La Tour de Londres

La Tour de Londres

La Tour de Londres est un élément emblématique de la capitale anglaise. Un grand nombre de tortures et d’exécutions y ont été commises. Le lieu est donc propice aux fantômes. L’esprit le plus célèbre de la Tour est celui d’Anne Boleyn, l’une des nombreuses femmes d’Henry VIII qui fut décapitée près de la Tour en 1536. Son fantôme a été aperçu à de nombreuses reprises et certains témoins l’auraient vue portant dans ses mains sa propre tête, à la Beetlejuice.

Décapitée pour cause « d’adultère », Anne Boleyn est la première de la longue série des victimes du roi Henri VIII. Après son exécution, elle est enterrée dans la Chapelle Saint-Pierre, dans la Tour de Londres. Depuis, son fantôme apparaît souvent dans les couloirs de la Tour. Sa dernière apparition remonterait à 1933.
Pour la petite histoire, en 1864, un garde de la Tour est retrouvé inconscient alors qu’il est censé bosser. Accusé d’avoir roupillé, il comparaît devant le tribunal militaire. Il raconte alors l’histoire suivante : « A l’aube, j’ai vu sortir du brouillard une silhouette blanche. Un bonnet la surmontait, sans tête en dessous, et elle se dirigeait vers moi. Après avoir fait les sommations d’usage, je me suis approché mais quand la baïonnette a traversé la forme, un éclair s’est propagé le long du canon et j’ai été assommé sous le choc ». La source, histoires-paranormales.fr .
Il est prit pour un tarré, jusqu’à ce que deux autres soldats ainsi qu’un officier ne confirment avoir vu une silhouette par une fenêtre. Et l’accusé, de ce fait, est relaxé.

D’autres personnes condamnées auraient été aperçues se baladant dans la Tour, longeant les corridors et traversant les murs. C’est le cas de Marie Stuart, exécutée à 44 ans dans des conditions atroces. En effet, le boulet, euh bourreau dut s’y reprendre à trois fois pour la décapiter.
Sinon, les deux enfants d’Edouard IV courraient aussi quelquefois dans les couloirs, vêtus de robes blanches et se tenant par la main (ils courent pour échapper à Michael Jackson).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *