livre, une jeune victime du conte, Lucy Westenra, est
inhumée dans un cimetière du nom de « Kingstead Cemetery ». L’écrivain se serait inspiré de ce fait insolite pour imaginer la
jeune femme et le cimetière. Cette histoire a marquée un précédant dans les croyances populaires entourant les morts

La naissance de la légende moderne du vampire de Highgate
Le premier à parler du vampire de Highgate est David Farrant, un de ces jeunes adeptes d’ésotérisme qui avait l’habitude
d’errer dans le cimetière. Le 6 février 1970, il écrivit une lettre au Hampstead & Highgate Express afin de raconter une
étrange aventure qu’il venait de vivre à Highgate. Dans cette lettre, il prétendait avoir passé la nuit du 24 décembre 1969
seul dans le cimetière et d’y avoir vu une figure grise qu’il considère comme surnaturelle. Il demandait aussi à ceux qui
avaient vécu des expériences similaires de bien vouloir communiquer avec lui. Plusieurs personnes lui ont répondu,
prétendant avoir vu des fantômes et entendu des voix, particulièrement dans le secteur de la rue Lane Swains. Les
apparitions étaient variées, l’un prétendait avoir vu un grand spectre qui portait un chapeau, alors qu’un autre avait vu un
cycliste fantôme, une dame blanche, des apparitions de visages entre les barreaux de la clôture, etc. À peine deux
correspondaient à la même histoire, mais le cimetière de Highgate était maintenant le centre d’attention des amateurs de
paranormal de la région.
Sean Manchester, un autre passionné d’ésotérisme qui habitait près de l’endroit se montra très intéressé par cette affaire et
écrivit lui aussi une lettre au Hampstead & Highgate Express, le 27 février 1970. Dans ce message il affirmait qu’un petit
groupe d’occultiste avait pratiqué un rituel satanique dans un des caveaux du cimetière, dans l’espoir de ressusciter un
cadavre. Ils auraient réveillé le « Vampire, Roi des Mort-Vivants », un puissant seigneur médiéval qui avait autrefois pratiqué
la magie noire dans la ville de Valachie, en Roumanie. Ce vampire aurait été introduit en Angleterre vers le début du XVIIIe

Le vampire du cimetière de Highgate, en Angleterre.
http://www.dark-stories.com/vampire-du-cimetiere-de-highgate.html 3/5
siècle par ses disciples qui lui avait acheté une maison dans le West End. Il fut ensuite enterré dans le cimetière de Highgate.
Maintenant que les occultistes l’avaient réveillé, il fallait découper le vampire en morceaux puis le brûler, déplorant que cela
soit maintenant devenu illégal. Lors d’une interview qu’il fit le lendemain, Manchester n’a présenté aucune preuve pour
appuyer sa théorie. Il avouera plus tard que l’histoire du « Vampire, Roi des Mort-Vivants » qui provenait de Roumanie n’était
que de l’embellissement journalistique.
Mais avec toute cette attention médiatique, les rumeurs vont bon train…

 

On raconte alors qu’un automobiliste aurait vu le vampire sur Milton Park Lane. Alors qu’il passait près du cimetière, le
moteur de sa voiture a commencé à étouffer. L’homme s’est stationné et est sorti du véhicule afin de vérifier ce qui n’allait pas
sous le capot. C’est alors qu’il vit une ombre anormalement haute, qui l’observait à travers les portes du cimetière.
L’automobiliste fut tellement terrifié qu’il s’enfuit en laissant le capot de sa voiture ouvert.
Deux jeunes filles, qui prenaient un raccourci dans le cimetière pour rentrer à la maison, ont affirmé avoir été poursuivies par
une ombre noire. Les ragots prétendent que l’une d’elles aurait eu de nombreuses crises de somnambulisme, qui semblaient
toujours l’attirer vers l’un des caveaux du cimetière.
Le 6 mars, le même journal publiait une nouvelle lettre de David Farrant. Ce dernier affirmait avoir trouvé des renards morts.
Il prétendait que les renards avaient des blessures à la gorge et avaient été vidés de leur sang

La chasse au vampire de mars 1970
Une rivalité apparente s’était installée entre Farrant et Manchester, les deux chasseurs de vampire; chacun prétendant
pouvoir détruire ou exorciser l’entité malveillante. Un instituteur nommé Alan Sang a décidé de s’en mêler et d’organiser une
chasse au vampire « officielle » le vendredi 13 mars, afin d’en finir définitivement avec cette créature diabolique. Il fut
interviewé par la télévision et le London Evening News.
ITV, un réseau indépendant de télévision du Royaume-Uni, diffusa plusieurs reportages sur les évènements entourant cette
histoire et d’entretient avec les trois chasseurs de vampire. Un reportage sur la chasse fut diffusé le 13 en début de soirée, et
bien vite la police avait peine à contrôler la foule qui s’était rassemblée pour fouiller le cimetière. Selon la théorie de Sang, le
vampire avait été chassé de son repaire par toute cette foule, qui allait veiller sur le cimetière toute la nuit. Son plan était donc
d’attendre jusqu’à l’aube, quand les premiers rayons de soleil forceraient le vampire à retourner dans sa tanière souterraine.
Alors à ce moment, il allait tuer la créature satanique conformément à la tradition, en lui enfonçant un pieu de bois dans le
cœur. Les centaines de gens qui étaient réunis n’y allèrent pas de main morte. Ils prirent l’assaut du Highgate Cemetary avec
leurs lampes torches, des crucifix, des gousses d’ail et des piquets en bois. À l’aube, le lendemain matin, il n’y avait aucune
trace du vampire. Plusieurs affirmaient que cette foule turbulente avait effrayé le vampire

.À la lumière du jour, par contre, on s’aperçu que le cimetière avait été saccagé comme jamais. Dans une orgie de
profanation, la foule déchaînée avait causé environ 9000 £ de dommage et avait exhumé les restes d’une femme. Le plomb
de certains cercueils avait été volé et des sépultures défigurées par des graffitis stupides. Même si l’affaire s’essouffla après
cette étrange nuit, elle allait durer encore bien des années. En effet, Farrant et Manchester continuèrent leurs enquêtes et
écrivirent des livres sur le désormais légendaire vampire de Highgate.
En septembre 1970, la police à appréhender David Farrant, qui escaladait le mur du cimetière avec une croix et un pieu de
bois. Il fut amené au tribunal et déclara au juge : « Le vampire de Highgate doit être détruit, il est mauvais. »
Deux jours plus tard, il déclara aux journalistes avoir vu le vampire à plusieurs reprises, et l’a décrit comme un personnage
sinistre d’environs 2m50 de hauteur. Selon ses dires, le vampire dormait toute la journée, dans les catacombes de Highgate.
Aujourd’hui, Highgate Cemetary est ouvert au public. Dans la partie est se trouve la tombe de Karl Marx, non loin de celle de
Vicious, des Sex Pistols. La partie ouest est ouverte uniquement pour des visites guidées. Les gens de l’endroit prétendent
que l’histoire du vampire est tout juste une histoire fictive, qui a fait boule de neige grâce à l’hystérie, mais les gens qui
auraient vu le monstre de Highgate continuent à affirmer que c’était bien réel et non le résultat d’une hallucination collective.

Un avion fantomatique observé dans le nord de l’Angleterre

 

 

 

Des habitants du Derbyshire ont pu récemment observer ce qui ressemblait au « fantôme » d’un bombardier de la Seconde Guerre Mondiale. Cet engin se mouvait silencieusement le ciel.

Plusieurs dizaines de personnes se sont exprimés sur les réseaux sociaux pour dire ce qu’ils avaient vu. Chacun des témoins a raconté une histoire très similaire. Il s’agissait d’un avion, qui semblait directement venir de la Seconde Guerre Mondiale. Il était de couleur sombre et volait, sans faire le moindre bruit, à basse altitude.

Au bout d’un moment, il a disparu mystérieusement en direction des Midlands de l’Est.

Même les médias locaux ont rapporté avoir reçu de nombreux appels de personnes affirmant avoir remarqué un « avion fantôme » à différents endroits du comté.

Des témoins ont déclaré avoir vu un avion sombre, rapide et silencieux sillonner le ciel.

Et certains prétendent même qu’il pourrait s’agir de l’apparition d’un Douglas Dakota de la Seconde Guerre mondiale qui s’est écrasé, dans la région, il y a plus de 70 ans.

Cette affaire a intéressé Tyler Glockner, un célèbre ufologue qui dirige une chaîne YouTube appelée « Secureteam10 ». Il prétend que l’avion a plongé en direction du sol avant de « disparaître ».

Sa vidéo a été visualisée plus de 60 000 fois.

Un internaute a posté : « Je vis à Leicester, et mon ami et moi étions dans son jardin quand nous avons vu cet avion il y a quelques mois. »

« Je m’en souviens parce que c’était complètement silencieux, nous étions tous les deux confus. »

Un autre a ajouté : « Et si le passé se rejouait ? Je pense que c’est de quoi il s’agit. »

La Royal Air Force a pris connaissance de cette affaire. Elle pense pouvoir élucider ce mystère. Un porte-parole a révélé que cela faisait partie d’un exercice militaire.

Les chefs de la force aérienne ont déclaré que trois avions militaires étaient dans la région au moment de ces observations survenues lundi 2 avril 2018, dans la soirée.

Un porte-parole de la RAF a déclaré : « La RAF peut confirmer que trois avions Hercules, de la base militaire de Brize Norton, ont effectué une sortie de routine dans la région du Derbyshire lundi soir. »

« Nous survolons régulièrement le Peak District et nous avons augmenté notre flotte d’avion Atlas A400M de 8 à 22 l’année dernière. De ce fait, au cours des deux prochaines années, nous effectuerons d’autres vols d’essai dans la région. »

« Nous avons tendance à survoler Peak District et Lake District parce que ces zones sont moins peuplées, ce qui le rend plus sûr pour toutes les personnes impliquées. »

Ces explications sont plausibles, mais elles sont loin de faire toute la lumière sur cette affaire. Pourquoi aucun des témoins n’a entendu de bruit lorsque cet avion volait à basse altitude ? Qu’en pensez-vous ?

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/940757/Ghost-WW2-plane-terrifies-locals-Derbyshire,

De nouvelles révélations sur la première vidéo du Bigfoot

 

 

 

Un internaute a amélioré les images de la première vidéo prise sur laquelle apparaît le légendaire Bigfoot. Il a rendu public les résultats de son investigation. Ceux-ci n’ont pas manqué de vivement faire réagir les passionnés de cryptozoologie.

Cette vidéo, controversée, a été publiée pour la première fois en 1967. Rapidement, elle a fait le tour du monde et a créé une véritable onde de choc. En effet, il s’agissait, selon ses auteurs, des premières images montrant une Bigfoot femelle.

Roger Patterson et Robert « Bob » Gimlin ont pris cette vidéo dans une région reculée au nord de la Californie, aux États-Unis. Ils ont affirmé que cette vidéo tremblante était complètement authentique, des années après cet événement.

Ces images nous montrent une créature gigantesque ressemblant à un gorille qui traverse les bois avant de se retourner et de regarder brièvement la caméra.

Après quelques instants, elle disparaît rapidement dans l’épais sous-bois.

De nouvelles techniques de montage vidéo ont permis aux chasseurs de Bigfoot de stabiliser ces images et d’améliorer numériquement cette vidéo âgée de 50 ans. Les résultats obtenus sont très révélateurs.

En effet, certains ont remarqué que ce prétendu Bigfoot marchait d’un pas similaire à celui d’un être humain portant un costume de gorille.

La vidéo améliorée a été postée sur Reddit cette semaine, et a provoqué beaucoup de remous. Les réactions ont été vives et unanimes :

« Je n’ai jamais vu quelque chose ressembler plus que cela à un hommevêtu d’un costume. »

« Cela rend cette vidéo absolument risible. »

« J’ai déjà vu la vidéo originale plusieurs fois. Parfois, je me demandais sielle était vraie ou fausse. Maintenant que je vois ça, cela paraît un peu faux. »

En janvier 1999, Bob Heironimus – complice du cinéaste Roger Patterson – prétendait être l’homme à l’intérieur du costume de gorille. Voici ce qu’il avait déclaré aux journalistes à l’époque à travers un communiqué de presse :

« Je dis la vérité. Je suis fatigué après trente-sept ans. »

Et vous, pensez-vous qu’il s’agit du véritable Bigfoot ou que c’est un canular soigneusement monté ?

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/685923/bigfoot-Patterson-footage-hoax-revealed-stablised-video,

Un cochon avec un visage humain est né en Argentine

 

 

 

Une mystérieuse créature mutante est née en plein cœur d’une région rurale au nord de l’Argentine.

Cet animal déformé a été repéré à côté de sa mère après que cette dernière ait donné naissance à huit porcelets dans la région de Santo Domingo, dans la province de Santiago del Estero.

Hélas, il est mort quelques heures après sa naissance, le 7 mars 2017, puisqu’il avait du mal à respirer.

On pense que ses déformations ont été causées par des pesticides et des cultures génétiquement modifiées.

Les photos du porcelet montrent qu’il présente plus de similitudes avec les êtres humains qu’avec les cochons.

Les éleveurs Walter Oscar Velez et sa femme Roxana Noemi Villarreal, qui produisent aussi du charbon de bois dans leur ferme, ont déclaré qu’ils étaient « dévastés » par cette perte.

C’est le dernier cas en date d’un certain nombre de mutations horribles découvertes dans l’ensemble du pays.

Parmi les autres cas récents, on peut citer une chèvre née avec deux têtes dans la même province, un veau à deux têtes et six pattes dans la province d’Entre Rios au nord-est du pays, une chèvre au visage humain au centre du pays et un véritable cochon, toujours en vie, né avec huit pattes à El Galpon dans le nord-est de l’Argentine.

Certaines personnes croient que la pollution de l’environnement joue un rôle dans la mutation particulière des animaux et dans leurs décès prématurés.

Le Dr Medardo Avila Vazquez, pharmacologue et spécialiste en pédiatrie, a déclaré :

« Environ 12 millions d’argentins vivent dans des régions où le soja est cultivé, entouré par des champs où du glyphosate est pulvérisé. »

« Dans la province du Chaco, où le soja est cultivé, nous avons trouvé que le nombre de déformations s’étaient quadruplées sur une période de 10 ans, dans le même laps de temps, la culture du soja a été multipliée par 7. Je vois des enfants mourir tout le temps. »

Un groupe de professionnels de la santé en Argentine appelé Medicos de Pueblos Fumigados (« Médecins de Villages Pulvérisés », en français) ont partagé d’autres cas d’animaux déformés sur leur site Web.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/latest-news/687694/mutant-pig-argentina-human-face-dead-pesticides-GM-crops-animal

Une créature ressemblant à un dinosaure en Caroline du Sud

*

 

 

 

 

En fin d’année 2017, une femme aurait vu, de ses propres yeux, une mystérieuse créature marine qui avait des caractéristiques semblables à celles d’un dinosaure. Au moment des faits, elle se trouvait, avec son époux, sur une route de Caroline du Sud.

Cette habitante de Columbia, Anita Sullivan, a déclaré au site InternetCryptozoology News qu’elle conduisait avec son mari sur l’Interstate 20 le 30 novembre 2017 quand ils sont tombés sur cet étrange animal vers 12h30.

« Nous nous dirigions vers l’est, et nous avons traversé le pont de Broad River. Je regardais par la fenêtre comme habituellement et c’est à ce moment que c’est arrivé. J’ai vu ce qui ressemblait, au premier abord, à un grand serpent qui descendait lentement la rivière. Son corps bougeait légèrement sous l’eau », a déclaré Sullivan.

« Il allait vers le nord en direction du pont et il a regardé vers la gauche quand il est apparu, au-dessus de la surface de l’eau. »

Cette observation a duré environ 10 secondes et Sullivan a dit qu’elle n’avait pas été capable de prendre une photo de l’être aquatique.

« J’étais très excitée et paniquée ! Je n’ai pas pensé à prendre une photo. »

L’animal à long cou a été décrit comme étant de couleur noire.

« Il est finalement reparti sous la surface de l’eau. Je pense que c’était un bébé dinosaure. »

Mais Nita dit que son mari, le conducteur du véhicule, ne l’a pas vu.

« Je l’ai immédiatement dit à mon mari et je voulais le signaler [aux autorités]. En effet, il ne pensait pas que quelqu’un pourrait me croire. Il a commencé à dit mon nom, ‘Nita, Nita …’ comme si j’étais folle », a déclaré Sullivan.

Il y a trois semaines, au Canada, un homme a rapporté avoir vu une créature semblable.

Le monstre du Loch Ness aurait été vu pour la première fois en 1933 par le londonien George Spicer, qui affirmait avoir vu « un dragon ou un animal préhistorique » portant une proie dans sa bouche. Sept mois plus tard, Hugh Gray a publié une photographie de ce prétendu Plesiosaurus. Des photographies subséquentes ont été produites au cours des années qui suivirent. Hélas beaucoup d’entre elles se sont être avérées être des canulars ou simplement des branches d’arbre flottantes.

En 2014, un homme a enregistré des images de ce qu’il prétendait être le monstre aquatique en Écosse alors qu’il séjournait à Foyers Bay Lodges.

Photo :Reconstitution d’un couple de Plesiosaurus dolichodeirus dans leur environnement, par Nobu Tamura (http://spinops.blogspot.com) — Travail personnel, CC BY 3.0, Lien

Source
http://cryptozoologynews.com/dinosaur-shows-up-in-south-carolina/,

La vidéo d’une chèvre mutante choque les réseaux sociaux

 

 

Une mystérieuse créature mutante est récemment née dans une ferme. Les images de cet animal surprenant ont été diffusées sur Internet et beaucoup ont montré leur étonnement …

Dans cette vidéo, on peut voir cette chèvre, errant avec ses pairs, heureusement inconsciente de sa différence. Luttant pour se mettre debout, un groupe d’hommes l’aide à lever sa tête.

Dès lors, on peut voir le visage complètement déformé de l’animal et sa langue pendre sur le côté.

Cette bouleversante vidéo a été partagée sur Reddit sous le titre : « Une nouvelle race de chèvre. »

Les internautes ont montré leur tristesse quant à cet animal : « C’est l’une des choses les plus tristes que j’ai jamais vues dans ma vie. Cela me faitpleurer. »

On pense que cette chèvre souffre d’une maladie connue sous le nom de cyclopie – une forme rare d’holoprosencéphalie, une malformation congénitale du cerveau.

Elle consiste en l’absence de séparation du cerveau primitif ou télencéphale en deux hémisphères et deux ventricules.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/690805/Mutant-goat-video-viral-internet-frenzy-Reddit-video,

Jésus apparaît au-dessus d’une église en Bulgarie

Il y a quelques jours une silhouette, identifiée comme étantJésus en personne, serait apparue juste au-dessus d’un village de la province de Pazardzhik, dans l’ouest de la Bulgarie.
C’est une jeune femme qui a filmé, en pleine journée, cette apparition miraculeuse. Cette dernière se serait matérialisée, parmi les nuages, au-dessus de l’église « Saint Cyrille et Méthode » située dans le village de Mokrishte.
Les croyants sont persuadés qu’il s’agit d’un signe divin. De ce fait, cela semble avoir ravivé la Foi de nombreux habitants. Pour les sceptiques, ce ne serait qu’un banal nuage ayant une forme incongrue.
Le temple en Mokrishte a été construit en 2014 grâce aux dons des laïcs. Le projet de construire une église a débuté en 1990. Mais c’est seulement en 2003 que le père Stefan Elenkin a débuté sa collecte de fonds.
Source

 

Un agneau mutant à deux têtes est né en Chine

 

 

Un agneau mutant à deux têtes a stupéfié bon nombre d’habitants en Chine, d’autant que cette affaire survient quelques jours seulement après la découverte d’un étrange cochon aux traits humains.

Cette créature bizarre est née dans une ferme du comté de Gangu, au nord-ouest du pays. Elle avait deux têtes l’une accolée à l’autre, quatre yeux, deux oreilles et deux bouches mais elle était incapable de se lever.

Le fermier a dit que sa mère l’avait rejeté, alors il a essayé de la garder en vie en la nourrissant à la main.

Mais ses efforts ont été vains et la créature est morte juste deux jours après sa naissance, selon un reportage réalisé par les médias locaux.

L’agneau souffrait de duplication craniofaciale aussi connu sous le nom de diprosopie, une maladie congénitale extrêmement rare où des parties du visage sont dupliquées sur la tête.

Il est rare que de telles créatures survivent plus de quelques heures après leur naissance parce que leurs organes internes sont souvent déformés.

Par le passé, un chat à deux visages nommé Frank et Louie est décédé en 2014 à l’âge de 15 ans au nord-est de l’État du Massachusetts.

La semaine dernière, un cochon mutant a été découvert dans une région rurale d’Argentine. L’animal déformé avait été repéré à côté de sa mère après qu’elle ait donné naissance à huit porcelets dans la région de Santo Domingo, dans la province de Santiago del Estero. Ce dernier est mort quelques heures après sa naissance puisqu’il avait du mal à respirer le 7 mars 2018.

On pense que certaines de ces déformations sont causées par des pesticides et des cultures génétiquement modifiées.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/688853/Weird-animals-mutant-lamb-two-heads-China-Gangu-deformed-pig-human-face,

Le cadavre du Loch Ness découvert sur une plage en Géorgie

Ness est plus qu’une simple légende écossaise.

Le cadavre d’un animal non identifié a été découvert par Jeff Warren. Ce dernier a expliqué que cette mystérieuse créature mesurait environ 4-5 pieds de longueur.

Au début, il pensait que c’était un phoque mort. Seulement, quand il l’a regardé de plus près, il a remarqué qu’elle ressemblait davantage au monstre du Loch Ness.

Jeff a également ajouté qu’il avait de petites dents et deux nageoires.

Cette incroyable découverte a été faite sur la plage de Wolf Island en Géorgie, aux États-Unis.

On ne sait pas si cette créature était adulte ou encore jeune.

La vidéo a été publiée sur la chaîne YouTube ModernGalaxy et a depuis enregistré plus de 1 000 vues.

Les internautes ont fait part de leur étonnement.

L’un d’eux dit : « Je savais que le monstre du Loch Ness était réel. »

« Il y a beaucoup d’océan et de souterrains menant à des lacs, mais seul un petit pourcentage n’a été exploré. »

Un autre ajoute : « Les monstres du Loch Ness sont réels. »

Un écrivain et romancier local a été contacté par News4Jax, un média local. Ce dernier a indiqué que cette mystérieuse créature marine ressemblait exactement au légendaire Altamaha-ha.

Cette créature mythologique vivrait dans de petits ruisseaux ou dans des rizières abandonnées près de l’embouchure de la rivière Altamaha dans le sud-est de la Géorgie.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/689862/Loch-Ness-Monster-found-bizarre-sea-creature-Georgia-USA-Wolf-Island-Beach-proof-video

Des empreintes de pas du Bigfoot découvertes aux États-Unis

Un homme, qui étudie depuis longtemps le Sasquatch, pense avoir trouvé une nouvelle preuve de l’existence du Bigfoot, dans la nature sauvage américaine.

Cliff Barackman, qui est sur la piste de cette créature mythique depuis 20 ans, a récemment récupéré des empreintes de pas géantes laissées sur un matelas abandonné dans la nature sauvage des États-Unis.

Les photos nous montrent des énormes empreintes de pieds nus, mesurant 13 pouces de long par cinq pouces et demi de large, imprimées sur le tissu avec de la boue.

Et la distance entre une empreinte et l’autre, du talon au talon, est de 48 pouces – ce qui suggère que le bipède qui les a laissé possède une démarche vraiment gigantesque.

M. Barackman, âgé de 47 ans, a déclaré que ces empreintes avaient été trouvées dans le Alderwood State Wayside Park, dans l’État de l’Oregon, un endroit où les observations du Bigfoot sont fréquentes.

« Il y a une longue histoire de rapports dans cette région et dans les environs », a-t-il expliqué.

« J’ai un contact qui vit à deux miles de l’endroit où les empreintes se trouvaient, et il a entendu des sasquatches plusieurs fois au cours des années où il a vécu là-bas. »

« Il est également conscient des nombreuses observations dans les bois environnants. »

« C’est une zone très rurale », a déclaré M. Barackman. « Ce parc est entouré de kilomètres et kilomètres de forêts mixtes et de terres agricoles dans les contreforts de la Chaîne Côtière de l’Oregon. »

« La largeur de ces traces de pas imprimés dépasse de près de 40% les dimensions d’un pied humain », a-t-il ajouté.

« Les empreintes mesurent entre 13 et 13,5 pouces de long, ce qui est assez long, mais c’est la largeur qui les rendent vraiment non humaines. »

« Celles-ci vont bien au-delà de la largeur du pied d’un humain de cette longueur. »

Cliff, qui est récemment apparu dans la série documentaire Animal Planet, Finding Bigfoot, estime que ces empreintes sont sérieuses et véridiques.

« Nous ne pouvons jamais savoir avec certitude si un sasquatch les a fait ou non, mais elles semblent être authentiques », a-t-il dit.

« Elles constituent certainement un élément de preuve unique, en ce sens que ce genre de chose n’a jamais été obtenu auparavant. »

Croyez-vous en l’existence du Bigfoot ?

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/931194/bigfoot-sasquatch-hunter-big-foot-footprint-proof-oregon-usa,

Pour David Icke, nos dirigeants seraient des reptiliens

 

David Icke, célèbre théoricien du complot britannique, affirme que la famille royale britannique appartient à une espèce de « lézard-humanoïde » qui est capable de changer de se métamorphoser. L’ex-footballeur et ancien présentateur de télévision prétend que les dirigeants de toute la planète sont, en réalité, des reptiliens.

M. Icke vend des livres à travers le monde entier et donne des discours afin d’exposer ses théories. L’homme affirme qu’une cabale secrète appelée la «Main Cachée » ou Illuminati contrôle vraiment les affaires du monde. Pour lui, ils descendraient tous d’une race hybride, issue d’un croisement entre des lézards extraterrestres et des humains.

Il est devenu célèbre en tant que théoricien de la conspiration dans les années 1990 après avoir présenté la première partie de l’émission de sport sur BBC1 et baptisée Grandstand.

A l’époque, il avait déclaré que la reine britannique et d’autres dirigeants du monde descendaient de ces « lignées reptiliennes » et pouvaient réellement changer de forme afin de prendre une forme plus humaine et ainsi dissimuler leur véritable identité.

Un spécialiste des sciences-occultes a déclaré que David Icke n’avait pas tout à fait raison quant à la relation qu’il avait établit entre les reptiliens et les êtres humains.

Gary Bone est un sorcier païen qui pratique la magie blanche.

Se référant à la théorie reptilienne de M. Icke lors d’une Conférence annuelle consacrée à l’occulte à Glastonbury, dans le Somerset, M. Bone a déclaré : « David Icke s’est trompé, il a mal interprété les données lorsqu’il les a traduites. »

« Nous avons effectivement un cerveau reptilien. »

Il a soulevé sa théorie tout en montrant des représentations de serpents et d’autres reptiles présentes dans l’imagerie religieuse et païenne antique.

M. Bone faisait référence à la zone la plus primitive du cerveau humain – le tronc cérébral – qui est souvent décrit comme étant le « cerveau reptilien».

C’est la zone de notre cerveau similaire à celle des reptiles, qui contrôle les fonctions vitales du corps telles que la fréquence cardiaque, la respiration, la température corporelle et l’équilibre.

Notre cerveau reptilien inclut les structures principales également trouvées dans le cerveau d’un reptile : le tronc cérébral et le cervelet.

Il contrôle également nos instincts de base qui nous permettent de se battre ou de fuir, manger ou avoir des relations sexuelles.

Enveloppé autour de celui-ci, se trouve le système limbique ou cerveau mammalien. Il est semblable à ceux des chats et des chiens, qui tient compte des émotions et des instincts pour protéger et nourrir sa progéniture.

La couche externe est le néocortex, que nous partageons avec les primates, et qui permet la perception sensorielle, la cognition, la génération de commandes motrices, le raisonnement spatial et le langage.

Fait intéressant, en mai 2000, M. Icke avait écrit un article sur son site Web Davidicke.com intitulé The Reptilian Brain.

Dans cet article, il a exposé sa compréhension du cerveau humain et notamment de la zone connue sous le nom de cerveau reptilien.

Il a continué à développer ses analyses afin de soutenir sa théorie sur les Illuminati.

M. Icke a écrit : « J’ai récemment reçu un message de quelqu’un affirmant que ce que je dis à propos des êtres humains ayant un cerveau reptilien n’est pas vrai. »

« En fait, c’était l’une des informations les plus prouvables que j’ai écrites, comme le confirmeront tous ceux qui étudient le cerveau. »

« Mais je remercie la personnequi m’a posé la question parce qu’elle m’a incité à rassembler ce paquet d’informations qui non seulement montre que le cerveau reptilien existe – mais aussi à quel point il est vital pour la manipulation du monde par les lignées Illuminati-reptiliennes. »

« Comme Credo Mutwa, le chaman zoulou, m’a dit : Pour connaître les Illuminati, M. David, vous devez étudier les reptiles’. »

« Il est important que les gens sachent les bases du cerveau reptilien, car cela révèle d’où viennent le caractère et les attitudes des Illuminati et comment et pourquoi nous sommes manipulés mentalement et émotionnellement à travers la télévision et d’autres images. »

Photo : Getty ©

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/921417/David-Icke-royal-family-shape-shifting-lizards-Gavin-Bone-Pagan-witchcraft,

Un incroyable Bigfoot filmé en pleine forêt

 

Un Bigfoot a récemment été filmé en train de vagabonder en plein milieu d’une forêt désertique. Cet humanoïde était accompagné de deux jeunes êtres !

Dans la vidéo publiée sur Internet, on peut voir un randonneur s’approcher d’une silhouette sombre qui traverse la forêt. Quelques instants plus tard, le témoin zoome dans l’espoir d’obtenir une image plus claire du visage de la créature.

Toutefois, le bipède continue rapidement sa route sortant de l’objectif de la caméra avant que la vidéo ne s’arrête.

Les images ont été téléchargées sur la chaîne YouTube « Nv Tv » le 15 février 2018. Cette vidéo a été visionnée plusieurs dizaines de milliers de fois .

Certains internautes croient même pouvoir distinguer deux animaux plus petits suivant ce Bigfoot.

« Ces images sont vraies et il y en a deux jeunes aussi. »

« Le Bigfoot les laisse derrière et avance en attirant l’attention loin de ses petits. »

D’autres internautes ne sont pas aussi convaincus et soulignent que ces images ne semblent pas naturelles et qu’elles constituent, de ce fait, un canular.

« Tout d’abord, ils [les Bigfoot] auraient couru parce qu’ils ne veulent pas être vus, et ils auraient entendu la présence de cet homme. »

« Deuxièmement, il a la taille d’un être humain. »

« Les Bigfoots sont beaucoup plus grands. »

Un autre affirme qu’il s’agit simplement d’un « type en costume ».

Le Bigfoot est une célèbre créature du folklore américain. Aussi connu sous le nom de Sasquatch, il s’agit d’un être velu, marchant sur ses deux pieds arrières, et qui ressemble à un singe. Il erre dans la nature sauvage américaine.

 

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/683520/Bigfoot-spotted-Sasquatch-American-forest-roaming-with-offspring-bombshell-cli,

Le fantôme d’une fille repéré sur Google Maps au Mexique

 

Le fantôme d’une jeune fille aurait visiblement été repéré dans une photographie consultable sur Google Maps.

Cet esprit effrayant a été photographié en plein de cœur de la ville de Delicias, située dans l’état de Chihuahua, au Mexique.

Des internautes ont remarqué ce qui semble être une fille blonde, qui ressemble à une inquiétante et troublant poupée, se tenant juste derrière une voiture rouge.

En zoomant davantage en avant, l’enfant paraît étrangement pâle et ses yeux sombres sont fixés en direction de l’appareil photo.

L’image a été largement partagée sur les réseaux sociaux et a généré de nombreuses théories sur l’origine possible de cette jeune fille.

Certains prétendent que l’image offre la preuve que les êtres surnaturels existent véritablement, mais les sceptiques s’orientent vers une explication beaucoup plus simple et rationnelle.

Ces derniers prétendent qu’il s’agit juste d’une poupée ou d’une affiche épinglée à la porte devant la voiture rouge.

Plus tôt cette année, le fantôme d’une femme vampire aurait été photographié lors d’une descente de la police dans un club de karaoké. Cette image semblait montrer un esprit maléfique possédant le corps d’une femme.

Ses yeux semblaient être brillants et l’image a ensuite été remise à un expert dans les phénomènes paranormaux de la ville de Probolinggo, en Indonésie.

Ahmad Hasyim croit que cette femme avait été possédée par un djinn mythique – un type de génie – qui a pris la forme d’un fantôme.

La photo a déclenché tellement de panique sur les réseaux sociaux que les policiers ont été contraints de publier une déclaration.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/683772/Ghost-news-Google-Maps-Mexico-Delicias-Chihuahua-demon-paranormal, 22 février 2018

Un incroyable Bigfoot filmé en pleine forêt

 

 

Un Bigfoot a récemment été filmé en train de vagabonder en plein milieu d’une forêt désertique. Cet humanoïde était accompagné de deux jeunes êtres !

Dans la vidéo publiée sur Internet, on peut voir un randonneur s’approcher d’une silhouette sombre qui traverse la forêt. Quelques instants plus tard, le témoin zoome dans l’espoir d’obtenir une image plus claire du visage de la créature.

Toutefois, le bipède continue rapidement sa route sortant de l’objectif de la caméra avant que la vidéo ne s’arrête.

Les images ont été téléchargées sur la chaîne YouTube « Nv Tv » le 15 février 2018. Cette vidéo a été visionnée plusieurs dizaines de milliers de fois .

Certains internautes croient même pouvoir distinguer deux animaux plus petits suivant ce Bigfoot.

« Ces images sont vraies et il y en a deux jeunes aussi. »

« Le Bigfoot les laisse derrière et avance en attirant l’attention loin de ses petits. »

D’autres internautes ne sont pas aussi convaincus et soulignent que ces images ne semblent pas naturelles et qu’elles constituent, de ce fait, un canular.

« Tout d’abord, ils [les Bigfoot] auraient couru parce qu’ils ne veulent pas être vus, et ils auraient entendu la présence de cet homme. »

« Deuxièmement, il a la taille d’un être humain. »

« Les Bigfoots sont beaucoup plus grands. »

Un autre affirme qu’il s’agit simplement d’un « type en costume ».

Le Bigfoot est une célèbre créature du folklore américain. Aussi connu sous le nom de Sasquatch, il s’agit d’un être velu, marchant sur ses deux pieds arrières, et qui ressemble à un singe. Il erre dans la nature sauvage américaine.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/683520/Bigfoot-spotted-Sasquatch-American-forest-roaming-with-offspring-bombshell-cli,

 

Le mystérieux visage de Sierck-Les-Bains (57)

LE MAIRE DE SIERCK-LES-BAINS ET PAUL HUTHER

Partons maintenant dans la petite ville de Sierck-Les-Bains (57).

Le 31 août 1985, Paul Huther quitte son lieu de travail pour regagner son domicile. Comme à son habitude, il marche d’un pas pressé et traverse le centre-ville, en suivant toujours le même chemin.

Avec le temps, il ne fait plus attention aux bâtisses qui se dressent sur sa route. Mais ce jour là, quelque chose attire son attention. Son regard est irrésistiblement attiré par la façade d’un immeuble…

À sa grande surprise, un visage est apparu sur la façade d’un immeuble. Ces yeux, ce nez, et surtout, cette barbe… pour lui, c’est une évidence, il s’agit du visage du Christ !

Très vite, la nouvelle se répand la ville. Les badauds s’empressent sur la petite place qui d’habitude est si tranquille. Même les médias s’emparent de l’affaire, et des hordes de touristes arrivent des quatre coins du monde…

Tous ne viennent ici que pour une seule chose : apercevoir le visage du Christ. Pendant que certains vont même jusqu’à faire brûler des cierges aux pieds de la façade de l’immeuble, d’autres prétendent avoir été guéris miraculeusement…

De nombreux scientifiques se sont penchés sur cette affaire et se rendirent sur place afin de tenter de trouver une explication rationnelle à ce phénomène.

Différentes hypothèses ont été émises, comme un éventuel dégât des eaux qui aurait taché le mur. Mais, ce qu’ils n’ont pas réussi à expliquer, c’est que malgré que le mur ait séché, les traces soient réapparues…

Alors, simple illusion d’optique, similaire aux formes que nous imaginons en regardant les nuages ou réelle manifestation divine ? En effet, ce visage énigmatique invite à se poser de multiples questions, d’autant plus que son regard semble fixer la Chapelle de Marienfloss…

C’est d’ailleurs dans cette dernière qu’avait été fabriqué un chapelet très spécifique : le roseraire médité, connu désormais dans le monde entier…

Fruit du hasard ou réel signe divin, voilà maintenant 27 ans que les gens du monde entier viennent ici afin d’admirer ce phénomène mystérieux qui se manifeste encore et toujours…

Un policier avoue avoir reçu un message de l’au-delà

Une femme tuée dans un accident a remercié, depuis l’au-delà, le policier qui avait tenté en vain de lui sauver la vie.
Chris Halton, 56 ans, a déclaré que la défunte, qui est accidentellement décédée à une date non divulguée, lui a parlé deux mois après ce drame pour lui dire qu’elle était « très reconnaissante » de sa tentative de lui sauver la vie.
M. Halton, un ancien agent de terrain dans le renseignement pour la police du comté d’Essex, a raconté qu’il conduisait sur une route de campagne quand il a entendu une voix dans sa tête « crier » alors qu’il s’approchait du sommet d’un virage.
« J’ai freiné très fort et une voiture est arrivée par le côté. La collision a été évitée de justesse, puis elle est partie à grande vitesse, c’était vraiment bizarre. »
Le policier a déclaré qu’il avait ensuite eu vent d’un accident de la route survenue dans la région, non loin de la frontière avec le Suffolk.
« Je suis allé là-bas et j’ai découvert une Volvo immatriculée aux Pays-Bas qui avait heurté un poteau électrique et avait fait tomber le câble. »
« Il y avait un câble de 100 000 volts qui traversait la route. Une dame dans une maison voisine est sortie avec une tasse de thé pour l’apporter à un autre policier, mais le câble s’est accidentellement enroulé autour de son cou. »
« Quand je suis arrivé, elle était allongée sur le sol, mais je n’ai pas vu le câble. »
« Il (autre policier) a dit ‘ne bougez pas, on peut entendre l’électricité émise par le câble.’ »
L’homme a révélé cette incroyable histoire lors de la conférence Paraforce UK, consacrée au paranormal et qui se déroulait à Witham, dans l’Essex. Il a indiqué qu’il avait réussi à atteindre la pauvre victime avant de « passer 20 minutes à essayer de la ranimer en lui faisant du bouche à bouche ».
Malgré ses efforts héroïques, il ne pouvait plus rien faire et elle n’avait pas de pouls.
M. Halton a déclaré que tout l’incident avait été extrêmement bouleversant pour toutes les personnes impliquées et il n’a pas pu retenir ses larmes.
« Deux mois plus tard, une amie qui est un médium m’a dit J’ai cette dame ici qui veut te dire quelque chose. Cela m’a vraiment bouleversé»
« Elle m’a dit qu’elle m’avait vu essayer de lui sauver la vie, elle m’avait vu pleurer, elle était très reconnaissante que j’eusse essayé de lui sauver la vie. Elle est revenue pour me dire merci. »
« C’était la vie qui changé mon travail. »
La médium lui a aussi dit que sa défunte grand-mère « est toujours avec toiet est là pour te guider ».
Elle a ajouté :
« Si elle pouvait te montrer la voie dans n’importe quoi, elle a dit qu’elle le fera. »
M. Halton a dit que deux semaines plus tard il a eu un autre choc en voyant le fantôme de sa grand-mère.
Il poursuit :
« Je suis revenu à la maison dans mon uniforme de police et elle étaitassise dans le coin sur sa chaise. C’était ma grand-mère»
« Elle était d’une couleur brun-vert et brillante. Elle était complètement immobile. »
« Elle n’a jamais bougé et n’a jamais répondu à mes questions, ma copine ne pouvait pas la voir, mais les deux chats sont entrés et l’ont vue et l’ont regardée fixement. »
« Depuis, je ressens ici une présence autour de moi quand les choses vont mal. »
Cette connexion avec l’au-delà l’a beaucoup aidé dans son travail. Ainsi, il raconte qu’un jour, alors qu’il interrogeait un homme, une voix intérieure lui a dit qu’il était « innocent ».
M. Halton a ajouté : « Et j’ai prouvé qu’il était innocent. »
Il a dit que ses expériences paranormales avaient commencé quand il était enfant et quand il a découvert qu’il avait la « capacité de voir des choses que personne d’autre ne pouvait ». Ses proches lui disaient que ce qu’il voyait n’était pas réel.
« Je voyais des gens vêtus de vêtements étranges qui n’étaient pas là. »
Après sa retraite, M. Halton a lancé sa chaîne YouTube dédiée au paranormal et intitulé ‘Haunted Earth TV‘. Il se filme dans des lieux historiques en étudiant leur histoire et l’ensemble des événements paranormaux qui s’y déroulent.
Source

 

Le fantôme de Laurel photographié dans un vieux cinéma

Un chasseur de fantômes affirme avoir repéré l’esprit du légendaire comédien britannique Stan Laurel à l’intérieur d’un vieux cinéma.
L’enquêteur, spécialisé dans le domaine du paranormal, raconte également avoir « parlé » à l’ancienne star du cinéma muet, qui formait un célèbre duo comique avec Oliver Hardy. Par ailleurs, le spécialiste a réussi à prendre une image de ce fantôme.
Micky Vermooch, âgé de 64 ans, a dit qu’il avait aussi rencontré le fantôme de celle qui a vécu 8 ans avec Stan, Mae Dahlberg au cinéma Kings, situé à Bishop Auckland, dans le comté de Durham, en Angleterre.
Il explique : « Stan Laurel marchait à mes côtés. »
Micky a déclaré que Stan avait une voix « douce » et sentait l’huile de Macassar, un produit de coiffure pour les cheveux populaire à l’époque victorienne.
Il a ajouté : « Stan a dit qu’il était en paix et m’a dit, ‘C’est là que j’ai eu mes moments les plus heureux. C’est là qu’est ma place’. »
« Il s’est montré à moi parce qu’il veut que le monde sache qu’il est là. »
« Il semble également ironique que sa fille soit décédée récemment en Amérique et qu’un hommage sur sa vie ait eu lieu. »
Lois Laurel Hawes est morte en juillet dernier à l’âge de 89 ans à Los Angeles après une courte maladie.
Micky, qui vit à Scarborough (dans le comté du Yorkshire du Nordà, avait raconté, en 2015, qu’il avait pris contact avec le fantôme d’Elizabeth Taylor. L’homme est, en outre, membre de l’organisation « Paranormal Investigators UK Unseen ».
Il a dit que plusieurs autres membres du groupe ont également vu un réservoir d’eau vibrer de manière « démoniaque » dans la salle de projection du théâtre.
Le cinéma a été fermé dans les années 1960 et l’auditorium a été transformé en marché.
Mais le coin salon et la salle de projection à l’étage sont toujours intacts.
Micky a déclaré : « J’ai filmé ce réservoir d’eau en mouvement. »
« Nous étions dans ce qui devait être la salle de projection et c’est une annexe où se trouvent trois réservoirs d’eau. »
« L’un a été renversé et il bougeait. »
« C’était démoniaque. Il a vibré et a bougé de haut en bas pendant un certain temps. »
Micky a dit que Mae était au cinéma avec lui et deux autres stars masculines de cette époque.
Il poursuit : « Mae Dahlberg m’a donné son nom. Quand elle est arrivée l’atmosphère a changé et il y avait comme de l’électricité dans l’air. C’était presque euphorique. »
« Je sentais qu’elle et Stan Laurel étaient liés spirituellement. Je suis tombé des nues ! »
« Nous étions tous submergés par cette atmosphère comme si nous étions témoins de leur performance sur scène. »
« C’était comme si nous éprouvions le sentiment que le public ressentait en les regardant jouer. C’était merveilleux. »
Source

 

LE OUIJA DÉMYSTIFIÉ

La planche de Ouija existe depuis bien longtemps, pourtant son fonctionnement semble encore laisser planer un mystère. Le jeu qui permettrait aux participants de communiquer avec les «esprits», a pourtant quelques explications rationnelles à livrer…

Avant de décrypter son mystère, remontons d’abord à ses origines. L’historien Robert Murch s’est penché sur l’histoire de cette fameuse planche. La planche fait son apparition au 19e siècle, alors que le spiritualisme gagne en popularité en Amérique et que les séances d’invocation deviennent de plus en plus répandues. C’est à ce moment qu’ Elijah Bond, un avocat et inventeur, lance sur le marché ce petit jeu de table.

Explication surnaturelle ou phénomène scientifique?

Bonne “affaire” ou  non, comment expliquer les mouvements effectuées par la goutte, cette petite pièce de bois qui dévoile les fameuses réponses de l’au-delà?

Il n’y a malheureusement pas de miracle derrière la façon dont la planche Ouija fonctionne: les mouvements “magiques” dirigrant la petite planchette viennent en fait d’un effet idéomoteur. Un phénomène psychologique à la source de petits mouvements musculaires inconscients.

Le terme a été employé la première fois par William Benjamin Carpenter pour expliquer que les mouvements musculaires peuvent être indépendants des désirs conscients et des émotions. Des essais scientifiques du physicien Michael Faraday, du chimiste Eugène Chevreul et des psychologues William James et Ray Hyman, ont démontré que bien des phénomènes attribués aux forces spirituelles ou paranormales peuvent être liées à l’effet idéomoteur. Selon ceux-ci, « des personnes honnêtes et intelligentes peuvent réaliser inconsciemment des mouvements musculaires qui sont conformes à leurs espérances ».

Le fait que les gens doivent aussi toucher la planche suscite quelques doutes chez certains, avec raison: il suffit de bander les yeux des participants, ou de bloquer la vue des inscriptions de la planche pour que les réponses de l’au-delà s’avèrent plus difficiles à déchiffrer… mais libre à chacun d’y croire ou non!

Yéti : de nouvelles analyses ADN livrent des révélations

 

Des scientifiques ont mené de nouvelles analyses ADN sur des échantillons attribués au Yéti et collectés sur le plateau tibétain ou les flancs de l’Himalaya. Verdict : la plupart d’entre eux se sont avérés appartenir à différentes espèces bien connues d’ours. Yéti, Abominable homme des neiges ou encore Migou, il existe bien des noms pour désigner cette créature légendaire qui évoluerait dans les montagnes du Népal et du Tibet. Un mythe régulièrement alimenté par des observations furtives voire de nouvelles traces soi-disant abandonnées par le spécimen aux allures de primate velu. Mais le Yéti existe-t-il réellement ?

Pour beaucoup, il ne s’agit que d’un personnage inventé à partir d’observations trompeuses. Toutefois, certains spécialistes s’attèlent depuis quelques années à se pencher réellement sur le cas du Yéti afin de parvenir à démêler le vrai du faux. C’est ce qu’a récemment fait une équipe internationale de chercheurs dont l’étude est publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society B.   Pour mener ces travaux, l’équipe s’est intéressée à neuf échantillons attribués à des spécimens de Yéti et collectés sur le plateau tibétain ou dans la chaine de l’Himalaya.

Parmi ceux-ci, figuraient un fragment d’os trouvé dans une grotte, une dent, un fragment de peau soi-disant issu de la paume d’un Yéti, des poils ou encore des extraits de matière fécale. Analyse génétique Chaque échantillon a fait l’objet d’une minutieuse analyse ADN avant d’être comparé à quinze autres issus de zoos, de musées ou de parcs nationaux et appartenant à des animaux bel et bien existants.

Les résultats se sont avérés sans appel : les neuf échantillons ont tous pu être attribués à des espèces précises.

« Sur ces neuf échantillons, huit d’entre eux ont concordé avec des ours vivant actuellement dans la région », a expliqué Charlotte Lindqvist, professeur assistant de l’Université d’État de New York à Buffalo qui a dirigé les recherches. Les prétendus Yétis du plateau tibétain seraient en fait des ours bleus du Tibet (Ursus arctos pruinosus) tandis que ceux des montagnes himalayennes correspondraient à des ours bruns de l’Himayala (Ursus arctos isabellinus).  Certains échantillons prélevés à plus faible altitude seraient ceux d’ours noirs d’Asie (Ursus thibetanus). Enfin, plus surprenant, le neuvième échantillon était en réalité une dent de chien. Pour les chercheurs, ces résultats démontrent que le mythe du Yéti « puise ses racines dans des faits biologiques réels » et qu’il s’agirait ni plus ni moins d’un ours actuel. Pas une espèce hybride Ce n’est pas la première fois que des analyses sont menées sur des « échantillons de Yéti ».

En 2014, une équipe emmenée par le généticien de l’Université d’Oxford Brian Sykes avait déjà réalisé des tests similaires mais les conclusions n’avaient pas été les mêmes. Si des échantillons avaient pu être attribués à des animaux existants, d’autres avaient suscité des interrogations. Les chercheurs avaient conclu qu’il appartenaient à une sous-espèce inconnue, potentiellement un hybride d’ours polaire et d’ours brun. Toutefois, cette hypothèse s’est révélée très controversée.

« Elle reposait sur des données beaucoup trop limitées pour permettre d’en tirer des conclusions solides », a assuré à l’AFP Charlotte Lindqvist. Selon l’équipe, la nouvelle étude représenterait « l’analyse la plus rigoureuse réalisée jusqu’ici » sur des échantillons soupçonnés de provenir de créatures mythiques. « Il était enthousiasmant de découvrir que les échantillons de prétendus Yétis ne sont, sans aucun doute, pas des ours hybrides mais sont simplement liés aux ours locaux », a indiqué Charlotte Lindqvist.  Une histoire évolutive mieux comprise La scientifique et ses collègues ont profité de ces recherches pour percer un autre mystère plus scientifique celui-ci, au sujet de l’histoire évolutive des ours asiatiques.

A l’heure actuelle, on en sait assez peu sur ces espèces alors même que certaines sont considérées comme vulnérables voire en danger d’extinction. Pour percer leurs secrets, l’équipe a ainsi mené des analyses sur l’ADN issu des mitochondries, un organite présent dans les cellules, de 23 ours asiatiques.

Ils ont ensuite comparé les données génétiques à celles d’autres espèces d’ours à travers le monde. Ceci a permis de conclure que les ours bleus du Tibet et les ours bruns de l’Himalaya n’appartiennent pas à la même lignée. Tandis que les premiers partagent un ancêtre commun avec leurs congénères nord-américains et eurasiens, les seconds proviennent d’une lignée distincte qui aurait divergé de tous les autres ours bruns. D’après les estimations, la séparation aurait eu lieu il y a environ 650.000 ans durant une période de glaciation, isolant les ours himalayens et les conduisant sur une voie évolutive indépendante.

Bien qu’éloignées du cas du Yéti, ces conclusions pourraient s’avérer précieuses pour mieux comprendre l’histoire environnementale de la région, l’histoire des ours mais aussi aboutir à de meilleures stratégies de conservation.

Mystère résolu ? « Tout ceci démontre que la science moderne peut réellement essayer de s’atteler à certains de ces mystères et questions irrésolues qui persistent », a assuré Charlotte Lindqvist.

Cela signe-t-il pour autant la fin du mythe du Yéti ? Pas si sûr, comme le confirme la scientifique. « Ce mythe est important pour la région de l’Himalaya et le folklore local. Les gens adorent les mystères », a-t-elle ajouté pour l’AFP. Certains spécialistes ont d’ailleurs d’ors et déjà exprimé leurs doutes. Jonathan Downes, célèbre cryptozoologue et directeur du Center for Fortean Zoology, a salué ces nouveaux travaux et concédé que de nombreux échantillons devaient en réalité provenir d’ours, tout en précisant que le mystère n’était selon lui, pas encore résolu.

« Je pense qu’il est toujours possible qu’il existe une espèce inconnue de primate supérieur attendant encore d’être découverte dans ce qui était autrefois l’Asie centrale soviétique », a-t-il affirmé repris par The Guardian.
Source:http://www.maxisciences.com/yeti/des-analyses-adn-livrent-de-nouvelles-revelations-sur-le-legendaire-yeti_art40047.html

Bitterroot

Ceci est une traduction du site Bitterroot, qui est le récit d’un jeune étudiant ayant découvert une mystérieuse boîte dans une petite table qu’il a achetée pour meubler son appartement. Sur la première page, il présente brièvement son histoire, avec quelques photos.
L’enregistrement Biterroot
Mon nom est Chad, je suis étudiant en université à New-York.
Je viens juste d’emménager dans un studio et j’avais besoin de meubles.
J’ai trouvé un gars sur Craigslist qui voulait désespérément se débarrasser de ses babioles à des prix super avantageux, du coup je suis allé vérifier ça.
Il vendait tout en lots pour faire partir un maximum de choses.
J’ai acheté une petite table, ça allait avec un tas d’autres trucs divers.
J’en ai donné une partie, j’en ai conservé une autre.

Une vieille boîte en bois a attiré mon attention, elle était fermée et par curiosité, je l’ai gardée. J’ai dû forcer le couvercle avec un tournevis et à l’intérieur j’ai trouvé plein de vieilles photos. Le mot « Bitterroot » était écrit à la main au dos de chacune d’elles. Il y avait aussi une boîte en métal contenant une bobine de film qui, je l’ai appris plus tard de mon ami Dario (un étudiant en cinéma), était un film 8mm.

Le film était assez endommagé, du coup je l’ai juste mis dans ma bibliothèque pour décorer, mais je n’arrivais pas à enlever l’image de ces photos de ma tête. Je devais trouver un moyen de visionner ce film.

Avec l’aide de Dario, on s’est procuré un vieux projecteur 8mm en bon état de marche sur Ebay. Le film sautait à de nombreux endroits donc on l’a réparé avec une bande spéciale et on l’a regardé de nouveau.
Ce qu’on y a trouvé était perturbant.
J’ai demandé à mon ami de m’aider à créer ce site pour partager mes trouvailles.

La boîte en bois et les photos

Chimère

Terrible monstre de la mythologie grecque, Chimère fut vaincue par Bellérophon.

Issue de la mythologie grecqueChimère est la fille de Typhon et d’EchnidaCréature monstrueuse, elle possède un corps de chèvre, une tête de lion et une queue de serpentselon Homère. Hésiode la décrit de son côté comme un monstre à trois têtes, l’une de lion, l’une de chèvre et la dernière de serpent. Elle s’unit avec Orthos, le chien à deux têtegardien le troupeau de Géryon, qu’Héraclès tua lors de son dixième travail. De cette union naquit le Sphinx et le Lion de Némée, également tué par Héraclès pour son premier travail.

Chimère ravageait la Lycie (région d’Asie mineure) en crachant du feuharcelant les bétailset dévorant des humains. Le roi Iobatès ordonna à Bellérophon  de la vaincre afin de libérer son royaume. Bellérophon débuta sa quête en allant chercher Pégase, le cheval ailé, seule créature se déplaçant plus vite que les flammes de Chimère. Un soir il s’endormit et la déesse Athéna lui apparut en rêve une bride d’or à la main. Le héros se réveilla et vit la déesse devant lui. Elle lui demanda d’immoler un taureau en honneur à Poséidon, le dieu le plus habile à dompter les chevaux.

Bellérophon se rendit chez Coeramus, le devin de la région et lui raconta sa vision. Sous les recommandations du devin, il immola un taureau pour obtenir les faveurs de Poséidon, puis érigea un autel en l’honneur d’Athéna. Il se rendit ensuite à Ephyre où se trouvait Pégase et le dompta.

Sur le dos du cheval ailé, il alla affronter Chimère. Belléphoron vainquit la créature en lui donnant un coup de lance en plomb dans la gueule. Quand Chimère cracha du feu pour repousser la lance, le plomb fondit et entra dans sa gueule, la brûlant de l’intérieur. Belléphoron l’acheva avec des flèches.

 

Image : Tacimur

Le Sphinx

Mythique créature de Thèbes, le Sphinx posa sa célèbre énigme, dont seul Œdipe trouva la réponse.

Si on connaît cette créature par les figures que l’on retrouve en Égypte et au Moyen-Orient, le Sphinx est aussi une créature célèbre de la mythologie grecque. Si le nom de sphinx est masculin, cela est dû à une altération du mot féminin grec sphinge ou sphynge qui le désignait.

Le changement du genre créé un paradoxe car la créature est une femme au corps de lionqueue de serpent et aux ailes d’oiseauFille de Typhon et d’Echidna, son frère est lui aussi une créature très connue des mythes grecs, puisqu’il s’agit de Cerbère, le chien à trois têtesgardien des Enfers. Le monstre Chimère et les harpies sont également ses sœurs.

Thèbes, après le meurtre du roi Laïos, la déesse Héra  l’envoya ravager la région. Le sphinx prit un malin plaisir à terroriser les habitants. Lorsque quelqu’un s’en approchait, son jeu préféré était de leur dire qu’il partirait si la personne parvenait à résoudre une énigme qu’il avait appris des Muses. Si la personne donnait la mauvaise réponse, il la dévorait.

« Quel être, pourvu d’une seule voix, a d’abord quatre jambes le matin, puis deux jambes le midi, et trois jambes le soir ? »

Personne ne trouva la réponse, sauf Œdipe qui répondit tout simplement : l’homme, qui se déplace à quatre pattes enfant, sur deux jambes adulte puis sur ses deux jambes et une canne lorsqu’il devient vieux. Vaincu, le Sphinx se jeta de son rocher.

 

Liens externes : Œdipe explique l’énigme (J-A.D.Ingres, musée du Louvre), Carton et peinture de Gustave Moreau (Musée Gustave Moreau et Metropolitan Museum)

 

Image : Genzoman

Une fille sauvée par le fantôme de son père

La vie d’une petite fille aurait été sauvée par le fantôme de son père aujourd’hui décédé. Ce revenant se déplaçait à une vitesse inhumaine alors qu’elle se promenait sur une route où circulait de nombreuses voitures.

Une caméra de vidéosurveillance a filmé cette scène complètement incompréhensible. Ces images ont été prises le 18 juin 2017 aux alentours de 23 heures 30 sur ce qui semble être une route des États-Unis. On peut y voir une jeune fille, âgée d’environ huit ans et habillée en tenue d’écolière, en train d’errer dans les rues.

Après qu’une voiture soit parvenu à l’éviter de justesse, elle continue à avancer. Un autre véhicule de type berline arrive et la collision mortelle semble alors inévitable.

Soudainement, la silhouette d’un homme fantomatique l’a saisi et la porte à une vitesse inimaginable jusqu’au trottoir d’en face en toute sécurité. Immédiatement après, l’être mystérieux disparaît sans laisser de traces.

Certaines sources en ligne prétendent qu’il s’agirait du fantôme de son père mort.

Trois hypothèses ont gagné en popularité sur la Toile. Soit, ce secouriste serait un fantôme, soit il serait une sorte de super-héros tels qu’on peut les voir dans certaines productions cinématographiques, soit cette vidéo est, tout simplement, un énième canular.

Un internaute déclaré :

« Des choses miraculeuses se produisent dans ce monde et elles ne sont pas toutes explicables. »

Un autre rétorque :

« Comment un homme peut-il effectuer un mouvement aussi rapide ? »

Certains ont constaté que les vidéos de « sauvetage » semblables publiées sur Internet possèdent toutes les mêmes similarités. Les scènes se déroulent toujours la nuit et la caméra de surveillance est toujours positionnée de manière similaire. De plus, la scène est souvent floue empêchant de voir en détails ce qui se passe vraiment. Pour ces derniers, ces miracles ne seraient que des montages particulièrement réalistes.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Source

http://www.express.co.uk/news/weird/842355/Ghost-dead-father-saves-girl-car-crash-YouTube-video-superhero-Flash

Peurs injustifiées

 

Il y a longtemps, des tortues auraient été jetées dans les égoûts de Paris et d’autres villes, car beaucoup d’enfants demandaient une tortue à leurs parents mais ne pouvaient ou ne voulaient plus s’en occuper ensuite. Les tortues, livrées à elles-mêmes dans les égouts, se seraient mangées entre elles et à l’heure actuelle, les tortues des égoûts seraient carnivores, avec des yeux rouges.


Des crocodiles vivraient dans les égouts de Paris ou de New York après que des propriétaires les auraient fait disparaître bébés dans les toilettes.


La rumeur d’Orléans : de jeunes femmes auraient été endormies puis auraient été enlevées par des souterrains creusés sous des cabines d’essayage dans les grands magasins ou les spécialistes de lingerie féminine ; une personne a même entendu parler d’un sous-marin venant les chercher de nuit dans le cadre d’un réseau de traite des Blanches.


Des bandes de gitans, séquestrant une victime, lui donnerait le choix entre la mort, le viol ou le « sourire de l’ange » (l’incision des commissures des lèvres à l’aide d’un cutter ou d’une lame puis l’application d’un élément acide ou désinfectant (citron, alcool à 90° ou sel) sur la plaie : la victime, hurlant de douleur, se déchire les joues des lèvres jusqu’aux oreilles).


Des bandes, qui seraient le plus souvent composées de Gitans, dissimuleraient des lames de rasoir dans les toboggans et les piscines des parcs aquatiques (légende colportée dans le Nord et le Sud de la France et en Italie du Nord).


La nuit, les habitants de certaines villes de l’Inde seraient subitement frappés au visage par des « hommes-singes » (cette légende, l’Homme-singe de New Delhi, apparue au début des années 2000 rejoint des thèmes très anciens comme la lycanthropie), voire par des boules brillantes et colorées.


Un rétrécisseur de sexe est une personne qui serait capable de réduire la taille des pénis des hommes dont il serre la main. D’authentiques lynchages ont eu lieu, de personnes accusées d’en être un.


La publicité subliminale permettrait d’influencer le choix du consommateur.

Source

Wikipedia

Le mystère de la monstrueuse créature de Van Meter

Il y a plus de 100 ans déjà, une petite ville située dans l’Etat de l’Iowa (aux Etats-Unis) était hanté, et ses habitants terrorisés, par une étrange créature. Le mystère de cet animal, aux caractéristiques physiques époustouflantes, n’a toujours pas été résolu.

La légende remonte à l’automne de l’année 1903, quand plusieurs personnes, parmi les citoyens les plus respectés de la petite bourgade de Van Meter, ont rapporté avoir vu de leurs propres yeux un être mi-humain, mi-animal et qui possédait d’énormes et lisses ailes de chauve-souris lui permettant de s’envoler dans les airs. D’après la légende, cette sorte de géant mammifère hybride émergea, un jour, d’une vieille mine abandonnée située près d’une vieille briqueterie.

On raconte que la créature se déplaçait à des vitesses encore jamais observées auparavant. Plus étonnant encore, elle était capable de lâcher une puissante odeur ainsi que d’émettre une lumière aveuglante à partir de sa tête cornue.

Les habitants effrayés n’hésitaient pas à lui tirer dessus à chaque fois qu’ils le rencontraient. Mais, ces balles d’armes à feu ne semblaient nullement blesser ce monstre inconnu.

Le premier soir, il avait d’abord été repéré en train de voler au-dessus des habitations. Le lendemain soir, c’est un médecin et le caissier de banque, Peter Dunn, qui le vit. Ce dernier a d’ailleurs réussi à prendre un moulage en plâtre des doigts de la créature.

La troisième nuit, un homme l’a repéré perché au sommet d’un poteau de téléphone. Un autre résidant a affirmé l’avoir vu en train de sautiller comme un kangourou, tandis qu’un enseignant d’une école secondaire n’a pas hésité à le comparer à un démon provenant directement de l’Enfer.

Un jour, les citoyens, excédés par ce visiteur peu commun, ont décidé de suivre la créature jusqu’à une mine de charbon où ils avaient entendu, à de multiples reprises, des bruits plus qu’inhabituelles.

Puis, en une matinée, les hommes du village, armés jusqu’aux dents, s’étaient rassemblés dans le but de faire définitivement fuir ce monstre sans nom. Ce dernier, peut-être effrayé par cette horde de guerriers prêt à en découdre, n’a plus jamais été vu depuis. Et la paisible petite ville a pu reprendre le cours de son existence sans pour autant oublier cette incroyable mésaventure …

Source

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2319503/The-unsolved-mystery-Van-Meter-Visitor–winged-creature-glowing-horn-caused-terror-Iowa-town-110-years-ago.html,

Elle affirme avoir une relation avec le Bigfoot

 

 

 

Nancy Hoggert a déclaré avoir des relations sexuelles régulières avec le célèbreBigfoot depuis 2008. Elle affirme que la créature souhaiterait « fonder une famille ». Selon elle, il vivrait dans le comté de Mason, dans l’Etat de Washington, au Nord-Ouest des Etats-Unis.

Elle a raconté avoir rencontré la première fois l’hominidé alors qu’elle s’afférait à ses « plants de marijuana ». Elle raconte :

« Le Bigfoot se tenait en face de moi et mangeait toutes les têtes de mes plantes. Au tout début je voulais m’enfuir car il était vraiment effrayant. Mais j’ai pensé qu’il pourrait dévorer tous mes plants de marijuana alors que c’était la seule source de mes revenus. Je l’ai mis en joue avec mon fusil à pompe et il a levé ses bras, terrifié. »

« C’est lorsque j’ai regardé son entre-jambe que j’ai remarqué que son petit soldat était au garde à vous. Cela faisait un moment que je n’avais rien fait donc, à partir de là, toute l’affaire s’est transformée en film pour adulte. Je ne sais plus si c’était lui ou moi qui avait commencé. »

Au départ cette relation si particulière était assez bestiale mais elle s’est progressivement transformée en une relation amoureuse.

« Il est si doux et attentionné. Il m’apporte des fleurs et des champignons. Il me tient dans ses bras quand nous observons les étoiles. Le seul hic c’est qu’il ne parle pas anglais. Je lui ai appris à dire mon nom, mais ça ressemble à des gazouillements d’oiseaux et il ne sait pas bien le prononcer ‘Nuuunsayyy’. »

Maintenant ce couple si atypique tenterait, vainement pour le moment, d’avoir un enfant. Elle reste persuadée qu’elle peut enfanter malgré son âge, 52 ans.

« Une fois que je serais enceinte, le Bigfoot, ou John comme je l’appelle, et moi irons nous installer et vivrons une vie de couple paisible dans ma maison. Il adore vivre dans la forêt, mais cette relation à distance me rend malade. Je dois prendre les transports en commun et faire un voyage de 3 heures pour rejoindre mon homme. C’est de plus en plus lassant et coûteux. »

Hoggert a aussi indiqué qu’elle allait légalement changer son nom en ‘Nancy Bigfoot’.

Elle affirme qu’il ne s’agit pas d’un coup du pub. Et pour cause, elle ne compte pas que son mythique compagne ne se révèle au public.

« Les scientifiques du gouvernement s’en donneront à cœur joie pour le disséquer et lui faire subir des batteries de test ou le transformer en super soldat pour combattre l’état islamique ou quelque chose comme cela. Vous savez comment est le gouvernement. »

Toutefois, elle a précisé qu’elle vendra des photographies ainsi que des échantillons de la fourrure du Bigfoot sur son site Internet qu’elle mettra en place à la fin des vacances d’été.

« Maintenant que la marijuana est légale dans l’état de Washington je n’ai plus de revenus. Donc capitaliser en utilisant la célébrité de mon petit copain est pour moi une aubaine pour ramener de la soupe sur la table à manger. »

Source

 

http://www.nouvelordremondial.cc/2015/08/01/une-femme-declare-avoir-une-relation-amoureuse-avec-bigfoot/,

Les monstres peuplant nos océans

L’homme a toujours redouté que les vastes mers et océans l’entourant soient peuplés de créatures étranges et inconnues,
souvent titanesques, qui pouvaient protéger ou mettre en danger la vie des marins. Plusieurs récits d’époque relatent des
faits surprenants et même si ces observations ont été faites par des gens crédules, qui croyaient que les profondeurs étaient
habitées par une panoplie de monstres plus étranges les uns que les autres, certains des témoignages restent quand même
insolites.
Cet article traite des cas suivants:
Le calamar géant: un mythe devenu réalité
Le monstre de St-Augustine
Coelacanthe et requin grande-gueule
La mystérieuse carcasse du Zuiyo Maru
L’étrange mastodonte d’Ataka
La carcasse de Tecoluta
Le calamar géant : un mythe devenu réalité
Prenons pour exemple les nombreuses observations de kraken (ou craken), une immense créature, que certains navigateurs
confondaient même avec une île, qui ressemblerait à une pieuvre cornue et était réputée pour être capable d’attaquer les
plus grands navires. De nombreux écrits scandinaves, dont certains remontent à l’an 1000, relatent les activités de monstres
énormes dans les mers nordiques. Le terrible monstre Scylla dépeint dans « L’odyssée » de Homère, au VIIIe ou IXe siècle,
comme étant une curieuse pieuvre qui, malgré les nombreux membres humains la composant, ressemble en tout point au
poulpe géant dans sa façon de chasser les proies, mais possède les tentacules en forme de dents de scie, comme les
calamars géants. Nous savons maintenant que les légendes au sujet des krakens sont basées sur des observations faites de
calamars géants, soit, sur des faits réels

Les premiers indices scientifiques et reconnus de son existence remontent à 1847 et furent recueillis par un zoologue danois,
Johan Japetus Steenstrup. Ce dernier, qui défendait la théorie de l’existence de cette créature, recueillit un pharynx et un bec
d’un calamar géant. En 1857, le calamar géant reçoit un nom scientifique, Architeuthisdux, mais son existence est vivement
contestée par les sceptiques de l’époque. Il fallut attendre, en 1861, qu’un groupe de pêcheur en aperçoive un et tente de
l’attraper. Ils échouèrent, mais réussirent à récupérer un bout de queue. Après 1870, de nombreuses preuves s’échouèrent
sur les plages de Terre-Neuve et du Labrador (Canada) et firent qu’il n’était plus possible de contester l’existence de tels
monstres.
Pendant longtemps, un des plus grands calamars géants jamais retrouvés a été repêché à Thimble Tickle, à Terre-Neuve, le
2 novembre 1878. Deux pêcheurs avaient réussi à capturer un magnifique spécimen de 16,50 mètres de longueur. Ils en
firent du pâté pour chien, après l’avoir présenté à un prêtre et avoir écrit à un journal de Boston. Mais il ne fait aucun doute
qu’il existe des calamars beaucoup plus grands que celui de Thimble Tickle. En effet, des traces retrouvées sur des cachalots
(ces baleines et les calamars géants se livrent quelquefois combat) nous permettent d’estimer que certains spécimens
mesurent plus de 36 mètres de longueur.


Un calamar géant de 8 mètres de long a été filmé à 900 mètres de profondeur dans les eaux de l’Océan Pacifique. Après
avoir passé 400 heures durant plus de 100 missions sous-marines, l’équipage de la chaîne Japonaise NHK a réussi, pour la
première fois, à filmer cette créature mystérieuse. Le calmar avait été repéré le 10 Juillet 2012, à une profondeur
approximative de 630 mètres, à 1000 kilomètres au sud de Tokyo.
Le monstre de St-Augustine
Deux jeunes garçons découvrirent, à la fin du mois de novembre 1896, une immense carcasse, en putréfaction avancée, près
de St-Augustine, en Floride. Le Dr DeWitt Webb, un naturaliste amateur de la région, examina la dépouille du mystérieux
animal. La taille du plus gros fragment de corps retrouvé était de 7 mètres de long et 5,50 m de largueur. Des morceaux de
tentacules retrouvés mesuraient jusqu’à 10 mètres de long. Selon les calculs du professeur A. Verrill, qui examina aussi les restes de la créature, les tentacules de la créature devaient mesurer, à l’origine, entre 22 et 30 mètres. Cependant, il se
rétracta et déclara que la créature était, en fait, que le nez et le crâne d’une baleine en décomposition

L’histoire tomba donc dans l’oubli jusqu’en 1957. Forrest Glen, un biologiste de Floride compare des prélèvements du
monstre de St-Augustine avec des échantillons cellulaires de baleine et de calamar géant. Il n’y trouve aucune
correspondance. Après avoir comparé le monstre inconnu avec plusieurs autres échantillons, il en vint à la conclusion que
l’étrange animal était une immense pieuvre, encore inconnue, beaucoup plus grande que toutes les autres espèces de
pieuvres connues.

Coelancanthe et le requin grande-gueule

L’image ci-dessus présente un pêcheur du Mozambique ayant capturé un coelacanthe, une espèce considérée comme
disparue depuis 70 millions d’années. C’est en 1938 que, pour la première fois, un de ces poissons fût répertorié et que les
scientifiques durent se rendre à l’évidence que ce poisson était encore bel et bien présent dans nos cours d’eau.
Ce type de découverte est chose rare, mais loin d’être impossible. Plusieurs
espèces d’animaux furent découvertes au cours du dernier siècle. Notons le
gorille et le panda, qui furent découverts, par les Occidentaux, au début du
20e siècle. Certes, il est de moins en moins probable que des espèces
terrestres soient découvertes, mais qu’en est-il des créatures vivantes dans
les profondeurs des fosses abyssales ?
Le fait qu’une petite chauve-souris, de la taille d’un bourdon, ait échappé à la
science n’a rien d’extraordinaire, mais qu’en est-il des créatures plus
imposantes ?
Bien que la technologie s’améliore et que certains animaux comme le
calamar géant peuvent maintenant être étudiés et mieux compris, d’autres
restent encore cachés ou imperceptibles.
À droite se trouve une photo d’un requin surnommé « Grande-gueule », pêché
en novembre 1976 au large des îles d’Hawaii. Un autre spécimen de cette

race, que l’on croyait être tout simplement une anomalie, fut repêché en
1984, au large des côtes californiennes.
Maintenant mieux connu sous le nom anglophone de « Megamouth shark », il
est la preuve que certaines espèces volumineuses de requins n’ont pas été
découvertes

Le troisième spécimen, un mâle de 5,15 m de long a été capturé en Australie en août 1988 et depuis, quelques autres
requins de la même espèce ont été capturés. L’un d’entre eux a été capturé vivant au large de Los Angeles, s’est fait greffer
un électrotransmetteur et a été remis à l’eau (le spécimen mesurait 5 mètres). Les scientifiques ont donc pu le suivre et en
apprendre davantage sur la migration de cette race de requin jusqu’ici inconnue de l’homme.
La mystérieuse carcasse du Zuiyo Maru
Une des découvertes les plus intéressantes se produisit le 10 avril 1977, au large des côtes de Christchurch, en NouvelleZélande.
Un chalutier japonais, le Zuiyo Maru, prit dans ses filets, à environ 300 mètres de profondeur, une bien étrange
masse pesant un peu plus de deux tonnes. Les pêcheurs furent stupéfaits, une fois la carcasse remontée à la surface, un
animal inconnu de 9,60 m, dotée d’un cou et d’une queue étirée en longueur et de quatre nageoires. Malheureusement pour
la cryptozoologie, le capitaine fut davantage impressionné par l’odeur pestilentielle et le liquide graisseux qui suintait sur le
pont que la créature elle-même et, craignant que la dépouille de l’animal ne contamine leurs poissons frais, il ordonna à ses
hommes de rejeter l’intrigant cadavre à la mer, après avoir l’avoir pesé, mesuré et photographié.

Les scientifiques japonais et du monde entier furent consternés d’apprendre que cette dépouille, une découverte pouvant être
la preuve définitive de l’existence d’une créature marine inconnue, puisse avoir été rejetée à la mer. Après l’examen des
clichés ainsi que des croquis dessinés par Michihiko Yano, un responsable de la pêcherie qui se trouvait alors sur le Zuiyo
Maru, les savants conclurent que l’animal était peut-être un plésiosaure (le même animal si souvent associé à Nessie, le
monstre du Loch Ness), soit un reptile marin supposément disparut depuis fort longtemps, mais qui aurait pu survivre jusqu’à
nos jours. Cette espèce vivait effectivement au large des côtes australiennes il y a près de 100 millions d’années. Des
chercheurs plus septiques ayant effectué des recherches par la suite ont déclaré que la carcasse était tout simplement celle
d’un immense requin-pèlerin.

L’étrange mastodonte d’Ataka
L’image présentée ci-dessous est sans aucun doute une des plus formidables se trouvant dans les annales de la
cryptozoologie. Depuis plus de 50 ans, cette immense créature retrouvée échouée sur une plage d’Ataka, en Égypte en
1950, ressemblant à une baleine possédant deux énormes défenses, a intrigué bon nombre d’experts, naturalistes,
scientifiques et de cryptozoologistes.

Son histoire commence en janvier 1950, après qu’une redoutable tempête ait ravagé le golfe de Suez pendant près de 3
jours. Le lendemain de cet ouragan, les autorités de l’endroit découvrent une carcasse énorme, en décomposition, que la
tempête a poussée sur le rivage. Une équipe d’experts est aussitôt détachée pour aller identifier l’étrange animal.
Bien que ressemblant en tout point à une baleine, l’aspect le plus intrigant de cette découverte est sans doute les deux
immenses défenses se trouvant de chaque côté de sa large gueule. L’animal semblait également avoir un évent, qui s’ouvre
au sommet du crâne par un orifice simple, comme la plupart des autres membres de la famille des cétacés. Ces observations
ont amené plusieurs scientifiques à croire que cet animal serait une espèce de baleine encore inconnue. Selon certaines
déclarations, des témoins auraient aperçu une étrange baleine nageant dans le golfe une dizaine de jours avant qu’une
tempête rejette l’étrange carcasse sur le rivage.
Selon certains sceptiques, la créature ne serait rien d’autre qu’une baleine, probablement tuée lors d’un accident et dont des
os inférieurs de la mâchoire se seraient retrouvés à la hauteur de la gueule, ce qui aurait créé l’illusion d’une créature
équipée d’une paire de défenses. Les scientifiques égyptiens ayant examiné la dépouille n’ont pas été en mesure d’identifier
l’animal. D’ailleurs, le cas a été classé comme étant « non identifié ».
Un spécimen semblable aurait été retrouvé, gisant sur la plage de Mentigi, à 80 km au sud de Tanjung Pandan, en Indonésie.
L’animal, retrouvé le 20 mai 2000, possédait une paire de défenses et les mêmes similitudes que la carcasse d’Ataka.
L’animal faisait 6 mètres de longueur, pesaient 3 tonnes et ses défenses mesuraient 2,70 m. Le cas est maintenant connu
sous le nom du « monstre de Mentigi », et malgré toutes mes recherches, aucune photographie ne semble présentement
disponible sur internet.
La carcasse de Tecoluta
Une des carcasses les plus mystérieuses jamais retrouvées est sans doute celle qui s’échoua sur les rivages ensoleillés de
Tecoluta, au Mexique, durant le mois de mars 1969. Ce cadavre, celui d’une créature qui demeure encore non identifiée,
mesurait 27 mètres de longueur et ne pesaient pas moins de 35 tonnes.
La créature ressemblait davantage à un reptile qu’à une baleine, était
totalement noir rayé blanc.
La carcasse était recouverte d’un épais bouclier et possédait une corne
de 3 mètres de longueur et pesait à elle seule plus d’une tonne. Les dents
de cette créature mesuraient 3,81 centimètres et n’étaient en aucun point
semblables à celles qu’ont ordinairement les baleines.
Cette découverte fut rapidement au cœur d’une véritable tornade
médiatique. Les premiers scientifiques qui l’examinèrent furent forcés
d’avouer, devant les médias, que la créature était bel et bien d’une
espèce encore inconnue des hommes.
Le 20 avril 1969, une commission de sept scientifiques a été détachée
pour essayer d’identifier l’animal. Le groupe, fatigué des spéculations et
de la pression médiatique, en vint à la conclusion que la carcasse était

celle d’une baleine morte et que son état avancé de décomposition avait
empêché les premiers scientifiques d’identifier correctement l’animal

Cependant, il faut noter que cette commission avait examiné l’animal après le premier groupe, donc, alors que le corps de
l’animal était de décomposition très avancée. Ils n’ont d’ailleurs pas tenu compte de l’immense corne et l’armure dont était
doté l’animal, détail qu’on ne retrouve sur aucun autre cétacé connu.
© Dark-Stories.com – Jeudi 14 juin 2007
Dernières modifications – 6 février 2013. Merci à Cathou pour la correction !
Sources et autres références:
Monstre de légende, Édition Time-Life, 1989 p. 14-15